AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Festivités peuvent commencer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 25
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Les Festivités peuvent commencer !   Mer 5 Fév - 11:20

Point de règle en fin de post, merci d'y jeter un coup d'oeil. Colons concernés également

///

La soirée était parfaite. Quelques étoiles brillaient dans le ciel et un croissant de Lune éclairait de sa maigre lueur le village en contre-bas ou lampions, fanaux et bougies en tout genre éclairaient les rues et les batiments de leur flammes dansantes !
C'était une soirée d'ivresse, de joie et de gaieté, cherchant à balayer d'un trait les déboires du passé pour se concentrer vers un avenir plus radieux où la population n'aurait plus peur de l'ennemi dans l'obscurité car tout ne sera que clarté.
Aussi, Yasuo se baladait dans les rues dans son kimono cérémoniel. Ce n'était en fait que le même qu'il portait d'habitude, sauf que celui-ci était d'un blanc immaculé, brodé de son emblème, un loup et un dragon ente-mêlé dans son dos, et son bas était d'un bleu azur, rappelant à ses alliés, comme a ses éventuels assassins qu'il était la Mort Bleu.

Un petit sourire en coin, sa pipe dans sa bouche, il tirait quelques bouffées de son tabac apaisant dont il répandait l'odeur dans sons sillage.
Comme il l'avait ordonné, des batons de cet encens spécial brûlaient aux quatre coins de la cité, rendant les gens plus dociles et enclin à s'amuser. Pour le moment tout se passait bien.

Aussi se rendit-il au centre de la place pour regarder les badauds s'amuser et observer ce qu'il s'y passait. Demain serait un grand jour car le tournoi commencerai, il ferait son annonce ce soir même.
Il arriva sur place, et récupéra un vers de sake dans un gobelet normal cette fois ci. Il le regarda et le vida d'un trait sans sourciller. Il y avait bien longtemps que l'alcool n'avait plus beaucoup d'effet sur lui, force d'entrainement et de volonté.
Il chercha du regard quelques connaissances, salua une poignée de samouraïs en faction, et d'autres qui étaient visiblement de repos.
Sur les toits, tapis dans l'ombre, ninjas et samouraïs se relayaient pour garder un oeil sur les évènement, histoire qu'aucun débordement ne survienne.


- Sir, sir !

Yasuo tourna la tête nonchalamment


- Je suis honoré de vous rencontrer Sir, je suis Watanabu Hisashi, apprenti forgeron du village, j'ai longtemps entendu parler de l'acier de Tetsu et de la qualité de leur arme, mais je n'ai jamais pu en approcher une de près ! Pouvez vous me montrer votre sabre ? Je vous en prie !

Le chef du village sourit, il y avait des petites têtes blondes qui étaient encore passionnées par ce genre de chose ? Il dégaina son arme avec aisance et lui tendit.
Le poids de l'arme était considérable, la lame gigantesque en acier renforcé obligea le jeune homme à s'y prendre a deux mains.
Le Suzuran n'écouta pas par la suite les multiples éloges et caractéristiques qu'énonçait le jeune homme, non pas par manque d'intérêt, mais qu'il venait de voir Avala, dans sa tenue de princesse guerrière, arrivé sur la grand place, accueillie par des exclamations de voix et des brimades de braguettes.


- C'est une arme de bonne manufacture oui, maintenant petit, si tu me permets.

Il récupéra son sabre et se releva, puis, d'un pas lent et assuré, il se dirigea vers l'estrade au centre de la place, où brulait était un gigantesque feu de joie.
Là, surélevé à la foule, comme la place d'un dieu embrasé, il s'adressa à la population.


- Mais chers amis, ce soir marque les grandes festivités de la tradition samouraï. Pour beaucoup tout ceci est nouveau et peuvent y voir un affront pour la précédente Kage Yuuji Konshio, mais en aucun cas je ne souhaite ternir son honneur. Aussi, gardons un moment de silence je vous prie pour que son esprit puisse rejoindre ses ancêtres...

Un long silence s'installa alors, les quelques soulards furent maitrisés dans des agents de l'ombre pour qu'ils ne puissent perturber l'hommage que l'on faisait à Yuuji.
Enfin, après quelques minutes, Yasuo rouvrit les yeux et continua :


- Ce soir est donc un grand soir, nous tournons la page vers de nouveau horizon où l'on peine à voir l'étendu de prospérité qui s'offre à nous. Ce soir, nous marquons une nouvel ère, où Ninjas comme Samouraïs, nous serons unis plus que jamais contre un ennemi commun, l'Union Coloniale. Leur chef, ce meurtrier, m'a envoyé une missive plus tôt, il souhaite faire la paix, il souhaite se réconcilier avec nous avant que nous ne lancions l'offensive. Vous avez bien entendu. Leur chef souille sa couche en pensant à la force que nous sommes en train de développer, cherchant refuse dans des prétextes diplomatiques pour racheter ses fautes !
Mais j'ai refusé ! Il n'y a pas d'honneur a baissé la tête et courbe l'échine devant des crimes qui nous ont tous blaissé ici ce soir ! Le sang colonial se répandra sur nos terres et fera le meilleur des engrais !

Un petit cri de guerre se fit entendre un peu partout, les samouraïs soutenant leur chef dans son discours.

- Profitez de la soirée, et que ceux qui veulent participer au Tournoi de la Nouvelle Ere de demain viennent à moi ! Vous y êtes tous les bienvenues, qu'importe votre origine et votre sang. Il n'y aura pas de mort, seulement des prouesses martiales pour montrer a nos ancêtres que leur terre est entre de bonnes mains.
Festoyez mes amis, demain commencent une épopée qui s'écrira dans l'histoire !


Un autre cri de guerre, et quelques applaudissements repris par le plus gros de la population. Yasuo les salua et quitta l'estrade pour retrouver son coin près duquel un scribe se tenait. La liste serait surement longue, Yasuo tardait de voir les matchs de demain...


///

Les Festivités peuvent commencer
Le tournoi est ouvert a tous, colons compris
Les joueurs peuvent incarner un personnage de leur choix pour participer, leur persos pour les ninjas, et un PNJ annexe sans importance pour les colons, s'ils veulent participer également.
1 seul personnage par compte.

Le Tournoi se fera sous la forme d'un Full RP, en un seul RP ( 30-50 lignes ), faites le plus beau combat possible entre vos personnages et un personnage fictif.
Le Staff déterminera qui aura été le plus éloquent et recevra un cadeau mystère !

Pour les individus intéressés, poster dans ce topic avec le personnage que vous souhaiter faire combattre ( compte principal ou alors image du PNJ en question en début de post )

Il n'y aucune obligation, participation des Ninjas souhaité toutefois.

Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Juunin / Bretteur/ Moderateur

avatar

Juunin / Bretteur/ Moderateur

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Mer 5 Fév - 22:00

Maintenant que le duo était arrivé au village, la mission était un succès total, aussi lorsqu'ils arrivèrent aux portes, ils se rendirent compte qu'elles étaient fermées. Le Roronoa eut un sourire aux lèvres, il comprit immédiatement ce que cela voulait dire. Il se tourna vers Kimitsu pour lui expliquer.

- Le festival a déjà commencé ! Avant de partir de Tetsu, j'ai fais envoyé un message secret au Kage pour lui prédire approximativement notre arrivée … Si les réjouissances ont commencé, c'est pour que nous puissions rentrer au village en toute sécurité et détourner l'attention le temps que le message soit délivré … HIRUMA ! C'est moi, ouvre !
- Kekeke … L'écolo est de retour ! Tu t'es encore perdu c'est ça ? Ahahaha … aller, j'ai fais préparer ton kimono de cérémonie, entre ! … Ya-ha !

