AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Montagne du Pays de la Foudre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuma Nikukyu
Criminel de Rang B



Criminel de Rang B

Messages : 1050
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 24
Localisation : Beauvais/Paris

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/5000  (0/5000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4500/4500  (4500/4500)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 30
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Montagne du Pays de la Foudre   Mar 6 Juil - 17:27

Enzo avait eu beaucoup de mal à s'habituer aux deux hommes de forte carrure sur son dos, mais après un moment, il trouva son rythme. Le chasseur passait par les plages pour rejoindre les montagnes derrière Kumo, histoire de ne croiser personne, un incident fâcheux était vite arrivé. Ils commencèrent à monter la montagne à cheval, comme la chanson mais à l'envers. Mais au bout d'un moment, le Shishidan fit s'arrêter son destrier, et fit signe à Hikage de descendre. Il mit pied à terre à son tour et se tourna vers son compagnon de voyage. Au loin, le champ de force du village caché des nuages pouvait se voir.

- Enzo est fatigué, nous allons continuer à pied ... je vais d'abord m'infiltrer grâce à mon Raiton, je vais remonter la source d'énergie et m'occuper du générateur. Le champ de force sera alors détruit, tu en profiteras pour entrer ... je ne sais pas pourquoi tu as été exclu de ton village, mais si ils te voient, je ne pense qu'ils te laisserons entrer comme ça. On se retrouvera alors dans la volière du palais du Raikage, tu n'auras qu'à suivre les aigles ...

Le Shishidan siffla et Washi tomba du ciel pour se poser sur son bras. Kubitsa indiqua à Hikage qu'il n'aurait qu'à le suivre dans le village, si vraiment aucun souvenir ne lui revenait. Enzo se reposa quelques instants à coté d'eux tandis que le chasseur annonçait :

- On va faire une petite pause nous aussi, dit moi quand tu es prêt.

Le Chasseur se posa contre le flanc d'Enzo et chercha dans ses affaires une lettre et du papier. Il écrit un mot, qu'il envoya à Nagato. Il contenait les informations nécessaire au chef de l'Akatsuki pour infiltrer et détruire Kumo. Dès que sa lettre fut fini, il envoya Washi la porter et se reposa. Lorsqu'Hikage décidera qu'il était prêt à partir, Enzo retournerait en forêt pour vivre sa vie quelques temps, en attendant que Kubitsa le siffle. Et les deux vagabonds partiraient vers Kumo, pour mettre leurs plan à exécution.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Mer 7 Juil - 3:14

Ils arrivèrent enfin a la montagne, ayant prit un détour, Hikage regardait alors le paysage paisible. Maintenant que le soleil était levé, la nature semblait pleine de vie, toujours assit sur le cheval, le shinobi cru apercevoir un lapin filé rapidement à la vue du cheval. Quand Kubitsa demanda alors de descendre l’ex anbu sauta alors sur le sol et regarda alors les différents petits sentiers. Partout dans le monde ninja il y avait de beau paysage dont il aimerait bien aller voir, mais il voulait aussi se souvenir de se qui s’était passé avant son réveille au falaise.

*Bien qu’a y pensé . . . pourquoi j’essayerais de me souvenir . . . la vérité peu faire mal . . . et comme se shinobi m’a dit, Kumo risque de ne pas être très clément avec moi. Mais pourquoi? S’il veut attaquer Kumo je ne veux pas participé, je ne veux pas tuer des innocents, mais il semble le seul shinobi qui veuille vraiment m’aidée . . . devenir ami? C’est toujours possible . . . enfin je l’espère, mais je devrais me méfier tout de même, on ne sait jamais surtout qu’il semble avoir été mon adversaire autre fois.*

Hikage se tourna alors vers Kubitsa, il pouvait voir d’où il se trouvait Kumo no kuni. Il serra les poings et laissa alors le vent frais des montagnes l’envahir, le village de la foudre semblait énorme et puissant. Il s’accroupi alors et regarda le temple accrocher au plus haut et s’était dur de le manquer. S’était à cette endroit même qu’il devait aller, mais si tout ceci tournait mal, et s’il retrouvait la mémoire peut à peut et que cela lui cause sa mort. Il ne savait pas quoi faire, il se releva et tourna la tête légèrement vers le déserteur.

-Tu peux y aller, mais fait gaffe. Je te couvrirais s’il le faut. . .

Kubitsa se dirigea alors en direction de l’entrée de Kumo, l’oiseau du déserteur s’envola à son tour vers Kumo, l’ex anbu regardait le déserteur partir, Hikage eu un mouvement de recule, mais il suivi tout de même son coéquipier en direction des portes.
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Kage / Modo-Flemo



Kage / Modo-Flemo

Messages : 2516
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 29
Localisation : Entre une belle paire de OO

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Jeu 15 Juil - 10:43

Apocalypse...destruction...haine...douleur...cruauté...Des mots sans doute insuffisants dans la situation de Kumo. C'est une véritable tragédie qui éclata en l'espace de quelques minutes sur le réputé village de la foudre. Au fur et a mesure des jutsus surpuissants de Pain, le flemmard avait été emporté par une onde de choc loin de son village avant de s'écraser lamentablement sur une montagne des alentours, se cassant divers os à la zone d'impact. La douleur était insupportable, mais quand il rouvrit les yeux pour voir que Kumo n'existait tout simplement plus, la douleur physique disparu comme par enchantement alors que ses yeux menaçaient de générer des larmes.

Il avait alerté son village, mais rien ne s'était passé. Tout Kumo était resté amorphe, comme paralysé par la présence des nuages rouges. Pain n'avait eu de pitié pour rien ni personne. Les ninjas, les civils, femmes, enfants, vieillards et même les quelques touristes avaient péri dans le châtiment infligé par l'homme au Rinnegan. Konochy était couché sur sa montagne, pleurant son village, alors qu'autour de lui divers objets jonchaient le sol, témoins inanimés de la déferlante divine.
Nul ne savait si l'auteur de cette monstruosité était encore là. Ce qui était certain en revanche, c'est qu'il n'existait personne d'autre capable de déployer une telle puissance si aisément, de soumettre en cinq minutes une nation ninja reconnue et redoutée.

Le désastre était total. Impuissant, le flemmard tentait de se lever malgré ses multiples fractures. Il rampa vers un rocher dont il se servit comme appui pour s'aider. Il n'avait aucune idée d'où aller, mais il ne pouvait plus supporter d'être là, de voir cette scène horrible de 'vide' total. Grimaçant à chaque pas, Konochy avançait maintenant, dos à ce qui fut son village, sa vie, pour errer sans réel destination. Peut-être joindrait-il un autre village ninja ? Ou Tanzaku pour se soigner en parfait anonyme. Lui-même, n'en savait absolument rien.


----------------------
-800PV pour la chute et -50PV/post Smile
Revenir en haut Aller en bas
Kuma Nikukyu
Criminel de Rang B



Criminel de Rang B

Messages : 1050
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 24
Localisation : Beauvais/Paris

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/5000  (0/5000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4500/4500  (4500/4500)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 30
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Dim 19 Sep - 22:21

Rang S : 500 ryos / 60 lignes

Citation :
Raiton - Kuchyose no Jutsu : Zeusu, Kaminari no Kamisama
Technique d'invocation Raiton, Zeus, le Dieu de la Foudre. Cette technique est une invocation originaire d'Ame qui a été formellement interdite, puisqu'elle est extrêmement dangereuse pour l'utilisateur. Elle consisté à mélanger son sang à une masse de foudre, et l'envoyer dans le ciel. Les nuages vont se concentrer afin de créer une entité divine bombardant le terrain d'éclair foudroyant, il ne cherche pas à savoir qui l'a invoqué, sortir Zeus de son sommeil est un affront, alors il réduit en cendre tous ceux qui sont présent. Kubitsa peut utiliser cette technique, de part sa maitrise du Raiton, ce qui lui permet d'absorber les éclairs que Zeus lui envoie.
Coute 100 PV, 300 CH puis 120ch/tour (3/tours max)
Inflige 400 PV à tout le monde sur le terrain puis 170/tour
Tant que Kubitsa sacrifie une action par tour, il n'est pas blessé.
Les attaques Raiton ont un bonus de +30
(Utilisable une fois)


    Kubitsa arriva enfin dans les montagnes, un lieu éloigné de Kumo où il pourrait s'entrainer sans trop faire de grabuge. Lorsqu'il vit se paysage rempli de nuage, de forêt, de vide et d'air pur, il mit le pied à terre. Il fit partir Enzo le plus loin possible de lui et continua à pied. Il voulait atteindre la montagne la plus haute avant d'ouvrir le parchemin. Il traversa le pont de bois que vous pouvez voir sur l'image et débuta son ascension, rien de bien compliqué, le sol ne glissait pas, la pente n'était pas si raide que ça, il suffisait d'avoir quelques bases, et pour le nombre de proie que le Shishidan à été chercher en hauteur, dont Helmut, il est habitué à l'escalade. Qui parfois n'en ai plus vraiment une, puisqu'il lui suffit de marcher. Il arriva donc sans embuche une petite demi-heure plus tard en haut, là où il voulait commencer son entrainement. Il se posa sur un rocher sec et sans mousse et ouvrit le parchemin, il savait déjà ce qu'il contenait mais n'avait pas encore regardé tout en détail.

    - Tout d'abord poser une goutte de votre sang sur le parchemin, puis faire les signes d'une invocation normale, avec votre sang, elle aura pour effet une invocation inverse, vous découvrirez la suite par vous même ... Ah bah putain, pas très enthousiasme ... alors Kuchyose, si mes souvenirs sont bon c'est : Cochon, Chien, Coq, Singe et Chèvre.

