AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Marché noir de Tanzaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Neji Hyûga
Prodige Hyuuga / Légende / Admin

avatar

Prodige Hyuuga / Légende / Admin

Messages : 2326
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : Tour de Guet

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5045/5045  (5045/5045)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4535/4535  (4535/4535)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 60
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Jeu 5 Avr - 2:17

Le juunin de Konoha avait acheté un bouquin même pas pour lui, il avait rempli sa mission et c’était le principal. Il regardait le bouquin pour vérifier qu’il était bien identique que le sien avant de donner la somme et s’en aller autre part. Neji n’avait pas envie de perdre trop de temps dans le village marchand de Tanzaku mais il avait encore une autre commission à effectuer en tant que shinobi. On pouvait presque dire qu’il était devenu un coursier travaillant à la poste ou un truc du genre. Il regardait autour de lui pour prendre le chemin le plus court lui permettant de pouvoir rejoindre le marché noir.

« Allons dans le marché noir, je vais voir si une épée peut intéresser le nouvel Hokage »

Le jeune homme marchait dans les ruelles en prenant une direction précise comme si il était guidé par un GPS, lui indiquant le chemin qu’il devait prendre. Il tournait à droite puis il continuait en avant pendant 200 mètres avant de tourner encore à droite et ainsi de suite. Il était encore loin du marché noir et sa bourse avait drôlement réduit en quelques minutes. A la base, le jeune Hyûga n’était pas un grand dépensier, il gérait assez bien ces ryos pour éviter d’être dans le rouge généralement. En regardant combien il lui restait, il ne pouvait pas se permettre d’acheter une arme assez puissante.

« Il faut que je fasse avec les moyens du bord, j’ai pas vraiment le choix »

Bien entendu, il allait devenir pauvre mais en contrepartie, il aidait son village ou plutôt le nouvel Hokage. il allait être rembourser par la suite, c’était une évidence. De l’autre, il se demandait comment il allait pouvoir capturer un quelconque Bijuu si il était qu’en binôme, c’était hardcore quand même. Continuant a vagabonder dans ces ruelles, il arrivait dans la zone interdite ou presque ou la mairesse n’avait pas de contrôle sur cet endroit. C’était la mafia ou alors une autre organisation qui se partageait le terrain quoi. Le Juunin de Konoha entra dans le marché pour regarder les armes les unes après les autres, il prenait son temps comme si son choix était déterminant. Calme, il regardait avant de flasher sur une d’entre elle qui se nommait « Souffrance ».

Elle m’a l’air bien celle là, je voudrais l’acheter.

La personne qui gérait le marché profitait pour lui dire son prix et d’autres détails concernant cette arme. Son choix était fait et il l’acheta.

C’est parfait, je la prends.

Il ne faisait pas de chichi et le voila avec une épée mais qui n’était pas à lui, elle devait être rajouté à Hashira par la suite. Il précisa ceci pour éviter toute confusion.

////
-350ryos - Souffrance. (440 ryos restants)


...........................................................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dokuji Higure
Civil

avatar

Civil

Messages : 783
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 35
Localisation : Toujours derrière toi, pour glisser ma quenelle

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5200/5200  (5200/5200)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4800/4800  (4800/4800)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Mar 10 Avr - 2:09

Le ninja medecin entras lentement dans le marché noir, il rpit garde a chaque endroit ou il posé les
pieds et meme la ou ses mains devait prendre appuis, une puanteur des plus desagreable etait
dans les environs. Comme si des cadavres etait garder dans les lieux pour decoré,
aucunement dans une chambre froide comme un hopital le ferais, simplement
entrposer dans un coin comme de vulgaire bout de viande laisser la pour nourri les rapaces.

Il fit signe a un homme dont meme l'allure puer autant que les lieux, il penser que cette arme ce
devait d'etre d'une grande utilité pour qu'il lui soit necessaire de ce rendre dans un lieu aussi pourri.
Il posa simplement le bout de papier pris au panneau des primes ainsi que la somme de 3 000 Ryos.
La somme fit un jolie petit bruit bien reconnaissable, celui de l'argent fraicement gagner.


-L'argent est pour vous alors cette arme ?! Donner moi ça, il faut pas laisser ceci
entre des mains d'homme avec si peut de conviction, c'est dangereux.


Il observa un moment 'arme avant de partir avec comme si celle ci n'etait qu'une simple corde des plus banal.

_________
Panneau des primes a écrit:
Mission : * la « corde de la clarté » (幌金縄, Kōkinjō) ( code : cyan)
Briefing : objet disponible au marché noir ! Vous devez presentez cette mission impérativement. Attention, vous devrez l'acheter 3000 Ryos
Lieu : Marché noir
PNJ : non
Gain : l'arme en question
Niveau requis : Non determiné
XP requis : Non determiné
5450 Ryos moisn 3000 me reste 2450 Ryos

...........................................................................................

Ressources Colonial : 1830 £
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Mar 10 Avr - 9:54

Le jeune chunnin entra au marché noir , immédiatement un homme lui demanda 50 ryos à la vue de son bandeau frontal .

-C’est 50 ryos pour les non-criminels ! lui dit d’un ton froid un homme sale.
-Pff, quelle ville pourrie , tiens les voilà tes 50 ryos !

L’homme pris les ryos et partit avec une démarche peu commode

-Mes précieux , mes précieux !