Les portes s'ouvrirent et les deux hommes entrèrent dans le village, Hiruma tendis au Roronoa son kimono, ce dernier l'attrapa et dit à Kimitsu :

- Passe moi le rouleau, je vais aller le livrer directement à Yasuo, rentre chez toi te changer pour être un peu plus classe ! Je te retrouve là bas !

Le Démon Vert prit l'objet que le Dreyar lui tendit avec un sourire avant de s'éclipser dans le bâtiment de la garde pour se changer rapidement et être au diapason de l'ambiance de la fête du village Shinobi.


La tenue de Bachi n'était pas aussi officielle que celle de Yasuo. Le Roronoa n'appartenait pas à une grande famille, aussi, il n'avait aucun blason à porter fièrement. Il n'avait que ce Kimono rouge sombre avec une ceinture verte dans laquelle il accrochait ses épées. La matière était noble et cela ce voyait. Il portait aussi des bottes hautes noires et lustrées. Par dessus le tout, il avait un grand manteau rouge d'un capitaine colon. Ce manteau, qu'il avait reçu en cadeau par l'ancien dirigeant de Tetsu quand il lui avait sauvé la vie était celui que portait l'homme qui avait été engagé pour le tué. C'était un homme haut placé connu pour ses talents de navigateur … Comme la lame des clans et Taka Eno Hei, c'était un trophée qu'il exhibait fièrement. Il donna ses affaires à un garde pour qu'il les déposent chez lui, puis il se rendit au coeur de la fête. Il fut attiré par un immense feu de joie, et arriva pile au moment du discours, et put ainsi participer à la minute de silence. Un homme un peu alcoolisé à coté de lui inspira de l'air dans un bruissement de cordes vocales prêtent à meugler, mais les phalanges de Bachi vinrent le taire en plein menton avant même qu'il puisse émettre le moindre son. Il chuta au sol sur les fesses, abasourdi de ce qu'il venait de se passer. Et quand le Suzuran reprit son discours, Bachi ouvrit l'oeil et l'aida à se relever.

- Pardon, je me devais de faire respecter le silence en l'honneur de Yuuji-chan.

Puis le tournoi du lendemain fut annoncé, Bachi eut un grand sourire aux lèvres et lorsque le Kage termina son discours, il se faufila dans la foule pour atteindre Yasuo-sama et le script chargé de noté le nom des participants, il y avait deux personnes qui s'étaient déjà misent dans la queue pour s'inscrire. Alors le Démon Vert patienta calmement, puis quand vint son tour, il dit simplement :

- Vous n'avez qu'à mettre le Démon Vert.

Les regards de Bachi et Yasuo se croisèrent dans un sourire franc et amicale. Bachi glissa sa main gauche dans la manche droite de son kimono, où était caché le rouleau secret que le Roronoa devait ramener. Il mit l'objet au bord de sa manche et tendit son bras pour serrer la main du Suzuran. Quand les paumes se touchèrent, les tissus des manches se touchèrent, et grâce à un mouvement simple de serrage de main, le rouleau passa de la manche de Bachi à celle de Yasuo.

- Je saurai me montrer digne de mon rang, en votre honneur et pour le spectacle. Kimitsu est parti mettre une tenue plus appropriée, il ne devrait pas tarder. Tout s'est très bien passé.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mizoku Yamaguchi
Vagabond de Rang B

avatar

Vagabond de Rang B

Messages : 197
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4150/4150  (4150/4150)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3650/3650  (3650/3650)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 150
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Mer 5 Fév - 23:17

Le festival était commencé depuis quelques heures déjà. Le Yamaguchi avait décidé de s’y aventurer un peu, le temps de pouvoir voir à quoi cela ressemblait et avoir la possibilité de s’amuser un peu. Les rues étaient illuminer par des lanternes multicolores de bonne odeurs de nourritures sortaient des kiosques prévus à cet effet. L’alcool coulait à flot, les enfants couraient entre les jambes des adultes pour se précipiter vers les kiosques de jeu d’adresse auquel Mizoku resta un moment pour voir à quoi consistaient ces jeux. Il constata que la plupart des participants manquaient souvent leur cible et n’arrivait pas à gagner le prix qu’offrait l’employer du kiosque. Mizoku s’y essaya en donnant quelques ryos au marchand, mais en vain, après c’est trois essai, il dut laisser tomber. Il laissa d’autres adultes participer au jeu, alors que le Yamaguchi s’éloignait pour continuer de profiter de la fête. Il s’arrêta à un kiosque qui fournissait de la nature. Il s’acheta de brochette ainsi qu’un verre de sake avant de s’éloigner. Il pris place sur un banc et il commença à se remplir la panse. Pendant ce même moment, le chef du village émit un message à la population. Le silence vint dans les rues pour prêté l’oreille du Suzuran. Le Yamaguchi apprit qu’un tournoi amical aurait lieu demain dans la journée et qu’il fallait seulement s’inscrire pour pouvoir y participer.

« C’est donc de cela que voulait parler le Kage cet après-midi au porte. »

Après le moment de silence, Mizoku se leva et jeta les baguettes qui avaient maintenu sa nourriture et il s’approcha de la liste pour s’y inscrire. Les gens autour de lui s’éparpillaient dans les rues pour continuer les festivités. Il regarda la liste, puis il prit la plume qu’il plongea dans l’encre noir avant d’y inscrire son nom d’une écriture stylisé qu’il avait toujours trouvé féminisé, se qui l’énervait un peu d’ailleurs.

Ensuite de cela, il regardait autour de lui pour voir se qu’il avait manquer comme activité. Il n’aperçu pas le Suzuran et le Roronoa discuté un peu plus loin et même si cela aurait été le cas, il n’aurait rien fait. Il se dirigea vers un spectacle de cracheur de feu et d’acrobatique qu’il trouvait assez impressionnant. Il s’adossa contre un mur et resta là à regarder le spectacle tout en buvant un peu de saké pour se désaltéré.

Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 25
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Mer 5 Fév - 23:39

Comme l'avait souligné son second, Yasuo récupéra habilement le précieux colis et à tatons remarqua qu'il était encore scellé. Son contenu, le Kage s'en doutait un peu, des lignes et des lignes techniques qu'il passerai rapidement avant de plonger au coeur du problème, une arme pour défaire l'armée coloniale, si les recherches avaient porté leur fruit.
Mais ceci était dans un coin de son esprit, bien loin des festivités qui se déroulaient devant ses yeux.

De l'extérieur, on aurait pu penser Yasuo comme étant un bon vivant, mais c'était loin d'être le cas. Cantonner dans une éducation spartiate qui avait fait de lui un monstre physique et mental, un leader né et un combattant expert, il n'avait que peu profité des plaisirs de la vie si bien qu'il regardait, spectateur, les choses qui se déroulaient autour de lui, comme un dieu bienfaisant observant un banquet que ses fidèles auraient dressés en son honneur...
Car oui, il avait l'impression d'être au dessus de tout cela.
Il écouta attentivement Bachi rapporté sa mission en quelques mots et il le coupa gentiment d'un signe de main.


- Ton rapport viendra plus tard, j'attends également celui de Kimitsu qui m'intéresse tout autant que le tient. Mais tu connais nos lois et nos traditions n'attendent pas, aussi j'attends de toi que tu t'amuses et décompresses du travail que tu viens d'effectuer. Soit sûr que cela nous aidera grandement dans notre quête.

Derrière Bachi, de l'autre côté du feu, Avala semblait être coincée dans une discussion ennuyeuse au possible entre des soulards qui l'accostaient. Rien qu'elle ne pouvait gérer seul mais Yasuo y voyait un moyen de détourner Bachi de son devoir de soldat, et peut être d'apaiser le coeur meurtri de la jeune femme.

