AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des soins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Des soins   Mer 4 Déc - 16:49

Elle fut plongée dans un coma artificiel le temps que les médecins guérissent ces blessures à l’aide de technologie avancée qui remplaçait le chakra ninja. Sur la table d’opération illuminer par une violence lumière vive, la poitrine à la vue des médecins, ceux-ci refermaient ces plaies profondes qui avaient été causés vraisemblablement par une arme tranchante. Un moment s’était écouler entre son arrivé à l’hôpital et la fermeture de ces blessures. On l’entoura ensuite de tissu blanc autour de la poitrine au cas où que la plaie s’ouvrirait. Elle fut ensuite conduit dans une salle de réveil ou on lui injecta un produit dans les veines qui devaient annulés les effets comateux.

Après une vingtaine de minutes, les premiers signes de réveil pu se faire remarquer. D’abord il y avait quelques mouvements vifs comme des spasmes au bout des doigts et des pieds, puis ce fut son bras gauche et sa jambe gauche qui eut un spasme. Son corps ce réveillait lentement, mais son esprit était encore dans les vaps totales. Dix minutes plus tard, la lumière extérieur qui entrait dans sa chambre pu enfin être perçu par la jeune femme qui avait toujours les yeux fermer, mais la luminosité frappait directement ces paupières closent. La machine à ces côtés qui prenait le battement de son cœur par un tracé de ligne régulier sembla s’affolé un moment alors qu’Haku reprenait ces esprits.


« Que… que c’est-il passé… »

« Tu ne t’en rappel pas ? »

Se n’était plus une voix négative et maléfique qui venait lui perturber l’esprit, mais une voix beaucoup plus rassurante. Un sentiment de chaleur vint lui envahir la tête et le cœur. Un sentiment de bien être et non pas un froid glacial qui venait lui lapidé le corps en entier. La machine à ces côtés ralentit la cadence pour reprendre un rythme plus normal. La jeune femme décida finalement d’ouvrir les yeux. Sur le coup, elle sursauta, croyant apercevoir son bourreau qui l’avait envoyer dans un tel état, mais cette image du shinobi qui l’avait presque tuer disparu pour ne laissé qu’un plafond blanc.

« Un shinobi… »

« Il a essayer de te tuer pendant ta mission avec Yua… mais tu as été sauver par quelqu’un avant qu’il ne puisse te tuer.»

« Comment sais-tu tout ça? »

« J’ai accès à tes souvenirs et ton inconscience hihihi »

« Ne rit pas comme ça, tu me donnes mal à tête. Qui es-tu… pourquoi sembles-tu si amical avec moi alors qu’avant … »

« Ton esprit était perturber… ce combat semble avoir changer certaine chose… je suis là pour te guider vers le meilleur chemin… la malédic… »

La voix se tue comme s’il eut des interférences. Elle s’assit dans son lit et remontra la couverture pour cacher sa poitrine entourer de tissu blanc. Elle passa une main sur son visage encore endormi avant de voir sur un petit meuble un verre d’eau qu’elle se pressa de boire. Un soupir de soulagement après avoir terminer de boire l’eau, elle décida finalement de ce lever pour retrouver celui qui l’avait sauver. Alors qu’elle se changeait, on frappa à sa porte. Elle termina d’enfiler sa camisole et son short avant d’ouvrir la porte et de voir un sergent devant sa porte. La jeune femme eut le réflexe de ce mettre droite.

- Repos soldat… le commandant souhaite vous voir à son bureau.

- Oui, Sergent!

Le sergent fit un bref signe de tête avant de quitter l’hôpital. La jeune femme se prépara à partir, mais quand elle chercha de l’argent pour payer, elle remarqua qu’elle n’avait plus un sous. Elle soupira d’un ennui apparent. Elle se frotta le dessus du crâne et elle réfléchi à ce qu’elle pourrait faire.

« Plus de parent pour pouvoir demandé de l’argent… pfff… le commandant voudra sûrement me dépanné »

Elle sortie de sa chambre et s’avança dans le couloir pour rejoindre l’entrée de l’hôpital. La femme au comptoir indiqua à Haku qu’elle n’avait pas payé. Alors que celle-ci prenait une cigarette, celle-ci se retourna vers la secrétaire et elle lui dit avec sa cigarette entre les lèvres :

- Le commandant s’occupera de cette dépense…

- Nous ne pouvons pas vous laissez partir si vous n’avez pas payer…

- Je viens de vous dire que…

- Doucement soldat. Dit le sergent qui l’avait attendu à l’entrée de l’hôpital. Le commandant à demandé à la Sowano de le rejoindre et vous savez que le commandant n’est pas patient et qu’il ne tolère pas les retardataires. Il s’occupera sûrement de la dépense médicale, si non elle reviendra vous payez, vous avez ma parole.

