AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bachier des bulles carrés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Bachier des bulles carrés   Mar 7 Aoû - 0:26

Rang A :

Citation :
Heiya Fudoshin
Cette technique est une capacité de Bachi, maintenant qu'il a trouvé la paix intérieur absolu, il peut, en tout moment rester impassible et savoir se maitriser. Même face à la mort, au bord du gouffre, le Takano restera parfaitement confiant de ses capacités et de son objectif, même s'il feinte, il pourra toujours surprendre son adversaire. Bien sûr, plus il est blessé, plus l'adversaire sera surpris par cet adversaire qui refuse de mourir qui va le frapper avec la lame secrète en plein dans l'abdomen, si l'attaque est correctement utilisée, une porte de chakra peu même être touchée.
Nécessite 300 CH
Si Bachi a plus de 1000 PV = Inutilisable
Si Bachi a entre 999 PV et 500 PV = Inflige 200 PV
Si Bachi a entre 499 PV et 200 PV = Inflige 300 PV
Si Bachi a entre 199 PV et 20 PV = Inflige 400 PV et redonne 100 PV
Si Bachi a entre 19 PV et 2 PV = Inflige 400 PV / 100 CH et redonne 200 PV
Si Bachi a 1 PV = Inflige 500 PV / 200 CH et redonne 300 PV

Au passage :
J'aimerais qu'on revoit cette technique qui a clairement été modifié en dehors de son utilité première

Citation :
Fuuton Takano Hikkô, Envol Du Faucon :
Cette technique permet d’éjecter du chakra Fuuton par la plante des pieds ou des mains, Bachi s’en sert pour décoller, prendre de l’altitude, mais aussi en combat, en projetant des salves de chakra pour repousser l’ennemi. Une fois en l'air, Bachi grâce à ces ailes, n'a plus besoin d'utiliser de chakra pour rester là haut. Les déplacements ne lui coûte donc plus aucun chakra.
Nécessite 100 CH
Retire 200 PV à l'adversaire.
------ou------
Nécessite 180 CH
Permet d'esquiver une attaque adverse
Permet de voler et donc diminue de moitié les attaques sol-sol ou alors malus de 80 PV si Indivisible.
Rend le Taijutsu et les techniques de corps à corps inefficaces
Peut-être désactivé à tout moment
Dure trois tours
Utilisable une fois.
------ou------
Nécessite 100 CH
Permet de voyager de zone en zone
Vous pouvez transporter une personne de plus, cela vous coutera 150 CH)

Quand je vol, je ne vois pas en quoi des techniques de corps à corps peuvent me toucher
Ensuite, j'ai des ailes, je ne vais pas user du chakra pour me déplacer.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 



Dernière édition par Bachi Takano le Lun 13 Aoû - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shunsui Shirosaki
Amekage / Cobra Occulis / Admin Archiviste

avatar

Amekage / Cobra Occulis / Admin Archiviste


Messages : 726
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 28
Localisation : Le Yuukan pour le moment

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
6500/6500  (6500/6500)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 4175
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Mar 7 Aoû - 1:11

Bon on va se la faire très simple histoire que ton cerveau comprenne gentiment la dite modif.

Une attaque qui t'immunise totalement à un style de combat est tout bonnement qualifié d'anti-RP à l'heure actuelle. Si tu ne peux comprendre cela je te conseillerais de retourner en vacance et de savourer le soleil si tu en as.

Ensuite tu auras beau dire ce que tu veux mais les êtres humains n'ont pas d'aile dans le dos de base, donc tu consomme bien du chakra pour les faire apparaître et éventuellement les maintenir alors si tu commence à chialer pour 100 CH....

Bien évidemment ce petit post que tu lis et bien sur suivit du reste du staff. Je tiens d'ailleurs à te signaler que ta fiche à subit d'autres modifications à ton avantage que les autres n'ont pas eu quand ils ont choisis les trois nouvelles techniques donc je te signalerais respectueusement de ne pas trop relever ou ta fiche pourrait reprendre sa forme d'antan avec bien sur cette modif au vol.

La balle est dans ton camp.

...........................................................................................


Backpack :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Neji Hyûga
Prodige Hyuuga / Légende / Admin

avatar

Prodige Hyuuga / Légende / Admin

Messages : 2326
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : Tour de Guet

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5045/5045  (5045/5045)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4535/4535  (4535/4535)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 60
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Lun 13 Aoû - 16:39

Citation :
Heiya Fudoshin: Rang A.
Cette technique est une capacité de Bachi, maintenant qu'il a trouvé la paix intérieur absolu, il peut, en tout moment rester impassible et savoir se maitriser. Même face à la mort, au bord du gouffre, le Takano restera parfaitement confiant de ses capacités et de son objectif, même s'il feinte, il pourra toujours surprendre son adversaire. Bien sûr, plus il est blessé, plus l'adversaire sera surpris par cet adversaire qui refuse de mourir qui va le frapper avec la lame secrète en plein dans l'abdomen, si l'attaque est correctement utilisée, une porte de chakra peu même être touchée.
Nécessite 300 CH
Si Bachi a plus de 1000 PV = Inutilisable
Si Bachi a entre 999 PV et 500 PV = Retire 300 PV
Si Bachi a entre 499 PV et 200 PV = Retire 350 PV
Si Bachi a entre 199 PV et 20 PV = Retire 400 PV et lui redonne 100 PV (Utilisable une fois)
Si Bachi a entre 19 PV et 2 PV = Retire 450 PV & 50 CH et lui redonne 150 PV (Utilisable une fois)


...........................................................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Mar 14 Aoû - 0:58

Cela faisait maintenant un an que Bachi avait quitté Suna, et environ deux semaines qu'il était installé à Yuki, il n'était pas resté si longtemps à un endroit depuis son départ. Ici, c'était parfait, la chasse était abondante et grâce à la neige, ses traces disparaissait la nuit quoi qu'il arrive, et parfois même, dans l'heure. Il avait trouvé une caverne plutôt cool, assez profonde pour cacher la lumière de ses feux de camp, et conserver la chaleur. Ce jour là, pour la première fois, une présence s'approcha de l'entrée et Bachi attrapa son tomahawk et se prépara à le jeter quand il vit un vieillard, sans changer de comportement vers le nouvel arrivant, il demanda :

- Qui êtes-vous ?
- Je me nomme Daishi Kōbō ... puis-je vous demander l'hébergement pour la nuit ? Avec la tempête qui se prépare j'aimerais ne pas rester dehors.
- Quelle tempête ?


Le moine resta muet et Bachi eut à peine regardé vers l'extérieur que les quelques flocons qui tombaient se changèrent rapidement en trombe de glaces. Le Takano se tourna vers le moine qui sortit un petit sachet de sa poche et dit simplement :

- Un peu de thé ?
- Avec le plaisir, vous êtes le bienvenue pour la nuit ...

Le vieillard prépara un thé, et les deux hommes le burent tranquillement, quand ce fut finit, Bachi reprit la parole en se rappelant qu'il ne s'était pas présenté, alors, il rectifia rapidement le tir en disant :

- Quand à moi, je m'appelle Bachi Takano, je suis né dans le désert de Suna.
- Enchanté ... quand à moi, je suis né au village de Byōbuga-ura. Ce n'est pas du coin, je sais, mais j'ai décidé de traverser les terres pour perfectionner mon fudoshin ... la température de la région ferait un excellent entrainement ...
- Fudoshin ?
- Oui ... grossièrement cela veut dire : "esprit immobile" on pourrait même le réduire à "non-corps" ... cela signifie être tellement concentré sur sa pensée que l'on en oublie le corps et que tout devient possible, c'est une des portes d'accès d'heiwa, la paix absolue et devenir le nouveau Bouddha, dans cette vie, avec ce corps ... Ma venue ici est très simple, je veux mettre mon corps et mon esprit à l'épreuve du blizzard, en restant un mois entier immobile dans le froid juste à l'aide de mon esprit ... je suis arrivé aujourd'hui et ne me sentait pas encore prêt pour le tenter ce soir. Et vous ?
- Bizarrement, je suis aussi venu dans cette optique, la paix ... en quelques sorte ... une paix morale ...
- Vous pourrez attendre longtemps mon brave, vous ne trouverez jamais la paix si vous ne la cherchez que d'une route, pour obtenir la paix il faut passer par tout les chemins, en même temps ... La paix morale, physique, mentale et naturelle. Vous voyez, pour moi l'homme doit connaître son propre cœur tel qu'il est. Celui qui connaît l'origine de son propre cœur tel qu'il est, connaît le cœur des Bouddhas. Celui qui connaît le cœur des Bouddhas peut connaître le cœur de tous les êtres. Il peut connaître la Vérité de l'Univers et devenir un avec lui. Il peut devenir Bouddha dans cette vie avec ce corps. C'est l'état ou les trois sources du karma, du corps, de la parole, et de la pensée des hommes, deviennent un avec les Trois Mystères, du corps, de la parole, et du cœur du Bouddha. Si l'homme cherche la Sagesse du Bouddha, et maintient constamment sa pensée en lui, il peut réaliser rapidement l'état de Bouddha avec ce corps né de ses parents.

Le Takano resta perplexe mais dans le calme, en silence, il n'avait jamais été intéressé par les religions, le shintoïsme, le bouddhisme, le jashinisme et autres. Mais néanmoins, il savait qu'il y avait eut plusieurs bouddhas et qu'ils le devenaient après beaucoup d'entrainement spirituel.

- Vous pouvez m'apprendre ?
- Bien sûr, vous savez méditer ? Vous connaissez la position du lotus ?
- Oui, j'ai appris.
- Bien, dîtes moi quand vous serez à la la cinquième phase, je vous donnerais le mantra une fois que nous y serons.
- D'accord.

Le Takano d'un geste de bassin se porta sur ses mains et ses bras pour mettre ses jambes en positions du lotus et retomber sur ses fesses pour une petite séance de méditation, il ferma les yeux et se concentra pour vers le vide en lui, il sentit une odeur bizarre et les ouvrit, Daishi avait allumé de l'encens pour que l'endroit devienne plus apte au satori, l'illumination. Bachi referma les yeux et se concentra pour retirer toute distraction de son esprit et se concentrer uniquement sur lui. Bachi méditait de temps en temps, et il se rendit rapidement compte qu'il avait atteint la quatrième phase. Il se doutait que son invité devait l'attendre depuis un moment, il avait déjà allumé un deuxième bâton d'encens, la jalousie était la quatrième porte, après la haine et la cruauté, on se présentait devait cette porte avec concentration, bienveillance, et compassion. Le piège ici, était qu'avec tant de bon sentiment en soi, on pouvait, en passant la porte de la jalousie et en atteignant la véritable joie sympathique, il pouvait malheureusement tombé dans la contemplation et l'impartialité de ce à quoi son esprit c'était concentré, le moîne. Il obtient alors l'équanimité en désirant subitement plus de pouvoir, et en voulant se presser de demander le mantra, il se retint quelques peu, et dit :

- Je suis prêt.

Le Takano n'avait jamais vraiment dépassé cette phase, car l'avidité le pervertissait toujours, à essayer d'aller plus loin, il se perdait. Il attendit que le moine parle, mais il ne dit rien, après un moment, il brisa enfin le silence.

- NAMO RATNA TRAYAYA OM KAMKANI KAMKANI ROTSANI ROTSANI TROTRANI TROTRANI TRASANI TRASANI PRATIHANA PRATIHANA SARWA KARMA PARAM PARA NI ME SARWA SATTVA NANTSA SOHA

Il répéta sans cesse cette phrase sans s'arrêter, Bachi se concentra sur les mots et au bout d'un moment, plusieurs dizaines de minutes, il put le dire exactement en même temps que le moine et se concentrer uniquement sur les mots, encore et encore, et c'est là, coincé dans sa position, sa parole et son moral, il trouva la liberté, son esprit empli la caverne et la forêt avoisinante, dans une ignorance totale de ce qui l'entourait, alors son esprit vagabonda entre les arbres, la roche, tout ce qui l'entourait, les animaux il apprit à rencontrer tout ce qu'il y avait autour de lui, le non-soi total. Il se rendit compte alors d'une chose, il y avait une tâche dans tout cela ... lui. Il n'était qu'illusion, il ne savait que faire dans cette position, dans cette perfection qu'était le monde, il semblait faire tâche, et c'est alors qu'en sortant de son propre corps, il put y re-rentré, Bachi vit alors ce qu'était la sagesse, il se découvrit lui même par delà les autres, il entra dans un monde, où tout était vrai, ou tout était profond, où tout lui semblait possible. C'est alors que tout se passa très vite, l'odeur d'encens disparut, Bachi se retrouva dans un monde blanc, mais totalement parfait, il avança de trois pas, et se réveilla.

