AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Technique de Serizawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Technique de Serizawa    Lun 22 Oct - 19:37

Citation :
Metalic Dash
Serizawa soulève son armure et se concentre sur son maniement. Il peut ainsi s'envoler sur de très longue distance sans souffrir de la fatigue. Il peut aussi, avec l'aide de cette technique, soulever le métal environnant pour se déplacer dessus, transporter un grand nombre d'allié mais également écraser ses adversaires.
X ch
Permet de se rendre d'un lieu a un autre
+ Xch par allié transporté
OU
X ch
Inflige X ch a tous les adversaires
Inesquivable
Bonus de +100 si le lieu est une ville/village/désert/montagne
Utilisable qu'une fois pour cette prossibilité



Voila :p
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mon cabanon avec jumelles pour regarder le bain des dames peinard

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Mar 23 Oct - 17:09

Citation :
Metalic Dash :
Serizawa soulève son armure et se concentre sur son maniement. Il peut ainsi s'envoler sur de très longue distance sans souffrir de la fatigue. Il peut aussi, avec l'aide de cette technique, soulever le métal environnant pour se déplacer dessus, transporter un grand nombre d'allié mais également écraser ses adversaires.
Nécessite 100 CH
Permet de se rendre d'un lieu à un autre
Consommation de 50 CH supplémentaire par allié transporté (deux alliés max).

------ou------
Nécessite 210 CH
Retire 250 PV à tous les adversaires
Inesquivable
Bonus de 100 PV si le lieu est une ville/village
Utilisable une fois avec ces effets.

Rang B, à toi de jouer ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Mer 7 Nov - 15:29

Citation :
Power from Pain, La Puissance vient de la Souffrance :
Serizawa se nourrit des âmes de ses victimes, ce qui lui donne ainsi une puissance surnaturelle s'il engrange assez de souffrance, il peut gagner des capacités hors du commun.

Propriété passive :
A chaque tour, lorsque Serizawa blesse ses adversaires, il regagne de la vie, se gorgeant de cette souffrance.
100pv enlevé = 10pv gagné
300pv enlevé = 50pv gagné
500pv ou plus = 100pv gagné
De plus, si Serizawa enlève plus de 500pv en 1 seul tour, il engrange une charge de souffrance. Chaque charge de souffrance lui confère un bonus passif
1 charge souffrance : Serizawa devient insensible à la douleur, il perd 20pv en moins à chaque technique adverse.
2 charges souffrances : Serizawa obtient la charge féroce, ses compétences obtiennent un bonus de 20pv
3 charges souffrances ou plus : Serizawa devient berserk, son nombre d'action par tour passe à 4 de base ( une action bonus ne rentrant pas dans le décompte total des actions )

Capacité actif :
Ne compte pas comme une action
300ch
Serizawa récupère la moitié des dégâts qu'il fait en point de vie
Utilisable qu'une fois



Citation :
Orgie dans le sang :
A chaque fois que Serizawa enchaine un adversaire avec des techniques de corps a corps, sa rage l'emporte et il refrappe de plus belle.

Capacité passive :
Lorsque Serizawa enchaine 3 actions de corps à corps, il gagne une action supplémentaire qui n'entre pas dans le décompte total des actions.
Capacité Active :
X ch
Ne comte pas comme une action
Serizawa possède un bonus de 100 à toutes ses techniques ( non cumulable avec d'autres bonus ) et son nombre d'action passe a 6 ( non cumulables avec des bonus ou malus ) jusqu'a la fin du tour
Serizawa souffre de fatigue au prochain tour.
Utilisable qu'une fois
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Ven 9 Nov - 10:54

Début de l'entrainement 100 lignes / 100

Lors d'un déplacement, Serizawa, encore affaibli depuis son retour, chercha un moment pour se poser, peser le pour et le contre de son nouveua corps et voir ce qu'il pouvait en faire. Ses buts étaient encore épars mais pouvaient s'avérer sanglant, dans la plupart des cas il était question d'une vengeance, qui le concerne lui ou son fils...
Ainsi donc il regarda sa main, s'amusant avec le métal qu'il pouvait maitriser à présent grace au vol des pouvoirs des démons qu'il a tué... En y repensant c'était un coup de chance, et un coup de maître.

Toutefois la maitrise du métal n’était pas aussi simple qu’il n’y parait, Serizawa s’es esti très vite rendu compte, il fallait pour ca une maitrise de soi hors du commun ainsi qu’une concentration hors pair. Il faut visualiser les mouvements du métal dans la tête pour que l’acier, sous le contrôle des mains ou même simplement par la pensée. Et meme s’il avait obtenu avec son entrainement à l’étranger une maitrise somme toute assez poussé, il devait faire encore de gros efforts pour que celui lui vienne naturellement, ce qui expliquait pourquoi il était un peu plus renfermé que d’habitude durant un combat et qu’il clamait moins fort ses insultes et ses provoques.
Pendant son voyage dans le Yuukan, Serizawa redécouvrit son pays, ces lieux qu’il avait quittés il y a plus de trois ans maintenant, et donc le terrain porte encore les traces des affrontements qu’il a manqué. Son fils n’y étant pas, il n’avait pas pu suivre ces combats, un peu comme un spectateur qui regarderait un match sur un écran magique. Assis dans son trône de crâne, le maitre des Enfers étaient resté un long moment aveugle des évènements de la surface, cherchant par tous les moyens d’y retourner, et une fois qu’il y parvint, isolé dans le sous dans un monde qu’il ne connaissait pas, il avait préféré garder sa rage dans un coin de son être pour le motiver a perfectionner ce nouvel art que le Kiton lui avait gentiment offert, en plus de sa place sur Terre.

Posé dans la clairière d’une foret, comme il aimait le faire dans le passé, Serizawa s’autorisa a enlevé son heaume, ce dernier, en plus de masquer son visage encore mutilé et en cours de cicatrisation, lui fournissant une certaine une certaine prestance et un charisme suffisant pour éviter de se faire importuné, en plus de lui offrir un relatif anonymat.
Ainsi, assit sur sa souche d’arbre qui tenait son poids avec difficulté, Serizawa retira une partie de son armure, la désagrégeant pour qu’elle puisse lui traverser le corps avant de la reformer devant lui. C’était son entrainement préféré, celui qui lui permettait de dynamiser sa précision tout en travaillant sur sa vitesse d’exécution. A l’aide de sa pensée seule, il assembla son armure qui semblait a présent mué d’une conscience propre, comme si un ectoplasme avait possédé l’armure. Cette dernière leva la masse et la dirigea vers Serizawa, maintenant dépourvu de toute armure et arme de combat. Néanmoins il avait une tenu de cuir, le protégeant du choc et de la friction de l’acier contre son corps en temps normal, quand a une arme de combat, il utilisa les métaux présent dans le sol pour recréer une arme qui ressemblait un peu a une épée, créée cette fois ci avec un métal extrêmement dense.
Il se mit en position et l’armure, comme un réel adversaire, prépara son attaque. Serizawa esquiva les attaques avec légèreté, il savait exactement où le coup allait le toucher puisqu’il en était le manieur au final, mais néanmoins, une erreur de calcule de sa part pouvait s’avérer fatal. La masse de plus de trois-cents kilos frôla sa tête tandis que le revenant passa en dessous avec souplesse et contre attaque avec un coup de poing duquel sorti un rayon noir qui percuta l’armure et la fit reculer de quelques mètres. Ensuite, c’était a son tour d’attaquer, il fonça sur son armure et saut dans les airs pour la frapper avec force dans un mouvement verticale de haut en bas. La masse rencontra bien entendu sa lame de fortune qui se dématérialisa pour passer la garde de la masse et se figea dans le casque de l’armure. Celle-ci lâcha son arme et agrippa Serizawa par la nuque avant le l’éclater au sol, comme s’il s’agissait d’un vrai combat.
Au sol, Serizawa roula pour esquiver les piques de métal qui sortaient sous sa position et bondit dans les airs pour créer une plate forme sous lui afin d’éviter les assauts que l’armure mimait de faire a son encontre. D’ailleurs, elle récupéra sa masse et lui projeta en plein visage, Serizawa esquiva gracieusement l’attaque, attrapa le bas du manche de l’arme, pivota sur lui-même et renvoya l’arme vers l’expéditeur, fracassant son armure en morceau qu’il reforma en un claquement de doigt.

