AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réanimons Yuuji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rikudô

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4717
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Réanimons Yuuji   Lun 16 Déc - 0:44

[ Intervention Pnj ]



L'escouade arriva a l'hopital en trombe, se séparant pour remplir les objectifs. L'un, donna le corps de Yuuji a une équipe de spécialiste, elle fut directement emmené en salle. L'autre donna le sang a analysé en demandant une réponse le plus vite possible. Puis un troisiemme s'occupait de remplir des rapports, une paperasse des des protocoles necessaires.

Tenez nous au courant de son état.

La mission de ces anbus etait terminée. Les medecins prenaient le relais, toute une équipe emmena Yuuji dans une salle avec des sceaux au sol, déja apposé. On y remplaça les sceaux temporaires des anbus par d'autres bien plus puissant. Des appareils des yamanakas pour sonder son esprit et pouvoir l'aider a revenir, des arcanes (parfois interdites) mais utilisés dans de tel cas de force majeur, et des soins, des soins, des soins et encore des soins. Cela durerait un temps considérable, sans interruption, avec une concentration a toute épreuve. Les ninjas qui s'en occupait étaient assez forts pour supporter le temps et les chocs. L'état de mort clinique et apparente depuis un bon moment, n'engageait pas les meilleurs prognostiques vitaux pour elle. A plusieurs reprises, ont voulut interrompre le protocole de réanimation ninja... Mais la plupart y croyaient jusqu'au bout, pendant quelques temps... Sans relache.... Jusqu'au premier battement.


Je crois que... Je crois qu'on l'a... Stabilisé.

Rajouta un des ninjas medecins, a bout de souffle, épuisé, mais encore concentré sur sa tâche. Effectivement, le coeur repartait, il lui fallait a présent bien plus de soin, mais c'est a ce moment qu'ils pouvaient êtres relayés par d'autres, les soins devenants bien moins puissants en demande. Elle fut placé dans un lit, sans que les sceaux de réanimations ne la quitte... Elle reprendrait connaissance avec de la chance, car malgré tous ces efforts, rien n'était joué. Si la vie voulait la quitter, elle la quitterait, sinon, elle se reveillerait et serait plus forte et determinée qu'avant... Mais avec le plus grand mal de tête qu'elle n'ai jamais eu, et des blessures encore douloureuses.
_________

* Yuuji a l'hopital (sauvée ou pas - Choose your destiny).

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Konochy
Kage / Modo-Flemo

avatar

Kage / Modo-Flemo

Messages : 2516
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 30
Localisation : Entre une belle paire de OO

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Réanimons Yuuji   Lun 16 Déc - 22:03

Les derniers instants n'étaient plus...les dernières secondes de souffrances oubliées...
Tout ce qui entourait son exécution n'était plus rien, son corps et son esprit étaient encore liés, mais il ne s'agissait que d'un lien faible, presque inexistant, la faute au temps sans doute.

La kagette était à son lit, surveillée jour et nuit, son état de santé étant mis à jour toutes les heures. Il était difficile de dire si elle était vraiment envie, car mis à part la remise en route de ses fonctions vitales, rien ne laissait présager que son corps était à nouveau animé.

Seul souvenir de sa fin : une trace entourant son cou, qui semblait subsister après plusieurs jours, comme une preuve de son échec passé et un rappel à tout les ninjas du sort qui leur était réservé par l'ennemi.

En revanche, personne ne savait encore ce qui resterait de la mémoire de la jeune femme, si elle se rappellerait son nom, ses origines ou même sa vie dans sa globalité. Ses souvenirs étaient encore là, mais les médecins envisageaient bien des scénarios, allant du meilleur au pire quand au fait qu'elle en aurait encore accès ou pas, en comptant aussi sur le fait qu'elle puisse aussi ne retrouver aucun souvenir, même avec les années.