- Wahou ...

Bachi eut à peine le temps de s'extasier qu'il roula de l'oeil, la faim le tiraillait, il tomba en arrière, prêt d'un plat de riz avec un peu de viande séché, il se jeta dessus avec le peu de force qui lui restait et s'écroula une fois le plat digéré. Les yeux ouverts, il essayait de se souvenir de cette expérience, mais en vain, il se sentait finalement en paix, il l'avait enfin trouvé !

- Vous m'avez surpris ... trois mois. C'est peu commun chez les civils ...mais c'est l'avarice qui vous a perdu, à trop vouloir en savoir vous avez refusé de quitter ce monde ... mais enfin, vous savez maintenant comment atteindre la paix, quand à moi, j'ai atteins mon défi ici ... j'attendais votre réveil pour m'en aller. Prochaine étape, la frontière avec le pays de la cascade, j'ai encore beaucoup à faire ...
Merci, bonne route.

Le moine rassembla ses affaires, il s'était installé ici depuis le temps, et il partit. Bachi continua son train de vie, il méditait tout les soirs pour essayer de dépasser son avarice, sans jamais aller plus loin une fois franchi, pour contrôler ce défaut qu'il avait. Pour être franc, pendant l'année qui a suivit, le Takano n'avait jamais été aussi heureux, vivant.


Edit Neji : c'est validé

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Mer 22 Aoû - 14:30

Citation :
Fûton - Ashita ha Ashita no Kaze ga Fuku - Demain soufflera le vent de demain
Bachi a donné à cette technique le nom d'un proverbe, qui peut s'apparenter à un mélange entre "Demain est un autre jour" et "A chaque jour suffit sa peine". Le Takano, dans sa maîtrise de la paix intérieur est parvenu à faire deux choses en même temps, vivre le présent sans s'inquiéter du futur mais sans oublié qu'elles seront bientôt passé. Il arrive donc à cumuler son énergie stagnante dans l'air qui l'entour pour la réutilisé et se battre, ainsi, plus le combat avance, plus le Takano sera avantagé. Cela lui permet aussi, en absorbant cette énergie directement depuis les poumons de ses adveraires, de récupérer des forces.
Effet Passif :
Les techniques Fûton de Bachi gagnent +5PV par jutsu Fûton où contenant une trace de Fûton utilisé depuis le début du match.
Effet actif :
200 CH
Bachi vole 100PV et 100 CH par personne touchée par l'attaque.
(Indivisible, inaltérable)(Ne peut pas être boostée)
(utilisable une fois)

Rang ?




Code:
[font=Georgia][justify][center][img]http://i32.servimg.com/u/f32/13/62/58/79/yuki11.png[/img][/center]

[i]Les plaines de Yuki. Cela faisait maintenant plusieurs semaines que Daishi Kōbō avait quitté Bachi. Ce dernier vivait de sa chasse et de neige fondu comme eau courante. Tout les matins depuis sa rencontre avec le moine et le fudoshin, il passait quelques heures à méditer. Redoutant le satori de la dernière fois, il ne retenta qu'une fois l'expérience, il avait préparé de la nourriture sèche prêt à être absorbé s'il passait trop de temps en illumination, mais il ne parvint pas à franchir l'autre cape, elle lui faisait peur. Alors, la paix qu'il avait connu commença à se dissiper, tourmenter par cette peur. Pourtant, chaque matin, sur un tronc d'arbre couché, il s'asseyait en pleine nature et méditait sur la beauté des lieux. Mais ça ne suffisait pas, puisqu'il savait qu'au fond de lui, quelque chose le rongeait. Il se répétait les mots de son invité : "L'homme doit connaître son propre cœur tel qu'il est. Celui qui connaît l'origine de son propre cœur tel qu'il est, connaît le cœur des Bouddhas. Celui qui connaît le cœur des Bouddhas peut connaître le cœur de tous les êtres. Il peut connaître la Vérité de l'Univers et devenir un avec lui. Il peut devenir Bouddha dans cette vie avec ce corps. C'est l'état ou les trois sources du karma, du corps, de la parole, et de la pensée des hommes, deviennent un avec les Trois Mystères, du corps, de la parole, et du cœur du Bouddha. Si l'homme cherche la Sagesse du Bouddha, et maintient constamment sa pensée en lui, il peut réaliser rapidement l'état de Bouddha avec ce corps né de ses parents." Mais ça n'avait que peu d'effet sur lui, jour après jour, il perdait le sens de ses mots, à son plus grand désespoir, la seule chose qui le consolait, c'était de répéter le mandra que lui avait appris le moine, répéter l'incantation bouddhiste de temps en temps lui rappelait cette sensation qu'il avait reçu avec bonheur ... NAMO RATNA TRAYAYA OM KAMKANI KAMKANI ROTSANI ROTSANI TROTRANI TROTRANI TRASANI TRASANI PRATIHANA PRATIHANA SARWA KARMA PARAM PARA NI ME SARWA SATTVA NANTSA SOHA ... Ces mots raisonnaient dans sa tête et dans son cœur ... mais cela ne faisait que repoussé l'inévitable. La nature de l'ancien Kazekage faisait surface quoi qu'il arrive. Chassez le naturel, il revient au galop, Bachi devait vaincre sa peur ! Un matin, alors que la météo semblait très calme et qu'il faisait bon, du moins, par rapport aux normes de saisons au pays de la neige, le Takano monta plus profondément vers le nord, voulant visiter les montages. Arrivant à des températures normalement invivable, Bachi arriva dans un lieu où il n'y avait plus d'arbre. Il n'avançait pas aussi vite, la neige était plus dure, plus présente, il s'enfonçait jusqu'au genou.[/i]

- [color=#FF0000]Dès fois je me demande ce que je fous ici ...[/color]

[i]Malgré qu'il se plaignait, Bachi était content de se voyage, sa difficulté physique et morale, mêlée aux températures légèrement au dessus de zéro, ce qui est rare et qui ne dure que très peu de temps, tout ça lui changeait les idées, et au final, il en avait besoin, mais comme le destin s'en mêle souvent et que sans ça, il n'y aurait pas de technique et d'entrainement. Un blizzard se leva soudainement, faisant son apparition depuis l'ouest. Le choix était difficile à prendre, faire demi-tour serait une perte de temps, il avait marché plus d'une demi-journée, devant lui, les montagnes n'étaient qu'à deux heures de marche, mais l'inconnu lui faisait peur, surtout que la tempête serait là dans moins d'une demi-heure. Le Takano songea à utiliser son Fuuton pour se libérer une allée dans la poudreuse et atteindre son objectif, mais il n'en voyait pas l'intérêt, le voyage avait pour but de faire un retour sur lui même, et pas en tant qu'assassin ou shinobi. Mais au loin, les plus hauts pics de Yuki étaient déjà cachés par la masse de la tempête, qui allait s'avérer dévastatrice. L'heure n'était pas à la réflexion trop longtemps, il n'allait pas mourir ici ! S'il mourrait un jour, c'est en Shinobi. Il concentra du Fuuton dans sa paume et frappa dans le vide, une immense paume de vent apparut et frappa la neige, l'emportant au loin et créant une trancher droite et sans bavure, sans même prendre le risque de réfléchir aux risques d'avalanche, le Takano se mit à courir. Ses prédictions ne manquèrent pas, après quinze minutes de course, Bachi avait fait les deux tiers du voyage et la tornade était à ses talons mais elle prenait en volume et en vitesse, dans cinq minutes pas plus, il serait dedans, et d'ici cinq autre, il serait dans le cœur de la tempête. Bachi avait réutilisé deux fois sa technique pour dégager le passage et lorsqu'il l'utilisa une quatrième fois, il était dans le blizzard, et devant lui, la terre s'arrêtait.[/i]

- [color=#FF0000]Merde.[/color]

[i]Avec ce vent, impossible de voler, il serait fracassé contre une paroi et broyé par une avalanche en résultant, sa seule chance, atteindre l'autre rive en un saut, unique. Heureusement pour lui, l'autre coté semblait légèrement plus bas. Il accéléra et commença à concentrer le chakra dans la plante de ses pieds et une fois au bord de la falaise, il sauta dans une déferlante de chakra Fuuton qui le propulsèrent comme une fusée dans le vide. Il perdit rapidement de la vitesse, mais le saut était parfaitement exécuté. Dans une chute naturellement amortie par la poudreuse, l'ancien Kazekage se prépara à reprendre sa course.[/i]

[center][img]http://i32.servimg.com/u/f32/13/62/58/79/captur12.jpg[/img][/center]

[i]Un craquement sinistre se fit entendre, sous le choc de atterrissage, le rebord de la falaise commença à craquer. Bachi se leva pour courir et échapper à la chute mais le sol trop glissant l'empêchait de rejoindre son but, alors, dans un avalanche de neige et de glace, il tomba dans le ravin.[/i]

[center][color=#000000][b]*NOIR*[/b][/color][/center]

[i]Quand Bachi reprit conscience, une sensation de froid lui prit les tripes, puis une douleur immense. Il était enseveli sous beaucoup de neige. Seule son sceau à la poitrine lui permettait de respirer, en d'autres cas, il serait déjà mort. Mais surtout, sa jambe était cassé, l'avalanche entière lui était tombé dessus. La neige lui comprimait le corps, il devait se créer une cavité. Il éjecta du chakra Fuuton par tout les pores de son corps pour faire une bulles autour de lui, mais il se mit à hurler de douleur, sa jambe retomba lourdement, il se servit de ses forces restants pour soigner sa jambe, mais à présent, il ne se savait pas assez fort pour soulever toute la neige, il devait rester là, à attendre et résister au froid. La seule méthode qu'il connaissait était d'attendre que sa jambe se soigne pour se lancer à l'assaut de la bête, mais il allait lui falloir deux semaines d'immobilité entière avant de pouvoir se servir de sa jambe en toute tranquillité.[/i]

- [color=#FF0000]Je n'ai pas le choix.[/color]

[i]L'ancien Kazekage dut faire ce qu'il craignait de faire depuis des jours, une méditation profonde jusqu'au satori pour atteindre le fudoshin. Il l'avait déjà fait et pouvait le refaire. Bachi ferma les yeux et se concentra pour retirer toute distraction de son esprit et se concentrer uniquement sur lui, retirer la douleur qui l'entourait. Il obtient rapidement la concentration, la bienveillance, la compassion et la véritable joie sympathique. L'équanimité vint rapidement car elle était à présent toujours en lui, il se mit à répéter le kantra et trouva rapidement la liberté, sa conscience s'élargit à des centaines de mètres, il la ralentit un peu et se mit à explorer rapidement la zone, la froideur de la glace et le manque d'air n'était plus un soucis, même si le dernier ne l'avait jamais été. Il jaugea les alentours, et parvint à estimer la couche de glace au dessus de lui grâce aux conscience infime des insectes présente à la surface. Il trouva un arbuste qui vivant de ce blizzard et en l'effleurant de son esprit, il trouva à l'intérieur une force inébranlable. Cet arbre lui procura les forces nécessaires pour tenir le coup et ne pas se réveiller affamé comme la dernière fois. Il observa son corps et remarqua la taille de sa barbe, il s'examina lui même, sa jambe était intacte, il ne chercha même pas à se sonder soi même, il entra dans son propre corps, le monde blanc apparut de nouveau et il ouvrit les yeux. Il ne fut pas frapper par le froid, seulement par ses vêtements mouillés et ses lèvres gercées. Pour sa santé, il savait qu'il ne devait pas rester là plus longtemps, il créa un hurlement du faucon pour soulever toute la neige autour de lui et regagner l'air libre. Puis il rentra dans sa grotte, mieux valait fuir cet endroit de malheur. Néanmoins, la méditation allait être à présent pour lui un objet de plaisir sans crainte.[/i][/justify][/font]

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 



Dernière édition par Bachi Takano le Dim 9 Sep - 0:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shunsui Shirosaki
Amekage / Cobra Occulis / Admin Archiviste

avatar

Amekage / Cobra Occulis / Admin Archiviste


Messages : 726
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 28
Localisation : Le Yuukan pour le moment

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
6500/6500  (6500/6500)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 4175
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Dim 26 Aoû - 15:42

Citation :
Fuuton Ashita ha Ashita no Kaze ga Fuku, Demain soufflera le vent de demain :
Bachi a donné à cette technique le nom d'un proverbe, qui peut s'apparenter à un mélange entre "Demain est un autre jour" et "A chaque jour suffit sa peine". Le Takano, dans sa maîtrise de la paix intérieur est parvenu à faire deux choses en même temps, vivre le présent sans s'inquiéter du futur mais sans oublié qu'elles seront bientôt passé. Il arrive donc à cumuler son énergie stagnante dans l'air qui l'entour pour la réutilisé et se battre, ainsi, plus le combat avance, plus le Takano sera avantagé. Cela lui permet aussi, en absorbant cette énergie directement depuis les poumons de ses adveraires, de récupérer des forces.
Effet Passif :
Les techniques Fuuton de Bachi gagnent un boost de 30 PV, non boostable par quoi que ce soit même par métier.
Effets Actifs :
Nécessite 200 CH
Bachi vole 100 PV et 100 CH par personne touchée par l'attaque
Indivisible, Inaltérable et ne peut pas être boosté contre joueur
Utilisable une fois.