C'était un échauffement plaisant, ainsi caché a la vu de tous, l'ancien démon du Yuukan s'évertuait a amélioré sa maitrise du métal pour qu'un jour il regagne le rang qu'il mérite. Il était convaincu que ce nouveau pouvoir, en plus des siens latents qu'il cherchait encore a refaire surgir du néant, pouvait l'amener vers les sommets pour affronter les plus grosses têtes de ce continent.
Il avait fait tombé des empires dans les mondes occidentaux, profitant sans vergogne de son statut de mercenaire pour changer de camp en fonction du vent et ainsi maintenir le monde dans un état de guerre perpétuelle dans laquelle il pouvait s'entrainer et chaque jour, sans relâche et un peu plus, il touchait du doigt la perfection.
Aujourd'hui, il avait une maitrise supérieur sans doute a feu son ami Sena, il gardait en mémoire ses prouesses du passé et s'en inspira pour s'améliorer de jour en jour.
Déjà, il avait eut l'idée de cette armure, un alliage parfait, une combinaison quasi utopique du métal le plus pur et résistant pour lui servir comme une arme redoutable et une défense imparable. Il transportait ainsi, en permanence, un stock suffisant de métal pour bâtir un abri de fortune, ce qui, une fois sur lui, lui suffisait à réduire les coups qu'il prenait et a pourfendre le crâne des impétueux d'un seul coup de sa masse imposante.

Après une pause pour se repaitre, le jeune homme à l’allure famélique repensa à différent moyen de récupérer ses pouvoirs enfouis…
« J’ai essayé la méditation, la prière et les arts occultes occidentaux. Suite à ma mort, et a celle de mon fils, j’ai perdu toute résonnance avec ce continent et ces procédés, croyances et capacités ne peuvent rien pour moi… Toutefois je sens qu’au fond de moi mes pouvoirs renaissent, tout comme mon corps qui chaque jour se rapproche un peu plus de celui que j’avais jadis… Je n’ai que d’impatience de revoir une fois de plus ce physique qui était le miens et qui sera le premier vrai pas vers mon retour. On a certes oublié mon nom, mes faits et ma gloire, mais je regraverais dans les mémoires le souvenir de ce visage... »
Il s’alluma une cigarette, tira une bouffée et recracha la fumée par les narines…
« Cette odeur avant le combat, cette aura qui émane de moi… Ils se rappelleront de cela comme d’un mauvais cauchemar qu’ils ont tenté d’effacer de leur mémoire, mais la connaissance ne se perd pas, elle s’enfoui et se cache jusqu’à ce qu’on creuse pour révéler au grand jour les savoir d’antan… En récupérant mes pouvoirs, je leur rendrais la vue »

Il se releva,s’étira un peu et marcha avant de reprendre son armure qui retourna à sa place, c’est-à-dire autour de son corps. Bien qu’extrêmement pratique, cela ne l’aidait plus vraiment. Au fur et a mesure qu’il récupérait le corps qu’il avait perdu, son corps reprenait de l’ampleur et l’armure gagnait en volume et perdait en épaisseur. Il fallait travailler sur un modèle d’armure plus légère, mais tout aussi résistante et pour cela, il devait revoir la composition même du métal de cette dernière.
Il fouilla alors, sondant le sol à la recherche d’un filon de minerais qui lui permettrait d’accomplir ce mélange subtil entre légèreté et solidité, c’était un alliage quasiment extraterrestre qui chercher à former, un alliage unique que lui seul connaissait… Mais ce savoir nécessitait des connaissance qu’il ne possédait pas dans ce domaine et des recherches restaient donc a faire. Toutefois, il effectua un check up des alentours pour voir s’il trouvait la perle rare…
Après plusieurs heures de méditation, assit sur ce rocher désagréable, il abandonna, ce n’était pas ici qu’il parviendrait a trouver ce qu’il cherchait… Si ca se trouve, c’était en face de lui mais il ne le voyait pas. De rage il frappa la roche qui éclata sous la puissance. Sa force revenait peu a peu, bientôt son armure ne serait plus nécessaire. Son corps redeviendrais aussi dur que l’acier et son armure ne sera que le moyen de projeter du métal sur son adversaire.
Il recracha son armure d’ailleurs qui, comme un vulgaire glaviot, tomba sur le sol avant de se relever, près a combattre. A présent Serizawa voulait voir ce qu’il lui restait comme puissance, ce qu’il pouvait faire sans maitriser le Kinton de manière abusive. La masse s’abattit sur lui avec une grade vitesse, il se plaça en posture de combat, concentra son chakra dans son poing et frappa… La masse explosa a son contact et autour du poing fermer de Serizawa rayonnait une sphère noir emprunte de puissance . Il visa son armure et tira son Cero qui l’atomisa totalement.
Puis ensuite, comme pour continuer son entrainement, il fit sortir une vingtaine de pique métallique du sol, sortant des métaux qu’il trouvait autour de lui. Ces pieux devinrent des armures avec des dizaines d’armes différentes, prêtes a découper le jeune homme rachétique. Ce dernier sourit, une cigarette se consommant entre ses lèvres et se prépara à l’attaque.
La première envoya un coup au dessus de sa tête tandis qu’en face de lui, une lance fonçait vers son cœur. Il bloqua et brisa la lame qui s’abattait sur son crane et esquiva la lance avant de la saisir pour se projeter sur l’armure, l’atomisant d’un seul coup.

Il se retourna, envoya un Cero a courte distance qui se détacha de son poing l’instant d’après, et réitéra son coup quelques fois, créant comme des boules d’ombres qui frappèrent ses adversaires avec force. Les armures volèrent en éclat sous les Balas du démon qui fonça vers une autre armure pour la frapper. L’armure para le coup, perdant son arme qui se brisa sous le choc. Suite a ça, il projeta son adversaire avec un coup de pied, projetant le jeune homme dans les airs, il fit un salto et retomba sur le sol, créant un bouclier en fer autour de lui qui encaissa les quelques projectiles que les armures lui lançaient.
Il roula sur le sol, concentra son énergie dans ses deux poings et projeta un rayon dans toutes les directions en tournant sur lui-même pour toucher un maximum d’adversaires. Ainsi, les armures tombèrent en éclat et il se redressa lentement. Appréciant la sensation de son chakra démoniaque lui courir dans les veines, du moins le temps d’un instant.
Ce n’était pas suffisant pour les combats d’une grande ampleur mais il pouvait effectuer quelques techniques avec sa puissance du passé.
« Bon je vais retourner en ville, avec un peu de chance il y aura des quêtes intéressantes que je pourrais faire pour gagner de la tune… L’exploration de mon passé me demandera du temps et de l’argents… Ca me fatigue à l’avance… »

Le temps passait alors que le jeune homme retournait sur Tanzaku. Il avait une vingtaine de ligne a coulé pour finir son entrainement et il galérait sérieusement là. Il faut dire qu'un entrainement sans tecvhnique fixe était des plus difficile et qu'il ne l'avait, il lui semblait, jamais fait avant. Et comme de toute façon personne ne lisait ce genre de post inutile, il voulait simplement terminé son entrainement le plus vite possible pour passer à autre chose.

" Le temps semble changé, je ferais mieux de me dépêcher avant de prendre une saucé sur la tête... Ralala, même pensé à quelque chose s'avère difficile pour combler un post, et dire que je n'ai toujours pas fait la moitié des lignes qu'il me reste a faire... Quel idiot d'avoir griller mes cartouches au début, mine de rien un post de 100 lignes sur un même sujet est plus difficile que prévu... Il faudrait que j'arrive à trouver un fil conducteur pour le prochaine entrainement... "

Il réfléchit un instant, pensant aux diverses et nombreuses prossibilités qu'il avait pour faire un post potable.

" Je pense que j'expliquerais comment je récupère ma prochaine arure, pis il faut dire qu'avec mon changement de techniques je suis un peu à plat, enfin ce n'était pas le plus important pour le moment, bientôt j'aurais fini et je pourrais passer a la suite !!! Youhou ! "

Ce genre d'excès d'émotion était rare pour le démon qui restait plutôt taciturne, même devant lui même... Au final il ne réfléchissait que pour formenter de terrible vengeance, n'oubliant son ami le blond qu'il comptant retrouver dans un futur proche.

