AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rues pourpres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Rues pourpres   Lun 28 Oct - 23:42



* Les rues pourpres *

En fait, vous ne serez pas plus en sécurité ici qu'a l’extérieur, vous serez peut etre même moins en sécurité. Il vous faut trouver rapidement de quoi vous abriter, même dans cette cité qui semble hors d'atteinte. Il n'y a aucune loi ici, aucun shériff pour venir sauver votre peau. Les prostitués elles même ferons tout pour vous dépouiller et vous laisser agoniser au coin d'une ruelle. Les mendiants font semblant de vous demander de l'argent, puis vous égorge dans le caniveau. La lumiere est votre seul allié dans la nuit, pour discerner qui est qui. En plein jour, les rues sont moins bondés, mais ne vous y trompez pas, le danger est bel et bien la...

Et quelques affiches aux murs...



On peut y lire... a écrit:
En hommage a Mister Big, fondateur des débuts de New-Zaku, un visionnaire.

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés


Dernière édition par Rikudô le Dim 8 Déc - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Rues pourpres   Dim 8 Déc - 21:43

Aussi aimable qu'une porte de prison et avec le charisme d'une huître acéphalée, le gardien des portes envoya paître le mercenaire qui soupira.

" Encore un abruti qui pète plus haut que son cul, le monde en est peuplé ma parole... "

Il jeta encore une fois un coup d'oeil sur son papier à la con où était gribouiller quelques menaces et une liste de nom, ainsi que l'adresse d'un pauvre crédule qu'il devait abattre. C'était le genre de mission qu'il prenait le plus souvent, il ne savait ni pourquoi et comment tuer sa cible, il n'avait qu'un nom, une adresse et le plus souvent un délais pour ramener une preuve qu'il avait bien fait sa cible.
Le problème étant qu'il n'avait pas de photo de cet incongru personnage ci bien que l'assassin y allait un peu à tâtons, sachant pertinemment qu'il devrait tuer plus d'un homme pour arriver a ses faims.

Il sillonna donc les rues pourpres, nom aussi éloquent qu'un gros titre dans un canard local. Il vit quelques affiches, quelques têtes mise à prix, mais n'y prêta pas attention. Tout ce qu'il voulait tenait en quelques mots : "Tuer et Dormir"
Mais la brusque réalité ne l'avait jamais laché, ici plus qu'ailleurs, il le savait, il ne pourrait dormir sur ses deux oreilles, et s'il le pouvait à poing fermé, ce dernier serait sans doute autour de son épée...

Un mendiant s'approcha de lui, entouré dans une longue cape qui cachait son corps et son visage. Une vieille main famélique s'approcha de lui tandis que du visage difforme sortait un son proche d'un comateux.
Morr ne lui accorda qu'un regard avant de continuer...
Il entendit alors le bruit d'une cape que l'on redresse et d'une lame que l'on dégaine et il fit volt-face pour esquiver un coup de surin sans doute fabriqué dans un acier de basse qualité.
Sans perdre un instant, et sans un remord, Morr brisa le poignet de son agresseur et l'envoya contre un mur.


- Je te laisse la vie sauve pour cette fois, parce que je suis nouveau et parce que j'ai pas tout compris à votre système de dette, mais la prochaine fois j'aurais tous les droits pour t'ouvrir du ventre jusqu'à la gorge donc réfléchis y...

Il balaya les jambes du mendiant, l'envoya sur les roses, avant de lui jeter une pièce, par dédain. Il commença alors à partir mais se ravisa...
L'Incube ne connaissait personne, et le savait très bien, mais un mendiant lui voit bien des visages et entend bien des noms.
Un sourire se dessina sur le visage de Morr qui fit marche arrière et releva le péon en l'agrippant par le col.

- Tu ne connaîtrais pas un certain Tidoro par hasard ? Je sais qu'il habite dans le coin mais je ne sais pas à quoi il ressemble * sourire carnassier * Décris le moi, donne moi ses habitudes et je te file une partie de mon argent. Deal ?