- Il semblerait qu'Avala soit à l'honneur ce soir * sourire en coin *

Il fit un petit signe de tête dans sa direction pour que le Démon vert se retourne vers elle.

- Elle est belle dans cette tenue ne trouves-tu pas ? * sourire aguicheur * Je me dois de rester ici et d'écouter les éventuels participants, va la rejoindre et fait en sorte qu'elle passe une bonne soirée. Son travail est moins physique que le tient mais sûrement plus fatiguant mentalement, sans compter qu'elle me supporte toute la journée, imagine la charge qu'elle doit porter * sourire *

Il tira une bouffée de sa pipe et cracha un fin filet de fumée.

- Je compte sur toi Bachi Roronoa * clin d'oeil *
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Juunin / Bretteur/ Moderateur

avatar

Juunin / Bretteur/ Moderateur

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Jeu 6 Fév - 1:37

La discussion avec Yasuo tourna vers Avala, Bachi la regarda en écoutant les dire de son Shogun, la jeune femme, habillé dans sa tenue de guerrière était entouré de trois hommes, dont surtout un était très insistant. Le Suzuran insinua que la mission de Bachi était à présent de s'amuser et de protéger la jeune femme mais le temps de se retourner pour répondre au "je compte sur toi", le Kage était déjà engagé dans une nouvelle conversation. Le Démon Vert décida alors d'aller aider son amie qui avait besoin de lui. Il se faufila dans la foule et intervint au bon moment, quand une main baladeuse allait se poser sur l'armure de la jeune femme, au niveau du postérieur. Le Démon Vert saisi le poignée du soulard et le tordit légèrement avant de reculer le bras et de se mettre entre lui et la jeune femme.

- Avala-chan ! Comment ça va ?
- Bachi !?
- Espèce de …
- *Je serais toi, je ne finirais pas ma phrase. En t'écartant la main je viens de te sauver d'une branlée du diable, tu as en face de toi une générale, ainsi qu'une amie d'enfance du Kage et de ces quatre autres généraux … Alors demi-tour*

L'homme soul avait armé son bras pour frapper le chasseur avec que celui ci ne lui susurre ces quelques mots à l'oreille. L'ivrogne eut visiblement une lumière de lucidité. Il dégagea son bras de la poigne de Bachi et recula avec ses deux amis qui s'étaient redressés à l'arrivé du samuraïs. Quand ils disparurent, la jeune femme dit assez froidement :

- Merci, mais je n'avais pas besoin d'aide.
- C'est pas toi que je suis venu sauvé, c'est eux !

Bachi affichait un grand sourire, qui arracha un léger rire à la jeune femme qui malgré ses efforts pour le cacher ne put le réprimer. Quand elle arrêta de rire, elle reprit petit à petit une mine préoccupée, que le Roronoa coupa tout de suite.

- Qu'est ce que tu fais dans cette tenue ? C'est la fête ! Viens, je t'emmène mettre quelque chose de plus confortable !
- Non, je dois rester aux aguets pour protéger tout le monde, prête en cas d'ennuie.
- Yasuo-sama nous à tous donné notre soirée ! Kira et Byakko sont dans la foule, et Hiruma … bon Hiruma ça ne compte pas, s'occuper des portes et tyrannisé les gardes c'est toujours une fête pour lui ! … Mais il fini son service dans une heure et va nous rejoindre … Et regarde, je suis en tenue moi, et j'ai gardé mes armes quand même …
- Bon, tu as gagné … Je vais me changer !
- Aaaaah ! On se retrouve au bar alors !

Avala sourit quelques instants puis elles disparut dans une ruelle. Le Roronoa fit ce qu'il avait dit et se rendit au bar, à peine quinze minute plus tard, la jeune femme apparut soudainement, le Roronoa n'avait pas plus fait attention que ça pour la reconnaître, c'est quand il l'a vit trébuchée légèrement qu'il la reconnut, la guerrière n'était pas habituée à ses chaussures civiles. Elle s'appuya sur son sabre pour se redresser.


Bachi eut alors comme un coup de poing en plein dans le sternum. Mais pas comme les autres, là, ce n'est pas l'os qui amortit le choc, il reçu le coup en plein dans le diaphragme, les poumons, le coeur et l'estomac. Il connaissait la Rose Noire depuis longtemps, elle avait quelques années de plus que lui et il l'avait toujours vu comme une guerrière hors-norme … Elle avait toujours été plus forte que lui et cela l'énervait assez souvent … mais là, il vit pour la première fois une femme, et non pas une guerrière.

- Bachi ?
- Pardon … je … euh … je reviens de mission et j'ai encore un peu la tête ailleurs … Ahahah … Yasuo-sama à raison, nous devons nous détendre un peu ce soir ! … tiens, je t'ai commandé un saké pour commencer !

Avala s'était totalement relevé et avait remis sa tenue de façon beaucoup plus descente. Elle avait l'air quand même beaucoup plus à l'aise dans cette tenue, et elle s'installa à coté de Bachi acceptant volontiers et sans rechigner le verre de saké. Même si elle fit la grimace en l'avalant. Quand au Roronoa, lui était un cas à part ! Il adorait l'alcool et ne ressentait jamais aucun arrière gout ! Pour lui c'était une boisson amère et parfois sucré à la fois, il adorait ça ! Et ce soir, l'alcool coulait à flot et ils allaient s'en donner à coeur joie, surtout qu'il y avait un alcool rare mais que Bachi adorait … du rhum. Ils se prirent tout les deux un grand verre avant de s'échapper dans la foule et de faire un peu le tour des attractions. Ils allaient se détendre et passer une excellente soirée !

- - -

Pour des raisons de concordance de temps,
a suite de ce post sera quand d'autres personnes auront posté.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin

avatar

Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 21
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Lun 10 Fév - 13:35

Shinobi no Kuni était en effervescence, la fête animait une nuit habituellement calme et silencieuse, et de nombreux shinobis s'étaient réunis pour se confronter aux meilleurs et faire couler la sueur et la sang amicalement lors d'un tournoi. Beaucoup de spectateurs étaient là pour voir cela, pour manger, boire et se divertir une nuit entière afin d'oublier le temps d'un instant les douleurs de la guerre.
Parmi cette foule, une femme à la peau matte se frayait un chemin, apprêtée comme toutes les autres en cette honneur, mais armée comme tous les combattants de ce village.

 
 
Coiffée d'un papillon violet dans les cheveux, elle cherchait des yeux une possible arène sans la trouver, normal les combats n'auraient en fait lieu que le lendemain. Elle se posta cependant devant une estrade et écouta le discours déjà entamé par le chef du village. Un silence interrompit soudainement les bavardages, il y eut quelques minutes de non-discussion en l'honneur de la défunte Kage Yuugi, puis Yasuo s'engagea dans des paroles réconfortantes teintées d'espoirs pour l'avenir de la guerre. Il revînt tout de même rapidement au cœur de l'action ; cette fête qui commençait peut être mais qui était déjà la source d'une ambiance heureuse. Attirée par le feu qui brûlait non loin, la shinobi perdit sa concentration jusqu'à entendre le chef du village informée ceux qui étaient intéressée qu'il s'occuperait lui-même des inscriptions au tournoi.
 
« Alors, ce n'était pas une rumeur.. ! »
 
Le sourire aux lèvres, la métisse aux cheveux noirs se rapprocha du samouraï qui discutait avec l'un de ses subordonnés et repéra le scribe qui tenait la liste des participants. Elle patienta sagement et se glissa dans la file, puis elle fit inscrire son nom parmi tant d'autres. Elle remarqua par la suite un homme qui se baladait avec quelques verres transportés sur un plateau pas vraiment stable, ils étaient remplis de saké et se vendaient à un prix raisonnables pour la provenance. La jeune femme en prit deux, puis, voyant bien que le Suzuran n'était plus occupé par personne, elle prit la liberté de lui adresser quelques mots. Avant tout, elle s'inclina devant lui avec tout le respect qu'elle devait à un Kage, même si ses deux mains tenaient toujours deux petits verres d'alcool et venaient ainsi gâcher la tradition.
 