Pour l'heure, Yuuji semblait simplement dormir, mais sans qu'il soit possible de dire s'il elle se réveillerait dans les prochains jours ou si ce serait dans les prochains mois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Réanimons Yuuji   Mar 17 Déc - 5:42

Suite à la réunion des conseillers, Uchiha Hisashi était repartit vers sa demeure. Après la tempête, il avait souvent besoin d'un peu de calme, pour redevenir plus zen. Cela l'aidait à réfléchir. Il se mit devant une table de jeu de go avec, pour adversaire, lui-même. Sa douce dormait déjà, elle n'avait pas eu l'envie d'attendre son petit-ami plus longtemps. Il savait qu'elle avait été en mission alors, elle méritait bien un peu de repos. Lui aussi mais, avant, une partie le détendrait. C'était un jeu amusant mais surtout intellectuel où tout était question de rythme. Le concurrent qui réfléchissait le plus rapidement était souvent celui qui gagnait mais, au début, il fallait se concentrer sur un rythme précis. Poser un pion après vingt secondes de réflexion puis, sans crier gare, réduire de dix secondes par exemple. L'adversaire voyait son rythme perturbé, il n'avait alors plus autant de temps pour imaginer son prochaine mouvement et, bien qu'il ait tout son temps pour répondre au coup de son adversaire, bouger longtemps après le ferait paraître faible. Au final, les meilleurs joueurs qu'il avait rencontré avaient réussi à répondre en moins de cinq secondes. Le rythme était alors effréné et, souvent, le gagnant était celui qui était endurant. Il n'était plus question de gagner mais, simplement, d'avancer. Une erreur et tout était fini. Nurarihyon était un de ceux capable de répondre efficacement et rapidement ; ceci étant d'autant plus vrai lorsqu'il activait ses sharingan pour prévoir les mouvements de l'autre, un avantage qui normalement était utile dans la copie de techniques ou le combat au Taijutsu. Bref, cela faisait de lui un fin stratège qui préférait la réflexion au combat, bien qu'il ait plus que largement les arguments pour combattre ses ennemis ; il l'avait déjà prouvé.

En tout cas, il était partit pour une bonne partie puis, une bonne nuit de sommeil. Ce fut le cas jusqu'à un réveil brutal. Un membre des forces spéciales vint toquer à sa porte vers dix heures du matin. Ce n'était pas si tôt mais il aimait dormir jusque onze heures lorsqu'il n'avait pas d'obligations le lendemain. Raté. La femme vint lui apporter quelques nouvelles ; des affiches étaient données dans le village contre le nouveau leader, tout juste disparu. Il donna comme consigne qu'une mission soit donnée pour l'arrêt de celles-ci au tableau d'affichage sans désignation spécifique. En soit, il fallait agir avec méfiance et retenue car ces affiches pouvaient servir autant qu'elles pouvaient desservir. Si la shinguru kage avait réellement disparut, alors les conseillers pourraient regretter une telle propagande ; le conseil serait peut-être remis en cause mais, plus loin, ce serait le choix du peuple qui serait devenu caduque. Dans le cas contraire, on pouvait s'en servir pour affirmer la position du nouveau leader par une simple manœuvre : notre nouvelle cheffe tentait de faire avancer les choses mais les colons ne sont guère bavards et tentent d'affirmer leur position, simplement. Traiter avec eux diplomatiquement n'est ni possible, ni envisageable à présent. Les opposants à cette décision, représentés notamment par les donneurs d'affiches, ne peuvent qu'être irresponsables en pensant le contraire ou, pire, n'être que des traitres. La position du leader serait alors confirmée ; le peuple adorant les sacrifices qui se finissent bien ou... disons mieux que la mort. Il assurait donc les arrières de ce pays pour qu'il puisse tenir debout, restait à voir qu'elle solution se présenterait à eux...

Le temps fini par passer. Les conseillers devinrent plus inquiets à mesure que le temps passait, on finissait par compter les heures. Vingt-quatre, quarante-huit, soixante-douze, on ne savait combien de temps cela prendrait jusqu'à l'annonce d'une escouade d'ANBU : ils l'avaient. Elle fut emmenée directement à l'hôpital pour être soigné. Jutsus médicaux, sceaux, bien des choses étaient tentées mais aucune certitude n'étaient données en retour. Les médecins ne se prononçaient pas, ils avaient fait de leur mieux. Ils ne savaient pas si elle allait vivre, ni même si son cerveau se portait bien ; la marque sur son cou avait été désigné comme celle d'une corde, une pendaison. Si celle-ci avait été mené à son terme, Yuuji Konshiro serait morte. Toutefois, il suffisait d'une minute sans air pour que le cerveau n'ait des lésions irréparables. Si les colons l'avaient privé d’oxygène assez longtemps, elle pouvait bien ne pas se souvenir de son propre prénom... Pour en être certain, Hisashi voulait tenter quelque chose. Il se rendit à l'hôpital et trouva l'un de ses docteurs.


