AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mairie de Tanzaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Mairie de Tanzaku   Sam 28 Avr - 14:48

市 役 所

Mairie De Tanzaku




Citation :
La Mairie de Tanzaku, placée au centre ville, est une place forte du village. C'est ici que se trouve le ou la chef de la citée, concernant surtout les paperasses, les problèmes internes, et les relations commerciales, sociales et économiques. Le ou La maire ne dispose pas des mêmes droits qu'un Kage, surtout en terme de puissance militaire. Mais en revanche, dispose de droit sur les inventaires de commerces et tout ce qui régit le village de Tanzaku. Le poste de maire a été souvent disputé, du premier maire a l'actuelle mairesse, ce poste a souvent créer des conflits en rapport a la gestion, ou bien les conspirations. Finalement, la plupart ne tiennent pas longtemps, meurs assassinés ou fuient lâchement de ce poste. C'est donc un passage obligé pour discuter avec le ou la chef du village marchand.

* Le bureau du ou de la maire se trouve au premier étage.
* Le ou la secrétaire se trouve au rez de chaussé.
* Certains gardes s'occupent de la sécurité du lieu.

L'actuelle Maire est : Miss. Arcueid.


...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Ven 4 Mai - 18:47

Marchant dans les rues, comme le ferait un nombre incalculable de concitoyens normaux. Là, a travers les chemins et les marchands. Un individu mysterieux, entièrement vêtu de noir continua son chemin vers le bureau de la mairesse. Il monta le bureau sans que personne ne le stoppe. Les gardes tombèrent soudainement et les portes se fermèrent aussi vite. Une fois au bureau il tomba nez a nez avec Arcueid. Celle cine savait pas a qui elle avait a faire, mais la mairesse avait comme une certaine idée, une intuition pas que feminine. Son instinct lui disait rien de bon au sujet de l'étrange personnage qui venait
d'investir les lieux sans difficultés. D'ailleurs celui ci se posta versun appareil a musique, il chercha dans une de ses poches et puis y mis un vinyle. C'etait un beau requiem d'Ave Maria...Le son commença a envahir la piece.


Musique

L'homme referma sa veste et mis les mains dans ses poches. La mairesse fut bien obligé
de lui demander ce qu'il venait faire, qui il était, que voulait il et pourquoi agir comme s'il se croyait chez lui. Arcueid n'était certainement pas du genre a se laisser faire comme ça, elle se tourna vers lui, le fixa droit dans les yeux. L'homme se tourna aussitôt vers elle en ayant un sourire plutot agréable, et l'écouta, elle semblait vouloir parler en premiere.





Qui êtes vous ? Je vous conseille de me le dire... Vous venez de commettre un délit dans mon village, j'attends donc des explications.

Elle continua de le regarder mais l'homme ne disait rien, pire, il semblait apprecier la musique qu'il passait lui même. D'ou sortait il et pourquoicette réaction. Elle n'en savait rien, mais la mairesse commençait a comprendre que cela ait un lien louche avec le SRIN. L'homme avança finalement vers elle.

N'avancez pas... N'avancez pas ou je ...

...

" Qu'est ce que c'est que ce type... Pire que l'autre aux cheveux blancs."

Qu'est ce que vous voulez au juste ?

Elleétait sur la défensive, presque en position d'attaque. Mais l'homme ne dit rien, pas un mot, un silence en toute simplicité. En revanche, la musique semblait aller sur la fin.

Vous.

Moi ? Moi quoi ? Bon, je vais être obligé de...

Le dernier son retenti. Il se passa alors quelque chose qui, pour des
raisons évidente restèrent secrete et caché. Il laissa tomber son regard sur elle, tandis qu'Arcueid était au sol, en sang.


Co...Comment vo...

Il s'approcha d'elle et lui posa l'index sur la bouche.

Chhhht, là...Tout va bien, tout va bien. Vous n'êtes pas sur la "liste", ce n'est qu'un avertissement a un avisé.

Il se releva, elle était complétement incapable de bouger, et la musique finit par s'arrêter. De nouveau, il reprit le vinyle qu'il avait lui même posé. Puis fit un sourire en la regardant agoniser sur le sol du bureau...Dans une marre de sang. Oui il souriait, mais il était serein,
calme et posé.




Adieu.

Il ferma la porte, comme s'il ne s'était rien passé, rien passé du tout. Le coup porté n'était pas mortelle elle s'en remettrait surement, mais difficilement. Malgré ses compétences. Cependant, en fermant les yeux, elle commençait a se rendre compte d'une chose...Ses souvenirs disparaissaient, tout comme ceux qui avait vu l'individu inconnu, lui, ce qu'il avait fait, mais pas sa cicatrice...Elle tenta d'appeler a l'aide...Mais personne ne venait et elle finit par tomber dans le coma, dans une marre de sang, ironique pour ce qu'elle representait. Tout souvenir de cet homme avait disparut de son esprit, esperons que le message soit passé.


_ _ _ _

Dans quelques heures la mairesse sera retrouvée et sera a l'hopital dans le coma. (comptez ça comme demain irl pour une durée indéfinie)

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Dokuji Higure
Civil

avatar

Civil

Messages : 783
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 35
Localisation : Toujours derrière toi, pour glisser ma quenelle

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5200/5200  (5200/5200)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4800/4800  (4800/4800)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Mar 5 Juin - 21:44

Zero entras dans la mairie sans attendre qu'on lui dise quoi que ce soit. Son escorte entras au meme endroit et ce plaça de maniere a securisé la piece, l'assassin quand a lui ne bougeas pas avant de voir que chaque personne presente ne prenait pas de risque de mettre sa vie en danger. Il fit un simple signe de la tete avant de prendre les escaliers et donc ce rendre directement dans le bureau de la mairesse qui sembler s'attendre a une visite a tout moment, elle avait surement assuré ses arrieres depuis la derniere visite d'un des membres du SRIN. Il entras calmement et commença a ce presenter avec un leger signe de la tete pour signaler un bonjour.

-Miss Arcueid, bien le bonjour, je ne pense pas avoir a dire de la part de quel organisme je suis la, une ancienne membre du GINY devrait savoir quels sont les visites qui sont possible apres un petit moment sans avoir eu de nouvelle.

Il pris un petit temps pour replacer son masque avant de continuer, son blabla de mise en place.

-Nous avons besoin de vous signaler une petite chose. A vous de voir si votre village est plus important avec ou sans les civils vivant a l'interieur.

Il avança un peut dans la piece, s'approchas du bureau ou elle etait installer, avant de dire exactement ce qu'il en etait.

-Voila, ce village est a partir de maintenant sous l'autorité du SRIN, ou alors les gens risque de mourrir rapidement. Je n'ai pas besoin de vous apprendre les methodes du SRIN a voius de voir si vous preferez que ce village soit pris calmement avec votre accord ou que le sang de ses villageois coule jusqu'a ce que vous acceptiez notre force a l'interieur.

Il posa calmement la note sur le bureau, avant de ce tourné vers une fenetre et regarder les ruelles de Tanzaku qui etait tres vivante a cette heure.

Spoiler:
 

...........................................................................................

Ressources Colonial : 1830 £
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Mer 6 Juin - 21:55

Qu'avait fait la mairesse depuis toutes ces années. En effet, trois ans auparavant, elle recevait la visite de Seishiro, un indépendant du S.R.I.N assez puissant pour l'avoir simplement mise dans le coma, un avertissement pour Hazama, afin que celui ci suivre la "ligne" droite dictée par l'organisme. Mais elle, n'en savait rien, ni même ses gardes. Certes son coma, elle ne l'avait pas attribué au hasard, malgré ses souvenirs effacés, elle n'était pas dupe au point de croire qu'elle et plusieurs de ses gardes avaient pu perdre connaissance aussi facilement pour se retrouver pendant des mois dans un lit d'hopital. Oui... Quelques mois avaient suffit pour qu'elle se réveille et reprenne en main Tanzaku. Mais elle renforça la sécurité et sa sécurité et soupçonna les approches farfelues... Puis l'affaire se tassa tranquillement, pas de nouvelles, bonnes nouvelles comme ont dit. Cependant, il fallut environs 3 ans, pas tout a fait, pour revoir la tronche d'un type du S.R.I.N, arrivant penaud dans le bureau et débitant un tas d'informations. La mairesse se méfiait, mais elle se saisis de la lettre et la lu sur le champ.



Mmmmh...Mmmh....Mmh...

