AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Salle d'interrogatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hoshi
Légende de Ame

avatar

Légende de Ame

Messages : 358
Date d'inscription : 16/02/2010
Localisation : Là où je trouve des bonbons

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4700/4700  (4700/4700)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4400  (4200/4400)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 1190
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Salle d'interrogatoire   Dim 25 Aoû 2013, 18:47

Citation :
MISSIONS DE RANG B :
(220 ryos de gains et 180 pour le Kage ou chef / 30 lignes (min) / 25 xp) 
Objectif :
Selon nos informations de source sûre, un de ces 4 ninjas (nom à inventer) serait un ripou et vendrait des informations importantes. 
Démasquer le traître pour qu'il subisse un interrogatoire ou alors tuez-le au choix.
+100xp et 25 lignes si c'est vous poursuivez la mission avec l'interrogatoire pour comprendre un peu mieux ses raisons et savoir ses contacts.
Après sa mission de rang C, Hoshi décida de continuer à jouer un peu avec les incapables et plus faibles qu'elle pour la journée. Il lui restait le temps de faire la deuxième, ensuite elle s'arrêterait peut être pour jouer avec des gens plus marrants. Pour cette deuxième mission, la jeune femme se rendit dans le centre où les traîtres étaient habituellement questionné, et donc aussi là où on présumait qu'ils en étaient avant d'en apporter la preuve.

-Yo, j'viens voir les dossiers des vilains méchants, faites voir leur tête.
-Les voilà, vous avez également pour chacun d'eux le lieu qu'ils fréquentent le plus souvent, vous les trouverez peut être.
-On verra, a plus !

La jeune femme s'en alla, la photo et les informations concernant chacun des shinobi en main. Il s'agissait de quatre hommes, pas très vieux ni très jeunes et avec de bonnes années de service en poche. Le premier des quatre, nommé Warui se trouverait selon eux accoudé au bar d'un restaurant célèbre à Ame, le deuxième ; Mouken, serait quant à lui au mémorial. Quant aux deux autres, Akunin et Uchitoru, ils passeraient le plus clair de leurs temps ensemble, dans les sources chaudes.

« Pfff, ils peuvent pas être tous au même endroit hein ? J'vais pas leur courir après non plus ! »

Déjà sortie du centre, Hoshi n'avait absolument pas envie de fouiller chaque recoin du village pour trouver les quatre suspects. Elle s'assit donc sur un banc, les bras croisés et bouda un bon coup. Et puis, elle eut une idée en voyant passer un Anbu devant elle.

-Heps toi là, oui toi ! Viens par là un peu voir.

Elle se leva d'un bond, lui donna les noms et les photos des quatres shinobi puis confia la tâche au ninja masqué de les lui ramener dans la demie-heure qui suivait.

-Ordre du chef, et j't'apprends rien, i' s'ra pas content si tu le suis pas.

L'Anbu, un peu plus convaincu qu'au début s'autorisa à interrompre la tâche qu'il faisait pour accomplir celle-ci tandis que, ravie, la télépathe trouva un bureau dans lequel elle pourrait recevoir les présumés traîtres. Ces derniers arrivèrent, comme convenu avant une demi-heure d'attente ce qui laissa le champ libre à la brunette pour débusquer le vilain garçon de la bande.

-Alors moi c'est Hoshi, et en fait, j'vais pas perdre mon temps à vous parler pa'cque j'ai pas qu'ça à faire et qu'c'est pas très amusant. Ça va être rapide, même pas douloureux, et c'est dommage d'ailleurs... Mais bref, à 3 vous répondez à ma question et vous aurez droit à un bonbon.

Hoshi laissa un blanc volontaire, tous étaient assez silencieux, peut être anxieux et sûrement très ennuyés d'être là à écouter une folle parler. Mais cette folle, justement, était en fait déjà entrain de sonder leurs cerveaux, et lorsqu'elle dirait un mot de plus, ils seraient forcés de lui répondre aussi sincèrement que possible.

-1...2...3... Qui a vendu de vilaines informations à de vilains messieurs ?
-Pas moi.
-Pas moi.
-Pas moi.
-C'est moi !

Le 'sort' lancé par la jeune femme avait remarquablement bien marché ce qui mérita quelques applaudissement (bien évidemment ceux d'Hoshi). De leurs cotés les suspects s'étaient tous retournés vers celui qui venait d'avouer avec étonnement alors que ce dernier était déjà devenu tout blanc. Gagner des aveux aussi facilement n'était pas quelque chose qu'ils arrivaient à faire malgré leurs années d'expérience de shinobi.

-Ok, alors vous pouvez partir, sauf toi, le moche là avec la moustache. Ah ouais et vous avez pas droit aux bonbons, i' sont pour moi. 

Elle en sortit un de sa poche et le goba devant eux de façon à les faire rager, suite à quoi les trois innocents laissèrent Warui avec la folle ambulante. Lui n'était visiblement pas très rassuré et adoptait un air dépité.

-Oh ça va, j'ai mentis pour les bonbons mais t'es pas mieux, vilain pas beau.

Elle lui tira la langue, puis tourna autour de lui en sautant et en criant « menteur menteur ». Allez savoir si le sucre était responsable de cette saute d'humeur ou si cela était simplement normal. Au bout de deux minutes, Hoshi finit par se rasseoir, puis toujours en se gavant de bonbons, elle continua.