-Yasuo-sama, heureuse de pouvoir enfin vous approcher.
 
Elle se releva lentement en gardant son sourire, puis son regard dévia vers ses mains pour l'inciter à se souvenir qu'elle n'aurait pas vraiment du se présenter avec cela devant son supérieur.
 
-Hum.. vous prendrez bien un petit verre ?
 
Son sourire s’agrandit tandis que la femme à la peau foncé tendait vers le Suzuran l'un des verres d'un saké originaire du pays de la foudre. Elle en sentit le parfum, et fit un petit commentaire pour l'obliger à ne pas hésiter à saisir l'occasion de déguster cette boisson savoureuse.
 
-Il faut montrer l'exemple, et puis, vous n'aurez peut être pas l'occasion d'en boire prochainement.
 
Elle lui fit un clin d’œil et posa presque le verre dans la main du samouraï. Elle attendrait tout de même pour boire puisqu'il fallait trinquer avant, mais à quoi ?

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 





Dernière édition par Yua le Lun 10 Fév - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 25
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Lun 10 Fév - 18:48

Yasuo reçut les participants rapidement. Il y avait du monde, mais beaucoup de ses hommes. Les shinobis trouvaient sans doute cette tradition saugrenue mais qu'importe pour lui.
Un individu masqué s'était approché de lui, lui susurrant quelques mots pour l'informer de l'état du village puis disparu rapidement sur un signe de main.
Tout était sous contrôle, il n'y avait au final que très peu de chose à déplorer. Quelques rixes avaient éclatés, mais entre bons camarades, ne s'étaient terminés qu'avec un peu de boue sur les souliers, rien de bien inquiétant.
Un jolie brin de femme se présenta alors vers lui, alors qu'il tenait un parchemin qu'il parcourait rapidement. Ce n'était rien d'important encore une fois, juste une méchante habitude qu'il avait prit de ne jamais se reposer vraiment.

La jeune femme attira son attention avec deux verres à la main. Il était clair qu'elle voulait sans doute partager avec lui une coupe à l'intention des festivités.
Il quitta rapidement son air sérieux et pincé pour un sourire amicale qui éclairait son visage.


- Le plaisir est partagé, mais je n'ai pas bien saisi votre nom jeune demoiselle * sourire * Il est clair qu'a votre apparat et au papier que vous venez de signer, que vous êtes ici pour jouter. Ce qui me laisse penser que vous être une combattante et si vous m'autorisez cette remarque déplacée, au jugé de votre corpulence et de la taille de vos muscles vous devez être bien plus rapide que puissante. Un atout indispensable dans une bataille * sourire *

Il saisit le verre et la laissa s'exprimer. Il aimait à dominer les conversations en étalant son sens de l'observation au premier coup d'oeil, bien que sa vue lui jouait parfois des tours, pour son plus grand plaisir.

- Je n'ai que rarement pu gouter un nectar des montagnes, je vous en remercie.

En connaisseur, et même s'il ne pouvait s'alcooliser vraiment. Il huma le verre et trempa ses lèvres délicatement pour en apprécier l'arôme.

- Vraiment fin, je l'aime beaucoup, mais il manque une pointe personnelle que je ne puis hélas pas vous présenter pour le moment. J'aime a boire mon saké dans un verre de bambou, fraichement coupé. La sève ajoute à l'alcool une pointe de nostalgie que j'apprécie grandement * sourire * En tout cas, j'ai hâte de voir vos prouesses dans les duels de demain. Jusqu'ici, profitez de la soirée !

Il termina son verre avec la jeune demoiselle dont il ne connaissait toujours pas le nom, et resta a son écoute si elle désirait s'entretenir encore un peu avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin

avatar

Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 21
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Lun 10 Fév - 20:23




La jeune femme s'appuya contre une colonne qui se trouvait près d'eux et dégusta son saké maintenant que le Kage avait accepté son offre. Il interrompit tout de même sa gorgée en lui demandant son nom, puis en supposant ses atouts au combat simplement en examinant son apparence.

-Oh oui, vous avez raison, mais je ne vous dirais pas tout. Vous en savez déjà trop

Elle fit un sourire malicieux puis reprit un peu de ce liquide sucré et brûlant puisque Yasuo trempa enfin ses lèvres dans le sien.

-Ce saké vient d'une région où autrefois séjournaient mes ancêtres. Il ne peut être que délicieux !

Effectivement, la femme au nom encore inconnu était bel et bien une descendante de Kumo, elle portait même à son poignée un bracelet orné de fil blanc en hommage à la chevelure sacré de l'une des légendes du village des nuages. En revanche, la shinobi n'y connaissait pas grand chose en bambous, elle ne put qu'acquiescer, avide de conseil qui pouvait améliorer ses futurs dégustations.

-Dois-je comprendre qu'il y aura donc une prochaine fois ? C'est vrai après tout, vous me devez un verre désormais.

Elle finit sa coupe avec un sourire encore apparent,  puis dévia la conversation vers un sujet qui lui plaisait encore plus que le saké.

-A vrai dire, la soirée est un peu moins amusante pour moi. Je croyais que les combats débuteraient dès ce soir, et en ce qui les concerne, j'ai un gros appétit.

La métisse se mit à ricaner puis son regard divagua vers de jeunes enfants qui se mirent à danser en chantant, ils profitaient de la fête à leur manière et les voir s'amuser ainsi était plaisant.

-Je n'ai jamais pu défier un samouraï et n'en ai pas encore vu se battre non plus... Peut être aurais-je cette chance demain ? Je serais curieuse de savoir ce qu'un Kage venu d'ailleurs réserve comme surprise.

Elle n'était pas des septiques qui n'aimaient pas savoir un samouraï à la tête d'un village unifié de plusieurs shinobis, elle trouvait au contraire ce fait là assez amusant. L'important était qu'il soit un bon combattant.

-Au fait mon nom est Shina Ikazuchi !

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 25
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Lun 10 Fév - 20:50

Un petit sourire vint sertir le masque amical de Yasuo. Un combat, effectivement celà lui manquait aussi. Sa lame derrière lui irradiait de plus en plus, métaphoriquement parlant bien entendu, a mesure que sa soif de combat augmentait. Il était un homme d'action, un homme de terrain, et ses nombreuses batailles de jadis lui manquaient comme autant de blessures ouvertes qui le démangeaient...
Oui ça le grattait, le démangeait de ne pouvoir simplement faire régner l'ordre et le calme sur la totalité du continent à la seule force de son bras, a la seule force de sa lame commandant une armée innombrables de samouraïs, tous derrière lui jusqu'à la fin.

Mais il ne faisait que sourire, sourire devant cette remarque qui lui rappelait un temps qui lui paraissait maintenant bien lointain. Il était Kage a présent, bien que ce titre ne lui plaisait guère de nom, et ses responsabilités le plaçait au centre de bien des choses.
Il finit tout de même par répondre.

- Un Suzuran paye toujours ses dettes, le verre vous sera rendu vous pouvez en être certaine * sourire *

Il leva son verre et le termina d'une traite pour appuyer son propos, puis le posa près de lui. Il était assit à même le sol, sur des escaliers, son sabre poser simplement derrière lui. Il l'écouta continuer son discours et sourit à l'entente de son "gros appétit".

