AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mizo no jutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Mar 27 Sep - 23:38

Merci d'arrêté de floodé dans ma section d'apprentissage de technique Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Ven 30 Sep - 23:33



Charge du smilodon (tigre à dent de sabre) :
L’utilisateur créera un tigre à dent de sabre électrique relier à la main droite de l’utilisateur. Cet animal sautera ensuite sur sa cible pour le projeté au sol et lui mordre à la gorge.
140ch
180pv
Enlève une action à l'ennemi


(Rang C)

Mitraille :
L’utilisateur positionne ces doigts comme des révolvers, puis en y emmagasinant des éclairs elle tirera plusieurs rafales de foudre contre son adversaire comme une mitraillette.
150ch
200pv
indivisible


(Rang C)
---------------------------------------------------------
Géant de foudre :Technique ressemblant au Susanoo mais ne durant qu’un seul tour. En fait, l’utilisateur se recouvre d’une armure de foudre qui va grossir prenant la forme de l’utilisateur, mais en foudre et beaucoup plus imposant. Le géant va diviser toutes les techniques du tour ennemi par 3 et va ensuite se séparer de l’utilisateur pour attaquer l’ennemi avec toute sa puissance. L’utilisateur sera alors épuisé pendant un long moment.
450ch, 200pv et le tour entier
Divise par 3 toutes les techniques du tour précédent. (Par 2 si c’est du indivisible)
Enlève 350pv à l’ennemi suivi de 150pv jusqu’au prochain soins
Inesquivable et indivisible
L’utilisateur perd 1 action pendant 2 tour et il ne peu en reprendre. (Épuisement)
Ne peu être combiné avec Champ d’électricité et le collier n’à aucun effet.
Utilisable 1 fois.


CHANGE POUR

Âme damnée :
En entrant dans une haine incontrôlable, du chakra noir va s’échapper du corps de la kunoichi pour s’agrandir et prendre sa forme, mais démoniaque. Cette fois ce n’est plus une défense, mais un énorme cero que l’entité créera et qui s’abattra sur tous les ennemis de la zone, le cero est tellement rapide et puissant qu'il est impossible de l'esquiver.
300ch et 1 action
enlève 350pv à tous les ennemis
inesquivable et indivisible
utilisable 1 fois


(Rang S)
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
En mode Suisse / Ricola / Administrateur



En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 1872
Date d'inscription : 19/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4300/4300  (4300/4300)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3900/3900  (3900/3900)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Sam 1 Oct - 13:08

Seika a écrit:

Citation :
Charge du smilodon (tigre à dent de sabre) :
L’utilisateur créera un tigre à dent de sabre électrique relier à la main droite de l’utilisateur. Cet animal sautera ensuite sur sa cible pour le projeté au sol et lui mordre à la gorge.
140ch
180pv
Enlève une action à l'ennemi
Une fois avec cet effet

(Rang C)

Citation :
Mitraille :
L’utilisateur positionne ces doigts comme des révolvers, puis en y emmagasinant des éclairs elle tirera plusieurs rafales de foudre contre son adversaire comme une mitraillette.
150ch
200pv
indivisible
Une fois avec cet effet

(Rang C)
---------------------------------------------------------
Géant de foudre :Technique ressemblant au Susanoo mais ne durant qu’un seul tour. En fait, l’utilisateur se recouvre d’une armure de foudre qui va grossir prenant la forme de l’utilisateur, mais en foudre et beaucoup plus imposant. Le géant va diviser toutes les techniques du tour ennemi par 3 et va ensuite se séparer de l’utilisateur pour attaquer l’ennemi avec toute sa puissance. L’utilisateur sera alors épuisé pendant un long moment.
450ch, 200pv et le tour entier
Divise par 3 toutes les techniques du tour précédent. (Par 2 si c’est du indivisible)
Enlève 350pv à l’ennemi suivi de 150pv jusqu’au prochain soins
Inesquivable et indivisible
L’utilisateur perd 1 action pendant 2 tour et il ne peu en reprendre. (Épuisement)
Ne peu être combiné avec Champ d’électricité et le collier n’à aucun effet.
Utilisable 1 fois.


CHANGE POUR

Citation :
Âme damnée :
En entrant dans une haine incontrôlable, du chakra noir va s’échapper du corps de la kunoichi pour s’agrandir et prendre sa forme, mais démoniaque. Cette fois ce n’est plus une défense, mais un énorme cero que l’entité créera et qui s’abattra sur tous les ennemis de la zone, le cero est tellement rapide et puissant qu'il est impossible de l'esquiver.
300ch et 1 action
enlève 350pv à tous les ennemis
inesquivable et indivisible
utilisable 1 fois

Exceptionnellement je te l'accorde, ce changement.
(Rang S)


...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Lun 10 Oct - 23:03

Le soleil se levait lentement à l’horizon et les lourds nuages noirs qui assombrissaient le ciel il y a quelques minutes disparaissaient lentement laissant le ciel bleu. La kunoichi ouvrit lentement les yeux, alors que quelques rayons lumineux perçaient le feuillage dense des arbres de la forêt. Quelques gouttes d’eau tombèrent sur son visage encore légèrement endormit. Elle déposa sa main sur son ventre, une douleur lui traversa le corps en entier. Elle approcha la main de son visage c’est à se moment qu’elle vit que son membre était recouvert de sang. Sa main retomba mollement sur le sol, les yeux grands ouverts, elle tourna légèrement la tête et à ces côtés le collier de la Raikage tâché de sang. Après avoir retrouver ces esprits elle remarqua une odeur de brûlé et de sang, ne pouvant pas se relevé, elle resta donc coucher essayant de se rappelé se qui était arrivé. Elle entendit un craquement, elle retourna la tête et elle vit un shinobi s’avancé lentement un katana à la main le corps tâcher de sang.

- Tu vas mourir après le massacre que tu viens de faire petite . . .

La lame s’entoura d’une légère énergie bleuté, puis le ninja s’approcha de la kunoichi levant son arme prêt à en finir.

Traversant les montagnes de Kumo, un groupe de chuunin commandé par Akira. L’équipe de chuunin avait pour mission d’aller dans la forêt pour faire une enquête, car depuis un moment les marchants n’arrivent pas à Kumo, deux groupes de chuunin avait pour mission d’aller voir les montagnes et les plaines, mais ils n’y avaient rien, il ne restait que la forêt où Seika accompagné d’Akira et Eisuke avaient été envoyé pour effectué cette mission de rang B. Durant tout le trajet, Seika avait été silencieuse, pensive depuis son entraînement avec Serizawa, celle-ci ressentait, à chaque fois qu’elle combattait, une sensation étrange au fond d’elle, une énergie sombre qui l’envahissait tout le temps au point de la contrôler entièrement. Au moment où il arrivait dans la forêt après quelques heures de marche, la kunoichi éleva alors la tête légèrement, fronçant légèrement les sourcils elle se retourna vers le chef d’équipe.


- Je ressens une énergie sombre tous près . . .

-Hm? Je ne ressens rien?

- Fais moi confiance! J’ai reçu un entraînement spécial et maintenant je ressens toutes ondes négatives s’échappant d’un individu.

Le chef se retourna vers Eisuke, mais celui-ci leva les épaules en signe d’interrogation. Après quelques secondes le sol se mit à trembler. L’équipe de kumo se retourna et ils virent un immense golem apparaître dévastant toute la forêt.

- Comment se fait-il que personne ne l’ait vue?!

- Un golem ne peut pas apparaître comme ça . . . surtout pas dans cette forêt . . . se doit être des invocateurs et il doit être accompagné de mercenaire. Pas besoin d’utiliser une telle puissance contre des marchands . . . Ils sont si faible . . .

Malgré le combat qui allait se dérouler, Seika restait impassible face à ce monstre. Akira et Eisuke reprirent leur esprit et le chef de l’équipe utilisa une technique katon, mais le golem ne ressentit rien. Il poussa un rugissement tellement puissant que le trio furent projeté plusieurs mètres plus loin.

Seika se releva en premier suivi des deux autres, elle se retourna vers eux, ces yeux avaient changé du bleu au noir et une énergie noire commençait à s’échapper de son corps. Elle leur dit d’une voix plus grave qu’à l’habitude.


- Je m’occupe du Golem vous essayer de retrouver ces incapables de mercenaire et cet invocateur.

- Tu es folle!! Tu n’y arriveras pas toute seule!

- Écoute Seika, nous devons vaincre se golem en équipe! Toute seule tu te feras tuer, tu dois m’obéir je suis le chef d’équipe!

Seika se retourna ignorant ces coéquipiers puis elle fonça vers le golem. Son corps s’entoura de chakra noir comme celui de Serizawa. Elle sauta vers le géant et elle projeta deux immenses rafales de foudre contre le ventre du golem qui sembla rire face à cet assaut. Il déracina un arbre facilement s’en servant comme une masse qu’il abattis sur Seika qui l’esquiva, mais plusieurs blanches lui percèrent la peau projetant énormément de sang sur le sol. Eisuke fonça vers Seika pour la soignée, mais celle-ci le repoussa lui ordonnant de nouveau de trouver les mercenaires et l’invocateur et de l’éliminer, celui-ci obéi malgré les ordres d’Akira le véritable chef d’équipe.

-Qu’est ce que tu fais!!

- Cesse de parler et va aider Eisuke, je m’occupe du golem pendant se temps . . . si tu élimines l’invocateur le golem disparaîtra de lui-même.

Au moment où elle terminait sa phrase, le géant avait lever son poing pour frappé les deux ninjas, mais Seika repoussa le chef d’équipe et elle reçu toute la charge sur son corps. Plusieurs étincelles jaillissaient en dessous de la main du golem. L’invocation repoussa sa main après avoir ressentit une forte brûlure. Seika était encore debout entourer d’un bouclier statique qui l’avait protégé. Une masse d’éclair prenant la forme de Seika commençait à s’agrandir de plus en plus jusqu’à arrivé au niveau de ventre du golem qui poussa un rugissement en frappa de nouveau Seika qui l’esquiva avec facilité. Les éclairs de couleur jaune commençaient à changer lentement de couleur. La chuunin de Kumo déposa ces deux mains sur sa tête et elle poussa un cri à la fois de douleur et de colère. Une haine incontrôlable envahissait le corps de la kunoichi qui croyait que son corps allait exploser. L’entité de chakra noir l’entourant poussa un rugissement à son tour.

La chuunin de Kumo ouvrit grand les yeux, deux larmes de sang ruisselaient sur ces joues. Se relevant lentement, elle positionna ces deux mains comme si elle allait faire le cero, mais l’entité fit de même à son tour. Une petite sphère noire se forma entre le triangle formé par la doublure de Seika, puis un immense rayon frappa le golem, puis il s’agrandit dévastant la forêt derrière. L’entité disparu lentement laissant la kunoichi qui tomba à genou essoufflé. Sa technique avait changé tout simplement à cause du chakra de Serizawa qui coulait en elle. La chuunin cracha du sang sur le sol et elle leva la tête vers le golem qui, malgré l’immense blessure a l’abdomen, il leva son poing pour en finir avec la kunoichi, mais son corps se mit à se fissuré lentement et une détonation projeta la kunoichi qui fut transpercé par une branche dans le flanc droit. Elle s’écroula ensuite sur le dos ces paupières se refermant lentement au moment où d’immense nuage apparaissait et que plusieurs gouttent de pluie ne tombe du ciel.
Au moment où la lame s’apprêtait à la transpercer, elle vit Eisuke sauter devant elle un kunai à la main tranchant la gorge du shinobi ennemi qui s’écroula sur le sol. Finalement la mission fut un succès, les mercenaires qui arrêtaient les marchants avaient été éliminés et le trio retourna à Kumo, blessé, mais en vie.


