AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Domaine du clan Uchiha (Général)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Domaine du clan Uchiha (Général)   Mer 20 Nov - 15:38

La fin de soirée s'était parfaitement bien passée. Les deux couples s'étaient amusés, ils avaient rigolé et bu peut-être un peu trop. Lorsqu'ils se quittèrent vers trois-quatre heures du matin, Ema pu profiter de son homme. Pendant trente minutes environ, ils étaient restés dans le salon. La tête sur le torse de Hisashi, la demoiselle souriait, heureuse. Après ces quelques minutes, ils montèrent se coucher, trop fatigués pour tenter quoique ce soit d'autre, l'alcool ne devait pas aider. Bien que les pays soit en guerre, il était bon de trouver ces petits moments agréables avec ceux que l'on aimait. D'ailleurs, il était bien content que sa chérie ne soit plus dans les forces armées du village, qu'elle ait pris en quelque sorte sa retraite et considérée comme faisant partie de la réserve. Elle n'avait plus à se battre, ça le rassurait. Dans ces conditions, il pouvait se battre pour deux sans craindre pour l'autre. Malheureusement, ce n'était pas le cas de Uchiha Kagami. Celui-ci était engagé et dans l'unité de son aîné. Leur pouvoir s’accommodait bien. L'un maîtrisait l'illusion comme aucun autre et l'autre, eh bien il maîtrisait un pouvoir assez complexe. Une sorte d'espace bouillant usant des illusions et permettant au cadet d'atteindre n'importe qui dans la zone de son frère. Cela déclenchait un brasier infernal où seuls les ennemis mourraient. C'était un peu fou, en y repensant, quelque chose de terriblement efficace et ayant tué beaucoup de gens. Son frère lui avait dit qu'il pensait maîtriser le sang ou, quelque chose du genre. De quoi faire bouillir les gens de l'intérieur mais aussi de l'extérieur grâce au Katon. Autant dire que les croiser n'était pas une bonne idée.

En tout cas, ça leur permettait de vivre et de passer de bons moments. Le lendemain, le couple se réveilla quasiment en même temps. La vie de ninja réglait les gens comme des horloges alors il n'était pas étonnant de voir un couple de ninjas se réveiller exactement au même moment. Ils descendirent ensemble prendre un petit-déjeuner. Croissants, pains au chocolat, ils avaient un peu de tout. Chaque matin la boulangère leur mettait ça à l'arrière-cuisine, un avantage d'habiter juste en face. Elle faisait ça pour ceux qui le demandaient même si, bien sûr, cela coûtait un tout petit peu plus cher pour la livraison.


- Que vas-tu faire aujourd'hui ? Il y a une réunion, non ?
- Oui, cet après-midi. Elle commencera vers quinze heures, je pense.
- Ok. Tu vas inviter tout le clan à venir ?
- Je pense, même les jeunes. La réunion commencera pas la présentation du nouveau leader du clan bien que je doute qu'elle soit là, et ensuite ceux qui veulent partiront que l'on puisse parler du mois passé et futur, comme à chaque bilan. J'irai voir mon père après.

La demoiselle fit un signe de tête pour dire qu'elle avait compris. Le petit-déjeuné se finit et ils commencèrent un peu de ménage. Rapidement, la matinée était passée et ils dinèrent en couple avant un peu d'exercice. Ils faisaient du sport dès qu'ils le pouvaient : pour ça, ils allaient derrière chez eux, à trois pâtés de maisons il y avait des terrains d'exercices pour le clan, histoire de garder certaines techniques secrètes. De là, ils rentrèrent une heure avant la réunion pour se doucher et se préparer. L'heure de la réunion était arrivée.

Le jeune homme se dirigea avec sa douce vers la place principale où on faisait sonner une cloche pour dire à tous de venir. Selon le nombre de coups, cela donnait l'ampleur de la réunion : plus il y avait de coup plus dizaines s'accumulaient. Ici, il faudrait bien huit coups pour avoir tout le clan même si les chanceux étant octogénaire étaient peu nombreux. Les cloches sonnèrent donc et les membres du clan vinrent sur la place. Ils étaient tous là, un grand groupe. La famille Uchiha s'était reconstruit voir un peu agrandit en deux cents ans, cela faisait chaud au cœur disaient les anciens. Une fois fait, il pris la parole.