    Le Shishidan s'exécuta, il passa son pousse sur son épée et une goutte de sang perla dessus, il s'essuya contre le parchemin, et déjà, le soleil disparaissait derrière des nuages noirs et menaçant. Kubitsa cru que cela était naturel, et il avait raison, rien d'extraordinaire ne se produisit, jusqu'à ce qu'il était le sang sur sa paume et commence les mudras. Lorsque sa main ensanglanté se posa sur le sol, la sensation de l'herbe douce et chaleureuse se changea subitement en un sol dur et froid, du marbre. L'air devint quasi pur, respirer était un plaisir, on se sentait bien, on aimait vivre dans ce nouvel endroit ... du moins, jusqu'à ce qu'on lève les yeux.


    - Alors, voici donc le nouvel héritier de ma puissance ...
    - Alors, voici donc le nouvel atout à ma puissance ...
    - Comment oses-tu te dresser devant Zeus, Dieu du Ciel et du Tonnerre, Père de tout les Dieux et lui manquer de respect.
    - Je n'ai qu'un Dieu, désolé. Pain.

    Zeus se leva de toute sa hauteur devant Kubitsa qui avait un comportement que l'on pourrait qualifié d'Hibaresque. Le Dieu créa dans sa main un éclair, un concentré d'énergie pure capable d'alimenter Kumo pendant un mois, environ. Le Shishidan ne bougea pas, il ne savait pas du tout si il pouvait absorber autant de foudre. Mais peut être qu'en éjectant la sienne en même temps, il y arriverait. Une chose était sûr, il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir, et cela lui coutera sans doute la vie.

    - Bon comment ça se passe, maintenant que je suis là, on s'est rencontré, je repart, et à chaque fois que je t'invoque tu rappliques et tu fais ce que je t'ordonnes ?
    - Petit mortel insignifiant ! Personne ne donne d'ordre, si l'invocation t'amène ici, c'est pour que tu m'offres ton âme, car lorsque tu m'invoquera, tu mourras de mes foudres. Ensuite j'anéantirais tout ce qui entoure ton cadavre.
    - Le problème ... c'est que jusqu'à nouvel ordre, mon âme n'appartient qu'à moi, et c'est pas demain la veille qu'un vieil haltérophile en jupette va l'avoir. Donc c'qu'on va faire, c'est que là, je vais partir, et dès que je t'invoque, tu apparais et fracasse tout. Ok ?
    - Tu n'auras même pas ce plaisir !

    Zeus jeta l'éclair qui trônais dans sa main à une vitesse hallucinante, il y avait bien une vingtaine de mètre entre lui et Kubitsa, ce dernier eu le temps d'activer son Kekkai dans un réflexe de dernière minute, il changea son corps en foudre, juste au niveau du point d'impact, et expulsa tout son chakra. L'éclair rempli toutes ses réserves au moment même où l'impact eu lieu. Ce qui eu pour effet de créer une onde électrique dans toutes la pièce. Le chasseur comprit tout de suite comment maitriser les éclairs de son adversaire. De la moindre pulsation synaptique au tonnerre de Zeus ... le Shishidan maitrisait toutes les foudres. Il resta donc debout, imperturbable. Devant Zeus, abasourdit.

    - Je disais donc ... Ok ?
    - Qu ... Qui es tu !? Je te préviens, depuis que ton sang a touché le parchemin, chaque fois que tu feras offrande de ton sang entrera en contact avec la foudre, et que tu l'offriras au ciel ! J'apparaitrais ! Et ne baisse pas une seule seconde ta garde, je te tuerais !
    - Tant que tu vises aussi les autres, moi ça me va.
    - Disparait.

    Kubitsa se retrouva sur la montagne, mais la forêt luxuriante avait laissé place à une plaine brulé. Quelques arbres étaient encore en flamme, aucun doute, la petite confrontation qu'il y avait eu là haut avait eut des conséquence ici. Le chef de la cité perdue sortit à nouveau le parchemin et continua la lecture, les prochaines étapes à la maitrise du Dieu grec.

    - Mmm, comme l'a dit Papy Jupiter, pour la suite il n'y a plus rien à faire d'autre que de mélanger son sang à la foudre ... et de jeter ça dans le ciel ... bon, on va essayer, ça va me faire vérifier un truc.

    Une nouvelle fois, le chasseur suivit les instruction du parchemin à la lettre. Il créa une sorte de mini Raikiri dans sa main, et versa une goutte se sang dessus. Dès que l'éclair devint orangé par le liquide vital, le Shishidan le jeta dans le ciel. L'attaque eu l'effet d'un aimant à nuage, une sorte de vortex se créa, dans lequel plusieurs éclair sortirent. Et de cette mini tornade, Zeus sortit, éclair à la main.

    Spoiler:
     

    - Gyaaaaaaaaaaaaah ! Mais tu te fiches de moi !?
    - J'voulais juste vérifié comment stopper l'invocation si tu deviens trop gênant.
    - Je vais te réduire en cendre !
    - Non, je refuse.

    Zeus jeta son foudre sur son invocateur, Kubitsa, qui cette fois ci avait plus de distance pour se préparer, réussi à absorber toute l'énergie sans pour autant créé une sphère de foudre dévastatrice, comme il avait fait sur le mont Olympe. Une fois qu'il fut hors de danger, il coupa tout flux de chakra sortant de son corps et le vortex diminua, emportant le Dieu avec lui.

    - Voilà, c'est une affaire rondement mené ... par contre tous ce boucan va attirer des emmerde, je ferait mieux de tailler la route avant que les ennuies Kumoyen débarque ... en parlant de ça, faut que je m'approche du village. Et cette fois ci, je rentre pas comme un bourrin, il me faut un plan.

    Le chasseur partit, en direction de Kumo, vers les portes, histoire de réfléchir à un plan, pour entrer discrètement dans le village. Et commencer la vengeance de la vengeance de la vengeance ! Avec cette fois ci, juste un homme armé d'un Dieu ! Mais pas Pain, Zeus, et oui, prépare toi pays de la foudre ! Prépare toi village des nuage ! Ça va chier des bulles.
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
En mode Suisse / Ricola / Administrateur



En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 1872
Date d'inscription : 19/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4300/4300  (4300/4300)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3900/3900  (3900/3900)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Lun 20 Sep - 18:24


Hibari fut surpris que le chef des 7 Dragons ait un pouvoir de ce genre qu’était la transposition astrale, il pouvait faire apparaître son corps alors qu’il ne se trouvait pas à cet endroit, cela devait demander beaucoup de chakra et peu de personnes pouvait maîtriser un tel jutsu. Ce Raizen l’avait mis en garde sur ses intentions envers lui et son village ou il avait fait ses classes qu’était le village caché des nuages, kumogakure.
Ce homme semblait puissant et ses paroles qui disait d’un ton calme et très sur montrait cela, Hibari avait le poing serré durant tout le discours de Raizen.

« Ton visage, je ne le l’oublierais pas, je n’ai pas montré moi aussi toutes mes possibilités et puis plus je me bats et plus je deviens fort… »

La fierté du glaçon avait été piqué au vif par cette homme ou alors était pareil pour lui, il allait devoir se tenir prêt à une future attaque de ces quatre derniers membres, si ça se trouvait, il allait en élire d’autre membres pour reformer un groupe de 7 et alors il serait prêt pour se venger de l’éclair jaune et aussi du village le plus puissant du Yuukan au niveau du militarisme. Ces deux dômes prouvaient cela. Hanako avait compris que tout n’était pas fini et qu’Hibari était quelqu’un qui amenait la haine et la rancune durant son passage, il créait que du malheur autour de lui à croire que c’était qu’une personne instable.
Une personne disait que se trouvait dans le cerveau la pire des prisons était ce vrai ? Hibari savait que pour ces raisons, il n’envisageait pas la moindre futur, il savait déjà comment serait sa fin, une mort après un combat magnifique contre une personne qui le détestait au plus haut point et vice versa.
Le glaçon devait voir si il était vraiment en forme, les évènements qui se profilait ne devait pas lui laisser de doute, il devait être à 100%, il bâillait et regardait les deux kunoichis qui ne restaient pas de marbre avec le discours de Raizen, il avait jeté un froid mais c’était compréhensible.

Oi…Je vous laisse.

Salut Hibari <3.

Au revoir.

« Il a l’air d’être maudit ? je crois qu’il est juste un esprit torturé et que sa haine et sa rancune était sa réponse à ce monde. Je te plains, je n’aurai pas aimé être à ta place… »


Le glaçon jetait un dernier regard à ces deux personnes, il leur faisait plus ou moins confiance pour le village. Il faisait craquer sa nuque avant de bombarder comme une flèche qui voulait atteindre sa cible. Il courait tellement rapidement qu’il parcourait des milliers de Kilomètres en quelques minutes, il avait fait cela juste pour se tester et voir si il avait progressé depuis le temps. En utilisant son Hakkoo et en fonçant de cette manière qu’il était déjà loin des plaines qui se trouvait dans le pays du Riz. Durant son parcours, il n'avait vu que des plaines à perte de vue, tellement sa vitesse était inégalable, la vitesse de la lumière permettait presque tout.
Il continuait à ce rythme de tueur pour se stopper quand il voyait qu’il était dans le pays de la foudre, il reprenait finalement un rythme plus calme et habituel.

« Parfait, je ne ressens plus rien après ces combats. Ce petit repos m’a fait du bien,.. »

Les mains dans les poches, il continuait dans cette noirceur puisque qu’il faisait nuit désormais. La noirceur dans ces montagnes lui faisait du bien, il se sentait bien dans le calme et dans cette nature sauvage ou se trouvait quelques animaux sauvages. Hibari levait sa tête et de ces yeux rouges, il pouvait voir que les nuages étaient très sombres, le temps était orageux et cela continuait à se gâter. Une tempête d’éclair allait s’abattre prochainement, l’œil du cyclone semblait être le village de Kumo. Continuant tranquillement, l’éclair jaune sentait quelque chose d’étrange, une puissante aura dans les environs puis plus rien. Cette personne avait du ressentir celle du blasé et avait dissimulé la sienne.

