AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite mission à Tanzaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Petite mission à Tanzaku   Sam 7 Aoû - 23:19

Des immeubles en construction et un matériel qui empêche la foudre de frapper.. Ashigaru ne savait pas pourquoi, mais il avait prit cette mission car il se sentait capable de fixer le matériel et de repartir vite fait, une mission facile pour de l'argent facile, pourquoi pas ? Ashigaru prit la feuille et partit avec d'un sourire sournois. Ce dernier devait aller dans un petit magasin récupérer la matériel nécessaire pour ensuite l'installer sur le toit du fameux immeuble frappé constamment par la foudre, afin que les ouvriers puissent terminé le bâtiment tranquillement. Il y avait eu plusieurs morts par la foudre, et bon nombre de blessé. Mourir instantanément, par la foudre.. Ca devait être vraiment con, ne rien pouvoir faire pour échapper à son destin qui est déjà scellé, ça en faisait frissonné Ashigaru. Mais bon, le matériel fonctionnera, il absorbera la foudre et fera en sorte que cette dernière s'écrase dessus, parfait pour les ouvriers qui pourraient continuer leur boulot. L'espion arrêta de réfléchir et se rendit sur le lieu indiqué sur le papier, il devait aller chercher le matériel. Ashigaru apperçut le magasin en question, ce dernier était vraiment petit et sombre. Ashigaru rentra dans le magasin, un gros tas de produit chimique et de pillules étaient installés en vrac sur des petites étagères en bois, ces étagères étaient vraiment sales, on pouvait apercevoir la poussière sur les produit à vendre, le magasin était désordonné, le sol était crasseux, l'odeur que dégageait ce magasin était une espèce d'odeur usé. Tout au bout du magasin, on pouvait apercevoir un vieux bureau en bois avec un long fauteuil rouge, le vendeur était confortablement installé dessus et semblait guetté Ashigaru du coin de l'œil, à vrai dire, il n'y avait que lui dans le magasin qui était flippant. L'homme était tout aussi étrange que son magasin, il était âgé. Il était vêtu d'une grande blouse blanche qui lui arrivait aux genoux, puis en dessous un pantalon marron possédant d'immense poche remplit. Le vieillard n'avait plus beaucoup de cheveux, et le peu qui lui restait, étaient blanc et sur le côté de son crâne. Son visage était particulier, il avait une grosse tâche sur sa joue, il avait surement du se brûler... Passons ce moment désagréable pour le ninja aux yeux d'or, ce dernier rejeta le regard du vendeur pour s'aventurer dans les différentes étagères qui étaient installé n'importe comment, le ninja cherchait le fameux matériel, sur le papier il était clairement dit qu'il s'appelait "paratonnerre". Ashigaru souleva une grosse boule de fer, peut-être c'était ça, de la poussière envahit l'endroit où était Ashigaru, ce dernier se mit à tousser. Ashigaru retrouva enfin sa respiration, puis saisit l'étiquette pour regarder le nom de l'objet : Canon de fer. Ce n'était pas ça, Ashigaru posa l'objet nerveusement sur l'étagère, ce qui la fit trembler. Ashigaru parcourait toutes les étagères à la recherche de son bien, au bout de plusieurs minutes de recherche intensif, l'espion abandonna la requête de trouver lui même pour aller voir le fameux vendeur, qui ne l'avait toujours pas quitté des yeux.

-Bonjour, je cherche désespérément le fameux paratonnerre, vous l'avez en stock ?

-Mot de passe ?

Me répondit le vieil homme froidement, sa voix avait glacé mon sang, mon corps était tétanisé quelques secondes. Puis, je repris le contrôle de moi même et j'observais l'homme, son regard était amère et montrait toute son hostilité envers ses clients, comment voulait-il vendre ses produits infecte et avoir un bon marché ? L'espion prit calmement la feuille de la mission qu'il avait soigneusement plié dans sa poche et la déplia, il regarda le mot de passe indiqué tout en bas et en petit caractère :

-Kuzatan.

-Attend moi ici.

