AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hopital de Tanzaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rikudô

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4717
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Hopital de Tanzaku   Sam 28 Avr - 13:41



Citation :
Bienvenus a vous dans les Hopitaux, cliniques de Tanzaku.
Ici vous pouvez vous soignez, vous reposer pour 50 ryos
( PV et CH remplis au max )

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Rikudô

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4717
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Lun 11 Juin - 21:26

Le S.R.I.N venait a présent d'investir les lieux, mais certains plus que d'autres auraient droit a un traitement de faveur particulier, c'était le cas pour l'hôpital, celui ci devait être d'une certaine maniere, preservé et protégé, c'était un endroit important a la fois pour les civils, mais pouvait également le devenir pour l'organisation en cas de bataille, qui sait ? En tout cas, il fallait simplement changer les dirigeants et quelques petits trucs par ci ou par la, rien de bien méchant pour le moment. Dumoins, c'est ce que l'ont pouvait penser a premiere vu en regardant de plus pres la situation, il en était tout autre chose, la vision d'horreur pouvait d'une certaine maniere commencer par la.

En effet, les agents du S.R.I.N investissait les chambres et virait les blessés les moins graves pour faire de la place, laissant les infirmières et docteurs faire leurs boulots sur les blessés ou les malades de type "normaux" pour l'organisme gouvernemental. Mais en revanche, le soucis s'avérait être les mourants ou malades en phase terminale, devenus dés lors inutiles et réclamant du temps, de l'argent de l’énergie que se refusait dés lors l'organisation. Alors pour parer a cela, les blockers achevèrent dans la plus grande discrétion les mourants. Ils n'étaient plus utiles a la société shinobi ou humaine. Morts, ils débloquaient des lits, des places, du temps, de l'argent, en soi, ce n'était donc pas une mauvaise chose, la concentration prochaine du personnel hospitalier pouvait aller directement aux personnes réclamant des soins rapides et pouvant être en état aussi rapidement, du coup, utile a quelque chose ! CQFD...

Bien entendu, pour ne pas trop éveiller les soupçons, le S.R.I.N eut l'idée de dire a l'hopital sous un cachet officiel et une lettre bien pensé, que tout les plus gros malades et mourants allaient être pris en charge par l'organisme qui avait de meilleurs moyens en terme de technologie et de médecine. C'est donc ainsi qu'ils emmenèrent les corps et les firent disparaitre par la suite, dans la même discrétions. Il y'avait fort a parier qu'il n'en resterait pas un seul os... Le S.R.I.N dirigeait donc l'hopital a présent... Enfin, l'avait annexé et le surveillait de loin.




_ _ _ _ _

* Plus de mourants dans l'hopital, ils ont étés éliminés
* Le S.R.I.N surveille l'hopital et le controle (a distance on va dire) Ont acces aux dossiers des patients et tout ce qui va avec, dans le domaine hospitalier

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Shunsui Shirosaki
Chasseur de Prime / Admin Archiviste

avatar

Chasseur de Prime / Admin Archiviste


Messages : 723
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 27
Localisation : Le Yuukan

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5000/5000  (5000/5000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4240/4240  (4240/4240)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 4175
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Dim 1 Juil - 17:13

Cela faisait maintenant quelques minutes que Gin et Shunsui étaient revenus à Tanzaku, la ville commerçante du Yuukan. Alors que son combat contre la manticore avait été bref, le combat de son nouveau camarade avait été un peu plus long, cela pouvait clairement s'expliquer par le fait que son adversaire était fort et ceux malgré son apparence de vieillard. Le combat semblait avoir été rude et lui avait dévoilé à lui ainsi qu’aux autres que le démon blanc était loin d’être quelqu’un à prendre à la légère et encore moins la personne avec qui il partageait son corps.

"Comment se sont ils retrouvés dans le même corps ces deux la ?"

C’était la question qu’il se posait le plus pour l’instant en pensant à Gin, il se demandait aussi si l’un d’eux avaient eu le corps en premier ou si ils avaient été rentré de force en même temps, cependant il ne lui demanderait pas, jugeant que s’il gagnait sa confiance un jour, il lui révélerait tout. De part leur dernière expérience en commun, Gin avait remarqué que le Shirosaki cachait un petit quelque chose de bien particulier et que contrairement à lui voulait surement avoir plus d’information et pourtant cet homme au visage si souriant l’avait dit de manière subtile que lui dans son raisonnement sur sa double identité ne remarqua pas tout de suite.

Il est vrai que j’ai tort de penser que ce n’est pas parce ce que vous avez les yeux fermés que vous ne voyez forcement rien. Si cela ne vous dérange pas, je vous dirais juste qu’il s’agit la d’un cadeau, ou du moins j’essaye qu’il le devienne. Sa création ne faisant pas vraiment partie d’un bon moment de ma vie, je m’abstiens généralement d’en parler. Nous sommes arrivés j’ai l’impression.

En effet pendant qu’il pensait et qu’il parlait à Gin il avait atteint l’entrée de l’hôpital de Tanzaku qu’il avait déjà fréquenté il y avait maintenant trois ans, le lieu n’avait pas vraiment changé en soi, certains visages étaient encore là, d’autres semblaient nouveaux, la vie continuait. Le duo commanda ensuite des soins au comptoir, faisant sortir de belle infirmière de leur pause pour s’occuper d’eux, comme quoi se battre pouvait avoir quelques avantages. Ils furent placés dans la même pièce, le rideau standard des hostos avait été tiré entre leur lit pour qu’ils puissent faire soigner toutes leurs blessures en toute intimité. Les soins ne furent pas long mais ce ne fut pas rapide non plus mais le personnel étant efficace, ils ne virent pas le temps passé. Une fois les soins finis, Gin ordonna que tous les dossiers médicaux qu’il le concernés lui et Shunsui lui furent délivrés et une fois qu’il les eut en main il les détruit avec son plasma.

"Pourquoi a-t-il fait ca ? Bof après tout je m’en fous."

Quel est la suite ?


Gin a payé les soins, 462 - 100 = 362

...........................................................................................


Backpack :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Ven 6 Juil - 19:08

L’ANBU se dirigeait désormais vers l’hôpital de Tanzaku. Il portait sur son épaule le corps inanimé du kazekage, Mizoku Sawano ! L’homme se déplaçait de toits en toits, mais loin de la rue. Les deux hommes traversaient les bâtiments de loin afin d’éviter d’être remarquer par la population de Tanzaku. Cela ne ferait pas terrible si l’on voyait le kazekage dans un tel état, et devoir aller se soigner dans un hôpital, surtout à Tanzaku.

-Tenez bon Kazekage-sama !

L’ANBU arriva finalement à l’hôpital avec son supérieur. Il poussa les grandes portes de la grande clinique et se dirigea directement vers l’accueil en tenant toujours le Kazekage. IL plaqua sa main d’un coup contre le bois du bureau. La jeune femme à l’accueil se retourna et fut surprise de voir le masque d’un ANBU face à lui. Bien que les membres soient inconnus les ANBU sont connus dans le monde entier, du moins les organisations.

-Soignez-le !
-Euh… Oui, mais il faudra payer…
-Le prix n’importe pas, soignez-le !

La jeune femme acquiesça. Elle fit un appel et en peu de temps une équipe de médecin déboula et emporta le kazekage blessé jusqu’à une salle d’opération. Tsuyo put enfin respiré. Il fit quelques pas en arrière et s’assit sur l’un des nombreux sièges de la salle d’attente. Les mains croisées il avait son menton reposant dessus. Il espérait vivement que le kage s’en sortirait. Après une attente dont le temps resta inconnu à cause du fait d’être perdu dans ses pensées la porte de la salle s’ouvrit. Tsuyo se redressa.

-Kazekage-sama ?


Dernière édition par Tsuyo Runin le Ven 6 Juil - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Ven 6 Juil - 19:23

De longues heures de souffrances interminables se succédaient, endormi et ne pouvant se réveillé à cause de ces blessures, le Kazekage se retrouvait dans un profond coma. Tobi ne lui avait pas parler plus que ça, il ne lui avait rien dit en faite et il n’avait pas prit la peine de répondre au Sowano qui était retombé inconscient une fois qu’il était revenu à la réalité. Transporté dans un lieu qu’il ne connaissait pas, il ne savait même pas qu’il était transporté un peu partout. Après quelques tests médicales, techniques de guérisons de haut niveau pour refermer ces plaies et après avoir avalé quelques pilules de chakra pour lui remettre son énergie spirituelle, le Kazekage pouvait enfin ressentir son corps, douloureux, mais il pouvait le ressentir. Il bougea d’abord les doigts doucement, puis les orteils et les pieds. Une odeur d’alcool utiliser pour nettoyer les plaies, il ouvrit lentement les yeux et il les referma aussitôt à cause de la vive lumière qui lui brûlait les yeux.

* Où est-ce que je suis? C’est quoi cet endroit? Ce n’est pas la forêt… et cette odeur.*

Un bip sonore le fit sursauté, lui provoquant une vive douleur dans tout son corps. Ce petit bruit strident qui l’énervait suivait un rythme régulier. Le Kazekage essaya d’ouvrir les yeux une deuxième fois. Il n’arrivait pas à distinguer les détails du plafond. Il attendit un moment, respirant par un masque à oxygène, le Sowano ressentait une douleur à chaque inspiration qu’il faisait.

