AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Affrontement aux portes du village [Full RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Lun 18 Nov - 19:28

Alors que Morr se précipita vers son adversaire, ce dernier dégaina rapidement ses lames, deux pour le moment, et se prépara à parer l'inévitable choc de l'acier contre l'acier.
Le mercenaire était coutumier de cette première passe d'arme, celle si importante pour les samuraïs et les bretteurs en générales car elle permettait de jauger, de deviner la force de son adversaire juste par le maintient de son sabre et la pression qu'il exerce sur ces derniers.
Ainsi, alors que le fer s'apprétait à crisser sous la force des deux combattants, Morr changea sa posture de combat pour freiner à un petit mètre de son adversaire, le poing crépitant d'une aura noir...


- Boom...

Un rayon d'énergie partit du poing du mercenaire et frappa Bachi pour le repousser en arrière, l'envoyant vers la forêt où personne ne serait blessé.
Le samuraï avait cependant bloquer le plus gros du coup en croisant ses sabres mais à présent, perdu dans un nuage de poussière, il cherchait du regard ce combattant déloyal. Fermant les yeux un court instant, il le repéra facilement, effectua un bond en arrière avec une agilité digne d'un félin et planta son sabre dans le torse d'une armure qui ne broncha pas.


- Rapide * rire étouffé *

Morr s'affaissa et tomba au sol, révélant un petit nuage significatif d'un multiclonage. Bachi fit un sourire en coin, au moins le combat se révèlera être un peu plus intéressant.
Il entendit alors le cliquetit d'une vingtaine d'arme que l'on dégaine et lorsqu'il se retourna, il fit face à un véritable escadron de mercenaire, tous arborant une armure similaire mais dont quelques détails changent, renforçant l'idée qu'il avait bien a faire à une réelle petite armée...
Une seconde s'écoula, semblant une éternité...
Et l'assaut commença !

Les clones se ruèrent sur Bachi, certains portant des lances, d'autres des lames courbes, certains même des genre de Saï à deux pointes, mais tous semblaient déterminer à trouer la peau du samuraï.
S'enchainèrent alors les passes d'armes talentueuses d'un bretteur fou combattant comme dix hommes et celle de clones qui ignoraient la douleur.
Une lance tenta de frapper Bachi au niveau de la tempe, ce dernier fit un mouvement de recul de la tête avant de contre-attaquer avec une arme étrangement huilé. En face de lui, un épéiste effectua un coup d'estoc, aisément paré et contré par le samuraï qui le gratifia d'un coup habilement porter aux casques, faisant disparaïtre son opposant sur le champ !
Encore un tenta de l'embrocher à l'aide de deux dagues mais l'allonge supérieur de Bachi lui confia un advantage suffisant pour planter le sternum de ce clone au féminin de Morr...

Enfin, et pour en finir avec ce menu buffet, Bachi traversa à vive allure tous les clones restant, les tranchants sans vergogne pour finir au milieu des arbres, un genou sur le sol, un sabre dans sa bouche et un dans chaque main...


- Félicitation... Tu n'es peut-être pas aussi vaniteux que cela après tout...

Morr était debout sur un arbre, applaudissant lentement en regardant de son masque impassible son adversaire en contre-bas...
Bachi cligna des yeux un instant, et le mercenaire avait disparu, réapparaissant dans son dos et lui tranchant les molets pour l'handicaper...


- Mais cela ne sera pas suffisant vois tu, car chaque coup que je te porte augmente ma puissance...

Bachi fit un mouvement réflexe sur sa droite, frappant le vide de son sabre.
Une autre coupure sur le flanc cette fois, une autre douleur... Le bretteur se redressa et planta par instinct une silhouette qu'il discernait derrière lui.
Le sabre embrocha Morr de bout en bout au niveau de son abdomen. Bachi n'y preta pas attention, persuadé sans doute que c'était un autre clone.
Cependant, lorsqu'il tenta de retirer son sabre alors qu'il cherchait du regard ce couard de Karandras, il sentit une étreinte ferme au niveau du manche de son arme, lui bloquant la main et l'attirant vers le clone qu'il pensait avoir vaincu.

Là en une fraction de seconde, il tourna la tête, vit le sang et compris trop tard... Il s'agissait du vrai.


- Et chaque coup que TU me portes, augmente encore plus ma puissance !

Sans lui permettre d'esquiver, Morr releva sa lame de sa main valide et entailla profondément le corps de Bachi de l'épaule gauche jusqu'au flanc droit.
La douleur s'empara de son corps, paralysa son cerveau quelques instants alors que le mercenaire le repoussa d'un simple chassé du pied sur le sol.

Bachi tomba en arrière, dos contre terre, et regarda cette image démoniaque d'un diable retira de son corps une lame, comme s'il ne s'agissait là que de son fourreau naturel...
Morr lança le katana vers Bachi et termina :


- Tu as connu la souffrance... Moi j'ai vécu avec elle !

Spoiler:
 

///

Post 1/5 Morr

Au tour de Bachi pour le 2/5
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Lun 18 Nov - 23:41

Le début du combat avait été intense, premièrement parce que Bachi avait été déstabilisé par le tir de rayon noir du début du combat, et ensuite par la vitesse avec laquelle les clones s'étaient propagées autour de lui. À présent, il était à terre, les mollets blessés et surtout cet immense blessures qui partait de son épaule jusqu'à son flanc. Il concentra la totalité de son Haki sur cette simple attaque et contorsionna son corps pour que l'attaque ne touche aucun de ses muscles du bras, passe entre les principales artères et ressorte de l'autre côté sans n'avoir touché aucun organe. Cette attaque n'était au final qu'une plaie béante qui allait saigner encore et encore jusqu'à la fin du combat, sans pour autant aggraver l'état du bretteur, finalement, seul l'attaque au mollet le dérangeait. Bachi ramassa ses sabres pour les ranger, puis il prit le bandana à son bras gauche pour le mettre sur son front. Il retira le haut de son kimono pour ensuite dégainer ses armes.

- Le combat vient d'atteindre un tout autre niveau ...