- Je verrais donc ça, vos capacités contre des hommes que j'ai pour la plupart vu s'entrainer et combattre à mes côtés sur nombre de champs de bataille. Et si ce que je vois m'excite assez, peut être participerais-je également. Qui sait * sourire ? * Comme vous l'avez signalé, je me dois de ne pas tout révéler.

Il prit une courte pause, et termina son speech.

- Mais il est vrai que j'ai comme but, non seulement le respect des traditions mais également impressionner nos ennemis. Il doit surement y avoir des espions parmi nous, et le déballage de notre force freinera les colons * sourire en coin *
Montrez votre meilleur potentiel, pour votre Kage, et surtout, pour faire frissonner d'effrois l'ennemi qui se terre sur notre territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin

avatar

Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 21
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Lun 10 Fév - 21:54




A l'entente du nom que portait cet homme, Shina fut un peu de déstabilisée. Elle avait connaissance de toutes les légendes shinobis, quelles soient bonnes ou mauvaises, et le nom du Kage lui avait échappé jusque là. Or, aujourd'hui, elle avait bien entendu -l'expression employée par le samouraï lui disait d'ailleurs vaguement quelque chose!-

-Suzuran ? Est-ce bien cela ? Hé bien hé bien hé bien, vous êtes tombée sur une incollable de l'Histoire de nos ancêtres, vous savez.

Elle prit place à ses cotés, profitant des marches pour mettre au repos ses jambes quelques minutes.

-Ce n'est pas un nom trop lourd à porter de nos jours ? Il a mauvaise réputation chez certaines familles, et elles sont nombreuses..
Ne dit-t-on pas, « être un diable à la Serisawa » ? Je crois bien que si !


La jeune femme rigola de bon cœur, sans se soucier de savoir si cela serait bien prit ou non par son supérieur. En tout cas, l'expression se disait couramment dans le village, peut être moins actuellement, mais Shina ne l'avait pas inventée !

-Vous participerez à ce tournoi dans ce cas, je pense que vous ne vous ennuierez pas face au spectacle que nous vous offrirons.

Elle réfléchit alors plus profondément aux mots de Yasuo concernant les possibles espions qu'il faudrait impressionner à ce même instant, il est vrai que certains se dissimulaient aisément parmi les shinobi et n'étaient parfois jamais découverts. Pourtant, quelques attaques du passé montraient bien que des informations cruciales avaient finit par filtrer et que leurs observations avaient en effet leurs impacts.

-Ou bien, en se rinçant l’œil, ils constitueront des défenses et des attaques bien plus efficaces...

Shina eut l'air quelque peu attristée, ce passage de la discussion lui rappelait la guerre et ses aboutissements, mais elle se reprit assez vite et retrouva la joie qui la caractérisait un peu plus tôt.

-Peu importe ! Je ne me retiendrais pas pour autant. Il ne manquerait plus que ces parasites viennent gâcher les plaisirs de nos fêtes !

En parlant de fête, celle-ci se terminerait sous peu, mais une musique joviale se fit entendre et invitait tout ceux qui le voudrait à danser autour du feu de joie. La métisse aurait bien invité le Kage à venir danser, seulement elle se ravisa en se rappelant du rang qu'il portait et de son sérieux actuel.

-Puis-je savoir ce qui a motivé votre nomination ? Je veux dire, un samouraï qui souhaite commander à des armées shinobi, ce n'est pas très courant. Mis à part l'envie de terrasser l'ennemi, il doit bien y avoir autre chose, n'est-ce pas ?

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 25
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Lun 10 Fév - 22:12

Cette nouvelle venue était bien bavarde, mais pour tout dire cela ne dérangeait pas samouraï qui appréciait la compagnie tout autant que le silence. Et le silence lui avait bien tenu la jambe ces derniers temps.
La jeune femme, Shina de son prénom, abordait des points importants du conflits, sans en avoir l'air. Et Yasuo lui répondit alors :


- Qu'ils fassent des défenses et peaufinent des attaques en se basant sur des statistiques et des rapports qui seront alors caduques. Je ne crains pas un adversaire qui connait mes capacités, pas plus qu'une armée illégitime dans une terre qu'elle ne possède pas. Leurs troupes ne sont rien de plus que des hommes, et qu'est ce qui motive les hommes loin de leur foyer ?

Il regarda la jeune femme dans les yeux, avec un regard glacial et froid comme la mort.

- Retourner chez eux... Je vais inspirer une telle peur dans le coeur des Colons que leurs hommes seront démoralisés rien qu'en entendant mon nom. Je vais instiller dans les rangs ennemis une peur bien plus grande que le fouet de la désertion et lorsque notre armée sera rassemblée devant les grandes portes qu'ils ont cru bon d'ériger, il n'y aura derrière qu'une poignée de fous assez sots pour tenter de nous tenir tête. Voila mon plan, voila ce que j'ai à l'esprit chaque jour que nos ancêtres bénissent. Voila ce qui motive le coeur de l'homme qui quitta sa patrie pour diriger le monde dans lequel nous vivons...

Il termina sa phrase en un silence de mort, bien trop sérieux pour la fête qu'il avait pendant un moment oublier. C'était lui après tout, un homme inspiré, passionné et prêt à tout risquer pour voir son nom auréolé de gloire pendant les siècles à venir. Il avait soif de victoire, de conquête et de renom, et ce n'était pas les Colons qui le priveraient de ses lauriers.

- Voila pourquoi le clan des Suzuran est haïs en fin de compte... Instauré par mon ancêtre, cette soif de puissance et de gloire est un flambeau qui bouillonne dans notre corps. Bien plus ardent que les flammes qui forgent nos épées, notre rage consumera le monde. Il faudra alors choisir un camp.

Il finit par lui faire un petit sourire, agrémenté d'un clin d'oeil malicieux et termina :

- Choisissez bien le votre, Shina Ikazuchi, je vous donnerais matière à méditer dès demain puisque vous tenez temps à vouloir voir un Shogun de Tetsu à l'oeuvre Huhuh En tout cas il est rare de voir une férue d'histoire, et j'avoue apprécier. Je n'étais pas au courant de ce dicton, et je pense même qu'il aurait fait plaisir à mon ancêtre * sourire * Et parlez moi de vous à présent. Vous connaissez ma famille et son histoire, il m'enquière désormais de connaître la votre.
Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin

avatar

Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 21
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Lun 10 Fév - 23:14




Shina eut les réponses souhaitées directement après que ses questions furent posées. Le Suzuran était assez hargneux malgré ses airs paisibles, et elle le découvrait sous ce jour nouveau sans dire un seul mot comme si elle était impressionnée par tant d'assurance. C'était d'ailleurs sûrement vrai, car la tirade engagée qu'il lui servait n'était pas du tout mollement convainquant. Elle était au contraire envoûtante, et si la shinobi avait été indécise sur le camp à choisir, alors elle aurait aisément pu faire son choix après l'avoir écouté.

-Nous avons la même motivation, si j'aime l'histoire c'est parce qu'elle est en perdition. Il faut des guerriers pour protéger l'héritage que nous ont laissé nos anciens, que ce soit matériel ou bien philosophique, les colons réussissent à effacer ce qui fut construit avec tant de sueur et de labeur autrefois.

Elle n'était pas si froide que Yasuo lorsqu'elle dévoilait un peu de son caractère, mais elle arborait un sérieux comparable et totalement étranger à l'ambiance festive.

-Quant à la gloire et la puissance, je ne cracherais pas dessus. C'est ce qui est amusant, ce qui est gage de survie ! Je suis une combattante moi aussi, et une combattante nostalgique. Un peu comme vous avec votre histoire de bambou finalement..

Shina rendu son sourire au Suzuran, il voulait qu'elle parle un peu d'elle alors elle le ferait. C'est qu'elle restait très bavarde en effet !