* Qu’est-ce qui c’est passé.*

Mizoku tenta de tourner la tête vers la machine qui produisait ces bruits incessants, mais il n’y arrivait pas la douleur était trop élevé. Il entendit des pas dans le couloir, des pas fort et qui faisait un clac qui lui donnait la migraine. Le visage d’une infirmière apparue au dessus de lui, une seringue à la main, elle envoya un médicament au Sowano qui s’endormit aussitôt le temps que les médecins terminent leur travail de guérison. Une heure s’écoula avant le second réveil de Mizoku. Il ouvrit lentement les yeux, le bruit sonore continuait toujours ce qui commençait à le rendre fou. Il n’avait plus besoin de masque à oxygène, mais un fil passait sur sa gorge pour lui permettre de respirer. Il tourna légèrement la tête, ressentant une présence à sa gauche, il fut surpris de ne pas sentir de douleur, mais cela n’allait pas durer longtemps, vu qu’il était sous la morphine. Mizoku s’obligea à s’asseoir sur son lit. Il porta sa main à son torse recouvert de bandage et plus loin il pouvait apercevoir son kimono sur une chaise qui avait été recousus et ces katana tout près. Il déposa sa main sur sa tête qui lui tournait encore à cause de tout ce qui s’était passé. Une infirmière passa pour voir comment il allait et quand elle s’assura qu’il n’était plus en danger de mort, elle enleva tout ces fils et arrêta enfin la machine qui vérifiait son rythme cardiaque. Après s’être entièrement remis de ce combat, il se leva de son lit, referma la porte de sa chambre, se changea et il sortit pour rejoindre la salle principale. Il vit un ANBU de Suna se levé et l’appelé quand celui-ci venait d’arrivé.

- Hm? Tu dois être Jee, non? Tu dois être celui qui m’a emmenez ici. Je te remercies.

Mizoku lui fit un bref sourire, puis il se dirigea vers le comptoir où la jeune femme, encore un peu surprise de la réaction de l’ANBU quelques heures plus tôt, puis il déposa 50 ryos sur le comptoir tout en la remerciant des soins que l’hôpital lui avait fait. Puis, il quitta les lieux avec l’ANBU de Suna. Ils allaient retourner dans leur village, Mizoku se sentait encore trop épuisé pour commencé les recherches sur la SRIN.

93 - 50 = 43ryos
(validé)
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4717
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Ven 6 Juil - 20:42

Poste modérateur : Tsuyo tu fais un effort dans tes postes stp, quand tu changes de dialogue, que "quelqu'un" d'autre te parle, fais la différence de couleur, sinon c'est incompréhensible et ça donne pas envie de lire, merci.

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 26
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Mer 17 Oct - 13:50

Une silhouette se pencha, c'était une masse que l'on voyait avec peine mais on devinait que sa peau était grandement calcinée, sans doute un des effets de la contamination.
L'individu ramassa une seringue sale contenant une substance qui n'était pas naturelle. La bete se l'injecta et ses yeux se révulsèrent.
Soudain quelques choses attira son attention sur sa gauche, il pivota la tête vers la position de l'ombre qui fonça vers lui et le monstre fut toucher par une masse de métal faisant facilement deux fois son poids.
Le mutant tomba au sol, le visage ensanglanté.

Peu de temps ensuite, un combattant en métal luisant bondit par un pan de mur détruit et s'approcha du corps au sol. Il invoqua sa masse dans sa main et acheva sa première victime.


" Un de moins... La mission ne précise en rien le nombre de ces monstres... Que la chasse commence * sourire cynique * "

Perdu dans un nuage toxique, Serizawa utilisa ses sens exacerbés pour localiser ses proies. Son nez ne lui était d'aucune utilité ici, dans ce lieu qui empestait la mort et la contamination. Il entendit toutefois, de par a son ouïe fine, que quelque chose se rapprochait de lui, il analysa la vitesse de son ennemi et lorsqu'il le localisa a coup sûr, il explosa la façade qui les cachait avec sa masse et souleva son adversaire au niveau de la Pomme d'Adam mutante du mutant. Celui-ci était dans un stade avancé de mutation et sa apparence suffisait a dégouter les individus possédant l'estomac le plus accrocher.
Serizawa détourna le visage un instant et transforma un pan de son équipement en une de double lames géantes qui découpèrent, comme s'il utilisait un ciseau, l'abdomen de cette créature répugnante en deux, laissant une fois fait le buste de sa victime plus loin au le sol.


" Et de deux... Je ferais mieux de quitter ce lieu rapidement, je sens mon corps subir les assauts de ces radiations...

///

Le nombre de lignes n'étant pas préciser, je suppute qu'il faut un PNJ ou quelques choses comme ça, ou alors dis moi si je dois continuer a faire des lignes que je rajouterais ici.

- 400pv
+ 20 Rad
68 "r" il me semble, quelque chose comme ca donc 68 * 50 = 3400pv en loin
J'ai enlevé 24 "r" soit 23 * 50 = 1150pv en plus ( ca m'aidera pour le combat <3 promis mon grand je ne t'emmerde plus après )


Dernière édition par Serizawa Suzuran le Jeu 18 Oct - 7:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4717
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Mer 17 Oct - 19:48



Serisawa avait penetré dans un lieu irradié, et ou se trouvait en general de nombreux mutants, pas de chance pour lui, il allait faire face a un mutant. Les bruits dans les couloirs, les lumieres qui ne marchaient plus ou clignotaient grace a des generateurs qui fonctionnaient a peu pres... Et par miracle surtout. Bref, Riku n'était pas chez lui mais il tenterait d'assurer un peu son poste et mettre des pnjs pour peter la tête a Serisawa. Celui ci pensait peut etre que les mutants étaient des péons simple a tuer d'un coup de pelle, mais cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas vu la realité du combat en face !

Grooahahaaah !

Le mutant frappait dans les couloirs et les murs, la peau plein de cloques, des difformations physiques le recouvrant presque entierement. Il détruisait avec force les couloirs et se cognait parfois, comme s'il était en manque. La zone était infesté. Mais en regardant en détail, Seri pouvait voir que le mutant le plus feroce (de type X1) semblait retenu et enchainé, en son bout, tenus par deux mutants moindres, communément appelés type X. Les X1 etaient redoutables, solides et instables, mais les X faisaient partis des survivants irradiés, ayant legerement perdus la raison et vivants dans l'anarchie ou la loi du Talion. Ils n'hésitaient pas a tuer pour le plaisir ou le cannibalisme... Tres commun a présent dans les ruines irradiés.

Ha ha hiaah ah petit petit hé hé hé
Haaaa mon oeil ! J'ai j'ai j'ai... Ah aah je me suis crever l'oeil ahh ahh aha ah ah !

GROOOOAAAAAH !!!

Voila qu'il connaissait a présent ses ennemis, il devait donc recuperer des trucs, et nettoyer la zone de ces ... Choses ! Quoiqu'il en soit, n'avait il pas un objectif secondaire a accomplir ? Par chance, il pouvait attaquer le premier, pour le moment en tout cas...

__________________

X1 : 3000 PV (ne peut pas attaquer tant qu'il est enchainé par l'un des deux type X)

Survivant 1 type X : 2500 PV
Survivant 2 type X : 2500 PV



...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 26
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Mer 17 Oct - 22:24

Je ne sais pas si les règles de l'irradiation compte en combat ( étant donné que le combat doit etre rapide, selon moi la radiation / post ne devrait pas compter ) au pire tu me le diras et je réduirais mon nombre de R, pour le moment je ne m'en soucis pas.

///

Il avait vu juste, c'était bien le bon spot et les mutants était bien ici. Il vit ses ennemis et une analyse suffisait... Le XI enchainé était le plus puissant, mais visiblement il était bloqué avec ses liens et donc constituaient La cible, les deux mutants à côté, sans doute ses nounous.
Bonne nouvelle toutefois, le métalleux avait la main, les mutants ne semblaient pas malin ni même vif...
Il activa son "mod" de puissance et se souleva un peu dans le faible taux d'oxygène ambiant, le match commençait.

Il leva sa masse, la pivota au dessus de sa tête et l'abaissa vite tappant le sol et au même moment, tout le métal contenu dans le sol s'assembla en masse compacte et s'ejecta en forme de pointes, empalant tous ses ennemis en une seule fois puis, se jetant dans la bataille pendant qu'il avait un avantage tactique sur le lieu où se passait son combat, il utilisa les bouts de métaux qui n'empalaient pas les mutants et les assembla en une salve vive qui trancha la chair ennemie aussi puissamment que possible.


" Ils encaissent bien... "

Un jet de sang noir jaillit, mais les bandits encaissait bien les coups du combattant de métal, les sons qu'ils faisaient en était assez significatif...

- Passons à la vitesse au dessus...

La masse métallique de Serizawa, maintenant dans sa main, il fonça avec vitesse dans le sens de ses ennemis, toutefois les péons n'étaient pas sa cible, il se déplaça vivement dans le dos du colosse et lui asséna un coup puissant sur la tête, explosant sa masse qui se changea en deux masses de plus petites tailles. Ainsi le combattant toucha également les péons.
Enfin, privé de sa masse, Serizawa utilisa la puissance combinée de ses muscles et du métal de son équipement, asséna un violent coup de poing dans le visage du colosse puis il esquiva le combat en volant...


