AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le marché noir réhabilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Le marché noir réhabilité   Mer 24 Oct - 14:38

Le coeur de Tanzaku était loin d'être les commerces fructueux ou encore ces auberges luxueuses avec ses filles de peu de vertus nous, le vrai coeur de Tanzaku est et sera toujours le même a savoir son marché noir.
Endroit privilégié des ninjas bon ou mauvais où pour quelques ryos on peut monnayer la vie d'un individus et acheter les meilleurs des armes. Dès que vous cherchez quelques choses, Tanzaku vous l'offre sur un plateau d'argent a condition que vous y mettez le prix, variant en fonction de l'objet et des cibles a assassiner pour les avoirs.
En d'autres termes, Serizawa avait besoin de ce marché noir pour régler ses affaires, il avait un corps a vendre et il était fort possible que quelques savants fous dans ces lieux voudrait bien l'acheter pour étudier ce qui avait terrasser la population humaine.

Ainsi, Serizawa se tenait dans la rue du quartier du marché noir, il n'y avait quasiment personne, quelques rats de pillards qui tentaient de tirer quelques choses des forfaits qu'ils avaient commis mais a part ça, aucune des grosses frappes qui tenaient les lieux avant son départ ne se trouvait ici. Il faut dire que ne l'eau avait coulé sous les ponts et que des bombes avaient explosés dans le ciel, ce n'était pas si étonnant au final.

Toutefois, maintenant au meilleur de sa forme sous les soins des médecins de fortune, Serizawa pouvait utiliser son plein potentiel pour reconstruire ces lieux. Il posa sa masse par terre, retira son casque pour profiter un peu de sa solitude pour prendre l'air, il fit craquer ses doigts apr delà son armure et entama un sort assez complexe.
Enfin, ce n'était pas vraiment le mot. En soit, la maitrise de l'acier était chose aisé une fois que ce talent, inné présent, coule dans vos veines, nonobstant, pour des taches plus compliqué comme déplacé les objets pour créer quelques choses de concret et qui doit durer dans le temps, Serizawa a besoin de faire le vide dans sa tête pour imaginer et reproduire a l'exacte ce qu'il avait en tête. Il n'était pas question de faire et de bacler quelques choses qui serait là pour quelques temps quand même, ainsi, il s'évertua a recréer, comme selon ses souvenirs, les choses qui étaient cassés.

A l'aide des bouts de métaux, il fixa des planches de bois et autres moyens de construction pour recréer, pas à pas, les batisses d'autrefois, certes cela ne faisait pas vraiment tout jeune mais peu à peu le quartier reprenait un peu du poil de la bête pour au final ressembler a quelques choses de potables. Après tout c'était un marché noir, pas un salon VIP, les nouveaux habitants seront aussi dingues que les anciens et la police l'évitera tout autant. Mais au moins, a présent s'était fait, il n'avait plus qu'a recouvrir son visage de son casque impassible et passer à la zone suivante.


///

Marché noir reconstruit
+ 8 xp
+ 10 ryos
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Le marché noir réhabilité   Mer 13 Fév - 17:42

(assassinat - empoisonnez la secretaire de la mairesse de tanzaku, faites passez la mafia de tanzaku pour les coupables/ PNJ probable)

Citation :
Mission :Sur les traces... (code : Jaune)
Briefing :Enquêtez sur les meurtres de type "mafieux" effectuez a tanzaku (sur les traces de serisawa) faites le liens, trouve le ou les coupables et qui est visé, faites votre rapport et une autre mission vous sera sans doute confié.
Gain : 100 ryos et 20 xp
Niveau requis : Tous
XP requis : Non determiné

Kamo avait fait un bon travail, Serizawa possédait l'emplacement d'un salon de jeu interdit, illégal et très rentable que la Mafia avait plus ou moins élu comme étant leur quartier général c'est dernier temps. Bien que personne ne savait exactement qui tenait les ficelle de ce cartel, il n'en restait pas moins que les disciple étaient légions et qu'il n'étaient au final plus très difficile de faire leur rencontre.