L'homme hocha la tête, lui indiqua une maison derrière lui d'une main fébrile. Morr tourna la tête, sourit de nouveau et lacha sa prise pour se diriger vers la dite bâtisse.
Devant cette dernière, il regarda rapidement la façade, aussi pauvre que sale, et évalua les possibles sorties.
Il releva le nombre de fenêtres avant de sauter sans un bruit sur le toit et d'évaluer de nouveau les informations pouvant lui être utile. Enfin, il s'approcha de la cheminée, l'examina et sourit. Elle était bien large, il pouvait y entrer.

Il sauta à l'intérieur et se laissa descendre rapidement pour arriver dans un petit salon où un homme comatait avec une bouteille d'alcool dans la main.
Ne sachant pas de qui il s'agissait, Morr lui passa une lame sur la gorge pour le tuer en silence, posant une main sur la bouche de l'individu pour étouffer un éventuel râle.
Puis, sondant de son ouïe le batiment, il repéra à l'étage un petit gémissement, puis un autre. Il dégaina ses lames et dans la plus grande discrétion grimpa à l'étage par les escaliers. Il réprima un juron lorsque l'une des marches grinça et entendit un homme crier :


- Yoh Kant' apporte de la vinasse je suis à sec * puis plus bas * Tourne toi ma grande j'en ai pas fini

Morr s'avança alors sans se soucier de sa discrétion et poussa la porte pour trouver un homme en plein ébat avec une femme de petite vertue qui couinait comme une truie qu'on égorge. Les références de Morr dans ce sujet étant très limité, il ne parvint pas a savoir s'il s'agissait de souffrance ou de plaisir, les deux étant pour l'Incube intimement lié.

Il du attendre un temps pour que l'homme daigne lui accordé un moment, ou plsu exactement se rende compte de sa présence.


- Mais putain qui t'es toi !

Il recula, "sortant" de la prostitué et s'immobilisa sous la menace de l'arme du mercenaire.

- Tu me veux quoi hein ? J'te connais pas putain !
- Tidoro ?
- Quoi ?
- C'est bien toi ?
- Qu'est ce ça peut te foutre bordel !

Du plat de la lame, Karandras lui colla une gifle qui lui coûta quelques dents. Puis il fit un signe à la prostitué de se tirer.
Cette dernière, loin d'être apeuré, se rhabilla rapidement et fouilla dans les poches de Tidoro pour y prendre son salaire. Il l'insulta copieusement au passage avant qu'une nouvelle gifle métallique le remette à sa place.


- Je viens de la part de... Kaskuna Masashi, ca te dit un truc ?
- Qu'est ce qu'il me veut ce chien ?
- Je l'ai tué
- Bien, on va pouvoir s'entendre alors * rire gras *
- Je le pense aussi...

Morr lui colla ensuite un coup de poing dans le ventre qui, boosté par du raiton, envoya Tidoro dans la rue, détruisant au passage le mur de sa chambre.
En bas, et le traina nu dans la rue et demanda au mendiant la confirmation sur son identité.
Ce dernier agita rapidement sa tête en signe d'approbation et sans dire un mot de plus, Morr exécuta sa cible en l'égorgeant.
Il repoussa ce dernier sur le sol, l'observa un moment agonisé et sourit en coin.
Il ne lacha que quelques mots :

- Dette effacée

Puis il se retourna pour chercher un endroit où passer la journée.


///

Tidoro mort
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Rues pourpres   Mer 25 Déc - 23:34

Bachi regarda autour de lui les affiches qu'il y avait au mur, il en trouva plusieurs du dénommé "Impari Arkam". Il remercia le tenant de l'auberge et prit la direction de la sortie, au passage il attrapa une fiche de recherche qu'il embarqua avec lui (une de plus ou de moins dans ce bar, les cloisons en étaient parsemées.) Et il se lança dans les rues pourpres, avec l'adresse que lui avant donné le tenancier.




