AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On parcours la montagne en chantant...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: On parcours la montagne en chantant...   Ven 26 Mar - 23:20

Non Konochy ne chantait pas, en tout cas, pas comme on le pense. Il se contente de fredonner discrètement, l'air distrait.
Malgré l'urgence de la mission, il ne se pressait pas le moins du monde. Parcourir les montagnes du Pays de la Foudre était un exercice fatiguant, même pour un ninja, hormis peut-être les brutes comme Killer-Bee, Tetsu ou le Raikage.
Konochy lui était beaucoup plus calme dans ses déplacements. Il se rattrapperait plus tard dans les steppes pour retrouver ce fameux marchand pris en otage par quatre hommes.

Pour l'heure, le jounin repensait à l'espion de Taki, mais aussi à Akiko qu'il venait de recueillir chez lui. Sa bonté dépassait celle de bon nombre de shinobis et cela lui avait souvent été reproché au cours de sa carrière de ninja. Mais c'était dans sa nature et au fond, il préférait cela plutôt que d'user de torture. Tuer gratuitement ne faisait pas non plus parti de ses principes.
Pourtant, il a été amené à plusieurs reprises à donner la mort, son plus intense souvenir était l'exécution de Kibami, quelques années plus tôt après un intense procès sous le jugement du Raikage.

Mais aujourd'hui, Kibami était bel et bien là, du moins présent en tant que consiller suprême, mais absent du village, tout comme le Raikage.


"Si on m'avait dit qu'on entendrai de nouveau parler de Kibami, jamais je ne l'aurai cru. Il est vraiment increvable."
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Sam 27 Mar - 2:56

Seika arriva dans les montagnes tout près de Kumo. Il prit un léger sentier peu abrupt dont le citoyen arrivait à suivre. Seika regarda un partout envoyant son affinité fuuton autour d’elle essayant de trouver une forme étrange. Elle se tourna ensuite vers le citoyen qui était déjà couvert de sueur.

-Vous êtes déjà épuisée?

-Désolé, mais je n’ai pas l’habitude de marché autant.

Seika roula les yeux et décrocha sa gourde et la lança vers le citoyen qui l’attrapa maladroitement. Il en but pratiquement tout le contenu et rendit la gourde à la kunoichi qui poussa un soupir de découragement. Elle continua ensuite son avancer dans la montagne regardant partout autour d’elle, de mauvais souvenir resurgit dans sa mémoire quand elle vit un rebord abrupt. Seika regarda le citoyen et commença son ascension, elle avait elle-même de la difficulté à traverser, elle glissa sur le rebord et s’accrocha de justesse au rebord.

*C’est trop risquer de passé par ici, je dois trouver un autre chemin.*

Seika retourna de l’autre côté pour rejoindre le citoyen, Seika regardait ailleurs essayant de trouver une issu possible. Seika s’accrocha alors à la paroi et essaya de grimper, rien à faire la roche n’était pas assez solide pour tenir son poids.

-Comment allons-nous sortir d’ici!

-Ne craignez rien… accrocher vous à moi nous allons grimper le long de la parois pour monté un peu plus haut, il y a sûrement un chemin moins risquer…

-Mais… vous venez tout juste d’essayer…

Seika se tourna vers le citoyen, et lui fit un signe de main, l’homme ne semblait pas tout à fait sur de ce que la kunoichi voulait faire. Seika poussa un long soupir et s’approcha de l’homme et le força de grimper sur son dos. La chuunin en eu le souffle coupé, il était plus lourd que prévu, mais elle allait réussi à monté la parois. Elle concentra son chakra dans ses pieds et commença à montée la paroi qui semblait beaucoup plus haute.

- NOUS N’ALLONS JAMAIS Y ARRIVER!

Seika serra les dents, ses pieds entrèrent trop profondément dans la pierre et elle failli tomber totalement en bas de la paroi. Seika glissa et s’accrocha de justesse à un morceau de pierre qui tenait bon au poids des deux personnes.

-accrochez-vous nous allons y arriver.

-s’est du suicide.

Seika serra les dents et donna toute ses forces pour essayer de se reprendre, elle sentit les bras du citoyen glissé, la kunoichi pris alors peur et entra ses pieds dans la pierre en y concentra son chakra, après être sûr de rester accrocher et rattrapa de justesse l’homme qui s’apprêtait à chuter, la kunoichi sentit son masque glissé de son visage, elle leva le visage rapidement voulant cacher son visage et réussi à remonté l’homme et enfin ils arrivèrent saint et sauf sur l’autre parois un peu plus élever.

-Désolé pour tous ses ennuis, nous arriverons bientôt à Tanzaku…

-Je l’espère…

Seika poussa un soupir de découragement et réussir enfin à retrouver l’herbe fraîche un peu plus bas. Ils continuèrent de marcher un long moment jusqu’à ce que Seika aperçoive enfin Tanzaku qui grandissait rapidement devant leurs yeux.


-10 ch
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Mer 31 Mar - 9:58

Le marchand sur le dos, Konochy arpentait désormais les montagnes de son Pays, des montagnes qu'il connaissait bien pour y avoir passé des dizaines, voir même des centaines de fois au cours de ses nombreuses missions pour Kumo.

-Encore deux heures et nous y sommes.-

-Vous êtes fatigué ?-

Le jounin tourna légèrement la tête vers le marchand.

-Pas vraiment, mais vous savez tout aussi bien que moi que parcourir les montagnes demande un efforts supplémentaire.-

-Ah pour les ninjas aussi alors. Je pensais que vous étiez plus endurants que ça.-

"Je vais finir par le planter là si il continue son baratin arrogant."

L'air blazé, il continua néanmoins sa marche sur les chemins escarpés menant à Kumo. Deux heures à tenir, supporter les sarcasmes d'un marchand parmis tant d'autres. Le jounin se concentra sur des choses plus gaies, comme la séance de shopping qui l'attendait et la petite Akiko qui le marquait déjà avec ses 'Ero-Konochy' plus ou moins jutsifiés. La voix portante du marchand tira Konochy de sa rêverie.

-Et pour ma cargaison volée, il y aura une compensation ? Je vous signale quand même que j'ai beaucoup perdu dans cette affreuse histoire.-

-Ça ce n'est pas à moi d'en décider. Il faudra vous arranger avec les grosses têtes.-
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Sam 3 Avr - 10:29

La pluie avait cessé et quelques rayons de soleil perçait la couche ombrageuse des nuages . Ils se reflétaient sur les parois humides des montagnes donnant à la simple pierre des allures de diamants . Mô contemplaient cela, il peignait le paysage dans son esprit ce qu'il était incapable de faire avec ses mains . Après une pause de quelques secondes il reprit la route sur des chemins boueux et rendues glissant.
Son radar interne détecta une présence qui s'approchait à tout vitesse mais il n'y avait pas à s'inquiéter il ne connaissait que trop bien cette signature énergétique . L'homme se posa devant lui comme une simple plume.