« Les gens sont vraiment bizarres ici… »


Tobi avança dans le marché à la recherche d’armes , enfin il en vu . Tobirama s’approcha du comptoir et observa les armes à vendre . Il regardait les épées , il en vit une très belle et il allait l’acheter quand son regard se jeta sur une autre épée , elle semblait beaucoup plus vieille mais était tout aussi belle. Il y'avait aussi une sorte de dague qui lui plaisait bien.
De plus le sosie du Nidaime hokage se sentait comme attiré par ces lames , le proverbe qui dit que c’est l’épée qui choisit son utilisateur serait donc vraie. Il lut l’étiquette à côté de l’épée , il était écrit : épée de Skorge 150 ryos pui celle de la dague : Squall teeth 300 ryos.


« Cool avec les 100 ryos que j’ai obtenu lors de ma mission ça m’en fait 500 , j’ai de quoi me les acheter ! »

-Hep monsieur je voudrais cette épée là , l’épée de Skorge et aussi la Squall teeth.

Tobirama tendit les 450 ryos le vendeur les lui prit et lui donna l’épée

-Très bon choix petit.

Tobi parti sans même dire un « merci au revoir ! » ce qui n’était pas dans son habitude.
----------------------------------------------
-50 ryos parce que je suis pas un criminel
-450 ryos - j'ai l'épée de Skorge et Squall teeth, me reste 0 ryos

validé par riku
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
Etudiant à l’académie

avatar

Etudiant à l’académie

Messages : 1875
Date d'inscription : 19/05/2009
Localisation : Dans les jupes d'Arcueid

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: + que tout les membres réunis
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Lun 16 Avr - 20:26

Une fois que le jeune homme avait remarqué les deux protagonistes dont Junko qui avait nargué en jouant son malin dans l’histoire, il se doutait pas que cette dernière voulait la rechercher mais son but n’était pas de perdre du temps mais bien d’en gagner et rapidement. Il n’avait pas perdu de temps pour utiliser son shunpô qui lui permit de faire un déplacement instantané pour rejoindre le toit de cet immeuble ou il avait un joli panorama sur presque toute la ville. Ce grand établissement se trouvait dans le centre ville et c’était un point d’ancrage important de cette cité mais bien moins que tous les magasins ou commerces qui fleurissaient comme du petit pain. Le jeune homme avait pu remarquer que la personne qui était avec cette kunoichi était un ex shinobi de Kiri, son nom était Shunsui Shirosaki. Il le savait car il avait pu lire son dossier pendant son petit séjour au pays de l’eau.

« C’est étrange, je me demande ce qui a pu se passer pour qu’il se rencontre… mais je le saurais sans doute plus tard. »

Le Yagami ne resta pas plus longtemps en haut de cette bâtisse, il finit par utiliser ses compétences de shinobis pour lui permettre de se déplacer dans cette ville qu’il appréciait de plus en plus, il n’avait pas le temps de perdre car il avait plusieurs choses à effectuer dans très peu de temps. C’était comme ceci, il ne devait pas se relâcher et montrer qu’il avait une forme optimale pour avancer encore et toujours bien que pour le moment, il ne gagnait pas de ryos avec ce qu’il entreprenait ni d’ailleurs d’expérience. C’était le point noir dans cette histoire mais cela allait rapidement changer car ses occupations allaient s’agrandir au fur et a mesure de ses choix et ceux des autres. Toujours en train de se déplacer dans les toits de cette cité marchande, le jeune homme avait hésité un moment entre le réparateur d’arme ou alors de se payer une nouveau objet pour remplacer celui-ci, devenu clairement useless au fil du temps qui passait.
C’étai en quelques sorte son cadeau pour se faire pardonner bien que pour lui, il n’avait pas besoin de faire ceci mais ce n’était que pour créer une altération entre ces deux là car il fallait l’avouer que l’un parlait et que par contre l’autre restait silencieux. Hibari était un peu comme un ligre qui dormait, étant en quelque sorte en sommeil mais son réveil ferait mal, très mal. Gin était une personne qui aimait taquiner, embêter les autres, c’était comme une seconde nature. Le mieux serait de ne pas avoir de lien avec lui mais pour les personnes étant dans son sillage, ça serait compliqué surtout pour Junko.
Dans cette nuit ou la pleine lune et les étoiles étaient visibles dans le ciel, l’étoile de Sirius était l’étoile du vagabond, celle qui brillait plus que les autres après le soleil. Une étoile se trouvant pas trop loin de celle de la Grande Ours ou pas. Le ciel, l’horizon, la voie lactée et tout ce qui se trouvait dans l’univers pouvait être intéressant surtout pour un scientifique ou une personne faisant des recherches sur ce domaine.

Il arrivait non loin du marché noir, il était sur un toit ou il changea de forme pour prendre celle du glaçon, ça serait plus simple pour la suite des opérations. Ce dernier marchait les mains dans les poches, un peu blasé. Il avançait plus lentement que Gin car il avait tout simplement la flemme. Il marcha d’une façon posé et assez lente mais c’était assez caractéristique du personnage tout comme le fait qu’il était blasé par tout. Faisant un petit saut dans le vide, il fit le reste à pied pour arriver dans le marché noir. Il avait enlevé sa paire de gant pour les poser et demander une autre. Enfin c’était Gin qui avait écrit sur un papier ce que voulait cette personne ne voulant pas parler ni même dire le mettre mot.


Il arrivait devant le vendeur ou il posa ce bout de papier afin qu’il le lise, c’était tout. Il vendait aussi ses anciens gants dans l’histoire pour un peu compenser le coût de cet achat.