- Bi…bien…

Haku se retourna et quitta l’hôpital en fumant tranquillement sa cigarette alors que le sergent la fixait partir vers le quartier général.

« Ah c’est nouvelle recrue… il faut toujours les remettre à l’ordre. »


-------------------
ressource colonial 6235-50=6185
Accord avec le commandant
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Des soins   Ven 10 Jan - 21:08

Le soldat suivi par le capitaine quitta le lieu de l’explosion pour aller à l’hôpital. En effet, le seul témoin qui pouvait donner des informations avait eut un malaise après avoir mentionner quelques informations concernant les dernières paroles du Kamikaze. Une fois dans le bâtiment hospitalier, la jeune femme demanda à voir la liste des blessés de l’explosion. La secrétaire hésita à cause du secret médical, mais avec la présence de la conseillère, Haku pu avoir accès à la liste des blessés de l’explosion. Ne connaissant malheureusement pas le nom de la victime, Haku dût aller voir dans chacune des chambres pour tenter de le retrouver.

« J’aurai dût penser à lui demander son nom… mais après le choc cardiaque qu’il a reçu, je doute qu’il aurait eut le temps de m’en dire autant. »

Bref, faire le tour des chambres se faisait rapidement. Haku entrait dans chacune des chambres sans cogner et vérifiait l’identité du patient. Elle parcouru une dizaine de chambre avant de retrouver enfin la victime qui était toujours dans un état critique. Son rythme cardiaque était très bas. L’individu était branché de toute part sur plusieurs machines et un masque à oxygène le maintenait en vie. Haku s’approcha du patient et elle le réveilla en lui donnant une gifle. Euh non, elle le secoua doucement pour que celui-ci ouvre les paupières. Sans s’excuser, elle recommença son interrogatoire là ou elle l’avait laissé tout en lui rappelant les derniers événements et ce qu’il lui avait dit.

- Oui… vérité… il parlait de vérité… pas se qu’ils sont…

- Vous pourriez être plus clair?

« Je n’ai plus de force pour leur répondre… ils ne sont pas se qu’ils prétendent être… se n’est pas si difficile à comprendre. »

Il se mit à tousser tout en ayant de la difficulté à respirer. Haku se tourna vers Yua, peut-être que celle-ci avait des questions à demandé à l’individu.
Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin

avatar

Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 21
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Des soins   Sam 11 Jan - 0:17

Les recherches prirent fin selon les ordres de la capitaine. On restitua le calme à la propriété même si la garde resta toujours assez forte afin de garantir qu'aucuns autres incidents de cette sorte ne se reproduise jusqu'à la découverte de la source de ce terrorisme. Avant de partir, Yua s'assura bien entendu que plus personne n'était resté dans l'enceinte de ce long terrain, puis elle suivit volontiers Haku.
La jeune soldat fonçait avec une belle allure jusqu'à l'hôpital, là où se trouvait l'homme qu'elle avait interrogé. Au secréterait, on hésita à lâcher la liste des bléssés, mais la présence de la capitaine aida à délier les langues. Il fallut pourtant visiter chaque chambre les unes après les autres afin de trouver  le bon patient, ce que réussit à faire la Sowano avec persévérance et sans délicatesse.


« Sa vie ne tient qu'à un fil... »

Tristement, Yua espérait que son cœur s'arrête un instant et qu'avant que toutes les fonctions de son corps ne puissent fonctionner, elle puisse recueillir ses souvenirs complets, et savoir finalement s'il avait été manipulé tout comme Haku.
Elle resta pour le moment très attentive, la facilité n'était pas à portée de main et l'homme arrivait à prononcer des paroles.


-..ils ne sont pas ce qu'ils prétendent être...