" Au moins les hostilités commencent... "

///

Spoiler:
 
///

Serizawa : 1350 pv /2900ch ( -100ch/tour )( + 80 +30 Tai / trois tours ) ( + 30 Kinton/ trois tours ) (+ 1 action/tour )

X1 : 1850 PV (ne peut pas attaquer tant qu'il est enchainé par l'un des deux type X) ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )

Survivant 1 type X : 1600 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )
Survivant 2 type X : 1600 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )


Je me suis ajouté les 1150pv du posts précédent ( réduction de "r" ) et j'ai refais ce post ne contenant aucun "r", je me suis donc enlevé les 400pv des radiations

Donc 600 + 1150 - 400 = 1350pv

Et + 20 Rad


Dernière édition par Serizawa Suzuran le Jeu 18 Oct - 8:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4717
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Jeu 18 Oct - 1:52

Et si, les radiations comptent, d'ou la difficulté de combattre en milieu irradié et l'interêt de prendre des items anti radiation comme les pilules et armures et autre... EXCEPTIONELLEMENT je ne les comptes pas a ce tour, mais au prochain ça pardonne pas, je te laisse le choix de fuir au prochain tour ou non

- - - - - - -



Serisawa avait reperé les mutants et entrepris de les battre ou plutot les combattre dans un premier temps ! Il avait enchainé quelques attaques mais c'était sans compter une enorme resistance de la part de ses adversaires : Il ne s'agissait plus de ces vieux bandits mal armés qui encaissait une droite et tombaient au sol, ou bien des péons qu'avait pu connaitre jusqu'alors serisawa, ce monde n'avait plus rien de commun et ses ennemis non plus d'ailleurs. Le monstre le plus solide poussa des cris de souffrances et de colere, et la chaine fut laché par les gardes fous comme l'avait précisé seri au poste precedent... Ainsi, celui ci passa dans une rage intense et attaquait tout ce qui se trouvait sur son chemin... Y compris ses gardiens :

AAAAROAAAHHHHGRR !!!!

Les deux gardiens bien sur, répliquerent a la fois sur Seri qui était la cause de l'offensive, mais aussi contre leurs poulin qui venait d'echapper a leurs vigilance ! Ils tenterent de l'enchainer en lui lançant des crochets acérés, quand a Seri il se prit des tirs de vieilles armes a feu qui trainaient sans doute du marché noir de tanzaku et ses importations du continent.

Tirreeez ah ah ah ha !
Youhouuuuu on va te cuir aux petits oignons mon beau chevalier ahahahhiark !

Au moins, ça changeait leurs quotidiens et ils étaient tout émoustillés de devoir combattre pour leurs vie et sans doute dans un interet plus... mangeable qu'autre chose en fin de compte. Mais pas sur que Seri se laisse attendrir par cette douce proposition. Il avait déja bien cuit en enfer, une marmite serait bien trop petite pour lui.

Spoiler:
 
///////////////////////////

Serizawa : 160 PV/2900ch ( -100ch/tour )( + 80 +30 Tai / trois tours ) ( + 30 Kinton/ trois tours ) (+ 1 action/tour ) (attaques -30 envers X1)

X1 : 1720 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )

Survivant 1 type X : 1470 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )
Survivant 2 type X : 1470 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 26
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Jeu 18 Oct - 8:43

Serizawa : 910 PV/2900ch ( -100ch/tour )( + 80 +30 Tai / trois tours ) ( + 30 Kinton/ trois tours ) (+ 1 action/tour ) (attaques -30 envers X1)
( - 400pv et +20 Rad / tour )

X1 : 1720 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )

Survivant 1 type X : 1470 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )
Survivant 2 type X : 1470 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )

Voila pour les stats après tes attaques, je reprend de là avec les pv que je perd avec les radiations + ceux des "r" ^^

///

Le colosse fonça sur Serizawa, celui-ci esquiva son assaut à l'aide de sa masse et en tapant le géant avec toute sa volonté. Il tomba au sol sous le coup violent du métalleux et dès ce moment, il était a sa totale soumission...
Serizawa leva la main vite et envoya une salve de métal identique a celle qu'il avait envoyé plus tôt dans le combat, affaiblissant les défenses de son ennemi et une fois qu'il en fini, passa a un tout nouveau niveau de puissance.

" C'est le final maintenant...

Le combattant du métal utilisa sa masse et fonça sur le colosse le touchant au niveau de la tête. Le mutant décolla et partit a toute vitesse vers une façade, s'éclatant sur celle-ci. Ainsi, Serizawa ajusta sa prochaine attaque qui était époustouflante, même aux yeux de bandits stupides et mutés.
Serizawa assembla de la puissance dans sa main tendu et une explosion résonna...

La technique fétiche de Serizawa détonna et fonça vers le Colosse, le rayant de cette planète sans que ses acolytes se mettent devant. Ainsi, le plus puissant des ennemis tomba sous la puissance du combattant, et ce n'était pas fini.
L'assaut qui venait était violent, Serizawa utilisa sa mobilité, passant les défenses du mutant qui se mouvait avec peine. Il tapa au niveau du menton avec sa pleine puissance, envoyant le X dans les cieux pendant que d'un mouvement ample et svelte, il lança sa masse dans son sens, elle pivota beaucoup de fois, touchant le mutant a chaque fois, augmentant ainsi les dégâts que la technique lui infligeait. Une fois fini, il tomba au sol au côté de son pote apeuré.


- Qui vient ensuite ?

Se sentant mal, Serizawa avala la pilule que la mission lui confiait.

///

Spoiler:
 

///

Serizawa : 780 PV/1550ch ( -100ch/tour )( + 80 +30 Tai / trois tours ) ( + 30 Kinton/ trois tours ) (+ 1 action/tour ) (attaques -30 envers X1)
( - 400pv et +20 Rad / tour )

X1 : -90 PV = KO ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )

Survivant 1 type X : 620 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )
Survivant 2 type X : 1130 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )
( - 1 action au prochain tour / fatigue pdt 2 tours )



J'ai pris en compte les -400pv du post en milieu contaminé et j'ai pas fait de "r"
J'étais a 60 RAD, - 40 de la pilule et les +20 du post = 40
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4717
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Jeu 18 Oct - 13:40



Serisawa luttait donc depuis un petit moment dans ce milieu irradié, contre ces mutants qui ne lui voulait pas vraiment du bien, mais quoiqu'il en soit, celui qui portait la plus lourde armure c'était bien lui, et il n'hésita pas a l'utiliser avec sa masse, un concours de circonstance pour les pauvres petits mutants qui furent ejectés apres que le puissant X1 ne tombe.

Du sang... Du saaaang !!!

MassacreeHeeyyaaaah !

Il ne fallait pas trop chercher un espoir de raison dans leurs dialogues, ils bougeaient pour essayer d'esquiver Serisawa; eux qui ne craignaient pas les radiations, prenaient les objets environnants pour frapper leurs adversaire commun. Un devant et un autre ayant fait le tour prenant a revers Seri, lui mettant un coup de batte clouté dans la nuque, tandis que l'autre arriva quasiment a bout portant pour tirer les dernieres balles de son pistolet, qui jeta ensuite a la tronche du nukenin.

Prend çaaa !

ah ah ahah

les ennemis allaient jouer a cache cache, ils traverserent un plafond menant a l'etage, ils jouaient la carte du jeu pour gagner du temps, en voyant que Seri prenait des pilules et devait donc écourter son temps en ces lieux hostiles. Peut etre que ainsi, il tomberait dans l'embuscade prochaine, ou alors... Fuirait le lieu ?

Spoiler:
 

///

Serizawa : 470 PV/1550ch ( -100ch/tour )( + 80 +30 Tai / trois tours ) ( + 30 Kinton/ trois tours ) (+ 1 action/tour )
( - 400pv et +20 Rad / tour )

(prochain tour divisé par 2 sauf derniere attaque) (lignes ou r de recherche a faire)
Survivant 1 type X : 620 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )
Survivant 2 type X : 1130 PV ( -30 Tai et Fuuton )( -30 toutes les compétences ) ( + 30 katon / raiton )
( fatigue pdt 1 tour )

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 26
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Lun 22 Oct - 19:18

Dis moi si tu trouves que je n'ai pas fais assez de ligne :/

---

Les mutants étaient idiots mais également lâches. Le colosse, puissante machine de combat qu'il possédaient, était un peu partout dans les lieux maintenant et les deux bandits contaminés affaiblis s'enfuyaient.
Toutefois la mission de Serizawa était sans équivoque...
Il fit un geste de la main et sa masse vint se coller dans la paume de celle-ci, la chasse continuait. Les mutants connaissaient bien les lieux visiblement, ils se cachaient sans cesse quand le combattant les voyait mais ils étaient assez habile pour des individus de cette taille et de cette masse.

Le coup de feu que l'un d'eux tenta plus tôt échoua, du moins pas totalement. Serizawa esquiva juste assez vite et la balle se figea dans son épaule plutôt que dans sa tête. Sa masse fut d'une utilité non négligeable puisqu'il dévia la balle avec son aide.
Maintenant, il se faufilait dans ce qui fut avant un hopital, au devant de plus d'ennuis sans doute, mais la mission ne lui laissait pas le choix. Il vit un de ses ennemis, celui qu'il avait le moins amoché jusqu'a ce moment, il s'immobilisa, visa et activa son sceau.
Une intense luminositée jaillit dans les lieux contaminés et le mutant sentit une main gelée dans son dos. Il sentit la haine de Serizawa, son envi de vengeance et sa puissance jusque dans ses os. De cette vision funeste, le mutant se glaça le sang et tomba.