Cela venait bien du Shoguna et des autorités superieurs, le sceau et les signatures officielles ne faisaient aucun doute, et quand vient même, elle n'avait aucune preuve de la bonne foi de ce fameux agent secret. Elle le fixa d'un air étrange et se souvint de ce qu'avait dit Hazama son frere, quelques années plus tôt. Ce coup semblait prévu, mais semblait aussi avoir été repoussé, pour certaines raisons qu'elle ignorait. Elle se rappela du mot codé qu'elle avait également trouvé et rapidement rangé dans un tiroir, vu que celui ci ne la préocuppa pas vraiment tout de suite a son réveil comateux. Mais elle se demandait si ce type avait un lien, et puis, il savait pour le G.I.N.Y.

Je vois... Je semble avoir été percée a jour, mais venant de vous, cette organisme, ça ne m'étonne même pas. Il fallait bien que ça arrive un jour. Je ne veux pas de morts d'innocents dans mon village, mais vous le laisser n'est pas un compromis, plutot un ultimatum, ai-je le choix ? Non...

Elle soupira et prit quelques legeres minutes de réflexion. Tuer Zero ne servait a rien, il était en mission, donc d'autre étaient prévenus, et un de moins, dix autres arrivent, ce n'était donc pas utile. Alerter le village pouvait être un bon moyen, mais l'évacuation serait dangereuse pour les civils et le S.R.I.N pourrait le prendre mal. Les alternatives n'étaient pas nombreuse, et la coopération pouvait être la seule solution. Seulement, elle voyait d'ici le tableau. Un village sous ordre militaire, elle qui perd son poste pour le laisser a des incompétents d'A.N.Es ou un supposé chef qui n'y connait rien dans la relation humaine. Et puis, que penserait la populace de son option...

Pourrait ce faire dans une grande discrétions ? Je vous laisse le pouvoir de maniere discrete, vous n'eveillez pas les soupçons et evitez de deranger le quotidien des habitants, cela vous va ? Demandez donc a vos superieurs.

" Je doute qu'ils acceptent, mais qui ne tente rien, n'a rien... Hazama tu m'emmerdes encore avec tes plans foireux ou ... Est ce plus grave ? "

Au fond, elle ne savait pas comment allait se terminer cette histoire. Mais l'idée du S.R.I.N au pouvoir a Tanzaku, ça ne promettait rien de bon. Ce serait un place stratégique pour un combat, elle en semblait certaine.

Si cela n'est pas possible, je demande au moins l'évacuation civile, pour le bien des habitants, apres tout, ils seront un poids pour le SRIN non ? Ce sont des civils...

C'était sa meilleure option, maintenant, a Zero de rendre des comptes et de voir si la hierarchie accepterait, ou si de lui même, il aiderait la mairesse a exécuter son plan, pour le bien des deux parties.

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Dokuji Higure
Civil

avatar

Civil

Messages : 783
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 35
Localisation : Toujours derrière toi, pour glisser ma quenelle

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5200/5200  (5200/5200)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4800/4800  (4800/4800)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Jeu 7 Juin - 10:48

Zero etait rester face a la fenetre, il observait les passages des gens sans avoir a réellement ecouter chacune des phrases de Missa Arcueid, il pris uniquement les moments qui l'interesser. Elle savait apparement juger des situations de maniere plutot rapide, mais il n'avait aucune envie de laisser la mairesse decider des closes de cette accord, cela devait ce faire d'une maniere ou d'une autre, qu'elle soit la ou non, mais surtout que ce soit lui ou un autre le resultat serait le meme.

-Vider ce village et je tuerais plus de civil que si vous accordiez un peut d'importance a ce que je viens de vous dire. Vous n'etes sans doute pas sans connaitre les dangers qui peuvent planer partout sur le Yuukan, Kusa a subit des dommages qui ont marquer l'esprit de tous, ce serait dommage que Tanzaku subisse eux aussi une attaque aussi massive. Je peut aussi prendre en exemple les attentas qu'on subit les villages de Kumo et Konoha, une disparition simple et subite d'un batiment entier.

Il ce tournas alors vers elle une fois qu'il avait fini son petit monologue, il s'attendait a devoir effectuer des petites parlementation, mais il n'avait pas pour habitudes d'effectuer le travail d'un commercial en piscine qui cherche a savoir quel etait le plus gros avantage visible et utilisable sur son client.

Il tournas un petit moment dans la piece observant les lieux posant ses yeux sur tout ce qui y etait present sans réellement s'attarder sur quoi que ce soit. Il plaça ensuite sa main sur le bureau et fit glisser son doigts effectuant la forme d'un zero puis d'un un sans recommencer. Il ne dis pas un mot alors que ses yeux etait plonger dans ceux de la mairesse a ce moment.


-Vous avez les yeux rouge, vous passer trop de temps devant un ecran a regarder des images bouger a moins que ce soit du a un retablissement pas tout a fait fini du a une faiblesse de santé. Ne mettez donc pas votre vie en danger en plus de mettre vos citoyens dans une position instable. Les arrangement ne sont pas des choses possible a l'heure actuelle, je ne vais pas vous expliquer comment travail le S.R.I.N. vous avez pu observez sa prise de pouvoir dans la base ou vous avez suivit cette entrainement.

Il tournas a nouveau le dos a la mairesse, ne cherchant pas plus longtemps a savoir si elle aller etre d'accord ou donner une autre versions de son point de vue, il avait les informations qu'il souhaiter et pouvait commencer a travailler sur les deux tableau, comme prevu il y a de cela trois ans dans la base ou il etait encore sous les ordres du lieutenant Khen. L'homme dont la balafre etait plus facile a reconnaitre que son charisme, il pensa un leger moment a lui, cette homme qui agissait sur deux choses differente dont la vie etait plus remplis de remord que de joie, il ce demandait si il ne serait pas plus simple d'en finir vite pour lui. Il devait d'ailleurs pour cela reussir a trouver le Brigadier nommer monsieur Y dans sa base de donner.

...........................................................................................

Ressources Colonial : 1830 £
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Jeu 7 Juin - 13:00



Zero n'était pas disposé a ecouter la mairesse et apparemment il allait faire le contre rendu peu importe ce qu'elle en pensait. C'était dommage, elle aurait vraiment pensé qu'il agirait avec un peu plus de compassion ou au moins essaierait de voir s'il était possible d'agir pour la "paix" et le "bon sens", que les citoyens de Tanzaku n'aient pas a subir la militarisation de zone... Mais sa tentation échoua et elle due se résigner a pour l'instant, agir pour le S.R.I.N dans le seul et unique but d'eviter un massacre, cependant, elle n'en pensait pas moins et pour une fois, elle se disait qu'elle allait devoir vraiment lui demander de l'aide... En même temps elle noya le poisson et répondit a Zero de maniere distraite, comme lorsque lui n'écoutait que ce qu'il voulait, elle ne repondrait que ce qu'elle voudrait ;

Oui, voila, un probleme de santé...

Il ne savait pas qu'avec la capacité particulière de ses yeux, elle avait en quelque sorte cerné l'âme de Zero, mais c'était autre chose et elle ne s'étala pas sur son pouvoir, surtout envers lui. Elle n'aimait pas la maniere dont il agissait, mais il n'était pas au niveau de son frere.

" Je vais devoir parler a Hazama, il m'avait prévenue, mais je n'aime pas la maniere dont tout cela se passe "

Zero semblait sur le depart de toute façon, maintenant elle sentait bien que ce n'était qu'une question de temps avant de voir débarquer un tas de personnes en armure ultra dangereuses, pas dans le sens de la force, mais du fanatisme dans lequel ils étaient embourbés, et leurs loyautés sans failles, jusqu'a la mort, pour des ordres parfois a la limite de la débilitée... Il n'y avait pas de quoi s'extasier, la situation de Tanzaku allait devenir tendue, et elle, reléguée au rang de civil sans doute. Elle serra les poings.

Je sais que vous n'écoutez pas mes opinions et que vos menaces sont réelles, mais s'il y'a un seul mort... Un seul innocent. Je vous traquerais, et je vous tuerais, que ce soit clair, je n'ai pas peur de vous ou du S.R.I.N. Je coopere pour le bien du village. Laissez moi a présent.

Il pouvait par la suite lui aussi penser ou dire ce qu'il voulait, elle, avait dit ce qu'elle avait sur le coeur. Elle lui tourna le dos, non sans continuer de le regarder du coin de l'oeil, et se mit a la fenetre du village marchand.