- Merci à tous d'être venu ! Comme vous le savez peut-être, un nouveau Shinguru kage a été élu hier soir. Entre tout les participants, le pays a choisit une jeune femme nommée Yuuji Konshio venant du clan Konshio. Elle a vingt-deux ans mais semble bien plus mâture que son âge peut nous permettre de le croire. C'est une épéiste maîtrisant, tout comme nous, le Katon, son élément naturel. Je vous demande, aujourd'hui, de la respecter de mettre votre force à sa disposition tout comme elle peut être à la mienne. Les temps sont durs, rendons-les plus faciles.

Tandis que la foule commençait à chuchoter, un homme dans celle-ci se mit à parler assez fort pour être entendu de tous.

- Tes paroles sont bien belles, Hisashi-san ! Mais qui nous dit que demain ce ne sont pas nos enfants qui devront voir si elles les protègent de la mort sur le champ de bataille, hein !? Tu peux nous vanter ses louanges, nous restons en guerre ! Et ta puissance n'y changera rien gamin, on t'accorde bien trop d'importance ! Je ne t'ai jamais vu sur le champ de bataille, où es-tu ?! Planqué !!

Une partie de la foule semblait alors se rallier à cette idée. Doucement, il voyait un quart de la population se chauffer d'une rage inutile. Son frère apparut alors à ses côtés et lui fit un signe de tête.

- Uchiha Õtabo, n'est-ce pas ?! On m'a dit que tu ne perdais jamais aucun combat mais d'après les rapports, personne ne te voit jamais combattre. Dis-nous, comme est-ce possible ?! Ne serait-ce pas toi, le planqué ? Tu veux savoir pourquoi on ne me voit jamais combattre, voici la raison... Mangekyõ Sharingan, illusion des cinq mondes.

Une zone fut alors visible, ils se voyaient sous un dôme. Les couples qui se touchaient ne se voyaient alors plus, parfois, ils se passaient au travers. Des illusions. Pourtant, ceux qui étaient experts en la matière étaient eux-aussi tombés dedans. Comment était-ce possible ?

- Seule mon unité est autorisée à s'approcher de moi durant les combats, sais-tu pourquoi ? Car je connais leur signature de chakra par cœur. Je peux alors faire la différence entrer mes alliés et mes ennemis. Si je décide, là devant vous tous, que tu es un ennemi, tu seras le seul qui périra, Õtabo-san. Tu connais mon frère, n'est-ce pas ? Tu connais peut-être la réputation que l'on a sur le champ de bataille. Il a le pouvoir de te faire bouillir de façon instantanée, de l'intérieur comme de l'extérieur. Voilà pourquoi je fus nommé Shunou no Uchiha et que tu ne m'as jamais vu depuis ta planque ! Alors cesse de faire l'intéressant, Õtabo-san !

Il désactiva alors ses yeux. Il n'aimait pas faire preuve de force mais il ne voulait pas d'un clan divisé. Souvent, montrer qui était le plus fort permettait de changer la donne.

- Je vous le demande ! Faites preuve de respect envers ce leader. Obéissez-lui comme vous obéiriez à ma personne ou à ceux m'ayant précédés. Et si un jour vous vous trouvez mécontent de ses actes, venez m'en parler !

Ils discutèrent quelques secondes puis s'unifièrent dans un « Osh » puissant. Suite à cela, les mineurs et ceux ne voulant pas rester — sauf les membres du conseil étant obligé d'être présents qu'ils en aient l'envie ou non — purent partir. Suite à cela, les discussions reprirent sur le bilan du mois et les objectifs. Pertes humaines, matérielles, état des étudiants à l'académie, beaucoup de choses étaient alors traitées. La réunion leur pris quatre heures, deux heures pour chaque mois. Suite à cela, ils prirent tous congés tandis que l'air commençait à se rafraichir. Dix-neuf heures, déjà. Il avait vu son père lors de la réunion et lui avait fait un signe pour qu'il vienne après, c'est ce qu'il fit.


C'était un homme de cinquante ans quasiment qui en paraissait bien moins. Il portait le collier de son père, un collier transmis au chef de famille et qui serait à Nurarihyon le jour où il aurait un enfant. On disait qu'il apportait le bonheur et la grâce des dieux. Bien que celui-ci n'ait pas épargné le cadet de la famille, Hisashi le prendrait par respect des traditions. Selon son père, il avait appartenu à Uchiha Itachi durant les dix dernières années de sa vie quand il s'était lassé de son collier de fer.

- Hisashi. Comment vas-tu mon fils ? As-tu passé une meilleure soirée que celle que tu prévoyais avec ton frère, au cimetière ?