" Je dois trouver où il se trouve, et Lunch pourra peut-être m'aider. "

Le bretteur regardait l'affiche, puis il se souvint qu'il n'avait pas un sens de l'orientation à pouvoir se permettre de rester fixer sur une affiche, il l'a plia en quatre et l'a mis dans ses vêtements, puis il essaya de trouver la rue en question, sans passer pour un nouveau ici. Il trouva une vielle dame assise sur un banc, il s'en approcha et lui demanda la rue, et elle le fit : troisième à gauche. Alors le Roronoa continua sur sa route et passa un carrefour, puis un deuxième et il eut un doute, quand la femme disait troisième à gauche, c'était la troisième rue sur la gauche, ou alors en passer trois puis tourner à gauche. Heureusement, avant de commettre n'importe qu'elle boulette, il put apercevoir un panneau qui lui indiquait la bonne rue et un peu plus loin, une sorte de grande villa qui rassemblait peut-être les membres d'une même famille. Quand il posta devant la porte, il s'exclama :

- C'est là.

Il regarda autour de lui, rien de bizarre ne se produisait dans la rue à ce moment là, il prit se rafistola légèrement même si son look laissait à désirer, et frappa trois coups secs sur la porte. Puis il attendit qu'on lui ouvre.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Rues pourpres   Jeu 26 Déc - 0:54



Bachi avait eu des informations assez essentielles de la part de l'aubergiste du bar jigoku. Cependant, il n'avait pas encore tous les détails et surtout les plus important, comme par exemple, le fait de savoir si il était tout simplement a la recherche de la bonne arme ? C'était quelque chose qu'il valait mieux être sur et certains de savoir. Pour ça, il se tourna vers ce fameux lunch, un membre de l'une des familles qui controlait New zaku, en tout cas d'apres les dires du tavernier. Il se dirigea sans trop se perdre dans les rues pourpres, et apres quelques indications d'une dame, tout en suivant l'adresse sur le papier donné précédemment, il tomba sur une villa, ou tout du moins une baptisse qui ne faisait pas trop tache. Il toqua, et un homme ouvrit la porte, un plat a la main, le sourire, comme s'il était heureux de nature, il haussa un sourcil en voyant le bretteur et se demanda qui c'était.... Tout en continuant de manger. Il était pas vraiment surpris, d'ailleurs il allait étonner Bachi dans l'instant.

Aaaah ché toi le nouveau garch.. Attends... Garde qu'on a embauché ? Hmm ouais ouaiiiis, t'as l'air correct, musclé, cicatrice et tout, s'pas mal ! Mais tu me changera cette tenue poussiereuse de vagabond franchement.

L'homme avait avalé sa bouché de confiserie entre temps, sinon Bachi aurait eu du mal a completement le comprendre. En fait, l'homme confondait le Roronoa avec la commande d'un nouveau garde pour la villa. Ca pouvait profiter au bretteur, mais selon ses principes il dirait tres certainement la verité. L'homme en face reprit encore un morceau, son assiette etait assez bien garnie.

Ah oué, moi ch'est Lunch au fait ! chui le chef de la chécu pour le chef ichi ! Miam, pardon, bref, voila quoi, tu piges ? Allez entre et buvons un bon sake !

Lunch, c'était donc lui, il invita clairement bachi a entrer, puis alla s'installer dans un canapé, ici c'était plutôt confortable, éclairé par de l'electricité, y'avait même de la musique, rien a voir avec le reste du monde, apparemment, c'était vraiment autre chose ici, une cheminé, un salon, des canapés, des verres bien remplis, quelques nanas qui se dandinais au loin dans des vitres, une piscine eclairés, petite ambiance sonore et lumiere, rideaux bordeaux, soie et lin, les mafieux ne se refusait rien, mais Lunch était plutot seul aujourd'hui.

Ils chont partis chouer aux cartes a la tour ch'penche... Hmm *glups* Tu veux grailler l'ami ? Oué, apres t'iras surveiller dehors par contre, j'veux pas que ces clodos reviennent me gratter des tubes... ou a bouffer, y'en a marre !

Lunch, affalé sur le canapé, se resservit a manger et a boire, mis ses pieds sur la tables, et semblait profiter de la musique et du reste.

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés


Dernière édition par Rikudô le Jeu 26 Déc - 3:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Rues pourpres   Jeu 26 Déc - 1:12

Bachi, qui était actuellement dans des vêtements noirs et blanc avec une cape de vagabonds pourpre afin de se camoufler légèrement, et oui, comme il est connu comme étant le Démon Vert par certaines personnes, il valait mieux être sûr, donc nous allons faire comme si Lunch n'avait rien dit à se sujet. Le Roronoa se fit ouvrir la porte et inviter à entrer, en étant pris pour quelqu'un d'autre.