Le vieil homme se leva de son fauteuil pour aller dans l'arrière boutique, peu de temps après, ce dernier revient calmement avec un espèce de cube noir, des petites éclairs passaient autour de l'objet, étrange. Le vendeur tendit cet objet à Ashigaru, ce dernier le saisit à deux mains, il était lourd et chaud. L'espion sortit du magasin et se dirigea maintenant vers l'immeuble en question en marchant, il contemplait un phénomène qu'il n'avait pas vu depuis longtemps : La pluie. Le temps était orageux, et la gouttes s'abattaient sans cesse sur le village de Tanzaku, les cheveux d'Ashigaru étaient maintenant trempé, ce dernier mit son capuchon sur sa tête. Le ninja ouvrit la porte de l'immeuble, il monta un étage, puis un autre, avant de croiser un garde de Tanzaku au troisième étage, c'était là que la construction s'était arrêté, il n'y avait qu'une moitié de toit. La pluie coulait même dans le bâtiment, et les terribles éclairs s'abattaient sur l'immeuble, manquant plusieurs fois de nous abattre.

-Halte ! Ce bâtiment est protégé ! Vous ne pouvez pas vous approcher.

-Je suis venu posé ceci sur le toit de l'immeuble, afin que les ouvriers puissent terminer l'immeuble.

Le garde comprit d'un signe de la tête et me laissa passer, je fis un bond pour me projeter sur la première moitié du toit, je posa l'immense paratonnerre en forme de cube sur cette moitié, j'avais réussis ma mission. Je bondis du toit pour me retrouver dans le centre-ville, je devais aller toucher ma prime moi..
Revenir en haut Aller en bas
Hijou
Assassin / Support d'Ame

avatar

Assassin / Support d'Ame

Messages : 801
Date d'inscription : 18/05/2009
Localisation : Ame

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4650/4650  (4650/4650)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4120/4120  (4120/4120)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 1805
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Petite mission à Tanzaku   Lun 14 Fév - 1:46

Ayant prit ses deux missions, Kitai retrouva la dense circulation des rues, cherchant à savoir ce que voulait dire exactement les mots 'sexy' et 'pervers'.

"C'est vraiment bizarre, je n'arrive pas à me souvenir de quoique ce soit, pourtant je suis presque certaine d'avoir déjà entendu ces mots là."

Au grand hasard du hasard, au croisement d'une rue quelconque, elle regarda dans cette fameuse rue et vit distinctement le mot 'sexy' ecrit sur un panneau accroché au mur d'un bâtiment.

-Ah !-

Elle s'approcha pour lire intégralement le panneau qui portait ses inscriptions :

Citation :
Tanza-Strip ! Le meilleur strip-club de la ville ! Les filles les plus sexys de la région dansent pour vous chaque soir !
Pour vous réhydrater, nous mettons à votre disposition plusieurs centaines de boissons différentes afin que vous soyiez tous satisfaits !
Pour les clients plus difficiles, notre club propose aussi quelques chambres dans lesquelles vous pourrez passer d'agréables ou folles nuits !

"Folles ? C'est plutôt bizarre comme terme."

Une petite image d'une jeune femme en tenue légère illustrait le spectacle qui se produisait à l'intérieur chaque soir. Kitai mis quelques secondes à faire le lien avec le mot 'sexy'.

-Alors c'est donc ça...Mmh, donc si je comprend bien, les pervers sont les personnes qui regardent des jolies femmes danser en petite tenue.-

Loin de se douter du désir plus profond qui animait la gent masculine, elle relu la mission en rapport avec sa venue en ce lieu singulier.

"Se transformer...Un henge en somme. Ça tombe bien, je n'avais pas envie de me changer."

Elle s'insipra de l'image de la danseuse et activa la technique de transformation. Après un 'pouf' caractéristique, le résultat fut ceci :

Spoiler:
 

Kitai regarda brièvement son accoutrement, remarqua bien évidemment ses mensurations un 'petit peu' supérieures par rapport à d'habitude. Ses cheveux étaient passé du orange flamboyant à un rouge bien corsé et elle nota la petit rose logée entre ses deux poitrines nouvellement formées.
Dans l'ensemble, le résultat était à la hauteur de ses attentes. Elle eu un bref sourire et profita d'une vitre bien propre et large pour s'admirer sous toutes les coutures
.