+ 30xp
OK
Revenir en haut Aller en bas
Shunsui Shirosaki
Amekage / Cobra Occulis / Admin Archiviste

avatar

Amekage / Cobra Occulis / Admin Archiviste


Messages : 726
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 28
Localisation : Le Yuukan pour le moment

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
6500/6500  (6500/6500)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 4175
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Dim 11 Nov - 17:51

Ton Xp est validé par Yusei pendant que j'écrivais cela (et pour infos si des gens lisent ce genre d'entrainement ce qui me fait dire que tu fait souvent des répetitions (une certaine une certaine) et que tu ajoute des lettres dans d'autres mais ca c'est des fautes bêtes.

Quand à tes techniques :

Citation :
Power from Pain, La Puissance vient de la Souffrance :
Serizawa se nourrit des âmes de ses victimes, ce qui lui donne ainsi une puissance surnaturelle s'il engrange assez de souffrance, il peut gagner des capacités hors du commun. A chaque tour, lorsque Serizawa blesse ses adversaires, il regagne de la vie, se gorgeant de cette souffrance.

Effets Passifs :
Pour 500 PV enlevé = 10 PV gagné
Pour 1000 PV enlevé = 50 PV gagné
Pour 1500 PV ou plus = 100 PV gagné
De plus, si Serizawa enlève plus de 1000 PV en un seul tour, il engrange une charge de souffrance. Chaque charge de souffrance lui confère un bonus passif.

Une charge souffrance : Serizawa devient insensible à la douleur, Malus de 20 PV en moins à chaque technique adverse sauf Inaltérable
Deux charges souffrances : Serizawa obtient la charge féroce, ses compétences obtiennent un bonus de 20 PV
Trois charges souffrances ou plus : Serizawa devient berserk, son nombre d'action par tour passe à 4 de base (Rentre en compte dans le décompte total des actions).
Effet Actif :
Nécessite 300 CH
Serizawa récupère la moitié des dégâts qu'il fait en point de vie (600 PV max)
Ne compte pas comme une action
Utilisable une fois.

et

Citation :
Orgie dans le sang :
A chaque fois que Serizawa enchaîne un adversaire avec des techniques de corps a corps, sa rage l'emporte et il re-frappe de plus belle.

Effet Passif :
Lorsque Serizawa enchaîne trois actions de corps à corps, il gagne une action supplémentaire qui n'entre pas dans le décompte total des actions
Utilisable une fois.

Effet Actif :
Nécessite 100 CH
Serizawa possède un bonus de 100 PV à toutes ses techniques (Non cumulable avec d'autres bonus) jusqu’à la fin du tour
Serizawa souffre de fatigue au prochain tour
Utilisable une fois.

...........................................................................................


Backpack :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Lun 12 Nov - 7:55

Merci, par contre peux-tu m'indiquer le rang de chaque technique stp, c'est que j'ai perdu la main moi ^^

No problem, deux Rang A sous avis en commun de Gin and me
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Lun 12 Nov - 12:38

Citation :
Power from Pain, La Puissance vient de la Souffrance :
Serizawa se nourrit des âmes de ses victimes, ce qui lui donne ainsi une puissance surnaturelle s'il engrange assez de souffrance, il peut gagner des capacités hors du commun. A chaque tour, lorsque Serizawa blesse ses adversaires, il regagne de la vie, se gorgeant de cette souffrance.

Effets Passifs :
Pour 500 PV enlevé = 10 PV gagné
Pour 1000 PV enlevé = 50 PV gagné
Pour 1500 PV ou plus = 100 PV gagné
De plus, si Serizawa enlève plus de 1000 PV en un seul tour, il engrange une charge de souffrance. Chaque charge de souffrance lui confère un bonus passif.

Une charge souffrance : Serizawa devient insensible à la douleur, Malus de 20 PV en moins à chaque technique adverse sauf Inaltérable
Deux charges souffrances : Serizawa obtient la charge féroce, ses compétences obtiennent un bonus de 20 PV
Trois charges souffrances ou plus : Serizawa devient berserk, son nombre d'action par tour passe à 4 de base (Rentre en compte dans le décompte total des actions).
Effet Actif :
Nécessite 300 CH
Serizawa récupère la moitié des dégâts qu'il fait en point de vie (600 PV max)
Ne compte pas comme une action
Utilisable une fois.

La douleur est une sensation témoignant du vivant. Ce sont les seuls a pouvoir la ressentir et c’est la preuve de leur existence. Quant à la souffrance, ce mal indicible issu d’une blessure physique ou mentale cause bien plus de ravage sur le cœur et le corps des hommes. Car, si la douleur s’en vient et s’en va, la souffrance perdure et marque l’homme au fer rouge jusque dans ses plus vieilles années. Elle est, au bout du compte, une force irradiante des personnes en sursis qui les poussent et les entrainent inexorablement vers une mort lente et spirituel. Seuls les plus fort y survivent, trouvent le moyen de l’endurer, de l’encaisser et de passer outre, plaçant cette souffrance dans un coin de leur âme, sans jamais l’oublier vraiment, mais la surmontant tout de même pour avancer dans la vie.
C’est de cette souffrance que les plus vils des créatures se repaissent. Plonger dans les méandres des tourments infernaux, les démons torturent, dépouillent, dépècent et détruisent les morts pour se nourrir de leur lente agonie. On ne peut pas tuer un mort, mais l’anéantir pour que son repos éternel se change en un abysse sans fond…

Serizawa n’a pas échappé à cette règle, commençant gibier avant de rapidement devenir chasseur, il avait su se protéger de ses démons pour en devenir un. Après tout les Enfers ne diffèrent que peu de la Terre : « Mourir tôt pour devenir le héros ou vivre assez longtemps pour endosser le rôle du méchant ». Une fois maître des lieux, Serizawa ne pouvait plus se sustenter de sa propre force spirituelle, ayant besoin de rechercher ailleurs la force qu’il ne possédait plus. Ainsi, il commença a prendre plaisir à vaincre ses adversaires démoniaques. Ce n’était pas le même plaisir que lorsqu’il foulait encore le sol du Yuukan, ce n’était pas l’amour du combat ou la joie martiale qu’il ressentait, mais belle et bien un bonheur sustentateur, nécessaire a sa survie. A chaque blessure qu’il infligeait, un peu de l’être qu’il torturait venait se greffer dans son âme, restaurait son corps et prolongeait la souffrance de son adversaire.

Revenu sur Terre, il pensait que cette soif s’éteindrait, au début c’était le cas, son côté humain avait le dessus, il n’avait qu’a se nourrir comme n’importe qui et était affecté comme tous les hommes par les maladies, les malaises et autres concepts qui avec le temps lui sont devenu étranger. Ainsi, lors de ses campagnes en Occident, il manqua quelques combats à cause de maladies mais rien de bien méchant, il s’isolait, méditait souvent et ses maux passaient.
Mais avec le temps, son soi profond revenait. Son corps n’était plus aussi terne, son visage changeait chaque jour pour se rapprocher du sien, son corps s’étoffait, reprenait les forces et les formes d’autrefois pour au final redonner au démon son corps d’antan… Mais aussi ses mœurs. A présent il ressentait cette soif de sang, de souffrance et il ne pouvait s’en soustraire. Les steaks et l’alcool étaient fades tant qu’il n’avait pas torturé son âme pour se repaitre de sa souffrance. Mais le pire c’est qu’une âme vicié, teinté de mal, n’avait que peu de saveur… Plus l’être était pur, jeune et sainte et plus sa torture apportait au démon une joie intense. Ainsi, sacrifié un enfant lui permettait de ne plus avoir a faire cet acte abjecte pour un bon mois, pour peu qu’il se batte entre deux… Ce n’était pas un comportement que Serizawa appréciait, loin de là, mais sa nature profonde le rattrapait plus vite qu’il ne le souhaitait… Et si le retour de ses pouvoirs lui procuraient un plaisir inégalé, le retour de ses sombres penchant lui causaient des regrets profonds…


« On ne peut échapper a ce que l’on est… Je voulais changer, ne plus être perçu comme un être vil et démoniaque mais seulement, c’est ce que je suis… Et puis… Les marques viciées que je laisse sur le monde reste bien plus que mes bonnes actions… Un mot gentil, un geste agréable, sera balayé dans l’esprit des hommes par la moindre contradiction alors que la souffrance laisse une empreinte indélébile sur le cœur du concerné… La souffrance physique, la perte d’un proche, autant de chose qui provoque une haine intense, une colère noire qui pousse les hommes vers la voie de la violence et de la vengeance. Un chemin long et difficile mais un but précis capable de donner des ailes au plus faible des êtres… Oui, c’est ce que je suis, et celui que je serais. Le monde des hommes se souviendra de moi ! »