Serizawa entendit un son sur sa gauche, il se jeta sous la façade qui se localisait là et évita ainsi une attaque du mutant. Celui-ci attaqua le combattant, ainsi son allié s'enfuya.
Toutefois, le combattant les toucha avec son attaque de zone, il leva la main et envoya une tonne de bout de métal dans la localisation de ses mutants. Ils étaient maintenant blessé, la fin se sentait.

Mais une tache l'attendait. La contamination se sentait de plus en plus au sein de ses cellules, il ne vomissa pas uniquement via une volonté aussi solide que le métal de son équipement. Il déclina son buste dans le sens où ses ennemis avait fuie et il avança, un pas suivant un second, il n'avait en tête que la défaite de ses mutants qui se jouaient de lui maintenant, il évaluait les possibilités quant au fait qu'il s'enfuyate dans un sens supposé puis changea de côté, étudiant de ses yeux les lieux, examinant les pas, fouillant les coins, tatant dans l'oculte si ses ennemis étaient là...
Il entendit un boucan du Diable ( lol ) et en suivant son ouïe fine il tomba sur la cause de cette cacauphonie. Les deux bandits se tenaient devant lui, ils tapaient la façade de l'hôpital, visiblement Serizawa les tenait maintenant...


///

Spoiler:
 

///

Serizawa : 505 PV/750ch
( - 400pv et +20 Rad / tour )


Survivant 1 type X : 300 PV ( -30 Tai et Fuuton ) ( + 30 katon / raiton )
Survivant 2 type X : 360 PV ( -30 Tai et Fuuton ) ( + 30 katon / raiton )
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4717
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Lun 22 Oct - 23:22

Les radiations ne sont plus présentes. Donc les malus associés ne sont plus présent (voir topic event dans NEWS du forum pour plus d'infos) Tu restes cependant contaminé a 60%

_ _ _ _ _ _ _ _


Serisawa répondit avec vigueur, sans en démordre, mais déja le paysage changeait d'apparence, les radiations furent pris sous un voile fantome de l'onde du GINY, l'organisation venait de lancer l'assaut de décontamination mondiale. L'onde de "capture" fut envoyé dans le ciel et s'abbatit sur les pays et les contrées, libérant ainsi celles ci du fléau des radiations et autres zones irradiées ! C'était le renouveau et un rétablissement a la norme, les mutants prirent l'assaut de plein fouet et sentaient bien que la chance tournait en leurs défaveur dés lors que le terrain n'était plus a leurs avantages... Seulement (et dommage pour Seri) le marchand itinérant était parti, de ce fait, il ne pourrait décemment pas rendre sa mission, n'ayant plus l'utilité de vendre des choses irradiés alors que le monde était cette fois emprunt de pureté. Il avait donc été contaminé pour rien, risqué sa peau pour rien et tué des mutants........................... Pour rien !

De quoi ravager un esprit et mettre en colere le plus calme des hommes, comme le prendrait Serisawa Suzuran, l'ancienne legende du monde ninja ? Cela restait a être determiné... En tout les cas, les mutants tomberent par terre sous les coups, et hésitaient a repondre. Bien que débiles profonds et entammés par les rads, cette fois, ils sentaient la mort approcher. Ils prefererent donc fuir le combat, c'était mieux ainsi. Il laisserent les ruines devant le nez de Seri, et passerent par une bouche d'egout, pas sur que le Suzuran veuille les suivres dans un tel endroit.

En tout cas, pour Seri, c'était l'aube d'un nouveau monde, sans radiations, et puis sans mutants, mais avec les bonnes vieilles missions et des ennemis tout plein ! Car il l'avait dit (il retrouverait le vendeur a la sauvette s'il lui faisait faux bond non ?) c'était le cas ici, le revendeur itinérant s'était barré, voyant que son commerce coulerait avec les beaux jours, et puis il avait amassé assez d'argent pour se la couler douce, donc pas de quoi faire de vieux os ici bas... Peut etre Seri le retrouverait il, peut etre pas... L'avenir nous dirait si le cran du Serisawa d'antan, serait le même qu'a l'epoque.

Le sang coulerait il a nouveau ? C'etait une nouvelle page qui s'ecrivait, cette mission était en tout cas terminée pour de bon. Le corps moisissant du mutant pouvait peut etre (peut etre) se revendre a un prix acceptable, ce qui dédomagerait Seri, et au mieux, c'était un peu d'experience du combat qui revenait sur le sol terrien et loin des enfers.


_____________

Les ennemis ont fuit

Le corps du brutasse irradié se revendra au prix d'un chuunin (pnj)

tu gagnes 15 xp

validé

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 26
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Mar 23 Oct - 19:44

Serizawa se redressa, il avait encore des nausées mais peut importe, il sentait pleuvoir sur son corps une douce brume qui semblait le revigorer, et a bien regarder autour de lui, la contamination prenait fin en même temps que son combat. La brume sembla acide pour les mutants qui dégerpirent sans demander leur reste, laissant le maître du métal sur les lieux, les paumes ouvertes vers le ciel.

Il toussa a l'intérieur de son casque et retira ensuite celui ci, il était encore sévèrement brûlé sur ce dernier mais semblait cicatrisé un peu, bien qu'a présent il présentait une couleur grenat dû a l'accumulation du sang dans ses tissus, sans doute la cause des radiations selon lui.
Il fixa sa masse dans son dos et quitta les lieux. Il avait besoin de soin, de nourritures et si possible d'un toit pour se reposer. La récupération d'un corps mortel et aussi faible que le sien était chose peu facile, il fallait se réhabituer a des préceptes anodins comme la gravité, la faim, la soif et la fatigue, tout ce qu'il n'avait plus connu depuis des années infernales, perdu dans son cocon de feu et de sang.

" Toutefois ce fut de dure lutte, le niveau des monstres ici à bien évoluer, je sens que je vais pouvoir reprendre là où j'en était * sourire cynique * Commençons par Tanzaku, le reste suivra *

Serizawa s'extirpa des décombres et se dirigea vers le centre de Tanzaku, il voyait un campement de fortune, le même qu'il ignora à son arrivé. Il espérait trouver un semblant de hiérarchie sur laquelle il pourrait s'appuyer...

Le voila redevenu ce qu'il était, un simple ronin a la recherche d'argent et de gloire. Une gomme s'était-il abattu sur le Yuukan pour que son nom n'évoque plus que rire et mérpis ? Il devait changer cela...
Il s'arrêta près du corps du colosse qu'il abatti plus tôt et le hissa sur ses épaules. En cas de contamination futur, un tel spécimen serait sans doute utile...
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 26
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Mer 24 Oct - 14:21

Serizawa retrouva l'hôpital dans le meme état qu'il l'avait laissé. Autour s'était bati un campement de fortune pour acceuillir quelques blessés et des contaminés légers, mais Serizawa n'en avait cure, il ne voulait ni ne pouvait aider quique ce soit, ses pouvoirs ne lui permettant que de ôter la vie pour regagner la sienne, toutefois il pouvait aider du mieux qu'il le pouvait en recréer un hopital qui pourrait non seulement acceuillir en son sein tout ce flot d'âme en peine mais également prodiguer des soins supérieurs dans un avenir plus ou moins proche. D'ailleurs les ruines de l'ancien batiment commençait a être détruite pour rebatir sur du neuf, il interrompit le chef de chantier qui, a grand coup de signes en tout genre, tentait tant bien que mal de diriger sa bande d'ouvriers qui peinaient à arracher un pan de mur capitable pour la destruction des ruines.
Le chevalier l'interpella :


- Retirer vos hommes, je m'occupe de cela
- Qui êtes vous ?
- Je suis envoyez par la Mairie pour aider dans les reconstructions, je pense que vous avez manifestement besoin d'un coup de main pour détruire ce mur non ?
- Oui, mes gars ont quelques soucis, ils doivent se situer suffisamment haut pour faire basculer le tout mais la chute est inévitable, on a donc commencer par percer la paroi pour la retirer par accoup mais ça va nous prendre plusieurs jours... Vous vous y connaissez en contruction ?
- Non mais j'ai démoli assez de village pour savoir comment me débarasser d'un simple batiment, faite partir vos hommes je vais m'occuper de cette batisse.

Le chef de chantier haussa les épaules, il n'avait rien a perdre. Il fit signe a ses hommes de quitter les lieux, laissant à la boite de conserve le soin de faire son office.
Ce dernier étendit ses bras droit devant lui, fit un signe de rotation et attira brusquement ses mains vers son visage. Dès lors, tous les morceaux de métal, utiliser pour renforcer l'édifice se rapprochèrent de lui et il comprima ce beau stock d'acier a ses pieds avant de lancer sa masse pour finir le travail.
Les ruines chutèrent sous le coup et Serizawa utilisa alors l'acier collecté pour protéger les individus de la chute de gravas.


- Et bien, vous ne faites pas dans la dentelle... Merci cela nous aidera beaucoup.
- Je vais également poser les bases de votre édifices avec l'acier dont je dispose, vous n'aurez plus qu'a couler votre béton dans ce que j'aurais fait et la construction avancera bien plus vite.
- Soit !

Serizawa effectua ce qu'il avait proposé et très vite des tiges de métal grandissaient et proliféraient dans toutes la zone, délimitant par ce fait un édifice qui se promet colossal. A présent, le maitre du métal ne pouvait plus faire grand chose pour eux. Il salua le chef de chantier en lui indiquant qu'il le trouverait pour plus d'aide dans la cité, il restait pour un petit moment.
Ensuite, il se dirigea vers les tentes pour y recevoir un soin complet.