Au moins ce premier échange avait permis au samouraï de Tetsu de comprendre son adversaire, il savait comment il attaquait, maintenant le but était de savoir comment il se défendait. Et pour cela, rien de mieux que la palette animale que possède le Roronoa. Il décida de commencer tout d'abord avec son Rashomon, il mit les kissakis de ses sabres vers l'arrière et chuta en avant, puis il prit appuis sur son pied droit avant de se détendre vers l'Incube. Ce dernier pencha la tête sur le côté, il comprit que c'était une technique qui ne pouvait pas se contrer, alors il l'esquiva, d'un immense bond en arrière. Ce dont Bachi se doutait, et il avait déjà préparé sa suivante attaque, celle de la panthère, il se courba pour se mettre à sauter sur son adversaire en tournoyant. Morr était dans les airs et Bachi le rejoignit rapidement, il leva ses sabres pour contrer la panthère verte à trois sabres qui fonçait sur lui il contra rapidement plusieurs coups de cet assaut, mais quelquefois, une lame venait heurter son armure macabre sans forcément l'abîmer. Cette lame bleue et orange sortant du lot pour venir heurter l'armure macabre un peu partout et tester ses faiblesses. Morr eut alors un mouvement rapide, il lâcha ses épées pour attraper Bachi à l'épaule qui se fit avoir, en effet, pour un bretteur la mission était de ne pas perdre le kissaki de son adversaire des yeux, et cette petite astuce suffit à Morr a obtenir une prise, puis basculer en arrière le ninja.

" Merde. "

Karandras frappa la blessure au flanc de Bachi du genou et le lâcha pour agripper ses armes, Bachi contra le coup avec la lame qui était entre ses dents, puis avec les deux autres, il visa le ventre de sa victime, ce dernier lâcha sa prise, et le choc fit que les deux bretteurs s'écartèrent légèrement avant de toucher le sol. Bachi décida de chuter sur son épaule droite, il fit une roulade et se redressa, en effet tomber sur les pieds auraient été un risque d'empirer sa blessure aux mollets. Quand il se releva, il fit à nouveau face à cette armée de soldat qui prirent une nouvelle fois une petite seconde avant de lancer l'assaut.

- Tu ne m'auras pas deux fois.

Bachi utilisa cette seconde pour ouvrir son Haki et trouver le véritable corps qui était situé comme tout à l'heure sur une branche. Le sourire aux lèvres, il rangea un de ses sabres puis croisa les deux lames restantes dans ses mains pour lancer sa vague du Faucon et se débarrasser de tous ces clones, puis dans son mouvement, il tourna sur lui-même et il lança un Shishijûni Pound Hou. Les deux lames d'airs se suivirent l'une dans l'ombre de l'autre. Quand les clones furent décimées, le Calibre 72 partit sur le véritable Morr qui en fut coupé littéralement en trois parties, avant de disparaître dans un nuage de fumée. L'esprit de Bachi ne fit qu'un tour, il vit une ombre dans la fumée des clones qui étaient censés s'être dissipés, il porta la main à son sabre qui était rangé, quand une nouvelle fois, il se fit agrippé le poignet.

- Je te tiens !
- Que tu crois.

Bachi tourna ses épaules et plaça la lame dans sa bouche sous la gorge de Morr, en effet, Bachi avait sorti son troisième sabre de sa main opposée juste avant de se faire attraper. Il avait compris que son adversaire était un fourbe et qu'il utiliserait les astuces les plus déjantées pour atteindre son adversaire, il savait aussi qu'il ne referait pas deux fois la même tactique sans quelques petites variations pour tromper son adversaire. Les deux hommes étaient à présent dans une position stable. Morr avait son arme levée, prêt à s'abattre sur l'autre épaule de Bachi, son autre main attrapant le poignet gauche de Bachi, ce dernier, bloqué dans le dos, avait la lame de Taka Eno Keî posé sur la gorge de son adversaire, le premier qui bougeait offrait à l'autre une contre-attaque fatale. Et ce fut Karandras qui bougea le premier en commençant à abattre sa lame. Le Roronoa fit donc ce qu'il avait à faire, il tourna ses épaules et sa nuque pour décapiter son adversaire qui disparut une nouvelle fois en fumée.

" Un clone !? Depuis le début ! "

La contre attaque ne se fit pas attendre, en plein milieu de la fumée, une lame noire sortit pour entrer dans le ventre de Bachi, ce dernier plaça son corps pour une nouvelle fois qu'un muscle important ou aucun organe ne soit touché. Il laissa la lame pénétrer son corps puis agrippa la poignée de son adversaire pour le ramener à lui. Les deux hommes se retrouvèrent face à face, le visage de Bachi était stoïque, et la douleur ne l'atteignait pas … du moins, il ne le montrerait pas.

- Tu prends ton pied comme ça, hein ? La souffrance des autres t'animent … tu es mal tombé … L'entrainement des samouraïs est stricte et ma fierté m'empêche de montrer ma douleur à l'adversaire. Tu aura beau me transpercer des milliers de fois … tu ne verras pas mon visage se crisper, je ne sourcillerais même pas d'un millimètre.

Bachi recula sa tête et frappa son adversaire d'un coup de boule dans le casque, il s'écorcha le visage mais, peu importe, le but était de secouer la tête de son adversaire et surtout, que le bruit du fer qui résonne le sonne quelques secondes. Morr lâcha son arme et vacilla en arrière, Bachi agrippa ses trois lames dans une seule main et les fit tournoyer pour frapper son adversaire. Ce dernier prit le coup de plein fouet et tituba légèrement, quand il reprit ses appuis, Bachi arrivait déjà, avec uniquement Oiruhi'kigaeru en main.

- Ittoryu : Shishi Sonson - Technique à une lame : Danse du lion.

L'Incube utilisa sa lame restante pour parer le coup, mais elle fut repoussée vers l'extérieur. Cette technique de Bachi était une attaque très spéciale, il utilisait son sabre comme une vague, qui repoussait tout ce qui le dérangerait pour atteindre uniquement son but, l'abdomen de son adversaire. Ce fut pareil pour l'armure, l'épée passa au travers comme s'il s'agissait d'un simple morceau de papier, contre cette technique, l'acier ne faisait rien. La lame traversa le ventre de Morr de part en part tandis que Bachi tournait sur son appui pour envoyer un coup de pied dans le menton de son adversaire et l'envoyer s'écraser contre un tronc d'arbre.

- Ça va être intense si aucun de nous ne ressent de douleur, j'aime ça.

Bachi extirpa la lame de son adversaire de son flanc et lui lança aux pieds avant de se mettre en position de défense, la lame noire de son katana s'activa, et les blessures qui étaient visibles se refermait, comme s'il ne s'était rien passé. Son visage, ses épaules, ses mollets, ses flancs, ils étaient soignés … du moins en façade. C'était le pouvoir de l'Hommage au Faucon.



POST DE BACHI 2/5

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mar 19 Nov - 11:47

Morr se redressa d'un coup d'un seul, comme s'il n'était qu'un pantin à la solde d'une force supérieur. Son allure, son attitude, il l'a cultivait pour que le commun des mortels le craignent comme d'un mort revenu à la vie, toutefois, contre un adversaire de cet accabit ce n'était pas nécessaire...
Il electrifia ses mains et ses lames, comme aimanté, revinrent à lui en quelques instant.