"Bien, ça doit être assez sexy ainsi."

Le plus naturellement du monde, elle entra dans le strip-club, plutôt calme en journée, mais il y avait toujours des clients qui en redemandaient après des heures de contemplation et trois fois plus de verres. Kitai remarqua une blonde qui faisait son petit show sur la petite scène, se trémoussant de manière élégante et un brin provoquante, ayant pour seul but de plaire aux instincts primaires de la dizaine de bonhommes confortablement installés et qui ne la quittaient pas des yeux, sauf pour s'en mettre dans le gosier.

"Ils ont l'air bizarre quand même."

La jeune femme, oui la transformation lui a octroyé les quelques années manquantes, resta plusieurs secondes à contempler ce lieu étrange mais plutôt agréable à l'oeil. Jugeant qu'elle avait assez glandouiller, elle se décida à faire son entrée en scène, remarquant que la blonde quittait la scène pour foncer vers sa loge.

"Bon, à mon tour d'être sexy !"

Sans même se préoccuper de savoir si elle pouvait ou pas, Kitai grimpa sur la scène, prenant sa mission davantage comme un petit jeu et une distraction avant son futur voyage. Le gang de pervers fut assez surpris de cette nouvelle apparition fort appétissante. Quelques sifflement survinrent, ce qui fit sourire Kitai qui commença à gesticuler, imitant la précédente danseuse de son mieux. Tournant sur elle même, caressant son corps de rêve avec ses mains, Kitai prenait quelque peu son pied à faire sa minute de hot-show, mais ne pensait absolument pas qu'elle s'était engagée dans une histoire dans laquelle elle n'aurait jamais dû s'embarquer. Mais la curiosité l'avait emportée et c'est ainsi qu'elle se retrouva à faire la nouvelle perle sexy de Tanzaku.
Cependant, quelques hommes commencèrent à lui demander de se mettre nue, semblant vraiment apprécier le spectacle. Kitai refusa catégoriquement et quand elle sentie que la situation tournait au vinaigre, elle bondit de la scène, passant au-dessus du groupe de cochons bourrés à l'alcool et fusa vers la sortie, passa au-dessus d'un toit avant de reprendre son apparence normale
.

-Je commence à mieux comprendre ce que veux dire pervers...Je ne suis pas prête de refaire ça.-

Le jeu avait mal tourné et bien sûr, la déception fut au rendez-vous. Elle décida de retourner directement au panneau des primes pour effacer toutes traces de cette histoire saugrenue.
Je vais conclure ce post par ceci : bienvenue dans le monde adulte Kitai !
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
Etudiant à l’académie

avatar

Etudiant à l’académie

Messages : 1876
Date d'inscription : 19/05/2009
Localisation : Dans les jupes d'Arcueid

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: + que tout les membres réunis
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Petite mission à Tanzaku   Sam 17 Déc - 2:35

Citation :
Mission : La construction, c'est fortiche ! (code : vert)
Briefing :  Construire un nouveau batiment a Tanzaku. (25 lignes)
Gain : + 5 xp et  + 20 ryos
Niveau requis : Tous
XP requis : Non determiné


Gin avait regardé en détails les missions pour en choisir ceux qui lui paraissaient faisable avec son niveau et en compagnie de cette dernière, il profitait par la suite de regarder ce qu’elle avait décidé, il était sans doute mieux de parler à l’extérieur de ce bâtiment pour éviter qu’une personne nuisible puisse entendre leur future conversation et décide peut être de donner ces informations recueillis à une personne externe pouvant leur causer trouble et fracas. A sa place de sa partenaire, il aurait choisit la construction mais était ce vraiment le choix qu’elle ferait. Toujours dans les ruelles, il regardait ce que faisait l'académicienne tout de même par mesure de sécurité et de contrôle. Une fois qu’il remarquait qu’elle était posée sur un banc, il pouvait donc la laisser faire et attendre qu’elle en termine avant de poursuivre sur une nouvelle mission.
Le jeune homme regardait le prospectus cela va de soit bien qu’il ne dirait aucune remarque ou presque.