De son côté, Serizawa avait terminé de créer ses poisons, son mélange était séparé comme convenu jusqu'au dit moment où son forfait devait se déroulé. Pour maximiser ses chances, la première pièce de son puzzle avait déjà été envoyé à la mairie, histoire d'être certains que la secrétaire entrerait au contact du premier agent infectieux. Le reste ne tenait qu'a une rose.

" Ce plan se déroule pour le moment sans accroc, a présent allons rendre une visite à ses chères mafieux, leur business va devoir tomber pour que la guerre éclate * sourire * "

Avant cela il avait besoin d'une couverture, pour qu'on ne remonte pas jusqu'à sa trace. Bien que la quète se fasse de façon anonyme, il ne serait sans doute pas compliqué de retrouver qui était derrière tout cela si l'on creusait un peu et cette réalité entrainait Serizawa vers une nouvelle série d'assassinat car pour cacher un meurtre, ne faut-il pas en commettre d'autre ? Histoire de noyer le poisson et de flouter le pécheur.
Aussi, Serizawa décida de changer de look le temps de cette mission, il adopter pour des traits carrés masqués par l'uniforme de la garde.
Il n'avait guère besoin de plus.

A présent, il marchait dans le quartier noir en direction de l'entrée de ce casino clandestin. Il n'était pas des plus difficile de le repérer, même parmi la foule qui se trouvait autour du Lycan, mais les témoins seront nombreux, un garde qui se promène seul par ici ce n'est pas courant, surtout lorsque ce dernier dégaina sa lame pour tuer deux mafieux à l'entrée d'un commerce de façade.
Les hommes tombèrent au sol, la gorge tranchée et le Lycan défonça la porte à coup de pied.

A l'heure actuelle la garde de la Mairie n'était plus aussi incompétente que dans le passé, elle disposait de brillant élément et Serizawa en mimait un. Aussi, lorsque les premiers coups de feu retentirent, il se planqua derrière un comptoir, ayant vu au préalable l'escalier qui menait au casino.
Il créa quelques projectiles et les lança avec précision, ces derniers se figeant dans la gorge des tireurs embusqués. Le Lycan se redressa après coup et entra dans le casino.

Il y avait là des sacrés couches d'isolant, si bien qu'on entendait rien de ce qu'il se passait à l'étage, la porte était normalement gardé, sans doute par les deux pecs qu'il avait tué avant de descendre et rapidement, il comprit que le verrouillage était mécanique.
Il posa sa main sur la porte, utilisant son Kinton pour actionner le mécanisme, et entra dans le casino où déjà la musique lui abrutissait les oreilles.
Il grimaça, et entama la descente des escaliers qui menaient dans la salle de jeu.

Quelques gardes le virent, étonnés, ils allèrent à sa rencontre pour dire bonjour au poing vengeur du Lycan qui leur explosa la face, les assommant d'un seul coup. Bien que la scène attira des regards, ce ne fut que lorsque Serizawa agrippa une table de jeu et qu'il la renversa violemment, la projetant dans les airs jusqu'à l'autre bout de la salle, que les "invités" commencèrent à se taire et a se retourner vers lui.


- Sur Ordre de la Mairie, je ferme ce commerce et je condamne tous ceux qui en sont responsables à la prison ! Vous autres, stupides joueurs fortunés, je vous conseille de déguerpir dans 5 min je boucle tout le monde qui se trouve encore dans ce foutu endroit de luxure !

Les clients partirent en vitesse, essayant de prendre le plus de gain possible tandis que les gardes recommencèrent un affrontement rapide avec ce Soldat de l'ordre surgit de nul part.
Après quelques minutes, Serizawa étaient au centre d'une bande d'hommes inconscients, des petites frappes, et il fixait une salle en hauteur qui surplombait le casino dans lequel il sentait la présence de deux hommes. L'un d'eux n'était pas à prendre à la légère, ce dernier sortit de la pièce, clope au bec, avec un katana dans le dos.
Il sauta par dessus la rambarde et tomba a quelques pas devant le Lycan qui ne bronchait pas.