Il se fraya un chemin parmi les individus, sa carrure imposante empêchant les individus pressés de l'interpeller et il pris place dans une tante ou un jeune médecin déborder semblait intimider.


- Sous ma carapace de métal se trouve un individu comme vous, j'ai besoin d'un soin, mon corps est usé et mon chakra épuisé.
- Euh... Et bien... Enlever votre armure que je regarde vos plaies.

Serizawa s'exécuta et l'armure disparu de son corps pour ne former qu'un bloc de métal au milieu de son dos. C'était d'une utilité particulière pour se fondre dans la masse.

- Parfait, j'avoue que cela est plus rapide que je ne le pensais. Laisser moi regardé vos blessures... Votre visage semble tuméfié et...
- Ne vous en occupez pas, je me prodigue pour cela mes propres soins.
- Très bien dans ce cas...


Le médecin fit un travail d'orfèvre et répara le monstre de métal comme il le pouvait. Ce dernier déposa ses deniers sur la table prévu a ses effets et revêti d'un coup d'un seul son armure avant de quitter les lieux.

///

Hôpital réparé
+ 8 xp
+10 ryos
Soin complet
- 50 ryos
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Mer 24 Oct - 23:38

Citation :
Mission :s'occuper des blessés (code : vert) (en cours...)
Briefing : L'hopital est débordé de blessés, peut etre qu'un coup de main... Serait utile ? (10 lignes par blessés / 2 blessés minimum a soigner, 6 max)
Gain : 50 ryos et 5 xp de base puis 30 ryos et 4 xp par blessés supplémentaires non demandés
Niveau requis : Tous
XP requis : Non determiné



Le jeune mage prit donc la direction de l'hôpital où l'on demandait de son talent, s'il en est qu'on puisse lui reconnaître un rien de talent dans le domaine médical. Sa magie de la vie lui permettait de donner vie à certains objets mais il doutait de son efficacité avec des êtres vivants, qui plus est des hommes. Pour autant il n'allait pas abandonner et irait aider de son mieux dans un endroit qu'il n'avait pas vraiment l'habitude de fréquenter, ou du moins pas de façon volontaire, il était le plus souvent obligé de s'y rendre suite à quelques blessures. Les combats n'étaient pas vraiment tendre avec le corps, mais les patients qu'il allait rencontrer était bien plus touchés et ce, par tout autre chose qu'un combat. Une bombe ne laissait que très rarement des survivants, et les rares pouvant fièrement se nommer ainsi étaient dans un piteux état. Un membre était pour la plupart du temps perdu, si ce n'était pas plusieurs, ou bien l'on parlait de brûler à des degrés si haut que la douleur n'était pas supportable sans médicament à effet très rapide, et très puissant. Pour les plus chanceux, ils furent cependant touché par le simple souffle de l'explosion et ils pouvaient s'en tirer avec quelques blessures superficielles, une plaie ouverte. Néanmoins d'autres trouvaient la malchance dans cette chance, le choc du souffle les projetèrent loin ce qui les conduisaient à de lourds dommages comme une hémorragie, tant interne que externe. Quant aux autres, ceux qui n'avait subit rien de tout cela, il y avait des chances qu'ils ne se soient transformés en mutants, comme ceux que Zeleph irait cherché un peu après avoir rendu service à l'hôpital.

En se dirigeant vers lui, il prit d'ailleurs passage un vieil homme épuisé. Celui-ci semblait surtout déshydrater, ne présentant aucune blessure. Ses os n'étaient pas cassés à en juger par l'état de son corps, c'était juste de l'épuisement. Il s'était surmené tout bonnement, rien de bien grave, un séjour de quelques nuits l'aideraient sans soucis à reprendre vie. Avec ce poids sur ces épaules, et sa santé donc, il pressait donc le pas pour atteindre sa destination en moins de dix minutes, il déposait gentiment et délicatement le vieil homme sur un lit avant de le confier à des infirmiers. A l'accueil, il interpella la demoiselle déjà très débordée, les patients semblaient affluer.


- Bonjour, mademoiselle. Je suis venu vous aider, tenez, lisez ceci.

La jeune femme pouvait ainsi prendre connaissance de la mission attribuée par le panneau des primes, et d'après son sourire il venait de tomber à point nommé. L'énoncé disait bien vrai, c'était une évidence, ainsi un coup de main ne saurait pas de trop.

- Parfait !! Vous venez juste à temps ! Nous venons de trouver cinq blessés, leurs jours ne sont pas en danger et les médecins s'occupent donc de ceux pour qui c'est malheureusement le cas. Les laisser ainsi serait pourtant dangereux à force, et les voir ailleurs que dans les couloirs ou les salles d'attentes arrangeraient un peu, surtout pour l'organisation. Nous les préférons chez eux, au chaud, ou dans une chambre si le cas le demande vraiment. Il vous suffirait de faire quelques points de sutures, et des bandages peut-être. Mais, avez-vous des connaissances médicales? Et, quel est vôtre nom au fait, je suis bien impolie?

Son nom... devait-il le lui dire? D'après ce qu'il savait, personne en ce monde ne connaissait vraiment le sien, mais il avait laissé vivre une jeune femme il y avait de cela quelques semaines, elle pouvait être en mesure de dire son nom puisqu'il lui avait délivré cette information ainsi que d'autres. Quand bien même elle ne voulait le trahir, lui et sa confidence, elle pouvait être interrogé par des moyens moins moraux. Un anonymat était donc préférable, même s'il n'aimait pas cacher son identité. Il était inutile de créer plus d'affolement que de raison après tout.

- Je n'ai pas de connaissances médiales réelles, mais je sais bander et recoudre. Je suis ce que vous appelleriez un ninja, il m'est parfois nécessaire de me soigner après quelques combats.

Jeune, il en avait connu des combats, des aussi féroces que mortels. Au pays des démons il n'était pas question d'un combat amical, ils se terminaient tous sans exception jusqu'à la mort de l'adversaire. Pour obtenir le rang de Roi il y a de cela plusieurs centaines d'années, il lui avait été nécessaire de combattre bien des monstres.

- Appelez moi... Mabuchi.

Son brin d'hésitation pouvant laisser croire à un litige entre dire le nom ou le prénom, la jeune femme n'y porta plus d'attention. Elle l'emmenait alors jusqu'aux blessés, du moins au premier, il devait se débrouiller pour les autres. L'objectif était de faire les cinq mais peut-être un médecin viendrait-il l'aider entre temps. Le premier logeait donc dans le couloir et son cas n'était pas des plus grave, il avait quelques bleus et pour la blessure la plus importante, il s'était ouvert la cuisse. D'après l'infirmière et le rapport qu'elle tenait, l'explosion avait soulevé ses bagages à tel point qu'un couteau glissa de son sac. Heureusement la lame était petite, puisque destinée surtout au repas, et elle n'avait pas été loin dans la chaire. C'était une entaille vilaine, rien de plus.

- Bonjour monsieur. Je serai celui qui s'occupera de votre blessure, si vous le permettez. Une infirmière m'a déjà expliqué votre cas, je vais donc vous désinfecter, examiner très brièvement la plaie afin de voir s'il n'y a rien dedans, et je vous ferai quelques points. Vous aurez un bandage ensuite, vous le changerez chaque jour après la douche.

Au début, l'homme n'était pas très rassuré. Il avait en face de lui un vagabond qui n'avait absolument rien à voir avec un médecin, tant dans l'apparence que dans la façon de faire. Son premier réflex fut donc de lui demander son identité, s'il était qualifié. A nouveau, le mage noir réemploya le faux prénom qu'il s'était donné, puis il répondit négativement à la seconde question, tout en rassurant l'homme à ses côtés qu'il savait ce qu'il faisait, pour s'être lui-même soigné de nombreuses fois. Là, ne voyant qu'il n'avait d'autre choix, l'homme céda et se laissait aux mains de ce docteur improvisé.

Cinq points de sutures furent nécessaires pour un résultat impeccable. Il n'avait eut aucun signe d'infection, et rien ne s'était glissé ou logé dans sa plaie. Quant au bandage, il fut fait patiemment sous le regard attentif du patient, avide de savoir comment faire, pour pouvoir lui-même le refaire une fois seul, chez lui.


- Rendez vous à l'accueil, demandez de quoi calmer la douleur pour les trois jours qui vont venir. La cicatrisation va vous tirez la peau au début et si vous forcez trop vous aurez mal à la jambe, sans aucun doute. Je vous conseil d'y aller tranquille au début, vous pourrez vous sentir mieux après une semaine même s'il n'est pas nécessaire de demander plus de médicaments, vous êtes encore assez jeune pour une cicatrisation rapide.