« Ce n’est pas mal, il manque sans doute une photo peut être du village ou bien de la nouvelle élue pour un peu plus de style et de classe. »

Toutefois, les points marquants étaient notés et cela donnait un bon indice aux personnes recevant ce prospectus. Par contre, le shinobi de Kumo aurait aimé qu’elle en fasse un spécialement pour le village de Kumogakure pour marquer le coup mais tant pis. Le Yagami remarquait que sa collègue était disponible et prête. Il était temps de poursuivre sur leur lancée en ne perdant pas ce rythme et cette motivation.

Passons à la suite, je suis pressé de savoir ce que nous réserve notre dernière mission.


Le jeune Chuunin se déplaçait dans le village toujours suivit comme son ombre par son alliée dans l'optique de rejoindre le chantier fait sur mesure pour eux se situant dans une zone assez éloigné de leur position. C'était une marche rapide mais sereine fait par le binôme à la rencontre de ce travail pouvant être titanesque. Arrivant sur place, tous les ingrédients étaient là décimés un peu partout, tous les outils de travail, le plan avec l’objectif à mener. Il ne manquait rien, ce qui était déjà un plus pour cette maison en kit façon ikea.

On nous a mâché le travail, ça nous facilitera la tâche.

Le jeune homme enlevait sa veste blanche pour la poser dans un coin avant de se préparer à la construction de cet édifice. Il lisait le plan pour voir par ou il fallait commencer car il n’était pas un charpentier bien qu’il avait quelques connaissances à l’appui. Il voulait faire un travail satisfaisant et non bâclé. Avec cet aide, il regardait en détails ce qui fallait faire, c'est-à-dire créer les fouilles qui servira de base à ce bâtiment. Il commençait à prendre une pelle pour faire un dessin ou une simple croix ou il fallait creuser par la suite. C’était pour lui des points de repères. En attendant tout ceci, il commençait à faire couler du ciment qui servirait de lien aux briques ou autres matériaux choisis pour cette construction.
Il reprit sa pelle pour piocher pour faire un carré d’un mètre sur un mètre, il comprit que tout seul, ça allait prendre du temps donc il décida d’opter pour la simplicité et rapidité en faisant de nombreux clones.


A plusieurs, le travail va plus vite.

Avec ce nombre non négligeable, la suite avancerait bien mieux. Le jeune homme poursuivit sur cet objectif en creusant ces carrés qui serviraient de base. Une fois cet élément terminé, il pouvait passer à la suite en commençant le gros des travaux en faisant le quadrillage de cette construction avec du bon parpaing. Pour optimiser tout ceci, il avait déjà un plan qui consistait à faire la bonne vieille méthode qui marchait depuis la nuit des temps, c'est-à-dire le travail à la chaîne. L’un des clones fabriquaient le ciment, l’autre commençait à entasser les briques ou parpaings pour ensuite que le suivant récupère ces parpaings et les baignent dans ce ciment avant qu’un autre ne les empilent les uns sur les autres pour que cette habitation commence à avoir un semblant d’allure. En effectuant cette démarche assez simple et en optimisant l’utiliser de ces bushins, le travail avançait doucement mais sûrement. Concernant les autres clones, ils ne restaient pas là à rien faire, ils profitaient pour enchaîner sur un des composants essentielles d’une baraque, c’est à dire le toit. Il en fallait au moins trois d'entre eux pour d’abord assembler les pièces de ce puzzle pour ensuite pouvoir le monter à cet édifice au moment voulu.
Les briques s’alignaient pour atteindre une hauteur de 3 mètre 50 comme c’était indiqué sur le plan de travail et faisait tout le périmètre. L’une des grosses étapes venait d’être franchis bien que ça lui avait pris pas mal de temps.


Ça avance pas mal tout ça, tu ne penses pas, je te laisse faire les finitions par contre.