----------------------------------
Citation :
Âme damnée :
En entrant dans une haine incontrôlable, du chakra noir va s’échapper du corps de la kunoichi pour s’agrandir et prendre sa forme, mais démoniaque. Cette fois ce n’est plus une défense, mais un énorme cero que l’entité créera et qui s’abattra sur tous les ennemis de la zone, le cero est tellement rapide et puissant qu'il est impossible de l'esquiver.
300ch et 1 action
enlève 350pv à tous les ennemis
inesquivable et indivisible
utilisable 1 fois

Technique déjà dans la fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Ven 14 Oct - 13:49

Le soleil avait laissé place à la lune depuis plusieurs heures déjà. Marchant dans la forêt, la chuunin de Kumo se dirigeait vers le temple de Rikudo pour entreprendre un second entraînement pour se préparer à la guerre. Finalement elle aperçu le temple du grand Rikudo, elle ouvrit l’immense porte et l’immense terrain d’entraînement intérieur apparu devant elle. La porte du bâtiment se referma derrière elle sans aucun bruit. Arrivé sur les lieux, la kunoichi regardait partout autour d’elle pour voir sur quoi elle allait pouvoir se pratiquer. C’est là qu’elle aperçu plusieurs pantins d’entraînement sur quoi elle allait pouvoir tirer. Avant de commencé son entraînement la kunoichi se détendit en faisant quelques minutes de méditation, ensuite elle commença : D’abord elle allait emmagasiner une charge raiton dans une main et envoyer cette énergie au bout de ces deux doigts qui formerait le révolver pour ensuite tirer quelques rafales raiton sur un premier pantin. Comme elle contrôlait bien son affinité, elle n’allait pas avoir de problème à entourer sa main d’électricité qui se fit aussitôt qu’elle y pensa. Elle forma avec ces doigts un révolver puis elle visa un premier pantin. L’énergie électrique s’emmagasinait lentement au bout de ces deux doigts collé l’un contre l’autre formant une petite sphère électrique à son centre. La kunoichi poussa un long soupir puis elle tira son premier et seul coup créant un projectile énorme qui fit exploser le patin.

* Cette technique est très puissante . . . mais j’emmagasine l’électricité trop rapidement comme si je faisais le cero . . . peut-être que si j’envoie l’électricité en intervalle régulier je vais pouvoir réussir ma technique assez rapidement.*

Elle refit le même test avec la main gauche, mais elle envoyait toujours une légère charge d’électricité au bout de ces deux doigts et au moment où elle sentait un léger choc elle devait tirer. Elle envoyait l’électricité après chaque tire à intervalle régulier. Ne tirant qu’avec une main, les rafales faisaient moins de dégâts qu’une seule, mais Seika allait aussi utiliser sa deuxième main pour enlever cet handicape du jutsu. Sa deuxième main fut entourée d’électricité puis elle refit le même exercice avec deux mains, mais tirant les projectiles une seconde en retard à comparer de l’autre main, elle devait donc être plus concentré. Elle tira donc un premier coup de la main gauche et peu de temps après un second coup fut projeté de la main droite. Elle fit cet exercice pendant quelques minutes sans en augmenter la vitesse pour s’habituer.

* Je crois maintenant pouvoir utiliser ma technique à plaine puissance . . .*

Elle pointa un premier pantin et tira plusieurs rafales beaucoup plus rapidement réduisant le réduisant en cendre. Elle poussa un léger soupir alors que de la fumée s’élevaient au bout des doigts de la kunoichi. Les pantins semblaient alors prendre vie, comme s’il était manipulé par des fils de chakra, mais il n’y avait personne dans la pièce. Ceux-ci commencèrent à se déplacer dans le temple rendant la tâche plus difficile à la chuunin de toucher ces cibles. Elle sauta puis elle visa un premier pantin et tira, mais elle ne pu le toucher, car celui-ci esquiva. Touchant le sol, la chuunin se tourna vers la gauche et au moment où l’un des pantins allaient sautés dans sa direction avec un bokken à la main. La kunoichi leva sa main gauche et tira plusieurs rafales dans le crâne du pantin qui s’écroula au pied de la kunoichi. Après plusieurs minutes, la kunoichi tomba à genoux essoufflés alors qu’autour d’elle il y avait plusieurs pantins au sol. Elle se releva lentement poussa un long soupir et quitta la salle d’entraînement satisfaite.

--------------------------------
Spoiler:
 

30 ligne - 200 ryos (-40% (MJ) = 120)

Edit Neji: c'est validé
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Jeu 17 Nov - 23:40

Citation :
19/ kousoku
Les Sowano ont la particularité de pouvoir augmenté leur vitesse et leur force grâce à leur kekkai particulier, mais cette technique est concentré sur l’augmentation de vitesse. Mizoku arrive à augmenter sa vitesse de course lui permettant de voyager rapidement d’un endroit à l’autre ou d’esquiver une technique ennemie.
Combat:
120ch
esquive une technique ennemi (sauf de zone)
--------------------
Hors combat:
150
Permet d'aller d'un lieu a l'autre (hors village).

Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Lun 26 Déc - 21:22

Citation :
19/ kousoku
Les Sowano ont la particularité de pouvoir augmenté leur vitesse et leur force grâce à leur kekkai particulier, mais cette technique est concentré sur l’augmentation de vitesse. Mizoku arrive à augmenter sa vitesse de course lui permettant de voyager rapidement d’un endroit à l’autre ou d’esquiver une technique ennemie.
Combat:
120ch
esquive une technique ennemi (sauf de zone)
--------------------
Hors combat:
150
Permet d'aller d'un lieu a l'autre (hors village).

Apprentissage ici

Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
En mode Suisse / Ricola / Administrateur



En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 1872
Date d'inscription : 19/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4300/4300  (4300/4300)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3900/3900  (3900/3900)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Mar 27 Déc - 19:44

C'est validé

...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Sam 7 Jan - 21:10

Citation :
20/ Katon, Supernova :Rang A
Technique qui ressemble à une ancienne technique du Sowano (Batsu no Sowano) qui consiste à créer dans sa main une sphère rouge et de projeté devant lui un laser de feu qui avant même d’atteindre sa cible va prendre du volume pour détruire tout se qui se trouve devant lui.
280ch
320pv à tous les ennemis.
Inesquivable sur la personne visée.
Utilisable une fois avec cet effet (inesquivable).


21/Doton, Shingenshi : Rang A
Technique très puissante. Le ninja provoque un séisme en agissant sur les plaques terrestres mais il canalise la puissance des secousses grâce a son chakra pour le concentrer en un seul point, l'épicentre qui se trouve être l’adversaire. Au final il s'agit d'un tremblement de terre imperceptible car toutes les secousses sont renvoyées par le sol dans l'organisme adverse
260 ch
350 pv et 30 pv/tour
Utilisable deux fois.


22/Doton, rekoodo daichi : Rang B
L’utilisateur créer des disques de terre extrêmement tranchant. Il peut en lancé plus qu’un disque causant des saignements a l’adversaire.
10ch par disque
20pv par disque puis 30pv / tour
10 disques max.
Non cumulable.


23/Doton, Bakuhatsu no daichi: Rang B
Le sol explosera sous l’adversaire lui causant de lourd dommage.
Nécessite 180ch
Enlève 200 pv puis 20 pendant 2/tours
L’adversaire perd une action.
Utilisable une fois


1/Shinka ultime:
Mizoku a réussi à atteindre le niveau ultime de son Shinka qui ne consiste plus à s’entourer de chakra orangé, mais de donner forme à celle-ci. Ainsi, son chakra se transforme en d’immenses ailes qui lui servent de défense. Sa puissance du ninjutsu est augmenté, sa capacité d’exécution lui permet de diminuer la quantité de chakra utiliser sur ces techniques.
200ch suivi de 80ch / tour
Le ninjutsu augmente de 50
Le ninjutsu ennemi est diminué de 30.
Le coût en chakra de ses ninjutsu est diminué de 20.
Dure 3 tours max.


C'est un perfectionnement.
Va pour 200 ryos et 15-20 lignes, je te la change par rapport à l'autre (enfin si c'est ce que tu veux !?)



Dernière édition par Mizoku le Mar 7 Fév - 13:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Neji Hyûga
En mode Suisse / Ricola / Administrateur

avatar

En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 2326
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5045/5045  (5045/5045)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4535/4535  (4535/4535)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 60
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Lun 9 Jan - 19:45

Edité.

...........................................................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Mar 10 Jan - 0:34

Citation :
20/ Katon, Supernova :Rang A
Technique qui ressemble à une ancienne technique du Sowano (Batsu no Sowano) qui consiste à créer dans sa main une sphère rouge et de projeté devant lui un laser de feu qui avant même d’atteindre sa cible va prendre du volume pour détruire tout se qui se trouve devant lui.
280ch
320pv à tous les ennemis.
Inesquivable sur la personne visée.
Utilisable une fois avec cet effet (inesquivable).

La tête levé vers le ciel étoilé, entouré de cadavre de mercenaire qui en avait voulu pour sa tête qui valait plusieurs ryos. Le Sowano admirait le ciel sans nuage alors qu’autour de lui des hommes qui en avait voulu à sa vie était couché au sol gravement brûlé. Un bruit à sa gauche le fit revenir à la réalité. Il se retourna et il remarqua bien vite qu’un des mercenaires avaient survécu à son attaque. Il s’approcha de lui en sortant son katana. Une fois devant l’homme qui essayait de se relever malgré ces blessures, le Sowano leva son katana qui reflétait la blancheur de la lune. Il porta un coup répandant son sang sur les autres cadavres. Il quitta la zone comme si rien ne s’était passé en remettant son arme à sa taille.

* Je ne suis pas un Sowano pour rien.* Sourire.

Voilà comment tout à commencer… comment en quelques minutes, il a réussi à éliminer un groupe de mercenaire sans aucune difficulté.
Quelques heures plus tôt, le Sowano se retrouvait dans les plaines du Yuukan à s’entraîner calmement sur sa nouvelle technique, supernova, une technique katon qui ressemblait à une ancienne technique qu’il utilisait autrefois, mais cette nouvelle technique avait ces différences et pour cause ces difficultés d’apprentissage. Depuis quelques minutes déjà, Mizoku s’entraînait juste à maîtriser son élément katon qu’il créait dans ces mains. Il arrivait à créer des flammes sans difficulté, étant habituer à maîtriser l’élément du feu. Il essaya ensuite de s’inspirer de sa technique Tekken hi pour projeter des rayons de feu. D’abord il ne fit que tiré des rayons par son poing comme il le fait d’habitude et une fois qu’il eut compris le système, c'est-à-dire charger une grande quantité de katon dans son poing et de relâcher toute l’énergie emmagasiner, il essaya de faire de même avec des sphères de feu qu’il créait dans sa main, mais le résultat n’était pas concluant.


*Hm! À ce que je vois, il faudra plus que de simple flamme pour créer un rayon… si j’augmentais l’énergie dans les boules de feu et si j’en augmentait la puissance en y mettant plus de chakra j’arriverais peut-être à relâcher un rayon… je vais devoir maintenant une pression constante sur cette boule de feu pour qu’une fois relâché toute l’énergie soit projeté à l’endroit voulu.*

Il fit donc ce qu’il venait de penser c'est-à-dire qu’il forma dans sa main droite une boule de feu bien banal au début. Ensuite, il la fit grossir dans sa paume de main et avec son chakra il condensa l’énergie en son centre. La boule de feu devenu parfaitement ronde et son centre illuminait d’un rouge et changeait au orange en partant vers la paroi de la sphère. La boule de feu rapetissa sous la pression exercé et bientôt le Sowano n’allait plus tenir bien longtemps. Il recula son visage juste à temps, car un énorme rayon partit de sa main vers le ciel. Une fois l’énergie dégagé, Mizoku recula de quelques pas, il avait réussi à créer un rayon assez puissant qui lui avait brûlé le bout du nez, mais pas assez puissant à son goût, il voulait qu’elle soit encore plus puissante, qu’elle dégage assez d’énergie et qu’elle puisse englobé une armé entière s’il le fallait. Son envie de puissance était bien grande, autant d’énergie déployer par une seule main semblait impossible, mais Mizoku ne connaissait pas se mot, il allait y arrivé quoi qu’il en coûte. Il refit la même chose, mais devant lui cette fois pour voir comment le rayon pouvait causé de dégât. Après quelques minutes de concentration, l’énergie fut projetée devant lui et une traîné de flamme au sol suivi. Une fois l’énergie dissipé, il ne restait qu’une marque de verdure carbonisé devant lui, mais pas assez grande.