Des plaies ouvertes, il en avait eu, et des biens plus graves parfois. Les griffes de certains démons de Oni no kuni était sans pitié avec la chaire qu'elle transperçait comme du beurre. Et cette expérience fut appréciée par le patient qui remercia son docteur, il avait fait un bon travail. En quête de plus de bons sentiments, il se remit en route à la recherche du second patient. Cette fois, il était dans la chambre et... c'était une femme. Grâce à sa faible connaissance des hôpitaux, il eut par réflexe de prendre le dossier médical de la patiente accrochée au lit. Elle avait quelques contusions mais rien de grave, et elle avait eu surtout un choc violent au niveau de l'abdomen. Une poche de sang avait très bien pu se former, ou d'un tout autre liquide. Mais la palper était assez gênant car il n'y était pas vraiment habiliter. Par soucis moral il se présenta donc sans y être invité en expliquant son cas, la jeune femme ne fut pas gênée contrairement à l'homme juste avant elle, elle voulait juste être soigné au plus vite car, comme toutes femmes, elle était pressée. Zeleph s'approcha donc d'elle et elle souleva son haut juste assez pour voir son ventre. Palpant la zone il ne sentit rien de suspect, la jeune femme avait simplement quelques douleurs lors de la palpation ce qui pouvait être tout à fait normal. Pourtant, à côté d'elle il ne se sentait décidément pas à l'aise et maintenant, sans savoir pourquoi. En prenant un petit temps de réflexion, il se souvint très vite de cette sensation, c'était celle de la mort. La jeune femme n'avait pas qu'un problème à l'abdomen, il en était certain ! Et s'il ne faisait rien, bientôt elle compterait parmi les victimes de ce désastre. En urgence, il disparut donc pour réapparaitre avec l'infirmière un instant plus tard, il lui chuchotait à l'oreille ses quelques découvertes, bien que son instinct ne fusse pas considéré comme une véritable preuve, la femme à la blouse blanche fit s'allonger la patiente. Apparemment les ninjas avaient ici une assez bonne réputation et on écoutait leur parole assez aisément. Au final, l'infirmière en déduisit qu'elle avait un traumatisme crânien, une opération serait nécessaire pour lui retirer sans doute un peu de sang ou autre. Vu que la jeune femme passait dans les patients prioritaires, il fut dépêché de trouver le suivant en laissant derrière lui l'infirmière.

Cette fois, le patient était dans un état bien plus inquiétant. Pourtant, les vrais médecins n'avaient pas jugés bon de le mettre dans les prioritaires. Malgré deux fractures, une côté cassée et une grande plaie ouverte d'un centimètre - ou un peu moins - de profondeur au torse, il était apparemment un cas stable. A nouveau, l'instinct du mage noir lui fit comprendre que les jours de celui-ci était aussi compté que ceux d'un patient instable. Les blessures pouvaient s'infecter, s'agrandir à force d'efforts et de mouvements, son cas n'était pas à prendre à la légère. Rapidement il repassait en revu les différentes zones dites cassées sur le bilan de santé, il allait avoir besoin d'un plâtre et ça, il ne savait pas les faire. D'ailleurs, l'homme à la trentaine ne lui avait rien demandé et il n'avait pas sentit le besoin d'en dire plus, il avait déjà prit un peu l'habitude du rôle qu'il devait jouer. Sur le papier, il confirmait donc les fractures avérées avant de passer au torse déjà bandée, par précaution. Enlevant les bandes, il vit que le sang dégoulinait encore et il stoppa donc l'écoulement par une petite pression tout le long de la blessure qui, au bout d'une ou deux minutes, cessa de saigner. Là, il prit plusieurs compresses qu'il imbiba de désinfectant avant de les apposer - très délicatement - sur la blessure ouverte et profond. Heureusement, le produit ne piquait pas malgré son efficacité, et aucun cri ni aucune douleur ne furent perceptible. Suite à ça, il lui fit une vingtaine de points de sutures.


- Je vous ai fais vingt et un points de sutures. Je vous conseil de bouger peu pendant au moins une bonne semaine. Essayez d'avoir de l'aide pour refaire le bandage, le mieux serait deux fois par jour. Une fois au levé, et une fois après votre douche le soir, ou du moins le soir si vous la prenez le matin. Ainsi vous passez une journée dans un bandage propre, et une nuit dans un autre. Pour ce qui est des calmants, puisque cela doit vous faire souffrir, l'hôpital vous fournira cela. Je leur demanderai de vous garder encore deux jours dans une chambre, la cicatrisation devrait avoir assez avancé et au besoin, n'hésitez pas à revenir.

Bien entendu, l'homme le remerciait. Avant de partir, il fut cependant intrigué par cette vilaine blessure au torse, il se renseigna donc sur son origine. L'homme lui apprit que des mutants l'avaient attaqué, et sa seconde mission lui revint à temps. D'autres personnes l'attendaient ailleurs, mais pas pour les mêmes raisons. S'excusant, il prit donc congé de son patient pour rejoindre l'accueil où il expliquait son cas. La jeune femme comprit sa situation et lui demanda de se presser, après tout plus vite il neutralisait ces mutants, plus vite le risque que les blessés n'augmente serait diminué. La saluant, il quittait donc cette fois l'hôpital pour son nouvel objectif.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
3 blessés soignés.
2285 mots effectués.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Ven 26 Oct - 17:43

Sortant du marché noir le cyborg se dirigea vers le centre ville de tanzaku qui semblait lui aussi bondé de monde, en fait l'explosion de la ville n'avait rien entaché a l'amour du commerce de ses habitants malgré ce que l'on pouvait croire, et c'était tant mieux ainsi car le monde ne s'arrête jamais de tourner et le temps c'est de l'argent, le déserteur se dirigeait cette fois ci vers l'hôpital de tanzaku pour pouvoir se refaire une santé en attendant de pouvoir trouver un moyen de remettre la main sur ce fameux monstre qui hante les cavernes du yuukan et qui a massacré beaucoup de gens .

Arrivé devant l'hôpital une mauvaise nouvelle se présent a lui : celui ci fut totalement bondé de monde, il était presque hors service vu tous les blessés grave qu'il y avait . Sans compter les mutants, il y avait les gravement irradiés, les brûlés a 70%, les gens qui mourraient a petit feu a cause des cancers qu'ils ont choppé dans l'explosion de la bombe et le service pédiatrie qui était plein a craquer de monstres de foire, d'enfants que les radiations ont fait devenir des alien malgré eux . De nombreuses autres répercutions a long terme s'ajouteront a la liste de toutes celles évoquées ici mais cela se fait en 60, voire un siècle . La mort peut se montrer très joueuse lors des meurtres bravant la logique et la morale humaine .

Bref le déserteur voyant l'hôpital bondé décida de tricher un peu, il s'approcha d'un médecin qui lui bloquait la route puis lui glissa une liasse de 80 ryos, celui ci laissa alors le cyborg passer . Celui ci passa en revue ses plaies qu'il arrosa abondement d'alcool a quatre vingt dix degrés puis qu'il recouvrit de bandages . Il fit de même sur son tibiac avant de rapidement quitter l'établissement .. Son système de cicatrisation ferait le reste .

_ _ _ _

- 80 ryos
Stats a fond

validé
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 26
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Mar 30 Oct - 9:15

Serizawa se réveilla sur un lit d'hôpital. Sa précédente expérience avec la mort fut plus courte que la dernière mais tout autant désagréable. Il se redressa, la nuque aussi raide qu'un pin d'hivers et sa tête lui faisait atrocement mal.
Il se leva avec peine, fit quelques pas avant d'arracher la perfusion qui se trouvait sur son bras.
D'une pensée, il fit apparaitre son armure qui lui serti le corps comme s'il était un joyaux précieux, ne laissant que son visage à l'air libre.
Il s'approcha du coin d'eau, ou une vasque pouvait déversé ce qu'il fallait pour une toilette sommaire. Il passa son visage sous l'eau clair, étrangement pure, et se réjoui de ce contact par mille fois oublié.
Cela faisait du bien.
Il attrapa la serviette blanche a ses côtés et s'essuya le visage lentement, avec précaution, avant de remarquer que la plupart de ses cicatrices commençaient a se désorber.

Il se regarda dans le miroir rapidement, et vit avec émotion que son visage récupèrerait quelques traits coutumiers, symbole d'une guérison en bonne voie.
La pilule de la vie ne lui avait pas seulement rendu la vie, mais également rétabli sur un plan physique.


" Je vais bientôt pouvoir ôter ce masque et m'exposer au grand jour. Pour le meilleur et pour le pire * sourire cynique * "

Son casque réapparut sur le visage, cela faisait bien une journée qu'il dormait, tout du moins c'est ce qu'il pensait. Il allait donc se rendre à la Mairie voir si la dame des lieux a décidé ou non de se rendre sur son lieu de travail.

///

- 50 ryos = 1070 ryos
Stat a fond
Validé
Revenir en haut Aller en bas
Yusei
Modérateur suppléant

avatar

Modérateur suppléant

Messages : 1432
Date d'inscription : 14/02/2010
Age : 27

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4150/4550  (4150/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Mer 7 Nov - 19:53

Laissé en plan dans l'auberge avec une dizaine de blessures mortelles en cadeau, Yusei se releva péniblement. Il avait été une nouvelle fois bien amoché et il ressemblait vaguement à une bouteille de ketchup éventrée laissant dégouliner son jus de toute part. Coutumier du fait et ayant abonné son corps à des séances de torture régulière, cette situation ne l'inquiétait guère. Avec le peu de chakra qui lui restait le bretteur dynamisa l'activité cellulaire de son organisme pour accélérer le processus de récupération. Il se sentit légèrement plus vif mais il était évident que cela ne suffirait pas. On ne répare pas pas une statuette en bronze avec de la colle UHT (comprendra la métaphore qui veut !). Il attrapa un torchon de cuisine crasseux pour en faire un garrot sur sa cuisse et utilisa un morceau de sa propre chemise pour stopper une hémorragie au ventre.