C’était un travail d’équipe bien que Gin n’avait pas indiqué ce que devait faire Akiko, il préférait qu’elle prenne elle même l’initiative sans forcément lui donner un ordre précis. Une fois que le toit était assemblé, le jeune homme et non un clone se mit à l’intérieur pour passer une résine et le cumuler avec son chakra pour créer une résistance accrue, supérieure à celle présenté sur le papier. Le chuunin passait sur le haut des parpaings et également sur la partie du toit qui allait être en contact avec les briques. Le jeune homme utilisait de nouveau son kentestsu pour soulever cet élément ici le toit et le déposer avec délicatesse afin que tout soit nickel.
Le travail ne s’arrêtait pas là car l’un s’occupait de la plomberie, l’autre de l’électricité et les autres bushin de disponibles aideraient à cette tâche. Par la suite, il fallait désormais mettre les fenêtres, les différentes portes avant de pouvoir entamer l’agencement de la pièce. On pouvait dire que le shinobi était devenu un vrai maçon ou un bricoleur mais avoir plusieurs arcs à son actif était important pour se diversifier et n'être pas pris au dépourvu.


« J’ai oublié un détail »

Et oui, il fallait peindre le bâtiment pour lui donner une jolie couleur ou design. Le jeune homme avait déjà une idée sur la question pour personnalisé cette construction à sa sauce en y mettant son grain de sel. Il prit de la peinture qui avait une particularité car elle ne dégageait aucune odeur. Toujours aidé de ces clones, il peignait le dehors de la maison en blanc ce qui n’avait rien d’original mais il rajouterait quelques signes, kanji qui avait une connotation pour ce dernier. Gin finit l’extérieur de cet édifice et il pouvait désormais s’occuper de l’intérieur avec l’aide d’Akiko.
Ranger les meubles, mettre une couche de peinture, faire de l’agencement rapide pour donner une âme à cette maison, la rendre hospitalière, conviviale quoi.


« Bientôt, on pourra constater le résultat »

Le chuunin se relaxait pour récupérer quelques forces dépensés par cette maison en kit qui lui avait demandé pas mal de force bien qu'il ne montrait rien sur son faciès. Il  méditait dans l'optique de mélanger son chakra avec l'énergie naturelle celui de la nature se trouvant partout mais que peu de personnes pouvaient maîtriser ou contrôler pour récupérer les forces afin de débuter la prochaine mission. Gin savait garder ses émotions et c'était une de ses forces malgré que son sourire de tous les jours irritait au plus haut point les autres.


...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mon cabanon avec jumelles pour regarder le bain des dames peinard

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Petite mission à Tanzaku   Jeu 22 Déc - 0:30

La mission suivante fut donc la construction d'une nouvelle maison dans la ville marchande, une tâche un peu ingrate pour un shinobi, mais qui ne semblait pas déranger spécialement Gin qui avait donc choisi de s'y coller de son plein gré. Akiko suivit le chuunin jusqu'à la zone des travaux, constatant qu'il n'y avait pas grand chose de fait.

"Pff...On va y passer des jours à monter cette baraque."

Mais c'était sans compter les talents de Gin qui se mit à la tâche avec des clones, usant de sa vitesse et de sa cervelle pour comprendre les plans et coordonner les tâches entre lui et ses clones. Malgré la lourdeur de la tâche, le chuunin de Kumo allait plutôt vite, montant les murs en brique en peu de temps avant de s'attaquer tout aussi aisément au toit. L'adolescente observa la ballet avec une pointe d'agacement, ayant cru bêtement que les travaux risquaient de durer des jours entiers. Malgré les efforts de son sensei, elle n'approuvait ce genre de mission barbante et pouvant être faite par du personnel un peu plus qualifié bien que plus lent. Les shinobis étaient des armes de guerres, détruisant plus souvent que l'inverse. Cependant, le fait que Gin ai choisi cette mission et pas une autre montrait quelque part qu'il n'était pas quelqu'un d'un mauvais fond comme semblait le penser Mai.

Pendant ce temps, le chuunin et ses clones avaient fait les raccordement de tuyauterie et électriques, puis mirent en place les portes et les fenêtres, toujours conformément aux plans d'origine. Gin profita d'un moment pour solliciter l'aide de l'étudiante pour les finitions et l'agencement de l'intérieur. Cette dernière haussa les épaules, pas vraiment emballée par l'idée, mais bon, ce n'était que pour ajouter une touche sans doute féminine à la maison que le chuunin demandait sa participation.