Et c’est pourquoi Serizawa se tenait dans l’ombre d’une taverne, adossé à un mur a attendre, tel un prédateur à l’affut, la proie dont il se repaitrait ce soir. Il ne voulait pas d’un de ses soulards dont la puanteur l’atteignait jusqu’à dehors, non il voulait une âme charitable ou innocente dont la lente agonie lui rechargerait les batteries. A ses oreilles venaient les pas et allés des marchants, des clients, des riverains qui, insouciants, allaient et venaient dans les rues de la cité en construction. A ses narines lui parvenait des effluves enchanteresses, des odeurs détestables et des relents de pestilences venant des êtres et des âmes des habitants de la cité commerçante…
Il sauta sur le toit, s’abaissa à quatre pattes comme un prédateur et commença sa recherche au travers de la cité. Un enfant égaré suffirait, ou alors une femme de croyance, ou un homme charitable, peu lui importait. L’enlèvement serait rapide, il s’abattrait sur sa proie en vitesse, la neutraliserait tout aussi vite et sera partie avant que quiconque n’ai capté ce qu’il venait de se passer. Et après quelques minutes de recherche, sautant de toit en toit, Serizawa tomba sur la perle. Une fillette d’une dizaine d’année marchait seule, visiblement sans peur vers une direction supposée… Le chasseur sourit, il calcula son saut, regarda si quelqu’un approchait et lorsqu’il sentait le moment propice il s’abattit sur la petite, l’attrapa, roula sur le sol et s’enfuit par une ruelle proche.
La petite ne pouvait pas pleuré, la tête écrasée contre l’épaule de son kidnappeur. Elle ne le savait pas mais elle était déjà morte… Ses parents ne la retrouveront jamais, son petit corps ne réapparaitra pas.
Le démon maintenant en transe chercha un endroit pour effectuer son vil forfait. Il choisit une maison, ouvrit la porte par la force et la bloqua avec sa maitrise du métal. Mais la maison n’était pas vraiment libre. Un homme sortit d’une pièce en face, une lame a la main.


-Qui êtes vous ?
-Ton pire cauchemar !

L’armure de Serizawa apparut dans son dos, enfermant la petite dans son corps tandis que le démon se rua vers son adversaire. Il esquiva la lame qui passa au dessus de sa tête et frappa son adversaire au niveau de la poitrine, le choc fut brutale. Le corps de l’homme s’incrusta dans le mur, et inerte tomba au sol. Le coup fit si violent qu’il provoqua un arrêt cardiaque sur le coup. Le boucan qu’il avait fait ramena d’autres hommes. Le premier tomba nez a nez avec l’armure de Serizawa, il tira un coup de fusil qui fit reculé l’armure. La masse s’envola jusqu’à la main de l’armure et cette dernière frappa directement dans le visage de l’homme qui décéda sur le coup.
Le démon en croisa un autre, avec un pistolet à un coup et une lame courte proche d’un Wakisashi. Le coup parti, frappa une plaque de métal sur le front de Serizawa qui l’avait fait apparaitre d’instinct. Il se redressa ensuite, s’approcha de l’homme qui reculait en battant l’air de son arme.


-Reculez ! Reculez !
-Viens mon petit que je te déchiquète un peu la chouanne * sourire carnassier *

Il plongea sous la lame, envoya son adversaire dans les airs. Il se cogna la tête dans le plafond, s’assomma a moitié et Serizawa en profita pour lui arracher quelques bouts de chairs avant de le tuer en lui écrasant la cage thoracique. La partie la plus marrante venait a présent. Il se dirigea vers l’armure qui s’ouvrit comme un cadeau d’anniversaire. La petite pleurait à tout rompre, elle vit les corps sanguinolent et pleura de plus belle.

Le démon s’approcha d’elle, la regarda dans les yeux et lui dit :

-Ne t’inquiète pas, tu ne souffriras de douleur que mental. Je ne te ferais rien. Les évènements de la nuit te traumatiseront pour des années a venir et si tu parviens a surmonté tes peurs tu en seras plus forte. En attendant, ta souffrance est mienne et me désaltère. Heureusement pour toi qu’ils étaient là pour me distraire et m’humecter les lèvres, ca ne se serait pas passé de la même façon le cas contraire…

La porte vola en éclat sous la masse de l’armure et Serizawa dit à la fillette de s’enfuir. Elle hésita puis couru aussi vite qu’elle put. Des yeux du démon c’était féérique, une vapeur verte s’échappa d’elle et tourna autour de lui pour se graver dans son corps. Son repas était servit…

Validé
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Lun 26 Nov - 12:17

Citation :
Orgie dans le sang :
A chaque fois que Serizawa enchaîne un adversaire avec des techniques de corps a corps, sa rage l'emporte et il re-frappe de plus belle.

Effet Passif :
Lorsque Serizawa enchaîne trois actions de corps à corps, il gagne une action supplémentaire qui n'entre pas dans le décompte total des actions
Utilisable une fois.
Effet Actif :
Nécessite 100 CH
Serizawa possède un bonus de 100 PV à toutes ses techniques (Non cumulable avec d'autres bonus) jusqu’à la fin du tour
Serizawa souffre de fatigue au prochain tour
Utilisable une fois.

Perdu dans ses pensées, Serizawa était assis tranquillement dans le fond d’une auberge de Tanzaku. Il attendait, patiemment, qu’une opportunité vint a lui, ou alors qu’un éclair vint illuminer ses pensées. Il devait récupérer de l’argent et retrouver ses pouvoirs, en un sens ces deux choses étaient étroitement liées…
Il regardait le fond de son verre en faisant lentement tourner son contenu, ses yeux perdu dans le tourbillon de ses pensées symbolisés par cet alcool ambré qui lui embrouillait la conscience. A sa main droite, il agitait une cigarette qui se consumait sans qu’il ne l’ai encore touché… Il n’était que l’ombre d’un homme, un individu sans âme qui attendait la mort. Tout du moins il en avait tout l’air.
Inconscient de ce qu’il se passait autour de lui, Serizawa ne prêta pas attention au groupe de malhonnêtes citoyens qui venaient de pénétrer dans la taverne. Ces messieurs semblèrent chercher ce qu’ils ne pouvaient trouver en ces lieux qui de prime abord n’avait rien d’une fumerie tel qu’on pouvait en voir dans certaine région du Yuukan. Sans lever les yeux de son verre, Serizawa ne prit même pas la peine d’écouter les propos du grossier personnage qui visiblement était a la tête de ce groupe de soulard. Toutefois, malgré noyé dans un torrent de pensées contradictoire, le démon ne pouvait échapper a son flair. Les reflux de ces êtres pestilentiels le tirèrent un peu de sa torpeur, il fit un genre de grimace puis tourna sur sa chaise de manière a tourner le dos a ces individus.

Mais il était trop tard, ses naseaux firent le travail de ses yeux et dessinèrent dans son esprit la forme de ces hommes qui n’avaient d’humains que leur physique. Leur âme, aussi pourri que celle de certains démons, n’auraient sans doute aucune saveur pour le jeune homme qui porta son verre à ses lèvres. Sa cigarette n’était plus, il l’écrasa dans le cendrier prévu a cet effet et en sortit une nouvelle qu’il mit en bouche cette fois ci. Il l’alluma d’un geste rapide, tira une bouffée et la crachat devant lui, cherchant a masqué a son odorat délicat les relents de pestilence qu’émanaient ces badauds.
Cependant, le dégoût et dédain affiché par Serizawa n’échappa pas à l’un des hommes venu ici pour leur dose. Il désigna le démon à son chef qui d’un pas lourd et gras s’approcha de Serizawa. Sa main se dirigeait vers l’épaule du démon qui ne semblait pas s’en soucier, mais ce n’était pas le cas. Se retournant vivement, le Suzuran attrapa le poignet de cet empoté avant d’effectuer un mouvement rapide pour le forcer a se mettre au sol. Malgré l’imposante carrure du soulard, ce dernier choit sur le parquet collant de l’auberge avec une légèreté qu’on n’aurait pu soupçonner pour un homme de sa taille.

Posant son pied sur le visage de son adversaire, Serizawa reprit de sa main coupable la cigarette de sa bouche, exhumant une autre bouffée de tabac sous forme d’un voile élégant de fumé. Il termina son verre et le posa sur la table.