Rang A, Go

...........................................................................................


Backpack :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Dim 16 Sep - 10:10

Petit édit de la technique :

Citation :
Fuuton Ashita ha Ashita no Kaze ga Fuku, Demain soufflera le vent de demain :
Bachi a donné à cette technique le nom d'un proverbe, qui peut s'apparenter à un mélange entre "Demain est un autre jour" et "A chaque jour suffit sa peine". Le Takano, dans sa maîtrise de la paix intérieur est parvenu à faire deux choses en même temps, vivre le présent sans s'inquiéter du futur mais sans oublié qu'elles seront bientôt passé. Bachi à force de méditation, ouvra sa conscience à ce qui l'entoure, pouvant ainsi percevoir les choses autour de lui, le vent, étant son affinité, peut alors entrer plus facilement en contact avec lui, ce qui améliore ses attaques. De plus, lorsque Bachi étend sa conscience, il peut percevoir celles des autres êtres vivants présent autour de lui, effleurer la conscience d'une personne suffit à la reconnaitre et savoir comment elle se sent, c'est différent d'une technique de pistage au chakra et permet un effet supplémentaire, quand Bachi entre en contact avec l'esprit d'une entité vivante, il peut lui voler de l’énergie en se basant sur celle présente dans ses poumons.
Effet Passif :
Les techniques Fuuton de Bachi gagnent un boost de 30 PV, non boostable par quoi que ce soit même par métier.
Bachi peut percevoir les consciences autour de lui, s'il les a déjà rencontré, il pourra les identifier.
Effets Actifs :
Nécessite 200 CH
Bachi vole 100 PV et 100 CH par personne touchée par l'attaque
Indivisible, Inaltérable et ne peut pas être boosté contre joueur
Utilisable une fois.


Les plaines de Yuki. Cela faisait maintenant plusieurs semaines que Daishi Kōbō avait quitté Bachi. Ce dernier vivait de sa chasse et de neige fondu comme eau courante. Tout les matins depuis sa rencontre avec le moine et le fudoshin, il passait quelques heures à méditer. Redoutant le satori de la dernière fois, il ne retenta qu'une fois l'expérience, il avait préparé de la nourriture sèche prêt à être absorbé s'il passait trop de temps en illumination, mais il ne parvint pas à franchir l'autre cape, elle lui faisait peur. Alors, la paix qu'il avait connu commença à se dissiper, tourmenter par cette peur. Pourtant, chaque matin, sur un tronc d'arbre couché, il s'asseyait en pleine nature et méditait sur la beauté des lieux. Mais ça ne suffisait pas, puisqu'il savait qu'au fond de lui, quelque chose le rongeait. Il se répétait les mots de son invité : "L'homme doit connaître son propre cœur tel qu'il est. Celui qui connaît l'origine de son propre cœur tel qu'il est, connaît le cœur des Bouddhas. Celui qui connaît le cœur des Bouddhas peut connaître le cœur de tous les êtres. Il peut connaître la Vérité de l'Univers et devenir un avec lui. Il peut devenir Bouddha dans cette vie avec ce corps. C'est l'état ou les trois sources du karma, du corps, de la parole, et de la pensée des hommes, deviennent un avec les Trois Mystères, du corps, de la parole, et du cœur du Bouddha. Si l'homme cherche la Sagesse du Bouddha, et maintient constamment sa pensée en lui, il peut réaliser rapidement l'état de Bouddha avec ce corps né de ses parents." Mais ça n'avait que peu d'effet sur lui, jour après jour, il perdait le sens de ses mots, à son plus grand désespoir, la seule chose qui le consolait, c'était de répéter le mandra que lui avait appris le moine, répéter l'incantation bouddhiste de temps en temps lui rappelait cette sensation qu'il avait reçu avec bonheur ... NAMO RATNA TRAYAYA OM KAMKANI KAMKANI ROTSANI ROTSANI TROTRANI TROTRANI TRASANI TRASANI PRATIHANA PRATIHANA SARWA KARMA PARAM PARA NI ME SARWA SATTVA NANTSA SOHA ... Ces mots raisonnaient dans sa tête et dans son cœur ... mais cela ne faisait que repoussé l'inévitable. La nature de l'ancien Kazekage faisait surface quoi qu'il arrive. Chassez le naturel, il revient au galop, Bachi devait vaincre sa peur ! Un matin, alors que la météo semblait très calme et qu'il faisait bon, du moins, par rapport aux normes de saisons au pays de la neige, le Takano monta plus profondément vers le nord, voulant visiter les montages. Arrivant à des températures normalement invivable, Bachi arriva dans un lieu où il n'y avait plus d'arbre. Il n'avançait pas aussi vite, la neige était plus dure, plus présente, il s'enfonçait jusqu'au genou.

- Dès fois je me demande ce que je fous ici ...

Malgré qu'il se plaignait, Bachi était content de se voyage, sa difficulté physique et morale, mêlée aux températures légèrement au dessus de zéro, ce qui est rare et qui ne dure que très peu de temps, tout ça lui changeait les idées, et au final, il en avait besoin, mais comme le destin s'en mêle souvent et que sans ça, il n'y aurait pas de technique et d'entrainement. Un blizzard se leva soudainement, faisant son apparition depuis l'ouest. Le choix était difficile à prendre, faire demi-tour serait une perte de temps, il avait marché plus d'une demi-journée, devant lui, les montagnes n'étaient qu'à deux heures de marche, mais l'inconnu lui faisait peur, surtout que la tempête serait là dans moins d'une demi-heure. Le Takano songea à utiliser son Fuuton pour se libérer une allée dans la poudreuse et atteindre son objectif, mais il n'en voyait pas l'intérêt, le voyage avait pour but de faire un retour sur lui même, et pas en tant qu'assassin ou shinobi. Mais au loin, les plus hauts pics de Yuki étaient déjà cachés par la masse de la tempête, qui allait s'avérer dévastatrice. L'heure n'était pas à la réflexion trop longtemps, il n'allait pas mourir ici ! S'il mourrait un jour, c'est en Shinobi. Il concentra du Fuuton dans sa paume et frappa dans le vide, une immense paume de vent apparut et frappa la neige, l'emportant au loin et créant une trancher droite et sans bavure, sans même prendre le risque de réfléchir aux risques d'avalanche, le Takano se mit à courir. Ses prédictions ne manquèrent pas, après quinze minutes de course, Bachi avait fait les deux tiers du voyage et la tornade était à ses talons mais elle prenait en volume et en vitesse, dans cinq minutes pas plus, il serait dedans, et d'ici cinq autre, il serait dans le cœur de la tempête. Bachi avait réutilisé deux fois sa technique pour dégager le passage et lorsqu'il l'utilisa une quatrième fois, il était dans le blizzard, et devant lui, la terre s'arrêtait.

- Merde.

Avec ce vent, impossible de voler, il serait fracassé contre une paroi et broyé par une avalanche en résultant, sa seule chance, atteindre l'autre rive en un saut, unique. Heureusement pour lui, l'autre coté semblait légèrement plus bas. Il accéléra et commença à concentrer le chakra dans la plante de ses pieds et une fois au bord de la falaise, il sauta dans une déferlante de chakra Fuuton qui le propulsèrent comme une fusée dans le vide. Il perdit rapidement de la vitesse, mais le saut était parfaitement exécuté. Dans une chute naturellement amortie par la poudreuse, l'ancien Kazekage se prépara à reprendre sa course.


Un craquement sinistre se fit entendre, sous le choc de atterrissage, le rebord de la falaise commença à craquer. Bachi se leva pour courir et échapper à la chute mais le sol trop glissant l'empêchait de rejoindre son but, alors, dans un avalanche de neige et de glace, il tomba dans le ravin.

*NOIR*

Quand Bachi reprit conscience, une sensation de froid lui prit les tripes, puis une douleur immense. Il était enseveli sous beaucoup de neige. Seule son sceau à la poitrine lui permettait de respirer, en d'autres cas, il serait déjà mort. Mais surtout, sa jambe était cassé, l'avalanche entière lui était tombé dessus. La neige lui comprimait le corps, il devait se créer une cavité. Il éjecta du chakra Fuuton par tout les pores de son corps pour faire une bulles autour de lui, mais il se mit à hurler de douleur, sa jambe retomba lourdement, il se servit de ses forces restants pour soigner sa jambe, mais à présent, il ne se savait pas assez fort pour soulever toute la neige, il devait rester là, à attendre et résister au froid. La seule méthode qu'il connaissait était d'attendre que sa jambe se soigne pour se lancer à l'assaut de la bête, mais il allait lui falloir deux semaines d'immobilité entière avant de pouvoir se servir de sa jambe en toute tranquillité.

- Je n'ai pas le choix.

L'ancien Kazekage dut faire ce qu'il craignait de faire depuis des jours, une méditation profonde jusqu'au satori pour atteindre le fudoshin. Il l'avait déjà fait et pouvait le refaire. Bachi ferma les yeux et se concentra pour retirer toute distraction de son esprit et se concentrer uniquement sur lui, retirer la douleur qui l'entourait. Il obtient rapidement la concentration, la bienveillance, la compassion et la véritable joie sympathique. L'équanimité vint rapidement car elle était à présent toujours en lui, il se mit à répéter le kantra et trouva rapidement la liberté, sa conscience s'élargit à des centaines de mètres, il la ralentit un peu et se mit à explorer rapidement la zone, la froideur de la glace et le manque d'air n'était plus un soucis, même si le dernier ne l'avait jamais été. Il jaugea les alentours, et parvint à estimer la couche de glace au dessus de lui grâce aux conscience infime des insectes présente à la surface. Il trouva un arbuste qui vivant de ce blizzard et en l'effleurant de son esprit, il trouva à l'intérieur une force inébranlable. Cet arbre lui procura les forces nécessaires pour tenir le coup et ne pas se réveiller affamé comme la dernière fois. Il observa son corps et remarqua la taille de sa barbe, il s'examina lui même, sa jambe était intacte, il ne chercha même pas à se sonder soi même, il entra dans son propre corps, le monde blanc apparut de nouveau et il ouvrit les yeux. Il ne fut pas frapper par le froid, seulement par ses vêtements mouillés et ses lèvres gercées. Pour sa santé, il savait qu'il ne devait pas rester là plus longtemps, il créa un hurlement du faucon pour soulever toute la neige autour de lui et regagner l'air libre. Puis il rentra dans sa grotte, mieux valait fuir cet endroit de malheur. Néanmoins, la méditation allait être à présent pour lui un objet de plaisir sans crainte.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Sam 27 Oct - 22:37

UP pour mes deux personnages.

(Cette technique remplace la n°13.)

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shunsui Shirosaki
Amekage / Cobra Occulis / Admin Archiviste

avatar

Amekage / Cobra Occulis / Admin Archiviste


Messages : 726
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 28
Localisation : Le Yuukan pour le moment

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
6500/6500  (6500/6500)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 4175
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Lun 29 Oct - 18:14

Technique validé et ajouté à ta FT avec une très légère modif

900 - 700 = 242 Ryos restant.

...........................................................................................


Backpack :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Ven 16 Nov - 17:30

Citation :
Fuuton - Takano Shousen Jutsu - La Paume Mystique du Faucon:
Technique de soin basique de tout shinobi médecin. Que Bachi à améliorer avec le temps, puisqu'il s'est entrainé à la maitriser plus facilement, plus amplement, elle est capable d'atteindre des régions et des maux profonds pour les soigner. Plus efficace aussi, grâce aux présences de vent dans les techniques. Il peut découper des choses extrêmement fine, comme des molécules de poisons. Il peut activer des fonctions de cicatrisations et plein de choses.
Nécessite entre 50 et 300 CH (Pas de limite contre PnJ ou Hors-Combat)
Permet de vous soigner ou soigner un allié de 60 PV de plus que le CH
Pour du CH supplémentaire, Bachi peut :
- Soigner les brûlures (30 CH)
- Soigner les hémorragies (60 CH)
- Soigner les poisons. (50 CH)
(Utilisable trois fois en combat.)