- Docteur ? Bonjour. Uchiha Hisashi, conseiller et chef du clan Uchiha, enchanté. Je suis ici pour la shinguru kage.
- Enchanté Uchiha-sama, j'ai entendu parlé de vous et de vos yeux. J'ai rêvé depuis longtemps les contempler et les étudier. Les rumeurs au sujet de votre pouvoir son... fascinante.
- Ravi que celles-ci puissent attirer votre curiosité. Malheureusement, je ne peux accéder à votre demande. Mes yeux ne sont là que pour répondre à l'oppresseur et celui qui les voit ne peut espérer que souffrances et désolations. De plus, le temps n'est pas aux recherches je le crains. Pourrais-je voir Yuuji-sama ? J'aimerai tenter quelque chose.

La déception puis la curiosité furent les deux seules expressions que le Uchiha pu lire ce jour-là.

- Que voulez-vous faire ?
- Eh bien, j'aimerai lui ouvrir les paupières et utiliser mes yeux pour tenter de lui faire dire ce qu'elle a vu, ce qu'elle sait. Le Mangekyô Sharigan permet de faire dire à quiconque ce que nous désirons. Les secrets ne sont plus, ce qui explique l'implication de notre clan dans les interrogatoires. Toutefois, nos yeux fonctionnent aussi lorsque le patient n'est pas en état de parler de lui-même, le coma, par exemple. Si je les utilise, je serai en mesure de la faire parler en supposant que ses facultés à le faire soient indemnes. Seule sa mémoire peut poser problème. Dans le cas où celle-ci serait endommager, je ne pourrais pas accéder aux derniers jours mais simplement à ses derniers souvenirs ; dans le cas contraire, nous serons tout. Ce processus peut aussi l'aider à se réveiller, cela s'est déjà vu. Le patient avait, par la parole, réactivé ses fonctions motrices et était alors sortit du coma. Bien sûr, je ne peux garantir un tel succès ici.
- Je vois. Continuez je vous prie.
- En cas réussite, le conseil sera en mesure de connaître les données qu'elle peut posséder. Lieu de capture, de torture, personnes en présence, noms, etc. En somme, son cerveau deviendrait un espion. Tout ceci est possible grâce au subconscient. Son conscient est actuellement dans le coma mais, comme vous le savez, les patients peuvent entendre certaines choses. Le subconscient. Bien qu'ils ne soient pas conscients, ils peuvent nous entendre. Grâce à cela, nous avions supposé il y a longtemps que les fonctions visuelles de l'homme restaient actives, même pendant un coma. Tant que ses yeux, sa mémoire ou ses fonctions liées à la parole sont intactes, je pourrais tenter de la faire parler... Avec votre accord, bien sûr.

Le médecin pris alors une minute de réflexion avant de lui demander un peu plus de temps. Il ne s'agissait pas d'un patient lambda, c'était leur leader, à tous. Il lui fallait donc l'avis de ses collègues pour ne pas faire de la personne la plus importante du pays un cobaye. Et puis, Hisashi l'avait dit lui-même, ses yeux n'étaient pas là pour faire du bien mais pour tuer, les effets secondaires ne pouvaient être ignorés ; même s'il pouvait ne pas y en avoir.

_________________
Cf. Message privé.
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Kage / Modo-Flemo

avatar

Kage / Modo-Flemo

Messages : 2516
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 30
Localisation : Entre une belle paire de OO

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Réanimons Yuuji   Sam 21 Déc - 14:11

Hisashi était donc venu avec une proposition assez singulière, voulant visiblement savoir au plus vite ce qu'il s'était passé en usant de ses fameux yeux rouges pour faire parler la Kagette comateuse.
Cependant, il y avait certains risques et des risques qu'il ne parvienne pas à avoir les infos souhaitées. Mais il fallait aussi se dire que le corps de Yuuji avait été totalement inactif pendant quelques dizaines d'heures et qu'il lui fallait du temps pour retrouver une vigueur suffisante pour qu'elle puisse s'éveiller une heure ou deux et avoir un brin de conversation.

