AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Centre militaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Centre militaire   Mar 19 Nov - 4:58

Il ne fut pas difficile pour Haku de trouver le centre militaire, bien garder par des soldats qui empêchaient tout intrus d’y accéder. La jeune femme n’aurait certainement pas droit d’accédé à cette endroit de la base, mais elle voulait intégrer l’armée coloniale et changer d’atmosphère. Même si la vie militaire était tout aussi médiocre et difficile à vivre que sa condition de femme de rue, la jeune femme voulait une vie beaucoup plus pimenté (non pas dans le sens chaud, cela elle l’avait assez endurer pendant toutes ces années). Elle s’arrêta devant le centre militaire garder par deux soldats au regard sans émotion.

- Halte… les civils ne sont pas autorisés à pénétrer dans cette zone. Circuler.

- Je viens pour m’enrôler dans l’armée coloniale.

- Attendez un instant…

Après quelques minutes d’attente le sergent en chef du recrutement arriva devant Haku. Il avait un regard sévère que tout bon chef avait sur leur visage. Les cheveux rasés et une barbe nouvellement poussé, celui-ci regarda de haut la jeune femme qui ne montra aucun signe de nervosité ou d’hésitation. Il l’analysa rapidement en la regardant de haut en bas et il dit d’un ton sévère et autoritaire :

- Sais-tu te servir d’une arme?!

- Oui Sergent!

- Es-tu prête à entrer dans l’enfer militaire?!

- J’ai vécu pire Sergent… alors oui je suis prête!

- Nous verrons cela…. Soldat, escorter là jusqu’à la tente du médecin pour qu’il s’assure de son état de santé, ensuite envoyer là rejoindre le sergent s’occupant de l’entraînement des nouvelles recrues.

- Oui Sergent!

Les soldats firent le garde à vous, Haku fit de même malgré la douleur à son dos au moment de la manœuvre. Elle n’était pas habituer à ce tenir droite ainsi et ce mouvement brusque qu’elle effectua lui donna une douleur passagère au dos. Elle suivi ensuite le soldat vers la tente médicale ou un médecin fit quelques analyses pour s’assurer qu’elle serait en forme pour suivre l’entraînement militaire.

- Ouvrez bien grand et tiré la langue…

- aaaaah!

Décrit ainsi, cela pouvait paraître louche, mais le médecin, professionnel comme il ait, ne fit qu’introduire l’extrémité d’un bâton sur sa langue pour voir le fond de sa gorge. Après une batterie de test, la jeune femme fut valide à l’entraînement militaire malgré les quelques problèmes respiratoires causés par la cigarette. Elle se changea, remettant sa camisole brune arrêtant en dessous de sa poitrine, ses shorts très courts ainsi que sa paire de botte militaire recouverte de boue séchée. Elle attacha ces cheveux à l’arrière de sa tête et elle rejoignit les autres soldats pour l’entraînement militaire. Une fois sur le terrain d’entraînement, le soleil de plomb vint lui frappé le visage. Elle mit sa main en visière pour ne pas être aveuglé. Les autres soldats ricanèrent en apercevant la jeune femme approcher. Celle-ci s’arrêta et attendit l’arrivé du sergent qui s’occuperait de leur entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Imaï Nobume
Sergent

avatar

Sergent

Messages : 8
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 21

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4100/4100  (4100/4100)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3500/3500  (3500/3500)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 470
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Centre militaire   Jeu 21 Nov - 15:27

Elle avait choisit cette mission plus par défaut que par conviction. Cela coulait bien évidemment de source qu'Imai Nobume, pourfendeuse devant l'éternel des diktats et autres exigences n'allait pas d'un coup se conformer à leurs usages en les enseignant à son tour. Elle savait simplement reconnaître l'utilité des choses lorsqu'elle les voyaient. Et cette mission offrait une occasion de s'illustrer aux yeux de la nouvelle direction. Elle n'en retirerait pas un mérite absolu compte tenu du niveau indiqué, mais son activité en serait gratifié, elle l’espérait tout du moins, par l'attribution d'une mission à plus fort potentiel. C'est par cette pensée que sa marche fut guidée jusqu'au centre militaire. L'envie ne guidant pas ses pas, c'est d'un air résigné qu'elle se présenta devant le Sergent-Chef. Celui-ci semblant faire passer les troupes en revues, elle patienta calmement non loin de lui jusqu'à ce qu'il eut finit pour annoncer l'objet de sa visite.