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mon cabanon avec jumelles pour regarder le bain des dames peinard

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Ven 7 Déc - 13:47

Citation :
Fuuton - Takano Shousen Jutsu - La Paume Mystique du Faucon:
Technique de soin basique de tout shinobi médecin. Que Bachi à améliorer avec le temps, puisqu'il s'est entrainé à la maitriser plus facilement, plus amplement, elle est capable d'atteindre des régions et des maux profonds pour les soigner. Plus efficace aussi, grâce aux présences de vent dans les techniques. Il peut découper des choses extrêmement fine, comme des molécules de poisons. Il peut activer des fonctions de cicatrisations et plein de choses.
Nécessite entre 50 et 300 CH (Pas de limite contre PnJ ou Hors-Combat)
Permet de vous soigner ou soigner un allié de 60 PV de plus que le CH
Pour du CH supplémentaire, Bachi peut :
- Soigner les brûlures (40 CH)
- Soigner les hémorragies (60 CH)
- Soigner les poisons. (50 CH)
/!\ Sauf si les effets proviennent d'une technique inaltérable. /!\
(Utilisable trois fois en combat.)

Navré de l'attente ( ), la tech' a été zappée dans le tas.
C'est donc du Rang A. Let's go !


PS : si d'autres sont dans le même cas, n'hésitez pas à envoyer des MPs (pas tous les jours non plus) au staff pour que nous n'oublions rien.
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Lun 10 Déc - 18:25

Citation :
Fuuton - Takano Shousen Jutsu - La Paume Mystique du Faucon:
Technique de soin basique de tout shinobi médecin. Que Bachi à améliorer avec le temps, puisqu'il s'est entrainé à la maitriser plus facilement, plus amplement, elle est capable d'atteindre des régions et des maux profonds pour les soigner. Plus efficace aussi, grâce aux présences de vent dans les techniques. Il peut découper des choses extrêmement fine, comme des molécules de poisons. Il peut activer des fonctions de cicatrisations et plein de choses.
Nécessite entre 50 et 300 CH (Pas de limite contre PnJ ou Hors-Combat)
Permet de vous soigner ou soigner un allié de 60 PV de plus que le CH
Pour du CH supplémentaire, Bachi peut :
- Soigner les brûlures (40 CH)
- Soigner les hémorragies (60 CH)
- Soigner les poisons. (50 CH)
/!\ Sauf si les effets proviennent d'une technique inaltérable. /!\
(Utilisable trois fois en combat.)

Replaçons cet entrainement dans son paradoxe temporel de temporalité. L'event des bombes qui fracassent sa mort qui tue vient de se terminer, Mizoku a assassiné G, et le Yuukan retrouve petit à petit sa splendeur, plus difficilement pour certains que pour d'autres, mais surtout pour le village marchand de Tanzaku, en effet, exposé aux radiations, et complètement détruite, certaines créatures et homme touchés par les méfaits du nucléaire s'y étaient retrouvé pour causer plus de dégâts qu'un Yakuza, et je sais de quoi je parle. Les radiations avaient été nettoyées, et peu à peu, le village se repeuplait. Le Takano fut parmi les premiers à retourner au village, il se mêla aux artisans le jour, pour reconstruire l'hôpital, à visa découvert, tandis que la nuit, planqué dans son habit d'assassin, il parcourait les rues pour tuer les personnes malfaisantes qui n'étaient au village que pour en prendre le contrôle et d'autres mauvais coup. Le jour, il s'arrangeait pour qu'on ne le voit pas utiliser le ninjutsu, il disait qu'il était médecin, et qu'il devait aider à reconstruire le village pour avoir un poste dans l'hôpital de Tanzaku. Comme ça la nuit, il utilisait flèches, arc, katana, lame cachée et Fuuton pour tuer ses ennemis et ne laisser aucune trace. Car une fois ses cibles mortes, il les soignait complètement pour que les autopsies ne montre absolument rien. Il ne craignait pas qu'on puisse le reconnaitre, car, dans les conditions de vies et d’entretien du village à se moment là, Bachi ressemblait à ça :


Une barbe plus que trop longue à l'image de ses cheveux qui ne tenait qu'avec ce tissu, la peau bronzée et sale lui donnait un tout autre aspect, et sa tenue était déjà plus discrète. Il laissé parler son naturel sympathique et devint rapidement une personne appréciée au sein des habitants du village. Quand l'hôpital fut fini d'être construit, il s'installa à l'intérieur pour soigner les gros bobos comme les petits, et pour former des médecins, ses connaissances dataient assez mais elles ne tardèrent pas à revenir. Surtout que la nuit, il gardait son activité de super-héros, et il avait donc de beaux cadavres sur qui s'entrainer pour ses doutes. Le plus dur pendant tout ce temps était vraiment la médecine car pour le coup, il avait beaucoup perdu de ses capacités de bases et avait trop souvent recours au ninjutsu pour réussir ses soins, sans vraiment savoir ce qu'il faisait, il faisait le plus gros et naturellement son corps faisait le reste. Là, il redécouvrait le corps humain et la façon dont les tissus corporels réagissait entre eux. Alors de temps en temps quand il se savait seul dans la pièce et que le patient était dans le coma, il tentait des petites choses, des reconstruction avec le chakra. Pour les appliquer le soir sur ces victimes et ne laisser que des traces de plus en plus petites, et comme la plupart du temps il travaillait en bénévolat à la morgue, les corps lui arrivait entre les mains, et il pouvait déclarer le manque de preuve tout en corrigeant secrètement les erreurs qu'il pouvait faire dans la nuit, en effet, soigner un corps mort dans le noir n'est pas une chose les plus aisé. Petit à petit sa technique s'améliorait instinctivement et de sa paume mystique il parvenait à faire plus de chose encore. Et le mieux dans tout ça, c'est que la pègre venait lui rendre visite pour le soudoyer afin qu'il révèle des indices qui pourraient les conduire à l'Assassin. Et d'un coup de maître, il parvenait à tous les assassiner. Il pensait pouvoir continuer comme ça pendant longtemps, jusqu'au jour où un infirmier vint le chercher, parce qu'ils avaient été pillé dans la nuit, qu'ils manquaient plusieurs médicaments et que le pharmacien était introuvable, le Takano partit à sa recherche de jour, il ne pensait pas qu'il allait avoir des soucis, il était dans son droit de docteur de l'hôpital. Il se rendit dans le quartier où on devait d'habitude le trouver, cet homme qui était en réseau avec un laboratoire de Konoha et qui achetait les médicaments pour les revendre afin de créer par le futur son propre labo ici, dans la ville de Tanzaku. Et bien le Kazekage qui à l'époque ne l'était plus le trouva, à sa place, comme d'habitude.


- Et bien, on te cherche depuis ce matin, tu étais où ? Ça va ?

Bachi tendit la main à cette personne qu'il connaissait à bien à comprendre, ce dernier lui rendit sa poignée de main et d'un mouvement simple et spontanée, que pendant quelques secondes, Bachi eut du mal à comprendre qu'il y avait un problème, le pharmacien planta sa seringue dans le bras du Kazekage, les yeux de ce dernier s'embrouillèrent, il perdit un peu l'équilibre sans comprendre ce qu'il se passe. Il entendit un sifflement de Shuriken dans son dos, il tourna la tête, mais pas assez vite, sa carotide fut touchée et se mit à saigner abondament, il posa la paume dessus pour éviter de perdre trop de sang. Il ne pouvait rien faire, la drogue avait été instantanée. Le pharmacien attrapa une torche et frappa le Takano au visage, qui sombra dans le noir.

" Ma tête ... "

Le Faucon avait eut un bad-trip étrange dans lequel il avait vu d'immense colline et dans lesquelles une musique virevoltante résonnais, et quand il revint à lui, il sentait la chaleur et la douleur horrible d'une brulure au second degré, le coup de torche l'avait vraiment amoché. Il se sentait totalement amorphe, le poison devait encore couler dans ses veines, il reçu deux baffes pour le réveiller et se retrouver face à un homme en costume et quatre sbires armés de katana autour de lui.

- Le voilà donc le héros de la cité ... Le docteur inconnu du désert qui sauve tout nos habitants adorés. On en a marre de toi, et de cet assassin qui nous pourris la vie, alors on va attendre qu'il vienne te libérer, puis on va le tuer, et ensuite on va te tuer, et on dira à tout le monde que c'est lui qui t'as assassiné et que nous l'avons tué ! Comme ça nous régnerons sur la ville, oui je sais ça fait trop méchant qui dévoile son plan mais je t'emmerde c'est un entrainement et je vais mourir donc on s'en fout.
" Bande d'abrutis ... bon, ce poison et cette brûlures mélangées m'empêche de bouger ... je dois m'en débarrasser ... "

Le Takano tenta de réfléchir, lentement, après tout, il avait le temps. Enfin, c'est ce qu'il pensait, un des gardes lui donna un coup de coude dans la nuque avant de quitter la pièce, ce qui le secoua encore plus, mais surtout, lui fit se rouvrir la plaie. Il devait à tout prix se soigner, sinon son sceau pour revivre deviendrait totalement inutile. Il utilisa ses forces pour se dresser sur ses pieds, il avait la chance d'être grand, peu de menottes lui empêchait de toucher le sol. Il parvint à ce que sa main entre en contact avec son cou, il soigna l’hémorragie de façon nette et précise. Pendant qu'il travaillait, il sentit grâce à son chakra des corps étrangers dans son organisme. Il réussi alors à mettre son crâne dans sa paume de main, il chercha toutes les particules de poison et les détruits une à une, et plus il en détruisait, plus il devenait précis dans son toucher, et plus ses idées étaient claires. Il fut prit d'un mal de tête immense à cause de la brûlure et décida de s'en occuper, il força les tissus à se reconstruire en découpa les cellules mortes pour lancer le processus de cicatrisation plus rapide. En quelques mouvements, son visage était comme neuf. Il récupéra petit à petit toutes ses facultés, et à force d'effort, il réussi à retrouver une forme physique parfaite, ainsi, il resta accroché, il voulait tuer le boss de cette organisation maintenant qu'il l'avait sous les yeux, aussi quand on revint vers lui pour lui injecter une autre dose de poison, il tourna la tête pour cacher sa plait soigner et sa nuque qui ne saignait plus. Et il balbutia :

- Attendez ... je sais ... qui ... est ... l'assa ...ssin. La drogue ... me fait oublier ...

L'homme eut un petit rire et se tourna vers la sortie, il appela un de ses collègue pour qu'il prévienne le chef, et quinze minutes plus tard, il apparut avec sa petite garde, et vint se poster au milieu de la salle.

- Il parait que t'es bavard ... Vas-y ! C'est qui l'homme qu'on recherche ?
- Moi.

Le Takano redressa la tête, et d'un coup magistral, sortit ses ailes, une secousse de vent traversa la salle et claqua la porte. Les enfermant tous dans cette cellule qui serait leurs tombeaux. Un des sbires lâcha son épée de stupeur ...

- Son visage ... il ... il ... il est totalement soigné ! Sa nuque aussi ! Co-comment a-t-il fais ça ?
- Allez, bande de glands, il est attaché, tuez le !
- Ouais, les gars, je vous attends !

Deux hommes se jetèrent sur lui, le Takano regarda toutes ces cibles, 5 sbires plus le chef, il devait faire ça rapidement. Il attrapa ses chaines entre ses mains et en contractant ses biceps, ses trapèzes et ses abdos, il parvint à lever ses jambes à hauteur de visage, il attrapa le poignet d'un garde entre ses chevilles et d'un mouvement brusque, il le désarma en envoyant la lame dans le crâne du deuxième assaillants. En voyant le boss se diriger vers la sortit il mit ses plantes de pied sur la poitrine du garde désarmée, il utilisa un envol du faucon pour catapulter l'homme sur le boss afin de le bloquer quelques secondes. Pendant tous ces mouvements, il avait avec ses ailes coupés les chaines, pour que, emporter par son mouvement il se retrouve subitement en l'air, au dessus d'un troisième homme. Il claqua des mains pour l’assommer d'un coup de paumes de la bourrasques. Il attrapa le katana de ce dernier pour tuer le quatrième et achever le troisième en lui plantant dans le cœur. Il passa sa main sur son sang et invoqua un arc de secours qui était toujours à porté, les flèches apparurent quelques secondes plus tard, et en deux flèches il tua le dernier sbire ainsi que celui qu'il avait envoyé sur le boss. Ce dernier était à terre, face à tout ses hommes morts en seulement une dizaine de secondes, et cet homme, torse nu, qui allait le tuer.