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Dokuji Higure
Civil

avatar

Civil

Messages : 783
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 35
Localisation : Toujours derrière toi, pour glisser ma quenelle

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5200/5200  (5200/5200)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4800/4800  (4800/4800)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Jeu 7 Juin - 13:33

Zero alla ce placer dirrectement au niveau de la porte qui mener vers l'etage inferieur de la mairie, il ce plaça devant celle ci, ce tourna vers la mairesse, observa un leger moment toute cette piece avant de lui dire une chose avec une voix bien differente de celle utiliser jusque la. Il aurait etait possible sans le voir de croire a la voix d'un adulte avec une ame ou un esprit d'enfant perdu.

-Ils veullent tuer tout ce qui genent leurs passage, ne faite pas cette erreurs, certain ancien du G.I.N.Y. ont deja leurs tete non loin d'etre decrocher de leurs corps. Tuez moi si cela peut vous soulager, je ne suis qu'un numero, en rien je ne suis capable de vous dire si cela est bien ou non.

Il passa ensuite la porte sans dire un mot de plus. Avançant vers les deux unités d'Agent Ninja Elite du Service de Renseignement InterYuukan Ninja, oui ça fait plus long a ecrire que simplement A.N.E. S.R.I.N. , mais surtout c'est plus glorieux que d'etre un ane. Bref il avança vers eux sans rien dire de plus il fit un signe de la tete pour leurs faire comprendre que ce qui etait a faire ici etait fini.

Il sortie de la mairie sans attendre, ce tournant une derniere fois vers cette fenetre au premier etage, ne sachant pas si ce qu'il venait de faire etait bon ou mauvais pour le futur, il n'avait d'aillleurs aucune idée de comment differencier le bin du mal. Les villages ninjas eux meme ce crée des guerre et tue des gens qui n'ont rien a voir avec ce type de sujet et qui souhaite simplement vivre sans avoir a ce demander si un conflit va eclater pour qu'un pays puisse ainsi grandir son pouvoir.

...........................................................................................

Ressources Colonial : 1830 £
Revenir en haut Aller en bas
Koizumi Junko
Légende de Kumo

avatar

Légende de Kumo

Messages : 789
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 28
Localisation : Jamais très loin d'Hazama

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5050/5050  (5050/5050)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4450  (4550/4450)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 666
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Dim 10 Juin - 14:26

Junko avait donc quitté l'auberge où elle avait passé la fin de sa nuit ou plutôt son début de matinée. Elle se dirigea ensuite vers la mairie, voulant passer voir le bingo book avant que ce lieu ne soit infesté de blockers comme une vieille maison peut-être infestée de rats. Les soldats du SRIN avaient du se reposer un peu après avoir installé les premières défenses de Tanzaku car pour l'instant, ils n'avaient rien changé à l'intérieur du village, mais nul doute que cela ne tarderait pas. C'est pourquoi il régnait dans Tanzaku une sorte d'agitation fébrile et masquée, les gens essayant de finir ce qu'ils avaient de plus important avant que tout ne soit réglementé, interdit, contrôlé, etc. Les procédures habituelles du SRIN quoi.

Elle arriva près de la mairie qui, à n'en pas douter, était surement bien gardée. Junko n'était pas assez bête pour y aller de front et elle attendit un peu à l'écart l'arrivée d'une certaine personne. Je parle bien sur de la secrétaire, fidèle à son poste malgré l'agitation dans la ville. Elle arriva, bien droite mais un peu chamboulée, ça se voyait. Peut-être que des agents du SRIN l'avait déjà interrogée, ou je ne sais quoi. En tout cas, Junko l'aborda, un petit sourire franc au lèvre, dans un angle mort d'une caméra. Elle n'avait pas besoin de se cacher, mais elle était sure que cela ferait enrager le blockers qui était chargé de la suivre, si tout du moins on la suivait, ce qui ne serait pas étonnant après ce qui s'était passé aux portes de la ville.


-Bonjour mademoiselle, j'aurai besoin d'un petit service de votre part.

Il fallait toujours être poli en demandant un service et en plus, elle l'avait appelée mademoiselle, ce qui était toujours appréciable pour une femme célibataire. Comment savait-elle qu'elle n'était pas mariée ? Elle n'avait pas de bague, tout simplement. Quoiqu'il en soit, elle expliqua rapidement la situation.

-J'ai besoin d'information contenue dans le bingo book, mais je ne peux aller le consulter. Pourriez-vous me le rapporter rapidement ? Ou peut-être simplement les pages qui m'intéressent ?

Junko lui fit son plus beau sourire, le genre de petit sourire tout gentil qui permet de faire croire à la totale sincérité de vos paroles, qui vous rends sympathique auprès de tout le monde et que beaucoup de jeunes filles maîtrisent à la perfection. En l'occurence, Junko avait tout à fait raison de sourire ainsi, puisqu'elle n'avait fait que dire la vérité. Finalement, la secrétaire accepta et Junko lui décrit rapidement le déserteur qu'elle cherchait.
La jeune femme disparut par la porte de derrière de la mairie, une bonne dizaine de minutes, et revint avec plusieurs pages du bingo book, photocopiées ou copiées par on ne sait quel procédé étrange. Junko la remercia avant de les regarder.


-Ah, voilà !

Elle venait de tomber sur Fuko, son nom lui étant maintenant connu. Elle prit le papier, le plia et le rangea dans une poche.

-Je vous remercie mademoiselle, vous avez été d'une grande aide, vraiment.

Elle prit donc congé et retourna à l'auberge. En effet, les péons du SRIN n'étaient toujours pas en marche, elle allait donc attendre tranquillement qu'ils aient finis de s'installer à Tanzaku avant d'observer tout cela. Pour l'instant, elle ne s'inquiétait pas des conséquences de ses actes, qui après tout, n'avaient rien d'illégal, tout du moins pour le moment.

...........................................................................................
Sac à Dos :
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Dim 10 Juin - 18:06

Junko était partie chercher des informations auprès de la secrétaire de la mairesse. Arcueid avait été déplacée dans un autre lieu pour d'autres raisons de sécurité, de protocole et sous un ordre tres particulier qui avait été donné par la haute hiérarchie dans le plus grand secret, donc pas de trace de la belle blonde dans Tanzaku. En attendant, la belle Junko elle, s'en allait demander poliment et gentiment des infos sur un possible individus suspecté et se trouvant dans le bingo book. La demande faite, la secretaire généreuse et gentille alla chercher et copier des pages du document officiel pour les donner a la jeune femme de Kumo. Lorsque ce fut fait, celle ci la remercia et commença sa lecture avant de débarrasser tranquillement, mais surement le plancher.

Seulement, dans les minutes d'apres, le S.R.I.N investissait le lieu et la place. La mairie serait en effet une place forte au niveau du commandement, de l'interception et d'envoi des messages, comme du controle général du village marchand. La personne qui avait fournie (sans autorisation) les informations du bingo book, en les copiant et en les distribuants ainsi a n'importe qui (même si "ils" savaient qui) n'était plus autorisé en vu du nouveau protocole. La personne, en l’occurrence, la secretaire, fut donc arrêté et emmené sur le champ dans une prison portable du S.R.I.N, une zone blindé et entourée d'un champ laser basique. La personne serait interrogée sur ses motivations a copier et donner des morceaux de documents officiels et privés... A voir si par la suite, et défaites de toute suspicion, la relaxe s'en suivrait...




* Shhk * Veuillez nous suivre immédiatement. *Shhk*

C'est ainsi que la loi martiale du S.R.I.N commença a être instauré, petit a petit, les plus ou moins grands lieux et de la moindres a la plus grandes importances, furent défaits de leurs hiérarchies actuelles pour êtres remplacées par celle de l'organisme gouvernemental. C'était ainsi, et non autrement. Les agents blockers prirent la mairie et la condamnèrent pour de bon, personne ne pouvait plus y accéder a présent, a moins de faire partie de l'organisation... Ou d'avoir a titre exceptionnel une autorisation attestant du fait de pouvoir entrer pour diverses raisons. En tout cas, les prochains lieux serait sans doute les lieux illégaux comme le marché noir etc... Une autre chose d'importance fut faite dans la mairie, la mise en place de la "prison temporaire". En effet, la place de la mairie etait assez grande dans certaine piece pour accueillir des infrastructures de prisons déplaçable. Celles ci n'étaient simplement faites que de blindages basique et un petit générateur individuel de champ laser autour pour empecher toute entrée ou sortie d'un individu supposé prisonnier. Le lieu accueillait un centre d'information, une prison et également la salle d'interrogatoire (il y'en avait sans doute plusieurs) d'ailleurs. Cela en faisait une grande place... Tout devenait sous le controle de l'organisme, petit a petit, le S.R.I.N faisait son nid.