Spoiler:
 

Le quartier général m'envoie entraîner les recrues...

Lui avait-elle dit sans autres manières qu'un ton désinvolte, qu'il fallait interpréter comme un manque flagrant d’intérêt pour ce genre de besogne plutôt qu'un manquement à l'autorité. Puisqu'elle en était consciente, lorsqu'elle en aurait fini avec ces bleues, tous voudront aller se réfugier dans les jupons de leurs mères. Le sergent-chef, entré semble t-il en pleine réflexion, tachant dans un exercice cérébral de se remémorer le passage d'Imai au sein de son centre fini par décocher quelques mots emprunt de surprise à l'idée de la voir enseigner quoique ce soit.

Imai Nobume... De la 114ème unités... Une excellente aptitude au combat rapproché. Comme oublier un tel élément. Le choix semble alors tout indiqué, vous aurez pour tâche d’entraîner aux rudiments du combat ces nouvelles recrues.

Indiquant du pouce les jeunes soldats derrière lui, Imai se fit remettre quelques feuilles sur lesquelles étaient écrite bon nombres de renseignements médicaux. N'y prêtant pas la moindre attention, ses yeux restaient portés sur l'homme chauve qu'elle accompagnât du regard jusqu'à son entrée dans un bâtiment un peu plus loin. Reportant ses pupilles rougeâtre sur les soldats qui lui faisaient face, elle était décidée à leur en faire voir de toutes les couleurs lorsqu'une note en bas de l'une des feuilles retint toute son attention. L'un des membres du conseil militaire s'était engagé dans l 'armée, contradictoire il est vrai mais non moins irréel pour autant. Ainsi donc une nouvelle recru, ici présente, avait l'autorité conséquente pour lui donner des ordres. Tout un paradoxe qu'elle ne semblait pas vouloir démêler aussitôt mais qui l’interpellait déjà. Elle en connaissait le nom mais pas encore le visage, confrontée à l'une des têtes pensantes de sa hiérarchies elle avait désormais plus que jamais envie de jauger le niveau qu'était le leur. La laisserait-on ainsi faire et mettre à mal une institution nouvellement établi. Elle se prit au jeu, ne se souciant pas des conséquences en effectuant quelques pas en direction du groupe puis d'un ton sardonique lança à l'assemblée.

Je suis Imai Nobume et serais votre instructrice pour cette initiation au combat rapproché. Mettez-vous en binôme et alternés une attaque-défense que je puisse juger de votre niveau...

Le plus important avait été dit et il n'y avait pas besoin de beaucoup plus. Les jeunes soldats s’exécutèrent aussitôt par des gestes approximatifs, certain parmi eux sortaient totalement du lots. Les regardant faire, elle en vint à penser que tout cela n'était peut-être pas peine perdue. L'exercice dura ainsi une bonne demi-heure faisant émerger quelques fortes têtes du groupe. Leur apprennant au fur et à mesure quelques mouvements de self défense principalement. Puis il fut temps de passer de l'apprentissage à la pratique au moyen d'un combat grandeur nature, autrement dit full rp. Déboutonnant sa veste qu'elle jeta sur le sol terreux, Imai y posa par dessus chacune de ses armes. Fixant du regard un à un les soldats, elle annonça finalement son intention. 

L'expérience passe par la pratique... Alors qui se sent à même de se mesurer à moi ?