- Tu as donc besoin de te soigner ? * rire cynique * Toi qui prétend ne pas ressentir la douleur tu prends la peine de t'en priver... Que tu es pathétique... Laisse moi te montrer la puissance qu'elle me confère !

Retournant son sabre contre lui même, Morr se transperça le ventre, brisant ainsi un sceau apposé par sa Reine il y a fort longtemps.
Une petite décharge d'énergie se fit sentir autour de lui, un peu comme s'il venait de libérer un genre de bijuu encore affaibli, et la zone devint rapidement froide au point que de la vapeur s'échappait désormais de la bouche de Bachi, rythmée par la respiration haletante d'un guerrier en plein effort...
Une gerbe de sang s'échappa du corps de Morr lorsque ce dernier retira sa lame alors qu'un hurlement de douleur, mêlé à un soupçon de joie, s'échappa de sa gorge. Le son était résonnant, comme provenant du fin fond d'une caverne, renforçant le côté démoniaque de cet individu atypique.
Soudain, et sans un mouvement pouvant trahir son prochain mouvement, Morr disparu du champ de vision de Bachi pour se retrouver sur sa droite, ses deux lames crépitantes d'une énergie noire, croisée pour frapper d'un coup d'un seul.

Le samuraï se déplaça en posture défensive, accusa le coup une première fois avant que l'assaut ne se réitère mais derrière lui cette fois.
Les coups s'enchainèrent à grande vitesse tandis que sous la douleur, l'Incube augmentait un peu plus l'enchainement de ses attaques. Ses attaques pleuvaient de chaque côté utilisant d'une part la lame effilée d'Agonie pour entailler son adversaire et lui causé des hémorragies multiples, tandis que sa seconde épée, Douleur, n'était là que pour faire diversion, visant des endroits bien plus critiques comme la nuque, la gorge, ou encore les tendons des bras et des jambes.
Ses coups n'étaient pas vraiment porté pour toucher, mais la force qu'y m'était Morr, associé à son chakra visiblement électrique, faisaient de ces coups une menance bien réel, obligeant les contres de Bachi à s'en occuper en priorité.
Petit à petit, et sous les attaques calculés de son adversaire, Bachi recula lentement contre un arbre jusqu'au moment du coup final ou Morr fit une attaque transversale, les deux lames juxtaposées dans un parallélisme parfait, visant le buste du démon vert.

De justesse, ce dernier fit un bond au dernier moment, esquivant l'attaque qui trancha l'arbre derrière lui. Il prit appuie alors sur ce dernier, fit un saut périlleux derrière Morr en lui assénant au passage un tripple coup de lames dans le dos, visant les muscles des épaules pour que son adversaire ne puisse dresser ses armes a nouveau.
Le coup fit mouche, un trait de sang vint éclaboussé le visage de Bachi tandis qu'il prenait à présent du recul, prêt à parer la prochaine attaque tordu de ce fanatique.

Comme prévu, les bras de Morr se relâchèrent et ses deux lames se rivèrent dans le sol de chaque côté de lui. Là, comme un pantin dont ont aurait arraché les fils des membres, Morr ne semblait plus pouvoir combattre. Avachit et suintant de sang par les différentes plaques de son armure, le mercenaire se retourna, un léger rire résonnant dans son casque.


- Je te dis que la douleur m'anime, et tu entreprends de me faire encore plus souffrir ? C'est sympathique de ta part !

Soudain, les bras s'agitèrent à nouveau et aggripèrent les armes laissées planter dans le sol. Sa poigne était toujours aussi ferme, et il n'avait rien perdu de son agilité. Ainsi, les lames dirigées derrière lui, Morr fonça vers Bachi, pour enchainer de nouvelles attaques, redoublant alors de férocité. Par endroit, et en divers point de son corps, de petites égratinures se taillaient, formant peu à peu des blessures conséquentes par lesquels s'échappait le liquide vitale de Bachi.
A leurs pieds se mêlait leur sang, liquide rouge et noir coagulant par endroit et dessinant autour d'eux un tapis macabre sur lesquels les deux hommes combattaient sans retenu, l'un pour se prouver qu'il est bien le meilleur épéiste du Yuukan, l'autre simplement pour ne pas perdre la face, et peut être un peu pour se faire de la pub qui sait ?
Une riposte du samuraï et Morr fut envoyé au sol, une grande entaille sur le torse. Il fit une roulade et se rattrapa au dernier moment, glissant un peu plus loin. Bachi le savait à présent, ceci n'était en rien suffisant pour arrêter cet homme qui, même les os brisés en des miliers de fragment, et un abdomen grand ouvert, combattrait de se battre, avec encore plus de hargne.
De son côté Morr analysait rapidement la situation, il était clair que la force de son adversaire résidait dans ce style de combat unique, ou toutefois suffisamment rare pour que Morr s'en connaissent rien, à savoir le combat à 3 sabres... De plus, et pour augmenter la difficulté, il semblerait que certaines de ses armes ai des capacités propres...


" Un temps mort et il récupèrera de l'énergie... Je dois continuer à l'agresser jusqu'a ce qu'il craque, et pour ça j'ai ce qu'il faut * sourire en coin * "

Cette fois ci, pas question de laisser son adversaire le temps de se reposer, la lame noire qu'il maniait pourrait encore lui redonner des forces et le soigner. Il ne pouvait pas laissé cette chose arrivé.

Karandrasplanta ses lames dans le sol et sauta en l'air, il savait que cette position le mettrait surement en danger et il y comptait bien. Le samuraï l'avait déjà attaqué plutôt avec une technique qu'il ne pouvait esquiver sans appuie, et comme il le pensa, le Roronoa mordit à l'ameçon. Il s'avança rapidement sur lui, ses armes formant un genre de tricorne, et bondit vers Morr toujours dans les airs...
Cependant, et comme l'avait précisé Bachi quelques minutes auparavant, il n'était pas le genre d'individu à commettre deux fois la même erreurs aussi, il dévoila ses mains qui crépitaient à présent d'une énergie noire et se délecta du regard devenu plus sombres du samuraï qui venait de comprendre ce qui allait se passer... Du moins, il le pensait.
Prit a son propre jeu, Bachi ne pouvait maintenant pas esquiver cette attaque à distance qui allait suivre, étant lui même dans les airs et privé de ses appuis.
Une première orbe noir vint le frapper à la poitrine, l'expédiant en arrière et lui permettant de retoucher le sol, une erreur de Karandras selon lui car à présent il pourrait esquiver.