Il lui sourit tendrement. Il avait toujours été proche de ses enfants et s'étaient toujours souciés d'eux mais cela s'était accentué après la mort de son dernier fils. Il avait d'abord eu une phase de dépression avant de se concentrer sur eux. Leur mère, elle, tentait de faire son deuil même si encore aujourd'hui elle pleurait parfois en ayant l'impression de ne pas avoir su protéger son bébé.

- Je vais bien, même si j'aurai aimé ne pas user mes yeux ... Je n'aurais pas aimé qu'il soit là pour le voir. Enfin, on a passé une bonne soirée avec Kagami, ne t'en fais pas. Et maman ?
- Ta mère a encore pleuré cette année, mon fils. Elle aimerait te voir avec Kagami, tant que j'y pense. Pourquoi ne viendrez-vous pas diner avec nous ? Emmenez vos compagnes. D'ailleurs, il ne serait pas temps pour toi de te marier ?

Le jeune homme fit mine d'être gêné. Il y pensait, lui aussi, mais il doutait que le moment soit encore venu.

- Allons, je suis encore jeune tu sais ! Enfin, j'y pense, ne t'en fais pas. Nous viendrons et je te promets de ramener Kagami, même de force. Oh, dit à maman de nous préparer ce délicieux plat dont j'oublie toujours le nom. À ce soir !

Les deux hommes se quittèrent. Ils allaient retrouver leur foyer pour une heure, tout au plus. Il passerait chez son frère sur le chemin du retour pour lui indiquer qu'ils sortaient tous ce soir. Bien entendu, Ema lui en voudrait car elle n'aurait pas eu le temps de se faire belle pendant tout l'après-midi et la même scène se passerait probablement deux maisons plus loin. Mais bon, ça mettait un peu d'action.
Revenir en haut Aller en bas
Bachi Roronoa
Civil

Bachi Roronoa

Civil

Messages : 1426
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 26
Localisation : Dans le sable, le sud, ou il fait chaud

Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4760/4760  (4760/4760)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
4200/4200  (4200/4200)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 114
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Domaine du clan Uchiha (Général)   Mer 27 Nov - 14:56

Citation :
Missions de Rang D
Nécessite 15 lignes minimum
Gains : 10xp et 70ryos pour chaque participant / 35ryos pour le coffre du village

-Les fermiers se plaignent de la disparition de leur bétail depuis quelques jours. Faites la lumière sur cette affaire et récupérez le bétail volé si possible. (100% Autonomie)

Bachi se décida d'aller ensuite accomplir sa seconde mission, chercher le bétail qui avait disparut. Il décida d'aller chercher des indices là où le dernier troupeau c'était échapper, c'est à dire dans la ferme personnelle du clan Uchiha. Ce genre de mission ne le dérangeait pas, ça allait être un bon moyen de mettre ses capacités de chasseur au profit du village. Il avait réussi à traquer des hommes solitaires et méticuleux alors ça n'allait pas être un troupeau de bovin qui lui causerait des misères. Le Roronoa se disait qu'une masse de vache, ça ne pouvait pas disparaître comme ça, des personnes les auraient vu sortir du village, donc il n'y avait que deux possibilités, qu'elles se soient téléportées, ou qu'elles soient encore dans le village. Penchant plus pour la deuxième solution, le chasseur se rendit dans l'enclos des bovins. Il salua les quelques ninjas qu'il croisa, montrant son ordre de mission aux Uchihas qui lui demandait ce qu'il faisait dans leurs domaine. Puis il sauta par dessus une barricade pour arriver là où les vaches étaient entretenues.

- Vérifions qu'elles n'ont aucun moyen de sortir d'ici ...

En longeant les extrémités de l'enclos, Bachi en fit le tour, en donnant des coups dans le bois où les grillages, pour vérifier que tout était en place. Au bout d'un moment, il tomba sur des empreintes qui se dirigeait droit vers une cloison, elles s'arrêtaient nettement au niveau de la planche de bois. Le Roronoa s'abaissa pour toucher la paroi pour trouver une faille, et en forçant un peu, il réussi à faire basculer la monture pour se retrouver de l'autre coté de l'enclos. Les traces étaient toujours là et se dirigeaient vers une partie du village éloignée. Il regarda la cloîture, il n'y avait aucune trace de la main de l'homme. Les vaches avaient juste forcés le bois jusqu'à ce qu'il cède. Le Démon vert suivit les empreintes, qui le menèrent à travers la partie extérieur du village. Il entendait au loin le bruit d'une cascade. Il continua sa route pour arriver près des sources chaudes, où en effet, un bruit perpétuel d'eau qui tombe dans sa bassin résonnait. Bachi contourna le lieu de repos pour tomber sur ce qu'il cherchait. Il y avait là un grand pré, où l'herbe était luxuriante. Des porcs, des boeufs, des vaches, des moutons, il y avait là tout les animaux qui avaient senti le bon pâturage nourri au chakra des sources chaudes. Le Roronoa sourit, il s'approcha du bétail et eu la confirmation en trouvant le symbole des Uchihas sur la fesse d'une vache.