Le défi était lancé et pendant qu'ils se regardaient tous à tour de rôle, la sergent, droite, se tenait prête pour le début de l’assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Centre militaire   Jeu 21 Nov - 23:49

Les recrues attendaient depuis quelques minutes l’arrivé du sergent qui s’occupait de l’entraînement, mais celui-ci ne semblait pas pressé pour arrivé, laissant « cuir » les recrues au milieu du terrain d’entraînement dépourvu d’arbre. Le soleil de plomb venait brûler leur peau bronzée ainsi que leur crâne rasé. Certain commençait déjà à suer et les plus faibles ressentaient quelques malaises. Haku aussi ne se sentait pas réellement bien. La chaleur était étouffante et elle avait un peu de difficulté à respirer. Elle toussa quelques fois à cause de la chaleur qui semblait venir lui comprimer les poumons. Des mèches de cheveux vinrent lui collé au visage à cause de la sueur qui commençait à dégouliner lentement sur son front. C’est seulement une vingtaine de minute plus tard que l’entraîneur ou plutôt l’entraîneuse arriva finalement devant la troupe de recrue qui attendaient patiemment depuis un moment de pouvoir s’entraîner. Celle-ci se présenta sous le nom d’Imai Nobume. Haku ne la connaissait pas du tout et cela ne l’intéressait pas plus que cela de la connaître. Son caractère autoritaire et à la fois ennuyer venait un peu déranger Haku. Les seules personnes qu’elle avait rencontrer depuis un moment était des gens blasés et autoritaires. Évidemment, Haku ne devait pas trop se plaindre, car elle aussi avait un caractère froid et un peu solitaire, mais tout cela n’était que pour cacher sa douleur pétrifier au plus profond de son cœur. Quand elle apprit finalement ce que serait un entraînement au corps à corps, elle ne pu s’empêcher de lui jeté ce regard :


« Tu te fous de ma gueule là? J’ai tu l’airs de genre de fille à me battre au corps à corps?»

Évidemment, elle ne plaisantait pas, car tous les autres hommes présents décidèrent de se mettre en binôme et évidemment on laissa le plus costaud et redoutable des hommes présent face à Haku qui déglutit sans pour autant montrer sa peur. Qui n’aurait pas peur face à un homme géant comme celui qui faisait face à la jeune femme. S’était un géant à ses yeux. Il devait au moins avoir deux tête de plus que la jeune femme. Il avait des muscles prédominent même exagérément musclé. Il avait le teint noir et un regard sévère. Il fit craquer ces jointures et son cou. Il était prêt à montrer toute sa force physique à l’entraîneuse.  

«J’espère qu’il n’y aura pas d’autre réunion du conseil aujourd’hui…»

Malgré sa forte tête, Haku ne pouvait pas diminuer le battement de son cœur qui allait en accélérer ainsi que sa respiration qui devint de plus en plus rapide. Elle eut encore plus chaud qu’au simple contact des rayons du soleil. C’est après ces longues minutes d’angoisse qui était en réalité quelques secondes, que le colosse de muscle chargea. Alors que le poing s’apprêtait à lui défoncer littéralement le visage, elle n’eut d’autre choix que de s’élancer sur le côté pour esquiver le coup de poing de justesse qui lui frôla la joue. Elle s’effondra sur le sol avant de tenter de faire chuter le colosse. Elle tenta une feinte avec sa jambe pour frapper la cheville, mais son coup ne lui fit rien. Elle ne l’avait même pas ébranlé. Il se retourna vers elle et il frappa plusieurs fois vers Haku qui se protégea le visage de ces avant-bras qui reçu une partie des coups avant d’en recevoir un dans le ventre qui lui coupa le souffle. C’est après ce violent choc que l’entraîneuse demanda à ce que quelqu’un se porte volontaire. Alors qu’elle se relevait lentement en tenant son bras autour de sa taille, elle aperçu un des hommes la nommé.

- Oi… la femme là-bas elle pourrait bien vous combattre!

- Ouais, un combat de fille mettez vous toute…

La jeune femme passa à côté de l’homme sans rien dire alors que celui-ci s’apprêtait à terminer sa phrase, il se tue quand il remarqua le visage de l’entraîneuse. Haku essuya la salive de ses lèvres avant de regarder l’entraîneuse.

- Vous laissez les recrues commencées, sergent!?

Il eut un silence entre les deux femmes. Voyant qu’Haku pouvait commencé, celle-ci lança une bombe fumigène pour aveugler l’entraîneuse.

- Vous avez dit du corps à corps, mais vous n’avez pas mentionné que l’on ne pouvait pas utiliser d’objet qui pouvait vous encombrer héhé!