Wendo ravi de te voir , je t'ai cherché du regard à Kumo je me doutais que tu ne me louperais pas . Je te remercie de m'avoir fait voyager dans le village . Tu peux enlever ton masque .


Wendo enleva son masque d'anbu de Kumo .

Cette tenue est très utile .... j'ai eu vent des motifs de ta venue . Suna va t-il déclarer réellement nous déclarer la guerre ? n'est ce pas contraire aux objectifs de nôtre organisation , je n'ai jamais cru l'argument de la "guerre pour faire la paix"


A vrai Wendo je ne sais pas trop quoi te répondre si je pouvais lire l'avenir comme un livre bien des choses seraient plus facile . Ma venue était plus une reconnaissance de la position politique réelle de Kumo j'ai voulu tirer sur l'élastique pour savoir jusqu'à quelle point il pouvait se tendre . Le résultat n'est pas très bon...

Je comprends ....

puis tu connais nôtre objectif, l'équilibre . Celui ci ne peut pas s'atteindre que par des variations à la marge, dès fois il faut des changements de directions brutales et cela peut être une guerre . Nous savons que la mort au final n'est pas importante ... mais la souffrance engendré est le cout réel de tout ça .


Je vais t'accompagner jusqu'aux frontières du pays de la foudre.

Les deux membres du lotus blanc marchèrent côte à côte . Ils abandonnèrent les sujets sérieux pour parler de banalités et autres futilités non existentielles .
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Jeu 15 Avr - 20:39

Kira arriva dans les hautes montagnes de Kumo, plus qu'une petite heure et il arriverai à Kumo no Gakure. La montée était toujours aussi raide, ça n'avait pas changé en quelques heures! Kira grimpait les montagnes assez rapidement et habilement, sautant de rocher en rocher pour aller plus vite.

'' Mission achevée... Encore une de réussire à mon palmarès. Aucune mission de ratée depuis que je suis ninja, aucune mission n'arrivera-t-elle à interrompre mon invincibilité de réussite niveau mission? Bah, ça viendra sûrement une fois, mais je ne l'espère pas, je voudrai pas décevoir le village. Raaah, j'avais oublier, quand je rentre je vais devoir parler de ma visite à Suna, super... Esperons que cela se passera bien... ''

Kira arriva en haut de la montagne et s'assit sur un rocher afin de prendre une petite pause, monter cette montagne était assez éprouvant même pour un ninja de Kumo qui connaissait le moindre recoin de ces montagnes. Après cinq minutes de pause, il descendit de la montagne à toute vitesse, quelques kilomètres et il arriverait bien à Kumo. Faire son rapport puis, parler de sa mission à Suna ou il avait semé la pagaille si on peut dire comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Mizoku
Kazekage

avatar

Kazekage

Messages : 1700
Date d'inscription : 25/09/2009
Age : 23
Localisation : Sunaze-city

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2880/3180  (2880/3180)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2720/3020  (2720/3020)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 570
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Sam 17 Avr - 4:36

Mizoku arriva enfin dans les montagnes tout près de Kumo. Il marchait rapidement réfléchissant à ce qu’il allait faire. Il hésitait à faire un henge et entrée comme ça dans le village de Kumo. Il savait qu’il devait entrée incognito, mais pourquoi? Il voulait seulement avoir un livre qui venait du village de la foudre rien de plus. Bien que les tensions entre les deux villages étaient grands, il ne voulait pas faire la même erreur que dans le passé. Il continua de marcher pendant un moment le vent frais lui redonnait de l’énergie. Il descendit légèrement une pente raide et s’arrêta sur le rebord des montagnes. De là, il pouvait apercevoir le village de Kumo paisible.

*Bien que Gaara m’a demander de m’infiltré comme Bachi me l’a demander pour le village de Kiri quelques mois plus tôt, je ne veux pas qu’une guerre éclate entre nos deux villages, bien que les tensions en se moment soit grande.*

Il regardait le village un moment, les souvenirs lui revenu à l’esprit, il serra les poings et ferma les yeux, il sauta ensuite dans le vide et atterri lourdement sur le bord de la falaise qui descendait rapidement. Le Juunin se rattrapa à la dernière minute et atterri en douceur sur la terre ferme. Il avança ensuite vers l’entrée de Kumo, tête haute non pas près à se battre, mais d’entrée dans le village en leur expliquant ses motivations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Mer 21 Avr - 18:29

Kira arriva près de la montagne et commença à s'engager dans la longue et rude montée. Il courrait à vive allure, allant de droite à gauche pour éviter les pierres qui trainaient devant lui. Il aperçut un faucon au loin qui tournoyaient autour de la montagne, frontière de Kumo.

'' Mission accomplie! Celle-ci était facile, très facile. Ce n'était que de simple brigand, j'aurai peut-être pas du les tuer, j'ai été un peu dur avec eux les pauvres... Bon, je vais aller faire mon rapport à Mai, puis j'enchainerai avec une nouvelle mission, je me dois d'acquérir de nouvelle techniques à nouveau, il m'en faut autant d'attaque que de défense. Une technique pour protéger Kumo d'une grosse attaque serait pas mal aussi, mais ce serait plutot à Mai d'avoir une technique dans ce genre... Je verrai bien. ''

Kira arriva alors au sommet de la montagne et s'arrêta sur un cailloux pour faire une pause, il déposa son épée par terre, vingt kilos à porter sur son dos non-stop, c'est pas toujours facile, même pour quelqu'un comme lui qui à une bonne carrure. Après une petite pause de cinq minutes, Kira attacha son épée dans son dos et commença à dévaler la montagne à grande vitesse. Arrivé en bas il s'arriva et le garde lui souria en lui disant.

Déja de retour, c'était rapide!

Des simples brigands, c'est pas difficile tu sais, t'en aurait fait autant je pense.

Oui tu as raison!

Kira souria légèrement au garde puis partit en direction du village qui n'était plus qu'a quelques kilomètres.
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Mer 28 Avr - 7:43

Ah les montagnes ! Si majestueuses ! Si belles ! Si grandes ! Faisant la jalousie des autres Pays. Le seul lieu au monde où l'on pouvait 'toucher' les nuages et froler le monde des Dieux ou des défunts héros de ce monde. Pourtant, l'heure n'était pas vraiment à la contemplation, si l'on en juge par le rythme soutenu adopté par le jounin-fainéant de Kumo. Il faut dire que les nouvelles qu'il avait à rapporter n'avaient rien de rassurantes si l'on prend en compte ses petites réflexions personnelles.

Quoi de plus normal quand votre village est menacé de l'extérieur, mais aussi de l'intérieur. Difficile donc, pour la jeune 'Raikagette' de tenir son rôle avec aisance quand les dangers peuvent survenir de tous les côtés.