« Hum serait ce Kibami ou alors quelqu’un d’autre… Intéressant »

Le glaçon continuait son chemin dans les montagnes et marchait d’un pas lent comme un escargot, il ne se forçait pas, il avait fait le nécessaire pour pas trop perdre de temps dans les plaines.

Tsss….

La pluie tombait maintenant et en trombe tout d’un coup comme le ferait la foudre, on pouvait se croire maintenant dans le village d’Ame et pourtant il y était dans les montagnes du pays de la foudre. La pluie continuait à s’abattre et ne semblait pas s'arrêter au contraire, cela risquait de perdurer de le temps. Cette pluie était ce peut être pour laver son âme ou ses péchés qui étaient longues comme un roman de Tolkien. Le glaçon continuait son chemin tranquillement et allait bientôt être au sommet du K2 ou se trouvait le village caché des nuages, le village le plus haut du monde.
Restant sur ses gardes, il continuait sa marche en avant sans se poser trop de questions, les choses arrivaient tellement vite : un jour tu ris, un jour tu pleures et le prochain tu meurs, la vie était ainsi.



...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Hoshi





Messages : 358
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4700/4700  (4700/4700)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4400  (4200/4400)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 1190
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Jeu 11 Nov - 16:42

Après Kusa, Hoshi traversa à nouveau le pays du feu et lors de son voyage, elle fit plusieurs pauses pour dormir. Ensuite, elle repartit de bonne humeur jusqu’à sa prochaine destination, parcourant le Yuukan en se souvenant comme elle pouvait de sa mission. La route fut longue, très longue, mais en chanson ; le temps passa rapidement. Ce fut donc le moyen qu’Hoshi avait trouvé, terrorisant n’importe quels passants avec sa voix pas vraiment très belle à entendre. Enfin bref, après la forêt et son immensité feuillue, la kunoichi arriva à un endroit moins accueillant. Il s’agissait des montagnes menant à Kumo, celles permettant de traverser le pays des nuages sans trop de problèmes. Il fallait tout de même marcher durement, étant donner que ce genre de paysage doit être l’un des plus escarpés du Yuukan. Bien entendu, afin de parcourir cette étendue ardue, Hoshi n’avait pas choisit la meilleure des solutions.

« Bon alooors, je ne suis pas loin du sommet maintenant. »

Effectivement, la jeune fille était en train de grimper jusqu’au pic d’une montagne qu’elle jugeait la plus haute. Quelques minutes après être arrivé au milieu de la pente, elle s’arrêta, ayant presque atteint le sommet.

-La flemme d’aller plus haut. Voyons voyons voyons…

Elle mit une main au dessus de ses yeux et puis, elle observa le paysage en tourna la tête de droite à gauche. A ce moment précis, Hoshi aurait put être confondue avec un véritable explorateur.

-Là !

Elle voyait bien entendu beaucoup de chose, mais de là où elle était, une masse noir, ou peut être marron, l’intriguait. Celle-ci était bien trop grande pour passer inaperçu, et puis, l’on pouvait aussi voir que beaucoup de rocher était présent dans cette partie là du décor.

-On va jouer aujourd’hui.

Hoshi se lança dans les airs, ne savant même pas si elle pourrait atterrir correctement plus bas. Et puis, la hauteur pouvait être beaucoup trop élevée pour qu’elle puisse survivre pendant la chute, mais tans pis.

-Yaouhhh !!

Alors qu’elle était en train de tomber, elle se concentra soudainement sur la montagne voisine à elle et en détacha un imposant morceau de roche pour ensuite l’emmener jusqu’à ses pieds. Il eut pour rôle d’amortir sa chute, et toujours en ayant une emprise mentale sur celui-ci, Hoshi put se poser à terre avec une certaine classe. Le morceau de la montagne qui fonçait à toute allure vers le sol se planta littéralement dans la terre, créant de ce fait un immense cratère. Quant à Hoshi, elle avait sauté de celui-ci bien avant le crash, et à son arrivé sur la terre ferme, elle se mit en route vers la masse marron-noire qu’elle avait aperçu. Inconsciente du fait qu’elle avait frôlé la mort, la jeune fille était assez fière d’elle et de son nouveau jeu.

-Faudra que j’emmène Hibari avec moi, ou alors Keruro.
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
En mode Suisse / Ricola / Administrateur



En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 1872
Date d'inscription : 19/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4300/4300  (4300/4300)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3900/3900  (3900/3900)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Lun 28 Fév - 20:39


Citation :
Mission rang C
Objet : Un morceau d'une montagne voisine à notre village a été fragilisé par un récent coup de foudre assez puissant. Il faut le faire tomber et le détruire sans provoquer un éboulement ou autres catastrophe. Chargez vous en.
50ryos et 40 pr le Kage
4 d'xp


Une nouvelle mission avait été mené à bien. L’un des derniers survivants du clan Yagami devait continuer sur cette cadence. Son but était assez clair, il voulait par la même occasion finir les missions hors du village caché des nuages pour se consacrer complètement à ses projets. C’est de ce fait qu’il décidait de nouveau se téléporter pour se rendre dans la montagne la plus proche du village de Kumo. Cela ne prenait pas de temps, les deux kunoichis savaient bien ou il allait, il leur avait montré ses intentions avec l’ordre de mission.Elle ne semblait pas au début d’accord avec lui mais quand il lui expliquait la raison qu’il l’a faisait, c’était plus explicite pour ces deux personnes.
Etant désormais dans le pays de la foudre, il était dans le mont Kawayashi comme l’indiquait l’ordre de mission. Sur place, il était fatigué par ce qu’il venait de faire, il ne semblait pas pouvoir s’arrêter, il allait devenir une sorte de machine qui ne s’arrêterait qu’une fois que l’objectif sera atteint. Ici il avait une belle vue d’ensemble mais il ne s’arrêtait pas pour regarder ce paysage. Hibari avait d’autres priorités en ce moment. Son regard était toujours aussi sombre et il était en train de réfléchir au meilleur moyen pour exploser ce morceau de montagne sans créer une avalanche. Le Yagami n’était pas à 100% même avec ce détail, il pensait pouvoir réussir cette mission car ce qu’il lui fallait était une volonté absolue.


....

Maka et Tsubaki allait une nouvelle fois le regarder faire car leur mission n’avait rien à voir avec cela. Le glaçon déposait son sac de sport par terre. Ses méninges étaient en train de travailler, il venait de trouver une solution qui lui mettrait à rude épreuve mais permettrait de voir à quel point il pouvait maîtriser du Kentestu . Pour se faire il devait utiliser l’environnement comme un allié, son chakra se répandait dans la zone et ne faisait bientôt qu’un avec cette force invisible. L’éclair jaune concentrait la plupart du chakra qu’il répandait autour du morceau qui allait se détacher. Le morceau commençait à bouger un peu quand le glaçon bougeait son bras qui lui permettait de contrôler plus ou moins le rocher grâce à l’environnement. Dans cette situation, il lui fallait pas une force physique extraordinaire mais une force mentale.
Le gros bloc de pierre commençait à bouger, il devait peser facilement 5 tonnes. Cette étendue de pierre commençait à bouger doucement. Il ne cédait pas à la pression, il restait d’un calme, le jeune homme était imperturbable. Le bout de montagne continuait à bouger, il arrivait à garder un contrôle et une fois qu’il sentait que c’était bon. Il le faisait bouger d’un endroit à un autre sans le moindre complication.

« Il est temps d’en finir »

Il levait sa main en l’air avec force et vigueur dans un seul but pousser ce bloc le plus haut possible. Avec la force qu’il avait mis. Avec sa main, il concentrait du Hakkoo, il était en train de le condenser pour que sa puissance soit optimale. Dix secondes suffisaient avant qu’il l’envoie en direction du amas de pierre. La rencontre de la boule et du bloc créer une explosion qui réduisait en cendres 98% de ce morceau. Le reste allait s’éparpiller un peu partout.

....Rentrons.

La troupe se dirigeait en direction des portes du village de Kumogakure.



...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Kage / Modo-Flemo



Kage / Modo-Flemo

Messages : 2516
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 29
Localisation : Entre une belle paire de OO

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Dim 29 Mai - 23:01

/!\ Post d'apprentissage /!\


Un éclair traversa une partie des montagnes et se stoppa en plein milieu, dans une petite vallée quelconque. Konochy se trouvait là, un instant après avoir quitté Tanzaku.

"Bon, pas le temps de lésiner. J'vais commencer par le sceau de régénération."

Il sortit le parchemin du sceau et commença la lecture des notes de sa mère, pensant les mots qu'il lisait.

"Le sceau de conversion puise l'énergie contenue dans la nature pour revigorer le corps et l'esprit. Le processus est complexe et risqué si le sceau est mal maîtrisé. L'énergie naturelle est puissante et dangereuse si on l'absorbe directement. Le sceau a donc été conçu pour minimiser les risques qu'encours son utilisateur. Je conseillerai de maîtriser le sceau dans une situation calme et reposante afin de ressentir au mieux les effets.
Utiliser le sceau en combat est en revanche une tâche plus hardue, il faut donc être prudent et utiliser des clones comme cobaye avant d'être sûr de son coup.

Avertissement : surtout ne pas abuser du pouvoir du sceau. Essayez de ne pas l'utiliser plus de deux fois en une journée
."

Le reste des explications précisait des choses plus techniques et notamment sur tout le processus pour apposer ce sceau plutôt complexe.

-Ça va pas être de la tarte.-

Autant dire que vu qu'il débutait dans l'utilisation du fuuinjutsu, il allait en baver pour réussir un sceau de rang A. Heureusement pour lui, sa chère mère avait donné toutes les données indispensables pour réussir l'apposition du sceau. La maîtrise de la marque ne serait alors qu'une formalité à côté de ça. Bref, Konochy préféra déjà user de quelques clones pour être sûr de bien créer le sceau et ne pas se rater. Car un sceau mal fait peut avoir des effets aléatoires et très dangereux.