Elle fonça ensuite dans le tas de fumée et porta un coup qui ne toucha que du vide. Surprise, Haku sauta hors du nuage de fumée et manqua de prêt de se faire frappé par l’entraîneuse, mais elle réussi à bloquer le coup de son avant bras qui la fit énormément souffrir. Glissant et tombant sur le sol, la jeune femme bloqua un autre coup venant d’Imai avant de contre attaquer avec un coup de pied qui vint l’atteindre dans le ventre. La Sowano n’était pas très habile au corps à corps, sauf quand on parlait de faire plaisir au homme dans une maison de bordel, mais cela n’avait aucun rapport avec cela. Elle se releva le plus rapidement qu’elle pu et continua un enchaînement de coup de poing désordonné qui était facilement contré par Imai. Essoufflé à cause de la chaleur, Haku perdit sa concentration et s’effondra au sol après un coup violent dans la mâchoire qui lui fendit la lèvre supérieure. Elle se releva après avoir ramassé du sable dans sa main qu’elle jeta au visage d’Imai avant d’écraser son poing sur sa joue droite, suivi d’un autre coup de poing dans son ventre pour finir avec un uppercut qui lui fit craquer les jointures. Elle se massa le poing après ce coup qui fit reculer l’entraîneuse.  
Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin

avatar

Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 21
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Centre militaire   Ven 22 Nov - 21:32

Sortant de la salle de réunion, Yua réfléchit quelques instants à son emploi du temps. La fin de journée était proche, et partir en mission d’espionnage immédiatement n'était pas une bonne idée. Dans la pénombre du no man's land elle risquait de faire des rencontres difficiles, et ce n'était pas le temps adéquat pour voyager jusqu'aux terres ennemies. Il valait mieux rester prudent en ces temps délicats, et reporté le départ de quelques heures.
La jeune femme ne rebroussa cependant pas chemin pour rejoindre à nouveau son frère, il avait du travail, et le regarder ou l'aider à remplir de la paperasse ne l’intéressait pas. Elle sortie donc du quartier générale et pensa à un petit entraînement qui lui permettrait de se remettre dans le bain avant de mener sa future opération. Non pas qu'elle était rouillée ou peu en forme, mais remanier les armes avant de potentiels combats étaient de bonnes précautions. Bien entendu en tant qu'espion Yua n'avait pas à se battre, elle devait plutôt rester sous couverture et opérer dans la discrétion, mais c'était plutôt le voyage qu'elle avait le plus à redouter. Elle se dirigea donc vers le centre militaire pour utiliser la majorité de ses équipements et par la même occasion se plonger dans l'ambiance du lieu, parmi les soldats à l'entraînement. La femme aux cheveux verts entra dans le centre et passa sous les saluts révérencieux des gardes qui en gardaient l'entrée. Elle jeta ensuite un œil à sa droite où se déroulait justement une séance de mise à niveau pour les toutes nouvelles recrues.


« Hum.. »

Légèrement intriguée, Yua dévia sa route pour s'approcher de l'entraînement de ces futurs soldats et reconnu parmi eux Haku qui se battait face à un homme imposant.

« Tiens tiens tiens.. Voilà qui est intéressant. »

La femme au passé douloureux fut ensuite nommée pour un duel face à l'instructrice qui attendait d'être défiée. La télépathe s'installa à l'écart de la bataille pour observer d'un œil sûr ce que révélerait cet entraînement des capacités de la Sowano. Même un petit combat lors d'un premier entraînement pouvait apprendre à un observateur aiguisé les tendances combatives d'une personne.

« Elle a finalement décidé de s'engager, mais a-t-elle réellement un potentiel ? »

C'était la question que se posait Yua depuis le conseil qui les avait réunis plus tôt, elle brûlait d'envie d'avoir sa réponse, or le duel commença. Haku fit preuve de ressources et répliqua plutôt bien face au sergent, mais le manque d’entraînement et d'endurance l'empêcha d'éviter certains coups qui, aux yeux du capitaine, auraient pu ne pas la toucher.