Le duo commença donc par peindre ou tapisser les murs des différentes pièces. Après un peu de réflexion, il se décida qu'elle s'occuperait des deux chambres qui composaient la maison, l'une sans doute pour un couple d'adulte, l'autre pour la ou les possibles progénitures. L'adolescente fit vite le choix de mettre de la tapisserie, ce moyen de décoration mural étant plus rapide que la peinture et plus répandu d'ailleurs.
Pour la chambre des 'vieux', ce fut un tissu jaune nuancé de orange, donnant à la pièce en ambiance chaleureuse et reposante, tout en étant facile à éclairer par une simple ampoule. Quelques petits motifs étaient parsemés ça et là, mais sans être envahissant. Juste ce qu'il fallait pour égayer un peu les murs sans tomber dans un excès ridicule.

Au contraire, les murs des 'djeuns' étaient plutôt nuancés vers le turquoise, oscillant régulièrement du vert au bleu avec divers motifs en bon nombre. Le résultat final rendait la chambre un brin ludique, mais tout en restant dans le domaine du raisonnable.

Bref par la suite, la jeune fille regarda un peu les différents meubles déjà amenés sur le chantier. Il y avait visiblement un peu de tout : chaises, tables, lits, armoires et que sais-je encore, la totale quoi. Elle décida donc de laisser les objets les plus lourds ou imposants à Gin, physiquement plus solide qu'elle. La jeune adolescente transporta donc toutes les chaises, les petites étagères jusque dans les bonnes pièces avec l'aide de quelques clones histoire que l'affaire avance rapidement, imitant ainsi la méthode employée par son sensei.
Ainsi donc, en l'espace de quelques minutes, l'ensemble du ménage était dans la maison. Il ne restait plus qu'a monter les étagères au mur et disposer tout le bazar de manière convenable. Akiko laissa Gin diriger les opérations, n'étant pas vraiment d'expérience dans ce domaine. Elle se contenta même de jouer le rôle de simple assistante, observant d'un œil distrait le déroulement des opérations.

Tout ce fatras semblait la blaser plus qu'autre chose, mais elle s'appliquait quand même un minimum pour chaque tâche requise. Bref, j'ai tellement la flemme que je ne détaillerai pas plus le déroulement des opérations et me contenterait d'un : tout s'est bien passé, nos deux compères ayant accomplis leur tâche après quand même quelques heures de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Petite mission à Tanzaku   Sam 14 Avr - 16:53

Bryan se fendit un chemin a travers la foule compacte de tanzaku en poussant toute la foule alentours, il se dirigea vers le magasin qui vendait du carburant pour chauffage, c'était une petite échoppe tranquille ou un homme se faisait fournir des bouteilles de gaz et des jerrycans d'essence, ce que voulait savoir le cyborg c'était ou est ce que le vendeur se fournissait en carburant pour aller directement se servir a la source . Il se dirigea donc vers le magasin, poussa la queue des gens qui venaient acheter leur litres de carburant puis tapa sur le comptoir du vendeur .

-Voila j'arrive !


C'était un vieil homme d'une quarantaine de balais, il portait une moustache fournie, comme les vieux habitants d'Iwa, il faisait d'ailleurs sans doute partie de l'un d'eux, son regard jovial ne suffit pas a attendrir Bryan qui défonça la grille qui séparait les deux hommes et attrapa le vendeur par la nuque avant de plaquer sa tête contre le comptoir .

-QUI C'EST QUI TE FOURNIS ?!


-Je je peux pas le dire !!


-TU PRÉFÈRES CLAQUER TOUT DE SUITE ?!


-Ok ok ! C'est la mafia ce sont eux qui me fournissent le carburant ! Je vous en supplie me tuez pas !

Bryan lâcha le vendeur puis travers une haie de terreur qu'ont taillés les civils qui ne comprirent pas pourquoi tant de violence était nécessaire . Faut dire que le cyborg n'était pas du genre intellectuel, il ne se posait pas de questions et laissait plutôt parler les instincts premiers : ce sont eux qui révèlent véritablement la nature humaine : la persuasion plus rapide lorsque la vie de la victime est en jeu . C'est ce qu'il apprit lors de l'académie des Oi-nin . Pour soutirer des informations a ses ennemis il utilisait la force brute avec surprise, c'est ce qui lui permettait de récolter des infos plus rapidement, sauf si l'homme décidait de se défendre .

