AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Domaine des Dokuji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin

avatar

Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 22
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Domaine des Dokuji   Jeu 5 Déc - 0:14

Higure avait donné ses réponses à sa sœur, lui signalant qu'elle ne devait plus se contenter de sa vie militaire et que ses responsabilités actuelles l'empêchaient de garder certaines de ses habitudes. Cette réflexion ne lui avait pas vraiment plut d'ailleurs même si elle n'était pas vraie et qu'elle en avait conscience, Yua était rancunière et susceptible. Elle resta donc silencieuse le long du voyage, aussi bien vocalement que pensivement. La femme aux cheveux verts fut d'ailleurs soignée totalement sur la route, ce qui lui permit de retrouver un peu de force et de ne plus avoir de blessures ouvertes, sanguinolentes et douloureuses. Cela lui évitait une infection importante, un passage à la clinique, des cicatrices disgracieuses et également de faire face à des civils ou des subordonnés dans état des plus mauvais. Il restait du moins un léger problème ; les soins de son frère n'avaient pas recousu ses vêtements, et elle n'était donc plus présentable sur ce point. Quelques bouts de tissus étaient en effet déchirés, tachés de sang, de poussière, sans parler de ses cheveux dont la couleur était maintenant pigmentée de rouge. Son apparence n'était pas conventionnelle pour se présenter à quiconque selon elle.

Tandis que son frère s'en allait organiser les futurs exécutions, Yua demanda à ce que l'on mette les montures au repos pendant deux jours, puis elle se dirigea vers leur habitation commune. Le convoi de retour s'était dispersé, chacun vaquerait à ses occupations et pour la jeune femme il s'agirait d'un retour à la maison. Une fois arrivée au domaine des Dokuji situé entre le quartier générale et le centre militaire, la capitaine retrouva le confort de leur immense propriété. Ici ils étaient entourés de verdure, bien protégés, à l'écart sans être totalement coupé de tout puisque leur demeure se situait au centre de la ville ; c'était une place idéale qu'ils avaient acquit grâce à leurs successives montées en grade. Ils tenaient à eux deux une des plus belles places de la ville, dans les hauts quartiers. Yua atteignit sa chambre après avoir traversé les couloirs et monté plusieurs marches. Elle prit place dans l'immense pièce très lumineuse lui appartenant, s'étira puis s'en alla se débarrasser de tout ce qui avait parasité son corps durant le combat. Après une courte sieste, la capitaine revêtit une tenue propre et neuve. Quant à ses anciens vêtements, la jeune femme n'avait plus qu'à les jeter, ou bien les recoudre un jour. Dans le doute elle les laissa simplement de coté et retrouva les sombres recoins du sous-sol de la villa.

Cet endroit était voué à bien des choses, Yua y entreposait entre autre une variété de poisons qu'elle utilisait pendant ses combats, ou qu'elle avait crée ou trouvé sur des ennemis mais dont elle ne s'était jamais servit. Il y avait également des munitions, et de quoi créer toutes sortes de choses. C'est dans cet espace connu seulement des deux jumeaux et regorgeant de petits trésors qu'elle s'attela à effectuer quelques réparations sur Gally pour qu'elle soit à nouveau opérationnelle à sa prochaine sortie.


« Hum, je ne finirais pas ça aujourd'hui. »

Avec le temps, Yua avait apprit à effectuer ces travaux mécaniques seules, c'était son héritage et elle ne faisait confiance à personne d'autre le concernant. Il était donc hors de questions de la confier aux mains de scientifiques, même d'expert. Mais cela lui prenait tout de même du temps et malgré le plaisir consacré aux réparations de son arme principale, il ne fallait pas le gaspiller inutilement. Cette longue journée n'était pas terminée, et la jeune femme avait des détails à régler avant de s'occuper de ses affaires personnelles.