Apres quelques minutes des soldats en pause se firent relayer et eux sortaient dehors pour décompresser et parler de tout et de rien, de maniere décontracté pour une fois, assez discrètement pour ne pas être entendu des civils basique, mais si quelqu'un de vraiment bon et discret souhaitait les écouter, cela pouvait s’avérer faisable, tout dépendant la méthode. Ils se postèrent la pour prendre leurs pauses et commencèrent un petit dialogue entre eux...




*shhk* Alors, la suite c'est la marché noir, on prévoit un grand ménage la bas. Comme au bon vieux temps... *Shhk*

*Shhk* C'est bien, c'est tout ce que mérite ce genre de personne, le monde a besoin d'être purifié, je me demande pourquoi certains critiques nos méthodes, ils sont bien contents de nous voir, ils doivent se sentir plus en sécurité. *Shhk*

*Shhk* On reste combien de temps au fait ? *Shhk*

L'un d'eux commença a soupirer ou a reflechir a une possible reponse ;

*Shhk* Qui pourrait le savoir, il ne faut pas trop esperer, c'est une grande opération, mais on est plus chanceux que ceux qui vont faire l'opération "lumiere"... C'est mieux pour nous, et notre conscience. Allez viens, on fait une ronde. *Shhk*

_ _ _ _ _ _
_________

* Le S.R.I.N controle la mairie, l'envoi et reception de tout message se fait donc ici.
* Pour y acceder il faut être du S.R.I.N ou avoir une autorisation a titre exceptionnel.
* La prison et le centre d'interrogatoire est placé ici, a la Mairie.

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Koizumi Junko
Légende de Kumo

avatar

Légende de Kumo

Messages : 789
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 28
Localisation : Jamais très loin d'Hazama

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5050/5050  (5050/5050)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4450  (4550/4450)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 666
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Sam 16 Juin - 20:07

Junko avait donc eut la chance de glâner pas mal d'informations, que ce soit sur les soldats du SRIN ou sur leurs projets à Tanzaku, la construction d'une base, qui semblait plus ou moins importante. Le terme pour la désigner était des plus énigmatiques et Junko aurait été incapable de dire quelle taille cette dernière allait faire ou l'importance qu'elle allait revêtir pour l'organisation. Mais l'information en elle-même était intéressante. Une fois la base construite, la SRIN aurait vraiment la main basse sur Tanza, puisqu'elle aurait un fond permanent de soldats qui pourraient loger ici et des vivres, des armes, etc en abondance. Pour l'instant, des forces armées auraient pu faire sortir l'organisation de Tanza sans trop de difficulté, mais ce serait bientôt beaucoup plus difficile.

La kunoichi ne souhaitait pas s'attarder beaucoup plus dans la ville marchande, il y avait beaucoup à voir, beaucoup à faire, mais sans les fameuses autorisations de l'organisation, il était embêtant de faire quoique ce soit sans se faire repêrer. Elle décida donc qu'elle passerait à la mairie puis s'en irait. La mairie, pourquoi cet endroit ? C'était un lieu névralgique pour la cité, concentrant le pouvoir et la communication avec le reste du village, nul doute donc que le bâtiment était maintenant sous le contrôle de la SRIN.

Elle se faufila une fois de plus dans les petites ruelles, s'amusant même parfois à passer par les toits quand elle avait besoin de passer au dessus d'un complexe de bâtiment. Et tant mieux si ainsi les caméras ne savaient pas où donner de la tête, elle n'était quand même pas là pour leur faciliter la vie non plus. En passant elle écouta rapidement les discussions des villageois, mais il n'y avait pas grand chose d'intéressant à écouter. La plupart ne faisaient que se perdre en conjectures apocalyptiques quand à l'avenir de Tanzaku, ce qui n'était rien de très intéressant ni de très motivant d'ailleurs. Après avoir marché un petit moment, elle arriva enfin à distance respectable de la place de la mairie et du haut d'un bâtiment, remarqua bien sur le petit complexe devant, qui ressemblait à s'y méprendre à une prison.


(Hé bien... on dirait que c'est une des premières choses qu'ils ont installé ici... Cela montre bien leur priorités.)

Et non, même si Junko avait bien compris que les blockers étaient des hommes comme elle et d'autres ninjas, elle n'était pas dupe sur les intentions du SRIN, qui attendait de ses soldats une loyauté parfaite, sans réfléchir un instant à ce qu'ils faisaient, comme s'ils étaient convaincus du bien fondé de leur actions. Junko ne pouvait guère les blâmer, car elle avait longtemps agit ainsi et il avait fallut pas mal de temps pour que son propre jugement s'ajoute à ses réflexions. Et encore, elle était toujours aussi fidèle à Kumo, quoiqu'il arrive. Mais il serait intéressant de voir comment ils induisaient une telle loyauté à leurs péons, car on avait presque l'impression qu'on leur avait lavé le cerveau. Dans le cas de Junko, c'était elle qui s'était imposée cette ligne de conduite, sinon la plupart des ninjas en faisaient comme bon leur semblait souvent.

(Il aurait presque été intéressant de s'infiltrer au long cours dans la SRIN, mais il est trop tard pour cela désormais.)

Il était clair que les villages auraient du prendre en compte la menace que consituait l'organisation pour eux, bien avant et non seulement préparer le terrain via des espions, mais en plus monter une alliance, des plans, quelque chose. Mais hélas, il n'était pas toujours facile de prévoir les choses.

(Bien, il est temps d'avoir un aperçu de ce qu'ils ont fait à la mairie...)

En effet, Junko était intéressée par ce bâtiment, qui devait sûrement contenir le quartier général de l'organisation en ce moment, en attendant que leur base ne soit construite. Et si elle s'était trompée, hé bien tant pis, elle continuerait à chercher.
Elle s'approcha donc du bâtiment, attendant un peu d'en savoir plus sur le lieu. La prison occupait la majeure partie de la place désormais et pas mal de patrouilles circulaient dans les lieux, de grands panneaux avertissant les passants que le bâtiment était hors limite. Allait-elle essayer d'entrer, elle hésitait encore, elle observerait la situation un temps et aviserait ensuite. Elle n'oubliait pas qu'il fallait ensuite ressortir de la ville et ne voulait pas non plus se faire arrêter, cela aurait été stupide. La prudence et l'attente était donc de mise pour l'instant.

...........................................................................................
Sac à Dos :
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Dim 17 Juin - 17:57

Junko avait approchée la mairie, le lieu etait en effet tres largement surveillé, c'était peut etre la zone la plus protégé, en premier lieu la mairie, en second la base et en troisième les entrées sans doute, oui, on pouvait clairement dire cela au vu des soldats et des systemes de protection installés ici bas. Mais c'était aussi d'une logique implacable étant donné qu'une prison était érigé de maniere temporaire dans le coin. Un quartier general se devait de devenir l'endroit le mieux adapté a toute situation en cas d'attaque ou d'infiltration. La miss aux cheveux blanc était passé de ruelles en ruelles et de toits en toits pour eviter d'être repérer, mais savait elle seulement que le bouclier et les cam scan, scannaient la zone que ce soit par heures ou par minutes, et de ce fait, connaissait a la maniere d'un GPS géant, l'endroit ou se trouvait chaque être vivants du village marchand. Ainsi, un peloton fut détaché et sorti en direction de Junko qui n'était pas loin de la zone de la mairie, mais pas question de l'interpeller, simplement l'avertir. Plusieurs Blockers attérir juste derriere elle et la pointere avec des fusils S.R.I.N.



*Shhk* La zone est bouclée sur plusieurs metres, vous êtes dans la zone d'avertissement, nous allons vous demandez de partir. *Shhk*

La zone d'avertissement était signalé par quelques affiche et des patrouilles plus fréquentes pour prévenir les éventuels étrangers ou civils qui approchaient imprudemment la mairie sans savoir que le S.R.I.N en avait le controle, ou les personnes agés ne comprenant pas vraiment la raison... Mais la zone d'avertissement suffisait a faire partir n'importe qui, l'effet dissuasif etait bien la. Apres, si quelqu'un continuait, il entrait dans une zone de danger imminent et puis la zone de feu ou zone rouge, qui induisait clairement les ordres dans le sens : "on parle pas, on tue directement". Donc la belle de Kumo avait encore le choix de faire demi tour... Ou de se confronter a 3 blockers.

*Shhk* Vous avez un badge ? *Shhk*

En même temps un petit controle d'identité ne pouvait pas faire de mal, quelqu'un approchant ainsi et ne semblant pas vraiment fou et plutot au courant, s'étant approcher d'une certaine maniere, ne pouvait pas qu'être une simple civile.