- Il y a erreur, je ...

Mais le jeune homme n'écouta rien, il repris une bouchée et partit s'installer. Le Roronoa eut le temps d'admirer l'avancé technologique de l'endroit, enfin par avancé, il pensait : "Non-retour à zéro". Bachi se reconcentra instantanément quand l'homme se présenta comme Lunch, il braqua son regard sur le jeune homme et dès qu'il put parler il avoua la complexité de la situation, en effet, en tant que samuraï, l'Honnêteté était une des valeur du Bushidô, il se devait d'éclaircir la situation :

- Je suis désolé mais vous me prenez pour quelqu'un d'autre. Je n'ai pas été engagé comme garde dans cette maison, si je suis venu c'est pour vous rencontrer, Mr Lunch.

Le concerné leva la tête de son assiette quelques secondes et eut un léger mouvement de recul, il avait quand même en face de lui un homme armé qu'il ne connaissait pas et qui en plus le cherchait. Pour le rassurer, Bachi dit :

- Mais en effet, vous auriez bien besoin d'un garde, j'ai appris que vous étiez plutôt sensible au larcin ces derniers mois … tube … nourriture … épée … D'ailleurs, tant que l'on parle d'épée, il paraitrait que vous avez eut en votre possession une lame incroyable, que vous aviez volée dans une caravane en partance pour le port coloniale … je ne suis pas là pour vous juger, je suis juste venu me renseigner sur ce que vous saviez de cette épée …

Bachi posa son regard sur une chaise, et un peu plus loin une sorte de buffet, les femmes déambulaient très légèrement vêtu dans l'appartement. Le samuraï reconcentra son attention sur Lunch et le verre de saké qui lui avait été servis quelques secondes auparavant.

- Si la proposition tiens toujours, je voudrais bien manger un bout. Et je ne crache jamais sur un bon verre de saké.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Rues pourpres   Jeu 26 Déc - 15:18



Bachi tenta de s'expliquer dans les premiers instant, mais difficile d'en placer une quand Lunch fut lancé, et l'invita a venir, manger, boire, regarder les nanas se trémousser et peut etre apres, aller directement travailler. Cependant, et en vêrtu du code des samurais qui l'obligeait a respecter des valeurs et un honneur certain, le roronoa se présenta et dit clairement a Lunch qu'il comptait le rencontrer. Un peu plus surpris cette fois, Lunch se leva et recula de quelque pas, mettant la main dans sa poche, ayant sans nul doute un revolver ou quelque chose du genre... Mais il laissa finir bachi. En fin de compte, le bretteur ne demandait que des infos sur une épée qu'avait eu le bonhomme en question. Mais pas encore rassuré, Lunch préféra garder ses distances.

Heuuu... Ok mec.... Ok. Tu m'as bien eu ! Mais reste loin de moi pour l'instant hein... T'façon, le garde que j'ai demandé devrait pas tarder, enfin, j'crois, heu, je... Non, j'en suis sur ! Donc, fais pas de bêtises... Hum... Bon

A présent qu'il prévint bachi, Lunch tentait aussi de se rassurer. Il etait l'un des membres d'une famille, donc protégé, un garde allait bientôt arriver, tout allait plutôt bien et le bretteur ne semblait pas belliqueux. Lunch ne pu s'empêcher de prendre un petit plat qui trainait, tout en gardant un oeil sur Bachi, puis il répondit.

Oui, mais je l'ai pas volée, je ... Elle était la, je l'ai prise c'est tout. Les caravaniers étaient morts t'façon. Y'avait un logo de l'union, du fric, plein d'arme et cette épée, t'aurais fait quoi a ma place ? Enfin... Ca commence a dater. Ouais j'avais rapporté l'épée, elle était dans un beau fourreau, une belle lame, je l'ai présenté a quelques rônins d'ici, et ils ont voulut me la voler, pis c'est un mec, cet enfoiré d'Arkam qui la prise, il a dit que j'en etait pas digne, que personne ici l'était, quel enfoiré !