- Votre vue est aussi douloureuse que votre odeur et votre âme, d’un noir affable, ne m’attirent que très peu toutefois la faim justifie les moyens et votre souffrance ne sera que le préambule a mon appétit.
- Qu’est ce qu’il dit ce con ?
- Euh… Je crois qu’il a faim
- Ouais bah il va manger mon pain dans sa gueule !

Outré de voir son chef humilié de la sorte, le malappris fonça vers le démon qui esquiva le coup avec grace avant d’attraper son bras pour le bloquer avant de lui briser le coude d’un coup rapide. Son premier adversaire tomba alors par terre, en gémissant de douleur. Le démon s’avança alors au centre de la pièce, près pour la prochaine séance.

- Je vous attends, que votre douleur m’alimente mes amis * sourire cynique *

Le démon venait de se réveiller, il avait retrouvé son esprit combattif et il se maudissait d’avoir ainsi perdu de son mordant. Il fonça vers les trois hommes qui reculèrent d’un pas et embrocha le premier d’un coup de poing dans l’estomac. Ce dernier, estomaqué, tenta de saisir son assaillant mais sans succès, le jeune homme projetant un uppercut élégant dans la mâchoire carrée de l’individu estropié. Cet homme décolla un peu du sol et retomba sur le bar avant de disparaître derrière ce dernier.
Un nouvel assaut arriva à droite de Serizawa, il bloqua le premier coup, puis le second, avant de bloquer dans sa paume le poing de son ennemi. Il lui sourit de toutes ses dents et brisa son poignet d’un coup sec avant de le forcer a se baisser pour l’accueillir avec un coup de genou dans son menton, brisant la mandibule ainsi que quelques dents dans la foulée. La douleur que ressentait ces crétins emplissait Serizawa d’une énergie renouveler, c’était gratifiant, revivifiant de voir ces chiens galeux s’agenouiller de douleur face a lui.
Le dernier de ses trois adversaires sortis une lame de sa trousse pour menacer le jeune homme qui tomba au sol l’air totalement apeuré. Il se protégea son visage, comme par crainte d’être frappé et implora :


- Non je t’en prie pas un ça, pas les petits couteaux ! C’est mon point faible !
- Te fous pas de ma gueule !

Le mec chargea Serizawa qui esquiva la lame et le fit passer par-dessus lui. L’individu retomba sur une table qu’il brisa et se releva rapidement pour réitérer son attaque qui ne marcha pas mieux cette fois ci, Serizawa esquiva une première fois en reculant, une seconde fois en se baissant et enfin une dernière fois en repoussant son adversaire à l’aide d’un chassé bien placé dans l’abdomen de son assaillant qui se cogna dans un mur.
L’instant d’après, Serizawa le saisissait au niveau de la gorge et le souleva, de sa main valide il lui agrippa le poing qui tenait son couteau et serra avec force pour briser tous ses doigts l’un après l’autre, jusqu’à ce qu’il fasse tomber son arme. Ensuite, il frappa son adversaire avec un coup de tête au niveau de son nez et le lâcha alors. Complètement KO, le brigand retomba mollement sur le sol, assommé.

Le démon se retourna, disant en même temps :


- Il ne reste que toi le tout beau, vient mon petit que je t’attendrisse un peu la viande * sourire cynique *

Le chef de la joyeuse bande de lurons se redressa, regardant de ses yeux colériques le jeune homme à l’allure frêle qui venait de coucher ses hommes et le ridiculiser. Il ouvrit large ses bras et chargea, cherchant a broyé le démon dans une étreinte dont il se souviendra des années. Serizawa se laissa prendre, subissant l’étreinte quelques instants avant que le colosse ne se rende compte qu’il ne parvenait plus à serrer. Face a son visage, a quelques centimètres, Serizawa lui souriait de toutes ses dents. Il venait de comprendre.
En un instant, les plaques de métal qu’il utilisait pour se protéger s’hérissèrent et transpercèrent de pointe les bras de la brute qui le relâcha, maintenant incapable à présent de tenir quelques choses même léger.
Le démon s’approcha de son visage et l’écrasa de son pied, cherchant a le faire souffrir un maximum.


- Je vous remercie, vous m’avez réveillé je commençais a perdre la main et la raison. A présent dégagé, toi et tes batards, je ne veux plus vous voir…

Les péons s’exécutèrent, et Serizawa regagna son siège, commandant un nouveau verre ambré.

///

- 700 ryos = 175 ryos restant
(validé)
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Dim 2 Déc - 19:45

Merci de bien vouloir validé ma technique... ca fait 7 jours que les lignes sont faites...
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Jeu 6 Déc - 12:09

Citation :
Melting Metal :
Le métal que Serizawa utilise pour combattre a présent est utiliser sous forme liquide, il le façonne a son gré pour en faire une arme aussi polyvalente que redoutable. Selon ce qu'il veut en faire, l'arme devient tour à tour un gantelet hérissé de pointe, possédant ou non une lame pour la distance, une hache également, une masse ou simplement des grandes lames au niveau de ses avant bras. Tout est fait pour que l'adversaire n'échappe pas à la morsure de ses armes.
Les techniques à la masse de Serizawa devient des techniques de Melting Metal
Attaque de base :
100pv et 10pv/tour
Chaque attaque nécessitant le Melting Metal cause une hémorragie de 10 supplémentaire, de plus, la forme de l'arme influe sur les dégâts qu'elle fait :
Masse = + 30pv et 1 action en moins à l'adversaire
Gantelet à pointe = - 30pv mais ne compte pas comme une action
Lame sur les avant bras = devient inesquivable et inaltérable
Lame rétractable sur le gantelet = inflige une hémorragie supplémentaire et non cumulable de 50pv pdt 3 tours
Chaque bonus est utilisable qu'une seule et unique fois pendant le combat. Les coups sans bonus sont simplement des attaques basiques sans bonus associé


Légion de fer :
Technique proche du multiclonage mais ayant comme particularité d’être entièrement faites de métal. Au lieu de faire des clones de lui-même, Serizawa crée des armures semblables à celle qu’il portait en arrivant dans le Yuukan. Ces dernières ne peuvent imiter d’une attaque de taijutsu et protège bien mieux que des clones ordinaires, en cas d’attaque. De plus, lorsque la technique se termine ou sur ordre de Serizawa, les armures peuvent exploser, projetant des débris de métal dans tous les côtés.
20ch -> 40ch
10 -> 20 armures
Ne peuvent copier qu’une technique de type Taijutsu, après une attaque, chaque armure explose et inflige 50pv / armures
OU
En défense, les armures étant plus résistante que les clones, elles peuvent divisé une technique adverse par 3, si la technique divisé est indivisible, elle est divisé par 2.
Si l’attaque bloqué est un taijutsu, l’adversaire perd 50pv/ armures
Utilisable une fois par possibilité


Sceau de damnation :
Serizawa brise un sceau qu’il possède sur son corps, celui même qu’il possédait dans le passé. Ce dernier bride ses forces et lui fourni, pendant un combat, une source de chakra accru. Toutefois son utilisation nécessite une grande concentration et lui prend du temps.
Nécessite 3 actions :
Serizawa gagne 800ch
Au prochain tour il ne peut pas faire plus de 3 actions mais ne peut pas en perdre non plus.
Utilisable qu’une fois
Hors combat:
Permet a Serizawa de récupérer la moitié de ses PV/CH

Le première technique est la plus importante svp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Yusei
Vagabond de Rang S

avatar

Vagabond de Rang S

Messages : 1432
Date d'inscription : 14/02/2010
Age : 28
Localisation : Au fond à droite ...

