AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Auberge « Victory »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Auberge « Victory »   Mer 13 Nov - 0:59

Les élections semblaient doucement animer le village. Les ninjas venaient de bien loin pour tenter leur chance d'être élu à la fonction suprême. Certains d'entre eux étaient connus, comme Hyûga Aîzen qu'il avait croisé sans lui parler. D'autres voulaient tenter leur chance de façon subtile mais étaient arrêtés de justesse par les plus anciens, comme un Uchiha ayant la trentaine d'années espérant là trouver son heure de gloire. Rapidement il fut en face de lui, lui demandant gentiment de se rétracter afin de ne pas diviser le clan. Eh oui, il était mal vu de se présenter sans être le chef d'une famille car un chef de famille dirigeait les siens, néanmoins le chef du pays dirigeait tout le monde. Ainsi, en ayant un leader de clan et un Shinguru kage, une « Ombre Unique », issus d'une même famille, celle-ci se divisait. Devant suivre le leader le plus haut placé, celui ayant le moins de pouvoir se faisait rapidement évincé et des discordes submergeaient le clan. C'était arrivé avec le troisième Shinguru kage. C'était un homme de quarante ans selon les écrits, issus d'un petit clan d'une trentaine d'habitants. Son élection avait évincé le Zokuchō, le « Chef de Clan ». Dès lors la discorde naquît et ils furent divisés en deux : ceux voulant suivre le plus haut gradé et ceux voulant respecter le vrai chef du clan à l'intérieur des murs de leur domaine. À la fin, une guerre avait éclatée et il n'y eut aucun survivant connu. On dit pourtant que certains s'exilèrent dans le No Man's Land par honte, une légende racontée aux enfants.

Alors de nos jours, il était de coutume de voir un Zokuchō se présenter aux élections en interdisant aux autres de faire de même. Au fil du temps, c'était peut-être devenu plus une question de traditions et d'images que d'union. Enfin, Uchiha Hisashi se pliait à la coutume et restait dans la salle jusqu'à la fermeture des inscriptions. Quand ce fut fini, il observa une dernière fois la liste des personnes s'étant présentées, vota, puis il sortit des lieux.

Une fois dans la rue, il se dirigea vers une auberge non loin du domaine où il avait rendez-vous. Il était censé retrouver son frère dans cette auberge, comme quasiment chaque soir. Eh oui, il n'était pas enfant unique. En tant qu'aîné, on pouvait dire qu'il avait pris tout les avantages et notamment le sceau transmis à chaque génération. Toutefois, son frère ne lui en voulait pas le moins du monde. Il était âgé de seulement vingt-deux ans et avait un caractère assez nonchalant. Il se fichait royalement de la politique mais soutenait son frère dans chacune de ses décisions publiques avant de la frapper en privé s'il n'était pas content. C'était arrivé une fois, quand il avait accepté d'être le Zokuchō des Uchiha. Il l'avait frappé pour lui rappeler que ce n'était pas ainsi qu'il se voyait lui-même et, alors, Nurarihyon l'avait remercié. Il s'était alors offert une nuit entière de débauche dans les bars de la ville. C'était cette année là qu'il avait rencontré son actuelle petite-amie et potentielle fiancée. Il l'avait dragué de façon très lourde alors qu'il était déjà bourré, la demoiselle l'avait alors flanquée au sol. C'était une Uchiha, elle aussi. Elle avait éveillé son Sharingan vers ses six ans mais n'avait atteint le Mangekyõ Sharingan que récemment, après une bataille où elle avait perdu sa sœur. Il avait alors consolé la jeune femme et s'était juré de ne jamais la faire pleurer. En somme, de ne jamais mourir avant elle.

Enfin, il fut très rapidement au niveau de l'auberge et pouvait sentir les quelques délicieux repas préparés sur commandes. Certains étaient même d'origine colons ; la seule chose appréciée chez eux était sans doute leur cuisine. Bien sûr, il était assez mal venu d'abandonner la cuisine du pays dans lequel on vivait en ne mangeant que celle de celui qu'on combattait. Les ninjas avaient alors coutume de ne manger la cuisine étrangère qu'en cas de victoire importante, comme pour se moquer des vaincus.