Bref, cet interlude fait, le cyborg se dirigea vers "Le croc d'argent", il poussa la porte puis attrapa un homme en costume : il faisait surement partie de la mafia car un homme en costume dans un lieu si mal famé était très suspect . Il l'attrapa par la gorge et lui plaqua une fois de plus le crâne contre le comptoir mais cette fois ci, il sortit son deagle et éclata la cervelle du gangster .


-Un mafioso ne se déplace jamais seul, si son pote est la, je lui conseille de me dire ou se trouve la planque de carburant s'il veut pas que je le fasse sauter aussi !

Tous les gens avaient maintenant le regard fixé sur le cyborg qui ne semblait pas plaisanter puisqu'il sortit son fusil a pompe, mais les brigands désespérés n'étaient pas terrorisés : ils ne se cachaient pas sous les tables mais ne faisaient pas de folie non plus . Bryan découvrit un deuxième homme en costard qui commençait a monter au second étage de l'établissement, Le cyborg dévala les escaliers mais a peine était il monté au second étage que l'homme s'était déja échappé par la fenêtre . Le cyborg courut a toute vitesse puis sauta a son tour du second étage, a peine eut il tourné sa tête a droite que la silhouette du mafioso se déroba derrière un bâtiment . Le cyborg poursuivit alors le jeune homme a travers la longue bourgade principale du quartier mal famé . Le mafioso jeta un oeil derrière son dos et fut terrifié en voyant le cyborg le poursuivre .

-Mais il est dingue ce mec ?!


Bryan commençait a être semé et cela l'emmerdait au plus haut point, il chargea son spas-12 de raiton puis le lança sur la jeune homme qui s'effondra avec des spasmes, le cyborg attrapa le mafioso par la gorge et le regarda d'un sourire sadique .

-Alors ?


-A ... a côté du marché noir ... un entrepôt abandonné, dans les sous sols !

-Eh ben voila ...

Bryan lâcha le jeune homme qui s'effondra par terre en massant la gorge, le cyborg courut a travers la ville marchande puis retrouva le fameux entrepôt désaffecté . Sous la pluie, le cyborg se faufila a travers les caisses et les cageots en tout genre puis entendit la voix de deux hommes .

-Parait qu'un type veut savoir ou se trouve le dépôt de carburant .

-Ouais vaudrait mieux augmenter la sécurité .

Bryan sourit et se faufila dans l'entrée de la cave de l'entrepôt au nez et a la barbe des deux hommes malgré ses vêtements complètement déchirés . Le cyborg éteignit toutes les lumières de l'entrepôt puis activa son mode infrarouge.

-La lumière merde !

Il s'approcha du premier garde : il lui couvrit la bouche puis lui brisa la nuque, il se faufila a travers les voiles de l'obscurité puis s'approcha du second homme, il lui couvrit la bouche aussi mais l'acheva d'un coup de couteau a la gorge . Il empoigna cinq ou six jerrycans d'essence, les chargea sur une charrette qui trainait puis se métamorphosa en Mafioso avant de partir avec le chargement de jerrycans .

-Eh tu vas ou ?


-Ces feignasses d'esclaves sont déja occupés, je dois aller charger moi même les boutiques .

-Haha pas de bol mec !

-Ouais c'est ça ...

Bryan se faufila a travers les bourgades avec son chargement ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Petite mission à Tanzaku   Dim 15 Avr - 22:22

Citation :
Mission : Garder mes chiens (code : vert) (en cours)
Briefing : Garder les chiens d'un habitant de tanzaku qui est absent (20 lignes)
Gain : 20 ryos et 3 xp
Niveau requis : Tous
XP requis : Non determiné



Après avoir quitté la place principale de Tanzaku Gintoki se dirigea directement vers la destination de sa prochaine mission, à savoir les habitations de la cité. Une fois arrivé sur place il chercha donc la maison où il devait récupérer les chiens à garder. Cela ne lui prit au final que quelques minutes grâce à une pancarte bien visible signalant l'habitation dans laquelle ces même chiens étaient gardés et où certainement habitait la personne devant s'absenter. Rentrant donc de le bâtiment le Yuki partit tout de suite à la rencontre de l'homme en question afin de pouvoir commencer cette fameuse garde de chiens. Ces derniers étaient par ailleurs aux nombres de cinq selon ce que pu remarquer le démon de glace. C'était donc une mission mouvement et bien ennuyante qui se préparait. Prenant la parole Gintoki affirma ainsi l'habitant qu'il était là pour les chiens.