Cependant, ce ne fut pas un médecin qui tenta de stopper la manoeuvre de l'Uchiha, mais le chef du clan Konshio, venu voir la jeune prodige du clan et connaître son état de santé. Il avait entendu la dernière partie de la proposition de Hisashi et intervint avec assurance, face au chef des Uchiha.


-Hisashi-dono, navré de vous couper dans votre élan, mais je me devais d'intervenir après avoir entendu ce que vous comptiez faire à la cadette la plus précieuse de ma famille. Laissons cette jeune fille prendre le repos dont elle a besoin. Je ne vous permettrai pas de risquer de lui faire le moindre mal, même si ce n'est pas votre intention.
Forcer le corps ou l'esprit n'est pas une méthode donnant de bons résultats, quel que soit le but recherché. De plus, il y a plus urgent que savoir ce qu'elle a en tête. Les habitants s'inquiètent de l'absence de chef durable ou de toute forme d'autorité capable d'assurer la gestion du village. La récente insurrection armée est un fait qu'il faut prendre comme un ultimatum et quelqu'un se doit d'assurer l'intérim le temps que Yuuji se soit parfaitement reposée et que l'on sache si elle a encore toute sa tête.-


Pendant ce temps là, une paire d’œils s'étaient légèrement ouverts quelques secondes, avant de se refermer, sans que personne ne l'ai remarqué. Un signe d'amélioration ou un simple sursaut de vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Réanimons Yuuji   Lun 23 Déc - 0:42

Le médecin de garde était partit consulter ses collègues tandis que le Uchiha, lui, observait sa supérieur d'un peu plus loin. Deux membres des forces spéciales étaient présents, chacun étant à l'extrémité de la baie vitrée permettant de voir tout ce qui se passait dans la chambre. C'était la meilleure protection que l'on pouvait espérer ; surtout si l'on faisait attention aux détails. L'un des gardes était un membre du clan Hyûga, rien ne lui échappait... ou presque. Si Hisashi le souhaitait, il pouvait entrer sans se faire remarquer grâce à son mangekyõ sharingan. Le Hyûga, lui, verrait un paysage normal tandis qu'un homme était dans la chambre. Le tout était possible avec un Genjutsu de haut niveau mais il fallait réussir à contourner deux élites sans perturber leur chakra ; le jeune homme ayant ses yeux rouges d'activés, il pouvait parfaitement voir que rien n'était anormal. Enfin, toute façon elle ne risquait sûrement rien. Seul le conseil — enfin au moins deux conseillers — étaient au courant de son retour ce qui indiquait que le peuple ne l'était pas ; les colons ne savaient sans doute pas qu'elle était en vie ou ils avaient choisit de ne pas vraiment l'achever. Ainsi, soit ils l'avaient laissés en vie intentionnellement avec une idée derrière la tête — une sorte de mouchard par exemple — et n'essaieraient pas de la tuer, soit ils ne savaient pas qu'elle était en vie et ne tenterait rien n'étant pas au courant du coup. En somme, les seuls dangers qu'elle encourait étaient les suivants : perdre espoir et se laisser mourir, ou subir une attaque interne d'un opposant. Celui qui transmettait des affiches, par exemple. Il faudrait le surveiller. Il allait d'ailleurs faire venir un membre des forces spéciales quand un homme vint le voir. À sa tenue, il avait deviné qu'il n'était pas médecin et selon les armoiries sur ses manches, il était probablement du clan de la demoiselle. Quand il se présenta, le tout s'éclaira.

Il mit ses avant-bras dans les manches de son manteau et, le sourire aux lèvres, il écoutait patiemment son interlocuteur, d'une oreille attentive. Quand celui-ci eut fini, le Uchiha pris quelques secondes de réflexion avant de donner sa réponse.


- Navré, je connais pas votre prénom, Konshio-san. Vous avez sans doute raison. Les risques étaient infimes, c'est pourquoi je proposais mon aide, toutefois si vous n'êtes pas près à me laisser faire, je n'en ferai rien. Vous le savez sans doute mais son état est instable, son état repose sur son mental. S'il faiblit, je crains que son état ne se dégrade et, alors, j'aurai manqué une occasion d'en connaître beaucoup sur notre ennemi... Enfin bon, je comprends votre inquiétude.