* Alors j’ai déjà réussi à créer un rayon c’est déjà un bon début, il faudrait donc arrivé à grossir l’énergie pour qu’elle prenne plus de volume et ainsi faire plus de dégât. Il faudrait que l’énergie transféré dans la sphère soit plus grande et qu’une fois déployer, cette même énergie soit agrandit en y mettant plus de chakra. Essayons ça pour voir ce que ça va donner.*

Il reforma la même sphère parfaite rougeoyante et plaça sa main devant lui. Il se concentra à nouveau pour condenser la sphère au maximum ET rajouté toujours un peu d’énergie en continue, mais pas énormément pour ne pas trop perturber la condensation à l’intérieur de la sphère qui brillait de plus en plus. Il ressentit une douce chaleur au creux de sa main et qui envahi son main suivi de son bras. Il poussa un petit soupir alors qu’une goutte de sueur perlait son front. La sphère ne changea pas de dimension se qui était bon signe pensait Mizoku. Il ferma les yeux et se concentra sur la façon dont il allait projeter le rayon. Il s’imaginait déjà le résultat final alors qu’il n’avait pas encore projeté le rayon. Il ouvrit lentement les yeux et la chaleur qu’il ressentait dans sa main n’était autre que du chakra qu’il projeta à grande vitesse directement sur la boule d’énergie rougeoyante qui fut projeté devant lui pour ensuite grandir et dévasté tout ce qui se trouvait devant lui. Un souffle chaud venant du rayon repoussa le Sowano sur le sol alors qu’un immense nuage de fumée s’élevait dans le ciel.

*Ouha… je crois avoir réussi…* Sourire.

Quelques volutes de fumée s’échappaient des mains du combattant qui était essoufflé et qui se releva lentement.

-Hey les gars je penses que je l’ai trouver.

-Hahaha, on va lui trancher la tête à se samurai…

-Faites gaffe ce n’est pas un guerrier ordinaire…

-Si tu as trop peur Meiji tu n’as qu’à partir! Moi je n’ai pas peur de se petit combattant.

-Mais vous n’avez pas vu derrière son dos… se signe… c’est…

- Sowano… Mizoku Sowano pour vous servir… Sourire.

-Ha la légende déchu de Suna! Tu vas nous rapportez pas mal de ryos… Allez ensemble il ne pourra pas nous battre.

-Moi je ne reste pas ici… c’est trop risquer…

Celui qui s’appelait Meiji s’enfui alors que les autres combattant téméraire fixait la légende. Le Sowano se retourna vers ces hommes qui croyaient pouvoir le vaincre. Toujours avec ce même petit sourire il leva les bras leur disant de cette manière « venez me chercher, je n’ai pas peur de vous » avec ce petit sourire qui agaçait les mercenaires qui n’attendirent pas plus longtemps. Mizoku attrapa la lance du premier mercenaire qui était arrivé prêt de lui, il lui porta un coup avec l’extrémité non pointu de l’arme ainsi il lâcha son arme permettant à Mizoku à lui porter un coup dans la tête le projetant au sol sans le tuer. Un deuxième s’essaya, mais le combattant de Suna le transperça avec la pointe dans le cœur. Il sauta un peu plus loin pour voir tous ces adversaires qui foncèrent dans sa direction arme levée prêt à l’achever.

- Allez venez… vous ne me faites pas peur.

Sans prendre la peine d’utiliser son chakra, Mizoku esquiva un coup a sa droite, bloqua l’arme avec un kunai qu’il sortit de sa manche et flanqua un coup de paume sur le menton du mercenaire qui tomba au sol. Il se retourna ensuite et porta un coup de pied dans le ventre d’un autre et frappa deux autres avec ces poings. Il recula ensuite de quelques pas et baissa les bras vers le sol et il forma deux sphères rouges dans ces deux mains.

-Je suis épuisé de jouer avec vous… c’est beaucoup trop facile, alors finissons en!

Les boules d’énergie dégageait tellement de chaleur et d’énergie que l’herbe à ces pieds brûlaient lentement. Il leva les bras devant lui visant le petit groupe de mercenaire qui semblait un peu surpris. Quelque uns s’enfuir trop lâche pour continuer, mais la majorité restait prenant leur courage pour foncé vers le Sowano qui fit un léger sourire avant de relâcher l’énergie devant lui qui dévasta le groupe de mercenaire qui tombèrent aussitôt.

----------------------
1000 - 350 = 650 ryos

Edit Neji :
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Jeu 12 Jan - 0:30

Citation :
21/Doton, rekoodo daichi : Rang B
L’utilisateur créer des disques de terre extrêmement tranchant. Il peut en lancé plus qu’un disque causant des saignements a l’adversaire.
10ch par disque
20pv par disque puis 30pv / tour
10 disques max.
Non cumulable.

10 ans plus tôt, Mizoku, qui était devenu genin depuis bientôt 1 mois commençait un nouvel entraînement avec toute son équipe qui consistait à maîtrisé son chakra et entouré certain objet avec celui-ci pour le rendre encore plus fort. Ils avaient commencé leur entraînement en entourant des shurikens avec leur énergie et par la suite une fois qu’il arriverait à garder pendant un moment leur chakra autour de l’étoile ninja, ils n’avaient qu’à essayer faire prendre la forme du shuriken. Évidemment, leur sensei, Bachi, ne s’attendait pas à se qu’ils réussissent le premier jour, mais sait-on jamais avec les nouveaux ninjas…

De son côté, Mizoku n’y arrivait pas du premier coup même qu’il n’arrivait même pas a entourer son arme d’une fine couche d’énergie bleuté. Il commençait à se décourager à partir des huitièmes essais, alors qu’il n’avait aucune amélioration, il voyait que ces coéquipiers commençaient à s’en sortir bien plus facilement que lui.

Alors que le soleil était à son plus haut, les deux genins eurent droit à une pause pour manger alors que Mizoku lui avait refusé de manger tant qu’il n’avait pas réussi à atteindre le même niveau que ces deux amis, c'est-à-dire entourer sa petite étoile ninja d’énergie bleuté. C’est coéquipier eurent le temps de terminer de manger et de reprendre leur entraînement de leur côté alors que Mizoku épuisé et la faim grondant dans son estomac l’empêchait de se concentré. Il resta assit dans son coin tout en faisant tourner son shuriken dans son index.


- Allez ne fait pas cette tête Mizo-kun? Tu ne vas pas abandonné pour ça… aller mange, sa te redonnera des forces…

-Je n’ai pas faim!

-Ton ventre me dit le contraire. Sourire.

Son sensei lui tandis un bento que Mizoku dut finalement accepté. Il termina rapidement son repas et il déposa son regard sur l’étoile ninja au sol qu’il prit lentement. Il approcha les fines lames de ces yeux pour mieux regarder l’arme qu’il tenait dans sa main. Il ne remarqua pas que son coéquipier avait lancé dans sa direction un shuriken entourer de chakra qui avait pris sa forme et qui était devenu beaucoup plus tranchant. Les lames de chakra égratignèrent sa joue gauche et se planta dans l’arme derrière lui. Surpris, le Sowano n’osait plus bouger et c’est la voix de son coéquipier qu’il détestait qui le fit revenir à la réalité.

-Allez arrête de rêvassé si tu veux arrivé à nous rattrapez un jour… même si c’est impossible.

-Ne dis plus jamais se mot…

-Hm? De quoi tu parles baka?

- J’arriverais à te surpasser! J’arriverais à concentré mon chakra sur ce foutu shuriken et j’arriverais à te vaincre et plus vite que tu ne le penses… le mot impossible… je ne connais pas. Sourire.

- Ouais c’est ça! Continue de rêver…

Il se retourna pour rejoindre sa coéquipière. Mizoku était en colère, il se releva voulant donner une leçon à son coéquipier, mais il s’arrêta préférant ne pas augmenter la tension qu’il y avait déjà entre eux. Il l’ignora et il retourna à sa contemplation de son shuriken. Il essaya de se rappelé se que son sensei leur avait dit. C'est-à-dire se concentré sur le chakra intérieur et de le laissé entourer l’arme sans trop dépensé notre chakra sinon l’énergie allait se dissipé dans l’air. Il ferma les yeux et se vida complètement l’esprit, une fois fait, il laissa un peu de chakra se dégager de ces doigts pour aller entourer lentement l’étoile ninja. Il aperçu une légère énergie bleuté entourer les lames ninjas. Un petit sourire s’afficha sur son visage, il essaya d’en remettre un peu plus et encore un peu plus jusqu’à se qu’il arrive au maximum, au point où l’énergie se dissipait.

* Je ne pourrais pas en mettre plus que ça.*

- Vient Mizoku l’entraînement est terminé!

-Hm? Partez sans moi, je vais resté ici encore un peu!

- Ouais c’est ça tente toujours l’impossible. Sourire.

Mizoku fronça les sourcils, se retenant de rejoindre son coéquipier et de lui montrer de quoi il était capable, mais au lieu de ça il leva les épaules et retourna à son entraînement. Il poussa un soupir et pendant plusieurs heures il continuait son entraînement jusqu’à se qu’il parvienne au même niveau que ces coéquipiers, mais quand il y arriva, il faisait déjà nuit. Malgré la fatigue, Mizoku ne voulait pas s’arrêté, il s’était placé devant une cible et il avait s’était mis à lancé ces shurikens entourer de chakra vers les troncs d’arbre planté dans le sol. Il remarqua bien vite que son énergie se dissipait au moment où il lançait l’arme. Pendant plus d’une heure, il chercha le moyen de garder son énergie sur l’étoile ninja en vint il n’y arriva que très tard dans la nuit. Épuisé, il s’effondra au sol ayant dépensé trop de chakra qui aurait pu lui coûté la vie à se moment même…

À 18 ans, Mizoku arrivait à le faire sans difficulté, mais maintenant se qu’il s’apprêtait à faire s’était un peu plus compliquer, il devait entourer ces étoiles ninjas de chakra et ensuite les transformer en pierre qui allait reprendre la forme de l’arme et ainsi causé plus de dommage. Ces étoiles ninjas s’entourèrent de chakra bleuté. Il ferma les yeux et se vida complètement l’esprit. Une fois qu’il rouvrit les yeux, il dégagea cette fois son affinité doton qui commençait à prendre doucement la forme de terre, mais pas de pierre comme il l’espérait. Cela lui prit quelques heures pour comprendre se qu’il n’allait pas. Il devait seulement faire comme avec son armure de pierre, mais cette fois avec un objet. Il reprit l’exercice et après cela il réussi à créer deux shurikens de pierre qu’il lança vers le même tronc qu’il y a 10 ans. Les disques de pierre provoquèrent d’immense entaille qui trancha en deux le tronc qui tomba au sol. Le Sowano poussa un soupir et il essaya un enchaînement avec plusieurs disque de terre sur les autres troncs et une fois terminer Mizoku quitta le terrain d’entraînement laissant derrière lui, le jeune et faible Sowano du passé.


---------------------
650 - 240 = 410 ryos Edit Neji :
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Ven 3 Fév - 13:49

1/Shinka ultime:
Mizoku a réussi à atteindre le niveau ultime de son Shinka qui ne consiste plus à s’entourer de chakra orangé, mais de donner forme à celle-ci. Ainsi, son chakra se transforme en d’immenses ailes qui lui servent de défense. Sa puissance du ninjutsu est augmenté, sa capacité d’exécution lui permet de diminuer la quantité de chakra utiliser sur ces techniques.
200ch suivi de 80ch / tour
Le ninjutsu augmente de 50
Le ninjutsu ennemi est diminué de 30.
Le coût en chakra de ses ninjutsu est diminué de 20.
Dure 3 tours max.


Remplacé Shinka par celle-ci Smile

Apprentissage: ICI
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
En mode Suisse / Ricola / Administrateur



En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 1872
Date d'inscription : 19/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4300/4300  (4300/4300)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3900/3900  (3900/3900)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Ven 3 Fév - 19:27

C'est validé !!