Citation :
Tekuburo Crimson no Hakkoo (Technology of N.E.S.T.S) :
Paire de gants de couleur rouge à l'aptitude particulière de canalisateur de Hakkoo et de conception intradermique et intraveineuse. Le systeme est basé sur un modèle de parasitage puissant, capable de s'accrocher aux muscles, voir aux os de l'utilisateur.
Utilisation passive :
Ces gants ne peuvent pas êtres quittés une fois mis (sauf si l'utilisateur utilise une impulsion d'energie assez puissante = au dela de 200 Ch)
Retire 50 Pv
Les gants captent l'energie thermique et confèrent 20 Ch par tours a Hibari

Utilisation active :
Les gants octroient un boost du hakkoo de :
Ajoute 30 Att sur 3 coups => Hibari perd 50 Pv
Ajoute 50 Att sur 5 coups => Hibari perd 70 Pv
Ajoute 60 Att au dela de 5 coups => Hibari perd 100 Pv
Malus : en revanche, si l'attaque augmente, cela requiert plus de parasitage et donc de vitalité de l'utilisateur




Spoiler:
 


////
Je te laisse faire la différence entre l'un et l'autre et tu oublieras pas les 30 ryos pour les soins.
Je me la rajouterais dans ma fiche par la suite :p

...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Koizumi Junko
Légende de Kumo

avatar

Légende de Kumo

Messages : 789
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 28
Localisation : Jamais très loin d'Hazama

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5050/5050  (5050/5050)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4450  (4550/4450)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 666
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Lun 16 Avr - 22:23

Junko suivit Gin dans son périple sur les toits, il était en train de s'amuser à sauter de maisons en maisons, sûrement parce que ça le faisait rire de la savoir à ses trousses. Mais au moins, elle était sure qu'il s'interrogeait sur le pourquoi de sa rencontre avec un autre ninja, vu sa curiosité naturelle, il devait se poser pas mal de questions. C'était une maigre consolation, mais il fallait se contenter de peu dans la vie. Elle se contenta de le suivre à la trace, tant qu'il se déplaçait à sa guise dans Tanzaku, faisant peut-être même un peu de tourisme par la même occasion. Elle attendait qu'il se pose quelque part pour plus d'une minute, histoire d'être sure de l’attraper et de ne pas tomber sur du vide.

Finalement, Gin s'arrêta en plein dans le marché noir, ce qui n'étonna pas la kunoichi. Il semblait apprécier ce lieu et s'y rendait à chaque visite dans la ville. Elle se faufila dans le quartier mal fréquenté, les toits étant plutôt vides à cette heures de la nuit. Mais c'était sûrement parce que les bars étaient remplis par tout les brigands du coin. Mais si Gin était au marché noir, c'est qu'il y avait un bandit au moins qui n'était pas en train de boire et qui tenait la boutique, ou alors il était en train de dévaliser l'endroit, au choix. La seconde option ne l'aurait pas étonnée vu le personnage. De toute manière, ces derniers temps, elle ne faisait que d'étranges rencontres, que ce soit des déserteurs qui l'attaquent dans le dos ou des gens au sourire perpétuel qui cherchait à l'embrouiller.

Elle arriva enfin au marché noir et se glissa dans la boutique, qui était encore ouverte. Gin attendait tranquillement au comptoir, elle savait qu'elle n'allait pas le surprendre, mais n'était pas sure qu'il avait vraiment envie d'engager la conversation. Qu'importe, il n'aurait pas vraiment le choix. Et quel meilleur endroit pour discuter de meurtres que le marché noir ? C'était une drôle d'ironie, et ils n'auraient pu rêver meilleur endroit pour continuer leur conversation.


-Ah, je suis contente de vous retrouver enfin.

Elle aurait peut-être pu afficher un sourire de circonstance, mais tant pis, il n'y aurait pas encore droit. Elle se contenta de s'avancer jusqu'à ce retrouver à son niveau, constatant qu'il vendait ses gants.

-Je voulais vous parler encore une fois de l'affaire qui était en cours quand vous avez quitté le village. Je suis désolée de vous importuner encore une fois avec tout ceci.

A vrai dire, elle n'était pas du tout désolée, mais elle commençait à s'habituer au style de Gin et jouait sur les mêmes tons.

-A vrai dire, je voulais juste vous demander votre avis sur quelque chose.

Elle prit dans une poche la preuve que lui avait donné Kibami. Elle savait pertinemment que cette dernière n'avait aucune valeur devant un tribunal et qu'il y avait même des chances qu'elle soit fausse, créée de toute pièce. Mais Gin ne le savait pas lui.

-Nos scientifiques ont retrouvés votre trace énergétique sur les cadavres... Pourtant vous m'aviez assuré ne pas vous être approchés des conseillers ?

C'était un mensonge éhonté bien sur, mais cette découverte était rendue possible par le fait que les meurtres aient été découverts rapidement. Elle allait enfin avoir une réponse, et elle avait hâte de voir sa réaction.