"Voilà aussi pourquoi je tiens à ma réputation de flemmard : je ne risque pas d'être glorieusement élu Raikage par des vieux tout juste bons à s'occuper de leur potager."

Konochy passa un énième col, avant la descente finale vers Kumo. De loin, le village avait l'air aussi calme - ou agité - que d'habitude, une vision toujours réconfortante à chaque fois que l'on revient d'une mission à l'extérieur. Pour autant, le jounin ne leva pas le pied et fit en sorte d'arriver aux portes assez rapidement.

"En tout cas, je suis bien content de rentrer et de pouvoir retrouver mon lit."
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Jeu 17 Juin - 21:15

Ayant quitté Kumo, Konochy passait désormais les nombreux cols qui se dressaient sur sa route, sans le moindre effort apparent. Il se mit même à chanter, comme si il était libéré d'un poids, profitant même de l'échos extraordinaire des montagnes pour s'amuser comme un gamin. Cependant, je tairais le contenu des paroles que je me contenterai de qualifier : d'illicite.
il croisa sur son chemin quelques marchands étonnés, ce qui alimenta ses belles chansons de nouvelles rimes cinglantes.

Son côté Dark prenait véritablement le dessus depuis son passage aux portes du village. Ses doutes s'étaient évaporés, en même temps que le peu de bon côté qui subsitait de son conscient. Il passa à environ un kilomètre d'un combat opposant un ninja et un griffon. Le flemmard n'y prêta pas plus d'attention que ça, prenant quand même le temps de hurler quelques paroles bénies envers eux, avant de rire comme un fou et reprendre son chant de joie avec une impression de bonheur et de liberté jamais ressenties auparavant.


-Quel plaisir, quelle jouissance, haha ! A mort les doutes et les questions sans intérêt ! Croquons la vie à pleines dents et au diable tous ces crétins qui veulent dominer le monde ! Mais avant de savourer cette liberté au maximum, il faut vraiment que je me débarasse de ce charmant Kibami et peut-être aussi de cet Éclair Jaune Pisse ! Hahahaha !! Et ensuite j'irai demander Mai en mariage !...Mmh, il faudra que je pense à acheter des bagues de fiançailles. Mais bon, les deux boulets d'abord, aha !-
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Sam 19 Juin - 18:46

La forêt avait laissé place à quelques étendues d'herbes vertes recouvrant des collines, puis au paysage gris et rocailleux des immenses montagnes du Pays de la Foudre. Il ne chantait plus comme lors de son précédent passage. il se contentait de marcher en silence, l'air neutre sur son visage. Depuis la mort d'Akiko, il ne faisait plus le flemmard, ni le pervers d'ailleurs. Était-ce le signe d'une nouvelle évolution vers d'avantage de matûrité ?

Seul l'avenir allait en décidé, tout comme ce dont j'ai parlé durant mes précédents posts de balade. Pour l'heure, il ne restait plus que quelques cols à passer pour enfin revenir à Kumo, le village le plus proche du royaume des Dieux, le village des demi-Dieux, haha ! *tousse* Bref, un village régulièrement traversé par des nuages ou frappé par de violents orages selon la météo ou l'humeur du vieux Kage catcheur, encore plombé à l'hôpital.
Le chemin était toujours escarpés et cela ne facilitait pas le transit dans le Pays, notamment les grosses carrioles des marchands ou les caravanes des nomades de tout poil et toute contrée.


"Ça fait un bout de temps que j'ai pas eu de nouvelles de mes chers amis nomades. Après tout le dicton dit bien : pas de nouvelles, bonne nouvelle...Mais dans le jargon ninja, ça signifie mauvais présage et gros danger...Aller, après ce sont des nomades, ils ne sont pas tenus de faire des rapports à tout bout de champ."

Konochy continua donc sa route vers Kumo, voyant déjà Mai avec un air sévère et Kibami faire ses grands discours de morale à un ryos et demi.
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Ven 23 Juil - 22:43

Lentement mais sûrement, le convoi arpentait les différents cols menant à Kumo. Dans les montées, les hommes luttaient pour tracter les lourdes charettes malgré l'aide du flemmard. En descente, la lutte était tout aussi hardue : empêcher tout le matériel de descendre à toute vitesse et de se crasher dans un ravin, réduisant l'expédition à néant. Là aussi, Konochy y mettait du sien, sa force de ninja étant un atout non négligeable dans cette situation.
Maintenant davantage occupé à aider l'équipe de construction, il ne faisait plus vraiment attention à ce qui se passait autour, surtout que ses interrogations au sujet de Mai revenaient à nouveau.

Qu'éprouvait-il vraiment ? Éprouvait-il quelque chose pour sa supérieur ? Comment être sur de tout ça ? Mais le pire pouvait encore arriver : en parler directement à l'interessée et ça, Konochy n'était pas du tout prêt à l'accomplir. De toute manière, tant qu'il n'aurai pas fait la lumière sur ses propres impressions, parler à Mai n'était même pas envisageable. Enfin bon, pourquoi penser à tout ça dans un moment pareil ? Peut-être pour passer le temps ou pour essayer de remplir tant bien que mal ce post et d'atteindre les dix lignes requises. A bien y regarder, nous en sommes qu'a sept et demi. Galère...

Bref, que dire d'autre sur ce voyage vers Kumo ? Hé bien qu'il arrivait peu à peu à sa fin puisque le petit groupe avait enfin le tas de ruine sous les yeux. Quelques commentaires fusèrent sur l'état lamentable de ce village autrefois resplendissant et redouté. Certains soupirèrent en pensant aux heures de travaux qui les attendaient, que Konochy s'empressa de contrer en avançant les mêmes arguments qu'il avait lancé au réceptionniste de l'entreprise à Tanzaku. Cela suffit à faire taire les mauvaises langue tandis que l'entrée du village était désormais toute proche.


"Hum, et si on commençaient ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Dim 25 Juil - 6:30

Le ninja suivait un long sentier quand il sentit quelqu’un approcher. Il se dissimula dans l’ombre et coupa sa respiration lui permettant d’écouter ce que les passants se disaient. Hikage reconnu parmi les hommes, sont ex ami Konochy. Les hommes qui se dirigeaient vers Kumo avaient l’intention de reconstruire le village, quand ceux-ci disparurent de son champ de vision, Hikage respira profondément et frappa la paroi rocheuse en colère. Ils allaient reconstruire Kumo. Ce n’était pas sa nuit . . . Kubitsa lui avait dit qu’il était pardonné et l’avait laissé à son sort contre la Raikage.

-. . .

Hikage se continua son chemin dans la montagne, le vent s’éleva calmant ainsi tous les muscles du shinobi qui était tendu et en colère après son supposé allier qui l’avait laissé à son sort contre tout Kumo. Hikage s’arrêta un moment et tomba assit sur le sol, il enleva son masque qu’il accrocha à sa ceinture et ferma les yeux un moment laissant le vent frais s’engouffré dans ses cheveux roux.