Bref, le flemmard se prépara en créant un clone de foudre. Les deux Konochy se firent face un instant, avant que le vrai n'entame tranquillement la série de mudras nécessaires avant l'application du sceau. Il y en avait une bonne quarantaine, donc il s'appliqua à bien suivre l'ordre de marche, ne se pressant sous aucun prétexte puisqu'une fois le sceau est apposé, il l'est à vie. Voilà pourquoi le jounin utilisait un clone pour cobaye, ce dernier ayant une durée de vie très limitée.

"Si je loupe un signe, tout est foiré à coup sûr."

Finalement, il arriva au bout de la série, sans avoir eu l'air de se tromper quelque part. Il concentra dès lors du chakra dans sa main, ce qui forma un sceau au sein de sa paume. Il regarda le résultat et compara rapidement avec le croquis dessiné dans le parchemin.

-Mmh, ça à l'air bon...Bah j'verrai bien si ce qui va se passer.-

Le flemmard s'approcha de son double électrique, qui laissa son buste à l'air libre, le sceau ayant besoin d'être posé à proximité du coeur. Une fois le contact physique créé, il n'y avait qu'a placer le chakra contenu dans sa main sur la peau du receveur. Le jounin suivit cette directive, doutant un peu que ce soit aussi simple que ça.
Mais à sa surprise, la marque se forma normalement et le clone ne sentit pas grand chose, vu qu'il ne fit aucun commentaire particulier.


-On dirait que ça a fonctionné jusque là, mais j'aimerai être sur que le sceau fonctionne correctement.-

-(clone) Ok, je vais essayer de l'utiliser
.-

Le double relu les instructions d'utilisation avant d'activer les facultées du sceau. Mieux valait être sûr de ce que l'on fait, même lorsqu'on est qu'un simple clone. Une fois la lecture bien ancrée, le clone s'installa sur le sol rocailleux, ne se souciant guère du peu de confort que cela lui procurait. Concrètement, l'activation du sceau dans une condition tranquille ne posait pas vraiment de problème. Il s'agissait en quelque sorte d'une porte permettant au corps de s'ouvrir 'spirituellement' à ce qui l'entoure et donc, l'énergie naturelle. La deuxième fonction du sceau permettait de réguler le flux d'énergie entrant et ainsi éviter tout effet secondaire non-voulu.

Le flemmard ayant un réservoir personnel assez conséquent, il avait donc une résistance convenable qui, combinée au sceau, devait en théorie annihiler toute mauvaise surprise. Seulement, sur un simple clone, ce n'était pas tout à fait la même histoire et ce dernier, quelques secondes après avoir activé le sceau, partit en fumée avant même d'avoir pu dire qu'il se passait un truc pas prévu.


-Bon, ça m'avance bien tout ça. Si un clone ne supporte pas le flux d'énergie qu'il reçois, je vais devoir prendre le risque par moi-même.-

Un risque normalement minimisé, mais le doute était dans son esprit et ne serait que dissipé une fois qu'il aurait actionné le sceau sans se transformer en 'on-ne-sait-quoi'.
Il forma donc un autre clone qui aurait pour tâche d'apposer le sceau sur le vrai Konochy.
Sans se presser, l'être de foudre forma les sceaux nécessaires, tandis que le flemmard de chair et d'os laissait son buste à découvert. Il ne comptait pas reculer désormais. Il y avait bien ce risque, mais le jounin avait connu bien pire au cours de son existence et sans doute dans le futur.

Le sceau était fin prêt, le clone interrogea l'original du regard et sans un mot, ils se mirent d'accord. Le double s'approcha, posa la main sur le coeur du vrai Konochy et apposa le sceau. La 'victime' ressentit des picotements sur la zone, mais rien de bien méchant. Suite à cela, le clone se dissipa, laissant un seul et unique Konochy dans cette vallée isolée.


"Bon, jusque là rien ne me semble anormal."

Il était temps d'ouvrir la porte pour le roi de la flemme. Il se concentra donc un peu, et prit soin de suivre la procédure d'activation comme cela était expliqué dans le parchemin. Même si le clone avait déjà fait la lecture précédemment, le jounin préféra s'assurer de n'avoir rien loupé et mal interprété, car la moindre erreur pouvait être lourde de conséquence.
Bref, une fois sûr de lui, il activa le sceau, sans se presser inutilement. Il parvint à ouvrir la 'porte' du sceau et commença à absorber l'énergie flottant dans l'air, tout autour de lui. En premier lieu, le flemmard eu une sensation de puissance, de vigueur, avant de sentir son corps oppressé par l'énergie qui s'accumulait. Il en fit une rapide conclusion.


"Mon corps semble avoir une limite actuellement. Je ferai bien de balancer quelques chose pour libérer un peu de pression avant que ça ne tourne mal."

Pour se faire, il produisit son Rayon Cosmique, frappant la vallée où il se trouvait, carbonisant quelques arbres au passage et sans doute la faune qui était avec.
Après cela, Konochy se sentait plus tranquille. Il avait le plein d'énergie et ne semblait pas avoir d'effet secondaire indésirable.
Cependant, il restait encore une étape à accomplir : utiliser le sceau dans une situation de combat réelle. Concrètement, il fallait reproduire à peu de chose près le processus précédent, mais en omettant quelques détails afin que le temps d'activation soit aussi court que possible
.

"Voilà le plus difficile. Agir rapidement tout en gardant un oeil sur le combat. J'ai intérêt à bien m'entraîner là-dessus."

Pour simuler la situation, le jounin usa encore d'un clone. Il ne comptait pas utiliser de puissantes techniques, mais ferait en sorte d'enchaîner les combos afin d'avoir la plus petite marge possible. Les deux hommes se firent face, semblant se voir dans un miroir. Puis d'un coup de tonnerre, débuta une lutte à armes égales. Le clone s'attardait surtout à attaquer au maximum, tandis que le vrai Konochy s'efforçait de se défendre et essayer d'activer le sceau aussi rapidement que possible.
Autant dire que se défendre contre soi-même était loin d'être aisé. Même si on connait certains de ses propres coups, il y a toujours des chances pour que le clone agissent de manière inattendue.

Le combat faisait rage entre les deux flemmards et l'original commençait déjà à être à court de souffle. Il devint évident qu'il était bien plus facile d'attaquer sans relâche, que de se défendre constamment. Cela le fatiguait rapidement, sans compter qu'il ne trouvait pas le temps d'activer le sceau de régénération. L'autre soucis c'est qu'il n'avait droit qu'a un essai s'il tenait à ne pas dépasser le quota de deux utilisations quotidiennes
.

"Soit je continue à perdre mon temps à me défendre, soit j'en prend un peu pour activer le sceau, au risque d'être exposé à l'ennemi."

Il était clair que s'il voulait arriver à activer le sceau, il allait devoir prendre la deuxième option avant d'être KO sous les jutsus de son clone. Le combat se poursuivit une petite minute jusqu'a que le Konochy de chair trouve l'occasion de se planquer derrière un bon gros rocher.

"C'est maintenant ou jamais..."

Profitant de ce tout petite répit, il lança la séquence d'activation la plus rapide du sceau. L'instant suivant, un éclair explosait le rocher, lui envoyant des pierres dans la tronche avant même qu'il n'ait pu courir. Malgré la douleur du choc, il gardait tout de même les yeux ouverts et cela lui permit de reprendre le combat. Le sceau avait été activé à la va-vite et il ne savait pas encore si ça avait marché.
Le clone continua d'attaquer comme un acharné, lança divers éclairs et autres attaques solaires. Les explosions faisaient un bruit de dingue dans cette petite vallée murée entre deux rideaux de montagnes.

Le vrai flemmard décida de lancer enfin une contre-attaque, ayant l'impression que son niveau de chakra avait cessé de baissé depuis qu'il avait mis le sceau en route. Il nota à juste titre que ses blessures les plus légères se guérissaient à vue d'oeil. Il eu un bref sourire avant d'abattre son clone à l'aide de son raiton favori. Pourtant, malgré que le sceau ait fonctionné, il était quand même bien moins en forme qu'avant le combat. Il est vrai que c'était aussi par la faute du clone qui puisait dans la même réserve que lui. Une juste pause s'imposait avant de passer au second sceau
.


--Enfin fini pour celui-là !--

Edit Neji : ajouté à ta fiche et ryos enlevés.
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Kage / Modo-Flemo



Kage / Modo-Flemo

Messages : 2516
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 29
Localisation : Entre une belle paire de OO

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Dim 5 Juin - 17:25

/!\ Apprentissage...suite et fin /!\

Finalement, son retour à Kumo serait retardé d'une ou deux heures, le temps de récupérer de son combat avec son clone. Néanmoins, une fois son corps calmé avec la bataille, il avait suffisamment de force pour attaquer la maîtrise du deuxième sceau qui lui avait été offert. Si jusqu'alors il n'avait pas pensé à faire usage de fuuinjutsu, il était bien obligé de reconnaître leur grande utilité. Après il avait été bien aidé par les intructions claires et précises placées dans les parchemins, mais il en avait quand même bien bavé pour mettre en pratique l'utilisation de son sceau de conversion.

Bref, il ouvrit le deuxième parchemin et constata en premier lieu que le sceau fourni par son père était bien moins complexe et demanderait probablement bien moins d'efforts infrucueux. Bref, le jounin se lança dans la petite lecture
.

"Le sceau de la fatigue provoque une sensation de légère faiblesse pour celui qui le reçoit. Concrètement, cela se traduit par une légère baisse de puissance, mais aussi une diminution de la vitesse et de la précisions des mouvements, tout particulièrement lorsque la fatigue normale due au combat se cumule avec l'effet du sceau. Cependant il demande un contact physique direct avec l'ennemi. Je conseille donc aux futurs utilisateurs de ce sceau, de bien préparer leur coup."