...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Lun 20 Fév - 14:11

Doton chikara boujuu (controle de l'energie rocheuse) :
Phase de stase d'interception d'energie pour
Mizoku, qui va puiser dans la nature solide de son element, pour en
soutirer une incroyable force et une grande energie
Redonne instantanément a Mizoku 200 PV 200 CH
Mizoku gagne + 100 att pendant 3 tours
permet une action sup
(utilisable qu'une fois)


Doton Ô en shu shi (les saints pilliers de la mort) :
Invoquant plusieurs
lourds piliers gravés qui vont former un couloir entourrant les ennemis,
avant de les compresser a l'interieur, puis de maniere direct,
s'eclater sur eux. Par la suite, ce jutsu enferme les ennemis pendant 1
tours
Necessite 200 CH
Retire 300 PV a tout les ennemis
Vous permet une action supplémentaire
Le ou les ennemis ne peuvent pas fuir pendant 1 tours
(utilisable qu'une fois)


Kimo no bachiatari (la foi du maudit) (Tai) :
Mizoku entre en rage, avec une grande vitesse, il accumule toute sa force en un seul coup.
Necessite 100 CH
retire 200 PV
indivisible
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
En mode Suisse / Ricola / Administrateur



En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 1872
Date d'inscription : 19/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4300/4300  (4300/4300)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3900/3900  (3900/3900)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Lun 20 Fév - 21:13

Mizoku a écrit:
Doton chikara boujuu (controle de l'energie rocheuse) : Rang S >> 500 ryos
Phase de stase d'interception d'energie pour
Mizoku, qui va puiser dans la nature solide de son element, pour en
soutirer une incroyable force et une grande energie
400ch puis 100par tour
Redonne instantanément a Mizoku 200 PV et 200 CH
Mizoku gagne + 100 aux attaques Doton et Tai pendant 3 tours
permet une action sup
(utilisable qu'une fois)

Citation :
Doton Ô en shu shi (les saints pilliers de la mort) : Rang A 350 ryos
Invoquant plusieurs
lourds piliers gravés qui vont former un couloir entourrant les ennemis,
avant de les compresser a l'interieur, puis de maniere direct,
s'eclater sur eux. Par la suite, ce jutsu enferme les ennemis pendant 1
tours
Necessite 200 CH
Retire 300 PV a tout les ennemis
Vous permet une action supplémentaire
Le ou les ennemis ne peuvent pas fuir pendant 1 tour (sauf jutsu à la Tobi ou ressemblant)
(utilisable qu'une fois)

Citation :
Kimo no bachiatari (la foi du maudit) (Tai) : Rang B >> 240 ryos
Mizoku entre en rage, avec une grande vitesse, il accumule toute sa force en un seul coup.
Necessite 100 CH
retire 200 PV
indivisible
Utilisable 3 fois

...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Jeu 23 Fév - 1:25

Citation :
Doton chikara boujuu (controle de l'energie rocheuse) :
Phase de stase d'interception d'energie pour
Mizoku, qui va puiser dans la nature solide de son element, pour en
soutirer une incroyable force et une grande energie
400ch puis 100par tour
Redonne instantanément a Mizoku 200 PV et 200 CH
Mizoku gagne + 100 aux attaques Doton et Tai pendant 3 tours
permet une action sup
(utilisable qu'une fois)


Le ciel était sombre, les rayons du soleil n’arrivaient pas à percer les nuages noirs qui recouvraient le firmament d’habitude d’un bleu azur. Un déluge se déversait des cumulo-nimbus qui rendaient l’équilibre du Kazekage un peu plus difficile dans la boue. Il leva doucement la tête pour regarder la colline de pierre qui menait à son but. Il commença à grimpé doucement celle-ci qui était très glissante à cause de l’écoulement de se liquide brunâtre qui empestait. Finalement, après quelques minutes, le Sowano atteignit finalement le sommet. Il continua son chemin lentement jusqu’à se qu’il aperçoive devant lui la statue de Mukai. Le Sowano se laissa tombé devant celle-ci, éclaboussant les alentours et causant quelques égratignures mineures à ces jambes. Baissant la tête vers celle-ci, quelques mèches violettes tombèrent devant lui, cachant sa vue. Épuisé, le Sowano leva doucement la tête pour regarder l’immense statut devant lui qui était toujours aussi impressionnante et qui ne semblait pas se défaire malgré les précipitations.

* On m’a dit que s’était ici que je trouverais la force nécessaire pour maîtriser mes techniques Doton… mais je ne m’attendais pas à devoir faire face à la statut de Mukai. Je crois que l’on a voulu me ridiculiser. *

Mizoku se releva lentement pour quitté les lieux, mais il s’arrêta pétrifier. Pourtant rien ne changeait autour de lui, juste une énergie l’envahi. Une chaleur augmentait dans tout son corps, le Sowano recula de quelques pas et tout à coup le sol se mit à tremblé de plus en plus et la colline sembla se séparé doucement ouvrant une brèche en son centre permettant à un humain d’y passé. Il y entra et la fissure se referma, plusieurs flambeaux lumineux apparurent faisant apparaître devant le Kazekage un long couloir qui le mena dans une immense salle un peu sinistre qui fit frissonnés le Sowano. Quelques choses au bout de la salle attira son attention, un parchemin assez gros était placé dans le font de la pièce et aucun piège ne semblait être en vue. Mizoku déposa un pied et tout s’écroula devant lui et aucun ninja ne pouvait faire un telle saut pour se rendre de l’autre côté, même avec de la vitesse. Le Yondaime Hokage aurait certainement réussi à s’y rendre, mais Mizoku ne l’était pas. Le Sowano réfléchi un moment à se qu’il pourrait faire, puis il décida d’utiliser ces ailes de chakra pour se rendre de l’autre côté, mais au moment où il décolla, plusieurs kunai et shuriken empoisonnés foncèrent dans sa direction, mais avec agilité le Sowano réussi à se rendre de l’autre côté, empoigné le parchemin et de retourner sur son poing de départ. Le sol se mit à tremblé de plus en plus et à se fissurer, le Sowano se mit à courir le plus vite possible jusqu’à se qu’il arrive à la sortie qui n’était autre qu’un mur de pierre. Le Sowano leva la main et projeta un rayon de feu permettant à Mizoku de sortir au moment où la colline s’affaissa légèrement refermant le passage. Le Sowano reprit sa respiration, puis il fixa un moment le parchemin et sans attendre il se dépêcha de quitter les lieux de peur de réveiller la colère de Mukai.

Mizoku se réfugia dans une petite grotte non loin de Kusa où il pourrait se reposé un peu. Il se laissa tombé et s’adossa contre la paroi humide. Il avait mal partout, sa vision commençait à devenir trouble et chaque inspiration qu’il faisait lui brûlait les poumons. Il cracha du sang et c’est à se moment qu’il cru comprendre se qui passait. Le liquide pourpre dans sa main avait quelques reflets violet signe que le Sowano avait été empoisonné. Le Kazekage resta un moment pétrifier après qu’il s’eut qu’il allait mourir. Il n’aurait jamais assez de force pour retourner à Suna et se faire sauvé. Un petit sourire apparu sur ces lèvres, puis il leva doucement la tête pour regarder les stalagmites qui brillaient légèrement à cause des petites gouttes d’eau qui y perlait doucement. Avant de mourir, le Sowano voulait regarder le parchemin qu’il avait découvert à Kusa et qui allait causer sa perte. Il l’ouvrit lentement et c’est à se moment qu’il vit que s’était les techniques du roi Mukai. Ces yeux brillèrent à la vue des techniques du roi de la pierre, mais il n’aurait jamais la chance de pouvoir en apprendre une. Alors qu’il refermait lentement le rouleau, une technique attira son attention qui allait peut-être le sauver de la mort. Une technique de soin qui lui procurait une force peut-être assez grande pour retourner à Suna et lui permettre d’enlevé se poison qui lui parcourrait les veines.


* Je n’ai rien à perdre, si c’est la seule façon de me permettre de retourner à Suna, je le ferais.*

Mizoku lu les instructions d’eut mieux qu’il put et une fois que se fut fait, il croisa les jambes, se positionna comme le faisait Naruto au mont Myôboku durant son apprentissage Sennin, cette manière de se positionner lui d’accumulé l’énergie naturelle qui allait être pour le cas de Mizoku l’énergie de la pierre. Il laissa échappé de son corps une grande quantité de chakra qui envahi toute la caverne. Après de longue minute de concentration, la pierre semblait être en mouvement pour se rapprocher doucement du Sowano. Celle-ci montait doucement sur le corps du Kazekage qui ne réagissait plus. Il ressentit une énergie revigorante qui montait doucement chaque fois que la pierre montait sur le corps du Sowano qui gardait sa concentration. Après quelques minutes, le Kazekage fut recouvert entièrement de pierre qui lui donnait l’allure d’une statue. Au début, le Sowano ressentait un bien être immense au fond de lui. Toute haine s’était dissipé d’un coup et jamais il n’avait ressentit un sentiment aussi profond qui l’aurait fait sourire s’il aurait pu, car c’est à se moment que le Sowano semblait constaté qu’il n’arrivait plus à bouger. Il ne sentait plus aucun de ces membres, il ne ressentait plus ces battements de cœur ni même sa poitrine se soulever par ces inspirations. La seule chose qu’il semblait encore contrôler était ces pensées. Il ne savait pas comment faire pour se sortir de cette ambiance certes très chaleureuse, mais qui l’empêchait d’accomplir sa destiner de protégé Suna et le Yuukan. La paix qu’il ressentait commençait à laisser place à la peur, le Sowano se concentrait pour rompre cette prison de pierre qui ne voulait le libérer. Après un moment, du chakra réussi à percé légèrement à certain endroit la paroi rocheuse qui recouvrait entièrement le Sowano qui pu peu à peu respiré et ouvrir les yeux et voir se qu’il y avait autour de lui. La pierre autour de lui changea en poussière permettant au Sowano de reprendre le contrôle de son corps. Il ressentait que sa force semblait avoir augmenté. Il se sentait plus fort, plus confiant de sa propre force. Il concentra son poing et frappa dans la paroi rocheuse qui se fissura légèrement. Le Sowano eut un bref sourire en coin, il en avait même oublier le poison qui coulait dans ces veines. Le poison! Mizoku se mit à tousser et à cracher du sang sur le sol. Il s’adossa à la paroi et il déposa la main sur sa poitrine. Sa respiration devenait de plus en plus sifflante. Il fit quelques pas pour sortir de la caverne, mais au moment où il déposa le pied à l’extérieur il s’effondra, sa vision se troubla. Pendant se moment de détente grâce à la pierre qui l’avait revigoré, le poison lui avait continuer ces effets. Ces paupières devinrent lourdes, puis le Kazekage sombra dans le noir le plus total.

À suivre dans le prochain entraînement ...

Validé by Neji
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Sam 25 Fév - 17:25

Citation :
Kimo no bachiatari (la foi du maudit) (Tai) :
Mizoku entre en rage, avec une grande vitesse, il accumule toute sa force en un seul coup.
Necessite 100 CH
retire 200 PV
indivisible
Utilisable 3 fois

Des sons le firent sortir de son sommeil. Quand il ouvrit les yeux, une lumière lui donna un mal de crâne épouvantable qu’il referma aussitôt les paupières. Il se demandait comment il avait fait pour survivre jusque là à cause du poison qui s’était répandu dans tout son corps. Il ouvrit à nouveau les yeux, la lumière ne le blessa pas autant que la première fois. Cela lui prit du temps avant de voir où il se trouvait, sa vision était un peu floue et les objets autour de lui bougeaient tout seul. Le Kazekage eut un haut de cœur, se retenant pour ne pas vomir le peu qu’il avait dans l’estomac. Une fois que sa vision se rétablie, il remarqua qu’il se trouvait dans une pièce fermé sombre, où seul une lampe au plafond éclairait faiblement la pièce. Le Sowano essaya de bouger, mais il constata qu’il était collé au mur et qu’un sceau très puissant l’empêchait de se détacher du mur. Il se demandait encore comment il avait réussi à survivre face au poison. Il eut la réponse assez vite, car il vit au sol beaucoup de sang qui n’était autre que le sien. S’étaient ces blessures qu’il avait sur son corps, sûrement causés par les individus à l’extérieur qui lui avait sauvé la vie en le blessant. Le Sowano entendit des pas et la porte s’ouvrit. Mizoku fit semblant de dormir, mais l’homme qui s’approchait ne semblait pas dupe, il attrapa le Sowano par la gorge et souleva sa tête.