Sur la lame de son adversaire, il voyait des centaines d'encoches et avant qu'il ne se demande à quoi elle faisait allusion le bretteur lui dit :


- Quand en j'en aurais fini avec toi, ta tête ne sera plus qu'une égratignure sur ma lame. Tu as emmerdé le boss et il n'aime pas ça, prépare toi a mourir !
- L'ordre sera rétabli, rendez vous tous les deux maintenant ou périssez !
- Le Boss n'est plus là, il n'y a plus que toi et moi l'ami, maintenant dansons un peu veux-tu ?

Sans autre forme de procès, le bretteur fonça sur Serizawa, tentant de lui couper la tête d'un seul coup. Lui même armé d'une lame, Serizawa para l'attaque en tentant de briser la lame de son adversaire grace a son Kekkai Genkai mais sans succès, la lame était imperméable au chakra.

" Chier ! "

Les coups s'échangèrent, et pas en faveur du Lycan qui n'avait pas le droit de montrer ouvertement ses pouvoirs, si de se transformer en Lycan pour le bouffer d'un seul coup. Il subissait quelques blessures, mais sa vitesse lui permettait de minimiser les dégâts si bien qu'il s'en sortait quasiment indemne, mais la fatigue grandissait même pour lui.
Le Bretteur était un génie, un samourai d'exception à l'instar de Yusei. Il gardait sur son visage cette même expression de lassitude, comme s'il n'avait rien a foutre du match et que pour lui le résultat était connu à l'avance.

Serizawa tenta une attaque, ses talents d'épéiste en avait prit un coup depuis sa mort, voir bien avant, si bien qu'il n'était pas a l'aise, toutefois sa ténacité et sa concentration eut raison de l'art martial adversaire, et sa lame mordit un peu le bras droit de son adversaire.
Ce dernier s'arrêta alors, regarda la plaie et cracha sa cigarette.


- Ca faisait un baille, tu te défends bien, maintenant passons à l'étape supérieur !

Le Bretteur fonça sur Serizawa et enchaina une série d'attaque qu'il ne pouvait pas éviter. Bloquer dans son assaut, le Lycan ne pouvait que reculer et éviter de prendre des coups aux endroits les plus sensibles. Il allait mourir, il n'avait aucune chance sans utilisé ses pouvoirs, et lorsqu'il allait se résoudre à briser sa couverture, il entendit des coups de feu au dessus de lui.

Le samurai fit un salto en arrière pour éviter la salve et dévia quelques balles en faisant tourner sa lame.

Le Lycan leva la tête, et des gardes de la Mairie, portant des armes du SRIN, canardant l'emplacement du samurai. Lorsqu'ils durent recharger, le garde du corps du Boss mafieux dit :


- On se retrouvera chien de l'Ordre, la prochaine fois on terminera ce combat. Jaa nee !

Une explosion de fumée apparut et le combattant disparu...

Serizawa se redressa, et se dépoussiéra, un garde vint a sa rencontre.

- Ca va Monsieur... Qui êtes vous ?
- Je travaillais sur la mission du Panneau des Primes. Mon enquète m'a amené jusqu'ici, dans la salle à l'étage se trouve le bureau du chef mafieux, je vais aller y jeter un coup d'oeil pour comprendre leur agissement. Bouclez moi ses hommes au sol, je les ai maitrisé vous pouvez les enfermer. Je rendrais mon rapport dès que j'aurais fini.
- Que- Je...
- Pas le temps, je suis un mercenaire, le temps c'est de l'argent.