C'était clair et net. Konochy allait donc devoir user encore de clones pour tester ce sceau. Il regarda donc attentivement comment créer le sceau avant de le poser sur l'ennemi. A sa surprise, c'était plutôt simple, mais il restait à le faire. Heureusement pour lui, il avait maintenant un peu d'expérience dans le domaine, il serait donc un peu plus à l'aise.
Le flemmard remit donc un clone sur pied afin qu'il serve à nouveau de cobaye. Normalement, lors du contact, le clone ne devrait avoir aucune raison de se dissiper, le sceau ne provoquant aucun dommage. Le jounin débuta la petite série de mudras nécéssaires, prenant d'abord le temps de bien mémoriser tout le processus nécessaire, car une fois en combat, il fallait pouvoir agir en quelques secondes et sans devoir se concentrer trop intensément et garder ainsi de l'attention sur les actions de l'ennemi.

En quelques secondes, le sceau était prêt. Le flemmard jaugea le résultat sur cette étape par rapport aux notes du parchemin et ne vit rien d'anormal. Assez confiant, il s'approcha de son clone, posa la main sur ce dernier et libéra le chakra pour que le sceau puisse s'apposer de lui-même.
Le processus se passa sans problème, puisque le clone ne disparu pas le moins du monde.


-Alors ? Une différence ?-

-(clone) Rien de particulier. Il faudrait tester en état de fatigue normal.-

-Ok, envoie une série d'attaques ficitives histoire de vider un peu ma réserve.-

-(clone) Tu veux pas plutôt que je te mette le sceau, vu que c'est chez toi que ça pompe ?-

-Très juste. Vas-y.-


Le clone fit à son tour les mudras nécessaires avant de pouvoir apposé le sceau sur le vrai flemmard. En l'espace de quelques instants, le tour était joué. Les deux Konochy avaient chacun un sceau d'activé sur lui. Par la suite ils se firent face, prêt à engager un nouveau combat, plus sérieux que le précédent. Cette fois-ci, ce serait un véritable échange de jutsus, un mitraillage en règle, un pur spectacle pyrotechnique, la technologie en moins.

Le vrai flemmard dégaina lentement la Shippo Chimera, vite imité par son double parfait. Voilà une occasion rare de se tester au combat rapproché avec une arme, un domaine dans lequel Konochy était loin d'exceller. C'était aussi un moyen de se fatiguer et de mieux tester l'efficacité du sceau en même temps. D'un bond au même instant, les deux opposants firent claquer les lames l'une contre l'autre, sans que l'un ou l'autre ne prenne physiquement le dessus.

Ils reculèrent d'un autre bond, avant de débuter un étrange balet rythmé du son du métal à chaque rencontre entre les lames. Attaque, contre-attaque, parade, esquive, balayette, tous les coups étaient permis pour destabiliser l'équilibre de son adversaire
.

"Cela fait longtemps que je n'ai pas un fait un pur combat de taijutsu...depuis que je suis genin en somme."

Les échanges de coups continuèrent à bon rythme, même si ça n'avait rien en commun avec un combat opposant Zabuza à Killer-Bee par exemple. Les deux Konochy faisaient le maximum, sans pouvoir atteindre l'autre. A bien y regarder, ils faisaient surtout en sorte de bien se défendre, de sortir la bonne parade, d'esquiver au dernier moment. Cependant, à mesure que le combat s'étendait dans le temps, les deux guerriers se révélaient de moins en moins vifs et précis. Déjà amoindri par le précédent duel, Konochy n'était donc plus en très grande forme. Mais il tenait encore bon et trouva même la force de bousculer son clone d'un coup d'épaule. Ce dernier, surpris, répondit par un bon coup de pied en plein abdomen. Les deux adversaires reculèrent pour se toiser d'un sourire en coin, tout en haletant. Sur leur front, la sueur perlait déjà à grosses gouttes.

"On arrive au moment où le sceau fait le plus d'effet."

Le combats repris de plus belle, mais à un rythme moins qu'éffréné qu'au commencement, c'était déjà flagrant. Cela devenait tellement lent que même un Naruto lors de la première saison pourrait faire jeu égal au taijutsu. Seul véritable avantage, le jounin avait une vitesse de déplacement assez élévée tout de même. Néanmoins c'était bien insuffisant pour rivaliser avec un chuunin expert en taijutsu.
Quelques échanges de coups plus tard, les deux Konochy se retrouvèrent à nouveau face à face, complètements hors de souffle
.

-On se traîne...Ha...un max...Ha...-

-(clone) Ouais...Ha...Je ne tiendrai...plus très longtemps...même à ce rythme...Ha...-

-Le sceau semble avoir...bien fonctionné visiblement...Ha...-


Un verdict juste, puisque malgré leur état physique encore convenable, ils étaient à bout de souffle à pouvaient à peine faire un cent mètres sans s'effondrer. Le clone se dissipa donc, laissant plus qu'un seul flemmard dans cette vallée qui avait pris quelques allures de champ de bataille. Konochy alla au petit ruisseau qui traversait cette zone et bu un peu, histoire de faire disparaître cette sensation de soif. Il était temps de rentrer à Kumo, voir où en étaient Kung et Akiko.

-Fini également ! Enfin !-
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
En mode Suisse / Ricola / Administrateur



En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 1872
Date d'inscription : 19/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4300/4300  (4300/4300)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3900/3900  (3900/3900)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Ven 10 Juin - 19:29

Le glaçon qui marchait dans cette nuit sombre continuait sa marche en dehors du village de Tanzaku, il se dirigeait vers les montagnes, plus précisément celle du pays de la foudre. En regardant dans ces affaires, il remarquait qui lui restait encore une mission à accomplir, encore une de plus !? Tout ce qu’il demandait était que cela se passe un peu mieux que les deux précédentes. Malgré le fait qu’il avait accompli ce qu’on lui demandait tout n’était pas noir ou blanc mais cette nuance était plus teintée vers le gris très foncé. Des fois, il fallait faire son devoir. Se retrouver dans des situations complexes ou le choix était important. Marchant calmement, il savait que ces alliés continuaient à le suivre dans ce périple jusqu'à qu'elles n'auront plus besoin de lui.
Connaissant assez bien la région, il entrait bientôt dans le pays de la foudre. Dans ce pays il y a différents secteurs composé de typologies comme les 4 saisons que nous connaissons.

Le jeune homme pour une fois ne passait pas par le chemin habituel pour aller à Kumogakure car ou se trouvait Setsuna, l’actuelle Daimyo était dans un autre lieu. La distance qui séparait son village et la maison du daimyo était environs de 300 kilomètres à vue de nez. Rangeant son ordre de mission, il commençait à réfléchir au meilleur moment pour rentrer en contact avec elle, sa cible. Selon l’ordre de mission, il devait se faire passer pour un maître d’arme qui allait entraîner cette jeune demoiselle. C’était un challenge intéressant mais il en serait plus une fois qu’il serait sur place. Pour le moment, il réfléchissait à la façon dont il allait passé inaperçu chose plus facile à dire qu’à faire. Il ne devait pas se faire démasquer car se mêler des affaires du Daimyo n’était pas forcément la bienvenue, un nouveau conflit risquait d'avoir lieu.
Le jeune homme décidait de garder ce rythme particulier cela lui permettait de réfléchir à divers choses, éventualités. Un fait était avéré pour sa part, le futur ne serait pas joyeux avec de nouvelles luttes incessantes pour ces buts et convictions. Il devait savoir qui était aussi the Chosen One.
C’était tranquillement mais sûrement que le jeune homme poursuivait sur son chemin, il n’était plus très loin de la ville, passage obligatoire ou se trouvait le daimyo. Ce village était sous sa seule gérance. Le jeune homme profitait pour se préparer, il demandait un peu d’aide à Maka pour qu’elle lui permette de créer un nouveau henge de circonstance. On pouvait dire que cet henge était vraiment parfait, on pourrait croire que c’était toujours lui ou presque.


« Il est temps d’y aller »

Rentrant désormais dans cette ville où il allait être évidemment surveillé, épier comme une nouvelle personne ou un inconnu. Ce lieu était bien gardé et la surveillance était à chaque coin de rue. Au niveau de la sécurité c’était aussi stricte qu’à Kumogakure. Continuant à se familiariser avec cet environnement ou il se dirigeait inévitablement vers la belle demeure.

...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Kage / Modo-Flemo



Kage / Modo-Flemo

Messages : 2516
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 29
Localisation : Entre une belle paire de OO

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Dim 21 Aoû - 0:47

Akiko avait vite fuit Kumo, profitant des effets de son genjutsu sortit de nulle part. Elle était parvenue à neutraliser temporairement les deux pots de colle de l'entrée et avait même résisté aux effets du champ énergétique de Kumo. Si l'on compte tout ce qu'elle a fait avant cela, il était évident qu'elle peinait maintenant à avancer à bon rythme, son corps étant lourd de fatigue. Pourtant son visage ne laissait rien paraître de cette déconvenue.
Elle avançait sans penser une seule seconde à se reposer, ni même chercher quelque chose à manger ou un ruisseau pour se désaltérer.
Nul ne savait où elle comptait aller, peut-être même qu'elle marchait à l'aveugle, suivant un chemin au hasard avec peut-être au bout, les réponses qu'elle attend désespérément.

Face à Konochy, elle n'avait pas eu la patience d'attendre plus de trente secondes et il est arrivé le pire scénario possible dans ce face-à-face incongru. La jeune brune n'avait aucun remord quand à ses derniers actes. Désormais, tout individu se mettant sur son chemin serait écarté de toutes les manière possibles, y comprit d'un coup de kunaï en plein coeur. La petite Akiko souriante et joueuse semblait s'être éteinte, noyée d'abord dans les méandres du doute, puis remplacée par ce côté dark qui avait déjà eu quelques sursauts durant les deux semaines précédentes.
La brunette n'était qu'un pantin dirigé par sa propre colère, une colère qui risquait de se transformer en haine avec le temps. Si jamais elle venait à passer ce cap, il serait alors très difficile de la faire revenir dans le droit chemin.