- Tu vas nous dire où se trouve toute l’argent destiné à Suna et comment passé la tornade!

Le Kazekage ne répondit pas au déserteur qui referma sa main sur sa gorge, mais il lâcha prise quand une voix plus loin lui dit de revenir. Mizoku pu reprendre sa respiration. Le déserteur oublia de refermer convenablement la porte se qui permis au Kazekage d’entendre un peu la conversation des déserteurs qui devaient être de rang B maximum. Quand il entendit le nom de Mukai, il tressailli. Les hommes derrières la porte avait réussi à mettre la main sur le parchemin des techniques de Mukai. Il devait se sortir de là et vite. N’étant pas un spécialiste des sceaux, le Sowano décida d’utiliser sa nouvelle technique qui lui permettait de reprendre de l’énergie. La terre se rapprocha du Sowano pour le recouvrir, se qui alerta les déserteurs qui entrèrent tous en même temps. Ils essayèrent de l’arrêter, mais ils n’arrivèrent pas à percer la pierre qui venait de le recouvrir. Celle-ci se fissura lentement et un souffle d’énergie balaya et fit reculé de quelques pas les déserteurs. Une fois que Mizoku fut défait de sa source d’énergie, il réussi à se défaire sans difficulté du sceau qui le maintenait prisonnier. Les déserteurs un peu surpris décidèrent d’attaquer en même temps le Sowano qui se recouvrit d’une armure de pierre qui bloqua entièrement les attaques ennemies. Sans attendre une seconde de plus, la pierre se détacha de l’armure et s’écrasa contre le premier déserteur. Le deuxième fut projeté contre le plafond qui se brisa et il se retrouva un peu plus loin à l’extérieur. Le Sowano s’avança vers la sortie, se sentant plus fort que jamais. Le troisième déserteur apeuré s’enfui en courant. Le Sowano sourit et il s’avança pour sortir de cette planque de déserteur quand fut attaquer sur le côté par surprise. Il fut projeté plus loin et quand il se releva il aperçu un autre shinobi, plus grand et plus costaud que les autres. Mizoku se remit sur ces pieds, il s’apprêta à l’attaquer, mais son nouvel adversaire esquiva sans difficulté son attaque, apparu devant le juunin et le frappa dans l’estomac le clouant au sol. Il en conclu qu’il ne pourrait pas le battre à distance et que je le taijutsu allait devoir être utiliser, même s’il n’était pas très doué. Il se décida donc d’essayer de maîtrisé une technique de taijutsu qu’il avait vu dans le parchemin de mukai qui était en se moment même attacher à la taille du déserteur devant lui.

Mizoku essaya de se rappelé la technique de Mukai, il concentra du chakra dans son poing et fonça vers le déserteur devant lui et au moment où il frappait, il fut arrêté et tout son chakra concentré fut aspiré et il fut projeté contre le mur qui se brisa. Le Sowano se releva aussitôt, fronça les sourcils et fonça de nouveau cette fois un peu plus vite, mais l’ennemi réussi à bloquer son coup. Mizoku baissa les yeux sur le parchemin, il s’apprêtait à le prendre, mais il fut frappé dans le ventre et projeté au sol. Recouvert d’ecchymose, le combattant ouvrit lentement les yeux, il s’apprêtait à se faire frappé au visage, mais il arrêta le coup et repoussa son adversaire. Il se releva lentement et regardant le sol un moment recouvert de son sang, il se rappela son combat contre Bachi dont il avait perdu, Suna qui n’était pas d’accord qu’il soit Kazkage, et maintenant un groupe de déserteur voulait entré dans son village pour récolté l’argent accumulé depuis plusieurs années. Le Sowano regarda le déserteur qui souriait et qui éclata de rire. Du chakra orangé entoura le corps du Kazekage et qui se dissipa aussitôt se qui ne surpris pas le déserteur qui continuait de rire. Mizoku, très en colère, fonça vers l’homme et leva son poing concentré d’énergie orangé. L’ennemi leva sa main pour bloquer, mais au moment où le poing du Kazekage le toucha un craquement se fit entendre et le poignet de l’ennemi se retrouva déboîté vers l’arrière. Le déserteur poussa un cri de douleur, mais Mizoku allait le faire souffrir davantage. Son poing continua et frappa l’ennemi dans le torse, il y mis toute sa force et un nouveau craquement se fit entendre, Mizoku venait de brisé quelques côtes de son adversaire qui ne cessait de crier. Le Kazekage attrapa le parchemin de technique appartenant à Mukai et fit projeté son adversaire contre le mur qui explosa. Cela pris quelques minutes à Mizoku pour se calmé, puis il quitta les lieux, fit engloutir le bâtiment avec un typhon de terre et il disparu.



Validé by Neji
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Jeu 21 Juin - 17:00

Citation :
Jukuren Ying-Yang :
En puisant de l’énergie de son double maléfique et en la contrôlant parfaitement, le Kazekage atteint une phase de parfaite harmonie entre le bien et le mal. Cela permet d’augmenter ces réflexes, sa rapidité et les techniques ennemies deviennent un atout à l’utilisateur qui en tire profit et il en aspire même l’énergie..
Effet Passif :
Diminue de 30 PV les techniques ennemis. (Sauf Rang S)
Chaque action porté contre Mizoku lui redonnera 10 PV/CH.

Effet Actif :
Nécessite 150 CH/tour
Si l’adversaire utilise une technique plus de deux fois contre Mizoku, celle-ci aura un malus de 100 PV jusqu'à la fin du combat
La prochaine technique de Mizoku devient soit Inesquivable OU Indivisible.
Chaque action contre Mizoku augmenteront ses techniques de 15 PV
Dure trois tours.

[Rang S]
Revenir en haut Aller en bas
Neji Hyûga
En mode Suisse / Ricola / Administrateur

avatar

En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 2326
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5045/5045  (5045/5045)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4535/4535  (4535/4535)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 60
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Ven 22 Juin - 18:37

[Rang S et le prix qui va avec]

Citation :
Jukuren Ying-Yang : En puisant de l’énergie de son double maléfique et en la contrôlant parfaitement, le Kazekage atteint une phase de parfaite harmonie entre le bien et le mal. Cela permet d’augmenter ces réflexes, sa rapidité et les techniques ennemies deviennent un atout à l’utilisateur qui en tire profit et il en aspire même l’énergie..
Effet Passif :
Diminue de 30 PV les techniques ennemis. (Sauf Inaltérable)
Effet Actif :
Nécessite 180 CH/tour
Chaque action porté contre Mizoku lui redonnera 10 PV/10 CH
Si l’adversaire utilise une technique qui le blesse plus de deux fois contre Mizoku, celle-ci aura un malus de 100 PV. (Les Inaltérables ont un malus de 60 PV).
Une technique par tour de Mizoku devient soit Inesquivable OU Indivisible.
Chaque action contre Mizoku augmenteront ses techniques de 20 PV durant le tour.
Dure 3 tours

...........................................................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Ven 29 Juin - 3:10

Citation :
Jukuren Ying-Yang : En puisant de l’énergie de son double maléfique et en la contrôlant parfaitement, le Kazekage atteint une phase de parfaite harmonie entre le bien et le mal. Cela permet d’augmenter ces réflexes, sa rapidité et les techniques ennemies deviennent un atout à l’utilisateur qui en tire profit et il en aspire même l’énergie..
Effet Passif :
Diminue de 30 PV les techniques ennemis. (Sauf Inaltérable)
Effet Actif :
Nécessite 180 CH/tour
Chaque action porté contre Mizoku lui redonnera 10 PV/10 CH
Si l’adversaire utilise une technique qui le blesse plus de deux fois contre Mizoku, celle-ci aura un malus de 100 PV. (Les Inaltérables ont un malus de 60 PV).
Une technique de Mizoku par tour devient soit Inesquivable OU Indivisible.
Chaque action contre Mizoku augmenteront ses techniques de 20 PV durant le tour.
Dure 3 tours


Le Kazekage avait quitté Suna pour apprendre une nouvelle technique que, si elle n’était pas parfaitement contrôler, pouvait être dangereuse pour lui et le village de Suna, car si le Kazekage n’arrivait pas à maîtrisé sa prochaine technique, il risquerait de redevenir ce qu’il était, un homme sanguinaire qui ne cherche qu’à tuer. Il se réfugia dans les marécages, toujours dans ce lieu lugubre qui était, plusieurs années passées, le refuge du clan Sowano. Même si cette région du Yuukan n’était pas la plus glorieuse et ne possédant pas le plus beau des paysages, le Kazekage en ressentait une énergie, trace de ces ancêtres, qui lui redonnait confiance, sauf quand il rencontrait un extraterrestre ou un monstre mutant. Suivant un petit sentier qui le guida jusqu’à un vieux temple que seul les maîtres Sowanos pouvaient accéder, le Kazekage déposa une trace de son sang dans le symbole marquer du sceau du clan.

Les deux immenses portes noires s’ouvrirent lentement dans un grincement sinistre permettant au Kazekage d’accéder à la pièce principale qui n’était autre que la salle d’entraînement du clan Sowano. Les portes se refermèrent derrière le Kazekage qui fixa l’endroit d’un regard triste. C’est ici qu’il avait combattu son frère pour la dernière fois et qu’il l’avait tuer. Il s’avança au centre de la pièce, puis il se tourna vers la cheminer éteinte depuis longtemps. Au dessus, il y avait, pour trophée, la tête congelée de son frère que le Kazekage, qui était devenu sadique et cruel après son combat, avait gardé en ces lieux. Mizoku ferma les yeux quand il l’aperçu, dégoûté par ce qu’il venait de voir, se rappelant le mal qu’il avait fait. Levant son doigt, il tira un fin laser pour détruire la tête de son frère qui tomba en poussière.


* J’ai échouer… pardonnez moi père, mère.*

Il ouvrit lentement les yeux, puis il se dirigea dans une autre pièce du temple, car il n’allait pas s’entraîner dans la salle d’entraînement, mais dans une salle spirituelle où toute l’énergie des anciens Sowanos et où tous les anciens membres du clans se retrouvaient après leur mort. Le Kazekage pouvait entré en contact avec eux ou il pouvait aussi accédé à son fort intérieur plus facilement. Arrivé dans ce lieu étroit, le Kazekage s’assit, les jambes croisées au centre de la pièce qui est entouré par quatre poteaux gravés de symboles incompréhensible. Il regarda un moment la pièce où il se trouvait, la porte derrière lui se referma toute seule, le faisant sursauté. Il ne savait pas comment entré en contact avec les anciens où tout simplement entré dans son fort intérieur. Son instinct l’avait guidé jusque là, mais il ne savait pas plus quoi faire. Il poussa un bref soupir, puis il sentit un vent de chakra léger l’entouré, pourtant il n’avait pas concentré son chakra et il était seul dans la pièce. Il ferma lentement les yeux, il souffla légèrement, puis il commença à se vider l’esprit. Il sentit un frisson lui parcourir le dos, puis il sentit un léger tourbillon l’entourer ce qui lui fis perdre sa concentration. Quand il ouvrit les yeux, il remarqua que les signes gravés sur les poteaux brillaient d’une lueur bleutée. Il vit des faisceaux lumineux suivre un chemin précis jusqu’à ce que le Kazekage aperçoivent un immense statut qu’il n’avait pas vu au début. Celle-ci n’avait rien de particulier, sauf que ces yeux illuminaient, eux aussi d’une lumière bleutée. Fasciné, le Kazekage fixa un long moment l’immense statut, jusqu’à ce que les yeux lumineux se baisse légèrement pour fixer Mizoku qui se figea.