C'est donc l'eau à la bouche qu'il entra dans le bâtiment fait d'un vieux bois. La lumière tamisée donnait une atmosphère paisible qui détendait les ninjas. Ceux-ci oubliaient alors, avec quelques verres de saké, les horreurs qu'ils avaient vu sur le champ de bataille ou celles qu'ils s'imaginaient voir. Il y avait beaucoup de membre du clan Uchiha dû à sa proximité avec celui-ci, les dirigeants étaient d'ailleurs de très bon ami des deux frères. L'aîné, lui, cherchait pour l'instant à trouver son cadet et après quelques secondes à décortiquer chaque visage, il le trouva et vint le saluer.



- Onī-san, tu es en retard. J'ai commencé sans toi, j'espère que cela ne te dérange pas ?

- Non, tu as bien fait. J'ai bien cru que les inscriptions dureraient jusqu'à l'aube, la secrétaire ne semblait pas décidé à fermer. On dirait qu'il y a eut plus d'inscrits que la dernière fois, elle voulait sans doute laisser sa chance à tout le monde. J'ai d'ailleurs croisé un membre du clan, il a accepté d'abandonner sa quête.

- Une bonne chose. Dis-moi, est-ce que tu t'es présenté !?

- Non. Tu sais bien que je n'aspire pas à cela. Je trouve que ce rôle convient mieux à ceux pouvant se libérer de toutes responsabilités. Si je devais devenir le Shinguru kage, je devrais quitter mon rôle de Zokuchō et, sincèrement, je n'en ai pas envie. Surtout que je donnerais ton nom pour me succéder et, vraiment, on ne veut pas voir ça, n'est-ce pas ?

Les deux frères se mirent à rire. Ils étaient tout les deux partit pour un bon dîner et plus selon leur humeur. Et bien qu'une femme se languirait à la maison de chacun d'entre eux, elles savaient que ces moments fraternels étaient nécessaires pour eux. Il n'était pas question d'éviter une femme ni de quelconques responsabilités, c'était au contraire un moyen de pouvoir se concentrer sur chaque chose après un bon moment. Bien sûr, il existait de bons moments dans un couple mais la relation fusionnel des deux frères n'était pour l'instant pas comparable à une relation amoureuse ; bien qu'à terme cette relation deviendrait sans doute beaucoup plus importante à leurs yeux, ils n'étaient pas en âge de le voir ainsi. Et puis, leur compagne s'appréciaient, elles pouvaient bien se faire une soirée entre filles, elles aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Yasuo Suzuran
Kage / Admin

avatar

Kage / Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 25
Localisation : Amiens

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5430/5430  (5430/5430)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4630/4630  (4630/4630)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Auberge « Victory »   Ven 15 Nov - 17:48

La porte grinça lorsque Morr la poussa pour retrouver à l'intérieur le confort d'une maisonée chauffer et l'effluve de repas préparés par un chef cuisinié...
Cela ne l'affectait visiblement pas, il resta un moment sur le péron, examinant les têtes de manière méthodique à la recherche d'un potentiel client, cible, ou danger quelconque... Finalement, après une dizaine de secondes, il se sentit épié par le tenancier qui, penché par dessus son comptoir, le fixait de ses yeux ronds.
Il le connaissait, pour l'avoir déjà vu lors de sa première visite, et visiblement il n'était pas vraiment enchanté de le retrouver.
Toutefois, Morr se dirigea droit vers lui, avec sa démarche déterminée.


- Bien le bonjour, que puis-je pour vous cette fois ci ?
- ...