*Pourquoi allez à Ame . . . se lâche m’a abandonné . . . Tanzaku est plus près d’ici . . . en plus ils on besoin de gens pour accomplir plein de mission en tout genre . . . ça me fera un peu d’argent.*

Le ninja rouvrit lentement les yeux et décida de se lever malgré qu’il aurait préféré resté dans cette endroit calme habituellement, mais s’était trop risquer, car il pouvait rencontré à tout moment des ninjas de Kumo qui ne se gênerait pas à le tuer pour avoir une prime. Il reprit son masque et le remit sur son visage et descendit la montagne et poursuivi sa route dans les plaines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Lun 2 Aoû - 23:02

Kyoshiro arrivait devant les montagnes et commençait à grimper, ce n'était pas une chose des plus faciles, mais le Juunin n'allait pas renoncer dès le début, il se devait de trouver Hikage le plus rapidement possible afin d'en finir une bonne fois pour toute avec cet Anbu qui avait causé tant de malheur au village de Kumo Gakure. Grimpant assez vite, Kyoshiro élaborait déjà sa stratégie depuis un moment, préparé une embuscade, des enchaînements... Suprendre Hikage avec des clones qui ne seraient que des leurres pour préparer une attaque puissante. Ce n'était pas facile, surtout pour un assassin, le Juunin n'était pas un stratège né. Il s'imaginait déjà au combat face à l'ancien Anbu du village de la foudre. Il espèrait que le combat soit pleins de rebondissements, que Hikage serait puissant et qu'il arriverait à rivaliser face à Kyoshiro. Les deux hommes ne s'étaient jamais entendu, ce qui avait provoqué une haine entre eux deux, le combat pourrait bien tourner en bain de sang, surtout avec les attaques physique du Juunin.

'' Finalement, direction Tanzaku... Cela fait tout de même quelques heures que l'attaque contre l'Akatsuki est finie, Hikage à déjà pu se rendre à l'hôpital de Tanzaku ou à l'auberge du Croc Argenté. Quoi qu'il en soit, Hikage ne s'en sortira pas vivant et j'espère qu'il sera assez puissant pour rivaliser avec mes attaques de Taïjutsu. Je vais devoir me méfier, je ne connais pas ses techniques et si il est devenu Anbu ce n'est pas pour rien je pense. ''

Kyoshiro arrivait au sommet de la montagne, regardant au loin, il voyait la ville de Tanzaku en miniature. Il commençait alors à descendre de celle-ci, rapidement et arrivait sur la terre ferme au bout de cinq petite minutes. Le Juunin prit alors la route en direction du village le plus réputé du Yuukan; Tanzaku no Kuni.
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Mar 3 Aoû - 9:54

Le flemmard avait quitté Kumo et arpentait maintenant les différents cols, toujours sans se presser. Sa mission n'étant pas urgente, il n'avait absolument aucune raison d'accélérer. A quoi cela pouvait-il lui servir ? A part le fatiguer inutilement et le mener plus rapidement à une autre mission, rien du tout...Ah si, obtenir le gain financier un peu en avance, mais ce genre d'appât n'était pas ce qui marchait le mieux avec lui. On peut même dire avec assurance qu'une nuit en galante compagnie serait une meilleure motivation pour lui. Mais dans le contexte actuel, ce n'était qu'une utopie et un fantasme irréalisable.

En revanche, voir prochainement Kumo retrouver une partie de sa splendeur passée était tout à fait d'actualité, même si cela devait prendre encore plusieurs mois. Par contre, le flemmard restait assez indécis sur une chose singulière : ses réels sentiments vis à vis de Mai. Après cette obsession de la retrouver suite à la catastrophe, Konochy avait retrouvé une sensation plus distante, comme si la Kage était resté qu'une amie et une personne de confiance, bien que la seule. Lui-même restait assez indécis, ayant rarement éprouvé un réel sentiment d'amour. Il en avait sans doute perdu l'intensité ou la saveur, au point de ne plus le différencier de l'amitié. C'était certainement cela son dilemne sentimental. Peut-être que si il tentait une déclaration à l'aveuglette cela déclencherai quelque chose...mais le risque d'un retour négatif noircissait le tableau. Cela valait-il la peine de prendre un rateau ? Et puis, de ce qu'il voyait, Mai semblait le considérer aussi comme un simple ami. Peut-être était-elle avec le même problème que lui ? Qui sait, tout était encore envisageable.

Mais pour le moment, il fallait se reconcentrer sur cette mission, puisque les plaines du Pays du Riz étaient visibles, non loin des montagnes, mais aussi de la forêt...qui avait manifestement bel et bien changé. C'était comme si les montagnes du Pays de la Foudre tentaient d'envahir les terres du Pays du Feu.


"Drôle de paysage. Bizarrement, la plaine d'Oto est toujours identique, comme si le phénomène s'était arrêté aux derniers arbres...Vraiment étrange."
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Dim 15 Aoû - 17:52

Le petit groupe arpentait les montagnes depuis déjà plus de trois heures à un rythme vraiment molasson, pire même qu'Hibari en mode blasé. Quelques chants s'étaient élevés au début du premier col, rapidement interrompus par les beuglements de la vieille qui disait avoir mal à la tête. Autant dire que cela avait un tantinet plombé l'ambiance, déjà pas très détendue. Le flemmard lui n'éprouvait guère de fatigue à un rythme aussi faible et se contentait de surveiller de temps en temps les alentours. Pourtant la nuit tombait déjà et ils n'étaient qu'au deux tiers du voyage. Il fallait sans doute dormir dehors, à la fraicheur montagnarde, reposant les esprits échauffés durant le journée. Le camp fut établi dans une petite vallée et lors du repas du soir, diverses histoires furent échangées autour du feu, comme une bonne de copains. Konochy y contribua aussi modestement que possible, n'ayant pas trop envie de raconter ses aventures avec Kibami ou encore ses premières cachettes défectueuses autour des bains chauds, ayant écourtés ses séances de voyeurisme amateur.

Un peu plus tard, les dernières voix se turent, laissant place au concert de criquets et aux hululements du vent entre les pics montagneux. Cette ambiance un peu spéciale ne rassurait pas trop les deux enfants du groupes, mais ne les empêcha pas de dormir. D'autres en revanche piquèrent vite du nez avant d'ajouter leurs ronflements à la joyeuse musique d'ambiance. Le flemmard heureusement, ne fut guère dérangé par tout cela, bien obligé de monter la garde, juste au cas où.
Le vent agitait sa touffe de cheveux bruns alors que son regard se perdait dans les quelques étoiles visibles dans le ciel parsemé de nuages. Cela faisait un petit bout de temps qu'il n'avait pas eu l'occasion de passer une nuit dehors, au calme pour méditer de tout et rien.