- J'pourrais lâcher une punchline pour avoir la classe en te tuant ... mais tu ne le mérites même pas.

Et il le décapita.

[1 785 mots = 71 lignes.]


(Ne pas valider la technique tout de suite, il faut que je vende)

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 



Dernière édition par Bachi Takano le Jeu 10 Jan - 23:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Lun 14 Jan - 22:24

Citation :
Fuuton - Takano Shousen Jutsu - La Paume Mystique du Faucon:
Technique de soin basique de tout shinobi médecin. Que Bachi à améliorer avec le temps, puisqu'il s'est entrainé à la maitriser plus facilement, plus amplement, elle est capable d'atteindre des régions et des maux profonds pour les soigner. Plus efficace aussi, grâce aux présences de vent dans les techniques. Il peut découper des choses extrêmement fine, comme des molécules de poisons. Il peut activer des fonctions de cicatrisations et plein de choses.
Nécessite entre 50 et 300 CH (Pas de limite contre PnJ ou Hors-Combat)
Permet de vous soigner ou soigner un allié de 60 PV de plus que le CH
Pour du CH supplémentaire, Bachi peut :
- Soigner les brûlures (40 CH)
- Soigner les hémorragies (60 CH)
- Soigner les poisons. (50 CH)
/!\ Sauf si les effets proviennent d'une technique inaltérable. /!\
(Utilisable trois fois en combat.)

À valider, elle est déjà payée. (cf post au dessus)
C'est la numéro 5 dans ma fiche, merci <3

Validé.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mon cabanon avec jumelles pour regarder le bain des dames peinard

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Lun 21 Jan - 23:32

Citation :
Fuuton - Sanbou Kyuukai - Trois Trésors Bouddhiques Vide de la Destruction (Rang S)
Cette technique a été inventée par Chikamatatsu Monzaemon, qui la réalisait avec trois de ces marionnettes des Arcanes Blanches de Suna. Bachi l'a vu à l'oeuvre la première fois grâce à Chiyo, et depuis, il avait essayé de la reproduire sans marionnette, mais en vain. Jusqu'à aujourd'hui, grâce à trois clones, la corde de la clarté et la maîtrise de 3 vents, il va créer sa propre technique. Les clones vont former une pyramide, l'un va utiliser le vent tranchant de Bachi, un autre le solide des Sorano et le dernier le vide de Danzo. Ils vont créer un vortex qui va attirer l'ennemi. A l'aide de la corde de la clarté, l'original va attraper l'ennemi et extraire l'âme de l'adversaire alors que le corps sera totalement broyé. L'âme sera alors capturé sans l'arme de Rikudô, pour l'alimenter en chakra.
Nécessite la moitié de chakra de base de Bachi
Scelle l'âme de la cible.
L'adversaire doit être à moins de 200PV.
Ne compte pas comme comme une victoire.
La moitié du chakra qu'il restait à l'adversaire sera déduit du chakra nécessaire pour utiliser la corde ( max 300ch )

Rang S, tu connais les tarifs, go ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Jeu 31 Jan - 4:10

Citation :
16 /Fuuton - Sanbou Kyuukai - Trois Trésors Bouddhiques Vides de la Destruction (Rang S)
Cette technique a été inventée par Chikamatatsu Monzaemon, qui la réalisait avec trois de ces marionnettes des Arcanes Blanches de Suna. Bachi l'a vu à l'oeuvre la première fois grâce à Chiyo, et depuis, il avait essayé de la reproduire sans marionnette, mais en vain. Jusqu'à aujourd'hui, grâce à trois clones, la corde de la clarté et la maîtrise de 3 vents, il va créer sa propre technique. Les clones vont former une pyramide, l'un va utiliser le vent tranchant de Bachi, un autre le solide des Sorano et le dernier le vide de Danzo. Ils vont créer un vortex qui va attirer l'ennemi. A l'aide de la corde de la clarté, l'original va attraper l'ennemi et extraire l'âme de l'adversaire alors que le corps sera totalement broyé. L'âme sera alors capturé sans l'arme de Rikudô, pour l'alimenter en chakra.
Nécessite la moitié de chakra de base de Bachi
Scelle l'âme de la cible.
L'adversaire doit être à moins de 200PV.
Ne compte pas comme comme une victoire.
La moitié du chakra qu'il restait à l'adversaire sera déduit du chakra nécessaire pour utiliser la corde ( max 300ch )

Cela faisait longtemps que le Takano cherchait une technique qui lui permettrait de sceller l'âme de ses adversaires. Il savait qu'à Konoha, grâce aux alliances avec les Uzumakis, beaucoup de Fuinjutsu de ce type avait été partagé. Quand à Kumo, ils avaient longtemps posséder les armes du Rikudô. Bref, chacun des grands pays avait ses méthodes en termes de sceau, mais le village de Suna était un peu plus en retrait, ne possédant que le plus faible des démons, il fut facile de le sceller durant toutes ces années. Certains anciens possédaient quelques techniques, mais elles étaient liées à un Kekkai particulier, certains nécessitait le sable, d'autres des pouvoirs spéciaux que le Takano ne possédait pas avec son Fuuton. Son ultime recours était les marionnettistes. Le Kazekage n'avait jamais appris à manipuler ses marionnettes, les seuls qu'il avait eut en sa possession était les mini-vers de sable mais ils obéissait directement à sa voix et son chakra. Il fouilla donc dans ce que les artistes du village du sable avait à lui proposer. La réponse fut courte puisqu'il n'était pas en état d'en exécuter une seule ... Son dernier espoir était de faire ce qu'il avait toujours fait, adapter à sa manière une technique déjà existante pour son propre intérêt. De part les techniques déjà existantes, il devait se créer la sienne. Il commença ses recherches par la plus célèbre des techniques de scellement inventé à Suna, celle du célèbre marionnettiste Chikamatatsu Monzaemon. En effet, l'homme avait créé les arcanes blanches, une technique révolutionnaires qui consistait à contrôler dix pantins en même temps, c'était une technique très précise et d'une ingéniosité parfaite. Le Takano avait toujours trouvé l'homme d'une intelligence incommensurable, il avait étudié la technique des Arcanes Blanches des années durant pour s'inspirer, c'est pour ça que son imagination le tourna immédiatement vers cette technique comme base de travail. Bachi voyait souvent Chiyo utiliser cette technique, et à chaque fois, c'était un plaisir sans nom. Il était si jeune les premières fois qu'il avait créé une histoire à cette technique. La première marionnette s'appelait "Oni", avec sa tête de démon, elle portait bien son nom, toujours à proximité de l'utilisateur, elle offrait d'excellente capacité de protection et d'attaque aux ennemis proches. Elle travaille en binôme avec "Uma", la marionnette "cheval" qui avait la capacité de piéger beaucoup d'ennemi avant de les faire sauter, ses cibles préférées était ceux qu'Oni bloquait. Les deux marionnettes suivantes étaient Shiroï et Kuroï, Blanc et Noir, un binôme aussi, qui était très efficace chacun de leurs cotés, dévastateur combiné, mais totalement déséquilibré l'un sans l'autre, leur technique spécial est le système de Yoyo qui permettait à Noir d'envoyer Blanc sur les ennemis les plus distants, sous forme de quatre lames de chakra que rien ne peut arrêter. La cinquième marionnette s'appelait "Igi ari", grâce aux trous dans son crâne, elle pouvait faire apparaitre d'immense tentacules qui attrapait les ennemis peut importe leurs positions, afin de les blesser voir de les démembre, souvent au centre de l'arène, elle servait à protéger toutes les autres marionnettes à la fois. Les trois pantins suivants se nomment respectivement : Butsu, Hô et Sô, ce qui signifie Buddha, Acteur et Prêtre. La neuvième s'appelle Ona, seule marionnette qui ressemble à une femme, guerrière aux lames acérée, elle est une arme d'attaque à distante et très rapide. Quand à la dernière, elle s'appelle Sôbi, marionnette très lourde et peu mobile, néanmoins, elle renferme un tas de secret, et d'équipements. Le tout formant un ensemble parfait de pantins près à l'assaut. Mais c'est au trio si particulier que Bachi devait s'intéresser. Il avait vu la matriarche de Suna l'utilisé et était totalement interloqué car la technique était un véritable Sani-broyeur, tout ce qui entrait dans le vortex créé par Butsu-Hô-Sô n'en ressortait pas, et les lois de la physique sont pourtant mortelles, dans ce monde, rien ne se créé, rien ne se perd, tout se transforme. Donc la seule solution était qu'effectivement la technique scellait les hommes qui étaient pris dedans … Mais où allait le corps ? Il n'y avait aucun sceau de posé nulle part, il s'était renseigné … Il devait alors se renseigner sur les origines de la techniques, et pour cela, le nom était une porte d'entrée à son secret : Les trois trésors bouddhiques vides de la destruction.

- Pour sûr, c'est un nom qui claque !

Si l'on devait traduire au mot pour mot, le terme "trésor vide" est plutôt sensé exprimé le terme de refuge. Les trois refuges du Bouddhisme sont trois coins de l'univers présents en chacun de nous, là où les hommes prétendants à devenir Buddha pourront se libérer des souffrances de la réincarnation. Ces trois trésors sont les noms des marionnettes, à savoir : Le buddha, le dharma et le sangha. Le Budha est qualifié simplement par la recherche de l'éveil, le don de son corps afin de pouvoir recevoir les cent douze marques. Le dharma représente les Lois, en général, elle correspond à la marionnette de l'Acteur, c'est l'ensemble des règles naturelles et imposées que les bouddhistes ont le droit et le devoir de respecter, c'est la recherche de "L'action juste". Et enfin le sangha est l'ensemble des bouddhistes existant, dans lesquelles nous trouvons une communauté, des personnes pour nous soutenir. Ce sont ça, les trois refuges, les trois trésors du bouddhisme : L'éveil, l'action juste et la communauté. Mais quel lien avec la technique ? Le Kazekage, sixième du nom s'est beaucoup posé la question, et au final, la seule solution qui lui parut plausible, est que le vortex produit l'effet inverse de la recherche de l'éveil, plutôt que de préparer son corps à recevoir l'âme de Bouddha, la technique enferme le corps dans l'esprit lui même de Bouddha, c'est ce qui explique l'absence de sceau. Les personnes prises dans le tourbillon seront retournées comme des gants de toilettes, faisant passer leurs âmes à l'extérieur du corps physique, pour le contenir, et au final les faire disparaître, à l'intérieur des marionnettes.

- Bon, comment je suis supposé faire ça ?