Le mercenaire ne répondit rien pour le moment, se contentant de fixer le tenancier avec son masque effroyable. Le ton qu'employé le dirigeant de l'auberge n'était pas très apprécié par Morr, non que ce dernier lui manqua de respect mais qu'il sous entendait ouvertement que sa présence n'était pas désirée... Morr pouvait le comprendre, mais ne le tolérait guère.
Une petite tension s'installa dans le hall de l'auberge, a mesure que la température descendait sous les impulsions de chakra que dégageaient Morr. Le tenancier blémit quelque peu, ravala sa salive et reprit :


- Peut être qu'un repas chaud vous ferait plaisir Monsieur... Pardonnez mon impolitesse mais je n'ai pas retenu votre nom la dernière fois * sourire forcé *
- Karandras... Et effectivement, un repas chaud me ferait le plus grand bien, un quartier de viande saignant avec un quelconque accompagnement, cela n'a pas d'importance. Apportez également une bouteille de vin, rouge de préférence.
- Mais c'est un produit coloniale et...
- Je n'ai que faire de votre état d'esprit...
- Bien...

Le tenancier n'était vraiment, mais vraiment pas heureux de recevoir le mercenaire qui malgré tout déposa une petite bourse d'or, une somme coquète, compensant les désagréments que pourraient apporter le fait de vendre une marchandise coloniale autrement qu'à une occasion spéciale.
Le marchand, pas cupide mais pas idiot non plus, ramassa promptement la bourse mais ne fit pas l'affront d'en compter les pièces. Il indiqua ensuite la table sur laquelle pouvait s'assoir le mercenaire. Il pensa néanmoins à une table située au fond de la salle, correctement éclairé, avec une petite fenêtre sur le côté.
Satisfait, Morr s'y assit.

Il regarda l'extérieur un moment. En cette saison les journées étaient courtes et déjà l'on allumait les lampadaires pour éclairer à la flamme le temps que la soirée se termine. Aussi, et avant de s'installer correctement, Karandras éteignit le lampion au dessus de sa place, écrasant la flamme simplement dans le creux de sa main.
Là, dans la relative quiétude d'un coin de salle, dos à la majorité des tables, Morr enleva son casque et le déposa en face de lui, réfléchissant dans la coque vitré de ses caches-yeux une partie du salon, voyant ainsi les potentiels menances ou personnes pouvant s'approcher de lui...

Il était toujours sur le qui-vive, telle était sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Kimitsu Dreyar
Juunin

avatar

Juunin

Messages : 436
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 19

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4150/4150  (4150/4150)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 710
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Auberge « Victory »   Ven 6 Déc - 18:52

Alors qu'il suivait patiemment les traces de ce fameux distributeurs d'affiche ambulant tout en enlevant et brulant quelques affiches sur le chemin, Kimitsu s'arrêta soudain, les empreintes au sol s'arrêtaient net devant une auberge du coin. A cette heure-ci, l'auberge était remplit de monde et trouver la bonne personne n'allait pas être un jeu d'enfants, mais après tout Kimitsu n'était plus un enfant et était parfaitement capable de dénicher celui qui était à l'origine des affiches. Entrant donc sans plus attendre, il décida d'aller tout d'abord interroger celui qui s'occupait de l'auberge pour avoir deux-trois renseignements.

- Bonsoir, j'ai simplement deux questions à vous poser. Auriez-vous aperçu quelqu'un entrant avec un nombre important d'affiches sur lui ? Si oui, où est-il ?

- Pourquoi tu veux savoir ça p'tit gars ?

Perdant patience, Kimitsu dévoila sa pupille et l'aubergiste fit quelques pas en arrière.

- Je vous conseille de me répondre directement sans discuter.

- C'est donc vous... ce fameux membre du conseil... Bon, bon ça va, j'vais tout vous dire. Effectivement j'en ai vu un passer par ici, il est à la table là bas, mais j'veux pas d'ennuis pour la suite.

L'aubergiste pointa du doigt la table correspondante.

- Merci bien.

Se retournant directement, Kimitsu s'approcha de la table et s'adressa à ce fameux colporteur tout en sortant une affiche qu'il avait gardé pour lui montrer.

- Dis moi où t'as afficher d'autres papier du genre en ville.

- Et pourquoi je te le dirais ?

- A vrai dire, t'as pas vraiment le choix.

Utilisant pour la première fois sa pupille dans cette mission, il figea le temps autour d'eux. L'homme commença alors à trembler, des gouttes de sueurs tombèrent de son front, il bredouilla quelques mots.