" Maintenant il aura du mal à me toucher et... "

Ses pensées se perdirent lorsqu'il vit ce qui lui arrivait droit dessus, des dizaines et des dizaines de balles aussi sombre que le sang du mercenaire fonçaient droit vers le Roronoa qui prépara ses sabres.
Il esquiva une première balle d'un bond sur côté, une second avec un salto arrière et découpa une troisième avant de finir submergé par cette pluie crépitante.
Il tenta une derière esquive, mais sa douleur au mollet se raviva et le fit chuter. Perdant l'équilibre, cet unique faux pas pendant le combat, il accusa alors l'assaut de Karandras suspendu dans les airs grâce a sa technique.

Après quelques dizaines de secondes de cet arrosage intense, l'Incube s'arrêta et retomba au sol, quelque peu haltetant et le dos courbé par la précédente attaque de Bachi...


" Je pense qu'il a eut son compte à présent "

Morr récupéra ses sabres et attendit que se dissipe la fumée...

///

Morr 3/5
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mar 19 Nov - 19:57

La réplique de Morr était d'une extrême violence, pas tant dans la puissance des coups, mais bien dans leurs rythmes et dans leurs rapidité. Mais Bachi répondait, toujours par ces propres lames qui subissaient les chocs comme il put. L'enchainement continua encore et encore jusqu'à ce que le Karandras attaque une nouvelle fois avec ces boules noires. Bachi savait que dans cette position, il ne pouvait rien faire, alors il décida d'encaisser le première.

" Maintenant, il aura du mal à me toucher et … "

La pensée du bretteur fut interrompue par une arrivée par dizaine de boules noires. Le Démon vert esquiva les deux premières et trancha la suivante, mais pour les suivantes il ne put rien faire et subit l'attaque de plein fouet, il en lâcha même ses armes sur le moment, elles tombèrent à ses pieds. Quand la fumée se dissipa, il interpella son adversaire.

- C'est pas très fairplay dans un combat de bretteur ce genre d'attaque ...


- Pourriture.
- Je ne renoncerais à rien pour la victoire.

L'Incube sourit et planta à nouveau sa lame dans le sol pour bombarder le Roronoa de boules noir, exactement comme il l'avait prévu. Bachi utilisa son Haki sur la zone entre son adversaire et lui puis il donna des coups de pieds dans ses lames pour les remettre en position et il commença à trancher les boules pour les éloigner. Quand un groupe de plusieurs sphères d'énergie arriva, il tourna sur lui même pour lancer un Hyakuhachi Pound Hou ! Les triples lames se dirigèrent droit sur les attaques pour les détruire et ensuite foncer sur Morr, ce dernier utilisa sa main armée pour bloquer l'attaque, cette dernière réussit malgré tout à bien endommagé l'armure de l'Incube et de mettre à sang la peau de son avant bras, quand à son épaule, elle se déboita sous le choc. Mais peu importe, le sacrifice de son bras gauche était peu considéré à la contre attaque, alors que le choc ne s'était même pas encore dissipé, il leva son bras valide et lança une rafale droit devant lui pour tuer son adversaire. C'était ce que Bachi attendait depuis le début, avec le choc, les boules noires ne suivait plus aucun schéma précis et grâce à son Haki, un chemin apparut dans l'attaque. Le bretteur de Tetsu utilisa une passe du loup pour remonter l'attaque à grande vitesse, il arriva rapidement au niveau de son adversaire et utilisa son épée huilée pour trancher la cuisse droite de son adversaire, bien profondément et s'éloigner ensuite pour reprendre son souffle.

" Ça devrait suffire, je vais passer à la phase finale du plan … "

Bachi se prépara à attaquer de nouveau, lorsque Morr se mit à hurler. Un cri déchirant, un mélange de douleur, de rage, de jouissance pur et de désespoir. Dans son long râle, il tira sur son coude et se remboîta l'épaule d'un coup sec ! Puis il afficha une posture fière et forte. Cette double douleur lui fourni un regain de puissance considérable. Tandis que du coté du Faucon, sa lame noire recommença à briller. Dans la micro seconde qui suivit, le guerrier noir comme nuit apparut devant Bachi et visa ses entrailles, ce dernier contra à la dernière minute puis abattit une de ses lames mais l'assaillant s'éloigna aussitôt.

" Il ne veut pas que je me soigne ! Parfait ! "

Bachi décida de mettre tout de suite un plan en place, il réessaya de se soigner et contra l'attaque de Morr qui suivait tout de suite, puis il tenta de le frapper d'un coup rapide qui forçait Karandras à reculer. Ce manège dura une dizaine de fois, quand tout à coup, Bachi fit une attaque moins précise que les autres que le mercenaire évita malgré tout, puis à la suivante, Bachi leva la jambe pour frapper son adversaire au menton, mais Morr passa en dessous pour planter son arme dans la poitrine de son adversaire, mais en passant par sous les côtes. Sauf qu'avant même qu'il puisse se relever, la lame noire de Bachi sortit de nulle part pour se planter sous la clavicule de Morr et le clouer au sol. Tout de suite après, la lame huilée planta son tranchant dans l'épaule opposée de la cible de Bachi. Le ninja leva les yeux pour savoir comment son adversaire l'avait eut, et il comprit enfin, dans la bouche du Roronoa se trouvait Coeur de Lion, qu'il faisait briller en l'entourant de chakra depuis au moins quatre échange, ensuite, il ne faisait que contrer et attaquer avec Oiruhi'kigaeru en cachant l'Hommage au faucon dans les plis de son pantalon, qui étaient touts les deux noirs. Puis quand Karandras décida d'attaquer, il ne vit pas la lame venir puisqu'elle était aussi noir que son armure. Le samouraï affichait un sourire, satisfait de sa stratégie. Morr essaya de frapper Bachi grâce à la proximité, mais ce dernier gonfla la taille de ses biceps et sans effort, il se mit en équilibre sur les poignées de ses sabres plantés dans le corps de son adversaire pour esquiver, dégager ses lames et prendre de la distance.

- Au fond, je te comprend, la souffrance ça a du bon ! Santoryu : Ryokuoni Giri - Technique à trois lames : Frappe du démon vert !

Bachi décida de lancer son attaque favorite, il croisa ses sabres pour former les cornes d'un démon et fonça sur Morr, si vite qu'il ne laisse derrière lui que la trace d'un déplacement vert. L'attaque laissa juste le temps au mercenaire de se relever et de croiser les sabres pour contrer, mais c'était une des techniques favorites de Bachi et il savait la manier. Le Roronoa passa entre la garde de son adversaire et il lui laissa trois plaies béantes sur le flanc et le torse de son adversaire, qui sous le coup de l'attaque, voltigea à quelques mètres du sol.