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4150/4550  (4150/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Ven 7 Déc - 11:17

Citation :
Melting Metal :
Le métal que Serizawa utilise pour combattre a présent est utiliser sous forme liquide, il le façonne a son gré pour en faire une arme aussi polyvalente que redoutable. Selon ce qu'il veut en faire, l'arme devient tour à tour un gantelet hérissé de pointe, possédant ou non une lame pour la distance, une hache également, une masse ou simplement des grandes lames au niveau de ses avant bras. Tout est fait pour que l'adversaire n'échappe pas à la morsure de ses armes.
Les techniques à la masse de Serizawa devient des techniques de Melting Metal
Attaque de base :
100pv et 10pv/tour
Chaque attaque nécessitant le Melting Metal cause une hémorragie de 10 supplémentaire, de plus, la forme de l'arme influe sur les dégâts qu'elle fait :
Nécessite 70ch
Masse = + 30pv et 1 action en moins à l'adversaire
Gantelet à pointe = - 30pv mais ne compte pas comme une action
Lame sur les avant bras = devient inesquivable et inaltérable
Lame rétractable sur le gantelet = inflige une hémorragie supplémentaire et non cumulable de 50pv pdt 3 tours
Chaque bonus est utilisable qu'une seule et unique fois pendant le combat. Les coups sans bonus sont simplement des attaques basiques sans bonus associé

Rang A

Citation :
Légion de fer :
Technique proche du multiclonage mais ayant comme particularité d’être entièrement faites de métal. Au lieu de faire des clones de lui-même, Serizawa crée des armures semblables à celle qu’il portait en arrivant dans le Yuukan. Ces dernières ne peuvent imiter d’une attaque de taijutsu et protège bien mieux que des clones ordinaires, en cas d’attaque. De plus, lorsque la technique se termine ou sur ordre de Serizawa, les armures peuvent exploser, projetant des débris de métal dans tous les côtés.
20ch -> 40 armures
10 -> 20 armures
Ne peuvent copier qu’une technique de type Taijutsu, après une attaque, chaque armure explose et inflige 50pv / armures
OU
En défense, les armures étant plus résistante que les clones, elles peuvent divisé une technique adverse par 3, si la technique divisé est indivisible, elle reçoit un malus de 100pv
Si l’attaque bloqué est un taijutsu au corps à corps, l’adversaire perd 10pv/ armures
Utilisable une fois quelque soit la possibilité

Rang B

Citation :
Sceau de damnation :
Serizawa brise un sceau qu’il possède sur son corps, celui même qu’il possédait dans le passé. Ce dernier bride ses forces et lui fourni, pendant un combat, une source de chakra accru. Toutefois son utilisation nécessite une grande concentration et lui prend du temps.
Nécessite 3 actions :
Serizawa gagne 600ch
Au prochain tour il ne peut pas faire plus de 3 actions mais ne peut pas en perdre non plus.
Utilisable qu’une fois
Hors combat:
Permet a Serizawa de récupérer 1000 PV & CH

Rang A

- - -

Sous réserve de modifications ultérieures.
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Ven 7 Déc - 17:04

- Assez !

Un grand bruit métallique accompagna ce mot, un genre de lame, un peu imparfaite, tomba sur le sol après s’être cogné contre un mur. Un jeune homme paumé dans l’ombre s’assit, cachant son visage dans ses mains. Il était torse nu, luisant de sueur et sa respiration était rapide et saccadée. Il semblait exténué et autour de lui plusieurs bougies étaient complètement consommées. Il y avait sur le sol des morceaux de métal, tellement frappé que le meilleur des forgerons ne pourrait plus rien en tiré. Il y avait également plusieurs marques, des traces de sabres, de pieux, et des chocs visiblement contondants, Serizawa s’était entrainer durement, il n’y était pas allé de main morte mais là son corps mortel touchait à ses limites, il était à peine capable de tenir debout, son endurance était à bout… Il avait faim, soif mais rien ne pouvait étanché ses besoins. Son penchant démoniaque reprenait le dessus, c’était de souffrance et de malheurs qu’il avait besoin, il n’était plus que l’ombre d’un homme nécessitant les penchant les plus obscures de l’humanité pour survivre, un vampire immonde, une créature infernale…

C’était conte cette nature qu’il se rebellait, bien que son côté démoniaque ne soit pas un souci selon lui, la manière dont le Kiton devait se nourrir l’entravait au quotidien. Ses balades auprès des civils étaient de plus en plus difficile tant il devait prendre sur lui-même pour ne pas occire un passant. Son dernier affrontement contre le ver l’avait un peu repus, mais en aucun cas la souffrance d’un monstre ne lui donnait pleinement satisfaction, il avait besoin d’engranger une souffrance humaine, palpable, qu’elle soit physique ou mentale et ça, rien ne pouvait surpasser les mœurs humain.

Le démon se releva, trainant des pieds pour ramasser ce qui lui restait de son arme. De la masse qu’il avait utilisé, il ne restait qu’une tige de métal rappelant brièvement la lame d’une épée, à pleine plus solide qu’une barre de métal toute simple. L’arme de fortune ne pesant pas très lourd, il parvint a la soulever et la regarda un instant méditant sur la manière avec laquelle il pourrait rendre plus effectif son combat… Tout en regardant cette épée miséreuse, il utilisa son pouvoir pour la faire fondre dans ses mains, créant ainsi un genre de gant, entièrement liquide, autour de son poing gauche. Il sculpta rapidement son armure pour en faire un gant mobile et le hérissa de pointes et de lames aiguisé sur les côtés.
Tout en faisant son office, il recula lentement et se rassit a sa place, continuant de regarder son poing qui gagnait en orfèvrerie et en manufacture. Il s’autorisa quelques folies, créant un genre de symbole semblable à une tête de loup sur le dos de son gant qui maintenant remontait jusqu’à la moitié de son avant bras. Ayant besoin de plus de matières premières, il rassembla les morceaux épars de métal qui jonchaient le sol un peu partout et augmenta la taille de sa nouvelle arme. Il s’attaque également à son second bras et regardait avec un petit sourire, maintenant plus apaisé, son œuvre.


« Voila qui devrait mettre bien utile en combat, ça me force a me rapprocher mais je pourrait plus facilement utiliser mon plein potentiel surtout que… »

Sur une pensée seulement, Serizawa créa deux longues lames de ses gantelets. Ce n’était pas le même genre qu’une lame rétractable accrochée sur le gantelet de protection, non c’était plus que ça, plus solide et plus puissant, c’était une lame a part entière, fusionné avec son gant comme un prolongement même de son bras.
Il se leva, fit quelques mouvements pour tester son arme, apprécia le fait de pouvoir bouger ses doigts malgré la taille de ses gantelets puis attaque à l’aide de ses lames qu’il fit apparaitre et disparaitre en une fraction de secondes. Puis, il fit croire au niveau de ses coudes d’immenses lames pouvant parer ou même blesser en fonction de son attaque.

Voila qui avait de quoi le réjouir, lui qui cherchait sans cesse a progresse r venait de trouver un moyen de combattre un peu plus a sa façon, toujours plus près de son adversaire pour voir dans son regard la souffrance qu’il ressentait. Il fit disparaitre ses gants d’une pensée, rangeant son métal dans son dos, caché dans ses affaires. Il fallait qu’il mette au poing un sceau de stockage, afin d’invoquer et de révoquer son métal a souhait. Sans compter que cela pourrait plus tard de récupérer des armes intéressantes sans pour autant se balader avec ouvertement.
Sa maitrise du fuinjutsu n’était certes pas parfaite mais bien supérieur a la moyenne. Il en possédait tout une ribambelle déjà sur le corps et un de plus n’était pas un problème pour lui. Toutefois il avait besoin de plus de matériel.

Il partit dans un coin de la salle pour ressortir un stock de bougie, il les change rapidement et s’entoura alors de flammes tant sur un point concret que métaphorique. Puis, à l’aide de la cire rouge d’un des candélabres, Serizawa dessina sur le sol un pentacle comme le faisait jadis Saeko, la femme qui tenait toujours une grande partie de son cœur de cristal. Son visage s’assombrit un instant en repensant à elle et il soupira, il devait se renseigner sur elle, c’était une évidence.
Il traça alors son pentacle aussi bien qu’il le pouvait et s’assit en son centre. Il créa alors avec son métal un genre de petit couteau et grava, avec précaution, un premier sceau sur son bras gauche, Il fit se dernier d’une telle façon a ce qu’il constitue un doublet, une paire avec un second sceau qu’il ferait sur son bras droit. Ainsi, le seul moyen de faire sortir ce qu’il cacherait était d’injecter du chakra, de son chakra, au même moment dans les deux sceaux a la fois. De quoi ajouter un peu de sécurité pour l’avenir.
Cela lui prit un bon moment pour le faire, laissant ses bras sanguinolents à la lueur de la danse des flammes, projetant sur le mur des ombres mouvants aux allures fantasques.
Serizawa resta un moment là, assit sur le sol, appréciant a sa juste valeur sa propre souffrance. Il porta ses mains à ses sceaux ensanglantés les activa, aspirant jusqu’à eux tout le métal qu’il possédait. A présent, aux yeux de tous, Serizawa n’était qu’un individu lambda, ne possédant même pas une arme pour se défendre. Pas une goutte d’acier ne faisait désormais partie de son équipement, même sa ceinture n’était qu’un morceau de tissu qu’il nouait a sa taille.