...........................................................................................
Sac à Dos :
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
Etudiant à l’académie

avatar

Etudiant à l’académie

Messages : 1875
Date d'inscription : 19/05/2009
Localisation : Dans les jupes d'Arcueid

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: + que tout les membres réunis
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Lun 16 Avr - 23:27

Gin était au courant qu’une personne était en train de la suivre depuis son départ de l’hôpital, ce fait n’était pas gênant pour lui sachant qu’il était au courant mais cela voulait donc dire que cette personne avait des choses à lui dire sinon elle n’aurait pas décidé à le rejoindre alors qu’elle était en compagnie d’un autre shinobi. D’ailleurs, c’était étrange qu’elle préfère le suivre plutôt que de rester avec cette personne. Il ne pouvait faire que des hypothèses mais aucune concluante pouvant expliquer leur rencontre et ainsi de suite, c’était clairement impossible à part si on était un devin. Lui, ce n’était pas le cas, il faisait marcher ses méninges pour élaborer des plans, des stratégies ou autres avec différents facteurs qu’il fallait mettre en oeuvre.
Hibari avait prit la place de Gin pendant un moment car l’arme en question concernait cette personne et non l’autre, ce n’était qu’un petit détail mais rien d’important. Le glaçon continuait à regarder le foutu vendeur qui semblait hésité sur le prix de revente de son ancien gant pour l’ajuster sur le nouveau. Cet échange de bon procédé entre un client et un vendeur ne devrait pas tarder à accoucher sur quelque chose ou sinon il se pourrait bien que le glaçon s’énerve. Afin de faire avancer les choses et éviter un quelconque quiproquo, on va dire que la vente avait eu lieu et que tout s’était passé comme prévu ce qui permet à Hibari d’essayer ses nouveaux gants.


" A toi de te débrouiller avec elle.
Je comprends et en plus ça ne me dérange pas. "

Une fois ce détail, il changea d’apparence pour laisser place à une personne ayant toujours le sourire même quant il perdait ou que la situation était critique. Pour le moment ce fut Junko qui arriva également dans les lieux ou elle voulait parler avec Gin, son souhait était donc exaucé et cette entame de communication aurait lieu.

Vous êtes contente de me revoir pourtant je ne me cachais pas, ce n'est pas mon genre. Je suis surpris que vous ayez laissé ce shinobi aussi rapidement. C’est dommage.

Ce fut sa première réponse par rapport aux paroles qu’elle donnait mais ce n’était que le prémisse. Gin n’était pas dupe et il savait que cette dernière ne parlait que travail ou boulot, le reste était du superflu. Donc ce shinobi se demandait de quoi elle voulait parler mais il avait déjà une petite idée qui se confirma par la suite.

De l’affaire en cours ?? vous voulez parler des conseillers oui, je vous écoute. J’aurai préféré parler d’autres choses avec vous comme par exemple de cette personne qui était avec vous. Je trouve ce sujet plus intéressant mais soit.

Le jeune homme ne montrait aucun changement particulier sur son visage ou autre mais il se demandait ce qu’elle allait lui dire de si important sachant qu’il avait reçu un passe droit pour sortir du village durant cette petite crise. Ce n’était que la mort de deux personnes mais bon.

Un avis, ce n’est pas votre genre de demander un avis mais dîtes toujours et qui sait, je pourrais vous répondre.

Toujours est t’il que la demoiselle aux cheveux blancs avait un plan en tête, elle décida de mentir pour savoir comment il réagirait, c’était un bon point de sa part de tenter une nouvelle manoeuvre bien que ça ne sot pas son genre. Junko s’adaptait juste a la situation, il semblerait en sortant un papier avec des résidus de chakra qui l’appartiendrait.

« C’est ce que je pensais, c’est Kibami qui lui a donné cette preuve, c’est le seul assez intelligent pour réussir à faire tout ceci, les autres étant des incompétents...»

Kibami avait été trop bavard en disant qu’il allait finir sur la liste noire, il lui rendait en quelque sorte sa monnaie de sa pièce. Sa venue chez lui et la discussion qui en découlait en plus lui avait permis d’avoir un peu de recul dans cette histoire. Un point qui ne comprenait pas, c’est le fait que Junko ne l’arrêtait pas et elle demandait des explications sur tout ceci.

Je comprends mieux pourquoi vous souhaitez me parler. Je pourrais vous dire qu’on essaye de me piéger en me faisant porter le chapeau surtout que je pense savoir quelle est la personne qui vous a permis de recueillir cet échantillon.

Il ne répondait pas a la question d’une certaine façon mais tout ceci était pour la faire un peu cogiter, il se demandait ce qu’elle allait prévoir pour la suite.

...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Rikudô
Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

avatar

Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4722
Date d'inscription : 08/05/2009
Localisation : DTC

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Mar 17 Avr - 0:49

Pour GIN :

Citation :
Reprise de tes anciens gants = 500 Ryos

Nouveau gants : 1850

Soit : 1380 ryos en enlevant toutes les taxes que tu devais. (y compris l'hopital)

total de tes ryos actuel ; 185 ryos

validé par rik' (ajoute la a ta fiche technique)

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Koizumi Junko
Légende de Kumo

avatar

Légende de Kumo

Messages : 789
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 28
Localisation : Jamais très loin d'Hazama

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5050/5050  (5050/5050)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4450  (4550/4450)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 666
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Mar 17 Avr - 9:31

C'était Hibari qui était venu faire la transaction au marché noir mais ce fut Gin qui prit sa place. Cela facilitait les choses vu que le chuunin était bien plus bavard que son homologue, mais quand même, il aurait été intéressant de savoir ce que l'éclair jaune de Kumo pensait. Surtout qu'il répondrait bien plus sincèrement que Gin. Bon, il faudrait savoir si « Tsss » voulait dire oui ou non, mais cela pouvait s'arranger, Junko était sure d'arriver à ses fins. Mais bon, soit le juunin n'aimait pas la kunoichi, soit il n'avait pas envie de s'embêter (ce qui était le plus probable connaissant son caractère), soit c'était encore Gin qui avait la main mise sur leurs changements (ce qui était très probable aussi d'ailleurs).