Le bruit du choc contre l'armure fit un fracas qui résonnait encore lorsque Bachi se retourna, pour savoir comment son adversaire avait subit cet assaut. Il n'aurait malheureusement pas le temps de se soigner.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mon cabanon avec jumelles pour regarder le bain des dames peinard

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mar 19 Nov - 21:41

Yuuji et Aizen venaient donc d'arriver à l'entrée où le fameux combat avait débuté, bien qu'il se poursuivait à une distance raisonnable de l'entrée. Cependant, les traces étaient clairement visibles et la piste, aisée à suivre pour rejoindre les deux zigotos.

Yuuji était la chef du village et elle se devait d'asseoir une certaine autorité sur ses troupes, comme sur les étrangers. Elle ne fit pas attention à l'humour décalé d'Aizen, se contentant de lui donner un ordre très simple :


-Attendez ici. Je m'occupe de ce 'problème'.-

La Kagette interpella l'un des gardes de l'entrée pour connaître les raisons de ce duel inattendu. D'après ce dernier, Bachi aurait fait part de son envie de combat à l'étranger, qui semblait avoir accepté le challenge, donnant lieu au spectacle visible depuis plusieurs minutes.

"Je vois, c'est donc à ce point là."

Sans perdre de temps, Yuuji fila dans la direction où se déroulait le combat et ne mit même pas une minute de course à rejoindre la zone où se poursuivait le duel. Les échanges entre Bachi et l'individu en armure continuaient de plus belle, certains pouvant dire qu'ils se battaient dans une danse fatale, dans le son métallique de leurs armes respectives et l'écoulement du sang. Yuuji attendit le meilleur moment pour intervenir, les mains sur les poignées de ses katanas.

Au bout de quelques échanges violents, les deux guerriers se retrouvèrent séparés de quelques mètres, suffisant pour une intervention rapide. Yuuji fila droit vers les deux combattants, avant de bondir en l'air et finalement retomber en produisant une attaque ayant pour seul but de séparer Bachi et son adversaire.

Un grand 'X' de feu s'abattit sur le sol, lancé via les armes de la Kagette, qui atterrit au croisement de la marque noire tout juste faite sur le sol. Elle se redressa peu après, ses armes à nouveau rangées et portant vers Bachi un regard du genre sévère, suivit d'une petite phrase allant avec :


-J'avais bien saisi que vous aviez un certain esprit de compétition, mais je ne m'attendais pas à ce que cela vous pousse à combattre le premier individu bien équipé.-

Voilà pour le Roronoa, la machine à tuer allait avoir droit à sa petite dose également, simplement pour être entré dans le jeu du bretteur.

-Quand à vous, si vous n'avez rien de mieux à faire ici, je vous suggère de retourner à votre mercenariat sans tarder.-

Bien sur, ils pouvaient toujours s'amuser à se remettre sur la tronche, mais la situation risquait de tourner en mayonnaise périmée.
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mar 19 Nov - 22:12

Plus mort que vivant, Morr se redressa avec peine, les bras maintenant paralysés par la précédente attaque de Bachi. Il avait eut la force nécessaire pour esquiver l'assaut de cette femme venu du village.
Une vulgaire roulade, plus un saut face contre terre pour éviter les dégâts qu'une attaque qui n'avait visiblement pas but de les toucher.
Puis vint la voit déjà insupportable de cette bretteuse qui maitrisait le Katon, une remontrance pour le samuraï zélé, et un shoot pour le mercenaire qui titubait...

Cependant, même vané et épuisé il se refusait à se laisser marché sur les pieds par une femme haute comme trois phalus emmanchés, aussi tourna-t-il son masque partiellement abimé pour riposter.


- D'après ce que j'ai compris et la description qu'on m'a fait, vous devez être la nouvelle Kage de ce village de couard n'est ce pas ? * quinte de toux, cracha de sang * Vous prenez vos fonctions depuis une journée à peine et déjà vos hommes vous glissent entre vos pattes, défiant les pactes et les étrangers sans une once d'égards pour l'image du village qui en découle * rire difficile *

Morr fit un pas, puis deux, manqua de tomber et se posa sur un arbre.
La douce souffrance était maintenant devenu sourde douleur, c'était le contrecoup de son style de combat, une force accrue et une allure démoniaque, bestiale, mais une chance de survie tout autant dimnué... Les deux même facettes qu'une même lame.
Il continua toutefois, cherchant dans une besace un petit paquet cartonné légèrement taché de sang.

Adossé contre cet arbre, il se laissa glisser lentement pour s'y retrouver assit. De sa main gauche il retira son casque, ne laissant apparaitre qu'une peu blanche rapidement recouverte et cachée par de long cheveux sombres. De son autre main, il sortit une cigarette et la porta à ses lèvres. Une poussée électrique et la nicotine s'embrasa, entrant ensuite dans les poumons fatiguées de Morr qui expulsant un épais nuage.

- Mais je dois avouer que vos brebis cachent des chiens suffisamment fort pour les protéger, Hehe ... * quinte de toux * Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas venu avec une attitude belliqueuse à la base, et un combat n'y changera rien.

Pour joindre ses mots à ses gestes, il jeta d'un geste vif, montrant que l'animal à l'agonie pouvait encore mordre, son paquet de cigarette vers le samuraï qui le rattrapa aisément.

- A présent je vais me reposer ici quelques instants... * sourire en coin *

La tête toujours baissée, ses interlocuteurs ne pouvaient voir de cet homme qu'une masse de cheveux teintée de sang et de sueur, ainsi qu'un léger trait de fumé qui s'élevait au dessus de lui.
Il était là, immobile, cadavre parmi les arbres, à attendre son heure.


///

Combat terminée
J'abandonne, Bachi vainqueur
Revenir en haut Aller en bas
Aka
Civil

avatar

Civil

Messages : 365
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 15
Localisation : Carton

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3250/4100  (3250/4100)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2950/3700  (2950/3700)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mer 20 Nov - 1:59

Les bruits étonnamment puissants du combat a l'entrée, avait tiré Aka, alias Nanaki de son sommeil. Et puis personne n'était venu lui dire quelque chose, comme si tout le monde s'en fichait, il faut dire qu'un animal pouvait aussi bien passer inaperçus. Quoiqu'il en soit, ces bruits de fer et autre technique incroyable, avait fait faire un bond a Aka, qui se releva de son sac de riz pour se diriger a l'entrée.