- Si tu es venu jusqu’ici Sowano, c’est que tu dois être prêts à l’entraînement ultime.

hein!!!!! Ça ne peut pas être la statut qui parle!!!!!! Qui est-là!!!

Paniquer, le Kazekage essaya de se lever, mais il n’y arrivait pas, ces jambes étaient « collées » au plancher. Il leva la tête vers l’immense statut qui ne bougeait pas, mais qui continuais ces explications. Il lui expliqua qu’il était le fondateur du clan Sowano et qu’il était le seul qui pouvait permettre aux autres membres d’atteindre le niveau de perfection entre le Yin et le Yang. Ce n’était pas tous les Sowanos qui pouvaient atteindre ce niveau, seul un ninja qui pouvait contrôler sa colère pouvait y arrivé, mais la majorité avait sombré dans la folie et avait fini par être tuer par le membre fondateur lui-même, depuis ce temps là, le membre fondateur du clan avait fermer ces lieux et seuls ceux qui en avait la force était guidé dans la salle spirituelle du clan. Une fois que le fondateur eut terminé sa brève histoire sur le clan, Mizoku resta silencieux par signe de respect pour son ancêtre. Le fondateur lui expliqua ensuite la manœuvre pour atteindre son subconscient sans être blessé. Il devait se vidé l’esprit et laissé son chakra suivre les différents circuits de la pièce. Ensuite, il allait devoir se déconnecté complètement de la réalité et pour cela, les circuits contenant le chakra de Mizoku allait bloquer entièrement la circulation d’énergie dans le corps du Kazekage, sans le tuer, lui permettant d’atteindre son subconscient. Le Sowano fit un bref signe de tête, puis il ferma lentement les yeux. Il se vida complètement l’esprit, oubliant ce qui se passait à Suna, laissant son passé de côté pour ne faire qu’un avec lui-même. Puis, il laissa doucement son chakra suivre les différents circuits de chakra qui était dirigé sur les quatre poteaux de la pièce. Les symboles brillèrent de mille feux, mais les circuits de chakra ne bloquèrent pas l’énergie du Kazekage, il fit mieux encore. Il le transporta directement vers le sentier de lumière, où plus précisément, le chemin qui menait directement au véritable temple des Sowanos qui se trouvaient de l’autre côté de la frontière entre la vie et la mort.

Quand Mizoku ouvrit lentement les yeux, il fut surpris de voir autant de lumière. Il savait qu’il ne se trouvait pas dans son subconscient, qui était sombre, lugubre et humide, mais sur le sentier de lumière qu’il avait lu dans un vieux parchemin appartenant au clan. Il le suivi calmement, en admirant le paysage qui était pour lui, indescriptible tellement il lui faisait du bien même si ce n’était qu’une vive lumière produite par un soleil qui recouvrait entièrement le ciel, mais qui ne réchauffait pas l’atmosphère. Le Kazekage s’approcha du bord du sentier. De là, il aperçu le fin voile d’énergie qui séparait le monde des vivants de la mort. Il suivi son chemin sur le sentier jusqu’à ce qu’il atteigne l’immense temple, le même que celui dans les marécages, mais d’une couleur blanche beaucoup plus attrayante que le noir des marais. Il monta l’immense escalier jusqu’à ce qu’il arrive devant la porte qui s’ouvrit lentement devant lui. À l’intérieur, il fut surpris de voir tous les membres du clan Sowano qui était en train de s’entraîner. Un entraînement qui ressemblait à ceux qu’effectuaient les moines. Quand le Kazekage déposa un pied dans la pièce, tous les membres du clan s’arrêtèrent et se tournèrent vers le nouveau venu. Un sourire s’afficha sur chaque visage de chaque membre qui se tassèrent de chaque côté pour laissé un chemin qui menait directement à l’autre bout de la pièce, où se trouvait assit, le fondateur du clan qui souriait lui aussi. Mizoku s’avança lentement en regardant chaque membre, il en reconnaissait quelque un qu’il avait vu en photo. Il se retourna pour fixer le fondateur qui se leva lentement et descendit de son immense chaise pour se mettre à la hauteur de Mizoku. Quand le jeune Sowano arriva devant l’homme imposant qu’il était, il eut pour réflexe de se baisser par signe de respect, mais celui-ci déposa sa main sur son épaule. Le Sowano se releva donc pour fixé le fondateur toujours souriant, puis celui-ci pris une profonde inspiration avant de dire :


- Voilà ton premier parcourt pour atteindre la perfection du Yin Yang jeune Sowano. Ton parcours pour atteindre ce but fut mouvementé, il t’aura fallu vaincre ton âme négative pour venir jusqu’ici et être enfin libre, mais ce n’est pas la force qui te permettra d’atteindre la sagesse. Ton apprentissage commence ici, jeune Sowano, mais je ne serais pas celui qui t’enseignera la sagesse, je me fais trop vieux. Rire. Tu n’as qu’à prendre la sortie là-bas, tu te retrouveras dans la cours arrière ou tu rencontreras tes senseis.

Mizoku se baissa, puis il se dirigea vers la fameuse porte qui s’ouvrit sans que le Kazekage ne tende la main vers la poignée de porte. Une vive lumière l’aveugla et quand il mit le pied dans l’autre pièce, il vit d’innombrable plante et de fleur de couleur différentes. Il s’avança lentement dans l’herbe tendre de la cours arrière. Il s’avança dans cette seconde partie de se monde merveilleux qu’il allait rejoindre un jour, quand il devra réellement mourir pour de bon. Il marcha un moment, respirant l’air frais et en écoutant les oiseaux chantés de leur mélodie qui le rendit plus qu’heureux. Il s’arrêta quand il aperçu deux ombres au travers d’un dense feuillage qui brillait au soleil. Il le traversa sans crainte jusqu’à ce qu’il arrive face au deux ombres qui n’étaient autre que son père Shindoro et son frère Mizuki.

-Père… Oni-san...

Les deux membres de sa famille étaient là, souriants. Mizoku constata dans le regard de son frère qu’il n’y avait plus aucune haine et que son regard gris pétillait légèrement. Le Sowano s’avança d’un pas, ne croyant pas ce qu’il voyait à l’instant même. Son frère et son père allaient être ses entraîneurs pour atteindre son but. Son cœur se serra, les larmes de joies auraient pu couler, mais il n’en fut rien. Un sourire s’afficha sur le visage du Kazekage qui détourna le regard pour regarder le reste du paysage. Un immense cercle formé de pierre blanche, se trouvait au sol et les arbres entouraient ce lieu ou le Kazekage, remarquant à ce moment même, qu’une immense source d’énergie qui était loin d’être lourde et désagréable entourait ce lieu. Shindoro et Mizuki s’approchèrent de leur élève, ils déposèrent chacune, leur main sur une épaule du Kazekage qui fixa les deux membres de sa famille qui avait repris du sérieux sans pour autant être menaçant.

- Il est temps maintenant, ton apprentissage peut commencé.

Les deux Sowanos resserrèrent un peu leur poigne sur l’épaule du Kazekage. Celui-ci se figea un peu, puis plusieurs images du passé vint hanté son esprit. La jalousie qu’il avait envers son maître, la colère qu’il avait contre les villageois qui le détestaient, le passé sombre de sa famille qui ne l’avait jamais quitté. Il voyait des images du massacre qui avait eut lieu 20 ans plus tôt et dont il n’avait aucun souvenir. Les images se succédaient rapidement, puis ils s’arrêtèrent d’un coup. Mizoku n’arrivait pas à oublier, il était emprisonné dans le passé ce qui l’empêchait d’avancer pour le futur. Son père et son frère le lâcha, puis ils attendirent un moment pour lui laisser le temps de reprendre ces esprits. Le jeune Sowano porta sa main à sa tête, traumatisés par ce qu’il venait de voir. Surtout le massacre de sa famille, dont il n’avait jamais eut un seul souvenir, mais il avait été témoin. Il ne vit pas son père arriva devant lui et de lui attrapé les deux épaules et de le secouer légèrement pour qu’il revienne à lui.

- Reviens à toi Mizoku, si non tu n’arriveras jamais à faire cet entraînement.

- Pour…pourquoi? Bégaya le Sowano.

- Pour réussir ton premier entraînement, il faut que tu arrives à oublier le passé. Tu dois enlever tout notre passé sur tes épaules. Ce que nous avons fait contre Suna c’est du passé maintenant. Si tu veux que le village oubli, tu dois commencer par l’oublier d’abord. Tu dois accepter ce qui sait passer, car sans cela, tu ne serais certainement pas le shinobi que tu es devenu aujourd’hui. Tu dois laissé tes actes que tu as fait en arrière de toi, je sais ce que tu as fais à Suna la dernière année, mais tous les ninjas font de mauvais choix et prennent le mauvais chemin, mais tu as réussi à revenir sur la bonne voie et ce n’est pas tout le monde qui y arriverait, alors ne laisse pas les villageois te rabaisser, reste fort et prouve le qui tu es réellement. Tu es le chef de Suna, non? Alors prouve le aux habitants du village. En oubliant et en regardant de l’avant tu arriveras à devenir un meilleur ninja.

Son père le lâcha, puis Mizoku regarda sa main droite, il fronça légèrement les sourcils, puis il serra le poing. Il inspira profondément, puis il ferma un moment les yeux. Ces actes passés lui revinrent en mémoire, mais au lieu d’y voir que du négatif, le Kazekage préférant voir ce que tout cela lui avait permis d’acquérir avec le temps. Pendant prêt d’une heure, il se rappela tous ces souvenirs, avec l’aide de Shindoro et Mizuki qui le lui faisait rappelé. Après avoir tout vu, il ne restait qu’un dur souvenir qu’il devait encore vaincre. 20 ans plus tôt, alors qu’il n’avait qu’un an, le Kazekage revoyait son père Shindoro tuer les membres du clans qui n’avait pas voulu le suivre, ensuite se fut le noir total, car sa mère l’avait prise pour l’emmenez à Bachi alors qu’il était séparé de son frère qu’il avait a peine vu. Plusieurs longues minutes s’écoulèrent alors que le Sowano croisait à tout instant le regard rempli de haine de son père. Alors qu’il regardait pour une énième fois ce souvenir, Mizoku se remémora son évolution en temps que ninja. Sa persévérance pour devenir plus fort et tous les combats qu’il avait fait. Jamais il n’avait été trop confiant de lui et jamais il n’avait reçu des félicitations ou des encouragements venant d’un de ces parents qu’il n’avait jamais reçu ce qui l’avait renforcit alors que certain ninja à Suna se croyait les meilleures et certain avait perdu la vie en se croyant plus fort que tout le monde. Le souvenir s’effaça lentement de sa mémoire jusqu’à ce que Mizoku revienne à lui.

Un sourire s’afficha sur le visage du Sowano qui se sentait bien pour une fois. Se sentent vide de tous ces souvenirs passés qui l’avaient hantés pendant plus de 20 ans. Son père s’approcha de lui, puis il déposa sa main sur sa tête ébouriffant les cheveux violets du Sowano qui poussa un léger grognement. Shindoro le laissa enfin tranquille, puis il reprit du sérieux tout comme Mizuki. La première partit de l’entraînement était finalement terminer, mais il restait encore deux partit très importantes. Mizuki tira son frère par le bras pour l’emmenez dans une autre pièce ne laissant pas le temps à Mizoku de discuté avec son père qui souriait, regardant ses fils partir vers la deuxième partit du test. Mizuki conduisit son frère dans une seconde pièce beaucoup plus lugubre. Le Sowano ressentait une atmosphère très négative qui était très différentes de la cours arrière et de son entré dans le « paradis des Sowanos ». Mizoku perdit de vu son frère qui réapparu derrière lui. Le Sowano ne l’avait pas vu arrivé, il sentit la pointe d’un katana dans son dos. Il fronça aussitôt les sourcils, son frère tentait-il de le tuer, s’était presque impossible.


- Il est temps de passé à la prochaine épreuve héhéhé. Dit-il d’une voix sadique.