La discussion s'installa et Gin commença encore une fois à détourner son attention sur d'autres sujets, comme toujours, il essayait de brouiller les pistes, d'élargie le champ de la conversation pour qu'ils finissent sur un autre sujet que celui évoqué initialement. C'était sa méthode préférée pour se sortir de situations embarrassantes et cela marchait souvent très bien avec son petit sourire permanent. Mais heureusement, Junko avait finit par comprendre ses méthodes et put facilement répliquer. Elle remarqua évidemment son intérêt pour l'autre ninja, et c'était normal. Comme elle, il aimait tout savoir, tout contrôler, bien qu'il ne se l'avoue pas vraiment. Il préférait se décrire comme quelqu'un prenant la vie comme elle venait, mais vu toutes les magouilles qu'il faisait, il préférait plutôt plier la réalité à son goût à vrai dire.


-Si vous le souhaitez, je vous raconterais toute l'histoire plus tard, concentrons-nous d'abord sur ce qui m'amène voulez-vous ?


Il lui fit ensuite remarquer qu'elle ne demandait pas souvent des avis et c'était vrai, Junko n'aimait pas qu'on l'aide, elle n'aimait pas les conseils en tout genres, en fait, sur ce point, elle ressemblait très fortement à sa créatrice qui était du genre butée et indépendante. Mais cette petite phrase n'avait eu pour but que d'amener le reste, elle n'y répondit donc pas, le plus intéressant était bien la réponse de Gin. Celui-ci ne sembla pas vraiment étonné et si Junko fut un peu déçue de ne pas voir un seul changement apparaître sur son visage, elle comprit qu'elle s'était attendue à l'impossible. En revanche, la fin de sa phrase la surprit. Tant mieux, elle n'aurait pas à feindre cette émotion, elle devait simplement la laisser s'inscrire sur son visage, très légèrement. Kibami ne lui avait pas dit qu'il avait rendu visite à Gin, mais vu les dires du chuunin, elle en était presque sure. Il devait avoir deviné d'où venait l'échantillon. Junko n'était toutefois pas prête à abandonner cet avantage, elle utilisa donc cette surprise pour répondre avec le plus de sincérité possible.

-Vous piéger ? Un homme ?

Elle pencha très légèrement la tête, comme pour signer une incompréhension intérieure. Puis redressa la tête.

-Je comprends, vous vous demandez pourquoi je ne vous arrête pas séance tenante c'est ça ?

Elle rangea la « preuve » dans une de ses poches, de toute manière, elle était plus là pour faire un coup de théâtre qu'autre chose.


-Ceci est ma propre initiative en fait. Avant qu'une escouade d'anbu ne vous tombe dessus et ne vous assomme, je suis venue chercher les réponses aux questions que nous nous posions. Et de toute manière, même si nous vous arrêtions, cette preuve n'est pas encore suffisante pour vous incriminer. En revanche, elle nous donne le droit de vous interroger...

Chercher directement les réponses dans la tête de Gin était le plus simple et Junko savait qu'elle aurait l'autorisation sans même demander à qui que ce soit la permission. Mais elle n'avait peut-être pas encore besoin de ça. Quand au fait que la preuve n'était pas incriminante, ce n'était pas parce qu'elle venait de Kibami qu'elle disait cela, elle voulait simplement lui faire croire que les lois obscures de Kumo n'étaient pas à la hauteur des nouvelles preuves scientifiques.

...........................................................................................
Sac à Dos :
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
Etudiant à l’académie

avatar

Etudiant à l’académie

Messages : 1875
Date d'inscription : 19/05/2009
Localisation : Dans les jupes d'Arcueid

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: + que tout les membres réunis
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Mar 17 Avr - 11:23

Gin avait donc repris le relais pour parler à cette dernière car le glaçon n’avait que faire de parler ou bien de discuter de chose ou d’élément d’une futilité selon lui. Certains aimaient parler et d’autres préféraient plutôt de pouvoir essayer de gagner du temps du mieux qu’il le pouvait en essayant de noyer le poisson. Ici, ca allait être un peu compliqué sachant que Junko était une kunoichi ayant de nombreuses qualités dont celle de ne jamais baisser les bras. C’était une personne combative ou elle se donnait à fond concernant toutes les missions qu’on lui confiait à chaque fois. A vrai dire, c’était un élément ne posant aucun problème pour n’importe quelle village car elle ne faisait pas de vagues ou d’ennuis et possédait une certaine rigueur qui lui avait permit de monter rapidement les échelons. Gin était plus intéressé par la personne qui était avec elle pour divers raisons car il comptait le rencontrer dans un futur assez proche, il voulait donc savoir le lien qui les unissait lors de son séjour rapide au grand hôpital du village marchand de Tanzaku. De plus sa curiosité était des fois exacerbé, tout ceci c’était pour dire que cette conversation serait plus amusante que celle-ci mais elle n’était pas dupe et essayait de l’emmener vers son terrain plutôt du contraire.

J’ai des doutes sur le fait que vous me racontiez ce qui s’est passé mais pourquoi pas. Ca ne me pose pas de problème de parler de ce sujet.