" Ces shinobis ne se retiennent pas ? Un combat déja ? Serait ce celui que j'avais pressenti entre les deux individus... ? "

Effectivement, avec l'ambiance combative et l'esprit de compétition palpable, il n'était pas si difficile de deviner que ces deux la croiseraient le fer. Mais le combat avait prit des proportions un peu plus vague. L'entrée etait maintenant bourrée de monde, des ninjas, des passants, et surtout la nouvelle Kage. Dommage pour l'animal, il ne pu pas voir ce spectacle, mais juste la fin. Un x sur le sol en feu, laissait présager qu'elle avait mit fin a tout ça, elle avait donc de la force, et était elle même bretteuse. En fait, le combat semblait s'être déroulé entre l'entrée et la forêt non loin, les combattants ayant pris leurs initiatives pour s’éloigner peu a peu et peut etre inconsciemment de l'entrée même. Mais tout ça n'avait pas eu lieu bien loin.

" Quelle force de frappe. Ces trois la, mieux vaut ne pas s'en faire des ennemis. Ils sont plus forts que moi. Je me demande ce qu'aurais fait Yusei ou Squall... Quoique pour le premier j'ai mon idée. Ca me rappel de bons souvenirs. "

Aka se planta a l'entrée, de sorte qu'on le remarque également. Il remuait sa longue queue (no joke) tout en scrutant la suite des événements, en reniflant dans l'air, comme pour pré-sentir sa suite. Mais non, il n'était pas devin. Seulement, il aurait une bonne vision des choses et des caractères de chacun, c'était une bonne expérience. Il resta assis a regarder et penser.

" Ils se sont battus pour se tester, c'est allé un peu loin... Les Humains sont incorrigibles sur beaucoup de points. Mais ça semble amusant. Voyons s'ils me remarquent a présent, je ne voudrais pas passer non plus inaperçus, je veux eviter les problemes pour le moment. "

Aka resta calme et regardait l'assemblée, qui pour le moment, soit ne s’intéressait pas a lui, soit ne l'avait pas remarqué. Mais avec les récents evenements, entre ce combat ou la mort de l'ancien kage, les gens avait, comme qui dirait, d'autres "chats" a fouetter !
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

avatar

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mer 20 Nov - 10:08

Bachi se redressa quand la Kage s'interposa. Il rengaina la lame dans sa bouche mais garda les deux autres en main, pour écouter la jeune femme parler. Quand la petite réflexion vint se poser dans ses oreilles, il ne broncha pas, et laissa le temps à Yûji de faire une remarque à Morr. Ce dernier décida de répondre à la jeune femme et de s'allumer une cigarette. Bachi utilisa un déplacement rapide pour attraper le bras de Morr bien avant que la cigarette ne s'allume.

- Je te conseille d'aller prendre une douche avant de fumée ta clope ou même de retirer ton armure. Ton corps est actuellement recouvert d'huile, je comptais d'incinérer vivant à mon prochain assaut. Tu en as même à l'intérieur de ton corps … La moindre étincelle et tu te retrouvais calciné. Quand à moi je refuse de fumer alors que tu ne peux pas … Tu me dois donc une cigarette, et moi je te dois un combat complet. Merci pour cette joute.

Bachi lâcha la main de Morr et prit son épée qui permettait de se soigner, il la posa sur l'épaule de son adversaire pour stopper les hémorragies et lui permettre de se rendre tout seul et tranquillement à prochaine destination. Puis il en fit de même pour lui avant de ranger toutes ces lames et de se diriger vers sa Kage, il retira toutes ces épées de sa ceinture et les posa dans les mains de la petite bretteuse aux lames de feu. Il posa un genou à terre et dit :

- Je suis désolé, je ne pensais pas que ce combat allait vous contrarier. Vous pouvez demander aux gardes, je n'ai pas engagé le combat sans raison. Je lui ai demandé si un combat l'intéressait afin de voir lequel de nous deux était le plus fort, il m'a répondu à l'affirmative et nous nous sommes éloignés du village pour ne déranger personne. Je n'estime pas avoir commis d'erreur, mais je vous donne quand même mes sabres, je vais rentrer dans le village et attendre que vous me rendiez mes armes pour sortir à nouveau.

Le Roronoa se redressa et quitta la zone, il savait que Yuuji comprenait son message, pour tout les bretteur, confier ses armes à son chef était un aveu d'avoir commis une erreur et de demande de pardon. Ainsi, quand la jeune femme déciderais de lui rendre ses armes, Bachi sera considéré comme pardonné de son erreur. En attendant, quelques temps sans armes lui permettrait de s'améliorer dans d'autres domaines. C'est donc le torse bombé, la tête haute et le regard fier qu'il entra dans le village. Même si cette victoire par forfait lui laissait un goût amer. Il passa prêt d'un gros chat qu'il ne regarda que par curiosité avant de s'éloigner définitivement.

- - -

Je laisse le staff décidé de nos stats
Et du gain de la victoire.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Goto
Civil

avatar

Civil

Messages : 324
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 26
Localisation : Ta femme est sur son 31 ?... Elle sait que je viens.

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4700/4700  (4700/4700)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3940/4000  (3940/4000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 65
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mer 20 Nov - 11:44

Yuuji se tenait encore au côté du géant blanc, observant de loin la suite d’un combat qui c’était révélé être plus intéressant que prévus.. Un duel d’épéiste n’avait d’intérêt que si les deux hommes, les deux combattants étaient du même niveau, et que leurs styles n’étaient pas semblable. C’était toutes les conditions requises d’après le jugement du géant blanc pour qu’un duel soit intéressant.. En un instant, la jeune kage analysa la situation, et elle se devait de montré sa nouvelle autorité auprès de tous ses ninjas, de ce fait, elle disparue rapidement, en disait qu’elle allait s’occuper de cette histoire…

«Je ne comptais pas m’en mêler de toute façon… toute cette huile… on dirait qu’il cherchait à lubrifier quelques choses.. Ya ya.

La kage disparue et réapparue en plein milieu de la bataille, un x de feu séparait les deux combattants, qui semblait extrêmement fatiguer par un combat qui avait détruit une petite partis de la forêt, ils auraient sans doute détruit l’entré sans grande difficulté et blesser quelques personne, ninja comme civil. Le Hyûga activa son byakugan histoire de voir le visage du bretteur mercenaire sombre. Le s’apprêtant à le désactiver après identification, il s’approcha d’une porte d’entrée pour s’y adosser, en attendant de voir la suite quand il repéra un flux de chakra somme toute particulier, un gros chat, avec une dose de chakra beaucoup plus grande que la normal pour ce type d’animal. Désactivant ses yeux.. il fit mine de ne pas le remarqué, préférant écouté les vocifération de l’homme en armure, et les excuses douteuses du Roronoa.