Mizoku se retourna, mais il n’y avait aucune trace de son frère. Le Sowano fronça les sourcils et il dégaina son katana. Une seule lumière illumina la pièce. Celle-ci ne semblait pas avoir de mur et le Sowano n’arrivait pas à avoir le bout de l’endroit où il avait atterri. Il entendit un bruit au plafond et il fut surpris de voir des cadavres en putréfaction au dessus de lui.

- C’est quoi cette endroit…

Mizoku n’aura pas sa réponse, car son frère sortit de l’ombre en entourant son katana d’énergie noir. Le Kazekage bloqua la technique et fit reculé son frère qui disparu de nouveau. Mizoku commençait à perdre patience, il entoura son katana d’énergie et projeta une lame dans le vide qui ne toucha rien. Son faux jumeau réapparu pour le frappé par derrière, mais le Sowano se retourna, sourcil froncé pour frappé son adversaire. Il utilisa toute sa force et sa colère pour le repoussé un peu plus loin, puis il projeta un rayon de sa main qui le toucha, mais son frère disparu en fumée.

- Échoué…

La voix venait vers sa droite, il se retourna entoura son katana d’énergie, prêt à frappé Mizuki, mais celui-ci apparu tout prêt de Mizoku, puis il le frappa dans le ventre le projetant plus loin.

- Tu as déjà oublié ce qu’a dit père? Tu n’as pas bonne mémoire Mizoku.

Mizoku essayait d’attaquer son frère quand il arrivait à le voir, mais à chaque fois il se sentait de plus en plus fatiguer. Il déposa un genou au sol après une heure de combat contre son frère qu’il perdait toujours de vu. Son frère apparu derrière lui, puis il le transperça dans l’omoplate gauche lui touchant le cœur. Mizoku se figea et baissa son regard vers la lame pourpre de son frère qui venait de l’atteindre dans l’organe le plus important du corps humain. Son frère approcha ses lèvres de l’oreille de Mizoku et il lui chuchota :

- La patience est la base de la sagesse.

Mizuki enleva sa lame du corps de son frère et disparu une autre fois. Mizoku se releva lentement, sa blessure s’était refermée et aucune trace de sang n’était visible. Le Kazekage fronça les sourcils, puis il rangea son arme blanche dans son fourreau, puis il ferma les yeux. Il attendit là pendant de longue minute, son frère ne l’attaquait pas, mais Mizoku se changea les idées en ne pensant à rien. Après 15 minutes d’attente, Mizuki réapparu sur la gauche de Mizoku qui prévu l’attaque, un sourire s’afficha sur son visage, il se retourna sortit son katana qu’il entoura d’énergie et les deux armes se touchèrent. Des étincelles et du chakra étaient projetés dans l’air ambiant. Le Sowano serra les dents, puis il utilisa sa colère emmagasiner pour faire reculé son frère.

- Je t’aurais cette fois!!!

- Navrez petit frère… mais tu as encore échoué.

Le katana de Mizoku se brisa et l’arme blanche de son frère le toucha à l’épaule. Mizoku tomba sur le dos. Son frère enleva son katana et disparu. L’entraînement continua ainsi pendant de longue heure, mais le Sowano ne semblait pas comprendre, jusqu’à ce qu’il soit tellement épuisé qu’il s’effondre au sol. Ces yeux se refermaient lentement, jusqu’à ce qu’il se rappelle son combat contre son double. Il n’avait pas utiliser la colère, ni la haine pour le vaincre, mais s’était ces amis qui l’avaient aider, qui lui avait permis de mettre fin au agissement de son double maléfique et non la colère.

- Enfin tu commences à comprendre…

Mizoku se releva, il prit son dernier katana, puis il sentit la présence de son frère derrière lui. Il se retourna, puis il bloqua l’arme de Mizuki. L’arme du Sowano s’entoura de chakra bleuté, puis il brisa le contact en le repoussant lui et son frère. Avant qu’il n’ait le temps de répliquer, le Sowano sauta vers son frère et il s’arrêta au moment de le tuer. Le chakra disparu, puis Mizoku serra son arme.

- Je crois que tu es prêt maintenant pour la dernière étape et la plus importante. Si tu échoues c’est terminer pour toi.

- Je ne vais pas échouer.

Les deux frères quittèrent la pièce, puis le jeune Sowano se retrouva sur le même sentier lumineux qu’au départ. Il se retourna pour croisé son frère et son père qui souriait. Mizoku ne préféra rien dire, il regardait son père et son frère et un jour il allait les rejoindre, mais pas maintenant, il avait encore temps à faire dans le Yuukan qu’il ne pouvait se permettre de mourir maintenant. Il s’approcha du bord du sentier, il fit un large sourire au membre de sa famille, puis il se laissa tombé dans le vide. Il traversa le voile d’énergie ce qui sépara le corps du jeune Sowano en millier de particule d’énergie lumineuse.

Le réseau d’énergie alimenta les quatre poteaux entourant le Sowano toujours en état de transe, bloqua le circuit de chakra de Mizoku qui fut aussitôt transporté dans son subconscient. Quand il ouvrit les yeux, il se retrouva dans un lieu humide. Il s’avança vers la statut de son double maléfique. Il déposa sa main sur le torse de celui-ci, puis il laissa sortir un peu de chakra qui entoura le corps du double. La pierre le recouvrant se brisa lentement, puis le bras du mauvais côté de Mizoku l’attrapa par la gorge.


- Tu croyais réellement pouvoir me vaincre!

Mizoku préféra ne pas répondre, le corps du vrai Mizoku commençait à se recouvrir de noir lentement, atteignant même son visage, mais le Sowano n’allait pas ce laissé faire. Il ferma un moment les yeux pour se détendre, puis l’énergie noire arrêta de s’étendre sur son corps. Le double sembla surpris, puis il sentit une vive énergie jaillir de Mizoku avant d’être projeté plus loin. Le Kazekage ne bougeait pas, il ne faisait que fixé son double qui se relevait lentement. Celui-ci commençait à lui crier des injures, à lui rappelé son passé, le mal qu’il avait fait et le sang qui allait continuer à couler, mais cela n’atteignait pas Mizoku. Son double fonça une seconde fois vers le Sowano, mais celui-ci l’attrapa par le poignet, puis il commença à puiser l’énergie de son double.

- Que… que fais tu!!!

- J’apprends…

Le double essaya de se défaire de l’emprise de Mizoku, mais il n’y arrivait pas. Son corps commençait à blanchir de plus en plus, alors que celui-ci de Mizoku devenait un peu plus foncé. Un sourire s’afficha sur le visage du double qui commençait à disparaître, mais il allait ensuite prendre le contrôle du corps du Kazekage. Une fois que le double disparu entièrement après que Mizoku aie aspiré toute l’énergie, celui-ci sentit une vive douleur dans son crâne. Son corps était pris de spasme et il commença un long combat à savoir qui allait prendre le contrôle du corps. Après de longue minute, le Sowano poussa un cri avant de s’effondrer dans l’eau. Son corps s’illumina avant de créer un violent souffle d’énergie.

Mizoku rouvrit lentement les yeux. Il était revenu dans le centre du cercle. Les poteaux n’étaient plus lumineux et la statut était redevenu muette. Le Sowano se releva lentement, quand il atteignit la salle d’entraînement, il sursauta, car il aperçu son double lui foncé dessus, mais ce n’était qu’une illusion. Il se sentait bien après cette entraînement, il s’approcha d’un miroir, puis il aperçu que son œil gauche était devenu rouge ce qui le surpris. Seulement son œil gauche avait changé, il ferma les yeux puis il est rouvrit, ces yeux étaient redevenus normaux. Quand il sortit du temple, il ressentit une vague énergie négative qu’il ne ressentait pas habituellement. Il en conclu donc qu’il avait réussi son apprentissage, car il était toujours maître de son corps. Il se sentait beaucoup plus fort qu’avant et cela le faisait sourire. Il sortit des marécages pour atteindre le désert.


----------------
1000 - 40% (MJ) = 600ryos
1013 - 600 = 413 ryos restant
(validé)
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Lun 6 Aoû - 9:43

Citation :
Volonté du vent : Philosophie qu’à Mizoku sur la vie d’un ninja. Celle-ci consiste à défendre les plus faibles peut importe sa force et de ne jamais les abandonnés. Le Sowano est un des ninjas qui représente le mieux cette philosophie qu’il a nommé la volonté du vent. Quand le Kazekage est en difficulté, celui-ci gagne un boost d’énergie et de force.
300CH / tour
Mizoku gagne 300PV / 150CH
Bonus de 100Att / tour
Dure 3 tours
Utilisable en dessous de 1000PV
Utilisable 1 fois.

Citation :
Nasake (Version Sowano) : Mizoku possédait auparavant l’épée de Bachi Takano, Nasake. Après sa mort, le Sowano à perdu l’arme de son maître, mais il s’en ai fait forgé une autre, par un élève du grand-père du Takano. Cette nouvelle arme ressemble à un Katana tout à fait banal, mais en déployant une certaine quantité de chakra, il peut en activer ses pouvoirs. Ainsi, il peut utiliser l’affinité Katon et Doton. Il peut aussi combiner les deux affinités pour créer une puissante technique de zone.
Attaque de Base :
80PV
60 PV si visé précise et enlève une action (utilisable 1 fois)

Katon : Mizoku entoure la lame de flamme projette une lame de feu contre son adversaires.
210CH
260PV à l’adversaire.

Doton : Mizoku plante sa lame dans le sol et en déployant son chakra peut créer plusieurs pointes de pierres qui vont se ruer vers l’adversaire.
240CH
290PV à l’adversaire.

Fusion élément : Mizoku entoure son katana de feu qu’il plante ensuite dans le sol. Le sol va se fissurer jusqu’à l’adversaire, projetant des crevasses des flammes qui vont toucher tous les adversaires.
300CH
350PV aux adversaires.
Revenir en haut Aller en bas
Shunsui Shirosaki
Chasseur de Prime / Admin Archiviste

avatar

Chasseur de Prime / Admin Archiviste


Messages : 723
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 27
Localisation : Le Yuukan

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5000/5000  (5000/5000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4240/4240  (4240/4240)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 4175
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Lun 6 Aoû - 23:15

Rang A :

Citation :
Kaze no Ishi, Volonté du Vent :
Philosophie qu’à Mizoku sur la vie d’un ninja. Celle-ci consiste à défendre les plus faibles peut importe sa force et de ne jamais les abandonnés. Le Sowano est un des ninjas qui représente le mieux cette philosophie qu’il a nommé la volonté du vent. Quand le Kazekage est en difficulté, celui-ci gagne un boost d’énergie et de force.
Nécessite 300 CH puis 150 CH/tour
Rend immédiatement à Mizoku 300 PV et 200 CH
Bonus de 100 PV à toutes ses techniques
Gain d'une action supplémentaire
Utilisable en dessous de 1500 PV
Dure trois tours.

Rang A :

Citation :
Nasake Sowano Version :
Mizoku possédait auparavant l’épée de Bachi Takano, Nasake. Après sa mort, le Sowano à perdu l’arme de son maître, mais il s’en ai fait forgé une autre, par un élève du grand-père du Takano. Cette nouvelle arme ressemble à un Katana tout à fait banal, mais en déployant une certaine quantité de chakra, il peut en activer ses pouvoirs. Ainsi, il peut utiliser l’affinité Katon et Doton. Il peut aussi combiner les deux affinités pour créer une puissante technique de zone.
Attaque de Base :
Retire 80 PV.
------ou------
Retire 60 PV et une action si visé précise
Utilisable une fois.

Katon :
Mizoku entoure la lame de flamme projette une lame de feu contre son adversaires.
Nécessite 210 CH
Retire 260 PV à l’adversaire
Indivisible.

Doton :
Mizoku plante sa lame dans le sol et en déployant son chakra peut créer plusieurs pointes de pierres qui vont se ruer vers l’adversaire.
Nécessite 240 CH
Retire 290 PV à l’adversaire
Inaltérable.

Fusions des deux éléments :
Mizoku entoure son katana de feu qu’il plante ensuite dans le sol. Le sol va se fissurer jusqu’à l’adversaire, projetant des crevasses des flammes qui vont toucher tous les adversaires.
Nécessite 300 CH
Retire 350 PV aux adversaires
Indivisible et Inaltérable.