Elle avait gagné la manche mais Gin n’était pas quelqu’un qui changeait facilement de faciès, il avait fait un travail presque chirurgicale pour éviter de montrer une autre émotion que celle-ci. Toute autre émotion était presque proscrit, cela lui avait prit un certain temps mais au final, ce travail payait pour lui permettre de faire ses coups en douce ou tout simplement le fait de prendre du plaisir en jouant ou en harcelant les autres d’une manière ou d’une autre. Ce lieu était semble t’il parfait pour discuter, c’était vrai. Son visage était tourné vers le sien avant de poursuivre ses explications.

Je vois qu’il a réussi lui aussi à vous retourner le cerveau. En même temps, cela ne m’étonne guère. Il est très fort pour ce point ci. J’ai pu le voir à l’œuvre à croire que tout ce qu’il a fait a été effacé de la mémoire des autres.

Ce n’était que sa première phrase qui était une conclusion concernant cette rouquine qui faisait tout ce qu’il voulait sans aucune impunité ou presque, c’était ça avoir la belle vie et d’être aimé des autres. Ne voyez pas une pointe de jalousie, juste une certaine vérité mais avoir un tel ennemi était une chance car quant le revers de la médaille allait frapper, ça serait amusant. Son sourire changea légèrement à la suite de ses paroles.

Je suppose qu’il vous a raconté la vérité, enfin sa vérité. Comme vous devez le supposer, j’ai eu la visite de Kibami-san mais j'imagine qu’il ne vous a rien dit. Nous avons parlé de tout et de rien mais si vous voulez en savoir plus, je vous conseillerais de faire appel à lui.

La conversation tourna par la suite sur autre chose, il était vrai qu’il se posait cette question car après tout avec ces éléments contre lui, il était facile de l’incriminer voir de faire le reste.

Il est vrai que je me suis posé cette question mais je pense savoir la raison.

Ce qu’il voulait dire que si elle ne l’avait pas fait, c’est que les preuves en sa possession n’étaient pas suffisantes à l’heure actuelle mais dans le futur, ça serait différent.

Kibami-san pourrait facilement falsifier n’importe quelle preuve avec son savoir, tout comme il est capable de créer un clone de quiconque en prenant un peu de son ADN. Vous souhaitez m’interroger, ce n’est pas que vous faîtes déjà ou alors vous pensez à un autre moyen d’obtenir les réponses qui vous manquent.

Il était en train de réfléchir à un moyen pour qu’elle récupère ces informations, une chose qui n’arriverait jamais dans l’ordre des sens, il ne se soumettrait pas à ce genre de processus pour une bonne raison. Si cette dernière croyait qu’il accepterait ce fait alors il faudrait que la rouquine fasse de même et ceux bien avant lui alors peut être il ferait ce genre de test. Sachant que ça n’arriverait jamais alors il était tranquille.

Si vous le souhaiter, nous pourrons discuter de tout ceci plus tard. Ce n’est pas que votre compagnie ne m’est pas agréable au contraire mais j’ai un rendez vous de prévu depuis un bon moment et je suis déjà en retard.

Ce n’était pas un mensonge car il avait prévu sur le long terme et ce rendez vous marquait peut être un tournant concernant la suite de son programme. Il ne savait pas encore ce qui se passerait mais il verra cela au moment opportun. Il sortit quelque chose de sa poche pour lui remettre un objet lumineux, une boite qui permet d'invoquer un animal sacré pour le clan Yagami. De toute manière, c'était à prendre ou a laisser.

Je vous conseille de faire attention à ceci. Hibari-san y tient presque plus que sa vie, c'est pour dire...Nous pouvons nous retrouver devant l’entrée de Kumo dans 4 jours. A bientôt.

Ce dernier resta un moment dans ce lieu pour qu’elle puisse le répondre à ses dernières phrases avant de prendre le large, la boite n'avait plus de lumière une fois qu'elle était dans les mains de cette kunoichi, cela indiquait qu'elle ne pourrait pas la faire fonctionner ou que le ligre ne pourrait sortir de celle ci que si il le souhaitait et pas autrement.

...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Koizumi Junko
Légende de Kumo

avatar

Légende de Kumo

Messages : 789
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 28
Localisation : Jamais très loin d'Hazama

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5050/5050  (5050/5050)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4450  (4550/4450)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 666
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Mar 17 Avr - 13:22

Junko avait proposé de parler de toute l'histoire derrière sa « rencontre » avec Shunsui. On ne peut pas vraiment parler de rencontre vu qu'elle ne connaissait au final même pas son prénom et inversement et qu'ils ne s'étaient parlés qu'une minute tout au plus, mais puisque le sujet semblait intéresser Gin, cela ne la gênait pas d'en parler. Bien sur, évoquer sa défaite ne serait chose aisée et elle devrait prendre sur elle pour en parler, surtout à lui. Mais ce n'était qu'en sentant encore une fois le goût de la défaite sur ses lèvres qu'elle se bougerait une bonne fois pour toute.

-Je vous promets de répondre à vos questions à ce sujet.