« C'est quoi cette phrase absurde ? »


La jeune femme aux cheveux verts savait qu'il avait bel et bien entendu cette phrase, et pas une autre. Il ne mentait pas et une impression de certitude se reflétait dans son esprit. C'était certain, si Yua trouvait un jour l'abruti qui véhiculait des rumeurs sur le compte des deux jumeaux, il passerait un mauvais quart d'heure. Elle se rapprocha du malade pour ne pas lui demander trop d’effort et de concentration, et aussi pour lui glisser un petit secret.

-Si parler est difficile, pensez et je vous entendrais. Rappelez vous l'apparence de l'individu ayant eut ses paroles. Rappelez-vous aussi de ce que vous avez ressenti avant d'avoir votre malaise. Avez-vous eut, par exemple, la sensation d'entendre une voix étrangère à la votre sans que l'on ne se soit adressé à vous ?

La capitaine se redressa et observa les réactions de son interlocuteur, mais il lui restait encore une question.

-Quelles-sont les dernières personnes avec qui vous ayez parlé ? Connaissez-vous l'un des membres de la famille Sowano ?

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Des soins   Sam 11 Jan - 6:05

Haku resta légèrement en retrait, laissant son supérieur s’occuper à son tour de poser des questions. La jeune femme s’adossa contre le mur, croisa les bras et attendit patiemment les réponses que pourrait offrir l’individu. Malheureusement pour elle, Haku n’aurait pas la chance d’entendre de vive voix les réponses du blessé.

Tentant vainement de rester en vie, l’homme ferma un moment les yeux avant de les rouvrir. Il imaginait difficilement l’apparence du Kamikaze, mais il se rappelait brièvement de son accoutrement, des vêtements de classe social élevé, bien habiller et qui ne semblait pas au premier abord être quelqu’un de fou prêt à tout faire exploser. Il ne pouvait pas voir son visage, car il ne l’avait jamais vue de face dût à sa position avant l’explosion. Il commença à tousser, puis cligna des paupières plusieurs fois pour tenter de rester éveillé. Il voulait à tout pris aider les deux jeunes femmes dans leur mission… mais la mort semblait en vouloir autrement et désirait qu ce jeune homme meurt au plus vite.

Il avait de la difficulté à ce rappelé se qui s’était passé avant son malaise. Il avait extrêmement mal partout et il ne se rappelait pas avoir entendu une voix, seulement une vive douleur pendant que les médecins tentaient de le guérir. Il se rappelait brièvement avoir vu l’un des médecins usés d’un produit qu’il pensait au début être de la morphine, mais qui devait être autre chose au final, car sa douleur n’avait pas diminuer, mais empirer.

Quand la dernière question lui fut posée, l’état de santé de l’homme était critique. Un groupe de médecin entra dans la pièce et demanda à Yua de s’éloigner le temps de stabiliser le patient. Après cela, Yua pu revenir prêt du patient. Malgré son état stable, l’homme savait qu’il ne pourra pas survivre. Il attrapa le poignet du capitaine, tourna ces yeux ternes et gris et il chuchota quelques mots :


- Ma… femme…

Sa main devint molle et glissa doucement le long du poignet de Yua avant de se balancer dans le vide. Ces yeux s’éteignirent de toute lumière vivante et son cœur cessa de battre faisant retentir un long bip sonore dans la salle. Après quelques minutes, Haku se rapprocha de Yua pour y déposé une main qui se voulait presque amical sur l’épaule du capitaine.

- Nous devrions continuer nos recherches, capitaine.

Au moment qu’elle terminait sa phrase, un soldat entra dans la chambre après avoir cogner et il fit le garde à vous avant d’annoncé la venue d’une personne.

- Capitaine Yua, c’est le sergent Z (la flemme de trouver un nom) qui m’envoi. Un homme du continent est arrivé dans la cité et il se dirige vers le quartier général. Ce doit être important.

« Super… maintenant le continent vient se mêler de la colonie… J’aurais préféré qu’il reste dans leur trou perdu à l’autre bout de la mer à nous foutre la paix. Bande de taré, les poches remplies d’or qui vienne sans doute se marrer et à venir fièrement pour montrer que ce sont eux les grands chefs de la colonie. Je vais leur foutre leur or dans le c*l! »

C’est avec une belle pensée négative qu’Haku laissa toute la place à Yua.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Des soins   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des soins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soins du cordon ombilical
» soins au bébé en mater
» Soins Mac pour les yeux
» soins SOS + NAKED Sephora
» Les soins palliatifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Village Colonial, Port de L'union :: Clinique-