-Ma famille était native de Kumo, et je souhaiterais reconquérir leurs terres le jour où nous pourrons nous lancer dans une telle quête. Ils avaient en eux le caractère explosif du pays de la foudre, j'ai pour certains d'entre eux une profonde admiration.

La jeune femme chatouilla avec ses doigts le bracelet porte bonheur symbolisant l'une de ses idoles, l'esprit porté sur son passé.

-J'ai grandit avec les histoires et les contes que les plus vieux tenaient de leurs parents et grands-parents, j'espère pouvoir en raconter moi aussi.

La jeune shinobi stoppa son discours un peu tristounet et retrouva son sourire pour revenir à l'actualité.

-Mais je n'ai pas accomplit beaucoup d'exploits, j'ai tout de même participer à des batailles, à des missions dangereuses mais j'ai encore une longue carrière devant moi. Et puis, je compte bien mettre en action vos espérances et vos plans héhé !

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Juunin / Bretteur/ Moderateur

avatar

Juunin / Bretteur/ Moderateur

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Mar 11 Fév - 1:02

Aux bras de Bachi, beaucoup moins de monde ne venait importuné Avala, on pouvait même dire que le nombre avoisinait zéro ! Les deux samuraïs vadrouillait entre les différentes attractions, en s'empressant de prendre un verre dès que l'actuel était vite. (Thanks you, Linus.) … Aussi, en plus des représentations des saltimbanques, les festivités proposaient parfois des activités auxquelles ont pouvait participé et tenter de gagner quelques lots. Ainsi, pendant que Yasuo discutait avec une jeune femme, le duo s'approchait d'un jeu assez étrange, où des boites de conserves étaient empilées, et il fallait les renverser avec des shurikens. Le Roronoa et la Reishi décidèrent de s'y essayer, c'était principalement un jeu pour enfant, mais en tant que samuraïs, ils n'avaient appris à utiliser ses étoiles de la nuit. Les seuls notions que Bachi et Avala connaissaient en terme d'arme à distance, c'était des bases à l'arc et au javelot. Des armes de guerres, pas d'assassinats. Le résultat fut totalement catastrophique et seul Avala réussi à frôler à un moment une boite, qui fini par tomber, alors que le chasseur faisait chou blanc. Par pitié, un enfant tenta d'expliquer au samurai:

- Mais non ! Il faut attraper le shuriken entre son pouce et le coté de l'index, ensuite il faut croiser le bras pour l'armer et le lancer avec un mouvement de recul.
- Et bien alors, Bachi ? Tu prends des cours particuliers ?
- Quoi tu veux jouer ? Une gorgée par canette renversée !
- Vendu !

Le Démon Vert et la Rose Noire se mirent en position et commencèrent à viser leurs cibles ! Bachi fut le premier à renverser une boite, mais dans les instants qui suivirent, Avala en renversa trois d'un coup ! La suite fut beaucoup plus difficile, et c'est au final Avala qui remporta le challenge. Le duo quitta alors l'attraction, avec Bachi qui faisait un peu la gueule d'avoir perdu le challenge. Avala le remarqua et pour lui remonter le moral, elle lui offrit un verre et l'emmena près d'une autre attraction, ils passèrent devant le Kage et son interlocutrice. Le Roronoa put alors la regarder plus précisément, toute habillée de violet et de noire, mais armée ! Elle devait surement participé au tournoi. Le Chasseur ne put rester plus longtemps, Avala amena son cavalier d'un soir à un petit concours de force assez simple, il fallait frapper du poing sur un plateau pour faire monter un poids en hauteur. L'ascension était terminée par une cloche, et la taper signifiait remporter le gros lot ! Il y avait une flèche rouge qui indiquait le dernier record en liste, à environ vingt centimètres de la cloche. Bachi s'approcha du tenancier et lui demanda deux tentatives, ce dernier accepta et Bachi put commencer à prendre son élan. De part son état de gaucher, il sa massa l'épaule avec la main droite pour se chauffer un peu, puis après deux pas d'élan, il frappa de haut en bas sur la cible. Il n'utilisa pas toute sa force mais uniquement le nécessaire pour ressentir la résistance du manège. Le poids monta mais s'arrêta à douze centimètres de la cloche.

- Presque ! Nouvelle tentative du samouraï, va t'il prouver que les samuraïs sont effectivement des bons à rien où changera-t'il la donne ?

L'oeil du Démon Vert se braqua sur le tenancier, l'insulte envers son éducation et ses amis le heurta fortement, mais il croisa le visage d'Avala et il se calma. Ses yeux suffirent à stopper sa rage sur le moment, et le reste de son visage, ainsi que sa nuque et ses épaules, bref la totalité de la femme en face de lui le motiva et un sourire apparut sur ses lèvres ! Une aura apparut autour du Démon Vert, une aura verte qui se concentra autour de son visage et son bras gauche. L'aura prit une forte de bras extrêmement musclé, et son visage ressembla à celui d'un gorille trop fier pour accepter la défaite.


L'aura disparut pour entrer dans le corps de Bachi, et même si cela ne se voyait pas au travers de son kimono, le biceps du Roronoa avait doublé de volume. Lorsque son poing s'abattit sur la cible, le sol craqua sous le choc, et le poids frappa la cloche s'y fort qu'elle se détacha. Le poids décolla pour atterrir dans la foule. Quand à la cloche elle atterrit dans la main droite du Démon Vert, qui avança vers le tenancier pour lui tendre l'objet en fer cuivré.

- Alors, le gros lot ?

L'homme balbutia quelques phrases inaudibles et sortit de sous son comptoir une peluche géante de crapaud assez mignonne, et ensuite, sans aucune raison, il offrit au Roronoa une bouteille de saké et de rhum. Bachi fit l'effort de se calmer, il se tourna vers Avala pour lui offrir la récompense puis ils s'éclipsèrent, ils avaient d'autres attraction à voir. Le Démon Vert planqua la bouteille de rhum dans son kimono mais le duo ouvrit immédiatement la bouteille de saké pour la siphonner.  Pour la suite, comme le précédent post, elle mérite une petite ellipse temporelle !

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mizoku Yamaguchi
Vagabond de Rang B

avatar

Vagabond de Rang B

Messages : 197
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4150/4150  (4150/4150)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3650/3650  (3650/3650)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 150
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Mar 11 Fév - 4:19

Le jeune Yamaguchi n’avait pas bougé de sa position et il regardait toujours le cracheur de feu ainsi que les acrobates faire leur spectacle. Après un moment, un peu ennuyer devant ce spectacle, il s’éloigna pour se promener un peu dans les rues du village. Il s’acheta une consommation qu’il but tranquillement sans pour autant participer plus que cela aux festivités. Il croisa Bachi et une jeune femme, mais ils furent trop loin l’un de l’autre pour entamer une discussion. Il termina son verre d’une traite et n’étant pas habituer à l’alcool, il sentit une douce chaleur l’envahir et ces joues devinrent légèrement pourpre.

Sortant de la foule, une femme habiller du kimono geisha s’approcha de Mizoku et elle entoura son bras avant de se coller à lui. À première vue, elle aussi avait bu un peu trop d’alcool et quelques unes de ces copines lui avait semble-t-il demandé d’aller voir le samouraï blasé en apparence pour le décoincé un peu.