« Ceci ne sont que des prétexte… savoir qui est le meilleurs… autrement dit qui a la plus grosse… il faut être crédule pour ne comprendre ça.. à croire que les lames son le prolongement, voir le complément de leurs atouts ya ya.. »*rictus moqueur*

Une fois toute l’agitation retombé, le shinobi s’approchât du grand félin, ou canin, allé savoir de quelle espèce vient cet animal aussi rouge qu’un rouquin. Le toisant de haut en bas, enfin de long en large temps la bête était proche du sol par rapport à lui, il sourit un court instant et tenta de poser sa main sur le corps du chat/chien, histoire d’observer sa réaction, toute action agressive entrainerait une sanction immédiate, il espérait donc pour Aka, qu’il ne réagisse pas ainsi.


-Hum… on ne peut pas dire que tu sois un très belle animal… par contre tu possèdes une quantité de chakra beaucoup trop grande pour un chat/tigre lambda… je ne sais pas si tu peu parlé, mais je suis sûr que tu me comprends… *Rictus*

Attendant une réponse le géant fit mine de caresser le chat pour ne pas attirer l’attention de Yuuji ou de Bachi sur cette bête qui ne passera pas inaperçus.

Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mon cabanon avec jumelles pour regarder le bain des dames peinard

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mer 20 Nov - 20:58

Le duel était donc terminé, ou l'aurait été même sans l'intervention de la Kagette. Cependant, elle avait tenu à se montrer, pour signifier simplement son désaccord vis à vis de ce genre de lutte gratuite et limite puérile. Yuuji avait beau être une épéiste, elle savait se contenir à tout instant et ne pas céder aisément à une envie de faire parler ses lames.

Si le mercenaire ne mâchait pas ses mots, il se contenta de rester à l'écart, se sachant bien sur trop faible sur le moment. Quant à Bachi, il se lança dans une série d'excuses, donnant ses trois épées à la chef en plus. Elle allait lui répondre, mais se ravisa lorsque le bretteur vert retourna au village.


"Il aura son sermon plus tard, j'ai d'autres chats à..."

Et c'est là qu'elle vit Aizen en train de câliner une sorte de très gros chat, ou très gros chien à poils roux et agrémenté de quelques décorations étranges. D'ailleurs, en y repensant, ce tas de viande poilu n'était pas là quelques instants plus tôt. Quelques hypothèses passèrent dans la tête de Yuuji, sans qu'elle ne puisse en confirmer une.
Naturellement, elle se rapprocha, non sans jeter un dernier coup d’œil vers Morr qui semblait bon qu'à finir dans un cercueil ou au mieux, en soins intensifs.


"Étrange individu, pourtant il semble toujours humain, mais j'ai l'impression que ce n'est pas entièrement."

Cependant, quand son regard se posa à nouveau sur Aka, elle remit le mercenaire en dehors de ses pensées.

-Je ne vous avais jamais vu avec cet animal Aizen. C'est le votre ?-

Une question toute bête (haha), mais qu'il fallait bien poser pour obtenir la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Aka
Civil

avatar

Civil

Messages : 365
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 15
Localisation : Carton

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3250/4100  (3250/4100)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2950/3700  (2950/3700)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mer 20 Nov - 21:10

Aka quand a lui regardait la situation évoluer. La Kage avait mis fin au combat, mais raisonnablement, il semblait que celui ci prenait fin au même instant. Le bretteur confia alors ses épées a Yuuji, en signe de bon sens, c'était un guerrier, il semblait avoir certaines valeurs, que l'autre mercenaires avait, mais peut etre d'une maniere plus sauvage. En tout cas, un homme se rapprocha au même moment d'Aka, et lui parla tout en le carressant. Aka ne trouvait pas ça, d'un point de vu félin et animal, désagréable. En revanche l'individu émettait des battements, des impressions, des hormones ou des senteurs particuliere, qui laissait planer un doute sur ses intentions. Aka se releva donc legerement, ce n'était pas non plus un chat domestiqué. Il ne grogna pas non plus, mais montra son intelligence en reculant de quelques pa(ttes) pour faire face a Aizen.

" Bien que la caresse soit agréable, je ne pense pas que nous soyons aussi proches pour l'instant. Il pense peut etre m'apprivoiser... "

Aka ne dit simplement rien, il regarda Aizen, et a une petite distance de lui, se dégageant de ses carresses, se rassit simplement en le toisant du regard, mais sans mépris, et puis, d'un regard animal, sans arrieres pensées aucune.

" Oui oui, je te comprends. Pour l'instant en tout cas. "

Mais la pensée d'Aka fut interrompue par l'arrivée toute aussi surprenante de la kagette en chef. La bretteuse Yuuji fit interruption en demandant a Aizen si ce gros matous était a lui, chose qu'il nierait surement dans la seconde. Mais Nanaki voulut aussi faire comprendre que non, et se rapprocha de la bretteuse et Kage, sans mauvaise intention. Il se sentait un peu plus proche en terme de valeur, et ne ressentait rien de mauvais en elle.

" Voila que je suis le centre d'un peu trop d'attention, mais au moins, ça éclaircira les choses. "

C'était le bon moment pour faire ce qu'il s'apprêtait a faire. Nanaki portait une petite sacoche, faisant office de sac a dos basique. Rare fait pour le félin, mais on pouvait croire qu'il transportait pour quelqu'un d'autre. Il sorti alors un vieux bandeau abimé de Kumo. Celui ci devait bien avoir deux cent ans, voir plus, mais on était dans cette échelle de temps. Il avait été donné par Mai, la kagette de l'epoque. Aka voulait faire comprendre par ce geste, qu'il avait été un allié de ninja a l'epoque, et qu'il n'avait sans doute aucune mauvaises intention, même s'il se refusait a parler pour l'instant.

" Bon, peut etre comprendrons t'ils ? "


Dernière édition par Aka le Mer 20 Nov - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Goto
Civil

avatar

Civil

Messages : 324
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 26
Localisation : Ta femme est sur son 31 ?... Elle sait que je viens.