*Shhk* Hmm, attendez, j'active mon scooter B1... Je vois, c'est une Kunoichi de Kumo, Koizumi Junko, dossier K-03 001. Bien, quel motif pour votre visite a Tanzaku, apparemment vous n'avez pas remplie le dossier effectif d'entrée ou de passage au controle d'accès, et votre approche d'une zone militaire Ninja parait suspect. Contiez vous nuire d'une maniere ou d'une autre au S.R.I.N ? Repondez ! *Shhk*

Avec son profil établi, bien entendu, les blockers étaient peut etre un peu plus méfiant et la gardait en joue, mais pas de raison que cela tourne mal si Junko coopérait, au moins, le bon coté des choses est qu'en connaissant son identitée elle aurait moins de mal a sortir et pas forcément la paperasse a faire ? Autant s'en débarrasser ici même avec eux. Non ?

*Shhk* Vous avez le choix mademoiselle, nous faisons ce controle ici et tout de suite ou vous nous suivez a la mairie et ce sera beaucoup plus long. *Shhk*

C'etait a elle de choisir si elle profiterait ce cette aubaine pour entrer dans la mairie ou de profiter de leurs clémence du moment pour ecourter son séjour sans trop de risques...

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Koizumi Junko
Légende de Kumo

avatar

Légende de Kumo

Messages : 789
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 28
Localisation : Jamais très loin d'Hazama

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5050/5050  (5050/5050)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4450  (4550/4450)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 666
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Dim 17 Juin - 19:32

Bon finalement, les petits blockers étaient quand même un peu plus réactifs que ce qu'ils laissaient penser. Ils arrivaient même à sauter comme des ninjas, malgré leur armure qui semblait peser une tonne et demi au minimum. Mais peut-être y avait-il des sortes de ressorts à l'intérieur qui les aidaient à se déplacer, comme un exosquelette. Hélas, à moins de tomber sur une armure ou un cadavre à la limite, il serait difficile de vérifier son hypothèse. Non pas que cela l'intéressait des masses, vu qu'elle trouvait l'armure moche à souhait et se demandait comment les blockers acceptaient de la revêtir. Quoiqu'il en soit, l'équipe de blockers arriva juste derrière elle, pointant directement les fusils contre elle, ce qui était l'attitude normal de la SRIN, menacer et ensuite poser les questions. Si ce n'était tuer puis poser des questions. En somme, Junko n'était pas trop mal tombée. Elle se retourna tranquillement, écoutant la première phrase des blockers, qui lui expliquèrent qu'elle était en zone non autorisée. D'accord, elle s'y était attendue, mais se demandait comment ils avaient su qu'elle était là. Un mystère à percer, très certainement.

-Oh, je vois.

Junko décida rapidement de la conduite à tenir face à cette patrouille. Pour l'instant, si elle avait bien compris, elle n'avait rien fait de mal, il s'agissait juste d'agir tranquillement pour leur répondre. On lui posa une seconde question, sur le fait qu'elle puisse posséder un badge. Comme toujours avec la SRIN, tout était réglé avec des badges, des autorisations et je ne sais quoi encore, si bien qu'à force, ils devaient sûrement de trimbaler avec des tonnes de paperasses, de clé magnétiques, de badges différents. Elle eut toutefois juste le temps de hocher de la tête de manière négative avant qu'un autre n’enchaîne, cherchant sur une sorte de base de donnée une fichier sur elle. Ce n'était pas étonnant, mais toujours un peu écœurant de se voir triée comme un vulgaire produit, avec un numéro de dossier ou l'équivalent d'un code barre. Sa question sur ses intentions auraient pu faire sourire la kunoichi si elle avait pu sans paraître hautaine. Franchement, qui avait déjà répondu de manière positive à la question ?

Le second continua, expliquant qu'elle avait apparemment des formalités administratives à remplir. Elle n'avait pas voulu le faire à la sortie de Tanzaku, elle allait apparemment devoir y passer maintenant. Elle eut un petit sourire, le même genre qu'elle avait fait à la secrétaire. Pourquoi donc ? Parce que ça marchait dans 99% des cas. Bien sur, il fallait que le discours soit adapté mais l'adjonction des deux permettait de réaliser des miracles.


-Certes non, je ne cherchais qu'à observer la situation autour de la mairie, qui a beaucoup changée depuis ce matin. Je venais chercher une personne qui m'a aidée, ce matin d'ailleurs, pour l'inviter à manger, en guise de remerciement.

Il fallait toujours être cohérent quand on mentait, et en l'occurence, Junko se servait des événements arrivés à Tanzaku juste avant. Peut-être que, connaissant le mauvais sort de la secrétaire, ce n'était pas le meilleur des mensonges, mais il valait mieux avoir un motif valable que rien du tout.

-Quand au contrôle, je n'en ai vu aucun et j'étais déjà dans la ville lorsque vous êtes arrivés, d'où ce manque d'information je suppose...

Quoiqu'il en soit, elle devait désormais se soumettre à cet espèce de questionnaire ou risquer de se faire arrêter. Appliquer au blockers le même traitement que Kibami à Akiko dans son post était tentant, c'est à dire les faire tomber du toit en les poussant, mais il y en aurait cents autres sur place par après. Junko aurait pu tenter la fuite ou l'attaque, mais pour quel motif ? Elle ne souhaitait pas attirer l'attention du SRIN sur elle plus que ce qui ne l'était déjà.

-Vu l'heure, je suppose qu'il est aussi temps pour vous de vous restaurer, essayons de finir le plus rapidement possible, que chacun puisse retourner à ses occupations.

Qu'elle était raisonnable! Elle aurait préféré les laisser là, mais elle ne pouvait pas. Jouer un rôle n'était jamais agréable, sauf quand on arrivait à vraiment tromper les gens en face. Quelle serait donc la réaction des blockers?Elle avait passé sur la possible menace d'emprisonnement, elle n'allait pas leur laisser penser qu'elle voyait les choses dans le mauvais angle ou point de vue.

...........................................................................................
Sac à Dos :
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Dim 17 Juin - 22:05



C'etait un fait, Junko ne pouvait pas vraiment reculer cette fois ci, ce n'était pas vraiment une impasse, il n'y avait jamais vraiment de chemin face au mur, contre lequel nous ne pouvions faire demi tour, mais dans ce cas la, elle aurait sans doute dû affronter ces Blockers, et bien qu'elle aurait pu s'en débarrasser, non sans quelques difficultés, elle choisie plutôt d'entrer dans leurs jeu. La raison l'avait emporter sur le reste, et apres quelques réponses bien trempées de sa part, la jeune femme décida de laisser faire la patrouille. Un des blockers sorti une fiche semblable a celle du contrôle d’accès.


*Shhk* Tres bien, nous allons vous demander de remplir ce papier, apres quoi nous vous donnerons un badge, c'est un bracelet, vous devrez le garder une fois a Tanzaku. Nous avons également un autre badge, celui ci est une carte, lorsque vous sortez de tanzaku vous remettrez le bracelet a l'entrée, et le recupererez si vous revenez, la carte elle, gardez la sur vous, ne la perdez pas surtout, sinon il faudra refaire tout ça. Compris ? *Shhk*

C'était donc plutot simple comme systeme. Deux badge, un sous forme de brassard ou bracelet que l'ont gardait le temps du séjour dans la "zone" controlé par le S.R.I.N, a savoir ; Tanzaku, le village marchand. Et un autre, sous forme cette fois ci de carte, qui attestait du remplissage des démarches administratives, résultants d'un controle d'identitée de l'organisme gouvernementale. C'était a Junko de voir si cette fois ci, elle remplirait ou non le papier ci dessous :

Citation :
Nom :
Prenom :
Age :
Poids :
Taille :
Grade :
Matricule spécial :
Motif de venue :
Motif pour rester :
Motif de sortie :
Portez vous des armes (precisez sans mentir) :

*Shhk* Entre nous, ce n'est qu'un protocole, evitons de perdre trop de temps voulez vous ? On sait déja pas mal de truc sur vous, remplissez les shématiques que nous ignorons, ou que notre patrouille ignore et ça ira, ok... *Shhk*

Le blockers semblait vouloir expedier le truc, en revanche il sorti les deux badges necessaires a sa venue (et) sortie dans la cité, ou même dans le cas ou elle voudrait rester. Il donna le bracelet, non, il plaça le bracelet sur un poignet de Junko, a même la peau, elle pouvait l'enlever a tout moment, mais se mettrait hors la loi. Et il lui donna en main propre la carte.