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 23

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Domaine des Dokuji   Mar 7 Jan - 0:41

Dans les quartiers riches de la cité colonial, les rues étaient bondées de personnes ayant les poches remplis de pièce d’or. Plusieurs d’entre eux avait une place importante dans la société colonial et connaissait certaine chose que le peuple « pauvre » ne devait pas savoir concernant les personnes au pouvoir de la colonie ou tout simplement des informations concernant le continent. Les habitants riches dans ce quartier riche avait le pouvoir grâce à l’argent et il pouvait soudoyer tout ceux qu’il voulait.

L’un d’entre eux avait un comportement bizarre. Il s’arrêta au beau milieu de la rue et déposa sa main sur sa tête. Des paroles incompréhensibles sortaient d’entre ces lèvres qui bougeaient à toute vitesse. Dans sa tête, quelqu’un lui parlait et lui donnait l’ordre d’agir. Il s’avança en direction du domicile des Dokujis, mais il ne pourrait pas y accédé à cause des gardes qui l’arrêtèrent en lui demandant de quitter les lieux.

Dans les vapes, l’homme dégaina rapidement un pistolet, mais il ne fut pas assez rapidement et il fut criblé de balle, mais il ne mourut pas sur le coup. Il s’affala sur le sol et il commença à rire. Un rire de fou qui jaillissait du plus profond de sa gorge. Ses yeux semblaient vouloir sortir de leur orbite. Il déchira avec folie sa chemise, laissant à la vue des gardes son torse nue qui afficha des symboles rouges sangs.


- Je connais la vérité!! Ils ne sont pas ceux qu’ils prétendent êtres!! Ils doivent mourir!!

Les symboles s’illuminèrent d’une vive lumière blanche et une explosion extrêmement puissante balaya la zone. Les gardes furent littéralement désintégrés et le grillage entourant le domicile céda. L’explosion encadrait une très large zone et réduit en poussière une partie du domicile Dokuji.

Plusieurs civils moururent dans l’explosion…


*Il ne reste plus rien du Kamikaze (réduit en cendre)
Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin

avatar

Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 22
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Domaine des Dokuji   Mar 7 Jan - 23:39

Les deux femmes quittèrent très vite le bâtiment central de la cité coloniale et gagnèrent l’effervescence des rues. Beaucoup de civils et membres de l'armée se questionnaient déjà sur l'attentat. Qui avait fait ça ? Pour quelles raisons ? Comment serait-il traité si on le retrouvait ? Y avait-il quelqu'un dans la maison lors de l'explosion ? Certains se demandèrent même où le commandant était passé, mais d'autre, plus nombreux, pleurait les civils qui n'avaient pas été au bon endroit au bon moment.

« Les gardes n'ont pas survécus. »

Yua ne les entendait plus et il était évident qu'ils n'avaient pas pu survivre à une attaque frontale comme cela s'était passé selon elle.
Les deux jeunes femmes se présentèrent aux portes du domaine. Quelques soldats s'étaient déjà réunit pour barrer la route aux curieux qui furent nombreux à se rejoindre à l'endroit. Personne n'était encore entré pour mener l'enquête, même pas pour constater l'étendue des dégâts. Au contraire, on attendait les ordres des propriétaires, il ne valait mieux pas entrer sans l'accord de l'un d'eux.


-Continuez de mener la garde. Vous, entrez avec une équipe et éteignez ce feu. Je ne veux personne d'autre à l'intérieur.
-A vos ordres Capitaine.

L'un des soldats étaient donc chargé de constituer un petit groupe afin d'arrêter la propagation de l'incendie. En attendant leur arrivée, ce serait à Yua de le maîtriser en le contenant, mais ce ne serait pas une chose facile. Cela demanderait de une immense concentration mais elle en était capable.
Elle et Haku furent donc les premières à entrer. Le jardin avant du domaine était réduit à néant, tout comme le premier bâtiment qui avait été détruit de moitié et brûlait encore. Le bureau personnel du commandant n'existait plus, la bibliothèque nourrissait une fumée noir mais la partie encore non-atteinte était préservée par les dons de la capitaine en attendant l'arrivée de l'eau. Une salle d'entraînement où Yua effectuait régulièrement des exercices avait également succombé à la destruction, quant au reste, il ne restait plus que des lambeaux et des murs déchiquetés.