« Le corps à corps reste encore fragile, ce n'est pas son domaine de prédilection. »

A ce qu'elle pouvait en déduire de ses mouvements, Haku était plus habilitée à se battre à distance ; une chose qu'elle et la descendante d'Hoshi avaient en commun. Ce n'était pas le cas du sergent puisqu'elle ne semblait que très peu peinée par les différents assauts de la fumeuse. Elle avait sans aucun doute bien plus d'aptitude que le nouveau soldat pour ce type de combat, et de ce fait, bien des choses à lui apprendre.
Yua décida de rester pour en voir d'avantage mais elle resta discrète et imperturbable, sans déranger le bon fonctionnement de leur entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Imaï Nobume
Sergent

avatar

Sergent

Messages : 8
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 21

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4100/4100  (4100/4100)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3500/3500  (3500/3500)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 470
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Centre militaire   Sam 23 Nov - 0:35

Son invitation à combattre trouva bien vite écho chez une jeune recrue au milieu de l’assistance, son apparence bien que peu commune ne sortait pas vraiment de l'ordinaire. Et à y regarder de plus près, les deux femmes semblaient avoir le même age, à peu de chose. Le soleil désormais à son zénith, cultivait couplé au silence ambiant, cette atmosphère si particulière que l'on aimait ressentir en ces moments de concentration. Dans une posture droite qui se voulait autoritaire - un moyen d'affirmer une certaine autorité - la jeune adolescente venait de poser ses yeux sur son adversaire. Répondant à sa question d'un simple geste de la tête, Imai ne savait pas encore qu'elle allait combattre la membre du conseil venu s’enrôler. Elle n'eût d'ailleurs pas l'occasion de tergiverser plus de temps qu'il ne fallut à cette bombe fumigène de venir s’écraser à ses pieds. Laissant s'échapper un nuage blanc de fumée que la sergent s'empressa de quitter.

Je vois que tu es pleine de ressource...

Lui dit-elle dans l'empressement. Les coups de poing et les coups bas se succédaient, en parant certain et en encaissant d'autres. Elle du constater une certaine maitrise du combat chez son adversaire qui ne pu que la ravir. Affichant un large sourire, Imai semblait se satisfaire de ce combat qui finalement n'allait pas être aussi aisé qu'elle le pensait. Le sang et la sueur se mêlant désormais sur son visage, perlant d'une même goutte pour s'écraser sur le sol terreux; provoquait chez elle une plénitude totale. Désormais à quelques metres l'une de l'autre après cet uppercut qu'elle eut reçu, la petite brune arma sa main qu'elle laissa ouverte l'envoyant s’écraser sur le plexus de la Sowano. Alliant sa vitesse à sa capacité de renforcement, cela eut pour effet de lui couper le souffle. Ne lui laissant pour ainsi dire pas se moment de répit, Imai lui assénât dans un mouvement acrobatique un coup de pied retourné qui vint heurter le sommet de son crâne. Cela ne semblait pas refreindre l'envie de la jeune soldat qui se releva non sans mal, attaquant de toute sa hargne Imai provoquant chez l'assemblée de spectateur un certain ébahissement assimilé dans sa forme au respect qu'ils éprouvaient face à autant de détermination.

"Moi qui pensais que ce ne serait qu'une formalité, je vois que cette nation a de bon élément."

Le combat n'avait pas pour but de conduire à la victoire de l'une ou de l'autre et dépourvu de leurs armes, cet affrontement n'avait pas vocation à s’éterniser. Simple exhibition de technique de combat rapprochée elle s'assura de ne pas porter de coups trop dangereux, après tout elles étaient membres du même corps militaire. D'ordinaire dévolu à la suffisance, son maniement servant là de jactance elle dû se rendre à l'évidence qu'un tel combat lui ferait oeuvre de pénitence. Utilisant par à-coup son renforcement, durcissant une partie de son corps pour frapper avec, Imai y alla de plus belle, saisissant l'opportunité d'étaler les principaux rudiments qu'elle savait important dans un combat. Le niveau sembla pourtant identique entre les deux femmes tant aucune ne prenait véritablement le dessus sur l'autre. Lui portant des coups à la précisions chirurgicales sur la plupart des points vitaux, la Sowano ripostait malgré tout. Visiblement peu enclin à lâcher prise chacune redoublaient d'effort dans l'assaut qui suivait. Prenant appuie sur sa jambe gauche Imai bascula tout son poids dans un coup de pied circulaire qui fendit l'air manquant de peu son adversaire. Étonnée qu'elle ait pu esquiver le coups la sergent entreprit très vite de lui asséner un coup de poing en plein visage faisant reculer dans la douleur et le sang Haku de quelques pas...  
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Centre militaire   Sam 23 Nov - 5:17