*Shhk* Rappelez vous, a votre sortie vous redonnez le bracelet a l'entrée, si vous revenez, montrez votre carte, que vous gardez toujours, et ils vous redonnerons le bracelet que vous replacerez sur vous durant la durée de votre séjour ici. *Shhk*

Si Junko avait tout bien compris, alors cette histoire ne pouvait que bien se terminer. Un des blockers cependant, et dans son "infini" bonté, ajouta une derniere chose.

*Shhk* Parlez du protocole a ceux allant a Tanzaku, même votre Kage, sachez que le S.R.I.N va bientôt s'adresser a eux pour leurs apprendre la nouvelle, toutefois nous avons essayez de les contactez a plusieurs reprises et sans succes, nos messages ont étés interceptés. Alors signalez le a votre chef de village et dites bien que nous n'avons aucune intentions hostiles. Bon, une fois remplie ce sera bon, on gardera ça avec nous, et vous pourrez sortir sans probleme. *Shhk*

Cette histoire de prevenir ou d'avoir prévenu, etait peut etre une excuse pour gagner du temps, mais nul ne pouvait le prouver... En attendant, le S.R.I.N etait il aussi méchant qu'il en avait l'air ? A la miss de Kumo d'en conclure la touche finale !

- - - - -

* Tu dois avoir désormais 2 badges (la carte a mettre en signature)
et le bracelet au poignet qui doit être remis a l'entrée de controle en cas de sortie et remis en cas de retour dans l'enceinte de tanzaku.

* Si tu as rempli le papier et que tu respectes le protocole, je crois que tu peux sortir de Tanzaku sans probleme, et y revenir de la même maniere, sans soucis
.

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Koizumi Junko
Légende de Kumo

avatar

Légende de Kumo

Messages : 789
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 28
Localisation : Jamais très loin d'Hazama

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5050/5050  (5050/5050)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4450  (4550/4450)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 666
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Dim 17 Juin - 22:43

Hé bien quand même, il y avait une sacrée amélioration par rapport à la dernière fois, c'était bien le fait qu'elle n'était pas obligée de donner son sang et son chakra. Donner des informations, tel que son poids et son âge, ce n'était rien de bien terrible, quoique demander son âge à une femme était un manque total de politesse. Son poids aussi d'ailleurs en y pensant, mais Junko n'avait guère de complexe là dessus, heureusement. En revanche, elle commençait à se faire vieille, c'était un fait. En revanche, ce qui était moins réjouissant était l'histoire du bracelet, du badge. C'était déjà assez énervant comme ça de voir des caméras partout mais en plus elle devait se trimbaler avec un bracelet qui contenait très certainement une puce localisatrice. Au moins n'avait-elle pas besoin de le porter sans cesse, mais pour ce qui était de se promener incognito à Tanzaku, c'était raté désormais.

Mais bon, elle avait décidé de jouer le jeu, alors autant le jouer jusqu'au bout. Et puisqu'ils l'énervaient, de part leur demande saugrenue, elle décida de leur rendre la pareille. Le pire était sûrement qu'ils la prenaient pour une idiote ou une décérébrée, à répêter plusieurs fois les mêmes instructions. A moins que cela ne fasse partie d'un de leurs nombreux protocoles, allez savoir.


-Très bien, une seconde je vous prie.

Elle ne remplit donc que les dernières lignes, comme ceci :

Citation :
Nom :
Prenom :
Age :
Poids :
Taille :
Grade :Juunin +
Matricule spécial :
Motif de venue : Mission et recherches
Motif pour rester : Shopping
Motif de sortie : Retour au village
Portez vous des armes (precisez sans mentir) : 2 sabres, une trentaine de shuriken et une autre trentaine de Kunais.

Avant de remettre le papier au garde, qui lui posa d'ailleurs de force le bracelet sur le poignet. Il n'était pas laid en soi, c'était un simple bracelet, mais ce qu'il représentait était répugnant, encore une fois. Il était intéressant, par ailleurs, de remarquer la différence entre les deux blockers, l'un méritant clairement quelques baffes et une décoration de son armure en rose ou en couleurs clowns, alors que l'autre aurait presque pu être sympathique.

Quoiqu'il en soit, une fois tout cela fait, Junko suggéra autre chose. En effet, s'ils voulaient passer un message aux Kages, ils pouvaient passer par elle, au moins pour le Raikage. Mais dans ce cas, autant rendre le message intéressant. Il y avait surement des tas de choses en plus qu'ils voulaient dire aux villages.


-Si vous avez des messages officiels à transmettre aux villages, je puis au moins porter celui pour Kumo. Je n'ai pas le statut de diplomate officielle de Kumo, mais officieusement, cela revient au même pour notre Kage.

Les blockers avaient bien sur la possibilité de refuser, ce n'était qu'une simple proposition, qui permettrait peut-être à Junko d'en savoir plus sur les chefs du SRIN et leur comportement. Mais s'ils ne voulaient pas, cela ne changeait rien pour la kunoichi.

...........................................................................................
Sac à Dos :
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Dim 17 Juin - 23:08




Les blockers semblaient avoir finis le protocole de sureté, elle avait enfilé le bracelet, prit la carte, remplie le papier qu'elle redonna et qu'ils récupérèrent aussi simplement que cela. Ensuite elle revint sur leurs propos en rapport du Kage, sur le fait de faire passer un message alors qu'elle ne representait pas le "bras droit" ou un truc du genre. Mais il fallait simplement faire passer un message. Elle semblait s'être d'ailleurs adresser a un des blockers plutot qu'un autre, le plus sympathique diras t'ont, commença a repondre ;

*Shhk* Et bie... ........ *Shhk*

Mais il fut tres rapidement coupé par son collegue qui reprit la parole et la situation en main.

*Shhk* Allez allez, vous savez tout ce qu'il y'a a savoir, maintenant vous pouvez circuler, allez ! *Shhk*

La patrouille commença a se retourner, et a partir aussi simplement, sans se retourner, c'etait triste mais c'était ainsi. En dix lignes tout était plié. Dix lignes de posts ne faisant pas vraiment avancer la Kunoichi dans sa mission, et ne pouvant pas percer a jour les S.R.I.Nien's montrant un peu de bon sentiment, triste jour. Le blockers au loin se retourna ;

*Shhk* Soyez prudente. *Shhk*

Mais le travail continuait, ou qu'il soit ! Tres rapidement, les incidents, une routine qui s'installait malgré la présence du S.R.I.N, il fallait qu'ils soient partout, faisant office de loi unique et présente sur tout les fronts...

son de radio externe : Patrouille neuf, reperage d'incident entre civils sur la zone B4, vous faites un nettoyage code 4 et un rapport. Effectué rapport sur l'incident actuel également, terminé.

*Shhk* Unité neuf au rapport, incident sur la zone M maitrisé, individu contrôlée, vous pouvez proceder au protocole de sureté en code 1, on part sur la zone B4, terminé. *Shhk*


Maintenant Junko pouvait aller et venir, mais surtout faire passer le message, des plus simples qu'il soit.

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Koizumi Junko
Légende de Kumo

avatar

Légende de Kumo

Messages : 789
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 28
Localisation : Jamais très loin d'Hazama

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5050/5050  (5050/5050)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4450  (4550/4450)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 666
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Dim 17 Juin - 23:46

Vraiment, il y a un des blockers qui aurait mérité de tester la résistance des lames de Junko. Avec la tête séparée de son corps, elle aurait peut-être dégonflé qui sait ? Et cela aurait soulagé un peu l'énervement de Junko. Mais bon, une fois qu'on s'était engagé dans une voie, il fallait la suivre jusqu'au bout, ou presque. Et elle avait décidé d'agir de manière sympathique, elle en ferait donc de même jusqu'à la fin. Mais elle avait parfaitement retenu le timbre de voix du blockers pédant et n'aurait aucun scrupule à lui dégonfler les chevilles un jour.

Quoiqu'il en soit, les blockers furent rapidement appelés ailleurs, faisant rapidement leur rapports sur ce qui s'était passé. Junko ne savait pas ce qu'était le protocole de sureté en code 1, et c'était un nom trop à rallonge pour qu'elle y comprenne quoique ce soit. Elle se retourna, pour observer la mairie une dernière fois, l'envie d'y aller quand même l'effleurant un instant. Il aurait été drôle de mettre un peu d'ambiance à Tanzaku en lançant tout d'un coup une chasse à l'homme (ou à la femme dans ce cas), mais cela ne collait pas vraiment avec ses objectifs. De toute façon, au vues des protocoles en vigueurs, elle n'en apprendrait guère plus. Elle aurait bien sur pu essayer de retrouver le blockers qui lui avait été sympathique. Elle était certaine qu'elle aurait réussit à avoir des informations en passant par lui. Mais allez retrouver un blockers parmi tout les autres ! Mission impossible, inutile de le dire.