- Qu’est ce …

- Tu dois pas bouder comme sa… c’est pas bon pour toi, tu devrais t’amuser, il y a plein de truc amusant a faire! Viens… suis moi…

Perdant tout contrôle sur la situation, Mizoku fut attiré par cette demoiselle vers un jeu de tir qui consistait à pêcher des poissons avec un filet très fragile. La jeune femme pointa difficilement quelques poissons en bégayant sans cesses qu’elle voulait telle ou telle animal aquatique. Mizoku s’essaya une première fois, échec, une deuxième fois, échec. Alors qu’il allait essayer une troisième fois, il fut tiré par la jeune femme qui était attiré par le jeu auquel Bachi participait. Quand le démon eut terminé et qu’il eut brisé la machine, celle-ci fut évidemment réparée après quelques minutes. La jeune femme, pétillante de joie en voyant la force de Bachi ne pu s’empêcher d’exclamer :

- Ouha, il est trop fort!!!

Boudeur, Mizoku fit craquer ces jointures et il s’approcha du jeu.

- Je peux faire mieux… Tu vas voir!

Il souleva son bras qui se chargea d’électricité incontrôlable, se qui fit éloigner les observateurs par prudences, mais personne n’était blesser par ces effets. Mizoku frappa la cible alors que l’électricité fut déchargée entièrement sur celle-ci. Les éclairs traversèrent le jeu, firent grésillé les quelques lumières d’accrocher, mais le poids ne monta pas à la moitié du jeu. Il retentit sa chance aussitôt, mais l’électricité qui circulait encore dans la machine retourna contre son porteur et Mizoku fut projeté plus loin dans la foule. Il fit plusieurs roulades avant de se retrouver sur le dos. Un homme au regard sévère apparu et Mizoku lui demanda :

- J’ai réussi?

- Veuillez vous calmer monsieur où on vous obligera à quitter les lieux.

- Désolé… je ne voulais pas causer de problèmes… mais ai-je réussi?

Pas de réponse pour Mizoku qui se retrouva à nouveau seul. Soupirant, il reprit sa promenade pour voir les autres kiosques.
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 25
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Jeu 13 Fév - 21:58

Yasuo et sa jeune interlocutrice continua de discuter et de rigoler pendant une partie de la soirée qui commençait maintenant à toucher a sa fin. Beaucoup déjà avait terminé leur soirée dans leur couche ou celle d'une tiers concubine, la prostitution, plus vieux travail du monde, s'étant propagé comme une véritable peste depuis le black out.
Le Kage, même s'il ne montrait que peu de signe de fatigue, commençait a sentir le besoin de repos, d'autant plus qu'il était resté toute la journée debout à l'entrée pour filtrer les derniers arrivant.
Si bien qu'il remercia la jeune demoiselle, écoutant ce qu'elle avait à dire avant de clore leur entrevu.


- C'était une soirée fort moins désagréable que je ne l'aurais pensé. Je pense pouvoir dire que vous l'avez sauvé, me concernant toutefois. J'espère que ce sentiment est partagé. Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin, et je vais devoir me reposer pour profiter du lendemain qui s'annonce prometteur * sourire *

Le Kage attendit quelques instants une éventuelle réponse puis quitta les lieux. Il laissait derrière lui aux derniers fêtards le temps de finir ce qu'ils avaient a faire avec qui ils avaient à le faire. Après tout il était le père d'une nation qui n'avait pas perdu son sens de la fête a en voir les comateux éthyliques qui somnolaient sur le sol, devant les tavernes.
Un Anbu apparut d'une ruelle et s'approcha de lui.
Son rapport était simple, peu de turbulence, les rixes étant rapidement maitrisés par les hommes postés.


- Bien, je te remercie. Tu peux passer le relais à ton second, tu mérites de te reposer, sois sûr que la nation t'es redevable pour ce que tu as fais, je sais à quel point il peut être délicat d'être de garde lors de ce genre d'évènement.

Le ninja fit un signe de tête et disparu aussitôt, laissant Yasuo marché dans les rues jusqu'au temple où il pourrait prendre quelques heures de sommeil avant de se préparer pour la joute du lendemain.

///

Festivités terminées
Postez vos derniers messages pour clore la première partie, j'ouvrirais Samedi un topic dans lequel vous pourrez alors entamez votre match Full RP contre un adversaire de votre choix pour le premier round
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Juunin / Bretteur/ Moderateur

avatar

Juunin / Bretteur/ Moderateur

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 24
Localisation : Paris

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Ven 14 Fév - 1:07


La soirée avait battu son plein, et bientôt la pression était redescendu pour que tout le monde puisse rentrer chez soi et se reposer tranquillement en vue du tournoi du lendemain. Depuis le toit de l'immeuble de Bachi, en plein centre-ville, le duo regardait les gens rentrer. Dans les mains d'Avala, la bouteille de rhum quasi vide. Elle la passa au Démon Vert qui la termina dans une dernière gorgée avant de s'allonger sur le dos et de regarder les étoiles. Bachi avait monter un grand drap pour éviter le froid des tuiles et être mieux installé. L'alcool ne lui avait quasi rien fait, il en était comme immunisé de naissance, mais la Rose Noire, elle de son coté était déjà beaucoup plus amochée par le liquide festif. Elle s'écroula à son tour à coté du Roronoa pour poser ses yeux vers le ciel. Après plusieurs minutes de silence à regarder le ciel, elle lâcha :

- Merci pour … la soirée … ça m'a fait vraiment beaucoup de bien. Depuis que Yasuo-sama est devenu Kage, je n'ai pas eu le temps de me reposer … Je m'occupe de la sécurité et de …
- Je sais, Avala.
- Bachi, je dois te dire quelque chose …


La jeune femme se redressa pour parler au Roronoa, et encore une fois, le bretteur fut submergé par la beauté qu'elle dégageait. La Rose Noire balbutia quelques mots incohérents avant de vraiment prononcer quelque chose d'intelligible.

- Je ne devrais pas te le dire parce que c'est confidentiel et qu'on m'a fait juré de ne pas le faire, mais en même temps cela te concerne directement et cela pourrait mettre ta vie en danger, mais en même temps Yasuo-sama me l'a interdit ! Mais après cette soirée j'ai envie d'être franche avec toi parce que c'est …
- Avala, l'alcool te rend trop bavarde.

Le Démon Vert se redressa pour se mettre au niveau de la jeune femme, il remonta le pan de son kimono qui était tombé et il dit :

- Si Yasuo estime qu'il y a une chose que je ne devrais pas savoir, c'est pour me protéger. D'une quelconque façon, le Bushidô m'interdis de le savoir tout comme à toi de me l'avouer. Si la Mort Bleu en a décidé ainsi, je suis sûr que ça décision ne va pas à l'encontre des 7 valeurs …

La jeune femme sourit à Bachi, et resta muette, elle passa sa paume sur la joue du bretteur pour descendre sur son menton, puis elle glissa sa main dans les cheveux de Bachi pour approcher la tête du chasseur près d'elle. Et de ses lèvres, elle embrassa tendrement le front du Roronoa, comme une soeur le ferait. Quand elle le relâcha, le seul mot qui sortit de sa bouche fut un "Merci" à peine prononcé, pas timbré, à la limite du chuchotement.

- Aller, au lit ! Hors de question que tu rentres chez toi dans cet état … tu restes là.

Le Démon Vert se leva en aidant la Veuve Noire à faire de même et ils descendirent tout les deux sur le balcon de Bachi, une fois à l'intérieur, le samuraï passa une haut ample à la jeune femme pour qu'elle puisse se changer et ne pas dormir en kimono de soirée. Quand au Roronoa, il attendit d'être seul pour retirer sa tenue et n'enfiler qu'un pantalon d'entrainement. Les deux généraux du Suzuran se couchèrent donc, chacun tourné vers l'extérieur. Bachi sombrait dans le sommeil lorsque tout à coup, il sentit le matelas bougé derrière lui. Avala s'était tourné et glissait ses mains entre le tronc de Bachi et ses bras. Elle se pressa contre le corps du Roronoa en posant ses bras croisés sur le torse du guerrier. Bachi sentait parfaitement les courbes de la jeune femme sur son dos et le souffle chaud de sa respiration contre son dos nu. Et ils s'endormirent ainsi, mettant fin à leur soirée à tout les deux.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin

avatar

Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 21
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Ven 14 Fév - 1:08




La fête touchait à son terme et le calme et le silence revenait peu à peu dans les rues. Il n'y avait plus de cris d'enfants, les odeurs de nourriture se dissipait avec la fermeture des établissements, le feu de joie était en fin de vie, et la lueur de la lune brillait plus que jamais. La musique s'arrêta elle aussi, et ce fut le moment choisit par Yasuo pour son départ.