Tout à coup elle devenait doué au yeux de la sergente? Haku n’y croyait pas réellement, maniant beaucoup mieux son pistolet que ces propres poings. Elle ne pouvait pas malgré tout cacher sa joie d’avoir réussi à faire saigner la sergente avec un bon coup de poing dans le menton qui lui brisa peut-être la mâchoire, mais elle en doutait fortement. Elle pu se réjouir très longtemps, car la sergente repassa à l’attaque en plaqua fortement sa paume de mains au niveau du plexus solaire. Surprise et étouffé par le coup, sa bouche s’ouvrit bien grand pour laisser jaillir de la salive. Elle n’arriva pas à reprendre son souffle et pendant cette perte de contrôle de son propre corps, le talon de la jeune femme vint frappé son crâne. Le choc fut violent et tout devant elle se mit à bouger de tous les côtés. Elle ne pu empêcher le cri qui traversa sa trachée pour jaillir d’entre ces lèvres qui s’emplirent de rouge vif. Perdant l’équilibre, la Sowano se retrouva face contre la terre battu. Son visage s’écrasa contre le sol durci, lui brisant le nez, lui causant une légère ouverture au dessus du front, mais par chance aucune dent ne céda.

«Merde… je ne m’attendais pas à cela…»

Elle perdit pendant un moment tout ses sens. Complètement déboussolé, elle ne se rappelait même plus où elle était, jusqu’à ce qu’elle parvienne à soulever sa tête et à regarder devant elle. Les jambes de la jeune femme lui apparurent d’abord flou avant de se préciser un peu plus. Le goût amer du sang lui rempli la bouche qu’elle cracha sur le sol avant de se relevé lentement. Chancelante, elle fut ensuite frappée trop vivement par la sergente, mais Haku tenait bon.
Suivi ensuite une série de coup qui l’atteignait dans les poings vitaux, la kunoichi jura alors qu’elle s’effondrait au sol. Elle toussa, se qui projeta sur sang dans les airs qui vint retombé sur son visage.

«T’es qu’une putain… Tu n’es même pas capable de te défendre contre elle a main nue… tu devrais mieux retourner dans les cartiers et faire jouir les hommes au lieu d’essayer de t’embarquer dans l’armée, c’est peine perdu.»

-Qu’est-ce que… chuchota-t-elle pour elle-même.

Une voix, ni d’homme ni de femme, semblait avoir rempli son esprit pour la maltraiter, pour l’agresser mentalement et la traité de pute. Elle avait oublier cette voix néfaste et négative en s’enfonçant dans la drogue pour ne plus l’entendre. C’est ce qui lui fit rappelé qu’elle n’avait pas fumée depuis presque une heure. Cette voix revint l’agressé mentalement alors qu’elle se relevait lentement. Sans un mot, elle leva son bras pour arrêter un coup de poing qui venait droit vers son visage. Elle tourna ensuite sa tête pour fixé la sergente avec ce regard :


Elle fit un mouvement pour attraper le poignet de la sergente et de la tirer dans sa direction avant de l’attraper par la gorge et de la plaquer violemment sur le sol. Elle souleva ensuite son coude qu’elle s’apprêtait à faire entré dans son ventre, mais la sergente réussi à se dégagé à la dernière minute. Un coup de pied tourner failli frappé Haku qui avait changer d’humeur tout à coup. Elle se pencha, faisant frôler le coup de pied au dessus de sa tête. Par ce bref moment d’inattention, la Sowano s’élança vers Imai pour lui donner un violemment coup de tête dans le ventre pour la faire reculé de plusieurs pas et de lui coupé le souffle. Se penchant vers l’avant après sa manœuvre, elle courba son dos et elle fit une roulade par devant, une fois sur le dos et la roulade presque terminer, elle prit appui sur ces mains et se donna une bonne poussé pour se soulevé dans les airs et de donné un bon coup de pied encore une fois dans le ventre de la sergente avant qu’Haku ne s’effondre lourdement sur le dos. Ne désirant pas une contre attaque de la sergente immédiatement, elle attrapa une bombe fumigène qu’elle fit exploser sur elle, lui permettant de se relevé et de ce s’éloigné d’Imai.