Et puis, la ville de Tanzaku commençait à lui peser. En effet, elle ne supportait plus l'idée de ce contrôle permanent et total de la ville, et le bracelet à son poignet lui rappelait celui que Gin lui avait passé il y a de cela bien des années. Bien sur, ce n'était pas un bracelet qui exploserait en lui emportant le bras si elle l'enleverait, mais c'était le même principe, il restreignait ses mouvements et choix. Elle se sentait prête à rentrer à Kumo, même si au final, elle trouvait qu'elle n'avait pas grand chose à ramener au Raikage. Rester tout ce temps dans la ville pour si peu d'information était un peu désolant, mais en même temps normal quand on connaissait la SRIN. Quoiqu'il en soit, elle répondit au blockers, qui lui indiqua d'être prudente. Elle répondit, en souriant.


-Vous aussi.

Mais attention, ce n'était plus le sourire enchanteur de tout à l'heure, c'était un sourire bien plus insidieux, voir calculateur. Encore fallait-il qu'il fasse la différence, mais en fait, c'était un peu le genre de sourire porté par Gin pour le coup. En même temps, elle avait beaucoup appris à son contact, notamment comment un simple sourire pouvait dire beaucoup. Et là, on aurait plus dit un crocodile qui disait à une proie de se méfier. Peut-être ce sourire tirerait-il un petit frisson au blockers, ou rien du tout, cela dépendait de son intérêt et de son sens de l'observation. Mais déjà Junko avait ses pensées fixées sur autre chose, quitter Tanzaku. Son but n'était pas d'effrayer un pauvre blockers, et encore moins celui qui lui avait été sympathique.

...........................................................................................
Sac à Dos :
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Kazekage

avatar

Kazekage

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 23
Localisation : Sunaze-city

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Lun 2 Juil - 20:31

Disparaissant dans les rues de Tanzaku, le Sowano cru croisé Tobi qui se dirigeait au panneau des primes. Mizoku n'était pas tout à fait sûr, mais préférant ne pas s'attarder dans ce coin pourris de Tanzaku où tous les déserteurs semblaient se rejoindre à la même place, le Sowano ne voulait pas être pris dans un combat, au cas où il y en aurait un, surtout que les déserteurs ne s'attendait généralement pas avec les ninjas venant des cinq grands villages, sauf si celui-ci aurait fait des actes impardonnables, mais cela était une autre histoire concernant d'autre ninja autre que Mizoku.

Le Sowano se dirigea d'un pas lent, non pas vers les portes, mais en direction de l'établissement de la maire. Il avait à discuter avec elle, si s'était possible. Il n'avait pas rencontré de membre S.R.I.N ce qui le surprenait un peu, selon les informations que lui avait envoyé le Raikage concernant Tanzaku. Certainement que la maire en savait plus et de là il pourrait récupérer ces informations sur la S.R.I.N. et peut-être pouvoir en connaître un peu plus sur les plans de cette organisation.

Tout en pensant à la S.R.I.N, le Kazekage atteignit plus vite que prévu le « temple » de la maire. Il entra dans l'immense bâtiment regardant un peu partout pour voir s'il verrait de membre S.R.I.N. mais il semblait se faire discret. Le Kazekage s'avança vers le bureau de la secrétaire, puis il dit poliment :


- Bonjour, je suis le Kazekage, Mizoku Sowano et j'aimerais, si possible, rencontré la maire de Tanzaku.

Mizoku attendit par la suite pour voir s'il était possible de rencontrer la maire de Tanzaku. Évidemment, Mizoku avait été beaucoup plus polie que la dernière fois qu'il était venu dans ces lieux, débarquant prestement dans le bureau de la maire et croyant que s'était un homme l'avait interpellé par monsieur, ce qui était un peu gênant.

Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Lun 2 Juil - 21:48

La mairie avait été en partie desertée par les Blockers du S.R.I.N, mais restait tout de même un grand poste de commandement, centrale d'information et relais de regroupement. La mairie restait tres surveillé, même si elle fut de nouveau delaissé en tant que zone surveillé. Mizoku arriva a l'interieur, il n'y avait plus les zones de défenses ou d'avertissement, voir pire, de mort dans le cas ultime. Il arriva pour voir la secretaire qui visiblement, avait été relachée. Celle ci vit Mizoku et due se resoudre a repondre, mais cette fois ci, en ne disant que le strict necessaire.

Heu non Monsieur, la Mairesse a disparue de la ville, son signalement a été donnée mais... Aucunes nouvelles, si vous la voyez, dites lui que nous la cherchons et qu'elle revienne vite !

La secretaire semblait un peu chamboulé, et ne savait plus trop quoi penser, mais elle était humaine et sur le moment, cette visite sincere lui fit du bien, elle ressentie donc le besoin de se confier, l'espace d'un instant... Au moins, elle aurait le coeur apaisé apres cela.

Ecoutez, si vous voulez mon avis, c'est cet organisme qui l'a enlevée... Je suis vraiment désolé, je ne sais pas quoi faire ou quoi dire d'autre.

Elle finie même par laisser quelques larmes couler, elle appréciait la mairesse cela pouvait se sentir et se voir, et la cité avait coulée le temps de sa disparition, maintenant, l'avenir n'était plus certains, mais au moins, Mizoku avait ses réponses, il ne pouvait pas voir la mairesse, mais la rechercher demeurait une option, tout comme commencer a s’intéresser au S.R.I.N. A ce moment la d'ailleurs, un des rares blockers encore présent, chargé de securiser les plus grosses zones de la ville, fit irruption dans la piece et jeta un oeil discret dedans, l'air de surveiller.



*shhk* Secteur 3 rien a signaler... Vous là, ne restez pas ici trop longtemps. Ordre de protocole 09. *Shhk*

Puis il reparti sans poser plus de question, il ne s'agissait vraiment que d'une ronde vague et d'une présence plus qu'autre chose, c'était pour parer a toute manifestation hostile, espionnage et pour mieux surveiller l'ensemble des batiments et résidents de la ville marchande. L'agent blockers restait cependant non loin du bureau, qui lui, était verrouillé et sans nul doute surveillé.

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Mizoku
Kazekage

avatar

Kazekage

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 23
Localisation : Sunaze-city

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Lun 2 Juil - 22:38

La secrétaire lui répondit que la mairesse ne pouvait le recevoir, car elle avait disparu de Tanzaku, ce qui était très étrange. Le Kazekage leva un sourcil en entendant cette nouvelle qui n'était pas bonne. La secrétaire, succombant à l'émotion, dit à Mizoku qu'elle croyait que cela avait à voir avec l'organisation S.R.I.N.

- Les villages sont sur le coup, nous ferons notre possible pour régler ce problème, ne vous inquiétez pas et faites attention à vous.

Au moment que Mizoku termina sa phrase, un soldat S.R.I.N passait par là, signalant qu'il n'y avait rien et il ordonna au Kazekage de quitter les lieux ordre d'un certain protocole que le Sowano ne se souciait pas. Il se serait bien occupé de ce garde pour se procurer l'armure, mais il mettait la vie de la secrétaire en danger en faisant cela. Il allait devoir faire autre chose pour pouvoir récupérer des informations sur la S.R.I.N surtout qu'il ne connaissait pas l'emplacement de base ou autre.

* Il y a certainement une façon de s'approprier des informations... il faudra faire des recherches.*

Mizoku quitta la mairie pour rejoindre les rues de Tanzaku, il se dirigea vers l'entrée du village pour effectuer sa mission de couleur bleue et une fois qu'il sera de retour, il irait lui-même faire quelques recherches concernant ces membres S.R.I.N. Ces informations, il allait devoir les transmettre à Konoha et Kumo.

Revenir en haut Aller en bas
Neji Hyûga
Prodige Hyuuga / Légende / Admin

avatar

Prodige Hyuuga / Légende / Admin

Messages : 2326
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : Tour de Guet

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5045/5045  (5045/5045)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4535/4535  (4535/4535)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 60
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Mar 3 Juil - 18:31

Le juunin de Konoha était à l’entrée du village mais au bout d’un certain temps arrivaient les deux Uchiha, il n’y avait peu de dialogue au final. C’était l’Hokage qui menait le groupe en les téléportant jusqu’au village marchand de Tanzaku. Il hochait la tête pour montrer son accord plutôt que parler inutilement. La ballade fut courte encore une fois grâce à ce moyen de déplacement rapide. Une fois arrivée devant l’une des entrées de la cité marchande, c’était encore Itachi qui leur parlait pour leur donner de nouvelles consignes. Il allait commencer par se rendre à la mairie de Tanzaku. Il y avait eu quelques changements depuis que la dernière fois qu’il était venu ici.