Il repensa à Kibami et son amnésie supposée. Nul ne savait si c'était encore une comédie sournoise du conseiller, tant il était capable de tout pour réussir ses objectifs. Il pensa à Akiko qui devait se balader dans ce ciel voilé par les nuages du doute. Mai fut aussi sujet à ses pensées et il se posa de nouvelles questions ayant plus ou moins d'importance comme : méritait-elle d'avoir une rélation avec quelqu'un comme lui ? Était-elle une femme qui puisse être concquise ? Le coeur et la raison se battaient en silence sur ce sujet épineux.

Puis le matin arriva peu à peu, effaçant les interrogations nocturnes comme le Soleil efface le noir du ciel pour le colorer d'un superbe bleu. Tout le petit monde émergeait d'un long sommeil réparateur et semblait apaisé, y comprit la vieille peau qui affichait enfin un sourire. Après un bon petit repas, tout le matériel fut démonté et arnaché au dos des plus solaides gaillards avant que la marche ne reprenne à allure lente. Il ne leur faudrait que quelques heures pour atteindre enfin Kumo.
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Mer 1 Sep - 11:58

Le flemmard était donc dans les montagnes, parcourant toujours le même chemin depuis des années, inlassablement vers l'horizon entrecoupé de pics rocheux. Ces longues heures de marche en solitaire étaient presque une sieste pour lui, tant il ne ressentait pas l'effort, ni la fatigue. Il ne pensait plus à rien, comme plongé dans une méditation, tel un zombie. N'importe quel brigand amateur pouvait penser qu'il était somnanbule, mais en réalité, il était tout ce qu'il y a de plus attentif. Il savait entendre au-delà du vent des montagnes. Le moindre roulement de caillou, le bruit d'une charette sur le chemin ou même le pas d'un enfant. Cet avantage était bien sûr à porter au crédit de l'habitude et de l'entraînement qu'il avait suivi étant plus jeune tout comme la majorité des ninjas de Kumo. Rares étaient ceux qui pouvaient surprendre un ninja dans sur son territoire. Seuls les espions ou les assassins les plus expérimentés pouvaient se targuer de ce genre de réussite.

Et Konochy, de quoi pouvait-il se vanter ? Posséder sa deuxième affinité ? Pourquoi pas étant donné que son corps avait assimilé les propriétés des rayons solaires, ce qui était en soi très rare. Pourtant, il fallait se rendre à l'évidence que sa maîtrise du Kouton était loin de faire le poids contre Hibari qui maîtrisait son Hakkoo, affinité plus au moins équivalente, mais étant héréditaire. Cependant, il savait qu'il pouvait se rapprocher de ce niveau de maîtrise, mais pour cela, il lui fallait affronter une nouvelle étape qui promettait d'être longue et douloureuse.

Mais avant tout cela, il devait rassembler les fonds nécessaire afin de profiter des services du dojo du seigneur Rikudô. Cela annonçait donc de nouvelles missions plus ou moins palpitantes dans un avenir proche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Dim 5 Sep - 0:05

Elle descent de la montagne a cheval tralala ou plutot...A dos de dragon! La Anbu de Konoha avais beaucoup a faire et si peu de temps! Elle avais en tete une sorte de barriere en petal de fleur qui pourrais parer le ninjustu et le taijutsu. La jeune fille saute du dos de Tetsu et entame un combat face a son familier , feu contre eau ce qui aventage la blonde qui mets peu de sa force dans cet entrainement improviser.La jeune kunoishi utilisais en premier le taijutsu suivit du ninjutsu et de son genjutsu special.

-Pfuuuuuu Tetsu tu peux partir je vais rester encore un peu.
Tetsu-Bien maitresse.

La jeune blonde se trouve donc seule en pleine montagne...Le loup derriere la petite maison qui mange mere-grand...Enfin bref elle est totalement dans son trip assise comme Boudha , les yeux fermer et elle se concentre sur son chakra qu'elle fait bouger plus ou moin vite dans son corps, regullant les flux et reflux tout en harmonisant avec ses organe tel que le coeur et les organes viteaux.Elle ne sentit pas la presence du ninja qui venais, ni rien en faite, plonger dans ses reflexion sur le chakra et peut etre l'aquisition d'une nouvelle technique.Puis elle invoque a nouveau son dragon et repart vers son village natal.


Dernière édition par Aiko Hikari le Lun 20 Sep - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Dim 5 Sep - 22:01

Konochy n'était pas mécontent de retrouver de belles montagnes entrecoupées de profondes vallées, de lacs abritant des espèce aquatiques uniques au monde, bien qu'il ne se souvienne pas avoir piqué une tête dans l'un d'eux. Depuis bien des années, le flemmard prit le temps d'admirer ces bosses, ces pics qui s'élevaient vers les nuages, comme une force surnaturelle voulait créer une chemin menant au paradis ou au royaume des Dieux, selon votre préférence. Mais bon, le jounin savait très bien qu'au-delà de ces fameux nuages il n'y avait aucun Dieu, juste quelques volatiles courageux qui se lançaient dans un concours de celui qui monte le plus haut.

De toute manière le flemmard préférait garder le plus souvent les pieds sur terre, signe de lucidité, mais ne l'empêchant pas de rêvâsser de temps à autre de quelques belles courbes et formes voluptueuses. Parfois ses pensées faisait ressurgir des visages du passé, ses parents, des cousins, l'académie, des conquêtes d'enfance ou ses premières missions en tant que genin, souvenir imprimé dans la mémoire de chaque ninja.

Ah, voilà que Kumo était en vue, bien qu'il y avait encore quelques kilomètres à parcourir. Mais bon étant donné qu'il s'agissait du dernier col, le jounin profitait d'une vue imprenable sur son village qui avait bel et bien retrouvé ses forces, bien que moins impressionnant que par le passé. Les grandes bâtisses rondes n'existaient plus et il n'y avait que de petits baraquements et quelques immeubles ne dépassant pas trois étages. Il était enfin de retour à la maison, de retour à Kumo.


"J'espère que Mai a trouvé un peu de temps pour se reposer."
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Lun 6 Déc - 22:26

Konochy parcourait désormait les montagnes de son Pays avec facilité, bien que sortant tout juste de l'hôpital. Il lui restait une petite chose à régler avant d'attaquer pour de bon cet entraînement qu'il prévoyait de faire prochainement. Cependant, il profita qu'il n'était pas ne mission ou pressé par quelque chose pour admirer à nouveau ce paysage familier. De grandes et belles montagnes, perçant parfois le ciel parsemé de quelques nuages, ce qui donnait de là haut, un panorama singulier et digne d'être sur toute carte postale. En hiver, le spectacle divergeait davantage encore, le sommet des fameuses montagnes étant recouvert de neige, semblant couper la tête de ces pics de terre imposants et majestueux.