-Ils n'ont pas pu s'introduire plus loin que l'entrée, mais l'arme utilisée était puissante.

« Il y aurait eut plus de dégâts si elle avait été posée à l'intérieur du domaine et ils auraient été différents. »

3 pièces étaient endommagées, des documents importants dont Higure ne pourrait plus se servir avaient brûlés, mais la seconde partie du domaine n'avait pas été touchée. Yua était persuadée que les gardes avaient correctement fait leur job, tout l'indiquait.
L'eau finit par arriver, le feu fut éteint ce qui permettait désormais d'étudier avec plus de précision les lieux du crime. Yua scinda le travail en plusieurs sections. Deux personnes se chargèrent du jardin, quatre autres des ruines. Haku ainsi que la capitaine les accompagneraient dans ces démarches afin de trouver un indice quelconque, une explication.


-Capitaine, il n'y a aucunes traces des gardes ou bien du terroriste. Le procédé utilisé pour l'explosion n'a pas du permettre la préservation de leurs corps.
-Et s'il était technologique, alors il devait être très élaboré puisqu'aucun fragment du dispositif n'a pu être retrouvé.

« Ou bien il appartenait au camp adverse, ce qui ne serait pas étonnant. »

Même après plusieurs heures, il était donc impossible de trouver avec exactitude le fondement de l'explosion. Les recherches dans le bâtiment détruit n'étaient pas plus utiles non plus, elles ne permirent qu'à constater l'étendue des dégâts. Yua décida, non pas de stopper l'exploration du domaine, mais d'envoyer Haku chercher d'autres sources d'informations probables.

-Allez recueillir des témoignages, il se peut que certain ait vu quelque chose.

De son coté, elle donna de nouvelles indications consistant à renforcer la sécurité autour du domaine jusqu'à nouvel ordre, puis continua les recherches.

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 23

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Domaine des Dokuji   Jeu 9 Jan - 0:39

Haku suivait toujours la capitaine dans les rues jusqu’à ce qu’elles arrivent au domaine des Dokujis et qu’elles constatent l’ampleur des dégâts. Les flammes dévoraient les restes du bâtiment, qui furent rapidement maîtrisé par un groupe de soldat. Elle suivait toujours la femme aux cheveux verts sans n’émettre aucun commentaire désobligeant comme elle avait l’habitude de le faire. Elle s’arrêta à quelques mètres de Yua et quand celle-ci lui ordonna de menez une enquête sur cette affaire, la jeune femme accepta sans broncher et partie voir quelques civils pour savoir si ceux-ci n’avait pas d’éventuel information sur les événements qui s’étaient produits.

« Ils doivent être doué pour être parvenue à détruire le domaine du commandant sans laisser de trace. »

- Pardonnez moi… mais auriez-vous vu quelques choses se passer au alentour du domaine avant l’explosion?


Les premières réponses que reçues Haku ne furent pas très glorieuses. Certains civils disaient qu’ils ne se trouvaient tout simplement pas dans la zone avant que l’explosion n’ait lieu. La question que demandait Haku fut répétée sans cesses aux différents civils de toutes classes sociales, mais elles n’eurent pas de réponses très claires à cause du choc que certain civil avait reçu.

La jeune femme continuait ces recherches en discutant avec les civils tout en essayant de garder une certaine politesse, même si son visage sérieux et froid laissait plutôt une atmosphère glaciale. Finalement, Haku aborda un jeune homme qui portait avant l’explosion un costard au allure de riche, mais maintenant il avait une allure délabré. Celui-ci avait été blesser lors de l’explosion, mais il avait réussi à survivre de justesse. Adosser contre un mur, des médecins s’occupait de soigner ces plaies. Haku s’approcha et lui reposa la question qu’elle ne cessait de dire depuis un moment.

- Un gars bizarre… il gesticulait et disait des paroles incompréhensible… les gardes ont tirer sur lui, car il avait tenté de sortir une arme… ensuite… il a exploser…

- C’est le gars qui a exploser?!