Elle n'était pas sure qu'il soit très bon qu'elle fasse ce genre de promesse mais vu ce qu'il y avait à dire sur le sujet, cela ne durait pas longtemps de toute façon. Elle trouvait cela presque amusant qu'il cherche à en savoir autant sur le sujet, pour une fois, elle avait vraiment l'impression d'avoir la main mise sur la conversation, ou au moins sur ce sujet. Il voulait les informations, elle les détenaient, c'était un peu ça le pouvoir. Bien sur, elle était sure qu'il n'allait pas non plus se mettre en quatre pour en savoir plus, mais il était clairement intéressé. Il revint ensuite au sujet de la preuve, il était sur et certain que c'était Kibami qui lui avait donné, apparemment, une sacrée rencontre avait eu lieu sans que Junko le sache et c'était le genre de découverte qui ne faisait que diminuer sa confiance envers cet « allié » providentiel, sur ce coup là, Gin avait parfaitement joué. Leur accord ne tenait pas à grand chose et il risquait d'en prendre un coup, mais pour l'instant, elle devait ne rien laisser paraître. Si elle retournait sa veste maintenant, il se méfierait beaucoup plus d'elle. Qu'il croit que Kibami lui avait complètement retourné le cerveau, il ne la penserait que plus malléable. Fronçant légèrement les sourcils, comme si elle ne comprenait pas, elle finit par répondre, laissant un temps de latence, comme si elle réfléchissait et cherchait un sens à ce qu'il venait de dire.

-Je vois que vous pensez à Kibami, c'est vrai qu'il est aussi un suspect de cette affaire, vous vous en doutez. Mais vu son... indisponibilité, il nous faut écarter toutes les autres pistes avant de pouvoir dire que c'est lui, n'est-ce-pas ?

Il enchaîna ensuite sur les capacités de Kibami, qui, il est vrai, aurait pu faire de n'importe quelle personne dans le village, le coupable principal. Mais en même temps, si son choix se portait sur Gin, ce n'était pas pour rien.

-Il est vrai qu'il est capable de ces prouesses, je vous l'accorde. Quand à l'interrogatoire, il est vrai que je pensais à une autre forme. Plus intrusive, mais ne vous inquiétez pas, elle n'est pas douloureuse du tout, j'en sais quelque chose.

Elle lui rappelait par ailleurs qu'il lui avait fait subir la même chose il y a de cela quelques mois. Encore une fois, il était énervant de savoir qu'il avait vu la moindre de ses pensées et qu'il savait tout, de son passé, de ses raisonnements, tout. Elle ne voulait pas lui retourner la pareille dans ce sens, bien sur. Elle n'avait que faire des pensées folles qui pouvaient agiter son esprit. Mais elle ne trouvait pas cela indécent de lui proposer la même chose. Après tout, s'il était innocent, il n'avait rien à craindre, si ?

Il finit par lui dire qu'il devait partir, prétextant un retard à un rendez-vous très important. Aux yeux de Junko il cherchait juste à s'échapper bien sur, préférant éviter qu'on l'accule dans un coin. Elle allait demander une garantie de son retour, un objet qu'il ne pouvait se permettre de perdre pour être sur qu'il reviendrait la voir, tenant sa promesse, mais il la devança, sortant une boite qui irradiait d'une lueur dorée. Il aurait fallut être un idiot (ou en l’occurrence, une idiote) pour ne pas savoir ce que c'était, le ligre d'Hibari étant plutôt célèbre dans le village de Kumo. Sur le coup, elle comprit qu'il ne mentait pas, car s'il ne venait pas récupérer la boite, Hibari risquait de le réduire en petits résidus cosmique dans son esprit, ce qui n'était pas exactement une situation d'avenir reluisante. Elle sourit légèrement, pour la première fois devant Gin, mais c'était plus un sourire à destination de son homologue plus silencieux.


-J'en prendrais grand soin. Je vous attendrais dans 4 jours comme convenu.

Elle le regarda s'éloigner, salua rapidement le marchand de la boutique, qui devait se demander ce qui s'était passé et s'en alla de son coté. En 4 jours, elle trouverait à s'occuper sans soucis. Elle avait rarement du temps à tuer comme ceci et elle savait à quoi elle allait s'employer. Entre temps, si Kibami voulait venir se justifier de l'énorme omission qu'il lui avait fait, tant mieux, sinon, il pouvait rêver pour que leur accord continue.

...........................................................................................
Sac à Dos :
Revenir en haut Aller en bas
Dokuji Higure
Civil

avatar

Civil

Messages : 783
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 35
Localisation : Toujours derrière toi, pour glisser ma quenelle

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5200/5200  (5200/5200)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4800/4800  (4800/4800)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Mar 24 Avr - 14:54

Suzukaze avait quitté la petite place de commerce afin de pouvoir vendre quelques objets
qu'il gardait sur lui depuis un bon moment maintenant. Il aller pouvoir s'en debarasser
ici sans avoir a se demander plus de chose que le fric que cela allait lui faire gagner.
Il etait heureux de cette idée et commença a reflechir a des idées un peu plus
lointaine que son plan immédiat, cet argent pourrait être utile a plein de chose mais
aussi ce gain de pouvoir a sa manière ne devait pas rendre l'homme différent.

Il entra donc dans la boutique avec un léger sourire, de suffisance comme
si ses ideaux aller une fois de plus pouvoir aider le peuple de Yuukan.
Il déposa son epee rouillé qu'il avait eu, il y a de cela un moment ainsi que le panneau
solaire qui pouvait prendre une place bien trop importante par rapport au gain
qu'il pouvait generé.


-Alors une épee rouillé, c'est 30 ryos,
ensuite il y a ce truc qui me parait complètement inutile pour une infiltration
la panneau solaire est a 100 ryos.


Il observa ensuite les armes disposer ici, en s'attardant de maniere un peut plus pousser
sur quelqu'une d'entre elle. Il demandas donc a cette homme d'avoir celles si.