Bachi avait longtemps réfléchi là dessus, mais au final, peu importe ses choix, la seule chose qu'il pouvait faire c'était littéralement créé un mixer géant, en mélangeant sa maîtrise des trois vents, le tranchant, le souple, le vide, il créait un vortex qui aspirait l'ennemi pour le transformer en une véritable bouilli de sang … Mais voilà, cela restait une bouilli de sang. Pas trop son style et assez éloigné du but rechercher. Il laissa alors cette technique de coté pour continuer, cherchant une solution un jour … Et puis il trouva. Dans l'armurerie de la base volante du SRIN, il trouva la corde de la clarté. L'artefact de Rikudô qui arrachait les âmes. Il eut alors une idée brillante en tête, il fit de nombreuses expériences, testant la résistance de l'arme. Clairement indestructible, il tenta de la trancher par tout les moyens, pas une égratignure, à la fin même, il la jeta dans son vortex aux trois vents … Rien du tout. Il put donc mettre à profit sa technique, à l'entrainement, cela semblait marcher. Il attendit alors l'occasion. Et elle vint, quelques semaines plus tard, en plein désert, il tomba dans une embuscade, un Nukenin d'Iwa qui avait une fois croisé sa route et que le Takano avait profondément humilié en le battant en un seul coup. En effet, cet homme maîtrisait le Kekkai des explosions, et en sortant une de ses poupées d'argiles explosives, le Takano tira une flèche dans la main contenant l'arme. Elle l'a traversa de part en part pour aller se loger dans une pierre. A l'aide de deux autres flèches, Bachi coinça le deuxième bras de son assaillant ainsi que son pied. L'homme ne pouvait pas se libérer à moins de faire exploser sa propre main. Et le Kazekage partit en le laissant tel quel. Visiblement il l'avait retrouvé. Bachi revenait d'un voyage à Tanzaku, l'homme avait réussi à glisser un explosif très fin dans le manteau du Takano, et en plein vol, au dessus du désert, il l'avait fait explosé. Bachi avait senti le chakra qui s'activait près de lui, il ôta son manteau rapidement, mais pas assez, le souffle le balaya et le fit s'écraser par terre. Très vite, l'homme rattrapa sa cible pour l'achever mais le Faucon s'était déjà relevé, prêt à en finir avec cet homme qui menaçait le village et tout les amis de Bachi, le combat fut peu intéressant en lui même, le Takano sentait le chakra des explosifs, pouvait voler pour les éviter, l'ennemi se vida de son chakra et le Takano l'acheva d'une flèche dans le ventre. Ce dernier arracha sa chemise pour faire apparaitre un sceau géant, et connaissant la spécialité du Nukenin D'Iwa, le Rokudaime ne se sentait pas de vérifier la puissance de l'explosion qui allait se produire, il créa d'un battement d'ailes trois clones devant lui qui créèrent le vortex, Bachi attrapa la corde de la clarté, caché dans une doublure de sa protection ventrale. Il attrapa l'homme au cou et tira d'un cou sec, l'âme de ce dernier sortit petit à petit de son corps et commença à se faire aspirer par le vortex dévastateur créé par les trois vents. La corde tremblait mais ne cédait pas, elle était indestructible. Il tira un coup sec et l'âme du pauvre homme entra totalement dans le mixer de vent. Le choc fut assez violent et au moment où l'âme disparut totalement, l'épaule du Takano fut rejeté en arrière et il du lâcher son arme. Quelques secondes plus tard, le terrain était redevenu à la normal, les trois clones avaient disparus et le sable avait tristement prit la forme d'un cône allant vers Bachi, le sable aux pieds du Kazekage était devenu tellement fin qu'il n'avait plus la même couleur que le reste et qu'une fine brume de poussière planait dans l'air, le Nukenin, avait gardé son expression de rage suicidaire, mais ne bougeait plus d'un pouce, il avait fini à genou et n'avait plus une goutte de vie ou de chakra en lui, il était cérébralement mort. Ce n'était plus qu'un tard de muscle et d'os comme un zombie dont on avait arraché le cerveau, vivant, mais mort. Bachi traversa en quelques pas la distance le séparant du damné et soupira. Il créa une lame de vent de plus d'un mètre dans sa main droite et le fixa. Puis, d'un geste rapide et précis : le Takano le décapita.

- Yasuraka ni nemuru … Bon, où sont passés les fragments de son âme ?

Le Takano attrapa la corde de la clarté qu'il avait lâché dans le choc et sentit à l'intérieur le chakra explosif de son adversaire, il comprit que la corde était tellement gourmande en chakra qu'elle absorbait totalement l'âme des personnes pour se nourrir, ce qui était finalement une bonne nouvelle, car en plus d'une nouvelle technique, Bachi économisait maintenant du chakra sur l'utilisation de l'artefact.

- - -

1822 mots = 73 lignes.

Technique à valider quand j'aurais fais de la place dans ma fiche.


Edit Gin : c'est validé.
Ta technique vaut 1000 - 240 = 760 ryos.
850-760 = 90 ryos restants.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Sam 2 Mar - 14:54

Citation :
Kuuton - Shikaze no Shujin, Le maître des 4 vents :
Bachi grâce à ces études dans tout le Yuukan a réussi à maîtriser les quatre sortes de chakra Fuuton possible, il a donc créé une affinité qui est la base de ces quatre vents : Le Kuuton, la maîtrise du ciel. Elle mélange les vents tranchant, de base. Les vents souples, qui forment de véritable bloc de vent, le vide de Danzô et la maîtrise de la pression de Kumo. Grâce à cela, il peut réaliser des prouesses digne de ce nouveau Kekkai. D'ailleurs, un effet étrange ce produit, quand Bachi ou d'autres personnes utilise du Fuuton, des plumes extrêmement blanche se forment sur les ailes de Bachi, qu'il peut détacher et utiliser à sa guise.
Passif :
Ne compte pas comme une action
Nécessite 20 ch/tour : Les techniques Fuuton deviennent Kuuton.
Elles ont un bonus de 20 PV
À chaque technique contenant une trace de Fuuton utilisées dans le terrain ou utilisant plus de 300ch, Bachi gagne une plume Kuuton. (30 max)
# Bachi gagne 20pv OU 20ch par plumes utilisé. (10 max en un tour)
# Bachi peut augmenter une de ses attaques de 10pv par plumes utilisées (5 max par technique)
# Bachi rend une technique inaltérable pour 2 plumes.
# Bachi rend une technique inesquivable OU indivisible pour 4 plumes.
# Bachi gagne une action pour 4 plumes.
# Bachi divise une attaque par 2 ou la diminue de 80pv pour 4 plumes.
# Bachi gagne une action stratège pour 5 plumes (utilisable 1 fois par tour)
# Bachi annule tout les effets d'une technique pour 6 plumes.
# Bachi divise une attaque par 3 ou la diminue de 150pv pour 6 plumes.
# Bachi peut infliger à son adversaire une perte de 50pv OU 50ch par tour à un adversaire pour 7 plumes (utilisable une fois par adversaire.)
# Bachi esquive une attaque adverse (non comptés dans le total d'esquive) pour 8 plumes
# Bachi inflige une attaque de 100 PV inequivable, indivisible et inaltérable pour 10 plumes.
(Si le combat à lieu dans un endroit très dégagé et/ou venteux : Désert, plaines, falaises, montagnes, plateaux rocheux, plage, Suna, Kumo, Yuki, Tetsu. Bachi gagne automatiquement 1 plume par tour)

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Neji Hyûga
Prodige Hyuuga / Légende / Admin

avatar

Prodige Hyuuga / Légende / Admin

Messages : 2326
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : Tour de Guet

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5045/5045  (5045/5045)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4535/4535  (4535/4535)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 60
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Sam 2 Mar - 15:40

Le fait que tu prends un concept sans demander à l'intéressé, c'est moyen (et cela montre le peu de respect) alors qu'il est ©.
Secondo le fait que tes attaques deviennent un kekkai donc non copiable via dojutsu ou autre c'est non pour ma part également.

Au final avec tous ses éléments c'est non.


...........................................................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Ven 8 Mar - 23:44

Tu n'es pas le premier à avoir fait ce genre de technique, le premier a été Seriz avec les flux électriques. Surtout qu'ici je ne reprends pas les flux mais je change le truc à ma sauce.
Le fait de poser la technique ici, c'est demandé l'autorisation, je pense, je n'ai pas commencé à faire les lignes ni rien, je suis là tout de suite en train de demander par la présence de cette technique.
Je ne vois pas l'intérêt de cette histoire de copyright, je suis le premier à avoir fait des techniques ne comptant pas comme des actions, à avoir utiliser les inaltérables, plein de petits effets que tout le monde utilise en ce jour et je ne m'en plains pas. Au contraire.
En aucun cas c'est un manque de respect, je m'excuse si ça pu être prit comme tel.

Edit : La technique est en cours de discussion ? Vous cherchez un compromis où je dois la modifier ?

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shunsui Shirosaki
Amekage / Cobra Occulis / Admin Archiviste

avatar

Amekage / Cobra Occulis / Admin Archiviste


Messages : 726
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 28
Localisation : Le Yuukan pour le moment

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
6500/6500  (6500/6500)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 4175
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Ven 8 Mar - 23:52

Modifie, le "non" avait été clairement dit

...........................................................................................


Backpack :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Sam 9 Mar - 1:20

Citation :
Kuuton - Shikaze no Shujin, Le maître des 4 vents :
Bachi grâce à ces études dans tout le Yuukan a réussi à maîtriser les quatre sortes de chakra Fuuton possible, il a donc créé une affinité qui est la base de ces quatre vents : Le Kuuton, la maîtrise du ciel. Elle mélange les vents tranchant, de base. Les vents souples, qui forment de véritable bloc de vent, le vide de Danzô et la maîtrise de la pression de Kumo. Grâce à cela, il peut réaliser des prouesses digne de ce nouveau Kekkai. D'ailleurs, un effet étrange ce produit, quand Bachi concentre une grosse dose de Kuuton, il s'entoure d'une vague de plume qui le protège et semble renvoyé les attaques des adversaires..
Passif :
Ne compte pas comme une action
Nécessite 40 ch/tour : Les techniques Fuuton deviennent Kuuton.
Elles ont un bonus de 50 PV
(Si le combat à lieu dans un endroit très dégagé et/ou venteux : Désert, plaines, falaises, montagnes, plateaux rocheux, plage, Suna, Kumo, Yuki, Tetsu. Le bonus passe à 70pv)

Actif :
Nécessite 300ch
Durant ce tour, les Kuutons de Bachi ont un bonus de 100PV
Jusqu'au prochain tour de Bachi, tout les dégâts seront diminués de 30pv qui seront renvoyé aux PV et CH des assaillants.
(Les inaltérable ne subissent pas le malus, mais seront quand même blessés)
(Utilisable une fois)

Mieux ?

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Sam 30 Mar - 0:44

Citation :
Fuuton - Shikaze no Shujin, Le maître des 4 vents :
Bachi grâce à ces études dans tout le Yuukan a réussi à maîtriser les quatre sortes de chakra Fuuton possible, il a donc la maitrise du vent à un tout nouveau niveau, la maîtrise du ciel. Elle mélange les vents tranchant, de base. Les vents souples, qui forment de véritable bloc de vent, le vide de Danzô et la maîtrise de la pression de Kumo. Grâce à cela, il peut réaliser des prouesses digne des plus grands maître. D'ailleurs, un effet étrange ce produit, quand Bachi concentre une grosse dose de ses quatre vent, il s'entoure d'une vague de plume qui le protège et semble renvoyé les attaques des adversaires..
Passif :
Ne compte pas comme une action
Nécessite 40 ch/tour : Les techniques Fuuton de Bachi ont un bonus de 50 PV
Les techniques Fuutons ou contenant une trace de Fuuton alliés ont un bonus de 30 PV
Les techniques Fuutons ou contenant une trace de Fuuton ennemis ne peuvent subir aucun bonus.
(Si le combat à lieu dans un endroit très dégagé et/ou venteux : Désert, plaines, falaises, montagnes, plateaux rocheux, plage, Suna, Kumo, Yuki, Tetsu. Le bonus devient 70pv pour Bachi et 40pv pour les alliés)

Actif :
Nécessite 300ch
Durant ce tour, les Fuutons de Bachi ont un bonus de 100PV
Jusqu'au prochain tour de Bachi, tout les dégâts seront diminués de 30pv qui seront renvoyé aux PV et CH des assaillants.
(Les inaltérable ne subissent pas le malus, mais seront quand même blessés)
(Utilisable une fois)

Version 3.0 ...

Citation :
Fuuton - Shikaze no Shujin, Le maître des 4 vents :
Bachi grâce à ces études dans tout le Yuukan a réussi à maîtriser les quatre sortes de chakra Fuuton possible, il a donc la maitrise du vent à un tout nouveau niveau, la maîtrise du ciel. Elle mélange les vents tranchant, de base. Les vents souples, qui forment de véritable bloc de vent, le vide de Danzô et la maîtrise de la pression de Kumo. Grâce à cela, il peut réaliser des prouesses digne des plus grands maître. D'ailleurs, un effet étrange ce produit, quand Bachi concentre une grosse dose de ses quatre vent, il s'entoure d'une vague de plume qui le protège et semble renvoyé les attaques des adversaires.
Nécessite 40 CH/tour
Les techniques Fuuton de Bachi ont un bonus de 50 PV
Les techniques Fuutons alliés ont un bonus de 30 PV
En consommant 80 CH/tour au lieu de 40, Les bonus des techniques Fuutons ennemis sont divisés par deux. (Sauf Indivisible)
(Si le combat à lieu dans un endroit très dégagé et/ou venteux : Désert, plaines, falaises, montagnes, plateaux rocheux, plage, Suna, Kumo, Yuki, Tetsu. Le bonus devient 70 PV pour Bachi et 40 PV pour les alliés)
La consommation de Chakra par tour ne peut souffrir d'aucune réduction, qu'importe le niveau ou la manière.
Ne compte pas comme action.
Dure trois tours.

------ou------
Nécessite 300 CH
Durant ce tour, les Fuutons de Bachi ont un bonus de 100 PV
Jusqu'au prochain tour de Bachi, tout les dégâts seront diminués de 30 PV qui seront renvoyé aux PV des assaillants. Les inaltérables ne subissent pas le malus.
Utilisable une fois.