«On ne me traite pas de pute… peut importe qui tu es…»
Revenir en haut Aller en bas
Imaï Nobume
Sergent

avatar

Sergent

Messages : 8
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 21

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4100/4100  (4100/4100)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3500/3500  (3500/3500)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 470
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Centre militaire   Dim 24 Nov - 18:57

Ce regard qu'elle lui lança, emplie d'une ardeur démesurée semblait indiquer la tournure que prenait ce combat d'entrainement. La Sowano n'en démordait pas, malgré le sang et la douleur lancinante elle se jetait à corps perdue dans des assauts. Certains mouvement relevant du simple combat de rue étaient facilement esquivable, d'autres plus recherchés l'étaient beaucoup moins. Imai se savait bien sur jugée mais ça ne l'empêchait pas d'en retirer un profond plaisir. Elle qui a conçu sa vie en combattant, de son enfance jusqu'à ce jour, ne pouvait mieux se sentir. Et d'ordinaire peu expressive son sourire lui, n'avait pas quitté ses lèvres. Si elle vivait encore s'était pour ces moments là. Ces moments où plus rien n'avait d'importance que cet instant  présent. Bien sûr sa vie comme celle de son adversaire n'étaient pas remise en cause, mais la Sergent n'en tira pas moins de plaisir. Elle se défendait bien, et pour une recrue ses attaques avait de quoi impressionner. Son expérience jouant là un rôle primordial, Imai profitait pleinement du combat sans encaisser de dégât trop important. Le durcissement comme capacité qu'elle avait su développer atténuait la force des coups sans pour autant en enlever à leurs impacts. Une dernière salve de coups envoyé, puis la Sowano jeta une nouvelle bombe fumigène. Et comme un symbole Imai l’interpréta comme étant la fin d'un combat qui avait débuté de la même manière. Donnant un léger coup de pied sur la petite boule d'où se dégageait la fumée blanche pour déplacer le nuage un peu plus loin sur sa droite. Elle se rapprocha de ses affaires qu'elle avait laissée un peu plus tôt en dehors du terrain, dépoussiérant sa longue veste qu'elle porta quelques instants plus tard. Ses armes ayant retrouvées leurs places autour de sa taille et son sabre empoigné par sa main gauche la jeune adolescente se tourna vers Haku désireuse de partager son ressentiment et d'en connaître le sien, s'avançant vers elle d'un pas mesuré.   

Pas mal, lui avait-elle dit dans un premier temps et sans vraiment la regarder, trop attachée à soigner son apparence. Ses pupilles venant par la suite se porter pour ne plus la lacher sur Haku elle poursuivit d'un ton calme. Tu as même réussi à me plaquer au sol, pour une initiation c'est plutôt pas mal.

L'invitant par la suite à rejoindre le groupe, l'entrainement allait pouvoir reprendre son cours quasi-normalement. Se faisant se succéder les exercices physiques les uns à la suite de l'autre tout en alternant les confrontations jusqu'à ce que l'heure prévue de la fin de séance ne vienne clore cet interlude. La session de recrutement allait pouvoir continuer avec d'autres instructeurs en charge cette fois ci. Elle apostropha néanmoins Haku, soucieuse de connaître au moins son nom puisqu'elle avait reconnu en elle les qualités d'une bonne combattante.

Je n'ai pas eu l'occasion de te demander ton prénom ? sa question en suspens elle poursuivit. En t'engageons dans les forces armées il y'a de forte chance qu'on soit amené à coopérer ensemble alors autant se quitter en bon terme.