--- Non loin de Kumo ---

Une team d'anbu venait de sortir du village. Leur mission : retrouver et rapatrier Akiko au sein du village. Shoki avait précisé d'utiliser la force en ultime et dernier recours. C'était à ce groupe de quatre shinobis masqués que revenait cette tâche.

-Alors, des indices ?-

-Oui. Des traces de pas récentes venant d'un enfant d'environ dix ou douze ans.-

-L'incident a eu lieu il n'y a même pas une heure. Entre le champ de force et le genjutsu, elle ne doit plus être en grande forme. Elle n'a pas pu aller très loin en si peu de temps.-

-Toki, tu ressens quelque chose dans le coin ?-

-Nan, elle a dû partir tout droit et suivre le chemin habituel.-

-Bon, on avance.-

En une fraction de seconde, le groupe de quatre quitta la zone, fonçant à toute berzingue vers les montagnes.
Revenir en haut Aller en bas
Yutsuki Kagane
Sergent



Sergent

Messages : 787
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 26

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3950/3950  (3950/3950)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3650/3650  (3650/3650)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Ven 26 Aoû - 22:53

Alors que Gin lui signifiait qu’ils pouvaient se diriger vers la sortie, il s’étonna de sa capacité à laisser un lancer de dé décider du destin d’un combat. Il était vrai que Junko n’appréciait pas forcément les surprises. Ou plutôt, elle n’aimait pas ce qu’elle ne pouvait pas contrôler, tout ce qui pouvait induire un changement dans son plan. Elle aimait avoir la situation bien en main. Non pas qu’elle ne puisse pas s’adapter instantanément. Elle était simplement de ceux qui n’aiment pas l’imprévu. La routine lui convenait plutôt bien. Mais la situation ici présente était bien différente et elle tenta d’expliqua cela avec le moins de mots possibles.

-Il ne me plait pas de m’en remettre au destin lorsqu’il est imprévu. Je connais chaque effet de cet ange gardien et ce lancer de dé, s’il peut ne pas m’apporter une aide fabuleuse, peut également retourner la situation. Dans tout les cas, il ne peut pas m’être défavorable, à moins que je ne me sois mal préparée.

Elle n’acheva pas sa phrase, dont la fin était implicite. Si elle se préparait mal à un combat, ce serait de sa faute. Elle ne pourrait donc pas blâmer l’ange gardien. Alors qu’ils marchaient dans les rues plutôt désertes de Tanzaku, l’homme en blanc lui posa une nouvelle question. Junko aurait préféré se laisser porter par le silence de la nuit jusqu’à Kumo, mais elle n’aurait pas se plaisir encore une fois.

-J’avoue avoir pensé cela, mais vous vous êtes néanmoins montré à la hauteur.

Ils s’avançaient vers les portes et Gin continuait à parler. Cela avait un avantage, elle n’était pas obligée de parler. Elle se contentait donc d’avancer d’un pas feutré et rapide. Elle voyait la sortie de Tanzaku se profiler au loin et elle hocha de la tête à la première affirmation de Gin, sans répondre de manière orale. Il enchaina sur Hibari, parlant un peu de lui. Mais il n’apprenait rien de nouveau à Junko, tout cela elle l’avait à peu près deviné. Il lui parla ensuite d’elle, continuant à la complimenter. Junko ne goutait pas vraiment à ce qu’il lui disait, elle préférait douter encore et encore de ses capacités, avancer encore et plus loin. Mais elle ne se rendait pas compte qu’elle ne faisait que développer ses capacités physiques. Sur le plan émotionnel, psychique, elle n’avançait pas d’un poil.

Il lui avait demandé si elle avait des questions à poser sur Hibari, mais à vrai dire, elle n’avait pas grand-chose à lui demander. Elle avait bien dit plus tôt qu’elle n’en savait pas beaucoup sur lui, il n’empêche que ça ne voulait pas dire qu’elle voulait en savoir plus. Finalement, une question émergea, mais elle attendit qu’ils soient sortis du village pour la poser. Pendant ce temps, il avait enchainé sur Kiri. Effectivement, comme il le disait, la situation était paradoxale. Mais pourquoi dire que la cité était reconstruite ? Ils ne pourraient garder les gens venus si la ville était en ruine et qu’ils manquaient de main d’œuvre. Non, soit la ville était bien de nouveau sur pied, par miracle ou sortilège. Ou soit c’était un piège où Kiri n’avait pas vraiment d’importance. Peut-être quelqu’un avait-il besoin d’un grand nombre de cadavres. Mais pour quoi faire ? A moins que ce ne soit d’esclaves ? Mais il faudrait une grande force pour retenir autant d’hommes. Car il était certain que cet appel allait trouver un écho chez tout les dépravés de Tanzaku et du Yuukan, au fur et à mesure que cette annonce allait s’étendre via le bouche à oreille. Est-ce que cela valait le coup de prévenir Mai. Elle hésita un instant, puis décida que non. Cela ne concernait pas Kumo et Mai en serait surement prévenue par Hibari. Ou Gin.

Elle répondit donc simplement à Gin, lui offrant la vérité.


-Je n’en sais rien.

Ils sortirent de Tanzaku et continuèrent sur le même rythme, sans s’accorder de pause. Mais ils se savaient aussi endurants l’un que l’autre, tout du moins pour franchir une distance telle que celle-ci. Si bien qu’ils ne se souciaient nullement de l’allure. Le silence plana un petit peu entre eux et ce silence permit à Junko de réfléchir. Il serait difficile de retranscrire toutes ses pensées ici-même, car elles bourdonnaient, foisonnaient. Une véritable usine travaillait dans la tête de Junko.

Étonnement, ce fut Junko qui brisa le silence cette fois-ci. Elle avait mit à profit ce temps de réflexion pour choisir une question intéressante. Elle n’avait pas voulu d’information sur Hibari, au niveau personnel ou autre. Mais quelque chose l’intéressait.


-Expliquez-moi comment vous avez battu Mai-sama.

Voilà qui était intéressant, constructif. Et cela lui permettrait de cerner encore mieux les capacités d’Hibari. Car bien que tout le monde sache qu’il ait battu Mai en combat singulier, personne ne savait comment. Etait-ce un coup de chance ? Un grand talent ? Une tactique particulière ? Tout cela lui en dirait beaucoup.

Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
En mode Suisse / Ricola / Administrateur



En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 1872
Date d'inscription : 19/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4300/4300  (4300/4300)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3900/3900  (3900/3900)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Dim 11 Sep - 1:53

Hibari était toujours dans le camp de fortune ou la situation ne semblait pas trop avancer. Le glaçon décidait donc de se la jouer en solitaire au lieu de marcher avec les autres. Il avait déjà la flemme de faire ce long trajet jusqu’au bercail. Alors si en plus, il devait supporter la parlote des autres protagonistes en plus, c’était bien trop pour lui. Il attendit un moment pour voir comment évoluait la situation, certains semblaient s’inquiéter pour le Kazekage mais si ce shinobi était resté c’est qu’il avait un plan pour s’enfuir. En refusant l’aide des autres shinobis présents pour une raison qui lui appartenait. Le groupe n’allait pas rester là en le regardant se faire démolir ou rester pour devenir des cibles de cet Empereur. De plus, le Takano avait peut être des informations intéressantes en sa possession. Après tout il avait affronté Kazan et qui savait ce qui s’était déroulé durant cette bataille.

Les artefacts (les Kamidogus) ne l’intéressaient pas le glaçon pour une bonne raison. Son utilité était nulle car il en manquait un et aucun d’entre eux ne savaient comment s’en servir. On pouvait dire qu’il leur fallait toujours plus et encore plus pour leur permettre de gagner. Le jeune juunin se demandait combien il y avait de généraux à sa botte. Il en supposait sans doute entre 5 et 10.
La discussion se poursuivait et le blasé voyait que la personne qui avaient des pouvoirs presque similaires en sien s’en allait en avance. Il lui jeta un regard de circonstance. Chacun vaquait à ses occupations et il allait faire de même. Il n’allait pas rester là alors que avant de prendre également la tangente sans se justifier auprès des autres. Junko restait près de l’Hokage comme l’était un véritable garde du corps. Ce fait ne l’étonna pas plus que ça. A vrai dire c’était prévisible vu les circonstances. Il la connaissait pas mal bien que son alter ego la connaissait bien mieux. Ne parlant pas d’ailleurs pourquoi le faire car le silence était d’or et la parole n’était que charbon.


...

Le glaçon s’entourait d’un halo de lumière jaune. Il les regardait avant de leur tourner le dos montrant bien qu’une personne solitaire ne resterait pas en groupe sans les circonstances particulières. Le Yagami disparaissait en un éclair jaune en éblouissant légèrement les autres. Une seconde plus tard ou presque, il était déjà à plus de cent mètres devant eux. Il avait prit une option sur les autres car c’était lui qui imprégnait le tempo pour les autres. Il n’avait pas besoin d’être trop proche d’eux. De toute façon, elles allaient le rattraper rapidement vu qu’il allait sans doute baisser le rythme rapidement. Il faisait à sa manière et il quittait les 3 gorges de ce pays. La fraîcheur diminuait au bout du temps car il se rapprochait des montagnes du pays de la foudre. En bon premier, il finissait par être le dernier et être relégué derrière ces deux kunoichis. Il ne voulait pas parler et ferait tout pour garder un silence absolu. De plus, elles auraient sans doute des choses à se dire entre femmes et kunoichis sans doute.
Le jeune homme restait calme, il se remémorait le bref combat qu’il avait pu assister pour réfléchir. Il fallait commencer par le bas avant de pouvoir faire tomber le haut comme toujours mais sa pensée qu'il venait d'avoir était véridique.