Plus à l'ouest, le paysage changeait à nouveau, les montagnes étant moins abruptes, les sommets de plus en plus arrondis et bien moins hauts. Depuis ces endroits là, on avait un vue d'ensemble sur les plaines du Pays du Riz, tout proche, mais aussi sur la dense forêt composant une majeure partie du Pays du Feu. Konoha n'était évidemment pas visible en temps normal, mais il des rumeurs disaient qu'en cas de ciel parfaitement dégagé, on pouvait observer la grosse coline de roche, surlesquelles étaient gravés les protraits des cinq Kages de Konoha, à l'aide de jumelles, mais le flemmard n'en avait jamais eu l'occasion. De toute manière, il avait assez vu Konoha dernièrement avec le virus 48 qui avait déferlé jusque là-bas, le dernier lieu où il avait combattu Kibami et finalement, gagné par la force de ses mots et non de ses poings.

Néanmoins la destination actuelle du flemmard était une zone des plaine plus sombre, au pied des premières grandes montagnes, une zone où l'on trouvait de nombreuses et dangereuses cavernes. C'était dans ce coin là, que Konochy se rendait, invité par Kibami lui-même. Le temps était passé depuis la visite éclair de l'ex-conseiller mais le jounin tenait à y aller, curieux de savoir ce que voulait vraiment lui confier Kibami
.
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Mar 15 Fév - 18:16

Finalement, Akira ne fut pas bien long, se fit voir par le flemmard et sans un mot, ordonna l'ouverture des champs de forces. Konochy salua brièvement Kana et suivit l'Anbu en direction des montagnes, d'abord dans un silence total, mais le jounin avait bien l'intention de connaître davantage les motivations de son équipier.

-Alors, qu'est ce qui te lie à Rokubi ou son jinchuurikki ? Tu as parlé de ton père, mais étant donné que c'est un peu personnel, tu n'es pas obligé de répondre.-

"Cependant, tu ferais bien d'y répondre, sans quoi je ne pourrai pas avoir une toute entière confiance à ton égard
."

Les deux compères continuèrent leur chemin dans les cols escarpés, empruntant des chemins non-commerciaux, plus court pour les deux bonhommes. Le flemmard réfléchissait au moyen de trouver la trace du Rokubi et en vint rapidement à certaines conclusions.

-Bon, je ne crains qu'il faille aller à la pêche aux infos à Tanzaku. Car je doute que les villages livrent des informations de leur plein gré sur leurs Bijuus, dans l'optique où Rokubi ferait partit d'un village ninja. Dans le cas contraire, il sera bien plus difficile à débusquer, que ce soit pour nous ou l'Akatsuki et sachant que je n'ai pas de compétence particulière dans la détection de chakra, j'espère que tu as quelques dispositions dans ce domaine, sans quoi notre mission est déjà mal embarquée.-

Quoi c'est du pessimisme ? Mais c'est vous les pessimistes à force de croire que ce sont les autres qui le sont (Laughing) ! Konochy est simplement réaliste, sachant très bien qu'un Jinchuurikki en liberté se fait quasiment invisible aux yeux du monde et que l'Akatsuki a de bons traqueurs sous sa houlette.
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
Etudiant à l’académie

avatar

Etudiant à l’académie

Messages : 1875
Date d'inscription : 19/05/2009
Localisation : Dans les jupes d'Arcueid

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: + que tout les membres réunis
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Mer 23 Fév - 18:53

Hibari avait quitté l’entrée sud du village de Tanzaku, il avait envie de mettre en place son plan qui nommait the exxecution ou the death penalty. Les deux x était pour une marque fait exprès comme un copyright. Le glaçon avait semble t’il besoin de bouger un peu plus rapidement ses muscles s’étaient endoloris après ce faux combat, il avait besoin d’aller vite pour une fois, d’accélérer sans pour autant avoir l’envie de s’arrêter une seule seconde.De ce fait, il passait en quelque sorte les vitesses comme si il était une grosse cylindrée pour atteindre la sixième sa vitesse de croisière ou il atteignait son apogée en fonçant comme une fusée vers sa destination. Personne n’était en moyen de l’arrêter dans son avancée spectaculaire dans le pays de la foudre. Il voyait les montagnes à l’horizon puis quelques secondes plus tard, il s’arrêtait en voyant une échoppe, il était dans le pays de la foudre. La raison qu’il s’arrêtait était qu’il voyait quelque chose qui l’intéressait au plus haut point et qui allait l’aider dans le futur.
Profitant pour faire une halte en mangeant quelque chose, il n’allait pas se gêner surtout que ces échoppes roulantes faisait le tour du Yuukan pour récupérer les meilleurs ingrédients. Il lui fallait bien qu’il mange un peu surtout que bientôt ca serait bien différent.Ce qui remarquait c’était non loin de l’échoppe, il y avait un masque et une cape vert. C’était le masque qui l’attirait en premier. Il était vrai que son visage ne passait pas inaperçu et pouvait heurter la sensibilités des bonnes mœurs pour ne pas dire bisounours qui peuplait le village caché de Kumogakure. Le visage d’Hibari était abîmé, il avait des marques sur tout son visage comme une gangrène qui s’étendait sur tout son corps.


Pendant qu’il se faisait servir et que la personne en face de lui avait du mal à le regarder dans les yeux, ce qui était assez compréhensible, le temps qu’elle se tournait pour faire ces occupations. Le Yagami profitait pour prendre le masque et revenir sur la table de l’échoppe sans se faire remarquer, c’était facile pour lui qui avait un don pour la vitesse. Ce masque de métal allait cacher son visage.




Il profitait pour le ranger dans son sac de sport. Une fois que c’était fait, il faisait de même avec la cape vert. Finissant de manger ce délicieux repas, il profitait pour s’en aller. Il était dans les montagnes et allaient rejoindre la plus grande ou se trouvait son village.
Il allait bien entendu l’essayer tout comme la veste de couleur verte qui était assez grande pour l’englober de la tête au pied.


...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Hijou
Assassin / Support d'Ame

avatar

Assassin / Support d'Ame

Messages : 801
Date d'inscription : 18/05/2009
Localisation : Ame

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4650/4650  (4650/4650)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4120/4120  (4120/4120)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 1805
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Jeu 24 Mar - 12:56

Le voyage se poursuivait pour Kitai qui abordait tranquillement les premières montagnes, encore vierges de toute neige. Mais la fraîcheur de l'atmosphère ne trompait pas, on approchait du zéro au thermomètre. Elle profita que la météo soit encore clémente pour 'invoquer' sa grosse veste polaire qui lui tombait jusqu'aux genoux. En chemin, elle collecta quelques fruits des bois avant qu'il ne fasse trop froid. Bien sûr elle ne s'embarassa pas d'une tonne de fruit, mais bien se nourrir permettait au corps d'avoir assez d'énergie pour se réchauffer dans un environnement froid, sans compter le blizzard dans lequel la rousse allait bientôt devoir survivre. Car même si l'on connait déjà ses dangers, le traverser représentait toujours une épreuve humaine importante, même pour des shinobis confirmés. Mais au besoin, Kitai était toujours en mesure de mettre le feu si jamais elle se sentait trop fraîche.