Version Final 3.1 Rang A

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Dim 8 Sep - 13:34

Citation :
Fuuton Shikaze no Shujin, Le maître des 4 vents :
Bachi grâce à ces études dans tout le Yuukan a réussi à maîtriser les quatre sortes de chakra Fuuton possible, il a donc la maitrise du vent à un tout nouveau niveau, la maîtrise du ciel. Elle mélange les vents tranchant, de base. Les vents souples, qui forment de véritable bloc de vent, le vide de Danzô et la maîtrise de la pression de Kumo. Grâce à cela, il peut réaliser des prouesses digne des plus grands maître. D'ailleurs, un effet étrange ce produit, quand Bachi concentre une grosse dose de ses quatre vent, il s'entoure d'une vague de plume qui le protège et semble renvoyé les attaques des adversaires..
Nécessite 40 CH/tour
Les techniques Fuuton de Bachi ont un bonus de 50 PV
Les techniques Fuutons alliés ont un bonus de 30 PV
En consommant 80 CH/tour au lieu de 40, Les bonus des techniques Fuutons ennemis sont divisés par deux. (Sauf Indivisible)
(Si le combat à lieu dans un endroit très dégagé et/ou venteux : Désert, plaines, falaises, montagnes, plateaux rocheux, plage, Suna, Kumo, Yuki, Tetsu. Le bonus devient 70 PV pour Bachi et 40 PV pour les alliés)
La consommation de Chakra par tour ne peut souffrir d'aucune réduction, qu'importe le niveau ou la manière.
Ne compte pas comme action.
Dure trois tours.

------ou------
Nécessite 300 CH
Durant ce tour, les Fuutons de Bachi ont un bonus de 100 PV
Jusqu'au prochain tour de Bachi, tout les dégâts seront diminués de 30 PV qui seront renvoyé aux PV des assaillants. Les inaltérables ne subissent pas le malus.
Utilisable une fois.
Version Final 3.1 Rang A qui passe en rang B : cf : http://www.tales-of-naruto.com/t2989-recherche-general#40884 (Wai je sais ça date mais c'était pour cette technique que j'avais fais ce post à la bibliothèque.)

- - -

Lieu de l'entrainement:
 

Pour éviter de déranger le village de Kumo, le Takano était partit s'entrainer à l'extérieur du village, surtout parce qu'il ne savait pas comment son entrainement allait tourner, le Kazekage (qui l'était encore à l'époque de ce flash-back) demanda aux gardes un lieu isoler où il pourrait s'entrainer. Les shinobis du village des nuages lui indiquèrent des lieux d'entrainement où les Raikage, leurs frères et d'autres ninjas s'entrainaient. Il précisa bien que le lieu était surveillé et que s'il désirait garder son entrainement secret, cela allait être impossible. Le Faucon de Suna avoua que cela ne le dérangeait pas. En effet, il n'y allait pas avoir tellement de mouvement secret, il allait sûrement s'assoir et tenter de manipuler son chakra. Déjà sur la route, il cherchait des moyens de manipuler cette dernière facette de l'élément du vent. Mais il ne pouvait rien tester de peur d'en perdre le contrôle. Du moins, pas tout de suite. Après une bonne demi-heure de marche, il arriva sur les lieux qui lui semblaient correspondre. D'immense montagne entourées d'eau, et quelques fois, des plateformes qui apparaissait. Le Takano en choisit une et s'y rendit en volant. Arrivé sur place, il se rendit compte qu'il n'était absolument pas sur un plateau qui sortait on ne sait comment du sol, mais bien sur une montage coupée en deux, il sentait encore dans la pierre la puissance du Raiton qui avait causé ce désastre. Mais l'heure était à l'entrainement. Il sortit le papier sur lequel les notes qu'il avait prises durant son séjour à la bibliothèque figurait. Pour s'entendre penser et ne pas être dérangé, il se parla lui-même à voie haute :

- Bon, résumons ... Le dernier type de vent se trouve dans le Kekkai de Kumo, qui est un mélange de Fuuton, Suiton et Raiton - Ranton, l'Orage. Un orage se forme dans une masse d'air instable lorsqu'il y a une réserve importante de chaleur et d'humidité à bas niveau et d'air plus sec et froid en altitude ... Ensuite, le vent se déplace d'un point de haute pression à un point de basse pression ... Donc, pour que la chaleur reste coincé en bas, il faut que deux vents différents se chevauchent, le plus rapide des deux coince l'humidité et la tension électrique entre les nuages. C'est ce qui rend le tout instable, et c'est la recherche de stabilité du vent qui va déchirer les masses et créer les orages ... MAIS ... et c'est le plus important, il n'est pas nécessaire de maitriser le vent pour utiliser le Ranton, donc l'équilibre se forme naturellement. Ce qui rend possible mon apprentissage de cette pression atmosphérique naturelle.

Bachi fit apparaître dans sa main une boule de vent qu'il appliqua sur le sol, puis il créa une épée de vent pour faire un trait à sa gauche, et à sa droite, il posa la paume, le sol s'affaissa dans une sphère quasi parfait ayant pour centre l'endroit où la paume du Faucon avait touché le sol, au fond de cette sphère résidait toute la poussière que la destruction de cette zone avait apporté.

- Je maîtrise de naissance le vent qui tranche. Celui qui me sert pour mes épées du Faucon. En grandissant, j'ai apprit le vent plat. Qui m'a servit pour les paumes fracassantes. En mélangeant les deux, on obtient le Renkoudan. Du vent tranchant planqué dans une sphère de vent plat.

Bachi créa une distorsion de l'air sour les deux marques, et alors apparut un cercle de la taille d'un point, entouré de plusieurs traits circulaires. Il se dirigea alors vers la marque qu'avait laissé son Fuuton du vide.

- Le vide de Danzô est une façon de chasser tout l'air pour le remplacer par son chakra et d'aspirer ensuite son chakra, ce qui va créé un vide de pression, et attiré tout ce qui l'entour pour le broyer. Mélanger les vents tranchants et le vide est ce qui créé mon hurlement du Faucon. Le vide et le chakra plat forment mes vagues de sable.

Le Rokudaime créa les deux marques correspondantes. La première était plusieurs traits circulaires mais profondément incrustés dans le sol. Quand à la seconde, elle créa un disque sur le sol, affaissé de plusieurs dizaines de centimètres, tout la poussière était évacuées, c'était un trou parfait.

- Les trois mélangés en même temps forme mon plus puissant jutsu, les ailes tourbillonnantes du Faucon.

Bachi créa une petite attaque qu'il envoya sur la montage droit devant lui, l'attaque n'était pas très puissante, il voulait juste voir de ses yeux les marques qu'ils allaient laisser sur la paroi de pierre. Quand l'attaque toucha sa cible, la poussière se dissipa, et sur le versant de la montage, il y avait à présent toute une partie manquante, une sphère parfaite enfoncée dans le versant. Et à partir d'elle, des centaines de marques en formes de serpent éventrait la montagne. C'était le mélange des trois styles de vents.

- Bien à présent ... La mesure la pression se fait dans le rapport à une force rapporté à la surface où elle s'applique ...

Et c'est là que le problème commence, Bachi ne sait pas comment faire rentrer cette force dans le carré de la maîtrise du vent. Quand il a du vent qui frappe, qui coupe et qui aspire. Que faire d'autre ? Le souffler ? Ça revient au même puisque pour couper et frapper, il faut le souffler. Le maintenir stagne ? Ça revient à du chrakra plat, qui peut servir de mur de vent. L'Ancien Kazekage resta devant les marques qu'il avait devant lui, profondeur, longueur ... tout ce mélangea dans sa tête ... Et c'est là qu'il fut frappé par la solution ! Si la maitrise des vents tranchante lui permettait de frapper dans la longueur, celle du chakra plat dans la profondeur ... il lui manquait de quoi frapper dans la largeur !

" J'ai voulu courir avant de marcher ... je pensais que la solution était devant moi, mais j'ai sauté une étape, le contrôle du vide est en réalité le centre d'un triangle formé par la force, la précision et la pression. Si l'on part sur un principe de plan, le vide serait la macroscopie d'une matrice en trois dimensions ! Et donc la maîtrise de la pression est une chose assez basique ! Le Ranton ne s'en sert pas puisque c'est une chose naturelle. La pression c'est simplement créer des points de vents à distance ! Plutôt que de tout envoyer depuis mon corps, je pourrais normalement créer des attaques à distances, partant d'un autre centre. "

Bachi se mit à sourire de façon très sournoises, il leva le bras un flanc de montage sur le coté, il n'avait aucune idée de comment faire partir une attaque par là bas. Il tenta plusieurs choses, bouger le bras en emportant du vent, ce qui revenait à une attaque latérale mais toujours partante de lui. Alors il envoya son chakra dans la zone, mais il lui était impossible de changer la nature a distance, et s'il le faisait avant, il allait créer une tornade. Alors il fallait isoler le chakra vent dans quelques chose pour le libérer plus tard ... Le Takano eut un moment d'espoir, c'était peut être ça la solution. Immédiatement, il créa une boule de chakra Fuuton, qu'il entoura dans une autre couche plus stable, il la lâcha pour l'emmener plus loin, et là il sentit son chakra diminuer plus rapidement que la normale, enfermé ce fuuton si longtemps était un exercice qu'il ne connaissait pas, il relâcha la pression et d'un seul coup, à dix mètre au dessus du vide, une poche d'air apparut et explosa dans une rafale de vent tranchante qui découpa tout autour d'elle ! Le Takano eut le reflex de lever le bras pour absorber sa propre attaque mais la chose était fait. Tout autour de lui, le sol était recouvert de plusieurs cercles dont le centre de tous était la zone où était la sphère.

- C'est marrant, on dirait un séisme ... mais dans l'air. Avec l'épicentre et les ondes de propagations ... c'est peut être une solution pour économiser mon chakra ... si je peux concentrer de l'air à distance pour que ça se brise, je pourrais sans doute recréé ça ...

Le Takano chercha un point dans le vide, assez loin de lui, et concentra son chakra dans la zone et le compressa. Il força jusqu'à ce que ça cède. Et c'est ce qui se passe, un claquement suivit d'un appel d'air se produit, un sifflement résonna et l'air amassé se dissipa rapidement. Le Takano sentit alors comme un Fuuton le traverser. Et même si son chakra se sentait à l'intérieur, l'ensemble avait plus l'air naturel. Le Kazekage décida de tenter un autre chose, il fit la même manoeuvre mais au moment du craquement, il entoura l'endroit d'une couche de son chakra ambiant, le bruit fut étouffé, et rien ne se passa, mais lui, il le sentait, il venait de créer en quelques secondes un puit de chakra Fuuton à cinq mètres de lui. Et maintenant, la maitrise de la pression commençait, il devait à distance former les techniques qu'il connaissait ... cela dura quelques heures quand même, car après avoir réussi certaines techniques, et s'être rendu compte que pour certaines de ces techniques, il devait être à coté pour maintenir la forme et la puissance, et pour d'autres, il devait être le centre. À force d'entrainement et des techniques, les sphères n'explosaient plus, et le Takano les créait juste devant lui, il créa tellement de chakra de tout les types que rapidement il se retrouva totalement entouré de plumes de vents, dont il ne connaissait pas l'utilité mais qui lui semblait plutôt coriace ! Totalement absorbé par cette nouvelle puissance, le Faucon de Suna passa une nuit entière à tester toutes les différentes combinaisons qui lui étaient possible de réaliser. Quand le jour se leva, au petit matin, il était torse nu, ruisselant de sueur, vide de tout chakra. L'îlot sur lequel il était était totalement marqué par les traces de vents, et toutes les montagnes aux alentours portaient les marques des techniques du Takano. Pour conclure son entrainement, il voulu créé une technique extrêmement puissante, il fit apparaitre les plumes autour de lui, il concentra tout les types de chakra du vent dans une orbe tourbillonnante à plume. Elle avait une taille démesurées, mais grâce à la pression, Bachi lui rendit une taille normale, il y ajouta le chakra naturel et déploya une de ses ailes, pour aider au maintien, il tenait dans les mains une sacré affaire. Il prit un pas d'élan et pivota sur sa jambe gauche, grâce à la force qu'il mit dans sa rotation, il fit rapidement un tour sur lui même, il planta son pied droit dans le sol et détendit son bras, l'allonge partit de l'épaule jusqu'au poignet et le Rasenûmo partit, droit vers une montagne. Bachi gardait la main ouverte vers sa technique pour la maintenir. Elle était magnifique, le corps de la technique était bleu azur, beaucoup plus clair que tout les chakra, bleu comme le ciel. Et autour d'aile, quatre ailes d'un blanc pur, comme les nuages, fendait les airs. Ce chakra était supérieur à tout Fuuton, c'était un rang au dessus, un Fuuton au dessus du Fuuton. L'attaque heurta montagne, et passa à l'intérieur, comme si elle entrait dans du beurre, elle continua sa route à l'intérieur de la montagne, et c'est alors que Bachi ferma le point, augmenta considérablement la pression sur l'attaque, qui craqua, et explosa. L'onde de choc secoua la zone entière, un trait apparut au milieux de la montagne et s'étendit dans un cercle de vent tranchant, marquant les montagnes voisines. Celle qui reçu l'attaque s'écroula de l'intérieur, et disparut dans les eaux qui baignaient autour, il n'en restait rien. Bachi détendit son corps entier et souffla, il avait réussi.