- Bon, bah c'est réglé … rentrons faire mon rapport.

Le chasseur trouva donc son gibier. Il fit demi-tour pour se rendre au palais du Kage pour valider sa mission avant d'aller faire la dernière qui lui était proposée d'accomplir.

...........................................................................................
Poches de Bachi:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité


Feuille de personnage
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> ::
2000/2000  (2000/2000)
<font color=#e7e8e8>:</font> :: 300
Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Domaine du clan Uchiha (Général)   Jeu 23 Jan - 4:31

Juste après les funérailles, les deux frères rentrèrent enfin chez eux. La journée avait été mouvement et on ne pouvait pas dire qu'ils n'en tiraient que du bon. La mort de l'ancienne leadeur de ce pays rendait les choses quelques peu embarrassantes, et bien que le conseil eut réagit de manière rapide et efficace en arrêtant tout de suite d'agir de la même façon qu'à son habitude, le Uchiha n'avait pas pu savoir ce qu'elle avait pu dire à ses tortionnaires. À cet instant, il regrettait réellement d'avoir cédé face au chef du clan Konshio qui l'avait alors empêché de lire ses souvenirs. C'était une chose plutôt tragique qui conduisait le pays dans une situation délicate où les hauts membres ne savaient pas ce qui avaient filtré et où, forcément, sortir de la vue des gardes-frontières devenaient encore plus dangereux que d'habitude. C'était sans doute quelque chose qui serait réglé au fil des jours étant donné que les gardes aux frontières étaient plus nombreux depuis l'incident mais on ne pouvait dire si cela suffirait. Enfin, tout ceci était maintenant du ressort de ce nouveau leader venu de façon quelque peu ... improbable. Konshio Yuuji ne semblait pas l'avoir connu et, surtout, il ne semblait pas avoir été invité. Est-ce que tout ceci n'était que les fantasques d'un vieil homme dont le passé avait aveuglé trop de conseillers ? Hum, peut-être. Si l'on reposait tout sur la réputation d'un homme, on finissait par ne plus voir ses actions. Le passé n'excusait ni le présent, ni le futur. Garder un statut, une place, c'était un combat de tout les jours et ce, eh bien, sans doute depuis toujours. C'était forcément plus vrai en temps de guerre mais cela le restait à chaque instant, l'histoire l'avait apprit à ses dépends, parfois.

Uchiha Hisashi se souvenait des dires de son grand-père. Bien qu'il n'ait pu le connaître que quelques temps, il avait eut le temps d'écouter ses histoires, de savoir certaines choses sur un temps oublié. Son grand-père tenait ça de son grand-père, etc., en somme jusqu'au fils de Uchiha Itachi, l'aîné s'il ne se trompait pas. L'ex-Shichidaime avait alors raconté à ses enfants l'histoire de son pays, de sa vie. Il leur avait dit ce qu'il savait sur les légendes d'un ancien temps, des hommes dont les noms avaient traversés les siècles. Senju Hashirama et Uchiha Madara. Ces deux hommes qui avaient fondé le village caché de la feuille, Konoha, pour ensuite se terminer sur la fin tragique que les livres d'histoires contaient très bien. À l'époque, selon Itachi, Hashirama avait voulu créer un endroit où les enfants n'avaient plus besoin de combattre ni de mourir. Un endroit sûr où les adultes pourraient les aider, les protéger, plutôt que de les tuer. L'histoire lui avait donné tord. Si l'on regardait la situation actuelle, des gamins de dix ans n'étaient pas vraiment à l'abri, près des frontières. Bien qu'il était très mal vu de les envoyer au front, un leader avait eut la curieuse idée de les envoyer pour « attendrir l'ennemi ». Autant dire que ce ne fut pas le succès espérer et l'embuscade fut un échec. Vingt enfants moururent ce jour-là, quinze autres furent blessés et traumatisés à vie, sans doute. Enfin, la stupidité humaine n'avait pas de limite, il était juste navrant de voir que les hommes ne tiraient pas de leçons de l'histoire ni d'hommes plus intelligents qu'eux. Vraiment navrant.