-Bon alors, on m'a dit que j'avais droit de te tuer, là comme ça pa'cque t'es un traître. Un vilain traître qui ferait un très bon jouet... Maiiiis j'sais aussi que i' veulent savoir pourquoi t'as fait ça. Alors vas-y déballe moi ton topo et si ca m'conviens, j'joues pas avec toi.

L'homme attendit quelques instants puis s'apprêta à parler avec nonchalence mais avant Hoshi leva un doigt devant lui, le faisant loucher, et stoppa donc son élan.

-Attention, j’accepte pas souvent de pas jouer avec les gens.
-J’dirais rien.
-Si.
-Nan j’dirais rien.

Contrariée, la jeune femme bloqua tous les mouvements de Warui puis se mit sur la table en sortant son Kusarigama. Elle enroulant ensuite la chaîne de ce dernier autour du coup du malfaiteur, sans trop serré pour le moment même si la pression qu’elle y mettait commençait tout de même à marquer son cou.

-Tu sais c’qu’il y a juste derrière le croisement d’la chaîne ? Tout plein de veines et d’artères et, en fait ce qui est cool, c’est que si je serre encore et encore, elles finiront par n’plus alimenter ton cœur. Et paf tu meurs.

Ensuite Hoshi fit rouler la chaîne jusqu’à pouvoir prendre en main l’une des extrémitése et rapprocha la lame dentelée jusqu’à faire couler un peu de sang au niveau de sa carotide.

-Mais j’préfères de loin trancher c’qui est juste là, on veut des aveux !
-O..ok.. je.. hum..  j’ai raconté des cracks à mes employeurs, je ne vends aucunes vraies informations.
-Tu mens.
-Ok..ok..ok.., euh, aïe non appuyez pas ! J’étais en mission secrète d'infiltration, il fallait jouer le jeu à fond alors j’en ai profité pour gagner quelques ryos en plus, c'est tout !
-Tu mens.
-Aaaah non arrêtez, je.. je vais vous dire la vérité.  A..alors voilà. J'ai des soucis financiers, on ne me paye pas très bien et je devais de l'argent à des types louches hum.. et.. j'avais pas d'autre choix faut me comprendre, ils allaient me tuer si je les remboursais pas ! Et puis, on dit qu'Ame est un coffre de sécurité.. j'ai... je.. je veux dire qu'il ne va rien arriver !
-Mouais.. Et à qui tu as vendu tes infos, histoire qu'on sache qui aller tuer après toi ?
-Hein, quoi ? Vous.. vous aviez dit que si je vous disais tout il m'arriverait rien ! Argh nan, ça fait mal.. je.. stop stop ! J'ai.. j'ai parlé des gardes.. de.. oui, des gardes et de ce qu'ils savaient faire. Et aussi un peu.. de..des protections du village ! Et puis d'autres petits détails..
-J'men fou moi, j'veux savoir à qui tu les a dit.
-Oh.. euh.. à des mercenaires de Tanzaku, des nouveaux qui cherchaient à se faire connaître en préparant un gros coup. Mais.. mais sans moi ils pourront pas arriver au bout, vous inquiétez pas !

Sachant, grâce à ses dons exceptionnels que l'homme avait raconté la vérité cette fois-ci, Hoshi se recula. Elle examina la face soulagée du traite qui pensait avoir échappé à la mort de justesse, tout le stress contenu dans son corps se relâcha d'un coup tandis qu'il commençait à ricaner bêtement. De son coté la jeune femme le regardait étrangement en passant son doigt sur la lame de son arme. Son regard glissa jusqu'au coup de l'individu d'où s'écoulait quelques gouttes de sang suite à cet interrogatoire 'musclé'.

-Ahahahaha, si vous saviez comment je suis soulagé que vous m'ayez écouté. Je ne dirais plus rien maintenant, c'est sûr. Je vous le jure.

Warui essuya la sueur qui s'échappait de son front puis commença à se lever sans pour autant croiser le regard de la belle. Cette dernière le fit se rasseoir, sans rien dire, puis afficha un sourire presque digne de ceux de Gin, mais avec les yeux ouverts.

-Tu mens héhé.

Ne le laissant pas se défendre d'avantage, ce qui au final aurait été parfaitement inutile, la jeune femme trancha la partie de son cou déjà entaillée d'un geste sec. Tout son sang se rependit dans la pièce, c'était assez glauque mais selon Hoshi c'était également mérité. Elle savait depuis le début qui se complaisait en mensonges et tromperies parmi les quatre suspects, elle avait le pouvoir de déceler le vrai du faux dans le discours du coupable, et ce qui était certain c'est que ce traître recommencerait à trahir son village pour quelques ryos en plus.
La fin de l'interrogatoire et de la mission avait finalement sonné, Hoshi sortie de la pièce en se frottant les mains rapidement puis disparue en sifflotant.


--------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Salle d'interrogatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Salle de jeux p2 !
» Sport en salle
» Changement de salle ADIM-Montréal
» La Normandie à Cerisy-la-Salle (50).
» ma fille ce matin (et ma salle de bains)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Rues de Ame-