Pour le moment, la jeune native d'Iwa était encore en bonne forme, franchissant les diverses montées et descentes sans réelle difficulté, apercevant par-ci, par-là, des animaux de montagne comme des chevreuils, mais aussi des écureils ou des lièvres, fuyant la zone à toute allure pour s'enfoncer dans la forêt de conifères. Mais bientôt, il n'y aurait plus que le vent puissant du blizzard, la neige tombant en abondance et plus aucun repère visuel pour se diriger convenablement.
Lentement, les sapins disparurent, tout comme l'herbe sur le sol, laissant la terre et la roche à nue. Devant Kitai s'étendait les monts enneigés faisant office de rempart naturel pour Yuki. C'était derrière ces grandes montagnes que la nature et le froid se déchaînaient
.
Revenir en haut Aller en bas
Gin Yagami
Etudiant à l’académie

avatar

Etudiant à l’académie

Messages : 1875
Date d'inscription : 19/05/2009
Localisation : Dans les jupes d'Arcueid

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4950/4950  (4950/4950)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4550  (4550/4550)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: + que tout les membres réunis
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Dim 21 Aoû - 23:57

Comme le pensait l’auteur du précédent post, la venue de cette personne n’était pas du goût de cette dernière bien qu’elle ne laissait pas paraître cela a première vue mais si on grattait un peu derrière sa carapace qu’elle avait construite durant ces années alors on pourrait découvrir le poteau rose. Oui, les pensées étaient parfois les éléments qui nous permettaient de pouvoir nous dépasser ou de faire des choses impossibles dans la réalité. Le henge d’Hibari était un peu amusé de la situation surtout qu’il voulait juste faire cette mission en collaboration pour mettre derrière eux ce passé si tumultueux mais il savait que cela était impossible.

Souriant comme toujours, ses yeux étaient fermés pour le moment. Le jeune homme était habillé d’un blanc et il marchait toujours à côté d’elle qui lui répondait après un instant, le temps de se faire à cette idée qu’il allait être là durant cette mission peut être jusqu’à la fin d’ailleurs. C’était pour la kunoichi comme avoir un boulet qu’on portait et qui risquait d’être gênant en plus.


Vous arrivez à me cerner dites vous, j’ai encore quelques doutes là dessus bien qu’en me côtoyant quelques temps vous avez pu vous faire une idée sur ma personne bien entendu. Tout comme j’ai pu m’en faire une sur vous avec un peu d’aide. Une personne discrète, intelligente et discipliné qui a un grand potentiel d’avenir.


Cette jeune femme prit un temps avant de reprendre. Le juunin était en train de lui d’imaginer quelque chose et jeta un coup d’oeil à cette dernière pour voir sa réaction. Il remarquait rapidement ce fait si elle devait choisir entre lui et Hibari, ça serait ce dernier sans aucun doute ce dernier.
Bien qu’il savait cela, ce n’était pas un frein pour lui au contraire, il aimait imposer sa présence surtout face à une personne ayant des capacités de self contrôle et d’impassibilité élevée.


Il est vrai que le tuer sans savoir si il possède les informations en sa possession est risqué mais on ne sait jamais comment peut se passer les choses. On peut tout préparer durant un long moment en pensant à tout et voir que finalement que rien ne se passe comme prévu.

Elle voulait mettre un plan en place pour le capturer et ensuite le faire parler. C’était ce qu’il fallait faire et le jeune homme avec ce smile si caractéristique profitait pour poursuivre.


Mais je n’attendais pas moins de votre part de trouver la bonne stratégie à adopter.
...
Je suis un peu comme vous, j’exécute la tâche qu’on m’a demandé, cela ne va pas plus loin pour ma part.


Le duo continuait leur avancée dans les montagnes même si le terrain était parfois difficile mais un shinobi ne s’arrêtait pas à ce genre de détail. Il profitait finalement par ouvrir les yeux et montrer ses pupilles couleur cyan. C’était rare mais cela avait un but particulier, donner plus d’importance à ses prochains propos.


J’aimerai que vous écoutez cette histoire attentivement Junko-san. Une personne qu’on nommera Gin a été dans un groupuscule nommé les 7 dragons, il était l’un des membres et le bras droit de Raizen qui est le chef. Cette personne a rencontré cette homme par hasard et dès qu’il l’a vu la seule chose qu’il voulait à cette instant, c’était de prendre sa place en voyant ces capacités. Ce Gin avait un grand potentiel et Raizen décida de lui donner sa chance et au fil d’années en années, il devenait de plus en proche et s’approchait de cette personne pour connaître ces capacités mais surtout ces faiblesses.

L’homme habillé en blanc remarquait qu’ils étaient pas loin de descendre cette montagne et qu’il n’aurait plus qu’à marcher pour faire le reste du parcours jusqu’à Tanzaku. Il savait qu’elle l’écoutait et il poursuivit donc sur sa lancée.

Ce jour J arriva et il tentait de le tuer pour prendre sa place car tel était son ambition mais malheureusement tout ne s’était pas passé comme prévu. Il réussit à le blesser gravement et en contrepartie, il laissa sa vie car cette personne lui avait caché sa carte maîtresse. Il fut surpris mais au moins il mourra pour ses convictions.
Et c’est comme ça que sa vie devait normalement prendre fin mais le destin lui joua un mauvais tour....


Avec un sourire, il ne terminait pas son histoire pour une bonne raison, il allait lui proposer quelque chose, une sorte de marché, il serait curieux de savoir ce qu’elle déciderait face à cette proposition.

Je sais que ma présence n’est pas désiré. Je suis prêt à laisser ma place mais à une seule condition. Un baiser...Un simple baiser de votre part sur la joue.

Voilà ce qui lui disait avec un sourire des plus narquois tout en la regardant droit dans les yeux, elle avait son destin entre les mains et quoi elle choisissait Hibari était gagnant c’est ce qui est bien dans l’histoire. Elle devait trouver cela curieux de sa part mais cette personne était une énigme à lui tout seul.

...........................................................................................
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Koizumi Junko
Légende de Kumo

avatar

Légende de Kumo

Messages : 789
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 28
Localisation : Jamais très loin d'Hazama

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
5050/5050  (5050/5050)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4550/4450  (4550/4450)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 666
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Dim 28 Aoû - 20:15

L’étrange binôme avait franchit les portes de Kumo, leur joute verbale continuant sans cesse. Gin semblait très intéressé par la situation. Junko, elle, l’était beaucoup moins. Elle n’aimait pas qu’on vienne entrer dans sa sphère privée. Bien sur, Gin avait totalement raison, mais pour Junko, ce qu’il disait frôlait l’aberration. Elle était trop enfermée sur sa conception de la vie. Et tout ceci était si fermement ancré en elle qu’elle n’aurait jamais pensé à aller voir ce qu’il y avait à coté. Ou même jeter un coup d’œil ouvert à l’état de son esprit. Non, elle préférait regarder en haut, comme pour éviter de voir la réalité. Mais à force de regarder le ciel, elle avait finit par oublier que la terre existait.