Serizawa sauta rapidement sur la rambarde devant lui et courut jusqu'au bureau du mafieux. Il était classe, et la tappe de secours était ouverte mais il s'en fichait, le plus important était ce qu'il allait faire a présent. Il sortit de son propre sac un dossier pour le moment sceller, il l'ouvrit avec précaution et glissa les feuilles de comptes et autres dossiers mafieux à l'intérieur et il noya dedans une feuille qu'il avait lui même écrit :

Citation :
La Mairie gagne trop en puissance, elle a besoin de comprendre que Tanzaku n'a jamais été un lieu ou la mairie n'avait d'autres pouvoirs que d'accepter les pots de vin et fermer sa boite à claque merde. Arcueil prend trop ses aises, je savais que cette histoire d'élection étaient une vraie connerie, si Ilthan n'avait pas été tué mystérieusement, le trucage des élections se serait passer sans accroc, maintenant on a cette pute blonde au commande, et elle est intouchable !
On a bien essayé mais en vain, c'est pourquoi JJ on te charge de l'affaire, fais lui passer un message, un message important pour qu'elle comprenne que la Mafia à toujours maitrisé la ville et que les criminels font lois dans cette cité.
Voila une liste des endroits ou personnes qui l'atteindront directement, fais moi confiance là dessus.

Kei Akamatsu - Restaurateur et Propriétaire du Sushi Club - 78 avenue du Lotus
Shen Shuing - Notable en charge de la Mairie - 56 impasse du Lion d'or
Kim Shota - Capitaine de la Garde nord - 1 allée de Kumo (Poste de Garde)
"La chieuse" ( Nom de code de la secrétaire ) - 1 Place de la Mairie
Strai Kowa - Rédacteur en chef de "Ici Tanza" - 43 rue de Konoha
Kena Oppai - Capitaine de la Garde sud - 1 allée de Kiri (Poste de Garde)

Voila, je pense qu'avec ça, si elle ne comprend pas, elle ne comprendra jamais rien cette conne, je te laisse faire JJ, bon courage et j'attends beaucoup de toi !
Rappel toi, il y a un paquet de blé à la clé.

Les ratures étaient faite avec une autre couleur que celle utilisé pour écrire, montrant qu'une potentiel autre main en était la cause.
Cette lettre fut caché entre certains autres, histoire de faire plus réaliste et il glissa le paquet de feuille dans le dossier en question. Là il retint sa respiration et sortit une petite capsule, un peu comme une bouteille de parfum, et il aspergea le contenu du dossier avant de le fermer avec grand soin. Il le scella correctement après coup.

Le parfum était inodore, sans couleur, et parfaitement volatile, aussi dès que le dossier serait descellé, les feuilles émaneraient pendant plusieurs jours les effluves imperceptibles de ce premier poison inoffensif tant que le second n'était pas présent.

Il quitta la pièce et fit un signe aux soldats toujours plus nombreux qu'il en avait fini. C'était des plus déclicat maintenant, il y avait beaucoup de monde.
Il descendit et demanda à parler au chef de la garde ici présente, ce dernier se présenta plus tard et lui serra la main.


- Bonjour, belle prise, je suis le Capitaine Oppai, le plus proche du lieu du crime. On a été avertit par des clients de ce casino qu'un combat faisait rage, donc nous avons tout mis en oeuvre pour protéger la population.
- Bien, je suis Shoriu Ken, enchanté, j'ai récupéré cette mission au panneau des primes, et mon enquête m'a conduit ici. J'ai récupéré dans le bureau les papiers nécessaires a la validation de ma mission.
- Puis-je les voir ?
- Désolé mais la mission est clair, la voici, je dois en faire mon rapport, vous vous réfèrerez à vos supérieurs pour récupérer les données.
- Hmm...

Il examina l'ordre de mission, et ne put qu'accepter.

- Bien, on va finir ici, merci pour votre travail.

Serizawa quitta les lieux, maintenant il n'avait plus qu'a amené le dossier à la mairie pour la seconde partie de son plan.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le marché noir réhabilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Edit Vert-champagne-noir et "Sable" (la soeur de Satin Taupe)- photos!
» Les marchés de Noel à travers le monde
» De l'opera au marché
» Humour bien noir comme je l'aime !!!
» mes bebe chiot juste les deux petits noir a vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Tanzaku-