« Tsss... Nos chances sont minces...»


...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin



Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 21
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Dim 11 Sep - 21:15

Alors que Mai et Junko prenait le chemin de Kumo, l’un des ninja de Konoha expliqua pour commencer la raison de son état, ce qui mena à une certaine conclusion. Les invités de Shao ne pouvaient pas se séparer maintenant puisque ce ninja, Kakashi, avait des visions aléatoires sur le futur (et maintenant sur le passé) et qui venaient sans prévenir. La blonde approuva cette idée, et se contenta d’hocher la tête lorsque son équipier demanda la confirmation de leur invitation à Kumo. Ils purent ainsi partir, malgré qu’un léger contre temps retarda de quelques minutes leur départ.
Le fils du croc blanc se replia subitement sur lui-même en se tenant la tête, poussa un crit et resta immobile pendant quelques secondes.


-Ca va ?

Mai n’eut pas de réponse, mais se doutait bien de ce qu’il se passait même si elle n’en avait pas la certitude. Et puis, elle vit le juunin de Konoha lâcher son crâne lentement tandis que sa respiration ralentissait peu à peu pour redevenir normale. Il finit par se relever grâce à l’appui de l’Anbu, donna quelques détails sur les artéfacts qu’ils avaient découverts, et suggéra qu’ils devaient tous partir à Kumo désormais.

-Très bien allons-y.

Tenant fermement le sac contenant les kamidogus, Mai se demanda si le village des nuages parviendrait à en tirer quelque chose. Il n’y avait pas de raison, mais ces objets semblaient si inconnus et mystérieux, que cela prendrait du temps. Or, du temps, il risquait d’en manquer.
La vision de Kakashi finit par être racontée dans ses moindres détails et chaque personne présente put donc savoir ce qu’avait vu l’homme aux cheveux grisonnants. Sa prémonition était comme incomplète, ou du moins, on mourrait d’envie de connaitre la fin.
De son coté, Mai réfléchissait à certains éléments qu’elle essayait d’assembler à d’autre.


« Les portes de l’avenir… »

-Pendant votre expédition dans le temple, vous n’avez trouvé que ces artéfactes ? Il y avait autre chose, un autre objet ??

Alors qu’une discussion s’engageait plus ou moins, les portes de Kumo se dessinait presque à l’horizon. C’était certain que ce voyage dans les montagnes avait été bien court.

-En tout cas, avec ce que vous avez trouvé, nous avons gagné une sorte d’avantage même s’il reste encore à trouver l’utilité précise de ces Kamidogus.

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Yutsuki Kagane
Sergent



Sergent

Messages : 787
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 26

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3950/3950  (3950/3950)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3650/3650  (3650/3650)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 400
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Dim 11 Sep - 22:46

La Raikage avait été formelle, le rapport attendrait leur retour à Kumo. Junko se contenta de hocher de la tête en s’inclinant très légèrement. Elle avait elle-même hâte de rentrer à Kumo, cela faisait longtemps, lui semblait-il, qu’elle avait quitté la cité des nuages. Pourtant, cela ne faisait même pas quelques jours en réalité. Il s’était toutefois passé tellement de choses entre temps, qu’elle revenait avec un état d’esprit complètement différent. Lorsqu’elle était partie, ce n’était que pour une mission de routine. Elle rentrait avec la guerre sur ses talons.

Alors que Mai avait invité les représentants de Kumo à les suivre, l’un d’entre eux leur confia qu’il préférait rentrer faire un rapport à son Kage. C’était logique et Junko comprenait parfaitement ce point de vue. Elle aurait surement fait de même. Et pourtant, la situation ne semblait pas souffrir le moindre retard. Chaque minute était compté et retarder plus une réunion entre les villages pouvait signifier qu’elle ne se ferait jamais. Nul doute que Shao allait bouger rapidement, maintenant que ses plans étaient découverts. Surtout quand il apprendrait qu’ils avaient des artefacts pouvant être possiblement utilisés contre lui en leur possession. Là résidait le plus grand mystère. Les artefacts récupérés leur serviraient-ils à quelque chose ? Il ne restait plus qu’à l’espérer.

Finalement, Konochy disparut rapidement, ce qui lui attira (en retard), un regard un peu mauvais de Junko. Même s’il était blessé, il n’aurait pas du laisser la Raikage comme ça. Ils pouvaient très bien se faire attaquer de nouveau sur le chemin du retour. Seika aussi semblait vouloir s’esquiver et Junko se dit que c’était la débandade. Chacun partait de son coté et faisait ce qu’il voulait. Mais comme Mai ne leur dit rien, accordant même à Seika le droit de passer à Tanzaku, elle se tut à son tour, respectant encore une fois la décision de la Raikage, bien qu’elle ne fut pas en accord avec elle. Surtout qu’Hibari avait décidé de passer devant eux, comme s’il était ennuyé par la présence d’autant de monde. Elle retint à grand peine un soupir, d’exaspération et de fatigue. Elle était prête, plus que prête à rentrer à Kumo. Si bien que quand Mai prit congé des ninjas de Konoha, elle s’inclina à peine devant eux et la suivit aussitôt.
Ils furent toutefois coupés dans leur élan, le ninja copieur leur expliquant qu’il fallait bien qu’ils rentrent avec eux. Cela semblait la meilleure chose à faire. Elle avait du mal à imaginer un ninja copieur faible comme un genin, mais devant son air maladif, elle ne pouvait que le croire.

Les ninjas de Konoha se joignirent donc aux deux kunoichis et le groupe s’apprêta à partir, chacun ayant un poids sur la conscience, à l’aurore de cette période troublée qui s’approchait à pas trop grands et trop rapides à leur gout. C’est à ce moment que Kakashi s’effondra, se tenant la tête. Bien sur, les gens se mobilisèrent autour de lui. Était-ce le pouvoir des Kamidogus ? Heureusement, il se releva, bien qu’encore mal en point, presque tremblant. Le pouvoir de ces artefacts était impressionnant. Comme de simples pierres pouvaient-elles réduire à un tel état de faiblesse un ninja comme lui ? Ils se remirent en chemin, assez doucement pour que le ninja copieur puisse les suivre. Il leur raconta la vision qu’il avait eu alors qu’ils avançaient vers Kumo, à travers les montagnes. Le climat devint rapidement plus agréable, la neige disparaissant petit à petit pour ne bientôt plus être qu’un souvenir dans leur esprit. Ils avaient rejoint les montagnes qui entouraient Kumo et seraient bientôt arrivés à destination. Junko se décida elle aussi à briser le silence.


-Il semblerait que ces pierres aient un pouvoir sur le temps. Peut-être était-ce utilisé lors de batailles ? Quoiqu’il en soit, c’est une piste que nos scientifiques pourront explorer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Lun 12 Sep - 11:00

Les cinq ninjas étaient enfin en route vers un lieu plus sûr. En principe, la règle d'or dans une fuite était de fuir le plus loin possible & surtout le plus vite possible mais ce détail avait sans doute échappé au groupe de Shikaku. Après tout, avec un blessé dans les rangs, on ne pouvait pas non plus s'enfuir très loin : il fallait penser au bien-être de chacun. A présent, ils se dirigeaient tous vers Kumo no kuni, un lieu présumé sûr. C'était la guerre, une grande guerre ... Qui pouvait dire exactement quand l'ennemi allait passer à l'action? Même Kakashi avec ses visions ne pouvaient le prédire à l'heure actuelle. Et c'est artéfacts, à quoi servaient-ils? Le Stratège irait surement y jeter un œil en temps voulu.

- Nous devrions nous hâter. Kakashi, aucune odeur à signaler?

Personne ne semblait y penser mais l'ennemi pouvait les suivre pour connaitre leur destination finale et savoir ainsi où les trouver exactement. Si tel était le cas, l'Empereur du monde extérieur enverrait son armé sur le village de la Raikage, écrasant surement tout sur son passage. Qu'espérait Shao Kahn au final? Diriger un monde sans vie où la terreur règne? Que fera-t-il s'il ne reste personne à gouverner hormis ses sbires ... Tout ceci n'avait décidément aucun sens, cet créature n'était vraiment pas digne de se croire guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Rikudô



Dieu / Staff~ToN / Maitre des pnjs

Messages : 4717
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
99999/99999  (99999/99999)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: Tout dans mon sceptre petit sacripant !!
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Mer 14 Sep - 16:39

Le duo n'etait plus tres loin des montagnes de Kumo, celles réputés pour leurs pointes abruptes, ressemblant a des piquants acérés, transpercants les nuages, et dit on d'elles, attirant la foudre sur le pays. Kibami prit un chemin assez spécial, il connaissait de nombreux racourcit qu'il utilisa lors de diverses fuites, ou tout simplement, pour arriver plus vite a divers endroit. Il ne portait pas un regard spéciale sur la situation, mais pour lui, toute cette conversations n'etait pas le fruit du hasard, encore moins du destin. C'etait une suite logique et implacable, prévu dans la boucle temporel, il savait qu'etant prévenu de son futur plan, il devait a présent tout faire pour realiser l'ouverture du nexxus. Il avait reussi un plan retardé, ou presque...Il replaça doucement son bandeau en or puis continua sa route dans le calme, jetant quelques regard a un Konochy legerement en remise en question.



....

Il ne dit rien, c'etait comme s'il avait recupéré ce froid qui le caracterisait tellement, pour le moment, le chemin se faisait dans le silence, mais qui sait si le conseillé n'aurais rien a ajouter par la suite. En regardant les nuages, il reflechis un peu plus, puis tout en continua de marcher a vive allure, mais sans s'essoufler, il parla a son ancien et eternel rival.

Ayez confiance en moi, pour cette fois. Le danger est important en cette heure sombre.