Ok.

Le trio avançait pour pénétrer dans ce village se trouvant dans le pays du Feu mais qui était tout de même un peu indépendant. C’était un village ou les surprises étaient grandes et la conquête était interdite. Ils avançaient en formation groupée dans cette petite allée. Au centre, il y avait la personne la plus importante, et encerclé par les deux gardes pour assurer un minimum sa protection. Durant ce petit passage dans cette allée, ils rencontraient du monde mais aucun d’entre eux n’avait des intentions néfastes, ils étaient paisibles en vaquant tranquillement à leurs occupations. Tout ceci était pour dire qu’il n’y avait rien à signaler et si c’était le cas alors, il se défendrait face à l’ennemi si c’était nécessaire. En tout cas face à ce trio, il y avait peu de chance que quelque chose de ce genre arrive ou même se déroule de cette façon.
Ils déplaçaient dans ce village pour se rendre dans la partie la plus intéressante pour eux, c'est-à-dire dans le centre ville. Il était évident que c’était là-bas que se trouvait la mairie, la prochaine destination.


Pour le moment, Neji ne remarquait pas grand-chose au niveau des potentiels membres du SRIN qui était pour le moment inexistant. Cela ne voulait pas dire qu’il y avait aucun Blockers ou bien A.N.E.S dans les environs. En réalité, il suffisait d’aller dans les bons endroits dont celui que le groupe se rendait. Après avoir passé entre des rues, ruelles, ils arrivaient devant une belle avenue faisant plusieurs kilomètres de long. Il y avait plusieurs de cette envergure dans cette cité. Regardant un peu partout et en suivant le rythme du chef du groupe, ils arrivaient assez rapidement dans le boulevard. Le juunin de Konoha n’avait pas encore activé son dojutsu, c’était pour le moment inutile car il n’y avait pas de danger apparent.

« Nous ne sommes plus très loin… »

Après quelques minutes, ils arrivaient devant le bâtiment qui semblait avoir changé un peu sachant que cela ne ressemblait plus vraiment à une mairie, seul le nom avait été plus ou moins gardé. Le jeune homme aux cheveux noirs et un peu longs rentrait dans le bâtiment avec les deux autres protagonistes. Ils regardaient chacun, ce qui se passait mais cela semblait être un peu plus calme voire désert par rapport à avant. C’était devenu un centre de renseignement et d’information pour le SRIN bien qu’il restait encore quelques civils qui ne portaient pas ces affreuses armures toute moche.

Il y a eu du changement, il nous faudrait quelques renseignements ou alors le mieux serait de se faire discret !?

C’était une bonne question, fallait-il jouer les espions pour savoir ce que faisaient ces personnes dans cette cité ou alors tout simplement les parler pour avoir peut-être les informations et peut-être d'autre. Le mieux serait sans doute de parler avec la secrétaire si c’était possible ou alors elle avait été emmenée autre part. L’une ou l’autre possibilité était valable. En restant dans l’endroit ou était le groupe, il tomberait un moment ou un autre, sur un garde ou une personne du S.R.I.N.

...........................................................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Mer 4 Juil - 17:25

Le trio avait parcourut les rues de la ville marchande. Connue autrefois pour être le lieu de rendez-vous de tout les déserteurs du Yuukan par son marché noir florissant, Tanzaku avait vécu un renouveau avec la nouvelle Mairesse - élue démocratique - qui avait chassé la mafia et les déserteurs. Bien entendu, elle ne savait pas tout sur sa ville et les deux vivaient encore bel et bien là d'après les informations que Light avait pu donner au Uchiha. En trois ans ce dernier avait subit un enseignement ninja parfait et pouvait à présent prétendre combattre comme un Juunin. Devenu notamment un maître dans le camouflage pour espionner les autres, il donnait les informations les plus importantes à son ami bien qu'en ce moment il ne se soit guère montré malgré la descente du SRIN. Soit il avait été emprisonné, soit il avait jugé bon de se faire discret un temps. En tout cas aujourd'hui l'organisation ne semblait plus présente dans ces lieux ce qui étonnait un peu le Shichidaime ; avaient-ils eut vent des messages de Kumogakure envers les autres nations?

Marchand donc vers la Marie d'un pas relativement calme, ils arrivèrent devant et le Hyûga questionna son supérieur sur ses intentions, et donc la suite des évènements. Réfléchissant un instant, il avait un plan même si celui-ci risquait d'échouer pour une seule raison, cependant s'il échouait il n'y aurait aucune conséquence pour les ninjas de la Feuille puisque le plan ne serait fait que dans l'unique cas où les conditions seraient réunit.


- Hmm, nous n'avons guère de temps à perdre en espionnage malheureusement. Cependant Neji-kun j'aimerai que tu passes Tanzaku au crible avec tes yeux, il me semble que le Byakugan est capable de couvrir une très grande distance, au vu de la taille de ce village, cela devrait aller. Je te demanderai de vérifier deux lieux en particulier ; la Mairie, devant nous, et le Marché noir de Tanzaku. Observes aussi sous ces deux bâtiments, si le SRIN est encore là, je ne vois pas de meilleurs endroits pour s'y cacher.

Observant un peu les alentours, il continuait son dialogue.

- Bien, allons y. Restez sur vos gardes messieurs, on ne sait jamais.

Entrant dans le bâtiment sous escorte, il parla à la personne la plus apte à l'aider, c'est-à-dire la secrétaire. Son Sharingan était bien entendu activé comme depuis le début de son voyage ; par simple réflexe, et il l'observa donc.

- Bonjour, demoiselle. Je suis Uchiha Itachi, Shichidaime Hokage de Konoha, village caché du Pays du Feu. Je demande une audience à la Mairesse de Tanzaku, si bien entendu elle est disposée à me recevoir.

Attendant cette fois une réponse de la demoiselle, ils allaient bientôt être fixés.
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   Mer 4 Juil - 23:36

Itachi et Neji et peut être d'autres accompagnateurs du soir ou du jour, venaient d'entrer a Tanzaku, dans le but obscur et sombre de faire les gentils du Yuukan. Le Uchiha et le Hyuuga étaient tout deux des personnes matures, responsable, calmes et posés, y'avait pas a dire, ça n'allait pas sauter dans tout les coins en criant "tebayo". Bref, sur ce petit dérivé du manga, le post continua et expliqua donc a quel point ils regardaient tout deux la cité, ses changements, le S.R.I.N implanté la, a quelques endroits, les vieilles affiches encore présentes ou par terre et piétinés.

La présence de l'organisme para-militaire restait encore pesant sur les habitants, mais le fait que la base soit a même Tanzaku, avait pour effet d'habitué calmement et doucement les habitants... Une stratégie comme une autre. Toujours est il que les deux zouaves arriverent au bureau, ou plutot d'abord au bâtiment de la mairie et donc de la mairesse, qui se faisait "absente" ces derniers temps... Comme pour Mizoku avant eux, la secretaire répondit doucement et calmement, avec un sourire legerement coincé.

Je suis désolé, tout le monde me demande ça. Les habitants, vous, il y'a peu un jeune homme aussi voulait la voir, mais ... Elle n'est pas la messieurs.

La secretaire reconnu le Hyuuga, elle se souvint que son pere, (elle faisait une déduction logique, car ne savait pas pour son veritable papa) avait rencontré Arcueid lors de l'alliance contre l'Akatsuki.

Oh vous... Bo...Bonjour.

Dit elle en rougissant. Que voulez vous, les joies de l'amour ne s'arrêtent pas a une simple disparition de mairesse. Quoiqu'il en soit, elle leurs dit exactement la même chose que pour les 134 précédents habitants, curieux et autres partisans de la demande collective. Non, la mairesse n'était pas la, pretexte et contexte qui veut : Disparition oblige.

Désolé de ne pas vous êtes plus utile. Comme je l'ai déja dit, et je ne devrais pas mais... (messe basse) Je pense que le Srin y est pour quelque chose...

Elle ne dévoila pas plus son fond de pensé, cela lui avait déja valut une arrestation. Finit le blabla, place a l'action !

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mairie de Tanzaku   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mairie de Tanzaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Antoine RUFENACHT démissionne de la mairie du Havre
» AD 76 et Archives municipales mairie de ROUEN
» La tuerie a la mairie de Nanterre
» AD 76 et Archives municipales mairie de ROUEN
» refus de la mairie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Tanzaku-