-Je vous prend cette épee de Skorge pour 150 ryos ainsi
que le lance katon locuste, pour 600 ryos, ce qui avec les reventes
nous fait un total de 620 ryos que je vous dois.


Il deposa aussi la chaussette puante dans la poubelle non loin,
ce qui ne changerait pas grand chose à la puanteur environante.
Il mit l'argent sur le comptoir avant de récupérer les armes et de quitter les lieux.

Tout juste sortie de la boutique il utilisa la poudre papillon, qui le fit décoller
et atterrit ailleurs sans que personne ne puisse le suivre de quelques maniere que ce soit.

_________
- épee rouille et panneau solaire
+ épee de Skorge et Lance katon Locuste

Edit Neji : 2500-620 = 1880 Ryos restants.

...........................................................................................

Ressources Colonial : 1830 £
Revenir en haut Aller en bas
Hashishin
Juunin de Suna

avatar

Juunin de Suna

Messages : 248
Date d'inscription : 23/03/2010
Localisation : Suna

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4600/4600  (4600/4600)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4100/4100  (4100/4100)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 278
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Jeu 26 Avr - 1:08

Hashishin déambulait a traver les rues de tanzaku a la recherche d'un quelconque endroit ou trouver des traces de l'ex-conseiller, il avait abandonné sa monture et se planqua dans un coin isolé pour se métamorphoser : sa tenue de nomade rouge écarlate n'était pas vraiment propice a l'infiltration, surtout que suzukaze savait a quoi ressemblait le juunin . Après quelques mudras, le juunin se transforma en un mafioso pour tromper les gangsters car la ou il allait il n'était pas bon de s'afficher comme un shinobi de village .

Spoiler:
 

Le visage crispé, le juunin avançait a travers les commerces en scrutant du regard une éventuelle silhouette de haut gradé, croyant avoir retrouvé le conseiller, le juunin toucha l'épaule du suspect, celui ci se retourna et révéla un simple habitant du désert . Le juunin s'excusa brièvement puis continua sa route, celui ci se dirigea alors vers les quartiers mal-famés puis commença son enquête : il entra dans les toilettes tristement célèbres du marché noir, y inspecta les murs puis y trouva une brèche, le juunin s'y engouffra puis fit face au vendeur du marché noir .


-T'as pas vu quelqu'un qu'a dépensé une fortune ici ?

-Il n'est dans notre habitude de divulguer le nom de nos clients ...


Hashishin sous son henge attrapa le col du vendeur puis lui chuchota


-Le type que je cherche est ennemi public numéro un, si vous refusez d'obtempérer, konoha et suna débarqueront ici et démantèleront votre commerce . bien évidemment inutile de vous dire que vos contacts vous tourneront le dos ...

Le vendeur réfléchit longuement puis cracha le morceau .

-Un type est venu ici il y a quelques heures, il a acheté une lance katon et l'épée skorge et il possedait la corde de la clarté de Rikudo, je l'ai entrevu brièvement mais j'en suis sur, puis il s'est éclipsé aussitôt .

-Et quel visage a-t-il a peu près ?

-Mmmmh ... Cheveux rouges, piercings et il portait une robe noire .

Le juunin était un peu confus : peu importe, aucune hypothèse n'était a écarter et l'homme décrit peut être un suspect potentiel . Le juunin se dirigea alors vers le commerce officiel a la recherche de nouveaux indices ...


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

130 CH
Revenir en haut Aller en bas
Dokuji Higure
Civil

avatar

Civil

Messages : 783
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 35
Localisation : Toujours derrière toi, pour glisser ma quenelle

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5200/5200  (5200/5200)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4800/4800  (4800/4800)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   Ven 27 Avr - 23:07

Suzukaze ce rendit immediatement apres sa sortie d'hopital au marche noir
il ce devait de faire le plein de tout ce qui est armement et defense, il fit signe
a l'homme de tout ce qui aller lui etre necessaire.


-Alors il va me falloir, les deux Fusil S.R.I.N.0.0.0.1, ne discuton pas des tarrifs
le casque qui va avec bien sur, en petit bonus mettez moi l'armure
lourde elle peut ce reveler tres utile, pour moi
.

Il sortie de la boutique apres avoir posé les ryos necessaire au
paiement de tout ce petit materiel, il enfilas ensuite le tout sans
avoir quitter la boutique. Puis il allas simplement voir ce qu'il pouvait
avoir de nouveau dans les boutiques un peut plus officiel de Tanzaku.

Il avança donc en direction de la petite boutique ou il avait l'habitude d'aller.


_________
depart 1330 Ryos
Fusil Srin raiton 0.0.1 : 85 DGT+/ 60 RT/ 220 RYOS X2 440 Ryos reste 890 Ryos
Casque de la S.r.i.n : Casque tech' modele 2 Armes SRIN + 30 dgt RT : 60 150 Ryos reste 740 Ryos
Armure lourde Effet : +200 pv/ tai divisé par 2/ vous ne pouvez plus esquiver en la portant. RT : 100 350 Ryos reste 390 Ryos

...........................................................................................

Ressources Colonial : 1830 £
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Marché noir de Tanzaku   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marché noir de Tanzaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Edit Vert-champagne-noir et "Sable" (la soeur de Satin Taupe)- photos!
» Les marchés de Noel à travers le monde
» De l'opera au marché
» Humour bien noir comme je l'aime !!!
» mes bebe chiot juste les deux petits noir a vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Tanzaku-