- Dans... dans les habitations...

- Bien, bien, laisse moi de débarrasser des autres affiches.

Attrapant ce qui lui restait en affiches, il utilisa son Raiton pour brûler les quelques papiers, puis, il assomma l'homme d'un simple coup avant d'enlever son genjutsu et s'adressa à l'aubergiste.

- Occupez-vous de cet homme, il aura bien besoin de repos après ce qu'il a vu.

Sortant alors de l'auberge, Kimitsu se dirigea vers les habitations pour terminer sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku Yamaguchi
Vagabond de Rang B

avatar

Vagabond de Rang B

Messages : 197
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4150/4150  (4150/4150)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3650/3650  (3650/3650)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 150
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Auberge « Victory »   Mer 5 Fév - 1:58

Exténué, Mizoku se laissa tombé sur le lit double qui prenait presque l’entièreté de la chambre. Ses yeux fixaient le plafond blanc d’où était accrocher un ventilateur qui tournait à vive allure. Une douce brise causé par cette objet venait lui donné quelques frissons et le rafraîchir par la même occasion. Il se demandait d’ailleurs comment pouvait fonctionner cette objet sans électricité, mais il ne se posa pas la question plus longtemps, car le sommeil venait le chercher.

Un peu plus tôt, Mizoku avait terminé sa mission venant de la part de Bachi Roronoa. Le chef du village, Yasuo Suzuran avait permit au samouraï de rester dans le village. Il lui avait remit une bourse remplie généreusement de ryos qui lui permettrait d’acheter un domicile fixe ainsi de quoi ce nourrir. Le Yamaguchi n’avait pas refusé cette somme généreuse et il s’était penché devant le Suzuran pour le remercier avant que celui-ci ne s’éclipse dans le village.

Ensuite de cela, le Yamaguchi s’était mit à la recherche d’une auberge pour pouvoir dormir un peu. Il n’avait pas la tête à se trouver un appartement, lui qui était habitué à des campements nomades, mais il semblerait que les temps avaient changé et que les hommes nomades s’étaient changés en sédentaires pour pouvoir survivre. Le samouraï s’ennuyait presque de cette instabilité, mais il devait s’y faire maintenant. Après avoir demandé l’aide de quelques habitants respectueux, il se dirigea vers l’auberge indiquer par une personne âgé. Il avait ensuite demandé une chambre pour quelques pièces avant de s’y rendre.

Quelques heures s’étaient écoulées permettant au samouraï se reprendre des forces. Il s’était levé lentement et il constata que la nuit était tombée. Le soleil avait complètement disparu, ainsi le festival dont lui avait parler le Suzuran allait bientôt commencé.


« Je me demande à quoi peu ressembler un festival. »

En effet, Mizoku n’avait jamais eut la chance durant les derniers 300 ans d’aller dans un festival. Intriguer par cette fête, il se dirigea d’abord sous la douche pour se nettoyer convenablement et enlevé cette odeur nauséabonde dégagé par la sueur. Après une dizaine de minute sous l’eau chaude, il constata qu’on lui avait porté de nouveau vêtement qui remplaçait son kimono vieux de 300 ans.

« Il n’y a rien de mal à changer de style vestimentaire. »

Il se changea, enfilant les pantalons noires, les bottes noires, la cotte de maille suivi de chandail sans manche noir rayé rouge. Il enfila ensuite la longue cape noire qui lui recouvrait les épaules et pour finir le bandeau rouge qui descendait sur ces joues comme celui du 2ième Hokage Tobirama Senju. Une fois paré, il quitta sa chambre d’hôtel, remercia les personnes encore présente qui travaillait en ce lieu et se dirigea dans les rues du village pour voir à quoi pouvait bien ressembler un défiler.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Auberge « Victory »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Auberge « Victory »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Victory at Sea (WWII)
» Auberge du Grèbe à Lureuil (36)
» Auberge du Pont d'Y au Pondy
» HMS VICTORY
» l'Auberge de Peyrebeille (l'auberge rouge)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Shinobi no Kuni :: Auberge-