" Putain de merde je fuis de partout, on dirait un grand père qui contrôle plus son rectum ...! "


L'épéiste de releva alors que Serizawa se faisait soigner dans une chambre en haut mais quelque chose inquiétait Yusei. Il avait aperçu durant son combat dans la ruelle deux ninjas de Kumo dont le jeune shinobi qui s'était manifesté à Oto durant son combat contre les deux gardiennes. Il n'était pas improbable du tout que le village des nuages n'ait lancé des équipes à ses trousses pour demander quelques explications ( même si lui ne savait pas que Suzukaze avait joué les livreurs de jeune femme en détresse) ou tout simplement pour lui faire la peau. Si comme le montrait sa récente confrontation, Yusei n'était pas contre les empoignades virils, il avait atteint son quota quotidien de coup d'épée et de litre de sang perdu. Un nouveau combat le mènerait droit au cimetière, les deux pieds devant et ce n'était pas dans sa programmation.


" C'est pas que j'ai pas envie de refaire le visage de ce manipulateur de glace mais je suis pas au sommet de ma forme là hé hé hé. Il faut mieux que je me fasse discret jusqu'à que je sois remis sur pieds".


Malgré la sensation de déchirement et les vertiges Yusei se releva et s'escamota discrètement par la porte arrière de l'auberge. Il s'assura qu'il n'était pas suivi mais si quelqu'un lançait la chasse il n'aurait aucun mal à la suivre vu les traces de sang qu'il laissait derrière lui comme un animal à l'agonie. Après cinq minutes de marche le bretteur atteignit l'hôpital ou il fut reçut comme un honnête homme. Ici il n'y avait pas de discrimination basée sur l'intégrité ou la moralité. Yusei s'allongea sur une sorte de brancard et on l'amena dans une sale d'examen oû l'attendait un médecin.

Jeune homme, il faut vous opérer et pour ça il faudrait vous endormir.


C'est une blague ? attachez moi s'il le faut mais pas besoin d'anesthésie ! prenez une aiguille un fille et faîte vôtre job ...


L'épéiste avala une demi fiole d'éther, attrapa une serviette qu'il roula en boule la mordit de toute ses forces. En effet avec l'adrénaline en moins il était peut être aussi douloureux de réparer des plaies béantes que de se prendre un coup d'épée. Le médecin s'occupa de Yusei pendant prêt d'une heure et à la fin de cette séance le jeune homme ressemblait à une momie couverte de bandage et de crème cicatrisantes. Néanmoins le plus important était assuré il ne pissait plus le sang par tout les pores de sa peau et la douleur avait baissé d'un cran. Le jeune homme resta faire une petite sieste d'une heure supplémentaire et, malgré les contre indications du docteur, repris sa route tout à fait normalement.
- - -

-50ryos by moi même
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 26
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Mer 7 Nov - 22:09

Citation :
Mission :Donneur sanguin (code : vert)
Briefing : Donnez votre sang a l'hopital de tanzaku afin de sauver des vies ! (10 lignes)
Gain : 50 ryos
Niveau requis : Tous
XP requis : Non determiné

Serizawa se dirigea par la suite vers l'hôpital.
Il devait donner son sang, dans son état ce n'était pas conseillé, mais l'ancienne terreur du Yuukan n'était pas à cela près. Il avait déjà récupéré une bonne mine, sur son visage n'était visible qu'une grosse fatigue tout au plus, les traces du combat était déjà absente de son visage blafard qui tendait toutefois a récupérer une teinte un peu plus "vivante"
Il fit la queue pour entrer, la batisse possédant encore quelques ailes fermée, puis se dirigea vers le centre de gestion de tout ce petit monde. Il s'imposa de part sa carrure et réclama une infirmière qu'il saisit par l'épaule.


- Excusez moi, je cherche l'endroit pour donner mon sang, j'ai vu que vous en manquiez...
- Ahh parfait, c'est au fond du couloir, vous êtes de quel type ?
- Je change souvent faudra refaire les manip'
- Hein qu...

Serizawa s'écartait déjà de l'entrée et croisa sur le chemin un chevelu qu'il connaissait bien. Finalement lui non plus ne semblait pas aller trop mal. Leur regard se croisèrent.
Son visage était un peu plus marquer que Serizawa, qui changeait heure par heure pour retrouver son physique d'antan. Toutefois le regard dans les prunelles du ronin n'avait pas différé. Ce dernier fit même un petit sourire en le voyant s'approcher.
Arriver a la même hauteur, le démon agrippa Yusei par le bras et lui glissa dans l'oreille.


- J'aurais ma revanche. On se retrouve à l'auberge dans la soirée, j'aurais des questions a te poser...

Sans attendre une réponse Serizawa continua son chemin et Yusei fit de même. Il verrait bien au final s'il venait, de toute façon, l'ancien Lycan savait où il crècherait une fois la nuit tombée...

Une fois au bout du couloir, il s'installa rapidement sur un fauteuil quand un membre de l'équipe s'occupa de lui. Il enleva une partie de son armure, tendit le bras et son sang fut lentement aspirer jusqu'à le seuil maximum pour un adulte en bonne composition.


///

Mission terminée
Revenir en haut Aller en bas
Goto
Oinin / Shiroi Kyojin

avatar

Oinin / Shiroi Kyojin

Messages : 324
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 25
Localisation : Ta femme est sur son 31 ?... Elle sait que je viens.

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4700/4700  (4700/4700)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3940/4000  (3940/4000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 65
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Mer 14 Nov - 12:57

Makura entra donc en ville, il comptait se diriger vers l’auberge la plus proche mais en chemin il réfléchit quelque instant, le plus logique pour lui n'était pas d'aller dans une auberge, les blessures qu'il avait était beaucoup trop grande pour être totalement remis par un aubergiste endimanché de Tanzaku. Il lui fallait donc du lourd, du plus gros, du plus efficace pour être totalement remis sur pied. Il lui fallait donc aller dans l'hôpital de Tanzaku probablement fraichement reconstruit. Le jeune homme bien qu'aveugle parvenais a se diriger facilement via le kentetsu, il visualisait tous ce qu'il avait autour de lui, c'était une sorte de radar perfectionner au possible en 3d HD etc. Le jeune homme marchait de plus en plus lentement, chaque pas lui faisait ressentir l’apprêté du combat qu'il venait de mener, mais le salut du ninja de Kumo tarderais évidement de pas. L'hôpital de la ville n'était très loin de là, à peine plus de 600 métre tous au plus, rien de bien méchant pour l'homme qui c'était tapé le chemin d'Oto a iwa d'une traite à pied, sans vivre. Il pouvait encore joué les guerriers sans peur et sans reproche, et sans... énergie.

La ville avait repris des couleurs il était plaisant de voir a quel point quand l’homme y met de la bonne volonté rien n’est impossible, c’était une reconstruction rapide et efficace un peu comme à l’image de Kumo, qui en très peu de temps c’était refait une santé. Makura parvenu non sans mal a entré dans l’hopital, son était n’était pas gravissime mais nécessitait une prise en charge rapide. S’approchant de l’accueil l’infirmière en chef le pris sans bronché, le posa sur un brancard pour lui appliquer les soins de premier secours, le jeune homme s’endormit.


"Elle était sexy aie aie aieeee"

Quelques heures plus tard après un long repos pas totalement immérité le ninja de kumo était totalement remis sur pied et prêt à faire à bouger des montagnes. Il se leva, paya son dû et sorti de l’hôpital le sourire aux lèvres. Il remerciât le personnel médical avant de se diriger vers le centre-ville de Tanzaku.

stats a fond -80 ryos

validé
Revenir en haut Aller en bas
Hijou
Officier d'élite

avatar

Officier d'élite

Messages : 801
Date d'inscription : 18/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4650/4650  (4650/4650)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4120/4120  (4120/4120)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 1805
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Jeu 13 Déc - 19:14

Ayant reçu sa petite prime de mission, Hijou avait donc quitté le PDP comme il était venu, sans parler à personne, de son pas lent et sûr.
Maintenant, il devait reposer son corps et ce rapidement et pour cela, il n'y avait pas 36 moyens : l'hôpital. Sur tout que son état de santé n'était pas enviable et qu'il avait besoin d'une bonne dose de chakra pour être paré à toute éventualité.
Malgré le caractère quelque peu urgent de la situation, il ne se pressa pas pour autant, parcourant toujours les rues de la cité marchande avec cette assurance qui ne laissait rien présager de ses faiblesses.

Il savait que des ninjas senseurs pouvaient sentir son faible taux de chakra, mais à moins qu'ils n'aient une bonne raison, il y avait quand même assez peu de chance pour qu'ils lui sautent dessus. De toute manière, vu qu'il était sous l'autorité de la ville, même des ninjas venant des villages pouvaient se faire refouler en attaquant quiconque leur paraisse suspect.

Bref, il arriva donc sans le moindre sushi à l'hôpital, y entrant en se baissant un peu pour ne pas cogner sa faux. Son entrée fut remarquée par quelques personnes dans le hall, certaines prenant déjà peur, c'est normal. L'assassin attendit patiemment son tour à l'accueil, demandant fermement mais calmement à ce qu'il soit prit en charge pour quelques heures, prenant soin d'indiquer un faux nom, juste au cas où.

Suite à quoi, une petite équipe médicale, courageuse soulignons-le, entreprit de remettre l'assassin anonyme sur les bons rails. Ce n'est qu'après quelques heures d'un repos au calme qu'il pu quitter l'hôpital, prêt à se chercher une nouvelle mission, un nouveau contrat, de nouvelles cibles en somme.