- Bonjour, vos chiens ont l'air... adorables... Il me semble que je dois vous les garder un moment donc je vous laisse à présent à vos occupations pendant que je m'occupe de ces chiens.

Sans rajouter un mot l'ancien ninja de Kiri attrapa la laisse des cinq bêtes avant de se diriger immédiatement vers la sortie sans attendre une réponse de l'homme à qui il venait de parler. Une fois à l'extérieur du bâtiment Gintoki décida d'emmener les adorables toutous vers le parc le plus proche. Après tout il ne devait les garder que seulement 2h, ce qui au final ne serait pas si compliqué. Malgré tout les cinq chiens s'avérèrent rapidement très actifs, voir super-actif. Entre le plus gros tirant avec une force assez grande et le plus petit qui ne cessait de sauter dans tous les sens le Yuki avait fort à faire.

« J'en reviens pas... une main zombie ne me cause aucuns soucis mais ces chiens parviennent à me rendre fou. »

Cependant il n'était pas question pour le jeune ninja de se laisser faire ainsi. Dès qu'il arriva au parc de Tanzaku, de petite taille au passage, il put ainsi créer une sorte de barricade entourant les cinq chiens. Grâce à cette petite astuce les chiens purent se défouler un moment sans que Gintoki n'ai à intervenir. Mais même si ce petit manège était très efficace à court terme il s'avéra assez vite qu'un mur de glace fondait à grande vitesse une pleine après midi dans la cité marchande. Ainsi le Yuki dut récupérer après un moment ses cinq chiens qui avaient par ailleurs fait leurs besoins un peu n'importe où. Heureusement pour celui-ci l'eau venant de la fonde de la glace permit un certain nettoyage de la zone. Une fois remit en marche le groupe composé de cinq bêtes et un ninja parcourut une distance assez conséquente en faisant plusieurs tours à travers la ville. Le démon de glace dut même à un moment faire manger tout ce beau monde. Ce qui était également une vraie partie de plaisir avec les véritables bêtes enragés auxquels il avait droit. Malgré tout il parvient à garder son petit groupe de chiens en place, réalisant par la même occasion un vrai exploit au vu de l'agitation de certains de ces spécimens. Ainsi après une demi heure de ballade supplémentaire Gintoki reprit la direction de l'habitation de ces braves bêtes, où il pourrait enfin s'en débarrasser. Arrivé à destination l'homme qui avait du s'absenter prit la parole pour remercier le jeune ninja.

- Oh, mes petits toutous ! Papa vous a manqué ? Hum, merci de vous être occupé de mes petits chéris. Votre récompense se situe au panneau des primes. Mais dites moi, ont-ils été sages ?

S'empêchant alors de rire le Yuki réfléchit en vitesse à une réponse approprier. Mais à la suite d'une courte réflexion il se dit que l'ironie restait la meilleure solution. Ainsi il répondit à l'homme en question.

- Mais de rien. Ils sont de vrais petits anges, j'en regretterais presque de ne pas en avoir moi même. De plus je vois que vous êtes proches, c'est bien.

Gintoki parsema même cette réponse avec un léger rictus avant de quitter à nouveau le bâtiment qu'il n'espérait plus jamais revoir. Désormais il allait retourner au panneau de missions afin de récupérer sa récompense ainsi qu'une nouvelle mission certainement. Un passage au restaurant s'imposait aussi par ailleurs mais cela attendrait encore un court moment. L'argent était la priorité absolue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Petite mission à Tanzaku   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite mission à Tanzaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite feuille verte de nouveaux messages
» La toute petite collection de Saneva (Mac et autres)
» petite lettre au père noël
» émission des maternelles sur les punitions avec Claude Halmos
» Ma petite collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Tanzaku-