Le démon se redressa, s’étira et se dirigea vers la pièce d’eau, ancienne salle de bain tombant maintenant en morceau. Il fit couler de l’eau noir, croupi par des années d’oubli, et récupéra après un moment de l’eau clair, suffisamment fraiche et propre pour qu’il lave ses bras mutilés et se ra fraichisse le visage. Une petite toilette dont il avait bien besoin. Il utilisa alors un linge blanc, propre pour s’essuyer avant de bander ses bras pour éviter que le sang ne tache sa tunique immaculée. Il récupéra ensuite ses affaires, les rassembla dans son sac en bandoulière et souffla les bougies après avoir vérifié qu’il n’avait rien oublié. Il sortit ensuite de la vieille batisse de Tanzaku qu’il utilisait comme squat lorsqu’il devait se reposer ou s’entrainer un peu.

Excentré du centre ville, Serizawa était tranquille ici, ce batiment faisait partie du marché noir et avait été abandonné depuis que la garde du village avait fait une descente pour récupérer des produits illicites. Drogues, armes, et autres substances prohibées, avaient toujours franchit la frontière de la douane avec une certaine facilité et si ce marché est important pour l’économie de la cité, il n’en est pas moins restreint et surveillé. Ainsi, le démon marcha bien une dizaine de minutes avant de rencontrer une autre âme vivant, et encore, ça n’était là qu’un vagabond qui cherchait un lieu pour se protéger du froid. A sa vue le jeune homme sourit, la misère du monde était omniprésente à Tanzaku, et ça en était encore la preuve.
Il ferma ses yeux, se guidant à son odorat surdéveloppé et a son ouïe fine afin de retrouver la civilisation. Il traversa le marché noir, s’arrêtant un moment pour apprécier la souffrance découlant d’un combat de rue. Les bras croisés, remontant le long de son humérus comme s’il avait froid pour avoir ses paumes au contact de ses sceaux. On n’était jamais assez prudent...


-500 ryos
60 lignes de faite
A validé ty =3
(Melting validé)
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Lun 10 Déc - 20:38

Au passage, je suis un combattant, donc pour chaque entrainement j'ai + 10xp, merci de me le validé, la barre est assez grande pour chipoter pour 10xp =3
Et passage, une tite technique ^^

Citation :
Guerrier de légende :
Le démon n’est pas un combattant à prendre a la légère, il maitrise le Taijutsu a la perfection et peu ainsi diminuer le chakra nécessaire pour la réalisation de ses techniques de Taijutsu, que ce soit avec ou sans arme. De plus, sa concentration est telle qu’elle lui permet d’améliorer ses techniques.
Nécessite une charge de Souffrance pour l'activer pour le restant du combat
Passif :
Augmente les techniques de Taijutsu de Serizawa de 50pv
Diminue le coût des techniques de Taijutsu de Serizawa de 50pv
Actif :
Une fois par tour, Serizawa peut payer 50ch pour donner a l’une de ses techniques un des bonus suivant : Inesquivable, indivisible, inaltérable, inflige la fatigue, retire une action , ajoute une action.
Un même bonus ne peut pas être utilisé deux fois dans un même combat équitable ( 1v1 ou 2v2 )
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mon cabanon avec jumelles pour regarder le bain des dames peinard

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Jeu 13 Déc - 9:30

Citation :
Guerrier de légende :
Le démon n’est pas un combattant à prendre a la légère, il maitrise le Taijutsu a la perfection et peu ainsi diminuer le chakra nécessaire pour la réalisation de ses techniques de Taijutsu, que ce soit avec ou sans arme. De plus, sa concentration est telle qu’elle lui permet d’améliorer ses techniques.
Nécessite une charge de Souffrance pour l'activer pour le restant du combat
Passif :
Augmente les techniques de Taijutsu de Serizawa de 60pv
Diminue le coût des techniques de Taijutsu de Serizawa de 40ch
Actif :
Une fois par tour, Serizawa peut payer 70ch pour donner a l’une de ses techniques un des bonus suivant : Inesquivable, indivisible, inaltérable, inflige la fatigue, retire une action , ajoute une action. (sauf pour les rang S et Ultima)
Un même bonus ne peut pas être utilisé deux fois dans un même combat équitable ( 1v1 ou 2v2 )

Rang B ! Go-Go ! Lycan Ranger ! cool1


PS : l'xp a été validé ^^.

PS² : t'as gagné +10att/-10ch sur le boost Razz
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Mer 19 Déc - 21:58

Citation :
Guerrier de légende :
Le démon n’est pas un combattant à prendre a la légère, il maitrise le Taijutsu a la perfection et peu ainsi diminuer le chakra nécessaire pour la réalisation de ses techniques de Taijutsu, que ce soit avec ou sans arme. De plus, sa concentration est telle qu’elle lui permet d’améliorer ses techniques.
Nécessite une charge de Souffrance pour l'activer pour le restant du combat

Passif :
Augmente les techniques de Taijutsu de Serizawa de 60pv
Diminue le coût des techniques de Taijutsu de Serizawa de 40ch
Actif :
Une fois par tour, Serizawa peut payer 70ch pour donner a l’une de ses techniques un des bonus suivant : Inesquivable, indivisible, inaltérable, inflige la fatigue, retire une action , ajoute une action. (sauf pour les rang S et Ultima)
Un même bonus ne peut pas être utilisé deux fois dans un même combat équitable ( 1v1 ou 2v2 )

Marchant dans les rues de Tanzaku, ses bras mutilés de son dernier sceau, Serizawa passa son regard sur la misère des bas fonds. Tanzaku était une ville de lumière mais comme toute celle à son image la part d’ombre vit caché de sa sœur brillante, prenant sous son aile un flot d’âme perdu et solitaire. Là, parmi les anciennes nouvelles résidences de la cité squattée par les paumés et les pauvres, le démon arpentait les sentiers comme un loup dans un abattoir, regardant le visage blasé toutes ses brebis faméliques qu’il ne voulait même pas s’offrir comme amuse-gueule… Et telle était là sa quête, trouvé dans ce bas monde un repas qui pourrait sustenter ses envies de violence.
Il arriva rapidement dans une partie plus vivante mais toujours aussi désolante, le marché noir, tout du moins son quartier où l’argent côtoie sans vergogne les plus mal logé, leur faisait miroité des destins plus bleus où jamais ils ne se trouveront car c’était bien la règle ici, l’argent allait d’une poche a une autre, certes mais toujours dans le même pantalon.

Le jeune homme au sourire absent, au regard perdu dans le vague, continuait sa remonté de la rue la plus mal famé de Tanzaku, une rue de débauche et de honte dans laquelle il avait trouvé un petit havre de paix, perdu entre les entrepôts. Autour de lui, il entendait les voix raillardes et grasses des soulards, des parieurs, des malfrats, et de toutes ces bandes d’idiots qu’il voulait étriper de ses mains et qu’il ferait dès qu’il en aurait l’occasion… Pour le moment son corps faible et infecte ne lui permettait pas une telle chose, mais il ne mettrait pas longtemps a retrouver sa puissance d’antan, surtout avec l’appuie d’un puissant comme Kibami. Certes il mettait par la même sa fierté au rabais, en se pliant aux ordres de cet être abjecte qui lui ressemble tant mais ce n’est pas en courbant l’échine qu’il brisait son égo… Ce n’était là qu’une manière comme une autre de parvenir a ses faims, comme il l’avait toujours fait, toutefois son statut est sur la sellette, il ne faudrait pas qu’il trouve meilleur parti ailleurs… Plus docile, plus valable ou plus encore plus puissant, Serizawa était un loup parmi les loups et il n’hésiterait plus a chassé ceux qui se dresseront sur sa route.
Il avait tenté un repentir, et on lui avait tourné le dos. Il avait voulu apporté son aide, faire ce qu’il pouvait pour faire le bien mais ses tentatives se soldaient toujours par un cuisant échec… Il abandonna même l’idée d’être celui qu’il était autrefois, un monstre qui n’obéissait qu’a ses lois. Tant que Kibami l’acceptera comme tel, tant qu’il aurait droit au respect qui lui est dû, il le servirait comme le plus docile des esclaves, prêtant sa force à l’intelligence supérieur de cet homme qui a su comme lui, a sa façon, braver la mort pour ne faire que l’embrasser avant de la baiser… Car oui, Kibami comme Serizawa avait baisé la mort pour en faire une maitresse docile, une amante de tous les jours, une pauvre petite chose qui n’attendait que le retour de son maître, une simple putain qu’il prenait puis jetait.
Tel était le quotidien de l’homme qui arpentait les rues, les crocs acérés, fort de redevenir ce qu’il était un prédateur parmi les moutons que comptait cette ville décadente.