Il fit un sourire un peu plus appuyé qui lui fit fermer les yeux.

- Bien entendu, si son état venait à empirer je n'attendrais pas votre accord pour utiliser mes yeux. Pour le bien de ce pays je ne veux pas la voir mourir mais je ne veux pas non plus voir les informations qu'elle détient disparaître. J'espère que vous comprenez aussi. Et, à propos de ce pays, le conseil assure son maintien, ne vous en faites pas. Le conseil n'a, malheureusement, pas le pouvoir d'élire un intérimaire. Il aurait fallut que Yuuji-sama en désigne un en cas d'urgence et aucun document de cet ordre ne fut retrouvé à l'heure actuelle... Ainsi, le conseil en son entièreté doit voter pour chaque action... Enfin, tout ceci pour dire que nous maîtrisons la situation du mieux que l'on le peut. Sur ce, je vous laisse. J'espère très sincèrement qu'elle se réveillera, Konshio-san. Au plaisir de vous revoir et d'admirer votre Katon.

Il laissait l'homme seul face à la cadette la plus précieuse de sa famille, selon ses mots. Il n'allait pas le déranger plus longtemps, de toute façon. Il partit donc et, arriver aux portes, fut rejoint par un membre des forces spéciales.

- Retrouvez et surveillez l'initiateur du début d'émeute ayant eut lieu il y a peu. Restez discret, envoyer un membre du clan Hyûga s'il le faut. En cas de problème ou d'élément pouvant mettre en danger le pays ou Yuuji-sama, prévenez moi dans la minute.

L'homme disparut ensuite et le Uchiha continua son chemin. Devait-il rentrer chez lui ou chercher un papier sur les directives à prendre en cas d'absence prolongée du leader... Si elle avait prévu une mission si vite, peut-être avait-elle prévu l'après mission. Mais où avait-elle pu ranger un tel papier, dans ce cas-là ? Hum... il irait voir dans son bureau, ce serait un bon début.
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Kage / Modo-Flemo

avatar

Kage / Modo-Flemo

Messages : 2516
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 30
Localisation : Entre une belle paire de OO

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Réanimons Yuuji   Mer 25 Déc - 0:10

La discussion entre les deux chefs de clans ne fut pas bien longue, un simple échange en toute civilité, sans animosité quelconque d'un côté ou de l'autre. Un a un, les deux hommes avaient quittés la chambre de Yuuji, sans savoir si elle reviendrait prochainement ou non.

Plusieurs heures passèrent suite à cela, la surveillance presque continue ne donnant que de léger signes d'amélioration, mais pas de quoi donner le moindre excès d'optimiste aux médecins s'occupant de la dirigeante controversée.
Pourtant, ces petites améliorations menèrent rapidement à un premier réveil remarqué, malgré le regard perdu de la kagette. Les médecins tentèrent de communiquer avec elle, mais il n'y eu aucune réponse de la part de la jeune femme, qui retomba dans son sommeil au bout de seulement cinq minutes.

Il fallut attendre deux heures pour assister à un autre réveil timide, qui ne donna pas vraiment de meilleurs résultats. C'est tout juste si les yeux bruns restaient plus d'une demi-seconde à fixer le même endroit. Aucun changement concernant la communication, la Konshio restant parfaitement muette malgré les nombreuses sollicitations.
Les médecins commencèrent à penser que la mémoire de la jeune femme était peut-être bien plus affectés qu'ils ne l'avaient pensé, car les fonctions motrices devaient être opérationnelles sans aucun doute selon eux.

Malgré cela, ils étaient d'accord sur le fait de continuer à vouloir solliciter Yuuji, faire réagir sa mémoire et les zones du cerveau encore en veille. Hélas il était tout à fait possible que son état ne s'améliore pas et qu'elle ne reste qu'un légume n'ayant guère plus de conscience qu'un caillou.
Les prochains jours seraient déterminants et très stressants pour l'équipe médicale en charge de ce cas litigieux.
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 26
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Réanimons Yuuji   Jeu 26 Déc - 22:56

Arrivé en grande pompe pour Yasuo qui "investit", c'est bien le mot, l'hôpital par son ton autoritaire et courtois, sommant qu'on lui indique la chambre de Yuuji comme un roi demandant une nouvelle à ses laquets.
Il observa tout le monde de son regard scrutateur puis suivit une jeune infirmière jusqu'a la chambre qui l'intéressait. Là, il remercia chaleureusement la jeune femme en lui prenant la main, allant même jusqu'à la faire rougir d'embarras avant d'entrer dans la pièce seule, ses hommes restant à l'entrée.