Mais bref. Ils finirent tout deux par rentrer dans l'enceinte du clan et convoquèrent sans attendre un conseil rapide où seul l'un des membres de la famille, majeur tout de même, devait venir pour ne pas déranger tout le monde. En trente minutes le mot était passé et chacun vint à la grande place en se demandant bien ce qu'il se passait pour le coup.


- Bonsoir. Navré de vous déranger à une heure pareille mais une information importante devait être transmise, d'où la présence de la police du village. Sachez qu'un nouveau leader fut élu suite à la mort de Konshio Yuuji, mort honnorablement à la suite de son combat contre les colons et, notamment, des blessures qu'ils lui infligés lors de son interrogatoire. Le nouveau leader se nomme Suzuran Yasuo, certains le connaissent peut-être pour avoir été Shogun de Tetsu. Je vous prie d'être avec lui comme vous l'auriez été avec Yuuji-sama. Merci d'avance et, eh bien, bonne soirée à tous.

Bien entendu l'information ne tombait dans l'oreille de sourds, encore moins de muets. Du coup quelques bavardages eurent lieu, notamment des plus anciens et quelques « rebelles » du clan qui aimaient créer des rumeurs ou philosopher sur le sens de tout cela. Enfin bon, la place serait animé pour une petite heure encore pour, au final, une information qui n'avait demandé que cinq minutes pour être donnée. Beaucoup de bruit pour pas grand chose ; même si on parlait d'un haut gradé.

Son message délivré, le Uchiha finit par rentrer chez lui où sa petite amie l'attendait. Kagami, lui, fit de même de son côté avec, forcément, sa propre petite amie. Les deux hommes purent manger à leur faim ce jour-là, mais aussi se reposer. Une bonne idée. Le lendemain aux alentours de sept heures, un homme vint frapper à la porte de l'aîné. C'était un membre des forces spéciales, encore. Ce n'était pas vraiment dans leurs habitudes de frapper, ils préféraient souvent apparaître au beau milieu du salon pour toquer à la porte de la chambre, l'un d'eux était même entré directement dans la chambre une fois ; heureusement ce jour-là le couple n'avait rien fait qui impliquait d'être dans leur tenue de naissance. Enfin bon. L'homme toquait, encore, et encore. Il avait affaire à des ninjas quelques peu fatigués, que voulez-vous. Il finit par obtenir une réponse de l'homme des lieux. En tentant doucement de se réveiller alors qu'il espérait encore une heure ou deux de sommeils pour le coup, il ouvrit pour voir un masque d'oiseau. Hum, il y avait mieux comme première vue. En présentant ses excuses, l'ANBU fini par donner la raison de sa vue. Une troupe de démons avaient été aperçut près de la frontière, ils étaient à peu près deux cents. L'opération nécessitait une bonne dose de puissance, mais aussi une personne capable de défendre son unité face à des attaques de types ... eh bien, disons des trucs bien puissants et molosses qui ressemblaient plus à des monstres imaginés par un dingue qu'à des démons sortit du palais des rois de Oni no Kuni. Bien sûr, l'information avait un peu mieux réveillé le Uchiha qui prit un air un peu plus sérieux. L'opération lui était confié, ainsi qu'à son équipe. Il avait une heure pour réunir ses hommes et partir. Le réveil allait sans doute être dur pour certains, fêtards dans l'âme ...

Il fit signe à l'homme masqué que c'était d'accord et celui-ci partit tandis que la porte se refermait derrière Nurarihyon. Il rejoignit sa chambre pour embrasser sa douce et lui dire qu'il partait en mission et serait de retour d'ici ce soir, sans doute, et tout en préparant ses affaires il l'entendit lui dire d'être prudent et de lui revenir sain et sauf. En somme : comme toujours. Le discours ne changeait jamais. Il partit alors et, après quelques mètres, finit par toquer chez son frère qu'il prévint rapidement avant d'aller chercher les autres. En moins de dix minutes l'équipe entière était prévenue, le rendez-vous était trente minutes plus tard pour chacun, aux portes du village.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ryos 両 / Livres £

MessageSujet: Re: Domaine du clan Uchiha (Général)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Domaine du clan Uchiha (Général)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Exode du Clan de R'Lyeh
» PCR chez les prestataires du domaine aéroportuaire
» LGCD Le retour du Clan du Sang
» [Fiche de lecture] Le clan des Otori - Lian Hearn
» Le Clan de Lyre Ehel : présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales-of-Naruto :: Shinobi no Kuni :: Habitations-