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4700/4700  (4700/4700)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3940/4000  (3940/4000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 65
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mer 20 Nov - 22:23

Le Hyûga caressa donc le gros matou qui n’en était assurément pas vraiment un, il était trop gros, trop roux, trop tatoué pour n’être qu’une simple bête sauvage, et semblait beaucoup trop calme aussi. En temps normal aucun animal ne s’approcherait d’un homme si il n’était pas habitué à son contact, il devrait donc les fuirent comme la peste, mais ce n’était pas le cas. Se remémorent cela, le géant se dit qu’il y avait anguille sous roche, et que cette bête était soit dressé, sois carrément doté d’une intelligence… aller savoir jusqu’à quel point. Souriant plus qu’à l’accoutumé, et surtout plus sincèrement. Le chat recula très peu de temps après l’approche du shinobi, celui voulais peut-être se faire comprendre, mais le plus simple serait assurément de parler.
« Cette bête m’intéresse, on devrait commencer par des choses simples, vu qu’il semble apprivoiser.. Logiquement, le langage des signes devrait suffire, s’il daigne bien coopérer. »

Yuuji arriva rapidement, en remarquant la présence du gros chat, elle s’approcha lentement mais surement d’un pas sûr et décider. En s’approcha le roux recula un peu plus, se tenant maintenant à un certaine distance des deux shinobis. La question de Yuuji était logique, et légitime, mais elle se trompait complètement. Ceci étant, ce n’était ni grave, ni important.


-Pour être honnête… oui et non… je viens tout juste de le trouver, mais si il devait appartenir à quelqu’un ce n’est certainement pas à moi*rictus* Vous avez du remarque deux choses, la première étant… qu’il semble habitué à l’homme, donc d’une certaine manière apprivoisé, la seconde est qu’il porte une sacoche… ce qui montre bien qu’il n’a rien de sauvage… ya ya ya*rictus*

L’observation du géant n’était pas erroné, mais cela n’en disait pas vraiment plus sur les réelles motivations du gros chat, qui malgré cela n’était nullement agressif. Aîzen s’approcha de lui, quand celui-ci sorti du sac un bandeau… celui de Kumo pour être exacte… le doute n’avait pas pris place, pour la simple et bonne raisons qu’il n’y avait aucune hypothèse, pour le moment du moins.


-Bon, si tu me comprends, fait un signe de la pâte droite pour acquiescer, de la gauche pour dire non… A tu obtenu ce bandeau d’un ninja de kumo ?*rictus*

La première question était simple, mais importante, elle pourait en révélé beaucoup celons la réponse du chat.

Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Civil

avatar

Civil

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 27
Localisation : Devant les souliers de Valkenhayn

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   Mer 20 Nov - 23:00

Le silence...

Contre son arbre Morr était immobile, son paquet de cigarette maintenant tombé à ses côtés... Bachi l'avait averti, il était couvert d'huile, son corps était imprégné, l'extérieur comme l'intérieur. Aussi, lorsque le samuraï voulut faire son pseudo geste de pitié, apposant sa lame contre l'épaule du mercenaire pour le soigner, il y eut comme une étincelle, un choc électrique qui repoussa la lame. D'une voix grave, calme et autoritaire, Morr prononça sans vasciller.


- Je me fous de ta pitié Roronoa... Epargne moi ton sermont la mort ne veut pas de moi aussi je pourrais tout aussi bien me trancher les veines qu'il restera dans cette carcasse immonde un souffle de vie qui liera mon âme sur cette terre...

Pour accentuer son geste, Morr avait allumé sa cigarette et porta la clope a ses lèvres, relevant légèrement la tête pour qu'un oeil écarquillé et injecté de sang, reflet de la bataille, perce ses cheveux crasseux pour fixer Bachi.
Il tira une longue taff et un bout de cendre chuta sur l'armure de l'Incube qui commença à s'embraser avant qu'une douce brise ne vienne stopper cette combustion naissante.

Un rire naquit dans la gorge de Morr avant de finir en quinte de toux.


- C'est ma malédiction * sourire cynique * Maintenant part...

Il radossa sa tête contre son tronc d'arbre et regarda, l'oeil livide, Bachi se complaire dans d'immense excuse solennel avant de partir vers le village, sans sabre. La Kage le suivit peu après, délaissant ce cadavre parmi les végétations.
De là, il assista à la scène étrange, limite burlesque, de ces individus puissants caressant un animal grotesque aux allures pittoresques, discutant le bout de gras comme s'il s'agissait d'un homme... A ses yeux il ne voyait qu'un steak saignant, s'agittant aux rythmes d'une pompe cardiaque appaitissante, les muscles vigoureux tremblant à mesure que son corps bougeait...

Pensif, tiraillé par la faim, Morr se redressa péniblement en prennant appuie sur son arbre. Il observa un moment de plus la scène, le chat avait posé un genre de bandeau sur le sol, semblable à ceux que possédaient les ninjas.
L'incube en tira ce qu'il pouvait en tirer et tourna le dos à ces retrouvailles puériles...
La douleur qu'il ressentait, celle qu'il avait glané avait fini de cicatriser ses plaies et soigner ses organes et a mesure qu'il marchait vers la forêt, il sentait son stock sanguin se remplir à nouveau. Son visage livide retrouva vite sa couleur pâle naturel et ses membres engourdis retrouvèrent vigeur et fermeté...
Ses lames s'agitèrent dans le sol avant de décoler jusque dans son dos et ses plaques d'armures cabossées et émiettées firent de même, rassemblant là les quelques indices du combat.

Aussi, lorsqu'il quitta les lieux sans un regard en arrière, il ne restait rien de plus qu'une marre de sang séché, qui commençait déjà à s'effacer... Dans quelques jours, il ne resterait plus rien de l'affrontement de Bachi et de Morr, le bon et la brute, le bretteur et le ronin...


///

Merci de locker le sujet et de poursuivre votre discussion Kawaï aux portes du village, où est vraiment sa place.
Au passage Clem, les hommes ne libèrent pas de phéromone, c'est un un genre d'hormone que libèrent seulement certains animaux et les insectes.

U're welcome

___________________

Résultats du combat Full RP :

-Bachi : il te reste 400PV et 600CH
Tu gagnes +150ryos/£, +20xp, +30 à une technique et au choix 100PV ou 70CH à tes stats.

-Morr : il te reste 100PV et 800CH
Tu perd 150ryos/£
Tu ne gagnes rien.

Ryos/stats/xp validés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Affrontement aux portes du village [Full RP]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Affrontement aux portes du village [Full RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La vie dans un village du Morvan; Arleuf de 1625 à 1725; edition CHRISTIAN
» intro aux Portes Ouvertes par l'amiral Robijns
» Bovigny le village de ma jeunesse
» Les 3 portes de la sagesse.
» Bientôt sur vos écrans, la reconstitution généalogique d'un village disparu de la Meuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Shinobi no Kuni :: Entrée principale-