-50ryos, stats à donf'
(auto-validé)
Revenir en haut Aller en bas
Hoshi

avatar



Messages : 358
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4700/4700  (4700/4700)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4400  (4200/4400)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 1190
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Lun 17 Déc - 23:12

Citation :
Mission :Donateur (code : vert) 
Briefing : Donnez votre sang a l'hopital (10 lignes)
Gain : 20 ryos et 1 bon gratuit pour l'hopital
Niveau requis : Tous
XP requis : Non determiné


Après avoir acheté un ballon gonflé à l'hellium en forme de père Noël, Hoshi passa la porte de l’hôpital et s'assit dans la fille d'attente prévue pour tester la résistance des patients à attendre un médecin qui parfois ne vient jamais. On la regardait très bizarrement et grâce à son don la jeune femme sentit très vite qu'on trouvait curieux de voir une adulte comme elle être fière de posséder un ballon initialement conçu pour des humains miniatures.

-Quoi, vous voulez ma photo ?

Peut être pas eux, mais en tout cas une petite fille qui attendait que sa mère soit prise en charge enviait beaucoup Hoshi et la regardait avec des yeux de merlans frits pour qu'elle lui cède son jouet gonflable.

-Arrête de m'regarder comme ca toi, t'es moche. Et puis fais gaffe, sinon tu vas vite savoir c'que ca fait d'être un ballon.
-Non mais dis donc, ca va pas de menacer une enfant !
« Elle a bien raison. »
« Je sais pas qui sont ses parents mais ils l'ont mal éduqués. »
« Quelle immaturité ! »
« Mais euh, elle est méchante.. »

Tout le monde s'en donnait à cœur joie, mais avec un peu de concentration, Hoshi put ranger dans une boîte toutes ces pensées malveillantes pour les ignorer et ne pas en tenir compte. C'était un peu comme si elle avait mit un casque insonorisant en fait. Pourtant, ça ne l'empêcha pas d'entendre le médecin chercher un nom dans sa liste de patients prioritaires, et de constater qu'il n'était pas vraiment dans un bon jour. Un peu perdu et comme il traînait la patte, elle se leva, le prit par le bras et l’entraîna vers un couloir.

« Madame... Monsieur, ah non c'est bien Madame. »
-C'est au tour de Madame Le...

-Ouais c'est moi !
-Mais, euh, je n'ai même pas dit votre nom, vous êtes bien..
-Bah oui, j'suis là 'voyez ?

Hoshi mit le doigt sur un nom au hasard, et comme le médecin semblait s'en satisfaire, il l'a conduisit jusqu'à la chambre la plus proche. La jeune brune prit quand même le temps de se retourner pour tirer la langue à tout ceux qu'elle venait de piéger en prenant la place d'une personne qui attendait sûrement depuis une bonne heure, voir même deux, et puis suivit l'homme de la situation. Arrivé dans la salle de soins, le médecin butta longuement sur l'objet gonflable apporté par la kunoichi, et hésitant, il se risqua à lui demander de le dégonfler, ou du moins de le dissimulé pour ne pas être gêné dans son travail.

-Vous pouvez euh, rangez votre.. Enfin votre ballon s'il vous plaît ?
-Bah pourquoi, vous l'aimez pas ?

Hoshi se munit d'un regard noir et menaçant digne de tout bon mercenaire qui se la pète, et tout d'un coup le médecin changea radicalement d'avis.

-Non, enfin si, mais euh.. Oh et puis ça ne fait rien gardez le.
« Comme si la journée n'était pas suffisamment longue. »
-Pauvre chou.

Le jeune homme ne tilta pas sur ce commentaire et s'attela plutôt à la soigner de ses blessures dut à son combat contre le ver des sables, il voulait juste en terminer, et vite !

-J'viens donner mon sang aussi, tant que vous y êtes.
« Super, encore un truc qui va empiéter sur mes heures de pause. »
-Je m'en occupe dans ce cas.

Il alla chercher de quoi faire ce travail une fois qu'il eut guérit les plaies de la belle, et puis revînt très vite pour préparer Hoshi au prélèvement sanguin. Mais puisqu'elle le regardait très bizarrement et avec insistance, le tout intentionnellement bien entendu, le médecin se sentait épié et avait tendance à trembler. En clair il n'était pas très rassurant une fois une seringue à la main.

« J'ai l'impression qu'elle lit en moi comme dans un livre ouvert, elle fait peur cette fille.. »
-Rhalala, c'est pas possible ça, quel empoté ! Donne moi ça, tu sais pas y faire mon gars.

La brune prit des mains l’objet en question et se fit elle même l'opération sous les yeux apeurés du médecin qui pour le coup aurait mieux fait de rester au lit aujourd'hui. Hoshi s'était servit de ses mains uniquement pour le stopper avant qu'il ne la pique à coté, ensuite ce fut son don qui fit tout le boulot, rien de plus terrifiant pour un civil normalement constitué.

-T'es bizarre toi, d'habitude les gens ils aiment bien c'que j'fais.

Remise d'aplomb, la jeune femme sauta du lit, son ballon toujours en main et puis sortit de la chambre sans se priver pour accroître d'avantage la peur du professionnel de la santé qui s'était réfugié dans un coin de la pièce.

-A plus le livre ouvert, t'es pas très intéressant comme victime de toute façon.

Le sang donné, les soins consommés, Hoshi retrouva le couloir, la salle d'attente et les pauvres petits civils de Tanzaku. Il y avait encore cette salle môme envieuse de son ballon et dès qu'elle aperçut son jolie minois, une idée germa dans le crâne de la brune. Elle s'approcha de la petite en se mettant à son niveau et lui donna en main propre l'objet en plastique qu'elle convoitait tant.

-Tiens, désolé pour tout à l'heure, c'est pour toi.
-Oooh, merci  !

Elle se releva, regarda l'assemblée qui ne s'attendait pas à la voir agir d'une telle façon après son attitude précédente envers la gamine, et puis Hoshi se dirigea vers les portes avec un sourire malicieux qui en disait long sur les raisons de cet élan de bonté.

« Trop bien élevée, sale gamine. »

Elle passa les deux vitres coulissantes qui bordaient l'entrée de l'hôpital, et c'est à cet instant qu'un PAF fit trembler tous les murs, de quoi provoquer un arrêt cardiaque à quelqu'un de fragile se trouvant dans les parages. Le ballon venait d'exploser à la figure de la fillette qui pour le coup se retrouvait avec une coupe à la Yusei après s'être prit une baffe par l'explosion du plastique.
Fière d'elle, Hoshi éclata de rire et disparut dans les rues, alors que dans l'hôpital on s'agitait autour de l'explosion, et des pleurs de l'humain miniature.


------------
-50ryos (validé)
Stats à fond tirelangue
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 26
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   Jeu 10 Jan - 13:07

La discussion avec Kamo avait porté ses fruits, finalement il porta le frêle corps d'Akiko sur ses épaules jusqu'a l'hôpital le plus proche. C'est vrai que la tentation de vendre son corps fut très grande mais il savait qu'il n'aurait pas un instant à lui et Kibami l'aurait sans doute occis par la suite. Donc sans explication il demanda qu'on la soigne prétextant un accident quelconque. Bien entendu on ne le pris pas au sérieux mais l'apparence combative de Serizawa empêcha toute forme de discussion et donc Akiko fut pris en charge.

Un peu plus tard, Serizawa fut également prit en charge, il fut soigné rapidement par quelques seringues et pilules, il n'avait guère besoin de plus que cela. Une fois terminée, il demanda à rejoindre la chambre de Akiko dans laquelle la petite était traité.
On demanda a ce qu'on le laisse seul avec elle et malgré quelques réticences on lui obéit. Maintenant seul, il déposa un message sur la table de chevet, à côté de SA LANCE.


Citation :
Enfin sur pieds ?
Bien, comme tu l'as voulu je vais te laisser tranquille, tu as le droit à ta liberté, de faire tes propres erreurs et a faire tes propres expériences. Je ne serais pas sur ton dos toutefois avant de te laisser vagabonder laisse moi te transmettre les ordres de ton oncle.
Il va doute avoir besoin de toi très vite, une bataille se prépare et il m'a demandé de te préparer à la bataille.

Aussi tu trouveras un collier possédant une dent de loup, il est important que tu le gardes sur toi. En cas de problème ou si tu te fais attaquer en traitre, pose une goutte de sang sur cette dent pour que du renfort arrive.

Maintenant gamine bon courage, on sera amené a se revoir

Enfin, Serizawa quitta les lieux, non sans payé les soins avec l'argent de la gamine, il avait gagné après tout.

///

- 100ryos pour Akiko (validé)

Stat de Akiko et de Serizawa a fond !


Voila a toi de flaner au gré de ton envi maintenant. Tu as le meme collier que Mai, si tu te fais attaquer ou qd tu le souhaites, pique toi avec la dent pour que je sache où tu es, si tu en a besoin même si je doute que tu le jeteras sans doute ^^


Dernière édition par Serizawa Suzuran le Jeu 10 Jan - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Hopital de Tanzaku   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hopital de Tanzaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» liste pour la valise si vous accouchez à l'hopital!
» urgent: obliger l'hopital à se bouger
» hopital de vesoul?
» 1er RDV à l'hopital et présentation de mon PdN
» 19 AVRIL 1968 A L'HOPITAL LAENNEC DE QUIMPER (29)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Tanzaku :: Tanzaku :: Hôpital de Tanzaku-