Lunch, vener, mangea l'assiette d'un coup (oui oui, il mangea l'assiette aussi) en la croquant morceau par morceau. Puis il se rassis sur le canapé en continuant de fixer Bachi. Il eut alors une idée.

Aaaah ça y'est j'ai compris ! Tu veux devenir celebre en t'engageant aupres d'une famille de New zaku ! Et t'as décidé d'aider le grand et l'unique Lunch. Tu vas me ramener ma belle épée ? C'est cool ça mon pote ! Bah écoute, ramene moi mon épée, et t'auras tout les saké et toutes les nanas que tu veux. Et le confort, l'electricité tout ça ! Ca roule ?

Lunch était un peu bête et impulsif oui. Il donna donc les infos necessaires a son nouveau (selon lui) sbire.


Bon bah pour ça, il faut que tu retrouves Impari Arkam, y'a des affiches de lui au bar et un peu partout. Mais il a quand même reussi a fuir New zaku, il est assez baleze, il a même tué certains de ma famille... L'ordure... Avant qu'il me vol mon épée, il était resté un peu ici a New zaku, mais parlait pas beaucoup, il semblait attendre un truc. Je crois qu'il a dit qu'il venait du sud ouest, vers Suna... Mais c'est vers la frontiere d'Oni, enfin... Le vrai Oni. Peu de gens voir plus personne vit la bas. Ceux qui l'ont poursuivis sont jamais revenus, mais bon, t'as l'air plus baleze qu'eux... Alors, j'compte sur toi mon gars ! Ramene moi cette superbe lame, elle me manque. Pis elle etait belle, orné de tous les symboles ninjas je crois.


____________

* Ramener l'épée a Lunch (réputation augmenté, place au sein d'une famille, argent)

ou

* Garder l'épée pour vous

Choose your destiny


...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Rues pourpres   Jeu 26 Déc - 15:40

Bachi écouta Lunch raconté son histoire et dévorer tout ce qu'il lui tombait sous la main, d'ailleurs le samurai dut retenir un léger quand il croisa le regard d'une fille qui se trémoussait et qui visiblement, pensait la même chose que lui. Ensuite son esprit dériva et il imagina Lunch en train de dévorer la fille morceau par morceau. Mais il garda son sérieux. Le jeune membre de la famille décrit tout ce qu'il savait, dont assez minutieusement le fourreau de l'épée !

- Ce serait donc bien elle !?

Le Roronoa écouta tout ce que Lunch disait sur la proposition de cet Impari Arkam qui avait actuellement l'épée, qui semblait assez fort et qui pourtant c'était échappé. Selon les dires de Lunch et de l'aubergiste, dans les environs de l'ancien Suna, près de la frontière d'Oni. Le jeune glouton confia à Bachi la mission de lui ramener et le laissa alors y aller.

- Je vous remercie pour toutes ces informations.

Le Démon Vert prit la direction de la sortie, sur le chemin il réfléchissait, avait-il vraiment besoin d'avoir une place à New Zaku, ce lieu était pourri jusqu'à la moelle, lui et son code d'honneur avait-il leurs place ? Il se posa toutes ces questions avant de finalement retombé sur le même constat, sa place était dans les rangs des soldats du Yuukan.

- Par contre,excusez-moi de vous décevoir encore une fois mais je vous dois la franchise, j'apprécie votre proposition mais je ne vous ramènerais pas cette épée … Au revoir.

Et Bachi franchi la porte pour sortir de la pièce puis de la demeure, une fois dans les rues il retrouva l'avenue principale avec un gros panneau marqué "Sortie", il suivit alors la route en sortant le portrait Wanted d'Arkam.

- Direction : le désert de Suna.

Le chasseur nota les quelques informations qu'il avait sur sa cible au dos de son affiche puis la plia à nouveau pour la remettre dans sa poche, il se mit alors à chercher la sortie.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Rues pourpres   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rues pourpres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pierre Desproges Les rues de Paris ne sont plus sûres
» Recherche l'origine des noms de rues ou lieux-dits
» Le Havre - Rue Bazan
» Le Havre - Rue Flandres-Dunkerque
» Épicerie rue Félix Faure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: No Man's Land :: New Zaku-