- Ouais… je crois… il a été envelopper d’une vive lumière… et il a exploser…

« Merde… un gars qui explose et qui peut faire autant de dommage. Ce n’est pas rien. »

- A-t-il dit quelques choses avant de ce faire exploser…


- Je crois… il parlait de vérité… et de arg!

- Hey… me lâche pas… hey… tu m’entends!

- Je ne comprends pas ce qui se passe… il était stable pourtant.

- Son cœur est en train de le lâcher!

- Dépêcher, on doit l’emmener d’urgence!

Haku se releva et regarda les médecins emmener l’homme à l’hôpital. Au moins, elle savait se qui avait causer cette bombe et une information en plus. Cet homme parlait d’une vérité… mais qu’elle vérité? Haku retourna auprès de Yua et quand elle pu avoir son attention, elle lui dit :

- J’ai vue un type qui c’est ce qui a causer l’explosion… il a vu un homme richement habiller s’adresser au garde… il aurait tenté de les attaquer, mais il a été maîtriser par les gardes avant de se faire exploser. D’ailleurs… celui qui m’a transmise des informations a soudainement eu un malaise quand il a tenté de me parler des paroles que le Kamikaze a mentionné avant de mourir. Quelqu’un dans les alentours a tenté de le faire taire.

Haku se retourna pour voir toutes les personnes présentes sur la zone. Personne ne semblait suspect…
Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin

avatar

Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 22
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Domaine des Dokuji   Ven 10 Jan - 20:32

Après une coupure internet, Yua continua les recherches concernant le kamikaze. Finalement, cela ne pu aboutir, malgré tous les efforts du monde qui avaient été engagés.
La capitaine ne pouvait pas non plus suivre de loin la tâche qu'elle avait confiée à Haku, ce qui était tout de même assez frustrant puisqu'elle attendait beaucoup de ses résultats. Il serait toujours plus fructifiant que les siens. Elle prit ainsi le temps de répondre à son frère qui, à plusieurs kilomètres d'elle, essayait de se maintenir au courant des événements.


« Quelqu'un à essayé de détruire la maison. Cet enfoiré n'a laissé aucunes traces, la première partie est totalement détruite, et quelques civils sont morts à cause de l'explosion. »

Dans ses mots, et dans le ton employé bien qu'elle n'avait même pas fait usage de sa voix pouvait maintenant confirmer la colère et la haine ressentie par sa petite sœur.

« C'est encore un coup des Sowanos, j'en suis persuadée. Je tiens à l’œil le soldat, elle va me mener à ces traîtres. »

Cette dernière venait de terminer l'interrogatoire qu'elle devait mener à la place de Yua, elle lui expliqua ainsi ce qu'elle avait entendu, mais aussi vu. Il y avait bien quelqu'un tirant les ficelles derrière tout cela, il pouvait même être dans le secteur étant donné la situation.

-Allons à l'hôpital, je vous suit.

« Je pourrais lire dans son esprit pour trouver la cause de son silence. »

-Je vous laisserais le soin de me montrer de qui il s'agit.


Haku allait devoir faire du forcing auprès des médecins, mais avec la conseillère à ses cotés cela n'allait pas être si difficile. La jeune femme ne pourrait pas trouver ici et maintenant le supposé traître. Ce serait bien trop long, bien trop aléatoire et bien trop complexe. Il pouvait tout autant ne pas être resté plus longtemps et être partit dès l'évanouissement du témoin. Et puis ce ne serait pas très drôle de le chopper si facilement.

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Domaine des Dokuji   

Revenir en haut Aller en bas
 

Domaine des Dokuji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le domaine des cinq autels
» Visite du DOMAINE DE RAVERSIJDE à oostende
» GALA du Domaine du Chenil de la Tour
» Les Jardins du Domaine de Poulaines (36)
» PCR chez les prestataires du domaine aéroportuaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Village Colonial, Port de L'union :: Habitations-