- Je l'appellerais Kuuton, la maîtrise du ciel.


Plus de 50 lignes,
Je retire les 400 ryos que je devais gagner aujourd'hui,
Donc 220-100 = 120 ryos.

Validé

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Mer 11 Sep - 21:58

Citation :
Katsiko Bunseki - Analyse du Sage :
Bachi est un expert en stratégie, digne des plus grands combattants, son cerveau est une arme à part entière, et sa capacité d'improvisation en fond un penseur rapide et efficace qui sait, en situation de crise, exactement comment réagir à certaines situations. Il sait comment combler une lacune, utiliser celle de l'adversaire, bref, se battre comme un chef.
Effet passif :
Une fois par tour, Bachi peut annuler l'effet d'une technique.
(+80CH par effet supplémentaire)
(Ne compte pas comme une action)
- - -
Nécessite 120 CH de plus que la consommation, Bachi peut passer outre une contrainte pour 10 lignes explicatives.
(Utilisable une fois par tour)
Effet actif :
240 CH : Permet d'esquiver une attaque (ou diviser par 3 si inesquivable)
Bachi gagne une action stratège.
(Utilisable une fois)
Je résume pour expliquer, le premier effet est assez claire, je peux annuler un effet par tour, deux si je paye 80CH, pour le troisième il faut que je paye 160CH. Donc pour annuler trois effets, je payerais 0+80+160 = 240CH. Pour 4 effet ça sera 480CH.
Le deuxième, je prends un exemple tout simple : si un ennemi est insensible au Fuuton, Bachi trouvera un moyen de le blesser quand même avec une attaque Fuuton. D'où les lignes explicatives, pour 120CH supplémentaire, je ferais en sorte que la technique le blesse quand même.

- - -

Je repost parce que c'est peut-être passé inaperçu. L'autre post peut être supprimé.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
Etudiant à l’académie

avatar

Etudiant à l’académie

Messages : 1876
Date d'inscription : 19/05/2009
Localisation : Dans les jupes d'Arcueid

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: + que tout les membres réunis
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Jeu 12 Sep - 13:25

Citation :
Katsiko Bunseki, Analyse du Sage :
Bachi est un expert en stratégie, digne des plus grands combattants, son cerveau est une arme à part entière, et sa capacité d'improvisation en fond un penseur rapide et efficace qui sait, en situation de crise, exactement comment réagir à certaines situations. Il sait comment combler une lacune, utiliser celle de l'adversaire, bref, se battre comme un chef.
Effets Passifs :
Une fois par tour en consommant 80 CH, Bachi peut annuler un effet d'une technique (sauf Inaltérable).
Il peut pour la même consommation, annuler un autre effet de la même manière que le premier. (Deux effets max par tour)
Dure trois tours.
Ne compte pas comme une action.

Effets Actifs :
Nécessite 240 CH
Permet d'esquiver une attaque ou de la diviser par trois (sauf Indivisible).
Bachi gagne une action stratège.
Utilisable une fois.
Rang A.

...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   Mer 16 Oct - 21:31

Euh ... ya mon post à la porte de Tanzaku qui a disparut en même temps que la suppression du topic ? Il est possible de le récupérer pour le poster ici ? (riku : c'est bon)

Citation :
Katsiko Bunseki, Analyse du Sage :
Bachi est un expert en stratégie, digne des plus grands combattants, son cerveau est une arme à part entière, et sa capacité d'improvisation en fond un penseur rapide et efficace qui sait, en situation de crise, exactement comment réagir à certaines situations. Il sait comment combler une lacune, utiliser celle de l'adversaire, bref, se battre comme un chef.
Effets Passifs :
Une fois par tour en consommant 80 CH, Bachi peut annuler un effet d'une technique (sauf Inaltérable).
Il peut pour la même consommation, annuler un autre effet de la même manière que le premier. (Deux effets max par tour)
Dure trois tours.
Ne compte pas comme une action.

Effets Actifs :
Nécessite 240 CH
Permet d'esquiver une attaque ou de la diviser par trois (sauf Indivisible).
Bachi gagne une action stratège.
Utilisable une fois.
Bachi tournait en rond dans ce village où il ne savait que faire, rien ne nécessitait sa présence, et c'était une sensation qu'il détestait. Cela présageait le calme avant une terrible tempête. L'ancien Kazekage avait la terrible impression de se sentir inutile. Il décida de quitter le village, il n'avait pas vraiment envie de voyager, mais il fallait qu'il voit du pays, qu'il bouge, qu'il soit actif, bref, qu'il est au moins l'illusion d'être utile à quelques chose. Une fois dehors, Ryurô le rejoint immédiatement et tout les deux se mirent en route, à pied. Car Bachi n'avait pas envie de voler. Le dragon-loup fit pareil au début mais son instinct prit le dessus et il décolla rapidement pour vivre sa vie, tandis que Bachi, se déplaçait, comme une ombre, sans but, il zonait là où les chemins l'emporteraient, ils tomberait peut-être par hasard sur une occupation quelconque. En trainant dans les rues de Tanzaku, Bachi était tombé sur plusieurs livres abandonnés, par curiosité, il les avaient ramassé pour en lire quelques passage, et n'en garder que les meilleurs, qui lui donnait vraiment envie de les finir. Il y avait, en plus de plusieurs livres fantastiques racontant des histoires pas vraiment enrichissantes mais dont, bizarrement, la lecture était horriblement envoutante. Notamment une qui commence lors d'une fête, parmi les samouraï de la cour du Shogun d'une contrée éloignée nomée Aobushi. Alors que le Shogun vient de marier sa fille, en plein milieu des festivités et échanges des cadeaux. Un samouraï vert gigantesque survient, armé d'une hache. Il planta sa hache au milieu de la réception et propose un jeu. Il demande à ce que quelqu'un prenne sa hache et lui en donne un unique coup. Mais, il prévient immédiatement que ce coup sera rendu par le Samouraï vert un an et un jour plus tard. Un samouraï du nom de Shingen Takeda se porte volontaire pour relever le défi. Il saisit la hache à pleine main et d'un coup sec, sans hésité, il décapite le Samouraï vert, mais celui-ci se relève et va chercher sa tête tout en rappelant à Shingen sa promesse. Il ne lui donne avant de s'en aller que le nom de la cascade verte, où il recevra le coup fatal. L'année s'écoule alors jusqu'au jour du Karatsu Kunchi, et Shingen se prépare à affronter les rigueurs de l'hiver à travers le pays. Il parcourt une longue route vers l'Ouest, et les conditions climatiques sont terribles, parfois même plus que les nombreux ennemis qu'ils rencontrent en chemin : Brigands, serpents, fauves et autre dangers ... La veille de Noël, alors qu'il erre dans une forêt en pleine nuit, il se tourne vers la lune et demande à Tsukuyomi de lui trouver un endroit pour se reposer et résister au froid. Comme par enchantement, quelques mètres plus loin, Shingen tombe sur un château à la lisière de la forêt. Il se nomme le château de Sabakuhai, et appartient au seigneur Yûki Hideyasu qui accueille Shingen avec chaleur et joie. Étant donnée la fatigue du samouraï, le seigneur lui propose de rester et de se reposer quelques jours avant de repartir. Shingen décline l'offre, car il doit avant tout retrouver la cascade verte. Yûki le rassure aussitôt et lui apprend qu'Aotaki, la cascade verte, est située à moins d'une demi-heure de marche du château. Shingen accepte donc de rester durant trois jours. Le soir du repas, pour fêter Noël, Shingen rencontre la femme du seigneur, jeune et d'une grande beauté, qui ne le lâche pas une seule fois du regard durant tout le repas. Du fait des festivités, Yûki propose un jeu à Shingen, connu sous le nom d'« échange des gains » : ce que, durant trois matins, Yûki ramènera de la chasse, Shingen l'aura en échange de ce que lui, resté à se reposer au château, aura gagné dans sa journée. Le premier jour, alors que Shingen dort encore, la femme du seigneur se glisse dans sa chambre et cherche à le séduire. Le samouraï résiste, et réussit à contenir ses ardeurs en n'acceptant qu'un unique baiser sur le front. Le soir, Yûki rentre de la chasse avec un magnifique cerf qu'il donne à Shingen, avant de recevoir en contre-partie le baiser que Shingen avait eu. Le deuxième jour, la jeune femme se glisse de nouveau dans la chambre de Shingen, et réussit cette fois à lui voler deux baisers. Ces deux baisers seront donnés à Yûki le soir même en échange d'un sanglier. Le dernier jour, de plus en plus insistante, la jeune femme réussit à donner trois baisers à Shingen, dont le dernier sur les lèvres. Mais elle ne s'arrête pas là, et veut lui offrir un gage de son amour. Après avoir refusé une bague, Shingen se voit offrir une ceinture verte aux pouvoirs magiques importants, qui protège celui qui la porte de la mort. Après avoir considéré la terrible épreuve qui l'attend le lendemain avec le samouraï vert, Shingen accepte la ceinture, mais ayant promis à la belle dame de n'en toucher mot au seigneur, il ne donne à Yûki que trois baisers, en échange de quoi il n'obtient qu'un renard. Le lendemain, alors que le samouai est conduit par un homme de Yûki jusqu'à la cascade verte, ce dernier lui propose de garder la vie sauve et de s'enfuir, sans que personne ne s'en aperçoive. Shingen refuse catégoriquement une telle issue, et s'approche peu à peu de la cascade verte. L'endroit se trouve être resplendissant, malgré l'hiver, les plantes autours de la cascade restent verdoyantes, et le reflets des feuilles sur l'eau lui donne un aspect très vif, comme le gazon fraîchement coupé. Alors qu'il arrive à peine, Shingen entend le bruit d'une faux que l'on aiguise. Le Samourai vert apparaît enfin, et lui demande de se préparer à recevoir son châtiment. Shingen s'agenouille, mais, au premier coup de faux, se retire brusquement. Le Samourai vert se moque de cet accès de peur, et s'apprête à lui donner le deuxième coup, qu'il arrête à quelques centimètres de sa peau. Enfin, le Samourai vert lève une dernière fois sa faux, et l'abat à peine sur le cou de Shingen où il ne laisse qu'une légère entaille. À peine a-t-il reçu l'entaille que Shingen bondit vers son adversaire, estimant avoir tenu sa promesse jusqu'au bout. C'est alors qu'il se retrouve face à son adversaire souriant, qui lui explique qu'il est l'un des meilleurs chevaliers sur cette terre, car son seul péché a été de vouloir rester en vie. Il lui avoue ensuite qu'il n'est autre que Yûki, et la seule épreuve qu'a passée Shingen se trouvait dans l'enceinte même du château, quand sa femme l'a tenté. Ayant par trois fois repoussé ses avances, il n'avait accepté que la ceinture verte, d'où l'entaille du dernier coup de hache. Mortifié, Shingen repart pour Aobushi, avec la ceinture comme souvenir de son cuisant échec. Alors que lui-même ne peut accepter son manque de courage, le Shogun, bien moins exigeant, rit à son aventure et tous décident de porter un obi vert pour la célébrer. Vous voyez qu'elle est prenante cette histoire, n'est-ce-pas ? Mais ce n'est pas ce livre qui a intéressé Bachi durant son trajet, celui dont nous parlons est d'un tout autre calibre,et parle des différents styles de combats et de comment ils sont lié à la personnalité. Un ouvrage pas forcément destiné aux shinobis, il parle surtout des différents types de soldats que l'on peut rencontrer. Mais il est facile de faire un lien entre les différents spadassins, les bourrins, les tacticiens, les archers à distances ... tous ont des rapports avec les types de combats des ninjas :


[À suivre]

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Bachier des bulles carrés   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bachier des bulles carrés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Carrés guimauve et beurre d'arachides - Chanm
» carré aux dates aide
» Où trouver de la soie ou un carré de soie?
» carré de sable tortue
» articles de garderie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Monastère-