Le loup avait faim a présent, il s’arrêta devant l’auberge la plus peuplé et d’un revers de manche essuya ses lèvres humectées… Que le carnage commence !
Serizawa entra dans l’auberge, les bras encore engourdis de son entrainement et ruisselant du sang qu’il avait perdu. Mais très vite le sang devient métal et ce dernier s’appliqua sur la totalité de son bras, créant rapidement des pointes et des lames sur ce dernier.
Personne ne le remarqua au début, tous étaient occupés à boire, parier ou jouer de l’argent, après tout c’était un bar sans doute assez réputé dans ce quartier, rien de bien important dans l’arrivé d’un homme habillé en petite gens. Toutefois la première gerbe de sang calma un peu l’assistance. D’un coup sec et rapide, Serizawa fit pénétré sa lame rétractable dans le crane d’un homme passant près de lui, sans une once de scrupule, projetant du sang dans quasiment toute la pièce, le choc ayant agit comme une explosion…

- Qu’est ce c’est que ce bordel…

Serizawa ignora la question et projeta des débris métalliques acérées dans toute la salle, tuant ou blessant tous ceux qui avaient le malheur de se trouver dans sa trajectoire. Il y avait des hommes, des serveurs, des prostituées ou des femmes de petites vertus qu’importait pour le démon qui avait soif de sang et de souffrance. Il engrangeait suffisamment de douleur et de mal-être pour dynamiser son corps jusqu’au niveau cellulaire. Il ferma les yeux, appréciant cet instant avant que la première riposte n’arrive.
Le contre fut brutal, non pas pour le lycan mais pour son agresseur qui fut repoussé par le choc. Le Melting Metal de Serizawa avait prit la forme d’une longue et épaisse lame tranchante comme un rasoir et avait brisé l’arme de fortune de son agresseur, le projetant plus loin sur le sol. A présent la danse de la mort allait prendre place. Serizawa bondit au milieu de la pièce, tournant dans tous les sens en changeant la forme de son arme pour trancher, briser, broyer, déchiqueter, casser, et détruire tout ce qui passait à porter de ses membres et même au-delà. Personne ne pouvait échapper a la maitrise du métal qui se trouvait partout dans la pièce. Des couteaux, des fourchettes, des cuillères volaient dans l’auberge et plantaient, griffaient ou frappaient les gens sans distinction.
Peu de personnes tentèrent de réagir, beaucoup cherchaient par tous les moyens à s’en sortir, chassant ceux qui se trouvaient sur leur passage afin de se rendre dans la rue ou dans les chambres à l’étage dans le but d’avoir un peu de salut, une chance de s’en sortir en fuyant par une fenêtre ou autre…

C’était peine perdu, tous allaient y resté, ici et ce soir, dans cette auberge qui brûlerait bientôt emportant dans ses cendres les cadavres d’une trentaine de personnes jusqu’ici, et ce n’était qu’un début.
La lame de Serizawa fondait lentement alors qu’il venait de tuer la dernière personne se trouvant au rez de chaussé. Il avait maintenant assez de souffrance pour tenir un bon moment selon lui, mais il aimait le travail soigné aussi il ne s’arrêterait que lorsque la totalité de ses victimes sera six pieds sous terre. Il grimpa les marches en prenant son temps, reniflant l’air à la recherche des derniers rescapés…
Il en trouva un rapidement, il pointa son bras dans sa direction et de son bras partit un pieux immense qui traversa le mur, empala sa victime et la crocheta avant de le tirer en arrière, la faisant traverser le mur pour l’attirer jusqu’au démon. Ce dernier observa sa dernière victime, une femme, jeune et de bonne composition dont la robe s’étaient arrachée durant le trajet au travers du mur.
Il s’arrêta un moment, avant de retirer son pieux et de se retourner. Il y avait d’autres victimes proches, le massacre continuait.



///

50 lignes
- 500 ryos ( reste 35 )
(validé)
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    Mer 27 Fév - 19:52

Citation :
Sceau de damnation :
Serizawa brise un sceau qu’il possède sur son corps, celui même qu’il possédait dans le passé. Ce dernier bride ses forces et lui fourni, pendant un combat, une source de chakra accru. Toutefois son utilisation nécessite une grande concentration et lui prend du temps.
Hors Combat :
Permet a Serizawa de récupérer 800 PV & CH.
En Combat :
Nécessite trois actions
Serizawa gagne 600 CH
Au prochain tour il ne peut pas faire plus de trois actions mais ne peut pas en perdre non plus.
Utilisable une fois.


Un nouvelle entrainement attendait le Lycan, ce dernier avait certes retrouvé une puissance qu’il avait perdu jadis, pouvant faire de gros dégât en un temps relativement court mais comme toujours ce qui lui faisait défaut était le manque d’énergie, énergie qu’il brûlait bien trop vite. Ainsi, il décida de se remettre à un art qu’il utilisait jadis, a savoir le fuinjutsu pour stocker en période de repos de l’énergie pour l’utiliser en combat lorsqu’il en avait le plus besoin.
Dans le manoir de la Famille, Serizawa trouva de quoi faire l’affaire : une grande salle, donnant sur le jardin, dans un style purement asiatique, avec des battants extérieurs que l’on glissait, en feuille de riz avec des motifs très stylisés, rappelant l’histoire des Lycans pour les yeux avisés. Il fit coulisser les battants pour que le soleil entre dans la pièce et plaça au centre de la pièce un coussin sur lequel il allait s’assoir lors du rituel.
L’atmosphère était calme, tranquille, parfaite pour ce genre de travail, surtout qu’il n’y avait dans le jardin rien d’autres que de petits animaux, cherchant au sein de la cité marchande, le repos qu’ils ne pouvaient trouver ailleurs. Serizawa se demanda même la taille exacte de leurs terrains, car il ne serait pas étonné de retrouver dans cette flore quelques loups montant la garde d’une manière discrète, mais ce n’était pas maintenant un point important à recherché.

Il prépara les encres et les aiguilles qu’il aurait besoin pendant son expérience, allant les chercher dans un grand coffre qu’on avait préparé selon ses souhaits et se mit au travail. Il s’assit donc au centre de la pièce, torse nu, dans sa plus simple nature, c’est-à-dire son physique de Lycan. Ainsi, il allait devoir passer la couche de poils qui lui protégeait le ventre avant de graver, de tatouer sur sa peau son sceau qu’il connaissait par cœur. Il l’avait fait avant qu’il ne soit un Lycan jadis, avant d’être un démon, et à présent il en avait de nouveau besoin.
Sur un bandage de soie, il prépara les aiguilles et ouvrit les pots dont il aurait besoin.

Sans même avoir besoin de regarder, il appliqua les aiguilles pour graver son sceau sur le ventre, laissant ses souvenirs le guider dans le bon maniement de la pointe qui lui pénétrait la chair avant de dessiner le symbole de son sceau.
Une fois fait, il déposa ses ustensiles, et joignit ses mains comme pour prier à la bouddhiste. Il comptait les boules d’un chapelet tandis qu’il psalmodiait des mots dans un langage inaudible rappelant l’enuncia, il pensa alors qu’il devrait peut être retrouvé ce savoir érudit, avant de sentir son corps chauffer, comme s’il se tenait devant une lumière intense.
Il transpirait un peu, comme s’il avait un soudain accès de fièvre, puis cessa sa posture de prosternation et se releva.
Sur son abdomen, il n’y avait aucune trace, même pas une goutte de sang qui maculait son blanc pelage mais il savait que son sceau était parfaitement tracé à présent, il fit craquer sa nuque, se concentra un moment et activa le sceau qu’il venait de créer, là, il s’illumina comme un phare avant de dispenser dans le corps du Lycan son doux effet purgatoire, le soignant de ses maux et lui rendant de l’énergie.

« Bien, passons à la prochaine étape à présent… »


En cours
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Technique de Serizawa    

Revenir en haut Aller en bas
 

Technique de Serizawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Technique de dépotage à l'alcool : Facile, rapide et efficace
» plateau technique
» TECHNIQUE POUR QUE LE CRAYON KHOL NOIR NE COULE PAS
» La technique
» Liens pour la technique du serviettage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Monastère-