-Je vous souhaite, dans ce cas, une très bonne nuit.

Shina s'inclina devant lui en guise d'au revoir et l'observa s'éloigner. Elle retourna alors au cœur de cette place redevenue presque totalement silencieuse et regarda avec curiosité les derniers hommes rives qui tentaient de se rappeler du chemin de leur foyer. De son coté, elle savait exactement par où passer, un verre de saké ne l'avait pas désorienter loin de là. Mais avec ces étoiles, cette lune et cette tranquillité, la jeune femme n'avait pas envie de s'enfermer. De toute façon, elle était bien trop excitée par le tournoi du lendemain pour dormir maintenant. Elle passa alors quelques heures de plus à flaner dans les rues, observant le ciel et les quelques personnes et voisins encore debout à profiter eux aussi de la nuit jusqu'à son terme.

« Hum, il est temps d'aller se coucher. »

Finalement la jeune femme décida de quitter les rues, il y avait sûrement très peu de personnes encore éveillées dans le village, mais elle croisa quelques Anbu qui faisaient leurs rondes habituelles. Shina finit par retourner chez elle, seule mais avec une envie persistante que les heures se raccourcissent.

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Kimitsu Dreyar
Juunin

avatar

Juunin

Messages : 436
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 19

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4150/4150  (4150/4150)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 710
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Ven 14 Fév - 10:49

Bachi et Kimitsu avaient finit leur mission sans rencontrer de difficultés particulières, mis à part sur le chemin du retour. Le coéquipier du Dreyar n'avait pas tardé bien longtemps pour commencer à participer aux festivités et avait recommandé à Kimitsu d'en faire de même. Ils se séparèrent donc et le juunin se retrouva seul dans le village. Il faisait encore jour, il décida donc d'aller se balader un peu dans le village sans grande conviction, participer à des simples jeux de forces ou de précision ne l'amusait pas vraiment, surtout qu'avec sa pupille il n'aurait aucun mal à battre tous les records du coin. Montant alors sur les toits, il admira la vue, il avait trouvé un petit endroit tranquille où personne ne devrait venir le déranger, du moins normalement. Mettant donc son dos contre un petit muret, il se reposa un peu. Les heures passèrent et il n'avait pas bougé d'un pouce, son côté de flemmardise ressurgit. C'est finalement quant il entendit un léger grincement non loin de son oreille qu'il poussa un soupire et ouvrit un œil, avant de se lever et de regarder près de lui pour voir d'où venait ce qu'il venait d'entendre. La nuit était tombée mais Kimitsu avait une bonne vue et était assez bien préparé pour se débarrasser de n'importe quelle attaque. C'est alors qu'il sentit une main lui touchant l'épaule, d'un geste il sortit son épée et se retourna directement pour pointer son arme sur la silhouette qui se trouvait devant lui avant de lâcher un nouveau soupir.

- La prochaine fois essaye de ne pas apparaître tel un assassin, ça m'évitera d'essayer de te trancher la gorge.

Spoiler:
 

La jeune femme répondit.

- Haha, encore faut-il que tu y arrives, n'importe qui aurait pu te tuer pendant que tu dormais comme un loir.

- Je te rappelle que nous ne sommes pas dans un territoire ennemi et tu sais comme moi que je ne risque pas grand chose avec mes pouvoirs... Bref, quelque tu fais ici en pleine nuit ?

- Mouais, si tu le dis. Je pourrai te retourner la question mais tu t'es surement endormit dès le milieu d'après midi et t'a pas remarqué qu'il était temps de rentrer, pas vrai ? Quant à moi je suis simplement venu te souhaiter bonne chance pour demain, je suppose que tu va participer aux combats ?

Kimitsu réfléchit un instant avant de répondre et d'avouer.

- Effectivement, je rentre de mission et toute cette marche m'a épuisé... Quant aux combats... je ne sais même pas si je vais y participer, personne ne pourra me battre de toute façon.

Elle le regarda fixement avant de continuer.

- Ne sois pas trop confiant ! Et de toute façon je t'obliges à y participer, c'est tout, moi je ne peux pas participer avec ma blessure au bras droit ! Je te regarderais et peut-être y aura t-il Hisashi pour te tenir tête ! Allez, je m'éclipse, et à demain donc ! Ne me déçois pas !

Elle ne laissa pas le temps à Kimitsu de répondre et s'éclipsa dans un nuage de fumée, le juunin irait donc se battre demain, après tout il lui devait bien ça, et ça lui permettrait de voir si quelqu'un réussirait à l'amuser un peu, cependant il ne prit pas la peine de bouger de son endroit et rabattit sa capuche sur sa tête avant de s'endormir dans un sommeil profond...
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku Yamaguchi
Vagabond de Rang B

avatar

Vagabond de Rang B

Messages : 197
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4150/4150  (4150/4150)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3650/3650  (3650/3650)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 150
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   Sam 15 Fév - 4:15

Tout tournait, tremblait, vibrait autour du jeune samouraï. Des éclats de rire déchiraient le fond de sa gorge. Les boissons alcoolisées se succédaient l’une après l’autre. Le liquide ruisselaient abondamment dans sa gorge et les effets de l’alcool venait altéré tous ces jugements. Une perte d’équilibre failli le faire tomber au sol pour le reste de la soirée, mais il se retint contre un comptoir avant de reprendre sa route dans les rues illuminer de vive couleur qui stimulaient son esprit embrouiller. Il ne s’était jamais sentit de cette façon au part avant et il trouvait très amusant.

Malheureusement pour lui, la soirée ne se terminait pas dans la joie d’avoir fêter. Après une boisson de trop, tout son corps et organisme lâchèrent prise. Il s’écroula dans un coin et vomi tout se qu’il avait bu et manger ces dernières heures. Les personnes qui l’avaient suivi durant son alcoolisation le laissèrent là comme un déchet vivant. Les heures s’écoulèrent où le jeune homme fini par s’endormir.

La fête était terminée, toutes les lumières étaient éteintes et les fêtards avaient quitté les lieux pour aller dormir. Des samouraïs et des ninjas faisaient le tour pour s’assurer que tout le monde était retourné chez eux. Ils retrouvèrent le corps endormi du jeune samouraï qui ne réagi pas directement aux paroles des hommes et femmes qui l’interpellaient. Il fini par ouvrir les paupières. Ces iris rétrécir, lui donnant une allure épeurant. Les voix raisonnaient dans son esprit comme un échos. Un filet de salive ruisselait le long de son menton. Il était médiocre. On l’aida à se lever et on l’emmena… non on le traîna jusqu’à une hôtel où on l’installa pour la nuit. Parviendrait-il à faire son combat?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Les Festivités peuvent commencer !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Festivités peuvent commencer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 911 - 2011 Les festivités en Normandie.
» programme des festivitées sur Carentan
» - Deux choses ne peuvent se cacher : l'ivresse et l'amour - [Aiden+Kaylee]
» est-ce que les gendarmes peuvent intervenir ?
» La couleur des yeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Shinobi no Kuni :: Rues du village-