Bref, pour Junko, cette conversation ne menait à rien, elle pensait que Gin voulait simplement s’amuser, pour tenter de déclencher une quelconque réaction chez elle. Mais c’était difficile. En effet, les sujets qu’il abordait ne la touchait que peu. Sauf celui de sa famille bien sur, mais c’était une autre histoire. Aurait-il creusé dans sa fidélité à Kumo, son honneur, son travail, il aurait peut-être aboutit à quelque chose. Mais non, il était allé se perdre dans le méandre des sentiments, tentant de les faire, si ce n’était découvrir, réapprendre à Junko. Il semblait vouloir lui rappeler leur existence. Peine perdue. Junko savait très bien que le commun des mortels se laissait régir par ses désirs, ses sentiments, ses envies. Et elle trouvait cela bien idiot. Elle préférait largement se tenir au dessus d’eux et les toiser de haut.


-Je vous réponds sincèrement, c’est juste que je ne réponds pas ce que vous souhaitez entendre, voilà tout.

Il continua ensuite sur sa litanie sur l’amour. A croire qu’il se croyait un fervent chevalier défenseur des bons sentiments. Junko comprenait, comme à peu près tout les humains, ce qu’était l’amour, ce n’était pas comme si elle ne captait pas du tout ce qui se pouvait se passer entre les humains, cette alchimie si particulière. Après tout, les deux autres genins de son équipe avaient été follement amoureux. Et c’est bien pour ça qu’ils avaient, entre autre, décidé de déserter. Et ils avaient finis tués. Si bien que Junko avait imprimé une image plutôt mauvaise de l’amour. Et quand elle s’était rendue compte qu’il n’y en avait pas ou plus entre ses parents, cela avait suffit à la conforter dans le fait que cette émotion était stupide et poussait les gens à la folie. Maintenant, comme il le disait, Junko n’avait jamais rencontré quiconque qui ait pu soulever quoique ce soit chez elle. Peut-être aussi la raison de cette passivité, de ce regard sans réelle profondeur une fois qu’on la connaissait. Et ce n’était pas faute d’avoir croisé nombres de gens méritants. Il semblait qu’elle soit hermétiquement fermée. Même la créatrice de Junko ne savait pas très bien comment les choses s’annonceraient de ce coté et si ce n’était en rien un sujet tabou pour la jeune kunoichi, il était difficile de voir ce que l’avenir lui réservait de ce coté-là.


-Non en effet, mais ce n’est en rien une perte. Pourquoi est-ce votre cas ?

Cela lui semblait très probable vu comment qu’il en parlait, peut-être cela pourrait-il l’orienter ailleurs.
Ils étaient sortis du village et finalement Gin lui annonça qu’il laissait la suite à Hibari. Il était un peu étonnant que le hengue fasse la loi entre ces deux-là. Hibari devait ne pas aimer être forcé de suivre les caprices de Gin. Il lui posa une dernière question sur la mission mais elle se contenta simplement d’un hochement de la tête. Maintenant qu’elle savait que c’était avec Hibari qu’elle allait devoir agir, elle n’avait pas besoin de gaspiller sa salive à lui expliquer un plan.
Hibari réapparut et effectivement, il ne semblait pas être de mauvaise humeur. C’était tout à fait compréhensible. Mais bon, il était quand même difficile de savoir s’il était vraiment énervé ou simplement blasé comme d’habitude. Si le visage de Junko était neutre, celui d’Hibari semblait toujours en avoir marre de tout ce qui l’entourait. Ce qui était peut-être le cas d’ailleurs.
Quoiqu’il en soit, alors qu’il lui disait que le voyage serait plus tranquille, Junko voulait entamer à son tour la conversation, elle voulait savoir ce qu’Hibari avait vu/entendu alors que Gin avait le contrôle. Etait-ce un grand trou noir pour lui ou suivait-il attentivement les faits et geste de son double si bavard ? Pour cela, une simple question suffirait.


-Avez-vous connaissances des affiches postées à Kumo Hibari-san ?


Il serait intéressant de savoir si Hibari avait suivi toute la discussion et inversement si Gin suivrait leur mission. Il était certains que les deux avaient conscience l’un de l’autre. Peut-être pouvaient-ils même discuter ensemble ?

-Si oui, je pense que vous comprenez le plan qui en découle…

...........................................................................................
Sac à Dos :
Revenir en haut Aller en bas
Konochy
Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

avatar

Feignasse de Kumo / Modo-Flemo

Messages : 2521
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 31
Localisation : Dans mes rêves

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
0/0  (0/0)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: .00
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   Lun 12 Sep - 22:18

Le pervers de Kumo avait laissé les revenants au village et parcourait désormais les montagnes pour sa petite affaire. Enfin petite...il risquait quand même gros en voulant contacter Kibami afin de les aider, car l'ex-conseiller, s'il avait retrouvé son comportement le plus connu, ne les aideraient pas sans contre-partie généreuse. C'était un risque à prendre, mais sachant que le vil rouquin savait beaucoup de choses, il était probable qu'il puisse aider l'alliance à dévoiler les pouvoirs des objets dérobés à Shao.

"Il ne se contentera pas du droit d'être réintégré à Kumo. Il va certainement chercher à monter très haut sur l'échelle du village et donc, mettre la main sur diverses choses à Kumo."

La perspective n'était pas réjouissante, mais il était également possible que Kibami soit encore de bonne foi, mais dans tous les cas, il serait difficile de savoir s'il est honnête ou non. Konochy continua sa route, réfléchissant à la manière de procéder, aux arguments qu'il pourrait soumettre au rouquin sans trop exposer Mai et le village. Et puis les mots de Kung au sujet de Kibami restaient dans sa tête. L'ex-conseillé avait été une aide précieuse dans la guerre contre l'Empereur et donc, il ne pouvait s'empêcher de penser qu'il avait raison d'aller voir son rival le plus ancien.

Au hasard de son chemin, le flemmard leva la tête et vit à quelques kilomètres une étendue verte et dégagée : les plaines d'Oto. Il y serait après un ou deux petits cols. Quand à sa petite migraine, elle était toujours là, mais il semblait s'en être accommodé, après tout, il avait connu pires douleurs dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: On parcours la montagne en chantant...   

Revenir en haut Aller en bas
 

On parcours la montagne en chantant...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» elle est belle la montagne
» LA MONTAGNE S'EST ACCOUCHEE D'UNE SOURIS
» La montagne en deuil, Jean Ferrat s'en est allé...
» MENACE SUR LES DONGRIA KONDH La montagne sacrée Survival signale One Voice s'allie et nous ?
» la sage femme françoise...Mon parcours avec les sages femmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Montagne-