Fait joujou

...........................................................................................


Backpack :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Lun 13 Aoû - 0:21

Le vent soufflait fort dans le désert emportant avec lui sable, déchet radioactif et objets léger qui restait de Suna qui disparaissait au loin. Il ne restait rien du village de Suna, seulement quelques parois rocheuses qui avaient miraculeusement tenus après l’explosion, mais il n’y avait aucun trace de survivant apparent. Le Sowano s’avança dans ce qui restait du village, son village qu’il protégeait depuis plus de 10 ans. Village dont il avait donné sa vie plusieurs fois pour que celui-ci reste encore debout, qu’il ne devienne pas un village fantôme comme l’était devenu l’ancienne ville sanglante qu’était Kiri. Marchant entre les débris restant, il aperçu des traces de ce qui restait des habitants qui s’étaient fait tuer par l’explosion. Il apercevait en plus des cadavres en décomposition avancée. Prenant un mouchoir qui traînait dans sa poche, il se recouvra la bouche et le nez pour diminuer l’odeur écoeurante que dégageaient les cadavres. Au passage, il les fit brûler, alors qu’il se dirigeait vers un lieu précis qui était le reste du cimetière de Suna. Marchant tranquillement entre les pierres tombales à moitiés détruites, le Kazekage s’arrêta devant l’immense stèle où étaient gravé les noms des shinobis ayant perdu la vie pendant leur service. La stèle avait été fortement endommagée, mais elle restait debout. S’était peut-être une preuve pour montré que malgré la mort et les difficultés qu’à apporté les explosions nucléaire, l’âme des ninjas vaincus pour protégé Suna restait toujours, d’une certaine façon, avec eux.

* Je me suis promis après ta mort que j’allais tous faire pour protéger le village de Suna, mais j’ai encore échoué. *

- C’est évident que si tu te rabaisses sans cesse là-dessus et que si tu te mets autant de poids sur les épaules que tu ais de la difficulté à réussir.

- Huh?!

Le Kazekage ne prenait pas la peine de se retourner, car il savait pertinemment qu’il n’y allait rien avoir derrière lui. Il ferma les yeux un moment réfléchi à ce que venait de dire sa petite voix « positive » dans sa tête. Depuis le début, il se mettait sans cesse du poids sur ces épaules, voulant à tout pris protégé les survivants de Suna et essayer de tout régler seul. Il se donnait un côté sérieux qu’il avait maintenu trop longtemps. Essayer de paraître professionnel aux yeux de ces shinobis, de faire tout son possible pour qu’il ne soit pas décourager, tout cela l’épuisait au plus au point, mais jamais il n’avait cessé de persévérer. Jamais, depuis le début, il avait laissé tombé les survivants et ces ninjas et ils avaient tout fait pour essayer de faire avancé les choses pour permettre à un semblant de paix de revenir dans le Yuukan. Pour que la peur qui ronge les survivants disparaît enfin. Mizoku continuait à se battre pour que tous puissent vivre mieux, qu’ils n’aient plus à craindre une éventuelle attaque ennemi, qu’ils ne craignent plus qu’une seconde bombe leur explose au visage.

* Je reconstruirai Suna et je ferais en sorte que les survivants reprennent une vie normal et heureuse. Quitte à devoir mourir pour réussir mon but.*

- Si tu meurs… Suna tombera, tu ne peux mourir… Même si tu crois que fuir est un signe de faiblesse, continuer à ce battre sachant que tu n’as aucune chance n’est pas mieux. Ce n’est pas en voulant sacrifier ta vie que tu apporteras cette paix que tu tiens à ce que les habitants aient.

* Je ne fuirais pas!*

- Tu n’écoutes pas ma parole! Tu es toujours aussi sourd…

* Jamais je ne fuirais tant que je n’aurais pas tout donné…*

Mizoku regarda pour la dernière fois la stèle qui commençait à s’effriter à cause du vent qui augmentait de plus en plus. Une tempête approchait et allait certainement détruit les dernières fondations encore debout. Le Kazekage quitta les lieux pour rejoindre le campement dans les falaises où il avait élu domicile avec le reste des survivants de Suna. S’approchant de sa destination, le Sowano aperçu de la fumée jaillir du campement. Il coura vers les lieux quand il vit quelques habitations en feux et la population qui paniquait. Mizoku entra dans le campement et approcha d’un shinobi, adossé contre le mur, se tenant le torse pour essayer d’empêcher le sang de couler davantage. Il leva la tête vers le Kazekage et murmura quelques mots avant de mourir.

- Des déserteurs… ils nous ont pris par surprise… désolée…Kazekage.

Mizoku serra les poings et ferma les yeux du ninjas qui s’étaient vaillamment battu pour essayer d’empêcher les déserteurs d’entrée. Le Sowano se leva et fonça pour essayer de trouver les déserteurs. Il en aperçu un qui s’apprêtait à agressé une jeune femme. Le Kazekage intervint prestement et un combat à l’arme blanche s’engagea entre les deux shinobis.

- Je ne te laisserais pas faire du mal aux habitants!!

- Tu crois me faire peur? Suiton – Tir aqueux!

Un tir suiton vint transpercé l’épaule droite du Kazekage qui recula de quelques pas. Le kunai du déserteur vint se planté dans son ventre. Le Sowano cracha du sang et croisa le regard du déserteur qui souriait sadiquement. Mizoku entoura sa main gauche de chakra noir et essaya de frapper son adversaire à la gorge, mais celui-ci esquiva de justesse la technique en reculant. Mizoku enleva le kunai qu’il laissa tombé au sol, puis il entoura son épée d’énergie noire pour ensuite projeter une lame vers le déserteur qui disparu en fumée. Le Kazekage fut ensuite emprisonné dans une sphère aqueuse, pris par surprise. Plusieurs pointes jaillirent des parois pour le transpercer. La bulle explosa et le corps du Sowano s’effondra au sol. Pourquoi était-il si faible tout à coup? Pourquoi n’arrivait-il pas a blessé le déserteur? Il était Kazekage pourtant. À croire que le grade ne voulait rien dire. Mizoku serra les poings et se leva lentement, mais le déserteur s’apprêtait à le frappé avec une technique suiton, mais il venait d’activé son mode final du Yin-Yang lui permettant d’esquiver la technique ennemi et avec agilité se remettre sur ces jambes et frappé le déserteur avec deux sphères noires créant une explosion. Le déserteur avait déposé un genou au sol, Mizoku leva son katana et tua de sang froid l’homme devant lui, sa lame plantée dans son cœur. Après avoir exécuté le premier déserteur, il se retourna pour s’occuper des autres, mais alors qu’il se retournait une main entourée d’électricité vint se planté dans son abdomen. Du sang coulait de ces lèvres et il fixa le déserteur qui le fixait avec un regard noir rempli de colère. Le Sowano s’effondra au sol, à moitié conscient il entendit à peine ce que l’homme lui disait, mais en résumé, il lui disait qu’il allait payer ce qu’il venait de faire à son ami. Des éclairs frappèrent le Kazekage qui fut pris de convulsion, puis tout devint noir.

* Je ne peux pas les laissé tombé. Jamais!*

Rien ne se passait, le corps du Sowano restait couché sur le sol, son sang se répandait sur le sol et le déserteur s’apprêtait à finir le travail qu’il avait commencé avant le retour du Kazekage. Des cris se faisaient entendre dans le village, homme, femme et enfant se faisaient tuer un après l’autre. Ces sons semblèrent atteindre le corps du Sowano qui entendait la populaire crier à l’aide. Le Sowano commençait à reprendre le contrôle de son corps, il bougea les doigts, suivi des pieds. Il réussi à ouvrir les yeux lentement apercevant de la fumée qui grimpaient toujours vers le ciel nuageux. Il tenta de ce levé, mais son corps ne réagis pas, même s’il se disait de le faire, il n’y avait aucun mouvement qui se coordonnait.

-MIZO!!!!!!

La voix d’Asami lui vint et elle se répercuta dans sa tête comme un écho sans fin qui le martyrisait, mais il ne pouvait pas la faire taire. Il entendait le bruit caractéristique d’arme qui se fracassait l’un contre l’autre et la voix du déserteur qui jurait. Quelques gouttes tombèrent sur le visage de Mizoku, mais celui-ci ne pu savoir ce que s’était jusqu’à ce qu’il aperçoive Asami, agenouiller au dessus de lui, le visage en sang.

* Non… non, non non!!!!*

Il aperçu le déserteur qui levait un kunai entouré d’électricité qu’il s’apprêtait à abattre sur Asami, mais cela sembla déclencher une haine tellement énorme en Mizoku que cela réactiva ces mouvements d’un seul coup et au moment que l’arme descendait, le Sowano se releva, attrapa sa femme et avec rapidité s’éloigna. Le déserteur semblait surpris, son arme n’avait touché que du vent. Il se retourna pour apercevoir un peu plus loin Mizoku, tenant dans ces bras Asami inconsciente. Dans son regard, on pouvait lire une détermination à toute épreuve pour faire regretté à ce shinobi le mal qu’il avait fait à sa famille et à sa population.

- Jamais je n’abandonnerais, tant que je pourrais encore me battre et protégé la population, je continuerais.

Mizoku créa un clone et laissa Asami dans le bras de son double, alors qu’il s’occuperait de ce déserteur qui en avait voulu à la vie de sa femme. Une lueur de combattant brillait dans son regard et sa puissance semblait avoir augmenté d’un cran. La confiance que les habitants lui procuraient lui permettait de continuer à combattre, il savait que tous ces gens avaient besoin de lui et jamais il ne les abandonnerait. Il fonça vers le déserteur qui tenta de le frappé avec son kunai électrique, mais l’arme se brisa au contact du poing de Mizoku qui toucha le déserteur dans le poitrine lui brisant quelques os et le projetant plus loin. Pour en finir, Mizoku utilisa une technique Meiton tuant le déserteur sur le coup. Le Sowano se retourna vers son clone, mais il sentit une vive douleur dans tout son corps qui le submergea, le clone déposa le corps d’Asami au sol et disparu, car il savait que si le véritable Mizoku était gravement blessé, le clone disparaîtrait. Le Sowano s’effondra au sol et tomba inconscient, alors que quelques ninjas qui s’en étaient sortit s’occupèrent du campement.

Citation :
Kaze no Ishi, Volonté du Vent :
Philosophie qu’à Mizoku sur la vie d’un ninja. Celle-ci consiste à défendre les plus faibles peut importe sa force et de ne jamais les abandonnés. Le Sowano est un des ninjas qui représente le mieux cette philosophie qu’il a nommé la volonté du vent. Quand le Kazekage est en difficulté, celui-ci gagne un boost d’énergie et de force.
Nécessite 300 CH puis 150 CH/tour
Rend immédiatement à Mizoku 300 PV et 200 CH
Bonus de 100 PV à toutes ses techniques
Gain d'une action supplémentaire
Utilisable en dessous de 1500 PV
Dure trois tours.

700 - 40% (MJ) = 420 ryos
763 - 420 = 343 ryos total
Edit Neji : c'est validé
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   Jeu 16 Aoû - 22:50

Citation :
Meiton – Batsugun :
L’une des plus puissantes techniques de Meiton, elle permet de s’approprier carrément un Jutsu adverse. Sans se soucier du Chakra ou encore de la nature de la technique envoyer en son encontre, il l’absorbe tout simplement dès que la moindre once de Chakra y est utilisée…pour se l’approprier immédiatement. En rajoutant un peu de son Chakra, l’utilisateur peut transformé le Chakra du jutsu en meiton.
Consomme la même quantité de chakra que la technique adverse.
Retire les mêmes dégâts et/ou effets que la technique adverse
Ne peut pas être fait sur une technique de Rang S et Ultima
Ne peut pas être fait sur du Taijutsu et Genjutsu
Utilisable une fois par tour.
En consommant 100 CH en plus, Mizoku peut transformé l’affinité en Meiton et obtenir les bonus qui vont avec. (Utilisable une fois.)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Mizo no jutsu   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mizo no jutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Monastère-