De son naturel solitaire, Imai n'en pensait bien entendu pas un mot. Elle ne se préoccupait que rarement des personnes qui  l'entouraient et quand elle le faisait s'était toujours dans l'optique un but bien précis. Dans l'idée d'être bien acceptée elle avait appris à se plier à se genre d'intention souvent contre son gré mais souvent nécessaire dans une nation et chez une culture qui n'était, en voyant le jour, pas la sienne. Sa mission étant accompli, elle allait désormais pouvoir s’atteler à des choses plus sérieuses. Sa confiance regonflée à bloc, elle pouvait envisager  une mission de plus grande envergure pensait-elle. Son envie grandissante elle espérait maintenant octroyer aux colons une victoire de plus sur l'échiquier du Yuukan.  
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Soldat de l'Union

avatar

Soldat de l'Union

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 22

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Centre militaire   Lun 25 Nov - 2:52

L’entraînement était finalement terminé, la jeune femme s’était donné à fond et peut-être même un peu trop dans cet entraînement. Haletante, Haku essuya la sueur qui perlait de son front et cligna plusieurs fois des yeux à cause d’étourdissement soudain. Elle rejoignit le reste du groupe sans un regard vers eux. Elle se massa la nuque avant de s’allumer une cigarette pour se détendre. La fumée bleue s’éleva vers le ciel avant de disparaître à leur yeux. Soupirant de soulagement après la première bouffé de ce poison reposant, la jeune femme se perdit dans ces pensées tout en finissant l’entraînement, cigarette entre les lèvres.

« J’étais sûr que cette voix venait de mon imagination… Ce doit être un effet de manque… ouais ce doit être ça… et pourtant… jamais je ne l’ai entendu, même en étant en début de manque. Je ne devrais pas me tracasser avec ça. Merde!! Je vais avoir mal partout demain!!»

Haku suivi les autres hommes, mais en gardant une bonne distance avec eux pour ne pas les entendre jacasser et pour ne pas non plus être déranger par leur simple présence. Lançant le mégot de sa cigarette sur le sable, elle fut arrêtée par la voix d’Imai qui lui demandait son nom. La Sowano se retourna vers celle-ci en la fixant droit dans les yeux. Elle lui dit ensuite d’une voix neutre presque froide et désintéressé :

- Haku…

«Ouais c’est ça… ce quitter en bon terme…»

Elle se retourna et elle plissa légèrement les yeux. Son regard changea légèrement pour devenir beaucoup plus émotive et mélancolique, mais Imai ne pouvait pas le voir, car était dos à celle-ci. Les derniers mots que la sergente avait prononcé n’avait aucun sens pour la Sowano qui continua son chemin en faisant un bref signe d’au revoir à Imai. Elle cligna des paupières et une larme furtive qu’elle ne sentit pas apparaître s’accrocha à un de ses cils avaient de se détacher et de venir explosé sur sa joue, la surprenant sur le coup de cette émotion douloureuse qui avait percé son cœur de glace.

«Je deviens sentimental maintenant… ces mots… ne veulent rien dire…»

Des liens positifs avec quelqu’un? Jamais elle n’avait connus cela et le comportement de la sergente d’abord sévère et ensuite un peu plus amical l’avait complètement bouleversé et elle ne savait pas comment réagir et c’est pourquoi elle se répétait sans cesse que cela ne voulait rien dire.

«Je préfère finalement le caractère ennuyant et peu social de Yua…»

Elle se surprit d’ailleurs à penser à elle à ce moment précis. Décidément, elle avait besoin de repos, car toutes ces pensées pour des personnes qu’elle ne connaissait pas commençaient à la rendre fébrile et fragile. Elle devait se reforger une carapace, refermer son cœur légèrement fissurer… réparé cette faiblesse, elle ne devait pas montrer qu’elle était fragile. C’est dans ce débordement de pensées incontrôlable que la jeune femme quitta le terrain d’entraînements pour rejoindre un bar et boire un bon coup. Rien de mieux que de l’alcool pour oublier toutes ces pensées bouleversantes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Centre militaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Centre militaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demande de logement hors caserne
» Le centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM) de Dieuze a été officiellement inauguré le 21 octobre 2011.
» [Les stations radio et télécommunications] Le Centre de Transmission Marine Sainte Assise
» centre de formation initiale des militaires du rang
» Le brevet prémilitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Village Colonial, Port de L'union :: Avenues du village-