" Voici donc l'ancienne chef de ce village... Elle ne paye pas de mine, même pour une femme..."

Le jeune homme s'avança dans la chambre et tira une chaise pour s'y asseoir. Avant ça, il sortit de sa besace un genre d'encens qu'il alluma et posa sur la table en face du lit de la jeune femme. C'était une tradition à Tetsu, un genre de rite de guérison pour chasser les pensées négatives et rétablir un bon karma en vue d'une restauration rapide. Plus concrètement, l'encens contenait un vasodilatateur léger qui permettait de dégager les bronches et améliorer la tension artérielle, lorsque le sujet est agitée ca n'aide en rien, mais en période de repos et surtout de sédentarité, cet encens fluidifie le sang et évite les varices. C'était une chose que Yasuo avait connaissance, à contrario de beaucoup de guérisseur de son village.

Il attendit quelques instants, alluma sa pipe et tira quelques bouffées d'un tabac distillant une odeur agréable, comme si elle vous était familière. C'était relaxant, et surtout incitait plus facilement à baisser sa garde et à vous confier au jeune homme.
Le Clan Suzuran n'avait pas son pareil pour manipuler les petites gens sans que ceux ci s'en aperçoivent.

Après quelques minutes, il commença à parler :


- Bonjour... Je suis Yasuo Suzuran, Shogun de Tetsu no Kuni. Je suis venu ici en apprenant la nouvelle de votre capture, dans le but de rétablir l'ordre et le calme dans la capitale. Je suis soulagé de vous voir saine et sauve bien qu'un rapide constat m'incite à penser que vous n'êtes pas sans séquelle. Aussi le plus objectif des individus vous classerait comme incapable de menés le village pour le moment.

Il marqua une pause et tira un peu de tabac. Il attendit une réponse éventuelle, en vain.

- Je suis ici pour reprendre votre flambeau. J'ai déjà apprit d'un combattant du nom de Kenshin avait tenter de prendre votre place, mais vos ninjas vous sont restés fidèles, preuve du respect qu'ils vous témoignent. Cependant je ne tiens pas à avoir autant d'opposition, ma prise de pouvoir sera sans heurt et pour le plus grand soin du village. Vous pouvez me faire confiance.

Une nouvelle pause... Toujours rien.

- J'ai vécu toute mon enfance à Tetsu, j'ai été rompu aux arts de la guerre, de la politique et du commandement. J'ai toujours été apprécié du peuple et mes exploits guerriers sont à la hauteur de cette prétention. Je suis quelqu'un d'objectif, aussi lorsque j'affirme est le plus apte à commander ici ce n'est pas par vanité mais par nécessité, de plus vous avez visiblement besoin que l'on s'occupe de vous et de vos affaires pendant une période. Je serais cet homme. Maintenant que les présentations sont faites Konshio-sama, je dois prendre en charge vos dossiers restés vacants en votre absence. J'espère que votre rétablissement sera rapide, je laisse mes hommes devant votre porte pour m'enquérir de votre état de santé aussi vite que possible. N'y voyez là aucune hostilité.

Il se leva, ralluma une tige d'encens et fit un salut cordiale avant de sortir de la pièce.

- Tenchi, Kunio, je vous laisse en garde devant sa porte. Je veux savoir de l'évolution de son état de santé.
- Bien Suzuran-sama
- Sena, trouve moi les chefs de clan du village, je vais organiser une réunion du conseil rapidement.
- Bien

C'est seul que Yasuo quitta l'hôpital, se dirigea vers la grand place. La seconde étape allait pouvoir commencer.

///

Les chefs de clan sont invité au conseil ( Cf un topic créée plus tard )
Yuuji surveillé par des hommes de Yasuo ( état de santé seulement )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Réanimons Yuuji   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réanimons Yuuji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Shinobi no Kuni :: Hopital-