Kibami sentait bien que le danger présent etait impressionnant, il n'avait pas, lui non plus, ressentit cette sensation depuis fort longtemps, et la premiere fois qu'il l'a ressentit, c'est lorsque sa monté en puissance l'a lui permit. Il s'etait alors sentit invincible, mais la roue avait tourné. Meme s'il avait guerit de sa maladie, avancé en genetique, et touchait du doigt l'immortalitée et désormais, la connaissance eternelle, il devait rester prudent.

Ce kahn nous a vaincu dans le futur, sa force n'est pas a démontrer. Je vous aide gratuitement pour cette fois.

Il n'ajouta rien d'autre, la pente approchait, celle permettant de voir du haut, les portes du villages de Kumo au loin. Il fallait descendre, mais ce n'etait l'affaire que d'une trentaine de minutes au vu de leurs rapidités respectives...

...........................................................................................

Maitre des Pnj's, Dieu de ToN.
" Des guerriers...J'en ai vu, j'en vois et j'en verrais... "
V1 V2   V3   V4   V5
  Les effets non mis en stat (donc oubliés) par un joueur, ne seront pas comptés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tales-of-naruto.com
Neji Hyûga
En mode Suisse / Ricola / Administrateur



En mode Suisse / Ricola / Administrateur

Messages : 2326
Date d'inscription : 08/05/2009

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5045/5045  (5045/5045)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4535/4535  (4535/4535)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 60
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Mar 11 Oct - 2:30


Le juunin de Konoha quittait le village de Kumogakure pour essayer tout d’abord de quitter le pays de la foudre. Pour le moment, il essayait de rejoindre le chemin balisé qu’il avait pris auparavant. Le vent soufflait un peu et il faisait encore nuit mais pas pour très longtemps car le jour allait bientôt se lever. Il descendait en suivant le chemin balisé pour descendre cette montagne. Il allait de nouveau passer près du chalet mais cette fois ci, il n’allait pas s’arrêter en chemin pour se reposer ou pour faire le plein de provisions.
Neji continuait son chemin et il était encore loin d’être arriver aussi loin, il avançait à un bon train en gardant une cadence plutôt élevé mais toujours sans se fatiguer.


« Je suppose que Haellia est déjà retournée à Konoha depuis le temps. J’espère que les autres ne sont pas déjà partis de Tanzaku. »

C’était une sorte de contre la montre pour lui, l’oeil blanc ne fit pas de halte ni même de pause. Pour le moment le terrain était un peu désertique mais cela changeait car il pouvait voir des herbes, des arbres, et des animaux qui vivaient dans ce lieu qui pouvait paraître des fois si calme. Des autres fois, c’était une nouvelle fois la nature qui se déchaînait en rendant souvent la traversée impossible. Heureusement que dans cette nuit, le temps était assez clément, il ne pleuvait pas et le ciel étaient remplis d’étoiles. Il ne s’attardait pas sur ce détail comme pouvait le faire certaines personnes qui aimaient profiter de cette vue magnifique quand les cumulonimbus n’étaient pas présent. L’œil blanc profitait pour boire un peu d’eau pour s’hydrater sans ayant besoin de faire une quelconque pause. Il remettait sa bouteille d’eau ou bien sa gourde dans son petit sac de couleur marron qu’il n’oubliait jamais de prendre pour effectuer une mission. C’était là dedans qui déposait différents affaires allant de parchemins à des encas.
La nuit, les shinobis se déplaçaient moins rapidement que le jour car leur vue n’était pas aussi fiable et il fallait plus faire attention pour éviter de buter sur une pierre et de se gaufrer. Tous les ninjas n’étaient pas forcément doués dans toutes les circonstances, certains faisaient des boulettes sans le vouloir et cela avait des fois des répercussions sur la mission ou le reste. C’était un facteur qui n’était pas recensé mais qui était arrivé pourtant à presque tout le monde que par exemple qu’un de ces coéquipiers se blessent par mégarde. En arrivant à ce point, il est sans le vouloir une sorte de gêne pour la bonne conclusion de la mission.


« Le jour va se lever »

Neji venait juste de remarquer ce fait au moment ou il venait de quitter le pays de la foudre, le village de Tanzaku était encore à plusieurs centaines de bornes de sa position. Il gardait sa concentration en profitant de ranger sa manche qui à cause du vent avait un petit pli. Il aimait être clean sur lui, certains ne faisaient pas attention à ce qu’il mettait ni même de la façon dont il s’habillait. Neji mettait des vêtements blancs qui devaient être sa couleur préféré et de préférable un peu ample au niveau des bras afin qu’il puisse effectuer ses techniques du Juuken ou Kaiten sans être le moins gêné. Contrairement à certains, il n'aimait pas avoir des vêtements trop flashant donc le jaune, le orange et d'autres couleurs similaires étaient totalement prohibées pour sa part.


...........................................................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yua
Capitaine / Membre du conseil / Admin



Capitaine / Membre du conseil / Admin


Messages : 1237
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 21
Localisation : Avec son frère

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4180/4480  (4180/4480)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
3770/4220  (3770/4220)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 2870
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Lun 24 Oct - 19:32

Après Kumo, le paysage se transforma peu à peu. Le duo passa devant le chalet qui servait d’auberge parfois, et continua son chemin à traves les hauteurs rocheuses. Lentement, Mai sentit une boule se former dans le fond de son estomac. Elle n’en restait pas moins sérieuse, mais pensait fortement à ce qui se passerait une fois las bas. Il était certain que la blonde participerait au face à face avec Shao et elle se savait cibler comme étant une personne à vite faire tomber parmi ceux qui affronterait l’empereur. Mais ces pensées furent interrompues par Kyoshiro, qui plutôt bavard sur ce coup-là, insista sur la puissance Kumonienne. Il semblait vraiment très confiant, peut être même qu’il ne se rendait pas compte de la force que possédait l’ennemi commun, ni même de tous les moyens utilisés pour en venir à bout. Mai le regarda un instant, le juunin avait presque comme lut dans son esprit et dans un sens, il avait cherché à lui redonner peut être un peu d’espoir là où la raison régnait en grand maître depuis plusieurs jours. Il était positif, et c’était ce genre d’attitude qui pouvait lui redonner le sourire.
Elle fit peser le silence quelques minutes, les yeux fixés sur le visage de Kyoshiro, et puis, Mai tourna la tête, se remit face à l’horizon et lui répondit enfin.


-La force de Kumo… Je dirais plus celle du Yuukan tout entier. N’oublie pas qu’il n’y a pas que nous contre cet homme, et qu’il n’y a pas non plus que les bons qui le combattent…

Et, alors que le chemin était presque fait pour arriver à Tetsu, Mai stoppa l’avancé du groupe. Ils purent ainsi se reposer, manger et reprendre ainsi toute leur force avant le nouveau départ. C’est à cet instant que la Raikage se retourna vers l’Anbu qui les accompagnait depuis le début.

-Il est temps de nous séparer. Nous avons déjà déterminé ce que tu dois rapporter, mais si jamais il te faut quelque chose.. ?

Mai s’adressait ensuite bien entendu à Kyoshiro puisque l’homme masqué les accompagnants était en mission et que par conséquents, ses courses personnelles devaient être remises à plus tard et qu’il n’avait pas son mot à dire la dessus.

...........................................................................................
-Gants draconiques
-Sanction
-Gatling predator

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   Lun 24 Oct - 19:56

Kyoshiro et Mai continuaient leurs voyages à travers les montagnes de Kumo à présent, toujours accompagné de l'Anbu qui était en mission. Le Juunin restait toujours très confiant à l'approche de ce combat face à cet inconnu. Rester positif, c'est sûrement l'une des choses les plus importantes avant d'engager un combat qui décidera du destin du Yuukan. Il regarda durant quelques instants la Raikage qui, quant à elle n'avait pas l'air aussi confiante que Kyoshiro. L'homme aux yeux rouges n'en tenu pas compte et cette dernière insista bien sur la force du Yuukan tout entier, d'un côté, elle n'avait pas tord, il n'y avait pas que Kumo dans tout ça.

C'est sur que... Il y aura de meilleurs combattants que d'autres. Mais chacun sera utile dans cette bataille, on ne peut pas perdre de toute manière. Il va falloir tout donner, jusqu'à la mort si il le faut. Et j'y suis déjà préparé, mentalement.

Le Juunin était vraiment très sérieux à ce moment-là, fixant droit devant lui comme si il sentait quelque chose. Peut-être que Shao allait réaliser un carnage totale contre toute la puissance du Yuukan. C'était fort probable en tout cas, de toute façon, il y aura des pertes autant d'un côté que de l'autre. Et puis, il ne fallait pas oublier l'armée de Shao, qu'il faudra anéantir avant de s'attaquer à lui. Quoi qu'il en soit, cette guerre allait vraiment être difficile et d'après Kyoshiro, le Yuukan partait sur un désavantage du fait que beaucoup de ninjas, n'avaient pas encore l'expérience de la guerre. Lui-même, ne l'avait pas. Le groupe s'arrêta ensuite, Mai fit un bref récapitulatif et demanda au Juunin si il n'avait pas besoin de quelque chose à Tanzaku. Ce dernier réfléchissa assez rapidement. L'un de ses points faibles était sa perte de chakra très rapide sur des combats à longues durées.

Des pilulles de chakra. Deux me seront nécessaire, si vous n'avez pas assez de ryos, Raikage-sama, n'en prenez qu'une. J'ai encore quelques ressources au niveau de mes jutsus qui me seront utiles dans ce domaine-là.

Kyoshiro attendit les prochaines directives de Mai, il n'avait aucune idée de la prochaine direction à prendre. Le Juunin avait simplement hâte d'être sur le terrain de combat, face à une énorme armée et au monstre, Shao.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Montagne du Pays de la Foudre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Montagne du Pays de la Foudre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les terrils : montagne du plat pays
» elle est belle la montagne
» Balade au pays Basque
» LA MONTAGNE S'EST ACCOUCHEE D'UNE SOURIS
» Jambon pays ananas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Montagne-